Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
samedi 4 février 2023
Antananarivo | 18h04
 

Editorial

Les chroniques de Ragidro : Ré-enchanter l’utopie… et la révolution

mercredi 11 janvier | Lalatiana Pitchboule

L’inventaire des désastres qu’affrontent les malgaches sur le plan économique, social, politique, et humain ne cessera jamais de nous interpeller. Corruption, banditisme, insécurité, insalubrité, misère, précarité sanitaire, famine, dégradation du capital humain qui font le paysage du quotidien des malgaches nous interrogent quant à ces incroyables capacités de résilience du malgache. A quand des gilets jaunes gasy à Tanjombato et Ambohimanarina ?… Et quand je lis « En l’absence de réformes audacieuses, Madagascar pourrait mettre […] plus de 70 ans pour atteindre le niveau de vie actuel du Rwanda »… J’hallucine… Et me dis , mais quand diable prendra-t-on le taureau par les cornes ?

Contraints, parait il, à un principe de réalité nous nous accrochons à un présent sans issue. S’autorise t on encore à rêver demain ? Je crains bien que non. Pourtant, c’est bien ici que se dévoile l’urgence de renouer avec l’utopie : il nous faut rêver demain. Comment peut-on agir pour le futur sans projection ?

On se condamne tous seuls à un pseudo devoir de réalisme : « on ne peut pas faire. Le « c’est comme ça » veut faire loi. A-t-on envie de nous y résigner ? Le grand malheur du malgache, m’a-t-on dit un jour, est peut être bien sa capacité de résilience évoquée plus haut. Résilience, ça sonne bien comme mot. Résilience ça sonne comme processus de guérison … Mais de quoi diable veut on nous guérir ici ? Nous guérir de l’envie de progrès ? 😦 Et dans quel processus dynamique ou mortifère la société malgache s’inscrit elle aujourd’hui.

Il est urgent désormais de renouer avec l’utopie. Il est urgent de refuser de se contenter de ce qui est. Agir, c’est ne pas se satisfaire d’un état de fait. Et c’est peut-être là que se pose la question d’un nouveau mouvement à initier. Il s’agit de ré-enchanter le mot révolution.

« L’utopie n’est pas fuite mais espérance, au sens non pas d’une attente d’un au-delà mais de la capacité à solliciter, ici-bas, des manières inédites de penser et d’agir ». L’utopie doit être pour nous une résistance à ce qu’il serait aisé de laisser s’installer. Et c’est ici qu’on parle d’utopie… et de révolution.

Le malgache dans son aversion pour la violence n’aime pas les révolutions. Celle de 72 ( et la révolution socialiste ) a laissé des stigmates profonds dans la société dont elle ne s’est pas remise. Les fondements théoriques étaient intéressants. La machine mise en œuvre n’était pas réglée pour réaliser un projet de laboratoire théoriquement mais artificiellement ficelé, d’autant qu’il avait été mal relayé aux différents échelons de la société.

2009 prétendait mener une révolution orange, plagiant dans sa couleur la révolution ukrainienne. Seulement dans la couleur. Stupidité d’une prétendue révolution qui n’a été qu’un lamentable coup d’Etat. Et quatorze ans après, auprès des tenants du pouvoir, on n’a toujours pas la moindre trace du moindre concept qui puisse fonder le moindre soupçon d’un corpus idéologique pour imaginer la société malgache.

D’où le postulat : le mot révolution a disparu du vocabulaire commun du malgache . Il est peut être urgent de le ré-enchanter.

Parce que ne soyons pas dupes : qui pourra jurer que de nouvelles modalités de scrutin écartant le tenant des manettes du pouvoir, manettes qui lui seront nécessaires pour assurer sa réélection, pourront assurer un scrutin libre transparent équitable. Mieux : qui pourra jurer que ceux qui pourraient accéder au pouvoir en écartant le dit tenant des manettes, ne se précipiteront pas pour récupérer les prébendes et avantages du pouvoir, reléguant à l’arrière-plan les priorités et urgences de développement du pays.

Quand on parle de révolution, il ne s’agit pas ici de sortir les guillotines et l’arsenal d’outils de répression manipulés par des thaumaturges illuminés. On parle ici d’une révolution culturelle à initier, fondée sur un corpus idéologique d’un mouvement révolutionnaire décrit sommairement :

  • Lutter VRAIMENT contre les inégalités économiques et sociales,
  • Retrouver le sens REVOLUTIONNAIRE du mot Solidarité,
  • Donner du sens à la Radicalité, parce qu’il suffit des solutions à l’eau tiède qui cautionnent des situations insupportables.

Et surtout

  • Affirmer que cette REVOLUTION Radicale instaure un mouvement de long terme nécessaire pour des changements durables et significatifs dans la société.

Ce corpus semble d’une trivialité absolue. Mais qui donc l’a déjà décliné dans une vision, un projet… Il nous appartient à chacun d’entre nous, et à nous seuls, d’en énoncer toutes les formes. Des révolutions, on en a à vivre : vis-à-vis de nos croyances, vis-à-vis de notre manque d’ambition, vis-à-vis de nos relations à l’étranger, vis-à-vis de la prise en compte de nos traditions. Des révolutions on en a à faire sur les plans de la justice sociale et économique, de l’éducation, de la santé, des technologies, de l’agriculture, de l’environnement. Tâche titanesque. Je ne suis pas sûr que tout un chacun en soit conscient. Mais il suffit, là…Qui peut encore croire qu’il suffit d’incantations, de colisées ou de téléphériques, pour voir émerger les termes d’un début de développement social et économique ?

Patrick Rakotomalala (Lalatiana Pitchboule) – Janvier 2023

22 commentaires

Vos commentaires

  • 11 janvier à 11:38 | vorona (#8254)

    Bjr La révolution de la mentalité malgache en général suffirait elle ?

    • 12 janvier à 09:35 | Ibalitakely (#9342) répond à vorona

      Ela izy izany RAKOTOMALALA Patrick,
      tratry ny taona aloha e !! dia mirary làlandava ny soa & ny tsara indrindra. Marina mihintsy ny voalazanao fa misy “Révolution” goavana & tsy miandry ela tena ilaina amin’izao fotoana eto Madagasikara. Indrisy ny zava-misy mahazo bahana indray (indray hoy aho) ankehitriny, raha ny tena marina dia nanomboka ny 2009, ny fomba filaza fanankivina olona, fomba izay efa tamin’ny andron-dRatsiraka izay manao hoe “Inona no idiranao amin’izay resaka pôlitika any e ?? izay ao am-bilianao jerena fa ho reraka fotsiny amin’izany eo.”. Mandeha indray mantsy izao ny resaka fanahiniana aely etsy & eroa hoe “Io na izy samy izy mianankavy ihany sisa aza no mandeha hifidy, dia ho lany foana izy.” Ny resaka tahaka izany no tena atao hahaha kivy olona betsaka. Misy aza moa olona mpanohana na mpomba izao fitondrana izao, raha vao misy olona vitsivitsy miresadresaka pôlitika, ka raha vao manaratsiratsy fitondrana dia avy izy manao hoe “ny anareo koa tsy misy hafa tsy resaka pôlitika”. Fa raha vao hita hoe manasoaso fitondrana dia maka toerana tsara mihintsy izy mandray anjara fitenenana. Asa, mba raoviana ny tena “Révolution” manaraka sa mhiandry fifidianana ve dia avy eo ho be menomenona ?? Ibal’.

    • 15 janvier à 21:59 | Lalatiana Pitchboule (#1016) répond à vorona

      Miarahaba anao Ibalitakely
      Mirary taona vaovao ho anao koa ary misaotra anao amin’ny famerenanao. Mety ho sahy ianao @fihampisehonao ao ambadik’ity hafatry revolisiona :-) .
      Tsy resaka revolisiona ara-batana no resahina fa hetsika afaka mampivondrona hevitra sy olona satria toa tsy hita intsony ny antoko afaka manetsika olona.

    • 17 janvier à 15:53 | Ibalitakely (#9342) répond à vorona

      Azoko Pitchboule ny tianao ambara, fa izaho koa tsy resaka fanankorontanana na fidinana an-dàlambe no révolution tiako lazaina fa fahavononana & fiovan-toetsaina GOAVANA no tiako lazaina. Mankasitraka.

  • 11 janvier à 12:12 | Shalom (#2831)

    Un extrait de l’article :
    "2009 prétendait mener une révolution orange, plagiant dans sa couleur la révolution ukrainienne. Seulement dans la couleur. Stupidité d’une prétendue révolution qui n’a été qu’un lamentable coup d’Etat. Et quatorze ans après, auprès des tenants du pouvoir, on n’a toujours pas la moindre trace du moindre concept qui puisse fonder le moindre soupçon d’un corpus idéologique pour imaginer la société malgache."


    Je rêve ? Alors 2009 était réellement un coup d’état ?
    Et qui était à la tête de ce coup d’état ? N’était-ce pas CELUI QUI A DESERTE A L’AMBASSADE DE FRANCE EN CETTE ANNEE EN LAISSANT LE PEUPLE SE FAIRE TUER DANS LES RUES DE TANA ?
    Fomenter un coup d’état est le crime le plus odieux dans un pays soi-disant démocrate et celui qui l’a conduit perd tous ses droits et donc n’a plus le droit de se présenter à une quelconque élection.

    Mais à Madagasikara il n’y a pas de démocratie ...
    La boucle est bouclée et tout s’explique enfin.

  • 13 janvier à 11:21 | Turping (#1235)

    D’abord ,merci à Lalatiana quant à la pertinence de ses dires qui relatent la vérité .
    - La résilience exige l’existence des vrais leaderships ,des vrais partis politiques pouvant mener des luttes sociales et sociétales sur les valeurs morales dans le but d’instaurer des règlementations strictes pour progresser collectivement ensemble .
    - Or ,ce que je dénonce c’est l’absence des vraies forces de l’opposition pour manifester contre les injustices sociales sans être réprimées par l’EMMOREG . La notion de la démocratie est un percept galvaudé par les forces de répression et de manipulation sur tous les plans . La population meurtrie par la paupérisation collective se cantonne dans la position des moutons de panurge .Les uns montent sur les autres pour s’en sortir , à vendre ses enfants (allusion sur ce qui se passe à Ikongo ) ,....La corruption endémique est devenue depuis longtemps un sport national pour s’en sortir sans privilégier la notion du mérite .
    - Force est de constater ,que les lacunes et les retards se positionnent dans tous les domaines qui touchent les quotidiens des malagasy sur les :
    - système éducatif ,la santé ,la sécurité ,la paupérisation collective ,l’absence d’une vraie politique agricole et monétaire ,,..... La notion de ce qu’on appelle la solidarité nationale n’existe pas car on vit dans un atmosphère délétère pour forme des : fainéants ,des voleurs ,des voyous ,des fabricants d’argent au lit (les faux monnayeurs )...
    - Comment peut -on imaginer une évolution ou de révolution sans leadership dans une société qui vit dans l’hibernation sempiternelle comme si cette situation non évolutive est l’apanage du spectre utopique ?
    - Sans faire de vraies reformes en rupture avec le présent et le passé pour défendre les intérêts collectifs ,on tourne en rond .Au lieu d’importer massivement le riz comme étant la nourriture principale des gasy ,favoriser plutôt la méthode de productivité intense comme le font les asiatiques sans faire recours forcément aux pesticides ,....
    - Quant aux trafics illicites des (faunes et flores et les produits miniers surtout l’or et les pierres minières de grandes valeurs sans ristournes pour la population ),c’est un travail titanesque à faire .Les auteurs doivent être affligés des peines capitales. Les détournements ,perpétrés par les gangs organisés dont les commanditaires ne sont autres que les voyous hauts placés dans les administrations et ceux qui gravitent le pouvoir....
    I have a dream (dixit Pasteur Martin Luther King).
    Obama dit ; le continent africain n’a pas besoin des hommes forts mais des institutions fortes .
    La problématique c’est de trouver les hommes et femmes honnêtes et intègres pour défendre les intérêts collectifs , le PATRIOTISME surtout sur le plan moral pour avancer collectivement .
    - Normalement ,quand on prétend être à la manette de la cour suprême de la magistrature suprême en l’occurrence c’est de corriger ,se corriger et de faire mieux que ses prédécesseurs ,n’est-ce pas ?dans l’amélioration des quotidiens des malagasy n’est-ce pas ? Logiquement pour sortir du sous développement !
    Masina ny tanindrazana !

    • 15 janvier à 22:18 | Lalatiana Pitchboule (#1016) répond à Turping

      Merci Turping du commentaire,
      Je reviens sur votre "Comment peut -on imaginer une évolution ou de révolution sans leadership dans une société qui vit dans l’hibernation sempiternelle comme si cette situation non évolutive est l’apanage du spectre utopique" ...
      Il ne faut pas attendre ce leadership : il faut aller le chercher. Aller regrouper, mobiliser tous ceux qui, issus de partout, de toutes les classes sociales, se reconnaitront dans l’idée d’un renouveau et qui auront accepté l’idée que ce leadership ne pourra émerger que du bas. Ce n’est qu’en construisant de nouveaux collectifs qu’on pourra bâtir un nouveau projet idéologique , un nouveau projet de société et laisser émerger et de nouveaux leaderships.

    • 17 janvier à 18:37 | spliff (#5871) répond à Turping

      Bonjour Patrick et Turping

      Merci pour vos réflexions.
      Vous évoquez chacun deux bouts qui doivent en effet se rejoindre pour accoucher d’avancées concrètes.
      J’ajouterais que la clarification d’une ligne de conduite précise incombe en dernière instance à un leadership qui, sur la base de sa connaissance et de sa compréhension intime des preoccupations des habitants du pays, soit apte à identifier les paramètres adéquats à ordonner, coordonner, et actionner.
      C’est une compétence en soi qui n’est pas donnée à tout le monde… pour le moment, on n’a laissé la barre qu’à des bricoleurs très loin de ce type de profil… j’ai idée qu’un Razafimahaleo n’aurait pas été mauvais. Mais bon… avec des “si”…. etc…

  • 13 janvier à 11:27 | Turping (#1235)

    Pour former des fainéants ,des voleurs ,........la Kleptomanie !

  • 15 janvier à 13:06 | luczanatan (#321)

    Seulement 5 commentaires avant le mien pour une tribune de cette qualité.
    Sur ce forum on préfère les scandales épisodiques aux réalités quotidiennes de la vie malgache.
    Cher Monsieur j’avais esquissé un projet pour Madagascar qui s’intitulait : " Pour une République solidaire et sévère". Donc je rejoignais deux de vos suggestions essentielles.
    Et le programme était fort simple : maîtriser l’exportation de tout ce qui est issu des ressources naturelles : sol sous sol eaux.
    Sur la base de ces revenus travailler aux infrastructures la première étant la sécurité et la seconde l’éducation orientée vers les emplois du présent et du futur.
    Je ne vais pas recommencer..
    Concernant la lutte contre les inégalités elle se réalise toute seule par les progrès de l’économie, pas besoin de prendre aux riches pour donner aux pauvres mais obliger les forts à bosser dans le bon sens celui du développement inclusif du pays ( réinvestissement des bénéfices dans le pays par exemple, transparence comptable donc).
    quand la règlementation des changes permet aux malgaches de sortir 10000 euros par personne à chaque voyage à l’étranger....
    C’est pas gagné !
    Révolution oui. Tranquille oui. Solidaire oui. Sévère oui. Les ressources ( les zébus) avant les dépenses ( la charrue).
    La mendicité,non. La gestion éthique avec des grands groupes transparents oui.
    Veloma

    • 15 janvier à 22:45 | Lalatiana Pitchboule (#1016) répond à luczanatan

      Merci du commentaire Luczanatan,
      Il ne faut peut être pas en vouloir aux lecteurs de ne pas laisser de commentaires.
      D’abord le sujet est traité peut-être un peu trop abstraitement.
      Par ailleurs, dans l’atmosphère un peu paranoïaque et de répression sur internet actuelle, on peut comprendre que les mot "révolution" puisse freiner les dynamiques des lecteurs.
      Quant à " la lutte contre les inégalités elle se réalise toute seule par les progrès de l’économie, pas besoin de prendre aux riches pour donner aux pauvres mais obliger les forts à bosser dans le bon sens celui du développement inclusif du pays" ... On est bien d ’accord... A condition qu’il y ait une vraie volonté politique d’inclusivité ... On ne peut plus supporter ces écarts et ces avantages scandaleux quand des gens meurent de faim... ou de la peste ...

  • 16 janvier à 15:53 | TAHINA (#9882)

    ANTSO AVO !... FANAIRANA AVO !... FAMPITANDREMANA AVO !...no sady koa PEDAGÔJIA, HaiFAMPIANARANA sy HaiFANABEAZANA !
    ho ANTSIKA OLOM-PIRENENA REHETRA Malagasy Zanak’i Madagasikara eto Madagasikara sy aty IVELANY manerana izao tontolo izao (Raiamandreny, Ray aman-dReny, TANORA, ANKIZY sy ireo TARANAKA mbola ho avy).
    1960-2023 POTIKA FAOBE MAROLAFY tsy mahagaga io ny FIRENENTSIKA… Ireo FITONDRANA nifanesy NAMARINA an-KADY an-JAMBANY ny FIRENENTSIKA ! FITONDRANA (Filoha sy ny Governemantany nampidi-doza, FIFIDIANANA MALOTO rafitra sy SAINA, Ny teny hoe « POLITIKA » amin’ny dikany MALOTO fifamitahana Hetsi-po vetivety adàla nampidi-DOZA, satria TSY nisy tena Haifampianrana ny tena dikany MADIO sy MENDRIKA ny teny hoe "POLITIKA" MENDRIKA ny FIRENENTSIKA… Dia io LATSKA ao anaty LAVAKA FAMPAHANTRANA mihamahery VAIKA io ny FIRENENTSIKA.
    TSY iandrasantsika na iza na iza fa avy dia FANTARINTSIKA mazava : Ireto TENA OLANA IFOTONY ? Mampazava ho azy Ny TENA VAHAOLANA ho amin’ny tena HaiFAMONJENA , ny tena HaiFANARENANA IFOTONY, sady HaiFAMPANDROSOANA systemika stratejika tsara, matotra sy maharitra ny FIRENENTSIKA Madagasikara mamintsika ? « Invité du jour RealTV : johnson Thaina » 19 octobre 2022 aho no MANAZAVA izany amin’ny voambolana sy teny mora azo. MANASA antsika HIJERY ato amin’ny facebook.
    AZONTSIKA jerena tsy misy fetrany ao amin’ny facebook izy io .
    TOROLALANA : (Ireto no ataontsika rehefa te hijery io « invité du jour RealTV johnson Thaina » io)
    1°) TONGAVA eo amin’ny Facebook pejy voalohany.
    Ery ambony misy hoe « recherche »
    2°) SORATY eo : johnson Thaina
    Tandremo, tsy hoe Tahina fa Thaina (somary hafahafa ilay fanoratra fa izay no izy).
    3°) TSINDRIO etsy ambanimbany ny hoe : VIDEO
    Izay fotsiny dia ho hitanao, hitantsika eo ny hoe « Invité du jour RealTV johnson Thaina » 19 octobre 2022. TSINDRIO dia mandeha ho azy…
    MANKASITRAKA, misaotra ANTSIKA ampahafantatra ny havana, ny namana sy tapaka, ISIKA Olom-pirenena rehetra, hijery io fandaharana io « Invité du jour RealTV johnson Thaina » io…

    Pr Johnson Jacky Thaïna
    Fondateur et Président de :
    MADAGASCAR-Académie et Université des SAVOIRS
    . Pour le PEUPLE-Malagasy-ENFANTS de Madagascar, pour une ÉDUCATION NATIONALE de Qualité, un SYSTÈME ÉDUCATIF et une ÉDUCATION CITOYENNE de Qualité.
    . Pour la Qualité Systémique, Stratégique et l’Efficience de l’ÉTAT, des INSTITUTIONS, de la PRÉSIDENCE de la République et de la Bonne GOUVERNANCE de Madagascar.
    . Pour la SYSTÉMIE et la STRATÉGIE de DÉVELOPPEMENT de QUALITE et DURABLE de Madagascar.

    EXPERTISE VISION AUDIT CONSEIL VEILLE PROACTIVITÉ COACHING MENTORAT LEADERSHIP SYSTÉMIE et STRATÉGIE de DÉVELOPPEMENT de Qualité Mature et Durable de MADAGASCAR

    MADAGASIKARA-AKADEMIA Misahana, Manentana, Mitandrina Ny HARENTSAINA, ny KOLONTSAINA, ny KOLOSAINA, ny HaiFAMPIANARANA, ny HaiFANABEAZANA, ny HaiFITONDRANA-Governansy , ny HaiFANARENANA IFOTONY sy ny HaiFAMPANDROSOANA Matotra sy Maharitra ny FIRENENA. (Ny FIRENENTSIKA).

    Pr Johnson jacky Thaïna
    Kandidà ho Filohampirenena, fa amin’ny FIFIDIANANA voadio, MADIO RAFITRA sy SAINA, ny teny hoe "POLITIKA" amin’ny dikany MADIO, ka manandratra ho AVO kalitao ary MENDRIKA ny FIRENENTSIKA.
    (Tohiny etsy ambany...)

  • 16 janvier à 15:59 | TAHINA (#9882)

    Pr Johnson Jacky Thaïna
    Président et fondateur du Parti Politique :
    Rassemblement du Peuple-Malagasy-Enfants de Madagascar pour la QUALITÉ Systémique et Stratégique de la GOUVERNANCE de l’ÉTAT, la PÉDAGOGIE, la SYSTÉMIE et la STRATÉGIE de DÉVELOPPEMENT de QUALITÉ et DURABLE de Madagascar.

    Mpitari-dalana, Prezidà ary Namorona ny Antoko Politika :
    Fivondronan’ny Vahoaka-Malagasy-Zanak’i Madagasikara
    Ho amin’ny Kalitaon’ ny HaiFampianarana, ny HaiFanabeazana, ny Systemia sy ny Stratejian’ny HaiFITONDRANA-Governansy ny FIRENENA, ny HaiFAMPANDROSOANA Matotra sy Maharitra an’i Madagasikara.
    Kandidà ho Filohampirenena fa amin’ny FIFIDIANANA voadio, MADIO RAFITRA sy SAINA manandratra ho AVO kalitao MENDRIKA ny FIRENTSIKA.

  • 16 janvier à 16:08 | TAHINA (#9882)

    Maneho ny RARY SOA ilay TSARA INDRINDRA ho antsika rehetra.
    Pr Johnson Jacky THAÏNA
    Professeur Pluridisciplinaire et interdisciplinaire et Conférencier
    Profesora Ny Haimarolafy sy ny Rohivondronan-taranja

    Enseignant d’Université (a enseigné en France à l’Université de Rennes 1 ; à l’INSA de Rennes ; au Campus Ker Lann…) thaina.johnson@neuf.fr

    Professeur d’Economie de Mondialisation Globalisation Financiarisée Des problèmes des Relations Internationales/ Droit et Institutions/ Gestions : Marketing Technologie et Production Comptabilité et Finance Ressources Humaines/ Entrepreneuriat Management Technologie Mathématiques appliquées Transversalité Communication et Culture Synergie Systémie et Stratégie de Développement

  • 16 janvier à 17:10 | TAHINA (#9882)

    Tohin’ny etsy AMBONY...
    Pr johnson Jacky Thaina
    1960-2023 TSY NISY HaiFAMPIANARANA mora azo ny tena dikany MADIO sy MENDRIKA ny teny hoe « POLITIKA » mba hifandraika amin’ny Kalitaon’ny tena HaiFAMPANDROSOANA ny FIRENENTSIKA. Fanaovana POLITIKA poakaty ! Hetsi-po adàla ! TSY misy Hai-JERY AVO MITAMBATRA ! TSY MISY ETIKA ! TSY MISY DEONTOLOJIA ! Fa Fifamitahana MALOTO RAFITRA sy SAINA mampidi-DOZA no nataon’ireo FITONDRANA nifanesy AMBOLETRA teto ka NAMARINA an-JAMBANY an-KADY ny FIRENENTSIKA, ho latsaka ao anaty LAVAKA FAMPAHANTRANA mihamahery vaika !
    Teto amin’ny FIRENENTSIKA, Ny FIFIDIANANA Filohampirenena dia tena MALOTO RAFITRA sy SAINA ! MAIMBO vola MIAFINA MALOTO ! TSY MISY hoe VOLA avy aiza ? TSY MISY FAMERANA ! TSY MISY Lalàna MANASAZY ! MALOTO Afangaro Baiboly sy Andriamanitra ! TSY azo ivalozana Rakotoarisoa-HCC MALOTO RAFITRA sy SAINA ! sy CENI amboletra MALOTO RAFITRA sy SAINA mampidi-DOZA ny FIRENENTSIKA kanefa AMBENANA AROVAN’ny TAFIKA Malagasy ! …POTIKA ho azy tsy mahagaga io ny FIRENENTSIKA Madagasikara mamintsika…
    Ny « INFLASIONA » : Ny SOLIKA nasondrotra tampoka 41% no NANAPOAKA ny atao hoe « inflasiona » SONDRO-bidy FAOBE ! mandripaka ! sangodimpanina ! maharitra ! POTIKA FAOBE ho azy ny FIRENENTSIKA ! POTIKA tsy mahagaga MITOTONGANA ho azy daholo ny VOLA Ariary, ny KARAMA, izay mba vola TAHIRY… Maro ny ORINASA ho MATY antoka voatery mikatona na mandraoka Mpiasa… Betsaka ny ho VERY ASA ! Mihavitsy ny ASA ! mihabetska ireo TSY hafaka amelona intsony ny ankohonana… MihaRATSY kalitao ny sakafo na entana ho vidiana satria mihalafo ny akora sy ny fitaovana ilaina…
    POTIKA na ny lafiny RAFITRA na ny lafiny SAINA ! RATSY, MITOTONGANA ny Fampianarana sy ny Fanabeazana 63 taona TSY mifandraika velively amin’ny Harentsaina tena ilain’ny systemia sy ny stratejian’ny HaiFAMPANDROSOANA tsara matotra sy maharitra ny FIRENENTSIKA... POTIKA ho azy tsy mahagaga daholo ny Toekarena, ny Sosialy (RANO maloto sy JIRO tapatapaka vidina lafo…), ny Lalàna sy ny Fitsaràna, ny Fiarovana, ny Fifandraisana amin’ny Fanatontoloana maro fahasarotana…
    Filohampirenena sy ny Governemantany tena KITOATOA mampidi-DOZA : Nanova Governemanta in-4 tao anatin’ny 3 taona ! ny taona faha-4 MIFANONGANANA adàla an-jambany « motion de censure » ! Taona faha5 fanomanana Fifidianana MALOTO RAFITRA sy SAINA ! VOLA MALOTO MIAFINA ! TSY MISY hoe avy AIZA ? MALOTO Afangaro Baiboly sy Andriamanitra ! TSY MISY Lalàna manasazy !... Sady « TOLERANCE ZERO » hono no IZAY TSY NANOTA taminareo !!! … Dia TSY MAHALALA MENATRA fa izy tenany ihany no manendry ny HCC maloto rafitra sy saina sy CENI maloto fa izy tenany ihany no ho ATAONY ho lany indray ! MANETRY ny Vahoaka malagasy ho VENDRANA hizaka amboletra Filohampirenena fitaka MAMPIDI-DOZA sy Governemanta KITOATOA…

  • 16 janvier à 20:14 | Albatros (#234)

    Merci, à l’auteur, pour cet article très intéressant et pour ses réponses faites aux intervenants.
    Je regrette de ne pas avoir visualisé, l’ensemble, plutôt ( à part les copier/coller de Tahina !).

  • 16 janvier à 20:17 | plus qu’hier et moins que demain (#6149)

    Assalaamo alaikoum
    Il va sans dire qu’ il faut planter ou semer avant de récolter n’est-ce pas ? Cette logique de la Base semble être généralement ignorée par les élites n’est-ce pas ? D’où les difficultés de ces derniers à emballer voire à convaincre la population sur leurs visions.

    • 16 janvier à 21:14 | plus qu’hier et moins que demain (#6149) répond à plus qu'hier et moins que demain

      Une population généralement disciple de saint Thomas en rapport avec ses degrés d’instruction et ses obédiences religieuses n’est-ce pas ?

  • 17 janvier à 17:18 | Isambilo (#4541)

    Difficile de passer de l’édito de Rakotomalala aux grandes déclarations creuses de ce professeur de n’importe quoi.

  • 22 janvier à 08:00 | zebucool (#11404)

    "Ne jetez pas la pierre à la femme adultère , je suis derrière" .La grande île est elle indépendante ?

  • 22 janvier à 23:22 | efa ela (#4563)

    Bonjour,
    Ici, une autre approche :
    https://desinfo.info/un-village-laboratoire-a-madagascar/
    Cordial salut à tous.

  • 22 janvier à 23:27 | efa ela (#4563)

Publicité




Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS