Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
jeudi 6 octobre 2022
Antananarivo | 13h46
 

Société

PPN

Les prix restent stables malgré la crise internationale

vendredi 9 septembre | Mandimbisoa R.

Les prix des produits de première nécessité (PPN), sur le marché local, ont été maîtrisés selon les dires du ministre de l’Industrialisation, du Commerce et de la Consommation, Edgard Razafindravahy lors d’un point de presse tenue à son bureau à Ambohidahy hier.

Le ministre a mis à l’avant l’engagement de l’Etat à offrir plus de choix de produits sur le marché grâce aux opérations d’importation de produits de première nécessité qui ont débuté au cours de l’année dernière avec l’arrivée progressive de 20 bateaux ayant à leur bord des produits alimentaires.

Le ministre a réitéré le principe de vouloir préserver en priorité les intérêts des paysans/producteurs d’où la décision de plafonnement des prix notamment du riz. Si on considère le riz, le coût de revient par kilo de paddy s’élève entre 1200 et 1400 ariary. Le prix de vente du riz local devrait être au moins à 2000 ariary. Le riz importé quant à lui se vend à 600 Ar le kapoaka, affirme le ministre.

La mise en place de ces plafonnements des prix et des marges a permis la stabilisation des prix des PPN, d’après toujours Edgard Razafindravahy.

Par rapport à la hausse des prix de la farine (blé) et du sucre, le ministère s’est engagé à distribuer du sucre local Namakia à travers le SPM (State Procurement of Madagascar) auprès des détaillants. «  Certes, cela ne va combler à 100% les besoins de la population mais l’opération a entraîné un équilibre sur le marché. A l’heure actuelle, on constate une baisse de prix au niveau international et on peut affirmer une stabilité de prix sur les produits comme le sucre, la farine et l’huile. », affirme le ministre.

Ainsi, le ministère estime que les prix sur le marché devraient s’afficher comme suit : riz local à 2200 ariary le kilo, l’huile de palme à 8 250 ariary le litre et la farine à 3 300 ariary le kilo.

10 commentaires

Vos commentaires

  • 9 septembre à 10:46 | Isandra (#7070)

    On arrive à les maitriser avec les moyens du bord. Parfois, il suffit un peu des astuces pour arranger les choses.

    Certain pays a du s’endetter plusieurs milliards(quoiqu’il en coute) pour avoir le même résultat.

    • 9 septembre à 11:15 | Besorongola (#10635) répond à Isandra

      AUCUNE RAISON DE SE PAVANER !

      Partout dans le monde, les gens s’accommodent avec l’inflation. Le prix est aussi stable mais à un niveau élevé en France comme à Madagascar mais la grande différence c’est que Macron fait beaucoup d’efforts quit à s’endetter pour aider les plus démunis. Chez Mr Ho, hausser les salaires des fonctionnaires c’est toy ny tainalika ny ambony ihany no tovonana. Les miséreux restent au ban de la République et c’est tout à fait normal si la recrudescence des insecurities et des vols est sans précédent depuis 60 ans.

    • 9 septembre à 11:56 | MALIBUC (#9345) répond à Isandra

      Isandra,
      C’est quoi que tu appelles les moyens du bord ?
      Et c’est quoi tes astuces ?
      Je voudrais en faire profiter ma famille si ce sont de bonnes astuces.

  • 9 septembre à 11:25 | arsonist (#10169)

    Hum !
    "Les prix sont stables à Madagougou, malgré la crise internationale" ?
    A d’autres, mais pas à moi !

    Ou alors,
    Madagougou est un pays dont l’économie est totalement en-dehors du monde !

    En-dehors du monde de tout le monde , quoi !

    Un pays OVNI !

    Si c’était cela , alors cela expliquerait bien,
    dans les rangs des pays non en guerre sur la planète,
    pourquoi Madagougou est le pays le plus miséreux de tous !

    • 9 septembre à 11:30 | arsonist (#10169) répond à arsonist

      Des individus peu recommandables veulent profiter
      de cette misère sans nom
      qui frappe nos populations
      pour assouvir à Madagougou leurs indicibles obsessions.

      Et dans les rangs de ces obsédés figurent des vils colonialistes attardés.
      Certains d’entre eux fréquentent ce forum.

      Ici, le plus assidu d’entre eux est cet "anticaste" autoproclamé fransé,
      qui se vante d’ "observer" avec "lucidité" !

      Il s’agit d’un vieux débris obsédé par nos ado filles et garçons Gasy !
      Il ne peut pas se débarrasser de cette addiction !
      Il en est esclave !
      Il fantasme d’aller à Mada assouvir son irrésistible obsession !

      A tel point qu’à plusieurs reprises
      ce c.on a proposé ses services au gouvernement foza,
      par l’intermédiaire de ce forum,
      à l’aide de messages
      à l’attention de la be-sy-leo foza femelle couillue anti ambaniandro isandra.

      Mais à tous les coups, la réponse est méprisante
      et remet ce vieux débris à sa place !
      Hélas pour lui ! Il n’a toujours pas compris !

      De plus, ce malade est terrifié par les Gasy qui se font justice eux-mêmes,
      puisqu’ils n’ont plus confiance à la justice foza.
      Des Etrangers accusés d’avoir abusé des ado Gasy
      ont été déjà lynchés par des villageois.

      Nous, les Gasy, disons bien
      "ny hanambadin-kiterahana,
      ka ny zanaka no mamy indrindra amin’ny Malagasy !"

      Les Gasy vont jusqu’à prendre d’assaut des casernes de la gendarmerie
      pour punir ceux qui maltraitent leurs enfants.

      Ce qui vient de se passer à Ikongo
      sème et conforte le sentiment de panique
      dans les rangs des obsédés Etrangers
      addicts à nos ado filles et garçons !

      En ce qui concerne l’ "anticaste" qui "observe" ,
      c’est la terreur qu’il a de notre tendance au lynchage
      que nous infligeons de fait
      à ceux qui font du mal à nos enfants
      qui rend cet obsédé si vindicatif grave
      contre nous les Gasy
      qui fréquentons ce forum !

  • 9 septembre à 11:54 | MALIBUC (#9345)

    Comme cette enivrée pleine de betsabetsa ne crois pas que je suis à Vohémar, je l’invite à venir voir ici au bazar le prix des PPN.
    Certes les Prix sont stables comme dit le Ministre mais ils sont stables dans une fourchette Haute.
    Huile le litre : 13000 ary
    Pommes de terre : 4500 ary le Kg.
    Le Kapok de vary : 850 ary
    Alors qu’on vienne pas me dire que l’on maitrise avec "les moyens du bord."

  • 9 septembre à 12:54 | rawera (#10329)

    Salama namako ô,
    Samy manana ny "stable" io, ry Beloha a. Dia gaga ianao amin’izany fasahiana miteny toy izany ! Mety ho marina izany fa amin’ny mpanjifa, tena manakatra ny lanitra raha atao ny fanoharana. Mampandositra ny mpanjify e ! Zay lay sosialim-bahoaka tsy misy mpanao combien fa atao faralahin’ny raharaha. Zay manana fahefana aloha dia tsara ho azy kanefa ny sahirana maro an’isa. Dia ahoana tsara hoe ity karama nasondrotra ity ? Ilay hoe famenon’ny fanjakana azy aza tsy mbola hita poapoaka. zay anie ilay vava tsy ambiny e. Mitsaotsaoana fotsiny.
    Prezida ô, ampijabahan-dry zalahy ianao fa mitandrema !
    Mahereza !

    • 9 septembre à 18:05 | Besorongola (#10635) répond à rawera

      Ka i Beloha koa anie mety ho candidat mpamadika ê !

  • 9 septembre à 14:18 | Ra-Jao (#282)

    Qui est derrière SPM, l’Etat ou des acteurs privés. Dans le premier cas, l’Etat nationalisé la vente de gros de sucre de Namakia. Si SPM appartient à des privés, qui sont ces oligarques qui monopolisent même un grand pan de notre secteur vommercial : importation des PPN, monopolede la commetcialisation du sucre ? Le secteur privé risque de ne plus exister si rajoely reste encore pour 5 années !

  • 9 septembre à 14:39 | Aulivier643 (#11346)

    un "ministre" de partout et de nulle part qui accumule les richesses nécessaires à sa future campagne électorale..

    le ministre "de sa propre industrialisation"..

    Mais bon..

    "Ici c’est Mada..."

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS