Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
dimanche 26 septembre 2021
Antananarivo | 05h07
 

Coopération

Banque mondiale

Un financement supplémentaire de 50 millions USD pour le projet PRODUIR

samedi 12 décembre 2020 | Mandimbisoa R.

Un financement supplémentaire de 50 millions de dollars vient d’être approuvé par le conseil d’administration de la Banque mondiale pour Madagascar à travers l’Association internationale de développement (IDA). Ce crédit devrait permettre de soutenir le Projet de développement intégré et résilience du grand Antananarivo (PRODUIR).

C’est un projet lancé en mai 2018 pour une durée de 5 ans, sous l’égide du ministère de l’Aménagement du territoire et des travaux publics consistant à améliorer les infrastructures de drainage urbain et la résilience des populations face aux catastrophes naturelles dans les quartiers défavorisés d’Antananarivo. 650 000 personnes habitant dans des quartiers précaires au sein des 1er et 4e arrondissements ainsi que des communes périurbaines d’Anosizato Andrefana, d’Andranonahoatra et de Bemasoandro Itaosy devraient bénéficier directement des infrastructures d’évacuation des eaux et d’assainissement et du réseau routier.

Pour sa mise en œuvre en 2018, la Banque mondiale a déjà approuvé 75 millions de dollars de l’IDA. Mais le déclenchement du mécanisme de réponse immédiate et la réaffectation des ressources de trois projets dont PRODUIR à la composante contingente de réponse d’urgence (CERC) pour la riposte Covid-19 a causé un déficit de financement. PRODUIR a été « sélectionné pour soutenir les activités de protection sociale à hauteur de 45 millions et a fourni 5 millions de dollars pour mettre en œuvre une partie de plan de réponse d’urgence de la Commune urbaine d’Antananarivo », explique la Banque dans un communiqué.

Grâce à ce financement supplémentaire, les activités initialement prévues dans le cadre du projet pourront alors se réaliser. Elles seront « financées et mises en œuvre afin d’améliorer les conditions de vie en milieu urbain et la résilience aux inondations dans certains quartiers à faible revenu ainsi que la capacité de Madagascar à répondre rapidement et efficacement aux crises et aux situations d’urgence », précise la Banque mondiale.

« Le financement supplémentaire approuvé aujourd’hui permet la continuité de PRODUIR, un important projet de développement urbain qui s’avère plus nécessaire que jamais afin de mieux protéger la population et renforcer sa résilience aux futurs chocs », a ajouté Marie-Chantal Uwanyiligira, représentante de la Banque mondiale à Madagascar.

« Les activités initiales envisagées par le projet parent demeurent pertinentes et essentielles pour renforcer la résilience urbaine dans le Grand Antananarivo et contribueront à établir un environnement plus sain dans les quartiers à faible revenu de la ville », indique la Banque dans son communiqué. « Les investissements du projet dans les services essentiels d’assainissement et de gestion locale des déchets solides contribueront également à développer, à maintenir de meilleures pratiques d’hygiène et à protéger, la santé, dans le contexte lié à la pandémie de COVID-19 ».

Récemment, au mois de novembre PRODUIR a fait don d’équipements de protection individuelle (ÉPI) comprenant 200 paires de bottes, 400 combinaisons, 600 gants, 200 lampes frontales et 600 masques de protection à la CUA.

60 commentaires

Vos commentaires

  • 12 décembre 2020 à 09:25 | Dadabe (#9116)

    Qui a besoin de qui ?

    Mardi dernier à 10h53, ’’nez_gros’’ éructe dans son français balbutiant : ’’...tout le monde vivent en autarcie avec ce COVID, il faut imprimer beaucoup d’argent , cela relancera le tourisme national et l’économie nationale, nous n’aurons plus besoins de l’étranger, de leurs touristes, et on se séparera de tous ces banques internationaux ou transnationaux .. Ainsi nous reprendrons notre souveraineté...’’.
    Heu... ’’Nous n’aurons plus besoins de l’étranger’’, vraiment ? Si je puis me permettre, pour l’instant, c’est l’étranger qui n’a pas besoin de Madagascar.
    Y’a pas, quand il y a une khonnerie à dire, le ’’chercheur-agitateur’’ n’est jamais loin. Mais il s’agit surtout d’un agité du bocal dont la confusion mentale n’annonce rien de bon.

    PS - Avant de mourir puis de porter plainte (ou l’inverse), Nez-Gros se dit ’’sapiosexuel’’ ! En résumé, il est sexuellement attiré par ’’des personnes intelligentes, instruites ou charismatiques’’. Bon... Pas trop dure, la solitude, Nez-Gros ?

  • 12 décembre 2020 à 10:54 | Besorongola (#10635)

    PRESQUE TOUS LES JOURS RAJOELINA OBTIENT DES MILLIONS PAR CI PAR LÀ ALORS QUE... ’

    La Famine sévit à Madagascar ! De l’argile blanche pour remplir le ventre
    Les habitants craignent la réédition de la terrible sécheresse qui avait fait des centaines de morts dans les années 1990. Reportage AFP.

    Article rédigé par

    franceinfo avec AFP
    France Télévisions
    Publié le 10/12/2020 09:51
    Mis à jour le 10/12/2020 09:51

    Dans le sud de Madagascar, ravagé cette année par la sécheresse, l’argile blanche aide depuis des mois à affronter la famine. "On l’appelle la terre de survie, car elle permet de faire passer dans la bouche le goût acide du tamarin qui nous sert à tromper la faim", explique à l’AFP l’agriculteur Doday Fandilava Noelisona, 35 ans, père de six enfants, dans le village de Fenoaivo. Il n’y a pas plu depuis plus d’un an.

    "L’heure n’est plus à la recherche de nourriture qui fait vivre, mais aux moyens de remplir le ventre vide pour survivre"

    Doday Fandilava Noelisona, agriculteur à l’AFP
    L’aliment principal dans la région aride est le fruit de cactus. Les villages sont entourés d’alignements qui servent à la fois de clôture et de garde-manger, en cas de nécessité. Mais même le cactus souffre maintenant du manque d’eau et ne donne plus de fruit. Sa peau flétrie, fait rarissime, témoigne de la difficulté extrême. Dans ce village, la plus grande crainte est la réédition de la terrible sécheresse qui avait fait des centaines de morts dans les années 1990.

    "On appelle cette époque l’ère des squelettes éparpillés, car on en voyait partout, sur les routes. Les gens n’avaient plus la force d’enterrer les dépouilles de leurs frères et sœurs"

    Avianay Idamy, 42 ans, père de neuf enfants à l’AFP
    Ventres gonflés
    "Pour que ce malheur ne s’abatte pas sur moi et ma famille, je fais du charbon et je coupe du bois, je le vends pour acheter à manger", explique Avianay Idamy. "Mon choix n’est pas le plus judicieux" pour l’environnement, "mais cela me permet de vivre. Normalement je cultive les terrains alluviaux sur les berges des fleuves, mais il n’y a pas de pluie et rien ne pousse", se justifie-t-il.

    "J’ai aussi investi mes économies dans l’élevage (...) mais les bandits nous ont tout pris aussi cette année, même nos ustensiles de cuisine"

    Avianay Idamy, 42 ans, père de neuf enfants à l’AFP
    Il vend ses charbons 30 centimes le sac, ce qui permet à sa famille de manger du manioc une fois par jour. Alors, comme ses voisins, ils mangent argile et tamarin. Et pour trouver la force de travailler, il se concocte une infusion énergisante d’écorce d’arbre.

    Enfants, premières victimes
    En septembre, neuf personnes ont été déclarées mortes de la famine, à Ankilomarovahetsy, à une dizaine de kilomètres. "Huit enfants et une mère", précise Rafanampy, sans nom de famille, à 65 ans le doyen de ce hameau. Samba Vaha, 26 ans, a perdu son garçon d’un an, Manovondahy. "Mon fils est mort après deux jours de maladie, je n’ai pas pu l’emmener voir un médecin".

    Les enfants sont les premières victimes, supportant mal l’argile mélangée au tamarin, "qui cause des gonflements de ventre", explique Théodore Mbainaissem, chef local du Programme alimentaire mondial (PAM). La moitié de la population du sud du pays, soit 1,5 million de personnes, a actuellement besoin d’une aide alimentaire d’urgence, selon le PAM. Ce qui nécessiterait 31 millions d’euros à débloquer d’urgence.

    Changement climatique
    A quelques kilomètres, à Beraketa, l’ONG Action contre la faim (ACF) s’est installée, en coordination avec le PAM. "Ici la malnutrition infantile est cyclique. Cette année la soudure a commencé plus tôt", dès octobre au lieu de janvier, note Annick Rakotoanosy, responsable nutrition d’ACF, en référence à la période entre la fin des réserves de la récolte précédente et les nouvelles récoltes.

    Une cinquantaine d’enfants sévèrement malnutris, ventres gonflés et jambes maigres, et une centaine d’autres malades y sont pris en charge une fois par semaine. Ils risquent la mort, "surtout si la malnutrition est accompagnée de complications, diarrhées, infections respiratoires ou paludisme".

    Insécurité
    La sècheresse est aggravée par le changement climatique. "Trois ans dans certaines localités, deux dans d’autres, qu’il n’y a pas de pluie", souligne le responsable du PAM. L’insécurité, les vols de bétail aggravent la misère et compliquent les interventions humanitaires. Le gouvernement a déjà déployé l’armée pour distribuer vivres et premiers soins. Sans assistance alimentaire d’urgence, "on frôle la catastrophe, car maintenant, même les tamarins commencent à se raréfier", avertit Théodore Mbainaissem.

  • 12 décembre 2020 à 12:28 | Vohitra (#7654)

    Bonjour à tous,

    De prime abord, quelques extraits lus ailleurs…

    WASHINGTON, 17 mai 2018 – La Banque mondiale a approuvé aujourd’hui un crédit de 75 millions de dollars de l’Association internationale de développement (IDA) destiné à améliorer les infrastructures de drainage urbain, les services publics et la résilience face aux catastrophes naturelles dans les quartiers pauvres du Grand Antananarivo.
    En tout, ce sont 650 000 habitants des quartiers précaires au sein des Ier et IVe arrondissements de la Commune Urbaine d’Antananarivo (CUA), ainsi que des communes périurbaines d’Anosizato Andrefana, Andranonahoatra et Bemasoandro Itaosy, qui bénéficieront directement de l’amélioration des infrastructures d’évacuation des eau, d’assainissement et du réseau routier….

    https://www.banquemondiale.org/fr/news/press-release/2018/05/17/madagascar-75-million-for-an-integrated-urban-development-and-resilience-project-in-greater-antananarivo

    C’était du temps du Ministère chargé des projets présidentiels de Rajaonarimampianina Hery avec un Ramanantsoa Rabenjamina en tant que ministre…

    Et où en est-on exactement en termes de résultats tangibles avec ce projet ?

    Malheureusement, Il n’y a aucun rapport public d’information sur le niveau d’atteinte des objectifs annoncés dans le cadrage initial dudit projet, aucune évaluation faite mentionnant les actions menées ainsi que les réalisations en rapport avec les résultats attendus…mais voilà déjà un autre crédit de la part de la Banque Mondiale, USD 50 millions pour soutenir le même projet…Mais pourquoi alors ?

    …Parce qu’on a amputé USD 45 millions du financement initial de USD 75 millions afin de réaliser le plan de contingence en vue d’une réponse d’urgence pour la riposte Covid-19…et USD 5 millions pour la Commune urbaine d’Antananarivo…pour dire qu’il y a dans le cas d’espèce un acte avéré et volontaire de détournement de destination de crédit…opérée par la Banque Mondiale elle-même…et favorisant de fait la dissipation du financement alloué en laissant le contexte politique prendre le dessus au détriment de l’obligation de résultat et de l’obligation de rendre des comptes plus tard…

    Il y a de la confusion notoire dans ce cycle d’endettement infernal du pays, la dette publique ne cesse d’augmenter sans qu’il y ait d’amélioration réelle constatée dans les conditions et cadre de vie de la population…et les accords de crédits affluent alors que déjà de fortes suspicions sur les natures et objets réels de l’utilisation des crédits déjà débloqués durant la période de forte contamination par le coronavirus dans le pays restent encore dans les mémoires, et que des demandes légitimes de transparence et d’information de l’opinion publique dans ce sens restent encore non satisfaites jusqu’à maintenant…

    Face à de telle situation, il est impératif d’engager des actions d’audit de la dette publique qui engage le pays, car il ne faut pas perdre de vue qu’un crédit engagé équivaut toujours à des impôts dans le futur…et avec le contexte de paupérisation à outrance constaté au sein de la population actuellement, les accumulations des charges et stock de la dette publique feront plus de mal aux contribuables et vont générer beaucoup plus de privations chez la population…et augmentent d’autant le gap dans le financement des priorités dans les secteurs sociaux et productifs du pays…

    Bref, apparemment, on dirait que la Banque Mondiale est en train de piéger les révolutionnaires par le biais de l’attrait pour de nouveaux crédits en contrepartie de séries de réformes plus tard pour faire face à la soutenabilité de ses créances, qui aboutiront inévitablement dans des privatisations à outrance et de cession de patrimoines…

    Rappelons-nous de ce projet de digitalisation de l’Etat civil avec un crédit de USD 143 millions confié à une proche du calife…

    Bref, mais où sont les financements annoncés lors de la propagande de 2018 au cours de laquelle un calife avait déjà affirmé urbi et orbi la disponibilité et le prépositionnement pour faire face à ses promesses ?

    Il est plus que temps de réfléchir dorénavant sur les dettes illégitimes, les dettes illégales, les dettes odieuses, et les dettes insoutenables…

    • 12 décembre 2020 à 16:35 | Isandra (#7070) répond à Vohitra

      Vohitra,

      Si votre politique de développement est jugée non crédible et non réaliste, la BM n’hésite pas de refuser de financer vos projets et suspendre les financements en cours.

      Ce n’est pas le cas de ce régime, les financements ne cesse de pleuvoir.

      Tels financements ne sont que la partie émergée de l’iceberg, le plus important derrière de cette décision, surtout, est l’influence et la possibilité qu’elle pourra apporter, car elle est en quelque une attestation de la crédible de la politique d’émergence du régime en place, toutes les portes s’ouvrent actuellement pour nous,...d’autant plus, nos dirigeants ont des projets bien ficelés intéressants et crédibles à présenter.

    • 12 décembre 2020 à 16:40 | Isandra (#7070) répond à Vohitra

      Vohitra,

      Rappelons-nous de ce projet de digitalisation de l’Etat civil avec un crédit de USD 143 millions confié à une proche du calife…

      C’est tout à fait, catholique, on confie au Cardinal la mission la plus importante et délicate,...

      Parce que vous attendiez qu’il confiera à l’un des proches de son rival ou à l’un de ses détracteurs ?

    • 12 décembre 2020 à 17:48 | Vohitra (#7654) répond à Vohitra

      Isandra,

      A force de vouloir manger les semences, les « fody an’ala » finiront par tomber dans les pièges, mais malheureusement avec eux, le champ semencier ne donnera pas de production…et le paysan propriétaire risque de plonger aussi dans la famine…

      Votre gourou suivra le même itinéraire et trajectoire que le flibustier d’antan avec les mannes provenant de la Banque Mondiale et du FMI…aucun dirigeant politique de ce pays n’avait été plus proche des bailleurs traditionnels que Tantely Andrianarivo, hélas, les directives et approches de ces PTF en matière de développement et progrès humain ne sont pas conformes aux attentes du Malagasy dont 99 % ne peuvent s’accommoder d’un modèle en conformité avec le néoliberalisme prôné partout par la Banque Mondiale dans les pays pauvres en coopération avec elle…

      Les inégalités sociales et l’opposition flagrante qui se creusent entre villes et campagnes, ainsi que la prédominance d’une bourgeoisie locale qui accapare les prises de décisions ne vont pas de pair avec l’esprit et la vision du Malagasy…c’était pour cette raison que le laitier avait été lâché et abandonné à son sort en 2009…

      Et face aux débâcles à venir, le reflexe de repli communautaire est en marche de manière irréversible, et Antananarivo en tête, est en train de vomir sur le calife et ses bandes de malfrats…le reflexe communautaire est de plus en plus présent et actif…il n’y a que la fuite comme alternative pour eux le moment venu…les pièges commencent à se refermer sur eux…Ce sont ces PTF qui sont en train de les poser sur les chemins des révolutionnaires nuisibles…

  • 12 décembre 2020 à 12:32 | lafu_ny_su_krill (#10001)

    Miam, 50 millions de dolaka.

    Antsika indray io o.

    Tena mahafinaritra.
    Soa ihany fa tsy misy manontany hoe nankaiza le 900 millions de dolaka t@ covid.

    Maromaroa o.

    • 12 décembre 2020 à 12:48 | ANTICASTE (#10704) répond à lafu_ny_su_krill

      Traduction de cet enc... de tafiole sur le grill :

      Miam, 50 millions de dollars.

      C’est encore pour nous

      Très agréable.
      Heureusement, personne ne demande où sont passés les 900 millions de dollars de t @ covid.

      Maromaroa o.

  • 12 décembre 2020 à 12:39 | Isandra (#7070)

    Même si Rajoelina n’a pas sillonné le monde pour trouver les financements comme ses prédécesseurs avaient fait, Ravalo avec ses somptueuses forces One et Rajao avec ses plusieurs voyages 15 en une année, les financements arrivent sans cesse,...Bien sûr, certains investissements dans le cadre 3P sont suspendus au vu de la fermeture des aéroports internationaux.

    Cela nous prouve que ce n’est pas la gesticulation qui compte pour les bailleurs, mais, la volonté et la détermination, surtout, la crédibilité du programme et son réalisme. Ces critères sont remplis par ce régime.

    La preuve, des réalisations se trouvent, partout, en deux ans sur cinq, dont une année est considérée comme année blanche en raison de cette crise sanitaire, sans laquelle, 2020 aurait été l’année de labour et que les Malagasy auraient commencé à voir les changements et leur pays transformé,...

  • 12 décembre 2020 à 12:48 | Rainingory (#11012)

    Dans Africa Intelligence, édition du 11/12/2020, on peut lire l’article intitulé "Dans les coulisses de l’assaut judiciaire contre les directeurs de
    la Jirama", sur les coupes basses que fait les tenants du pouvoir pour éliminer les ex têtes de la Jirama.

    Je reformule ici une partie de l’article sans le retranscrire pour ne pas tomber sous le coup de la reproduction et diffusion interdite.

    Le PAC a placé sous MD le 3/12 plusieurs anciens dirigeants de la société, dont celui promis au poste de numéro deux par son pote et PDG (NDLR : encore mais jusqu’à quand ?).
    L’actuel ponte donc, ex-ministre du DJ au passage mais devenu persona non grata depuis, malgré qu’il est toujours chouchou de la BM (lire dans Africa Intelligence du 07/09/20), a vu ses desseins fauchés sous son pied.

    C’est pas fini, d’autres anciens dirigeants ont été aussi convoqués par le PAC, dont un que le Bac-3 aurait voulu nommer à la place de PDG.

    Et l’ex adjoint passé depuis chez First Energy a aussi été placé sous MD.
    Mais on sait que First Energy est filiale de SMTP, propriété de la famille Ismaël.
    Famille qui a fait visiter leur usine électrique au prézida et son PM à Anahidrano, le 14/10 dernier.

    Vous en dites quoi, vous ?

    • 12 décembre 2020 à 13:58 | Vohitra (#7654) répond à Rainingory

      Bonjour Rainingory,

      La selection et auto-elimination entre foza sont en marche...

      Les faibles sont utilises en tant que bouc emissaire, trahis par leur gloutonnerie...

      Et les plus forts restent en lice, parfois meme couverts de recompenses et revonnaissances, et enrollent de nouveaux boucs emissaires pour devenir des victimes expiatoires...

      Les foza tompomenakely et les foza militants de rue commencent a se tirer entre les pattes, et les gagnants commencent a s attaquer aux foza dans l intendance du palais...

      Et les grands chefs foza commencent a mettre en place progressivement des ecrans de fumee pour se mettre a l ecart des foza qui sentent mauvais a force de tremper dans des saletes trop visibles et attirant des mouches...bleues...

    • 12 décembre 2020 à 14:42 | Rainingory (#11012) répond à Rainingory

      Vohitra bonjour,
      Merci pour ce retour.
      Toujours dans la même veine, je pense que vous avez aussi votre idée sur les premiers faits de cette élection, un post de Kartell qui en parle et auquel j’ai donné mon point de vue est à cet endroit :
      https://www.madagascar-tribune.com/La-plateforme-avec-Rajoelina-en-tete-dans-les-6-provinces.html#forum453990

    • 12 décembre 2020 à 18:08 | Isandra (#7070) répond à Rainingory

      Rainingory,

      Si vous cherchez la réponse andavakin’ny mpamosasy, vous ne pouvez espérer meilleur que les pommes empoisonnés.

      Vohitra ne peut vous donner comme réponse que la théorie de complot, c’est un Ingahindriana de l’imagination. C’est plus fort que lui.

      Ce n’est que l’exécution de la politique de ce régime, qui met parmi des priorités la lutte contre les corruptions, parce qu’ ils ont comprise qu’elles sont l’un de frein de notre développement, dans laquelle tsy ananan-kavana, tout ce qui y est impliqué, sera jugé et en cas échéant, sera sévèrement puni. Le Président a déjà prévenu, il sera impitoyable.

  • 12 décembre 2020 à 13:01 | Isandra (#7070)

    Ce régime affronte tous les problèmes d’un façon concomitante, en même temps, dirait l’autre :

    - Ils affrontent le kere, tout en portant des solutions sur les problèmes de la vanille, les chômages, l’augmentation des pris de PPN,...

    Parce qu’ ils ont compris que les actions et les entreprises pour lutter contre les insuffisances alimentaires dans le sud ne devraient pas amplifier et empirer les problèmes dans les autres régions.

    • 12 décembre 2020 à 13:34 | ANTICASTE (#10704) répond à Isandra

      Isandra,
      Comment pouvez vous affirmez tout ce que vous dites alors que vous êtes a Paris dans votre bel appartement de luxe !
      Pourquoi vous transmettre des infos qui peuvent être transmis par les gens qui vous informent !
      La raison est simple vous parcourez les journaux locaux de mada et vous faites votre propre mixture éditorial validée par votre père qui en sait un peu plus que vous !
      C’est très light et cela se sent ,quelques questions gênantes et vous disparaissez sous la table en attendant le retour de papa qui vous remet en selle !
      Tous les jours vos affirmations sont contredites car vous ne savez et ne comprenez rien !
      Vous n’avez qu’un leitmotiv défendre le bellâtre que vous idolâtrer !
      Cette déviance que représente l’idolâtrie est plus qu’un péché dans la religion catholique ,c’est un crime commis contre Jésus Christ le seul dieu que vous pouvez idolâtrer !
      Bien sur vous connaissant c’est un détail dont vous n’avez que faire !
      Rendez vous lors du jugement dernier

    • 12 décembre 2020 à 14:01 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Anticaste,

      Comment pouvez vous affirmez tout ce que vous dites alors que vous êtes a Paris dans votre bel appartement de luxe !

      Parce que je ne fais partie des andafy que dans l’imagination de mes détracteurs, mais, je ne sais pas pourquoi, cette idée me plait.

      Cependant, il faut avoir l’œil local pour comprendre ce qui se passe et connaître les vraies réalités ici. Les imaginations et les suppositions ne suffisent pas.

    • 12 décembre 2020 à 14:17 | Vohitra (#7654) répond à Isandra

      Anticaste,

      Elle ne vit pas dans le luxe la bas, elle travaille au noir pour le compte de foza, c est pourquoi elle deteste les andafy qui bossent et vivent de leur labeur en toute legalite dans les normes...

      Son avenir est lie etroitement avec celui des foza au pouvoir et des butins transferes la bas...sans parler du syndrome du larbin qui la mine sans cesse...

  • 12 décembre 2020 à 13:46 | Isandra (#7070)

    Les détracteurs devenus les prophètes de malheur voient le mal et le danger partout, tandis que les Optimistes rationnels ne perdent pas l’espoir et croient encore que le salut, et la délivrance seront finis par arriver, parce qu’il y a de pleine des raisons pour espérer encore que je ne citerai que deux :

    - La stabilité politique qui commence à se mettre en place, renforcée par cette élection sénatoriale. Ce n’est pas parce que l’opposition est faible, mais, parce que le peuple Malagasy est plus en plus mûr démocratiquement,...

    - La volonté et la détermination, l’intransigeance de ce régime de faire émerger ce pays, malgré toutes les crises :

    « Le Chef de l’Etat, Rajoelina Andry Nirina, donne un délai sans appel de cinq semaines aux membres du Gouvernement de présenter un Plan d’émergence de développement dans le cadre du contour de leurs départements respectifs. La date butoir du 10 janvier a été fixée.
    Le mercredi 2 décembre, ce « black Wednesday », lors du Conseil des ministres hebdomadaire, le Président de la République Rajoelina Andry tapait sur la table. Il interpellait le Gouvernement dans l’ensemble et quelques départements en particulier qui, à la vitesse de la tortue, ne parviennent pas à suivre la vitesse du TGV. Certains ministres peinent à atteindre la vitesse de croisière. Le temps court en défaveur des retardataires. Des ministres traînent les pieds et sont parfois dépassés par les événements pour ne pas dire à côté de la plaque. Certes, on ne confond point « vitesse » avec « précipitation » seulement on doit se bousculer. La situation dans laquelle le pays s’embourbe fait appel à des actions urgentes et rapides. Et le Chef de l’Etat en est entièrement conscient.
    L’Initiative pour l’émergence de Madagasikara (IEM, le Programme-Cadre conçu et établi par l’équipe d’experts sous la houlette du candidat Orange, Rajoelina Andry, pour le redressement de la Grande île nécessite un ensemble de stratégies de mise en œuvre cohérent et faisable dans l’immédiat. Il appartient à chaque ministère de dresser un plan spécifique relevant de son domaine particulier pour exécuter l’IEM. Le « Velirano », un condensé accessible au public, incarne la dynamique de développement. Il s’agit d’un contrat social entre le Président et son peuple. Rajoelina Andry, un homme de parole, compte par tous les moyens concrétiser ses engagements. Et c’est ici l’importance vitale à ce que chaque département mette au clair les enjeux et les défis ainsi que les objectifs à atteindre. Chaque ministre est tenu d’honorer à son niveau les engagements présidentiels. Des éventuels manquements de sa part se traduisent par une trahison vis-à-vis, d’une part de son patron de Chef d’Etat, et d’autre part devant la Nation.
    Le Président ne transige point sur tout ce qui touche directement à la vie au quotidien de la population. Un ou des hauts responsables, membres du Gouvernement ou autres, reconnus coupables pour négligence ou imprudence voire incompétence face à leurs missions paieront cher de leurs postes. En cas des délits graves, ils seront jugés sans état d’âme selon la loi en vigueur.
    Il existe des membres de Gouvernement qui, de part leurs louables efforts, font honneur au régime « orange ». Ils réussissent à suivre le rythme imposé par le Chef. Ces quelques ministres parviennent à tenir en main le contrôle de la situation au sein de leurs départements respectifs. Les défis majeurs auxquels le pays doit faire face, entre autres, la relance de l’économie, la lutte contre l’insécurité et le combat contre le kere dans le Sud requièrent de la part de tous les responsables à tous les niveaux de la compétence, de la pertinence et de la célérité d’action. Tout est urgent !
    Il reste quelque petit nombre de jours avant la date butoir, le 10 janvier, pour chaque membre du Gouvernement de présenter le Plan d’émergence pour le développement. On se doit de travailler dur sinon trimer fort. Prenez de la peine ! » Le journal qui ne jure que sur la vérité,

    • 12 décembre 2020 à 14:07 | ANTICASTE (#10704) répond à Isandra

      Je ne comprend pas !
      Il y a quelques heures ,quelques heures ,vous ne parliez que de l’IEM (qui est déjà un plan d’émergence pour ce pays) et des vélirano du président et voila qu’il faut que les ministres présentent un nouveau plan avant le 10 janvier 2021 !
      Les vélirano ,comme je l’ai écris, sont oubliés et on utilise le pognon pour lutter contre la dépréciation de l’ariary !
      Comment cacher l’abandon des "promesses présidentielles, ben justement en adoptant un nouveau train de mesures ,soi disant concocté par les ministres ,mais en fait imposé par le pragmatisme et le réalisme économique !
      Alors de toutes les promesses (une montagne de promesses électorale ) il n’en restera pratiquement rien et cela malgré les centaines de millions de dollars d’aides reçues par le pays !
      L’incompétence sera ainsi démontrée du président mais aussi de son conseiller spécial appelé Didier le fossoyeur de Mada !
      Donc un changement de cap nécessaire ,j’en conviens, la coalition des rouges er des autres décadents locaux va t-elle résister ,j’en doute ,car le partage des aides n’a pas été équitable !

    • 12 décembre 2020 à 14:09 | Vohitra (#7654) répond à Isandra

      Dans le premier paragraphe, c est la verve propre au foza emporte par l ethylisme et le fitombenana, avec la langue de bois habituee a la leche...

      Et le reste, c est l interminable copier coller de l organe La Pravda afin de marquer la presence sur le site...n oublie pas de piquer encore chez zean eau (eau de feu) plus tard

    • 12 décembre 2020 à 15:57 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Anticaste,

      C’est normal si vous ne comprenez pas, car ce sujet dépasse le niveau de votre compagne.

      Le Président exige le plan, il faudrait que vous et votre compagne vous informez qu’est ce que ce un plan.

    • 12 décembre 2020 à 15:59 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Anticaste,

      « L’Initiative pour l’émergence de Madagasikara (IEM, le Programme-Cadre conçu et établi par l’équipe d’experts sous la houlette du candidat Orange, Rajoelina Andry, pour le redressement de la Grande île nécessite un ensemble de stratégies de mise en œuvre cohérent et faisable dans l’immédiat. Il appartient à chaque ministère de dresser un plan spécifique relevant de son domaine particulier pour exécuter l’IEM »

  • 12 décembre 2020 à 14:30 | Shalom (#2831)

    C’est drôle, triste ce type de personnage "isandra le filtre".
    Mensonge x mensonge x mensonge ... on ne sait plus à quelle puissance !
    Comment peut-on écrire publiquement sans vergogne de cette façon ?
    Est-ce parce qu’il est foza ?

  • 12 décembre 2020 à 15:39 | Besorongola (#10635)

    FIHAVANANA !

    Je ne suis pas Dadabe mais on m’appelle, du moins dans ma famille, Dadafara qui veut dire le benjamin des oncles. Il y a Dadabe le grand père , Dada le père , Dadatoa les aînés des oncles , Dadanaivo les cadets des oncles et enfin les petits derniers Dadafara... Je mets les oncles au pluriel car évidement il ya des oncles du côté des papas et ceux du côté des mamans....Mais depuis quelques semaines, ma tendre et moi devenons aussi BÉBE ET DADABE... Notre aîné vient de mettre au monde le petit Nino (pas Ferrer mais Isaac ) 3,.120 kg et 48 cm mais je ne me permets pas d’appeler mon petit fils mon ptit loup ou mon ptit chaton car les Malgaches n’aiment pas se comparer avec les animaux... Je porte ainsi la double casquette de Dadabe et Dadafara c’est à dire le sommet du rang familial chez les hommes et la base. Mais moi, personnrllement je préfére, histoire de remettre au goût du jour le terme 100% malgache IKAKY qui signifie aussi père que les malgaches utilisaient jadis mais qu’on n’utilise plus aujourd’hui sauf dans les pièces de théâtre et dans la littérature. Avant l’arrivée des Anglais qui est à l’origine de l’appellation d’origine incontrôlée (AOI) de Dada et Mama IKAKY sy I NENY était l’appellation courante de Papa et Maman chez les Malgaches du moins des hauts plateaux. Les français ont introduit aussi à la colonisation papa et maman mais les malgaches les prononcent comme l’anglais c’est à dire Pap et Mam
    Comme en malgache le a final est "sudpendu" alors on entend Dad et Mam car en malgache comme chez les anglais la dernière syllabe est "avalée". Ainsi je peux être aussi IKAKYBE et ma tendre INENYBE. Bref...
    Tous ce petit monde avec leurs enfants respectifs forment le FIANAKAVIANA avec comme racine le mot HAVANA d’où le terme FIHAVANANA si cher aux Malgaches.Le préfixe FI indique l’ idée d’un outil pour réaliser une action ainsi FITONDRANA à pour racine le mot TONDRA qui signifie CONDUIRE et le volant par exemple est un outil pour conduire la voiture. ... Ainsi donc le FIHAVANANA n’est autre qu’un outil social d’entre aide pour entretenir les liens familiaux ou plus largement sociaux. Notons que les malgaches disent toujours NOTRE FAMILLE mais jamais ma famille comme en Europe. Mais FITONDRANA peut signifier aussi POUVOIR PUBLIQUE celui qui est entre les mains de Rajoelina en ce moment. Celui ci est L’OUTIL pour conduire le pays..

  • 12 décembre 2020 à 15:47 | Besorongola (#10635)

    JE SUIS FAN DE PAUL !

    Mais de quel Paul il s’agit ? Paul Kagame, Paul Belmindo, Paul Newman, Paul Bert alias Rossy ou Paul Rabary non moins ancien ministre de Rajao ? Noooon rien de ceux là..
    Vous ne pouvez pas imaginez ce gars les gars, c’est un mec formidable ! Il était un chef religieux juif et il a cette compétence d’être respecté et très écouté de son Big Boss appelé Gamaliel un des grands docteurs de la loi en Israël. C’est grâce à lui que les apôtres furent épargnés par le conseil des anciens du peuple d’Israël qui les accusaient d’être hors la loi. Il fut le maître de Saul de Tarse qui deviendra plus tard Paul.
    Peut être diriez vous quel est l’intérêt cette histoire ? Eh bein !
    Ainsi Paul a été pourchassé par les chefs juifs car il était considéré comme un TRAÎTRE. Ils l’ont confié une mission est il en a fait à sa tête mais malgré lui.. Bref (encore un bref.. Au secours Nez gros car j’en peux plus... Bref j’en peux plus, bref j’en peux plus....)
    Figurez vous qu’il y a un gars à Madagascar qui se prend à la fois pour Gamaliel, pour Jesus, et enfin pour un roi de Madagascar triple casquettes svp ! En 2013, il a envoyé son ministre le plus écouté de son équipe pour l’élection présidentiel car lui même il ne pouvait pas y allait... Mais comme Paul, une fois au pouvoir, le gars lui a tourné le dos. Avait-il vu une grande lumière ? J’en sast rien mais il a trahit "TRIPLE CASQUETTES iqui a tout fait pour punir ce traître. Ce gars qui se prend pour Jésus fait exactement comme le Seigneur, il change les noms de ses "trophées de guerre". Ce gars a horreur du terme MASINA qui veut dire SACRÉE.. Eh brein, il a réhabilité le Stade de Mahamasina et le rebaptise MAHABAREA. En langue malgache le, perfixe MAHA indique la transformation ainsi Mahamasina veut rendre quelqu’un SACRÉ.. A l’époque royale malgache les souverains qui arrivent au trône prête serment à ce lieu et devient MASINA ou SACRÉS. Ainsi MAHABAREA signifie lieu où les gens se transforment en zébus. C’est la raison pour laquelle quand l’équipe malgache marque un but ou gagne les joueurs et les supporters immitent les zébus pour célébrer leur réussite. Ainsi, désormais MAHAMASINA devient MAHABAREA... Allons un peu à l ’Est de madagascar, il y a MASINA aussi dans TOAMASINA et le gars veut désormais l’ appeler MIAMI. Mais cette appellation d’origine incontrôlée (AOI) à une subtilité car entre MIAMI et MIALY juste la lettre L qui fait la différence. Bref. Oulala encore un bref ! Décidément au secours Nez gros car j’en peux plus bref j’en. peux. plus... ANDRAMASINA, ANOSIMASINA seront bientôt rebaptisées aussi il paraît.!
    . Et enfin comment le gars veut être aussi un souverain malgache dites-vous ? Eh bein il réhabilite le Palais MANJAKAMIADANA et comme Jesus il le rebaptise RAVAN’I MADAGASCAR car MANJAKAMIADANA veut dire RÉGNER DANS LA TRANQUILITE mais comme le gars est mi Gasy mi vazaha alors il pense que Manjakamiadana veut dire RÉGNER LENTEMENT et comme il se compare au TGV il n’aime pas ce mot MIADANA ainsi il change le nom de ce Palais de la Reine.. Et le comble les gars, accrochez-vous bien, le jour de l’inauguration du Palais de la Reine, ce gars a le culot de publier une consigne que les invités ne doivent pas porter du ROUGE comme les souverain de l’époque seule la Reine porte du rouge et le peuple le blanc d’où le terme MANGOROM-POTSY pour décrire dès milliers de gens sur une même place. Et figurez-vous que seul le gars portait du rouge ce jour-là et c’est pas fini ! Les souverains malgaches qui arrivent au trône ont cette tradition de construire un nouveau Palais alors ce gars qui était et encore HOMME DE SPECTACLE à osé contruire un Colisée au sein du domaine royale. Attendez ce n’est pas fini ! Chaque souverrain de l’époque a pour tradition de PLANTER UN FIGUIER symbole de la noblesse à l’enceinte du ROVA eh bein le gars a osé faire pareil. Ainsi il se veut être roi de Madagscar aussi et bientôt vous allez voir il est capable de se faire appelée RAJOELINAVALONA IV ainsi le PETIKHON 1e ou BOKASSA seront oubliés.
    PS. Toutes ressemblances avec des événements réels ou historiques sont purement fortuites.

    • 12 décembre 2020 à 19:50 | Shalom (#2831) répond à Besorongola

      Mampalahelo fa tena manakaiky ny marina ny toe-javatra voalazanao.

    • 13 décembre 2020 à 19:01 | tiryco (#9153) répond à Besorongola

      Un vrai conte de fées

  • 12 décembre 2020 à 18:19 | diego (#531)

    Bonjour,

    La Banque mondiale finance un projet de développement à Antananarivo, bien !

    Comment les dirigeants de cette Banque internationale, à noter ce sont des fonctionnaires internationaux, nommés par les pays qui la financent, décident-ils, et sur quels critères se basent-ils pour financer un projet dans un pays ?

    Le gouvernement, les élus et les responsables politiques malgaches doivent expliquer le processus tompoko. Il n’est pas inutile de souligner que ce ne sont pas avec des impôts des malgaches, mais des occidentaux, qu’on va assainir, pour améliorer la vie des citoyennes et citoyens de la Capitale.

    Il est aussi utile et important de comprendre que le gouvernement malgache n’a peut-être tout simplement pas un « budget » ?

    La population de la Capitale a été toujours utilisée, manipulée comme un instrument de déstabilisation politique, mais même la classe politique et dirigeante malgache qui se croyaient l’initiateurs finissent, les uns après les autres, en être les victimes.

    Le pays accuse des retards dans tous les domaines, notamment dans l’administration, dans la gouvernance, car aucun aide, des projets politiques et d’investissements ne peuvent se réaliser dans un pays instable.

    Pourquoi les élus locaux successifs de la Capitale, par exemple, n’ont pas su moderniser cette grande ville ? On peut poser la même question à tous les élus locaux de cinq autres grandes villes des cinq provinces malgaches !

    La concentration des pouvoirs tue les initiatives locales.

    Tous les pouvoirs sont entre les mains du pouvoir Exécutif, de facto, il est impossible en fait de conduire la moindre réforme.

    Il est assez rare d’obtenir une bonne initiative, comme l’intervention du gouvernement pour fixer le prix du riz, quand tous les pouvoirs sont entre les mains de l’Exécutif.

    L’Etat doit être présent, pour réguler l’économie par exemple et non l’étouffer. Il est indispensable que les élus malgaches connaissent les mécanismes de l’économie de marché.....adapter le pays à l’économie de marché, et non s’en éloigner.

    Ce qui arrive, presque tout le temps dans les pays pauvres, ce qu’en voulant être tous seuls aux commandes, et le plus longtemps possible, les dirigeants étouffent toutes initiatives locales qui finissent par empêcher l’enracinement du développement :

    - l’impossible développement de l’Afrique et Madagascar sont en fait la guerre et l’impossibilité de mettre en place une alternance au pouvoir.

    Les pays respirent un peu mieux que lorsqu’une élection est lointaine. Le désordre et les disputes commencent bien avant les élections, pendants et longtemps après, une perte de temps pour le développement !

  • 12 décembre 2020 à 20:47 | Shalom (#2831)

    Fintinina eto ireo nataon’ny senatera ankehitriny momba ny LF, notsongaina tao amin’ny Gazety Valosoa :

    Fanitsiana telo no nentin’ireo Loholon’i Madagasikara :
    1) fampiakarina ho 20%ny TVA alaina amin’ny entonaandrehitra (« gaz »), izay 5%no nanaovana izany ao amin’ioolavolan-dalàna io
    2) fanenana ny vola entin’ny Antenimieran-doholona hiasa ho amin’ny taona 2021, ho entina ... ha-nampiana ny vola hanaovana ny vaksiny ny reny bevohoka sy ny zaza
    3) fanoratana ny « provision sur opération d’investissement »-n’ ny Minisiteran’ny toekarena sy ny vola any amin’ny sora-bolan’ny Ministeran’ny fambolena, fiompiana ary jono, mba hanamafisana ny fanatsarana ny voka-bary sy ireo « industrialisation » manodidina ny resaka vary eto amin’ny firenena.


    Inona no tsy maha-mety ireo fanitsiana ireo ?
    Iaraha-mahita eo ny tohiny : ho lavin’ny depiote ireo.
    Rehefa miova ireo senatera ireo dia ho hitantsika fa antenimiera tsanga-tànana fotsiny tsy misy adi-hevitra no hiseho.
    Izany hono no antsoina hoe "demokrasia foza"

  • 13 décembre 2020 à 10:26 | Vohitra (#7654)

    Bonjour à tous,

    Vue et entendue hier dans les informations qu’il y avait eu avant-hier une réunion au sommet de l’Etat entre les partenaires techniques et financiers de la grande île, en l’occurrence la Banque Mondiale, l’AFD, et le PNUD…et l’autorité politique, et cette rencontre avait pour but essentiel d’aborder la situation préoccupante dans la partie Sud du pays, notamment la sécheresse, la malnutrition aigue, et la famine qui frappe la grande majorité de la population au niveau de deux Régions du pays.

    A l’issue de la réunion, l’Etat avait formulé et présenté à ces PTF un besoin de financement immédiat de USD 60 millions pour faire face à la catastrophe et tragédie qui frappe les Régions Androy et Anosy…

    Comment vont-ils réagir ces PTF ?

    En dehors des décisions dans ce sens qu’ils auront à prendre dans le cadre de la coopération bi-et multilatérale, auront-ils le courage et la volonté de conseiller l’Etat Malagasy de réviser l’orientation de la dépense étatique vers l’organisation des jeux des îles de l’Océan Indien de 2023 en réduisant drastiquement le financement à partir du budget de l’Etat des stades et palais de sports à travers le territoire qui vont engloutir dans une grande proportion les ressources financières du pays ?

    N’est-il pas plus légitime et pragmatique de suggérer aux responsables Malagasy de se concentrer d’abord sur ses besoins prioritaires pour empêcher et éviter dans un premier temps la décapitation et détérioration du capital humain du pays ? Ou est-ce qu’il est encore opportun de s’abriter derrière la « diplomatie politiquement correcte » en laissant le pays patauger dans l’abîme sous prétexte de non –ingérence dans le choix politique des dirigeants ?

    • 13 décembre 2020 à 10:41 | Rainingory (#11012) répond à Vohitra

      Vohitra,
      Je ne sais pas comment ces partenaires vont réagir, toujours est-il que le pouvoir vient de doter une mission conduite par le be galona de la Défense de 6 4x4 flambants neufs, et que par ailleurs ils viennent aussi d’être remboursés des quelques millions de dollars US au titre de ce qu’ils auraient pris sur le budget du projet grand Antananarivo au motif de l’aide contre la Covid-19, tout ça pour dire qu’ils trouvent toujours les passe-passe pour abuser des sous destinés au vahoaka.

  • 13 décembre 2020 à 11:24 | Isandra (#7070)

    Hier, c’est l’anniversaire de Dadan-drizalahy, qui a été célébré à bel’air hier, en guise de cadeau, JR lui a consacré un article pour nous rappeler pourquoi il a dû quitter le pouvoir :

    Marc Ravalomanana : L’Histoire ne changera pas ni ne le changera à 71 ans.

    « Le 21 janvier 2009, Marc Ravalomanana a définitivement atteint le point de non-retour vers sa chute. Jamais deux sans trois après Philibert Tsiranana et Didier Ratsiraka. Mais lui, il utilise le terrorisme d’Etat. Alors que le peuple malgache attendait des explications claires et précises dignes d’un dirigeant sensé, à propos des dossiers du moment qui minaient l’atmosphère socio-politique du pays, voilà que Marc Ravalomanana se met à prendre les enfants du bon Dieu pour des canards sauvages. De ma vie de journaliste, je n’ai jamais entendu de telles énormités de la part d’un président malgache. Marc Ravalomanana se prend vraiment pour Dieu le Père. En tout cas, étant donné, dans la foulée, qu’il a intimé les journalistes à dire (écrire c’est mieux) la vérité vraie, il sera servi.
    Marc Ravalomanana a du répondant de très bas étage. Ci-après quelques-unes de ses réponses aussi légères que son jet à 60 millions USD. Il s’agit des mots de Marc Ravalomanana, entendus sur Tvm et Tv Plus, aux journaux télévisés du 21 janvier 2009, concernant les desiderata du peuple malgache, via Andry Rajoelina devenu son porte-parole par la force des choses :
    « Tsy maintsy tafa-petraka eto ny demokrasia marina. Aza mieritreritra ianareo ho lany andro etsy sy eroa, fa tsy ety ety an-dalàna no handeha iteniteny hoe izao ny demokrasia. An an an ! Ary manara-penitra ohatran’ireny any Etats-Unis ireny. Aza matahotra ianareo ! Tsy izay fa ny demokrasia dia miainga avy amin’ny lalàna. Hampitaotao, indrindra fa ianareo mpanao gazety : lazao ny tena marina, aza milaza zavatra tsy marina ». Traduction : Nous allons instaurer la vraie démocratie. Ne perdez pas votre temps à vouloir le faire ici et ailleurs, dans la rue. Ce n’est pas çà la démocratie qui émane des lois. Elle sera aux normes comme aux Etats-Unis./. Ravalomanana prend vraiment ses désirs pour des réalités et il a oublié d’où il est arrivé au pouvoir en 2002 : de la rue !
    « N’iza n’iza milaza azy ho mafy be, tsapao aloha ny herinareo ! ». Traduction : Quel qu’il soit qui se croit fort, qu’il jauge d’abord ses propres forces). Nous avons affaire à un charretier, ma parole. Déjà, lorsqu’il était maire d’Antananarivo, il avait même osé dire, à Andohatapenaka, en matière de remblayage : « Raha mbola misy tany totofana any dia mbola ho totofako ». Traduction : s’il y a encore des terrains à remblayer quelque part, je les remblaierai. Concernant l’achat du jet à 60 millions USD, voici les propos typiquement ravalomanananiens… :
    « Mikasika io raoplinanina io. Izaho ve no nibaiko an’io minisitra io hividy azy dia izaho ihany no anala azy ?(…). Maninona aho nividy raopilanina ? Raopilanina novidiako io raopilanina afaha-tsika manamafy sy miasa aingana dia aingana mihitsy amin’ireo firenena manan-katao. Firy miliara de dollars ny vola azon-tsika hatramin’izao ? 4,7 milliards de dollars no azo tamin’iny Map iny. Valeur-na 60 millions de dollars dia mitabataba. Izy koa tsy zatra raopilanina rahateo ka tsy mahagaga. Ny Banque Mondiale sy ny Fmi tsy nisy niteny ahy na kely aza ! Nanaraka procédure ve ianao ? Ie nanaraka. Izay fotsiny »./. Traduction : A propos de cet avion. C’est moi qui ai donné l’ordre à ce ministre de l’acheter (le ministre des Finances Haja Razafintavoto) et c’est moi qui vais le révoquer ? Pourquoi ai-je acheté cet avion ? Parce qu’il me permettra d’accélérer mes travaux d’approches dans les pays riches. Combien de milliards de dollars avons-nous engrangé depuis ? 4,7 milliards de dollars pour le Map. Alors pour quelques pauvres 60 millions de dollars il y en a qui haussent le ton ? Rien de plus normal puisqu’ils n’ont pas l’habitude de prendre l’avion. Même la Banque mondiale et le Fmi ne m’ont pas fait de reproches. Ils ont simplement demandé si j’avais suivi la procédure. J’ai répondu, oui. C’est tout./.
    Je rappelle aussi ses propos suivants, à cette époque précise : « Lazao ny tena marina, aza milaza zavatra tsy marina » (racontez la vérité, ne racontez pas ce qui n’est pas vrai). Allons-y alors, ne nous gênons pas !
    Contrôle financier ! Voilà l’arme (fatale) du régime Ravalomanana pour éliminer tous ceux qui n’avaient pas la même vision que L’État-Tiko-Tim. Mais pourquoi de tels agissements de la part d’un homme porteur d’espérance, de développement et de dignité humaine ; porté au pouvoir par ce peuple malgache en 2002, après avoir vécu d’horribles souffrances et payé de ses larmes et de son sang ? Dès qu’il a été réélu, en décembre 2006, Marc Ravalomanana a ajusté la Constitution malgache pour pouvoir, à coups d’ordonnances, diriger Madagascar comme son entreprise ».

    http://www.lagazette-dgi.com/?p=51032

    • 13 décembre 2020 à 11:40 | Rainingory (#11012) répond à Isandra

      12 décembre à 21:42 | I MATORIANDRO (#6033)

      Tenu Bel-Air androany Diab nampihetsi- po tokoa n’y fankalazany n’y tsingeri-taona ny faha 71 taona an’ Andriamatoa Filoha Hajaina Marc RAVALOMANANA

      Tsarantitra tokoa ianao Andriamatoa Filoha.

    • 13 décembre 2020 à 11:44 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Rainingory,

      Manao kirin’antitra tahakan’i Trump !

    • 13 décembre 2020 à 12:00 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Si on fait la mauvaise foi comme le ZD :

      Le régime de Ravalo le plus cher dans l’histoire de notre république.

      Les réalisations 9.000 km de routes, les financements se totalisent 4,7 milliards. Combien coûte le kilomètre ? Incroyable, le plus chers du monde, un kilomètre de route bitumée médiocre(durée de vie moins de dix ans), plus de 520.000 dollars.

    • 13 décembre 2020 à 12:42 | Rainingory (#11012) répond à Isandra

      Isandra,
      Au moins ny azy ny cadeaux nomena azy nalefany nomena ireo safotry ny kere !
      J’en connais un qui lui veut tout avoir pour lui 😉 les jeux de construction de Rova, stades, console de DJ, habits de poupée royale 😄

    • 13 décembre 2020 à 14:36 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Rainingory,

      Izay no Irina fa ho tonga any soa aman-tsara, efa tsara izany.

      Fa ny Colisée sy ny Stade tsy namboarina holovain’ny taranakin’ny filoha, fa hijanona ho lovan’ny Malagasy entina hampiromboromboana ny kanto sy ny lalao ara-panatanjahantena, izay tsy ampy eto amintsika. Izany angamba mahatonga ny fisainantsika miborioka io sy ny ankabeazan’ny Gasy ho fohy.

    • 13 décembre 2020 à 18:40 | vatomena (#8391) répond à Isandra

      isandra __ le pays aujourd’hui subit les pires souffrances et il n’a plus d’espoir. l’eau et la lumière viennent à manquer. le riz vendu à prix de luxe..velirano ou pas

  • 13 décembre 2020 à 12:08 | kartell (#8302)

    Revenons plutôt aux choses sérieuses et laissons l’enfumage aux professionnelles !....
    https://www.lexpress.mu/article/386344/famine-madagascar-un-peuple-en-detresse

    • 13 décembre 2020 à 13:07 | Isandra (#7070) répond à kartell

      Kartell,

      Grâce aux réactions promptes du régime en place, la catastrophe à l’Ethiopie a été évitée.

      Pas plus tard qu’avant hier, le Président a eu une réunion avec PTF pour trouver les solutions durables pour ces régions.

    • 13 décembre 2020 à 13:16 | Rainingory (#11012) répond à kartell

      Isandra,
      faut arrêter le port nawak,
      1) c’est des semaines et des semaines après toutes les alertes qui venaient de l’extérieur (La Réunion, etc.) que vos zozos ont seulement réagit, parce que pointés de ridicule par la communauté internationale ;
      2) c’est la BM et ses partenaires qui ont forcé la main au DJ pour avoir la réunion d’hier ! et ce n’est pas dit qu’ils allongeront à nouveau des pépètes..

    • 13 décembre 2020 à 13:24 | kartell (#8302) répond à kartell

      @ Isandra

      Merci pour cette promptitude qu’on aimerait qu’elle puisse s’appliquer dans d’autres domaines que celui de la pure com..
      Éviter un scénario à l’éthiopienne est une chose mais anticiper aurait été beaucoup plus efficace mais il est vrai que d’autres travaux d’une autre importance monopolisaient les têtes pensantes du régime....
      Difficile pour lui de choisir entre feux d’artifice et aides aux populations en danger mais surtout cette situation provoque un certain malaise de penser qu’il attendait les aides internationales avant de se hâter lentement !...

    • 13 décembre 2020 à 13:36 | Rainingory (#11012) répond à kartell

      il va encore plus lentement qu’une tortue car il n’est pas à son aise pour démontrer que toutes les aides reçues à ce jour au titre du kere ont bel et bien été adressées aux destinataires.. d’où les doutes que ces partenaires iront encore mettre la main à la poche !

    • 13 décembre 2020 à 14:30 | Isandra (#7070) répond à kartell

      Karatell,

      Vous avez raison, on aurait pu l’anticiper, mais, le COVID est passé par là, qui a gâché pas mal de chose,...plus menaçant, dont la lutte contre la propagation est plus urgente par-dessus tout.

      Là-dessus aussi, la cata a pu être évitée, les prophéties des prophètes de malheur ne se sont pas réalisé, plus de 2 millions contaminés.

    • 13 décembre 2020 à 15:43 | kartell (#8302) répond à kartell

      @ Isandra,

      « On aurait pu ! » mais rien n’a été fait en amont préoccupés, dites-vous par la pandémie, ah !,bon ?’..
      Il me souvient de l’époque où Rajoelina fanfaronnait qu’ici, la pandémie serait peanut avec un Covid-organics miraculeux d’où ma surprise de vous entendre dire qu’il était préoccupé alors qu’il annonçait rien d’inquiétant, bien au contraire !..
      C’est vrai que l’on reconnaît les pays les plus influents de la planète par la hauteur de leur contamination, c’est un marqueur inattendu de la richesse ...
      Donc, effectivement, vous n’avez rien à craindre d’elle mais attention, tout de même,une pandémie ne dure que deux années au plus, tandis que la mauvaise gouvernance, elle, perdure depuis un demi-siècle !....

    • 13 décembre 2020 à 20:32 | Maestro (#7313) répond à kartell

      @ Isandra

      plus de 2 millions contaminés.

      Pas pour l’instant ! Mais déjà il va falloir être rigoureux sur les tests et le comptage et on en parlera après.

  • 13 décembre 2020 à 17:07 | ratiarivelo (#131)

    Aza mandainga sy mifamitapitaka eto @ny inty " FORUM " inty ry ISANDRA A ? HIANAO izay mitatata fahatany io eto : dia mifankalala tsara isika fa mba hatsaharo ny LAINGA tsara totototra ** Ampy izay !! tsy te ilaza zavatra betsaka aho ***fa ny tiako ambara ampy izay na dia MPILELAKA mafana fo an’i FILOU bac-3 ***ok no sady efa miala AINA***avelao i R8 hipetraka any @ny zay misy AZY fa tsy isakin’ny misy tsy mety dia i R8***forne ONE aho hoe **sy ny resakin’ny mpangetotra an-tsena tsy misy farany !!!! hihitsana ho azy fa efa LOA ny voakazo : nohon’ny POAKATY isan-karazany !! MAZAVA ve Rtoa-Be ISANDRA IKALAMAVONY***MAZAVA !sans rancune RAFOTSY ???

  • 13 décembre 2020 à 17:12 | ratiarivelo (#131)

    Marina avokoa IREO ambaran’ i "ANTICASTE " ny momba ANAO ry rto-be ISANDRA fa aza miala BALA toy ny fanao-NAO et @ny M.T. MAZAVA !!

  • 13 décembre 2020 à 17:13 | ratiarivelo (#131)

    Marina avokoa IREO ambaran’ i "ANTICASTE " ny momba ANAO ry rto-be ISANDRA fa aza miala BALA toy ny fanao-NAO et @ny M.T. MAZAVA !!

  • 13 décembre 2020 à 18:13 | diego (#531)

    Bonjour,

    Les élus, le gouvernement et les responsables politiques malgaches savent que leur pays dépendent financièrement des Institutions financières internationales, Banque, FMI etc, et aussi des ONG pour pouvoir financer leurs projets politiques de développement.

    La pandémie et ses conséquences, crise sanitaire et une crise économique mondiale ont aggravé une pauvreté qui a touché déjà plus que la moitié de la population, bien longtemps avant la pandémie, dans les pays sous-développés, l’un des plus faible est Madagascar.

    Le gouvernement fixe le prix du riz, en importe 100 000 t, et le PM a avancé que le hausse du prix du riz aurait une conséquence sur la monnaie nationale, une dépréciation de l’Ariary a-t-il suggéré.

    L’un des grands handicaps qui freine le développement de Madagascar est sans doute « l’inexpérience » des dirigeants et des élus, car en dépit des multiples crises politiques qu’il a traversé et traverse toujours, Madagascar est administrativement bien outillé pour affronter une crise économique et lutter contre la pauvreté.

    Pourquoi peut-on l’affirmer ? Pas un seul grand parti politique malgache et aucun leader, pas un seul membre ne conteste la légalité des pouvoirs et des institutions du pays.

    Les élus et le gouvernement utilisent très mal en fait les Institutions du pays sous leurs autorités. Pire, ils ne maîtrisent pas parfaitement bien leurs prérogatives Constitutionnelles.

    On peut s’en rendre compte par exemple avec les positionnements et les décisions de l’Aviation Civile Malgache, et celle de la Banque Centrale Malgache récemment. Ces deux Institutions ne sont pas des Institutions régaliennes, toutefois, elles disposent une certaine indépendance. Ils sont sous l’autorité politique, elles ne disposent donc que le pouvoir et les prérogatives que la Politique leur confère.

    En un mot ces Institutions peuvent suggèrent une politique au gouvernement, mais au final c’est le gouvernement qui décide.

    Ces processus des décisions doivent être parfaitement maîtrisés pour être efficaces mais surtout pour respecter la Constitution du pays, le droit.

    Aujourd’hui, on entend partout l’importance de l’Etat....le gouvernement va aider, va financer etc...tenez, la Banque Mondiale va aider Madagascar.....en tant qu’élus n’est-il important de connaître les rôles attribués à la Banque Centrale ? Très important !

    Quelles sont les rôles des Banques Centrales ?

    - gérer et conduire une politique monétaire ;

    - surveiller et gérer les systèmes de paiement ;

    - assurer la solidité du système bancaire, jouant le rôle de prêteur en dernier ressort, et fournissant la liquidité nécessaire pour éviter la contagion, autrement dit, une crise financière.

    On voit bien donc que la Banque Centrale est avant tout l’institution responsable de la politique monétaire, qui est l’un des principaux instruments de la politique économique.

    Les fluctuations des prix du riz aurait des conséquences sur la vie quotidienne d’une population déjà assez pauvre, sans emploi et à la base d’un niveau de vie assez bas....et non sur la Monnaie....maintenant un gouvernement peut dévaluer la monnaie du pays....pour affronter une crise par exemple......un autre sujet assez complexe...

    Il faut être capable de manier intelligemment les instruments dont on dispose pour affronter une crise économique. Mais faudrait-il connaître aussi leurs limites, cela éviterait les « dradradradra » politiques et les affirmations « misavoandanitra ».

    Avoir sa propre monnaie est une grande chance pour un pays, mais il faut savoir s’en servir. Et qui vont s’en servir si l’Etat et les Institutions sont aussi faibles, dysfonctionnels et le pays ne connaît pas une stabilité politique ?

    On est condamné à mimer un développement économique, et quand on est en difficulté, on appelle au secours aux Institutions financières internationales et aux dirigeants plus soucieux des intérêts de leurs pays que vous venir en aide.

  • 13 décembre 2020 à 18:32 | Shalom (#2831)

    Izao no rediredy fandre teto hatramin’izy volana maromaro izay :

    - Tsy mafy noho ny pesta sy ny kolera io aretina io.
    - Hamonjy izao tontolo izao i Madagasikara amin’ny fanafody (lasa tambavy avy teo) cvo.
    - Raha hiantehitra amin’ny mpamasty vola mahazatra i Madagaskara dia tsy handroso na amin’ny 2030 na 2050 (nodinganina ny 2040) aza.
    - Tsy nisy matin’ny kere izany any Atsimo.
    - Tsy hoe misy kere any Atsimo dia tsy hampandehanina ny sampanèdraharaha sasany.

    Aleo atsahatra fa mankary an-doha.

    Dia ity anefa toa mitady fanampiana indray, sa hanamafisana ny hiran’ny maro manao hoe :

    O ! Ry fody an’ala e ! ô !
    Aza homana ny varim-bahoaka ianareo ô ! ô !

  • 13 décembre 2020 à 19:11 | ratiarivelo (#131)

    Na TIANAO na tsy TIANAO ry rtoa-be ISANDRA : dia 71taona ny FILOA R8 tantara mitohy ny AZY*** fa tsy hianao akory no anankana izany : fa ao ANDRIAMANITRA sy ny Razana mijery ?? MAZAVA ve O ??? fa tsy MANOTA -FADY : toy any i Andry Nirina rajoelina : Mpisavika ny firazanan’ny HAFA ? MAZAVA ve ry ISANDRA vendrena mpisavika ihany koa !!!

  • 13 décembre 2020 à 19:17 | ratiarivelo (#131)

    Na TIANAO na tsy TIANAO ry rtoa-be ISANDRA : dia 71taona ny FILOA R8 tantara mitohy ny AZY*** fa tsy hianao akory no anankana izany : fa ao ANDRIAMANITRA sy ny Razana mijery ?? MAZAVA ve O ??? fa tsy MANOTA -FADY : toy any i Andry Nirina rajoelina : Mpisavika ny firazanan’ny HAFA ? MAZAVA ve ry ISANDRA vendrena mpisavika ihany koa !!! mais QUI VIVRA...............VERRA ny VENDRANA*** i BETOKO-Kapila efa ambavahaona****** ny fiainana raha tianao ho fantatatra ??? efa tsy ao intsony fa dia mampitandrina ANAO :izay fruits efa pourris****mazava ! misy fetrany jiaby zao rehetra izao ry ISANDRA mazava !!!

  • 13 décembre 2020 à 19:29 | kartell (#8302)

    • 13 décembre 2020 à 21:12 | Shalom (#2831) répond à kartell

      Raha mijery io rohy io ny tena dia zendana : ahoana no fomba hampilamin-tsaina ilay antsoina hoe "filou" mahita izao zava-misy izao ?

      Tsy sarisary na fanahiniana atao ho an’ny mpijery ny toe-javatra toa izao fa tena zava-misy.
      Aiza ilay dehaka mampiseho ny vadin’i DJ kilasy T9 mizara sakafo ? Atao mipaopaoka ny filazana sy ny sary kanefa zavatra mandalo miserana tsy maharitra ilay atao.
      Dia teto amin’ny MT ireo kaondrana mpisolelaka tsy nitsahatra fa dia fatra-pandoka ery.

      Manodiava tompoko ny filalaovana ny aim-bahoaka.
      Matoa ianareo nanaiky hitondra eo dia ADIDINAREO ny mamaha ny olana fa tsy misy fialana-pà amin’ny hoe satria nisy ny valan’aretina.

      Ary efa fatra-paka-tahaka ny any Lafrantsa ihany ianareo dia mba manaova toa ny ataony amn’ny lafi-tsarany fa tsy izay mifanaraka amin’ny tombotsoanareo mpitondra ihany no atao.

      Farany : ho hitantsika tsy ho ela, indrindra eto amin’ity serasera ity ny fanakianana sy ny fanaratsiana ireo olona mandray andraikitra manampy ny havana any Atsimo.

      Rehefa tsy mahavita tompoko, mahaiza manaja tena.

  • 13 décembre 2020 à 21:58 | vazahagasy taratasy (#10911)

    13 décembre à 21:12 | Shalom (#2831) répond à kartell ^

    Dia tsy hita intsony izay iantsoana ireo mpitondra tsisy fanahy ireo. Mba olombelona ihany ve no manary ny olona eo ambany fitondrany. Tsy mampihontsina azy akory ny mahita zazakely taolana sisa, mbola hanody azy sy ny taranany. Ny olona aty ivelany indray no malahelo nefa dia mbola mahasahy mihevitra ny hanodikodina ireo fanampiana natao ho an’ireo fadiranovana...Na ny biby aza mbola misy fanahy noho izy ireo !

    • 13 décembre 2020 à 22:43 | Shalom (#2831) répond à vazahagasy taratasy

      Hoy ianao : "Na ny biby aza mbola misy fanahy noho izy ireo !".
      Ahiko ho tena izany tokoa.

      Ho an’ireo mpino kristiana, ho avy indray ity ny Noely, dia mba hihirika ahita izany ve ny zanaky ny Atsimo ?

      Hoy i Mahaleo sy ny Tariny :
      Dia tonga indray ny kirisimasy sy i Dadabe Noely
      Rakotra kilalao ireo zazakely
      Ny anay kosa milalao tapa-kazo
      Firy taona izao tsy mba mba nahazo

    • 13 décembre 2020 à 22:55 | Rainingory (#11012) répond à vazahagasy taratasy

      https://youtu.be/kpebky34gZI
      La strophe citée est à la 6:09 / 8:00.

  • 14 décembre 2020 à 16:04 | vazahagasy taratasy (#10911)

    13 décembre à 22:55 | Rainingory (#11012) répond à vazahagasy taratasy ^

    https://youtu.be/kpebky34gZI
    La strophe citée est à la 6:09 / 8:00.

    ________________
    Tsy ho efa mihoatra ny 40 taona ve io hira io dia mbola tsy misy fiovana ny manjo an- dramalagasy, vao maika mikorosifahana !

    • 14 décembre 2020 à 16:29 | Rainingory (#11012) répond à vazahagasy taratasy

      vazahagasy taratasy, ieny mahitsy marina

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS