Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
dimanche 26 septembre 2021
Antananarivo | 08h25
 

Politique

Îles Eparses

Les îles glorieuses classées officiellement « Réserves naturelles françaises »

samedi 12 juin | Mandimbisoa R.

Les îles Glorieuses qui se trouvent dans les iles Eparses sont officiellement classées « Réserves naturelles françaises ». Le décret y afférent a été publié dans le journal officiel français jeudi. Elles sont devenues la 170e réserve française. Visiblement, il s’agit d’un coup de massue pour les Malgaches qui militent depuis un moment à la restitution de ces îles.

Pas plus tard que vers la dernière semaine du mois de mai, du 19 au 28 mai 2021, les Forces armées dans la zone sud de l’océan Indien (FAZSOI) ont mené un exercice d’évacuation de ressortissants entre La Réunion, Mayotte et les îles Glorieuses des Terres australes et antarctiques françaises (TAAF) sur ces îles. Ceci n’était pas un exercice fortuit, parce qu’il confirme la présence de la France sur les lieux.

Un an plus tôt, la France avait lancé la procédure de classement des îles Glorieuses dans la longue liste des réserves naturelles françaises. La partie malgache s’est officiellement indignée et a convoqué l’ambassadeur de France à Madagascar, par le biais du ministre des Affaires étrangères, Liva Djakoba Tehindrazanarivelo. Madagascar s’y opposait, mais cela n’a visiblement pas empêché les autorités françaises d’y procéder.

78 commentaires

Vos commentaires

  • 12 juin à 10:07 | Albatros (#234)

    Crimée, Gibraltar, Malouines, Glorieuses, .......!

    Circulez !, y a rien à voir !.

    • 12 juin à 10:14 | vatomena (#8391) répond à Albatros

      Réserves naturelles ,réserves naturelles sont des biens pour tous .Il est rassurant qu’elles soient confiées à une administration sure et qualifiée

    • 15 juin à 20:22 | goba001 (#1662) répond à Albatros

      Boycott des produits français !!

  • 12 juin à 10:18 | Rainingory (#11012)

    fay zany radomelina koh, voa veli’ny ranony ilery 😆😆😆

    • 12 juin à 12:13 | Isandra (#7070) répond à Rainingory

      Rainingory,

      Toy izao ny toe-tsain’ny Gasy sasany. Nohon’ny politika, dia aleo tsy hisy zavatra mahomby.

      F’angaha moa hoan-dRajoelina minakavy io raha tafaverina eo ?

    • 15 juin à 22:52 | vatomena (#8391) répond à Rainingory

      Goba 100__Et surtout boycot de toute aide française ! On ne veut pas de leur argent .Les ministres sont ils pour ou contre ?

  • 12 juin à 11:08 | lancaster (#10636)

    Qu’a-t-il fait notre MAE depuis la rencontre avortée de Andafiavaratra en déc 2019 ?
    La récupération de nos îles nécessite une diplomatie intelligente et proactive. Face à une puissance nucléaire arrogante, il faudrait sûrement aligner une autre puissance nucléaire. Face à une puissance économique déclinante, il faudrait se faire aider par une puissance économique agissante.

    Le Mali à démontre le déclin se la France. Macron essaie de sauver la face en inventant une nouvelle formule de présence militaire au Sahel. Mais une chose est sûre. Après 8 années passées dans une guerre asymétrique ingagnable, la France part penaud face à des ennemies invisibles mais autrement plus adaptées au terrain même avec des seules armes légères.

    Le Vietcong, les Résistants français de la 2e guerre, ont tous été taxes de terroristes.

    Si nos îles sont classées réserves naturelles, c’est arceque la France n’a plu les sous pour explorer puis exploiter les immenses richesses offshore.

    Nous, on a besoin de nos îles, de nos richesses. Le MAE devrait démissionner pour incompétence. Le PRM devrait envisager de redéployer une vraie diplomatie de circonstance avec un nouveau MAE qui doit pouvoir compter sur nos ambassades existantes (France, UE, Chine) et à pourvoir (Nations unies à New-York et Genève, Russie et Afrique du Sud)

    • 12 juin à 11:41 | vorona (#8254) répond à lancaster

      ".......richesses offshore........"
      Pourquoi mettez vous en exergue ce genre de "carotte" . Même à 70 $ le baril aucune compagnie pétrolière au monde ne fait et ne fera avant longtemps des prospections études offshore qui durent une ou deux décennies et sont d’un coût exorbitant !

    • 12 juin à 12:47 | LE VEILLEUR alias L’EVEILLEUR (#1331) répond à lancaster

      "Il y a un moment pour tout, et un temps pour chaque chose sous le ciel" selon l’Ecclesiaste

      - Ou est-il passer le Secraitaire d’Etat à la gendarmerie SEG jeneraly baomba ecole de guerre ?

      - Pourquoi ne vient-il pas en appui au ministre des affaires étrangères pour déloger, vite fait bien fait, les squatteurs de ces îles Eparses ?

    • 12 juin à 13:57 | vatomena (#8391) répond à lancaster

      Avant de s’occuper de richesses ’of shore’ mieux vaut démontrer avant sa capacité à exploiter les richesses terriennes

    • 12 juin à 15:26 | Attila est là (#11132) répond à lancaster

      MDR ! Vas-y lancastré ! Va pleurnicher chez les Chinois ... ils vont te rire (jaune) au nez !

      Quant aux Russes, ils exigeraient à coup sûr que tu te soumettes à un test anti-alcoolique !!

      Remarque, ’y aurait bien le sultanat erdoganesque, mais je ne suis pas certain qu’il veuille encore bomber le torse et voir des "rafale" survoler son territoire pour vous faire plaisir .... !!

      Et arrête ton délire des rivières de diamants et autres océans de pétrole souterrain !

      Commencez par donner à manger aux 26 millions de pauvres hères que compte votre pays avant de vouloir piller ce qui ne vous a jamais appartenu !

      Y a pas bon ! C’est la vie .... Vae victis !

    • 12 juin à 17:34 | vatomena (#8391) répond à lancaster

      C’est le peuple malgasy tout entier qui a démissionné .Il s’est opposé aux exces de la Colonisation mais aujourd’hui il accepte sans révolte d’etre dépouillé de tout . Est ce une vraie consolation que d’etre pillé assujeti par des frères malagasy

  • 12 juin à 11:24 | Vohitra (#7654)

    Quoi qu’il en soit, quelle que soit la tournure de la situation, ils en sont propriétaires et peuvent en être fiers, non ?

    Que ces îles éparses soient Malagasy ou françaises, ils gagnent toujours sur les tableaux bien sûr !

    C’est ça le résultat attendu quand on a comme conseiller en matière de diplomatie et relation extérieure des fonctionnaires français comme Rajoelina Patrick ! Sans parler de la petite femme à la petite robe rouge...

    Le calife, Leloup Patrick, le premier magistrat de la capitale, et combien de ministres déjà, ils peuvent en être fiers avec leur 170ème réserve nationale, française bien entendu !

    • 13 juin à 12:03 | FAUVY Bertrand (#9518) répond à Vohitra

      Je suis français marié à une malgache, j"ai connu les Iles eparses grace à Madagascartribune.com. peu de français en connaissent l’existence. Vous avez assez de difficultés à vous occuper de la grande Ile, que feriez vous des Eparses ? Des iles inhabitées à l’origine servant de refuge aux pêcheurs gasy.
      Si on vous les laisse, les bateaux chinois (sinoa) viendront ratisser tous les fonds marins, et il ne restera rien pour les pêcheurs gazy et leurs familles, vous n’avez pas assez avec le kere dans le sud et la pauvreté générale à Madagasikara. L’independance, très bien et normal, mais vu le résultat....

    • 13 juin à 12:18 | Vohitra (#7654) répond à Vohitra

      Fauvy Bertrand, bonjour !

      Cette histoire et regain d attention a propos d hypothetique revendication sur les iles eparses ne sont que des tentatives locales de manipulation d opinion et de diversion par rapport aux problemes cruciaux vecus par la population Malagasy...

      Revisitez les anciens articles a ce sujet. Ca ne devrait jamais etre considere comme une priorite a mon humble avis...

    • 14 juin à 06:48 | zorey974 (#7033) répond à Vohitra

      @Vohitra : rien à ajouter. Rajoelina comme ses prédécesseurs n’ont jamais eu l’intention de récupérer les îles éparses. Ils agitent ça de temps à autre pour ranimer la fibre patriotique (nationaliste ?) lorsque leur incapacité à faire quoi que se soit commence à agacer le peuple.
      Jamais une goutte de pétrole ne sortira des profondeurs des îles éparses pour la simple et bonne raison que dans moins de 100 ans le pétrole sera une énergie définitivement oubliée.

  • 12 juin à 11:33 | galibert (#11203)

    Cette histoire me rappelle les souvenirs de mon voisin qui se construit un garage, mais sa maison n’est plus entretenue depuis des lustres, va t’il habiter dans ce petit garage ? Il faut savoir entretenir ses terres avant de penser en occuper d’autres.
    Une question : Quelqu’un de ce forum ou autre, aurait- il des infos lors du passage de Henry de Monfreid dans les années 1953, d’avance merci.

  • 12 juin à 12:20 | Albatros (#234)

    Voila un sujet qui va bien occuper notre Week End !.

    @ plus !.

  • 12 juin à 12:27 | dominique (#9242)

    Et c’est tout a fait normal et logique ...réserve naturelle Française ..

  • 12 juin à 13:00 | lancaster (#10636)

    Je serai bien curieux de savoir quand sortira le décret du gouvernement français déclarant le Sahel réserve naturelle. Lol.
    La France avait bien traité de terroristes les indochinois, les Menalamba, les militants du MDRM, le FNL d’Algérie. Les nazis, puissance occupants à l’époque, avaient aussi traité les résistants français de terroristes. Le pouvoir blanc de l’apartheid avait aussi considéré l’ANC comme terroristes.

    Toutes ces guerres asymétriques ont été perdues par les armées d’occupation.
    Les militaires maliens et tchadiens le savent. Les africains préfèrent retrouver la paix sur leurs terres sans être obligés de s’agenouiller devant l’occident avec son arrogance, sa culture inadaptée aux civilisations africaines. Et de toutes les façons, les africains savent que la France lorgne surtout sur les richesses naturelles africaines. Le reste c’est du cinéma. Barkhane ou autre. Basta.

    • 12 juin à 13:29 | vorona (#8254) répond à lancaster

      Les colonels maliens corrompus envisagent de négocier avec les djihadistes et cautionner ainsi une période récente au Mali ou régnait la charia et ou on coupait une main et un pied au voleur ! Progrès ? D’ailleurs le coup d’état avec la nomination d’un président de la transition, ressemble à un autre par ici dont la transition de plusieurs années n’a fait qu’appauvrir le pays ou tout du moins freiner son évolution !

    • 12 juin à 14:09 | vatomena (#8391) répond à lancaster

      ""se battre pour le roi de Prusse "" c’est une coutume à la France ! Elle aurait mieux fait de laisser les africains se battre entre eux. Heureusement elle ne s’est pas mélée des guerres tribales et prédatrices qui ont fait plus de 4 millions de morts au Congo dans les régions de l’Ituri et du Kivu.Il est bienvenu qu’elle ne se mèle pas de ces querelles bien à nous.

    • 14 juin à 06:51 | zorey974 (#7033) répond à lancaster

      Comparer des îles éparses non habitées et qui n’ont jamais été malgaches avec le sort du Mali, de l’Indochine ou de l’Algérie est juste stupide à l’instar de son auteur :)

  • 12 juin à 13:11 | Vohitra (#7654)

    Un sujet de réflexion, lu ailleurs...

    « C’est une trahison » : la double nationalité de Youssef Chahed passe mal auprès de certains Tunisiens

    En révélant avoir renoncé à sa nationalité française, le Premier ministre tunisien Youssef Chahed a ouvert un débat sur la double nationalité...

    « Pendant trois ans, vous avez gouverné la Tunisie avec une double nationalité sans nous avoir rien dit. C’est une trahison. » Sur la page Facebook de Youssef Chahed, un internaute s’énerve.

    Mardi 20 août, le chef du gouvernement tunisien, un des principaux candidats à la présidentielle anticipée prévue le 15 septembre, révèle avoir renoncé à la nationalité française avant le dépôt de sa candidature, comme le demande la Constitution.
    « Comme des centaines de milliers de Tunisiens qui ont résidé et travaillé à l’étranger j’avais une deuxième nationalité », a écrit Youssef Chahed sur sa page Facebook.

    Il a également appelé les autres candidats possédant une autre nationalité à effectuer « la même procédure », à savoir déposer une demande pour renoncer à l’une des deux.
    En Tunisie, cette annonce a suscité des réactions mitigées. Une partie de l’opinion publique estime que Youssef Chahed aurait dû informer les Tunisiens de sa binationalité avant sa prise de fonction.

    « Il est inacceptable » que Youssef Chahed « n’ait jamais fait mention de sa double nationalité, donc double subordination et donc double allégeance alors que ce type occupait le poste de pouvoir le plus important du pays » commente un internaute.

    Certains ont même remis en question la « tunisianité » de Youssef Chahed. D’autres ont détourné le slogan de sa campagne et le nom du parti qui le soutient, Tahya Tounes !, en « Vive la Tunisie… et la France ! »

    Certains binationaux Tunisiens estiment en revanche que cette polémique est « un faux problème » entraînant « l’opinion publique vers des thèmes malsains et des divisions fatales ».
    Karim Azouz, ancien consul général de Tunisie à Paris, binational, a critiqué « l’instrumentalisation » de cette polémique.

    « Comme plusieurs centaines de milliers de mes compatriotes, je suis binational et je suis effaré par la façon dont certains candidats ont instrumentalisé le sujet pour prouver leur amour de la patrie en insinuant que la double nationalité est une tare à cacher tant qu’on ne l’a pas corrigé ou un accident à réparer » a-t-il affirmé.

    L’article 74 de la Constitution stipule que si le candidat à la présidentielle « est titulaire d’une autre nationalité que la nationalité tunisienne, il doit présenter dans le dossier de candidature un engagement stipulant l’abandon de l’autre nationalité à l’annonce de son élection en tant que président de la République ».

    Jeudi 22 août, lors d’une intervention à la télévision publique tunisienne, Youssef Chahed a par ailleurs déclaré avoir « décidé de déléguer ses pouvoirs de chef du gouvernement au ministre de la Fonction publique jusqu’à la fin de la campagne électorale ». Celle-ci est prévue du 2 au 13 septembre.

    Prévue en fin d’année, cette élection a été avancée à la suite du décès du président Béji Caïd Essebsi.

    Cette décision a été prise « dans le souci d’assurer la transparence dans le processus électoral et pour éviter tout conflit d’intérêt », a déclaré Youssef Chahed, devenu en 2016, à 40 ans, le plus jeune Premier ministre de la Tunisie.

    Le premier tour du scrutin présidentiel aura lieu le 15 septembre. Vingt-six candidatures, dont celle de Youssef Chahed, ont été validées et 71 écartées au terme d’un examen préliminaire des dossiers, a annoncé le 14 août l’Instance chargée des élections en Tunisie (ISIE). La liste finale sera publiée le 31 août.

    https://www.middleeasteye.net/fr/en-bref/cest-une-trahison-la-double-nationalite-de-youssef-chahed-passe-mal-aupres-de-certains

    • 12 juin à 13:18 | vorona (#8254) répond à Vohitra

      Pour info et c’est dans la constitution tunisienne : "un non musulman ne peut pas être président de Tunisie". Démocratie ?

  • 12 juin à 14:05 | lancaster (#10636)

    Vorona,
    Si les autorités maliennes décident de parler avec les djihadistes c’est après tout une rencontre entre musulmans qui pourrait faciliter la recherche de solutions. C’est en tout cas ainsi que les autorités ont réussi à délivrer des otages dont des français.

    Sur tous les plateaux des TV françaises, on nous rabâche ad nauseum, que les immigrés doivent s’adapter aux mœurs laïques françaises. Dites le à une mahoraise de confession musulmane habitant Paris d’enlever son voile ou son niqab car ce n’est pas conforme aux textes de la République Française.
    Dites à un gaulois d’adapter les traditions sociales des mahoraise de Mayotte, des indiens, chinois et créoles de la Réunion. Vous m’en direz des nouvelles.
    Ils n’ont rien à foutre des traditions judeochretienne de l’occident. Eux ce sont les fêtes religieuses indiennes, musulmanes, les jours de l’an chinois, c’est cela qu’ils expriment publiquement dans la rue et sur les places publiques. Essayer de les en empêcher.

    Arrêtez de poursuivre ceux qui croient aux lois prônées par le Coran. Ne les obligez pas à suivre le code Napoléon qui ne les intéressent pas.
    Charia dites vous.? Vous aviez mis du temps avant de supprimer la condamnation à mort de vos lois. D’ailleurs votre chef suprême, les usa, l’applique toujours.

    • 12 juin à 14:15 | vatomena (#8391) répond à lancaster

      L’etre humain serait il un caméléon ? Un jour il est français ,un autre jour il est malgache .Un jour ,il est noir ,le lendemain il est blanc....

  • 12 juin à 14:19 | purgatoire (#11152)

    Je suis triste … Francais de naissance … mon pays de cœur c’est Madagascar … j’ai rencontré à la Reunion celle qui allait devenir mon épouse et depuis des dizaines d’années je vis des choses extraordinaires avec et grâce à elle … quel bonheur de pouvoir côtoyer ce peuple malgache … elle m’a raconté, entre autre, ce que c’est que d’avoir faim et de se lever le matin en ne sachant pas si elle allait pouvoir manger … que n’ayant pas de lait pour nourrir son enfant elle lui donnait de l’eau et qu’il criait famine … que petite elle allait pieds nus à l’école et marchait sous le soleil pendant deux heures aller et deux heures retour … quel courage ce peuple qui force mon admiration mais qu’elle tristesse pour mon épouse quand elle baisse la tête de honte quand on parle de Madagascar de son Président de ses projets dantesques de ses morts … etc etc … nous avons monté une association pour aider son village où il y a une centaine d’enfants … ce qui m’attriste c’est la lecture de certains commentaires de gens qui sont fiers de ce qui se passe aujourd’hui à Madagascar … comme disait Jean-Remi RAFIDIARISON ancien sénateur de tamatave lors d’un débat télévisé on inaugure des stades des routes on fantasme sur des téléphériques des gasycar du cvo .. mais les assiettes des malgaches sont toujours aussi vides … quelle tristesse ces enfants toujours pieds nus pour aller à l’école … quelle tristesse que d’envoyer de l’argent toutes les semaines au village pour payer le riz l’huile le sucre etc etc quelle tristesse que rien ne change pour le peuple malgache … bien sur certains commentateurs vont m’expliquer que … et que … mais surtout que … mais pour moi la triste réalité c’est que nos familles la bas sont plus pauvres aujourd’hui qu’hier et qu’avant hier que si l’on était pas là les gens ne pourraient plus vivre alors que des dizaines de milliards ariary euro dollars sont dépensés pour le paraître alors qu’il faudrait dépenser dans l’être .. c’était une réflexion à la suite de la défaite des handballeuses malgaches qui ont encaissé 44 buts de la Tunisie et la réflexion d’une amie malgache qui me disait je cite « sa fait honte on a que des défaites » je n’ai pas pu m’empêcher de faire ce petit commentaire

  • 12 juin à 19:34 | izaho91 (#3427)

    La polémique autour des îles éparses tourne beaucoup autour des soi disant richesses pétrolières qu’elles contiendraient. Dans le monde de 2021 il faut considérer que si nous voulons laisser à nos enfants une planète vivable il va falloir abandonner à court terme l’exploitation des ressources fossiles au rythme où elles le sont actuellement. Madagascar aurait besoin de ce pactole pour se procurer l’énergie à bon marché qui lui manque ? Cela me semble inexact : le potentiel énergétique local est énorme et les énergies vertes y sont bien représentées :
    - seulement 10 % des ressources hydroélectriques disponibles dans le pays sont exploitées
    - L’ensoleillement du pays est magnifique.
    - Plus de 85% des terres cultivables de la région océan indien sont à Madagascar.
    L’énergie est là, il suffit de la prendre. Avec le rendement actuel de 5 % dans la conversion de la lumière solaire en hydrogène par hydrolyse de l’eau, et en prenant une moyenne solaire par jour de l’ordre de 5,5 kWh/m2 à MAHAJANGA, un peu plus d’une surface de trois de mètres carrés suffiraient pour atteindre la barre du kilowattheure stocké en moyenne chaque heure sous forme d’hydrogène. Si cet hydrogène n’est pas encore utilisé sur place (comme il le sera à terme dans les voitures électriques) il est chimiquement facile, en attendant, d’utiliser le CO2 atmosphérique pour le transformer en carburant liquide( méthanation,...).
    Puisque de toutes façons il faudrait faire des investissements très lourds pour aller chercher un pétrole peut être inexistant sous ces îles, et qui arriverait en exploitation fortement concurrentielle à un moment où la majorité des voitures seront électriques, pourquoi ne pas orienter ces investissements pour absorber toute cette énergie verte disponible ici, et qui n’hypothèquent pas l’avenir de nos enfants ?
    Si on mentionne ici tous les gros investissements non productifs qu’il faudrait que Madagascar réalise pour assurer, à la place de la France, la préservation de l’écologie de la zone et la surveillance des pêches et autres trafics et piratages (Où en est le budget de la marine malgache, quelles ressources en bateaux, surveillances radar, aériennes ou satellites ?).
    En bref, la propriété de ces îles me semble un fardeau inutile et même néfaste pour la population malgache. Plus largement, pour le reste de la population mondiale, la gestion de cette zone par un pays pauvre, dont les priorités immédiates risquent évidemment d’être ailleurs, pourrait transformer la zone en zone de non droit et en désert écologique après pillage pour le profit à court terme de quelques uns.
    Nous avons tous, collectivement, à gérer cette planète pour éviter la catastrophe écologique finale qui s’annonce de plus en plus précisément, année après année, et avec elle la disparition de notre civilisation. Je suis trop vieux pour devoir la vivre si par malheur on ne pouvait réussir à l’éviter, mais tous ceux qui me liront ne sont pas dans ce cas.

    • 12 juin à 20:35 | Stomato (#3476) répond à izaho91

      >>Nous avons tous, collectivement, à gérer cette planète pour éviter la catastrophe écologique finale qui s’annonce de plus en plus précisément, année après année, et avec elle la disparition de notre civilisation. Je suis trop vieux pour devoir la vivre si par malheur on ne pouvait réussir à l’éviter, mais tous ceux qui me liront ne sont pas dans ce cas.<<

      Le super président l’a bien dit : la solution est malgacho-malgache !
      Enfin c’est son coté français qui l’a dit.
      Son coté malagasy aurait annoncé une solution malagasy-malagasy-malagasy-malagasy !!!
      Mais plus prosaïquement la solution aux problèmes de Madagascar est du type : yaka fokon yapluka. Vita kabary.

    • 13 juin à 12:21 | FAUVY Bertrand (#9518) répond à izaho91

      J’apprécie beaucoup votre analyse, je ne sais pas quand je pourrais revenir à Madagasikara avec mon épouse, mais j’aimerais bien voir Madagasikara décoller, sans s’embarrasser des iles eparses. Le redecollage d’Air Madagascar est lui beaucoup moins certain...

  • 12 juin à 22:15 | Antony (#9838)

    Ahatsiarovako ilay blague iray izay : Misy mangalatra foana ny mangahazo eny an-tsaha an-dranamana. Mba lasa izy mianaka indray alina natory tany mba hiambina. Indreo tokoa, nisy tamy.... Zanany : ireny ry dada ! Rainy : aleo aloha jerena tsara ! Zanany : ireny fa mangady ! Rainy : aleo aloha haka tsara ! Zanany : ireny fa lasa ! Rainy : eee ! tsy tratra intsony fa aleo amin’ny manaraka indray...
    Aiza koa no misy an’izany hoe firenena matanjaka no andeha hiadivana dia hanantena handresy anefa ny tena tsy tongotra hitsipaka tsy tanana andrangotra !
    Tsy misy stratégie ! Fa angaha izy ity vitan’ny vava ! Hamaivanina loatra ilay zavatra atao !
    Dia hilaza indray fa tsy mahamenatra izany ?
    Ianareo no manaonao foana any dia ny vahoaka iray manontolo no mizaka ny vokany...
    Ahoana moa ilay fomba fiteninareo ? Les chiens aboient, la caravane passe... Dia ny valiny ve tsy efa fantatrareo ? Hoy ny alika hoe diso lalana anie ianareo e ! (fa ilay vahoaka maro an’isa moa izany ilay "chiens" eto io ?) Raha ianareo irery no hifoteran’ny adalanareo dia zakao any ny anareo. Fa ny olana, izahay koa ampidirinareo ao anatin’izany no tena tsy laitra sy manirikiry...

    • 13 juin à 04:22 | Vohitra (#7654) répond à Antony

      Miarahaba Antony,

      Sarin ady sy famitahambahoaka no misy, filalaovana ny toepanahy sy fihetsehampo mba hitadiavana sitraka sy hoby avy any amin ireo izay marivo salosana...

      Olona natao hiaro ny tombontsoa frantsay, olona napetraky ny hery politika ankavanana frantsay, firehana izay maro mizaka zompirenena frantsay...izany ve no heverinao mba hitsangana hifanatrika handona latabatra hanao fitakiana amin ny frantsay ? Nofy izany e ! Voatazon ny frantsay tsy afaka miala aminy izany io...

      Ry Rajaonarimampianina Hery izay nivoy ny " cogestion " amin io resaka io, mangina ohatry ny sosoa mangotrana notapohina rano, izy rahateo mipetraka monina mihanoka mankafy ny remby natoby any Frantsa...

      Jereo ny zandary sy polisy Malagasy, ny fiofanana omena azy dia ny frantsay no manome azy, na ny fitafiny aza mitovy tanteraka amin ny andrizareo frantsay...

      Fa iza moa ireo mifehy ankehitriny ny mpitandro filaminana sy mibaiko ireo vondrontoby sy hery vonjy taitra ? Moa ve tsy ireo mpikomy sy mpihodina tamin ny 2009 izay novatsian ny frantsay vola sy fanampiana tamin ny fanonganampanjakana ?

      Dia diniho tsara, ny fiseho sy fihetsika, ny fomba entina maneho hevitra, dia tsy manao afatsy ny maka tahaka izay ataon ilay tompony any Frantsa...

      Efa miditra anaty propagandy ny tompony any Frantsa, dia io koa izy mba manao toy izany...

      Ny vady amanjanany moa aiza no tena miaina sy mipetraka, tsy any Frantsa ihany koa ve ?

      Resaka fampiesonana vahoaka fotsiny io...

  • 13 juin à 09:07 | kartell (#8302)

    Il y aurait tant à faire chez soi mais c’est ce qui se passe ailleurs qui semble être le plus mordant politiquement en aiguisant ainsi, intérêts de castes et nationalisme latent d’autant que le propriétaire est une vieille connaissance, en principe débonnaire mais toujours généreux en ayant lui aussi ses limites qui apparemment alimente cet éternel dilemme qui de l’œuf ou de la poule !
    Il est vrai qu’entre amis de longue date, on peut se dire la vérité, (bien plus d’un côté, que de l’autre !) mais on en a l’habitude, alors qu’importe qu’il faille battre le fer quand il est encore chaud puisque la chose est devenue inévitable !..
    Sauf qu’ici, ce contentieux,vieux comme Mathusalem donne un goût amer au requérant en offrant à son wait and see une saveur détestable !..
    Visiblement, l’actuel propriétaire vient d’ancrer ses Glorieuses dans un processus constitutionnel quasi-irréversible où toute nouvelle discussion restera non avenue voir pourra être comprise comme une ingérence vis à vis du pays qui promotionne, lui, l’entre soi dès qu’il est généralisable, un comble !...
    Difficile désormais de voir les relations bilatérales prendre une tournure aussi tendues par un pétitionnaire qui voit ses derniers espoirs d’un règlement à l’amiable s’envoler définitivement...
    Reste une interminable bataille onusienne où chacun sait, qu’elle sera la meilleure issue pour enterrer un contentieux sans fin, ni solution ...
    La diplomatie Malagasy reste visiblement un des points faibles de très longues dates, où le repli insulaire pendant des décennies, couplé avec une absence de très longue durée d’ambassadeurs puis remplacés par de simples courtisans aujourd’hui donnent une étendue du désastre diplomatique subi par un pays cornaqué désormais d’une seule main par une seule voix, celles de l’immaturité, coûte que coûte !...

    • 13 juin à 10:09 | Yet another Rabe (#4812) répond à kartell

      Bonjour Kartell,

      Bref, nous

      - tentons de nous disculper de notre totale incurie à gérer Madagasikara

      - en imputant notre paresse, nos erreurs , défaillances et malversations à la faute originelle de la France de nous avoir coloniser au 19-ème siècle

      - pour prétexter d’une redevabilité éternelle et globalisante de la Communauté Internationale (un mot vide de sens car sans incarnation) responsable depuis le 20-ème siècle et en ce 21-ème, de ne avoir su empêcher ladite colonisation, et de nous en délivrer.
      Bref globaliser la mauvaise conscience au Monde Entier puisqu’on est son nombril.

      - aux fins de subvenir à nos besoins les plus basiques (kere, budget de l’ État .....) et nos caprices d’enfant (Colisée, gallodromes, stade mal Barea ou plutôt mal barré .....)

      Cordialement

    • 13 juin à 10:16 | Rainingory (#11012) répond à kartell

      La gouvernance d’Etat Malagasy n’est pas en faillite (à l’instar du MAE) puisqu’elle n’est jamais apparu exister.
      Et la raison ? car ce n’est qu’un copier-coller de son éponyme français, ainsi donc voué à l’échec puisque non étudiée pour.
      Le marin d’eau douce aurait pu faire quelque chose s’il ne s’est pas arrêté à son coup d’éclat de 75 (zone franc).
      Le Colonel aurait pu faire quelque chose si on ne lui a pas coupé l’herbe sous les pieds au bout d’une semaine de pouvoir.
      Bref, on n’est pas près de voir la couleur d’une réelle gouvernance d’Etat.

    • 13 juin à 11:57 | kartell (#8302) répond à kartell

      @ Yet another Rabe, Rainingory,

      Il semble qu’au royaume d’Andrianampoinimerina, on n’est pas saisi l’évolution de la situation qui fait que désormais ces îlots de la proscratination ont désormais une patrie qui n’est pas la sienne !....
      Aujourd’hui, ils sont inclus dans un tissu constitutionnel qui font d’eux, aux yeux de ses propriétaires, des terres non cessibles à un tiers, ni même susceptibles d’être « colocatérisées « !...
      Bref, la discussion côté Paris a pris fin, une fois pour toutes, reste, bien entendu, des négociations de coulisses pour tenter d’obtenir des compensations mais on ne voit pas lesquelles, ni même pourquoi une telle négociation puisse prendre forme ...
      Rappelons à titre anecdotique, cette borne frontière, déplacée de quelques mètres en mai 2020, côté français par un paysan belge pour agrandir ses terres agricoles belges, découvert quelques jours plus tard, ce larcin terrien donna lieu à une mise en demeure de remettre la borne carjackée au bon endroit et au plus vite !..
      Tout cela pour souligner l’aspect intangible des frontières qu’elles soient celles devant sa porte ou celles, plus exotiques à plus de 8000 bornes !...

  • 13 juin à 10:24 | lancaster (#10636)

    Madagascar n’est pas seul. On ne vit pas en autarcie. Nous avons des amis. Même la France est notre amie. Mais les intérêts de notre pays doivent être mis au dessus de tout.

    Pendant qu’on met la pression sur l’ONU à-propos de nos îles, il faudrait en même temps investifuer des solutions economico-politiques.

    Même si la Russie n’est pas tres intéressée par l’océan Indien, elle a bien fait remarquer à la France qu’elle occupe les terres d’autrui. Il faudrait renforcer nos relations avec cette puissance militaire et économique russe pour l’équipement de nos gardes-côtes en vue de la surveillance de nos mers,surtout autour de nos îles. C’est valable avec la marine indienne qui fait de temps en temps escale à Antsiranana. Le but est de neutraliser les incursions indésirables sur nos mers.

    La route de la soie est une opportunité pour renforcer nos liens avec la Chine qui prone le win-win.
    A nous de réfléchir sur la manière de gérer intelligemment cette coopération sinomalagasy avec en ligne de mire notre Souveraineté sur les îles. Cela nécessite des discussions bilatérales au niveau présidentiel après une bonne et méticuleuse préparation au niveau du MAE et de notre ambassade à Pékin.
    La transformation/modernisation du port de Mahajanga en un grand port de tourisme et de pêche équipe industriellement d’unités de transformation et de conservation des produits halieutiques doit être une visée à moyen terme.
    De même, il faut faire renaître le grand projet de port pétrolier en eau profonde initié avec les Sudaf par Tsiranana. C’est une façon de renforcer la présence stratégique de Mada dans le canal de Mozambique et de privilégier nos relations avec l’Afrique de l’est. L’ouest de Mada sera alors une grande escale de la route de la soie.

    Entre-temps, nous devons continuer à discuter avec la France pour trouver une solution.

    Cette approche tous azimuts me semble la meilleure.

    • 13 juin à 12:32 | vorona (#8254) répond à lancaster

      mars 2016 Banque Mondiale 4 vedettes rapides
      août 2016 USA 4 vedettes rapides
      septembre 2017 Chine 2 patrouilleurs
      septembre 2018 France Marins sans frontière 4ème vedette de sauvetage et bientôt une
      5ème prévue pour zone Antalaha
      etc...
      Je suis plutôt enclin a penser que Toamasina à l’Est sera la porte d’où viendra l’expansion .
      Avec en corrélation la construction de l’autoroute Tana/Toamasina au plus vite sinon Tana à moyen terme risque de ne devenir qu’une capitale administrative se dépeuplant !

    • 13 juin à 12:41 | Rainingory (#11012) répond à lancaster

      l’autoroute ? pour le moment là route sert de pisciculture, les trous béants au beau milieu tout le long suffisent à élever des tilapias voire du besisika.. et ça, au moins ça, ça remplit son ventre

    • 13 juin à 13:07 | Yet another Rabe (#4812) répond à lancaster

      Bonjour Lancaster,

      Il n’y a qu’une politique et elle doit impérativement relever d’abord d’une volonté endogène et farouche des Malagasy, et donc s’en donner les moyens :

      ** Travailler pour produire, et la production agricole en priorité pour nourrir ce peuple Malagasy.

      Ce qui n’empêche d’accepter, les aides de ceux de bonne volonté et de bonne foi.

      Pour exemple, Nampoina l’avait bien compris dès son époque en aménageant Betsimitatatra en grande plaine rizicole.

      C’était la politique responsable d’un grand Roi, une politique de bon sens : "Rehefa voky ny vahoaka mandry ny tany sy ny fanjakana".

      L’imbécillité de nos contemporains, c’est de l’avoir transformé en un vaste lac, en creusant le sol argileux pour en faire des briques, de l’argent rapide et facile à gagner, une vision débile à très court terme.

      De l’argent plus rapide à gagner, autrement que s’il fallait travailler la terre et la cultiver en permanence pour produire du riz régulièrement.

      Maintenant, on constate que l’argent ne se mange toujours pas et que le riz se mange toujours, mais à prix fort cher pour compenser la baisse de valeur de l’argent.

      Plus tard, on voudra vendre ces terres impropres à toute culture ou tout autre usage direct, à vil prix puisqu’il faudra les remblayer pour pouvoir faire des constructions dessus.

      Et ce sera pour sur les promoteurs :

      - un grand haro, s’ils sont karana ou vazah, sous prétexte que ces étrangers volent la terre, qu’on est soi-même incapable de valoriser

      - de l’indécrottable jalousie ory havamananesque, s’ils sont malagasy "pur et de souche" bon teint bon genre,

      quand lesdits promoteurs voudront acquérir des terrains immergés sous l’eau, faire des investissements pour viabiliser et construire ce qu’il est possible sur le "lac" Betsimitatatra.

      ** donner une bonne instruction et éducation pour tous les enfants de ce peuple Malagasy afin de leur donner des armes pour une meilleure appréhension du Monde.

      La circulation de l’argent, c’est déjà la mondialisation qui a commencé depuis des millénaires, mais qui se globalise à grande vitesse de nos jours.

      Une petite digression, j’ai vu un documentaire sur une société dite primitive au contact de la modernité (les téléphones portables, les vêtements occidentaux....) et constaté leurs préoccupations (devenant même des obsessions) se tourner vers l’argent afin d’acheter des biens, des services (crédits de communication, des vêtements ....).

      Très édifiant sur le pouvoir de l’argent, capable de :

      - dépersonnaliser un individu et de le réduire presque à un bien marchand en essayant de vendre sa force de travail,

      - de déstructurer sa société.

      Mais, L’argent,

      - si dans son concept, c’est de l’Énergie, aussi neutre que l’atome l’est .

      - dans l’usage qui en est fait soit pour le Bien (énergie pour faire des échanges équitables)soit pour le Mal (énergie pour asservir) des Hommes à l’instar de l’atome utilisé qui pour le Bien (l’énergie électrique) ou qui pour le Mal (énergie ayant vocation à détruire l’ Humanité : bombes atomiques) , est constructeur ou destructeur pour le genre humain.

      La mondialisation, la globalisation seront bénéfiques pour le peuple Malagasy s’il est bien nourri dans son corps et son esprit, autrement ce peuple verra son âme se diluer et sa personnalité disparaître.

      Cordialement.

    • 13 juin à 16:55 | Albatros (#234) répond à lancaster

      " La Chine qui prone le win-win" !.

      Comme au Tibet ?.

    • 13 juin à 18:02 | spliff (#5871) répond à lancaster

      Le problème Lancaster, c’est que nous n’avons pas la matière grise pour penser ces questions, en organiser la mise en place et le follow up. Ces compétences sont littéralement inexistantes à Madagascar. Cela est un sujet sérieusement discuté dans les sénacles des chancelleries étrangères…

      Ce que nous avons, ce sont des autorités qui, au lieu de bosser ces topics stratégiques, se déplacent dans les patelins pour inaugurer en grandes pompes une bicoque et un camion qui relèvent d’échelons locaux de la hiérarchie, des autorités qui trouvent exceptionnel (au point d’ostensiblement le brailler à qui veut l’entendre) de s’occuper d’une municipalité gérée par un maire de l’opposition… avec ce genre d’enfantillages à deux balles, que pouvez-vous espérer ?C’est un genre de folklore local dont les animateurs zélés et très satisfaits d’eux-mêmes, faute d’éducation et de formation sont, systémiquement inaptes à percevoir leur ignorance. Alors discutons discutons…

    • 14 juin à 06:55 | zorey974 (#7033) répond à lancaster

      le win win chinois : 90% pour nous 10% pour vous sans aucun respect des autochtones pour pas dire un mépris totale : race inférieure pour les chinois.
      Vous n’avez décidément plus aucune dignité...

  • 13 juin à 14:23 | lancaster (#10636)

    Vorona.
    Le développement du port de Tamatave est très limité. L’ensablement du aux courants marins est inarretable. La configuration actuelle du projet d’extension du port est optimale. Il n’y aura plus de possibilité d’extension.
    Par ailleurs, ce port a un gros inconvenient, celui d’être exposé aux cyclones, ce qui perturbé beaucoup le temps d’embarquement et et débarquement. Du coup, Tamatave restera un port secondaire par rapport à St Denis et Port Louis, avec toutes les conséquences, mettant Tamatave en dernière priorité en terme de touché avec ce que cela signifie pour notre économie.

    La France veut garder cette suprématie de St Denis dans l’océan indien, et elle fera tout contre le développement de touchers Maritimes sur notre côté ouest. Déjà du temps de Tsiranana, pourtant francophile à 150%, le port en eau profonde au nord de Mahajanga avec financement sud-africain à été bloqué par la France.
    Le déplacement du centre de gravité maritime dans le canal de Mozambique isolera St Denis. C’est clair.
    Pour nous, ce déplacement sur la côte ouest, par la construction d’un port en eau profonde comme escale de la route de la soie avec financement chinois, révolutionnera le dispositif geostrategique dans l’océan indien, et changera favorablement la donne sur nos îles. La France ne pourra plus prétendre à ses visées hégémoniques dans le canal de Mozambique.
    Dans la même foulée, nos régions de l’ouest de Tuléar jusqu’à Ambilobe nouvellement relié avec Vohemar à l’est par la RN5 À rehabilitee, toute cette côte ouest de Mada verra des investissements ambitieux rendant inéluctable l’autoroute Tana Morondava ou Maintirano/Tsiroanomandidy/Imerintsiatosika/Tana, ainsi qu’un chemin de fer Majunga/Tana/Tamatave.

    Pour aller au delà du potentiel tant vante par De Gaulle il faut voir comment concrétiser des ambitions économiques bien étudiées. Sans oublier le développement du marché intérieur.

    Je suis prêt à en discuter, mais je ne répondrai pas aux railleries et autres moqueries ni aux critiques sans propositions constructives. Donc à 89% des forumistes de MT.

    • 13 juin à 16:14 | vatomena (#8391) répond à lancaster

      C’est beau ,c’est grandiose .Il ne manque plus que des investisseurs insouciants de leurs investissements

    • 13 juin à 16:48 | Yet another Rabe (#4812) répond à lancaster

      @ Vatomena,

      Les investisseurs, ils sont peut-être tout trouvé.

      Les chinois pardi, mais comme on n’a jamais rien sans rien, ils vous prendront jusqu’ à vos chemises et vos pantalons à vous et votre descendance, en vous laissant tout nu, le cul à l’air libre.

      Cordialement.

    • 14 juin à 08:51 | lysnorine (#9752) répond à lancaster

      « PROJET DE VOIE FERRÉE RELIANT LE LAC ALAOTRA À MAJUNGA »...en 1919

      Re lancaster 13 juin à 14:23
      « Pour nous, ce DÉPLACEMENT SUR LA CÔTE OUEST [du centre de gravité maritime dans le canal de Mozambique], par la construction d’un port en eau profonde comme escale de la route de la soie avec financement chinois, révolutionnera le dispositif geostrategique dans l’océan indien, et changera favorablement la donne sur nos îles. La France ne pourra plus prétendre à ses visées hégémoniques dans le canal de Mozambique. Dans la même foulée, nos régions de l’ouest de Tuléar jusqu’à Ambilobe nouvellement relié avec Vohemar à l’est par la RN5 À rehabilitee, toute cette côte ouest de Mada verra des investissements ambitieux rendant inéluctable l’autoroute Tana Morondava ou Maintirano/Tsiroanomandidy/Imerintsiatosika/Tana, ainsi QU’UN CHEMIN DE FER MAJUNGA/TANA/TAMATAVE. »

      « INSTRUCTIONS relatives à l’étude du tracé d’une VOIE FERRÉE RELIANT LE LAC ALAOTRA À MAJUNGA »

      Journal Officiel de Madagascar et Dépendances
      Samedi 15 Mars 1919
      [ Les dirigeants successifs de Madagascar, une fois redevenu un État souveraiin, aurient dû actualiser, en priorité, ce projet au lieu de privilégier systématiquement la construction de ROUTES.

      Tananarive, le 12 mars 1919.
      Le Gouverneur Général de Madagascar et Dépendances, officier de la Légion d’honneur, à M.Bensch, administrateur en chef des colonies, chef de la mission de RECONNAISSANCE DU TRACÉ D’UNE VOIE FERRÉE ENTRE LES RÉGIONS DU LAC ALAOTRA ET LE PORT DE MAJUNGA.

      J’ai l’honneur de vous adresser, sous ce pli, ampliation de l’arrêté nommant la mission qui, sous votre direction, est chargée d’étudier le tracé de la voie ferrée destinée à relier la région du lac Alaotra au port de Majunga.

      Le choix de vos deux collaborateurs m’a été dicté par leur compétence spéciale, indispensable à l’examen des questions d’ordre technique que comporte l’étude d’un chemin de fer. M. Bernard a, en effet, une grande expérience des travaux de construction de voies ferrées et de routes ; M. Reynier, outre qu’il saura reconnaître les POSSIBILITÉS DE DÉVELOPPEMENT AGRICOLE DES RÉGIONS à parcourir, est un spécialiste des QUESTIONS D’HYDRAULIQUE, considération importante en raison de l’examen, qu’aura à faire la mission, de l’ÉLECTRIFICATION DE LA FUTURE LIGNE.

      Par ailleurs les chefs de province ou de district et de poste accompagneront la mission sur le territoire de leur commandement dans la mesure compatible avec les nécessités du service.

      Les instructions techniques destinées à chacun de ces ingénieurs sont contenues dans les notes ci-annexées de M. le directeur des travaux publics et de M. l’inspecteur général des services agricole et forestier. Je crois utile de les faire accompagner des considérations d’ordre général ci-après :
      (à suivre)

    • 14 juin à 08:58 | lysnorine (#9752) répond à lancaster

      « PROJET DE VOIE FERRÉE RELIANT LE LAC ALAOTRA À MAJUNGA » ...en 1919
      Re lancaster 13 juin à 14:23

      « [...] DÉPLACEMENT SUR LA CÔTE OUEST [du centre de gravité maritime dans le canal de Mozambique],... »
      (suite et fin)

      Lorsque la construction de la grande voie d’intérêt général reliant les hauts plateaux à la cote Est a été terminée, la Colonie a entrepris l’établissement d’un TRAMWAY D’INTÉRÊT RÉGIONAL ayant pour objectif de hâter LA MISE EN VALEUR D’UNE PARTIE DU PAYS SIHANAKA, riche en espérances d’ordres divers. Mais la nécessité du développement de l’outillage économique de la Colonie, condition essentielle de l’essor qui doit correspondre aux besoins de l’après-guerre, impose UNE CONCEPTION D’ENSEMBLE DESTINÉE À DOTER LA COLONIE DES VOIES FERRÉES qui lui sont indispensables ; elle conduit tout naturellement à envisager la CONTINUATION DE LA VOIE FERRÉE DE MORAMANGA-LAC ALAOTRA vers les riches régions de l’immense cuvette du lac et du bassin de la Betsiboka et de ses affluents. La Colonie serait- dotée ainsi d’un RAILWAY RELIANT, sans solution de continuité, LES DEUX GRANDS PORTS DES CÔTES EST ET OUEST. La voie nouvelle à créer constituera elle-même L’ AMORCE D’UN CHEMIN DE FER SE DIRIGEANT VERS LE NORD DE L’ÎLE.

      Le but visé en premier lieu est de RELIER LA VASTE RÉGION DE PRODUCTION DE L’ ALAOTRA, — qui se prête à la colonisation européenne intensive ainsi qu’un un sérieux développement de l’agriculture indigène et des industries dérivant de l’une et de l’autre, – à la VALLÉE DE LA BASSE BETSIBOKA (notamment aux belles plaines cultivées de MAROVOAY) et au GRAND PORT NATUREL DE MAJUNGA, porte de Madagascar ouverte sur l’Afrique du Sud, centre du commerce de la grande partie de la côte Ouest.

      Pour atteindre ce but la ligne aura par conséquent une DIRECTION GÉNÉRALE LAC ALAOTRA RÉGION DE MAROVOAY-MAJUNGA. Conviendra-t-il de suivre autant que possible cette LIGNE IDÉALE ou, au contraire, de s’en écarter parfois sensiblement pour desservir des régions intéressantes au point de vue économique ? C’est ce que la mission aura à examiner.

      1° Tracé tendu (d’un point pris sur la ligne du tramway au sud du lac Alaotra vers TSARATANANA). – Cette solution offre l’avantage de réduire au minimum les dépenses de construction et d’exploitation de la voie ferrée, mais l’intérêt économique de celle-ci serait sans doute diminué si elle ne devait traverser en grande partie que des régions arides et désertiques.

      2e hypothèse. – Si le trace no paraît pas devoir être tendu, il y aura lieu de rechercher, de part et d’autre de la direction générale, les régions à desservir en raison de leurs POSSIBILITÉS DE PRODUCTION.
      Dans les pays de civilisation avancée, les centres de population, éminemment stables, sont le. plus souvent les jalons obligatoires d’un tracé. Il n’en est pas de même à Madagascar, en dehors du plateau central proprement dit : les populations n’y sont généralement pas fixées en des cités définitives, mais dispersées en de petits villages qui se déplacent aisément.

      Les exemples donnés à Madagascar même par nos grandes voies de communication, et en d’autres colonies tant françaises qu’étrangères permettent au contraire d’affirmer que le RAIL CRÉE DES GROUPEMENTS INDIGÈNES DÉFINITIFS par l’attraction qu’il exerce sous diverses formes : facilités de vie données aux populations indigènes ; suppression du portage ; libération de la main-d’œuvre ; CRÉATION OU DÉVELOPPEMENT D’INDUSTRIES OU DE COMMERCES LOCAUX ; appel de main-d’œuvre et distribution de nouveaux salaires, etc.

      Il apparait donc que la mission ne doit pas être guidée de façon dominante par la situation des villages, mais qu’elle ait à se préoccuper de DÉTERMINER LES RÉGIONS SUSCEPTIBLES, GRÂCE À UN SOL APTE À DIVERSES PRODUCTIONS, DE SE PRÊTER À DES GROUPEMENTS ULTÉRIEURS D’HABITANTS QUE DESSERVIRA LE RAIL ou à la création de ROUTES D’INTÉRÊT LOCAL les reliant aisément à la voie ferrée.
      Pour le choix de ces régions vous tiendrez compte, naturellement, du CHIFFRE DE LA POPULATION, de L’ÉTENDUE ET DE LA NATURE DES CULTURES, de L’IMPORTANCE DE L’ÉLEVAGE. Une deuxième série de facteurs sera constituée par les entreprises européennes existantes, les terres susceptibles d’être ouvertes à la colonisation, enfin, les POSSIBILITÉS D’AMÉNAGEMENT DU SOL.

      Sur tous ces points la mission aura à fournir des renseignements très précis.

      3° Enfin, que le tracé soit direct ou non, il devra former, en un point donné, l’AMORCE D’UN CHEMIN DE FER qui se dirigera VERS LE NORD.

      En outre des considérations qui précèdent, il conviendra donc de s’inspirer de cette idée et d’examiner s’il convient de RECHERCHER L’ORIGINE DU TRACÉ par la mahajamba ou bien de remonter d’abord au nord, soit par Andreba et la rive est du lac, soit par la rive ouest, vers Miarinarivo (vallée du Bemarivo), d’où la voie se relierait à la Mahajamba dans la région de Tsaratanana..
      [...]
      A. SCHRAMEC

  • 13 juin à 16:48 | Albatros (#234)

    Remarques (et réponses !) groupées :

    @ Vatomena (#8391) post du 12 juin 10:14
    Je pense qu’effectivement cette "zone naturelle" a plus de chance d’être préservée en état, sous une appartenance française, que sous une "gouvernance" malgache.

    @ Lancaster (#10636) post du 12 juin 11:08.
    Quand vous dites "La récupération de nos îles" !. Vous avez un titre de propriété à fournir ?. Avez-vous la preuve irréfutable que ces iles sont malgaches plutôt qu’arabes, portugaises, anglaises ou françaises ?.
    Que vous pensiez que "la France est une puissance économique déclinante", je peux l’admettre, mais reconnaissez que Madagascar est encore très loin, pour ne pas dire, très très loin d’être une puissance mondiale !.
    La Mali, n’a rien démontré d’autre que sa PROPRE impuissance face à la gestion du terrorisme et à sa capacité d’être une vraie nation. N’oubliez pas les différences énormes entre les Touaregs et Malinkés !.
    Ce pays, créé artificiellement par les occidentaux, je le concède !, a été incapable de lutter efficacement contre la menace d’un islamisme extrême. Et c’est lui, le Mali, qui a fait appel à la France et à la Communauté Internationale.
    Quand vous dites : "Nous, on a besoin de nos îles, de nos richesses". Regardez bien à qui profite surtout les richesses des Iles comme Nosy Be, Nosy Mangabe, Sainte Marie, Ankao et bientôt Nosy Mitsio !.
    Quand vous dites :" Si (ces) îles sont classées réserves naturelles, c’est parce que la France n’a plu les sous pour explorer puis exploiter les immenses richesses offshore".
    Mais de quels moyens financiers dispose Madagascar, pour réaliser ce type de prospection et d’exploitation ?. Vorona (#8254) et Vatomena (#8391) vous ont déjà fait la remarque.

    @ Vatomena (#8391) post du 12 juin à 17:34
    Votre remarque est très juste et, malheureusement, très triste !.
    En effet Madagascar est depuis la décolonisation pillée et assujettie PAR une petite frange de malgaches. Avec l’aide, il faut le reconnaître, d’une caste de profiteurs multinationaux.

    @ Vohitra (#7654) post du 12 juin à 11:24.
    Je pense que les Iles Eparses "gagnent" davantage en restant sous une protection (relative !) du drapeau français que sous celui du drapeau malgache. Ce dernier serait rapidement remplacé par d’autres couleur, par un bail emphytéotique, pour le profit de certains politi-chiens malgache.

    @ Galibert (#11203) post du 12 juin à 11:33.
    Entièrement d’accord avec votre remarque :
    "Il faut savoir entretenir ses terres avant de penser en occuper d’autres.".

    @ Lancaster (Encore !) Post du 12 juin à 13:00.
    "de toutes les façons, les africains savent que la France lorgne surtout sur les richesses naturelles africaines" !.
    Parce que les Chinois, les Russes, les Turcs, qui avancent tous leurs pions en Afrique le font pour les beaux yeux des africaines (et des africains ) ?.

    @ Lancaster (suite et fin pour moi !) post du 12 juin à 14:05.
    Encore une fois ce sont les "autorités maliennes" qui ont réclamé l’aide des forces occidentales (principalement de la France). Ce sont des dirigeants musulmans qui ont demandé de l’aide pour lutter CONTRE d’autres "musulmans" !.

    @ Purgatoire (#11152) post du 12 juin à 14:19.
    Je ne peux, malheureusement, que partager votre désespoir de voir le pays de mon enfance, s’enfonce, jour après jour, dans la misère. Le "savoir être" malgache, fait place au "savoir paraître". Le verni cache la réalité !.

    @ Izaho91 (#3427) Post du 12 juin à 19:34.
    Merci Izaho91 pour votre analyse que je partage en totalité.

    @ Kartell (#8302) post du 13 juin à 09:07.
    Je vous rappelle qu’actuellement il y a des "discussions" entre Maurice et la France au sujet de la gestion de Tromelin.
    En ce qui concerne l’ONU !. Que fait cette organisation pour résoudre le problème de la Palestine occupée ?. Que fait-t-elle au sujet de l’annexion de la Crimée ?. Que fait-t-elle pour les Malouines ?. Que fait-elle pour le Tibet ?. etc...

    • 13 juin à 17:16 | kartell (#8302) répond à Albatros

      @ Albatros

      Vous n’êtes pas sans savoir que le projet de cogestion de Tromelin avait été retiré de l’ordre du jour de l’assemblée nationale française le 17 janvier 2017 pour être reporté sine die soit, en d’autres termes, enterré !...
      C’est d’ailleurs cette cogestion de Tromelin avec Maurice qui avait poussé son Excellence dans un excès d’adrénaline à réclamer la souveraineté des îles Éparses dans leur totalité !...
      On connaît la suite mais pas la fin mais presque !....

      https://www.huffingtonpost.fr/2017/01/17/accord-de-cogestion-sur-tromelin-retire-ordre-du-jour_a_21656540/

    • 13 juin à 18:04 | Albatros (#234) répond à Albatros

      Kartell !.
      Si j’ai mis "discussions" entre guillemets, c’est parce que le "projet" concernant une collaboration entre les deux pays, pour la protection et l’étude de cet écosystème, n’est pas définitivement enterré.

    • 13 juin à 19:42 | vatomena (#8391) répond à Albatros

      Pour le Mali ,la solution sera la partition. Deux peuples différents ont été enjoints à vivre sur le meme territoire .Au nord les Touaregs ,au sud les Malinkés .Le ’vivre ensemble ’ est chimérique : L’antagonisme entre ces deux peuples est antérieur à la colonisation française . Autrefois ,les Touaregs descendaient régulièrement dans le sud pour faire razzia d’esclaves et de bétail.Ils étaient la terreur. Les Malinkés étaient soumis . Ils étaient animistes ou chrétiens .Les autres étaient farouches musulmans. Le colon ,comme ailleurs ,créa des écoles.Les noirs s’instruisirent peu à peu . Mais les Touaregs ,les musulmans ,se gardèrent de confier leur jeunesse à des infidèles .Elle déserta lécole et grandit dans l’ignorance. L’indépendance venue tous les cadres civils ou militaires furent donc recrutés chez les Noirs.Ils étaient ’’lettrés’.Et cette administration noire reçut tous les pouvoirs de gouvernance. Tandis que les Touaregs en étaient écartés.Ils nourrissent depuis une immense frustration.Ils réclament désormais une terre bien à eux ,avec des autorités issues de leurs clans .La partition est inévitable.

    • 13 juin à 20:09 | arsonist (#10169) répond à Albatros

      Pourquoi ne pas laisser les Maliens régler eux-mêmes leurs propres problèmes spécifiques ?

      Les Maliens seraient tous encore des enfants qui ont besoin d’être tenus par la main ?

    • 13 juin à 22:30 | Yet another Rabe (#4812) répond à Albatros

      @ Arsonist,

      Hélas pour le Mali, obéissant à leurs intérêts, les autres pays "s’invitent" toujours chez vous en "ami protecteur", (avec parfois les bruits de leurs lourdes bottes) quand il y a quelque chose à y "gratter".

      Uranium malien, es tu toujours là ?

      Cordialement.

    • 13 juin à 23:27 | Yet another Rabe (#4812) répond à Albatros

      Rajout :

      Es tu toujours revêtu de ton importance stratégique au cœur des besoins de mon nucléaire ?

      Gros bisous de Paris.

  • 13 juin à 18:04 | lancaster (#10636)

    Tous ceux qui ont réagi ont au moins fait un gros progrès. Celui de ne pas insulter. Sinon concernant leurs opinions, on n’y peut rien. Ils sont comme ça. S’ils sont à Mada, ils sont prêts à vendre leur patrie pour se débarrasser d’un président élu qu’ils haïssent. Ce n’est pas pour autant qu’ils prendront leurs responsabilités. S’ils sont sur le territoire français, métropole ou outre-mer (terres coloniales) , ils choisissent de ne pas être identifiés comme hostiles à la France.

    • 13 juin à 19:18 | Yet another Rabe (#4812) répond à lancaster

      @ Lancaster,

      Les échanges individuels sur ce forum n’ont pas vocation à être des insultes ou des noms d’oiseaux à se jeter sur la figure.

      Mais vocation à être la confrontation des idées, le partage de nos conceptions sur l’évolution de ce village global où nous vivons tous, et plus spécifiquement de notre pays où nous vivons pour certains.

      Pour moi, plus "philosophiquement", il faut être dans le réel, vivre dans le réalisme de ce monde même s’il est cynique depuis toujours, anxiogène plus récemment.

      Et comprendre, tout en écartant tout idée de naïveté que :

      - si à l’échelle de l’homme, amitié et inimitié sont des valeurs antagonistes mais fondamentales pour affirmer l’émergence de son être intime (sa personnalité).

      - à l’échelle d’un pays, il n’y a pas d’amitiés ni d’inimitiés, tout au plus des affinités, et surtout la confrontation des intérêts politiques et économiques comme valeur fondamentale pour faire prévaloir son émergence sur la scène mondiale.

      Et pour ce faire, entre pays, la notion de morale ou de justice immanente des hommes n’a pas cours, mais que justement tous les moyens et coups bas sont permis.

      Conclusion :

      Je me suis permis de m’exprimer dans une phraséologie un peu pompeuse, mais à vous de l’apprécier ou non . 😜🤗

      A mes yeux, l’ important est la compréhension de mes idées et y adhérer ou non m’importe peu. 😉😌🤗

      Cordialement.

    • 13 juin à 19:20 | Yet another Rabe (#4812) répond à lancaster

      Correction :

      Remplacer "pompeuse" par "pédante"

  • 13 juin à 18:16 | olivier2 (#9829)

    Le point MARQUANT concernant LANCASTER, c’est qu’il est bi national basé en France, et se gausse du prétendu déclin de sa seconde patrie..assimilant les soldats Français basés au Mali à une "force d’occupation"..et j’en passe et des meilleures..

    Sous les applaudissements des autres hypocrites (...) qui se reconnaitront tellement ils sont nombreux..

    Et EVIDEMMENT Sans que personne ne s’en offusque outre mesure..

    Comment peut ont posséder un Passeport, et lui cracher dessus ?

    Même pas honte..

    • 13 juin à 19:22 | tiryco (#9153) répond à olivier2

      Tout a fait d accord
      Plusieurs mérite des bons coups d pied au cul

    • 14 juin à 10:01 | lancaster (#10636) répond à olivier2

      Ça y est, les voiles se lèvent. Ils sont prompts à traiter Mada, les dirigeants et les citoyen Malagasy de tous les noms.
      Mais dès qu’on vise la France, ils sont abattus.

      Mais bien sûr, la France a une force d’occupation dans le Sahel. Prétendre qu’il s’agit d’une coopération militaire à la demande des dirigeants africains, MON ŒIL. Et ce doigt, c’est quoi ?
      C’est une occupation comme toutes les occupations , à la manière des nazis qui ont massacre des populations civiles, des résistants.
      Cela s’est passé en Algérie, à Mada, en Indochine, en Afrique, en Irak, en Afghanistan, en Syrie, en Palestine, dans toutes les colonies françaises actuelles et anciennes.
      La question qui se pose est quand l’armee Française qui se vante d’etre Très puissante, avec la bombe atomique, est-elle sortie vainqueur ? Même contre les petits pays à peine armés ?

      Concernant la réserve naturelle des îles malgaches. C’etait Pour quoi faire au fait ? Préserver la nature ? Et les dizaines d’essais nucléaires en Algérie et en Océanie ? C’etait Pour nettoyer la nature sauvage ?

      Faites vos voitures électriques. Nous on a besoin de nos hydrocarbures. A utiliser ou à vendre. Yen aura encore pour longtemps. Le pétrole, y’a pas que pour le carburant. Y’a d’autres utilisations et d’autres utilisateurs.

      Après avoir vous même pollué la terre et détruit la couche d’ozone, pendant des décennies, vous décrétez que plus personne n’a le droit d’utiliser les énergies fossiles. Et vous vous donnez la liberté de mettre la terre en danger avec l’energie Nucléaire. Ça va la tête ? Petit Bobo a la cervelle ?

      Ici c’est Mada que vous le vouliez ou non. Nous avons des amis. On ne plante pas votre drapeau sur nos îles au vitam aeternam pour prétexter sauver la nature que vous détruisez massivement ailleurs avec les essais nucléaires , l’energie Nucléaire, la pollution industrielle.

      Nous, on peut faire des partenariats durables avec des amis qu’on choisit. Ils ne planteront aucun drapeau étranger.

    • 14 juin à 10:31 | kartell (#8302) répond à olivier2

      @ olivier2

      Un ami de vieille date m’avait fait cette confidence, il y a plus d’une décennie :
      Le comportement de beaucoup de vahaza mariés à des malgaches est souvent ambigu...
      Il y a ceux qui épousent toute la famille et ne supportent plus la critique..
      Il y a ceux qui, au bout de quelques années s’en détachent et gardent une certaine réserve ...
      Il y a ceux qui, pour valoriser leur mariage ne tarissent pas d’éloges sur la civilisation du pays...
      Et il y a ceux qui ont coupé les ponts après mille trahisons et mille aventures, mais qui restent dans le pays tout en développant un racisme de bouche ...
      Cela fait un monde bien divers, mais mon opinion personnelle est que chacun ressent confusément qu’il n’est pas à sa place sauf les Zanatany !...

  • 13 juin à 18:28 | olivier2 (#9829)

    saperlipopette

    c’était "ad hominem"

    d’un autre côté, il parait qu’il ne faut pas généraliser mon général..

    je suis perdu..

     :)

    • 14 juin à 11:45 | vatomena (#8391) répond à olivier2

      lANCASTER —Autre temps ,autre moeurs — Jules Ferry ,Ancien ministre ,de texture socialo progressiste,croyait dur comme fer qu’il y avait une obligation des ’peuples civilisés ’ d’apporter la lumière ,la science chez les peuples encore ensauvagés. Ce qui fut prétexte à Colonisation ..
      Un siècle et demi plus tard d’autres socialo-progressistes se feront au contraire les prosélytes farouches d’une décolonisation.Ils maudissent leurs ainés d’avoir participé à cette aventure infame .Ils se couvrent de cendres,ils se repentent,ils font réparations.Ils baignent dans la honte .Ils s’en vont dans les rues brisant renversant tout ce qui rappelle les ’faux ’héros de la Coloniale dont le Colbert pour son ’ Code Noir ’.Mieux encore ,ils accueillent à grands frais chez eux les descendants des descendants des anciens peuples colonisés . C’est le grand partage des acquis sociaux :école gratuite ,soins gratuits ,allocations de logement,Rsa ,indemnités de chomage etc...

    • 14 juin à 11:52 | vatomena (#8391) répond à olivier2

      Kartel - Votre ami de vieille date analyse mieux que les psychologues de bazar qui se répandent partout.

  • 14 juin à 10:32 | vorona (#8254)

    à lancaster "nous avons des amis"
    La Russie a depuis 70 ans (et + ?) des revendications pour les Kouriles du Japon
    La Chine a depuis 50 ans (et +) des revendications pour les Senkaku du Japon
    Pourquoi voulez vous qu’ils viennent vous soutenir de manière sincère et objective pour les Eparses ?

  • 14 juin à 10:33 | vorona (#8254)

    à lancaster "nous avons des amis"
    La Russie a depuis 70 ans (et ?) des revendications pour les Kouriles du Japon
    La Chine a depuis 50 ans (et ) des revendications pour les Senkaku du Japon
    Pourquoi voulez vous qu’ils viennent vous soutenir de manière sincère et objective pour les Eparses ?

  • 14 juin à 18:47 | olivier2 (#9829)

    @ kartell

    Vos amis de vieille date feraient peut être mieux de s’attarder "un peu plus" sur les causes qui rendent les vazah "fous"..plutôt que sur leurs conséquences..qui ne vous ont pas échappé.

    C’est juste un conseil..a vous et vos amis d’en faire ce que vous voulez..

     :)

    "milles trahisons" ?

    Que c’est bien dit..!

    Et pourtant, vous comme d’autres ne semblez pas en tirer les conséquences qui s’imposent..

    Cher Kartell, si vous voulez aller au bout des choses : posez vous la question de QUI est vraiment à sa place :

    les 10 000 Vazah de Madagascar ?
    ou les 100 000 malgaches de France ?

    il est finalement assez comique , pour moi le mono national, de me faire enfoncer par des gens qui possèdent deux passeports, et ne souhaitent que la déchéance du pays qui les accueille..

    A mon avis, plus les Français sauront ce que pensent les arsonist, lancaster, et consorts, plus ils réaliseront qu’ils se sont totalement fourvoyés dans leur projet d’assimilation.

    les écrits de MT.COM sont là pour le prouver

    bien à vous

    • 14 juin à 19:03 | vatomena (#8391) répond à olivier2

      Ps Les 100 000 malgaches vivant en France sont à la meme enseigne que les autres français .Ils peuvent acheter de la terre .Ils peuvent devenir propriétaires.Quelle différence !

    • 18 juin à 12:55 | bekily (#9403) répond à olivier2

      en France ???
      plus de musulmans que de catholiques dans un pays dit "fille ainée de l’église" !!!!
      Au moins 1/4 d’Arabes et au moins autant d’asiatiques chinois, pakistanais, ex-indochinois et africains réunis !!!
      Vive la laïcité et la démocratie !!!

  • 14 juin à 19:48 | olivier2 (#9829)

    @ vatomena

    La France a accueilli Mohammed Mehra, arsonist, lancaster, les frères Kouachi, Rainingory, isambilo et bien d’autres ...

    Ca fait froid dans le dos..

    On s’est totalement plantés..Nous avons donné les bâtons pour nous faire battre..

    Ou comment se tirer une balle dans le pied ...

    La prise de conscience est en marche, mais je ne suis pas certain qu’elle soit si généralisée que cela..

    Je suis inquiet..

    • 15 juin à 09:24 | zorey974 (#7033) répond à olivier2

      "Nous avons donné les bâtons pour nous faire battre.."

      Pourquoi parler au passé ? On continue à alimenter la machine infernale...

    • 18 juin à 12:58 | bekily (#9403) répond à olivier2

      inquiétude de vieux qui a du mal à réaliser l’EVOLUTION et le choc des civilisations qui ont fait le monde d’aujourd’hui...
      et ce n’est pas fini , LOL !!!!
      La "race" blonde aux yeux bleus est en voie de disparition ....
      Et le terme RACE n’a plus de sens selon l’académie française !!!

  • 14 juin à 20:32 | vatomena (#8391)

    Olivier -Le fabuliste La fontaine connaissait mieux les ressorts de la vie qu’un président Giscard d’Estaing (regroupement familial) ou Mitterand (Ils sont chez eux chez nous !)
    Relisez donc la fable de : La Lice et sa compagne

    LA LICE ET SA COMPAGNE (*)

    ...............Une Lice (1) étant sur son terme (2),
    Et ne sachant où mettre un fardeau si pressant,
    Fait si bien qu’à la fin sa Compagne consent
    De lui prêter sa hutte, où la Lice s’enferme.
    Au bout de quelque temps sa Compagne revient.
    La Lice lui demande encore une quinzaine.
    Ses petits ne marchaient, disait-elle, qu’à peine.
    Pour faire court (3), elle l’obtient.
    Ce second terme échu, l’autre lui redemande
    Sa maison, sa chambre, son lit.
    La Lice cette fois montre les dents, et dit :
    Je suis prête à sortir avec toute ma bande,
    Si vous pouvez nous mettre hors.
    Ses enfants étaient déjà forts.

    Ce qu’on donne aux méchants, toujours on le regrette.
    Pour tirer d’eux ce qu’on leur prête,
    Il faut que l’on en vienne aux coups ;
    Il faut plaider, il faut combattre :
    Laissez-leur prendre un pied chez vous,
    Ils en auront bientôt pris quatre.

  • 14 juin à 20:56 | olivier2 (#9829)

    @ Vatomena

    il était fort le Jeannot de La Fontaine.

    A son époque, il lui était impossible de connaitre l’âme malgache...il n’avait pas accès au Jardin d’Eden..le pauvre..

    S’il était notre contemporain, il saurait qu’il est IMPOSSIBLE de prêter quoi que ce soit à un malgache..( LOL)

    Il vaut mieux DONNER..plutôt que de s’exposer à des représailles malgacho malgaches ...même si le donneur n’en sera pas remercié pour autant..( Non mais oh !)

    Et si le donneur en question a l’outrecuidance de demander un merci...que ZAHANARY lui vienne en aide..si cela est possible !

    Dans son immense sagesse, le " donneur" ne demandera rien ni a ZAHANARY ni au ZAHAR-NAQUEURS...

    car IL SAIT ...

    LOL

  • 18 juin à 12:51 | bekily (#9403)

    arrêtons de fantasmer sur les iles éparses !!!
    combien de Malgaches des hauts plateaux n’ont JAMAIS mis les pieds à Nosy Be ou à Sainte Marie ???
    Beaucoup ignorent même la mer !!!
    Les Iles éparses auraient seulement été classées "TERRES DOMANIALES" qui seraient gaiement confiées à RAVATOMANGA pour le compte de Rajoelina ou An,drantsitoaina !!!
    Le mec d’Isotry n’en aurait senti l’odeur , ni le mec de l’Androy !!!
    Connaissons les iles Jersey et Guernesey (anglaises) en face de St Malo , français
    ou Gibraltar enclave anglaise en Espagne ou les iles Malouines (anglaises) en Argentine !!!

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS