Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
samedi 28 novembre 2020
Antananarivo | 07h06
 

Politique

Organisation des élections

La CENI répond aux critiques de l’opposition

jeudi 24 septembre | Mandimbisoa R.

« Les élections tenues dans le pays ces derniers temps n’ont pas été mal organisées ». La déclaration est de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) qui a rencontré hier les partis politiques, les partenaires techniques et financiers ainsi que les organisations de la société civile à son siège à Alarobia. Une déclaration en réponse au collectif des parlementaires, composés des élus de l’opposition et des partis politiques, qui ont boycotté la réunion.

Ce collectif dirigé pour l’occasion par le sénateur Olivier Rakotovazaha s’est rendu au siège de la CENI à Alarobia malgré sa déclaration de la veille de ne pas y participer. Ce n’était pourtant pas pour y prendre part mais pour faire savoir à l’assemblée présente les raisons qui motivent son refus de participer à la réunion. Olivier Rakotovazaha, président de la Commission juridique du Sénat a déclaré qu’il n’y a pas de transparence dans l’organisation des élections à Madagascar. Il affirme que les actuels hauts commissaires électoraux ne sont plus dignes de composer cet organe et ne devraient plus organiser les prochaines élections dans le pays. Il leur reproche notamment les innombrables irrégularités constatées dans l’organisation des dernières élections dans le pays.

La Commission électorale ne l’entend pourtant pas de cette oreille. Elle estime avoir rempli sa mission malgré quelques imperfections, et compte poursuivre jusqu’au bout son mandat et ses missions. Elle a présenté hier le chronogramme officiel élections sénatoriales et la synthèse des recommandations pour l’amélioration de la gestion du processus électoral au lendemain des élections de 2018-2019. Dans cette synthèse, il est proposé la révision à 5% du pourcentage maximum des voix obtenus pour bénéficier du remboursement de la caution électorale.

45 commentaires

Vos commentaires

  • 24 septembre à 08:34 | Rainingory (#11012)

    rehafa eo ny fiovana dia io sy ny hcc no foanana sy ovaina voalohany

    • 24 septembre à 08:41 | betoko (#413) répond à Rainingory

      Dia iza avy noho olona mety hisolo an’izy ireo ?
      Dia tonga indray ny sasany manao hoe tsy tiany ny olona no-tendrenareo Raha toy izany dia very andro fotsiny dia tsy andraso mihitsy ity firenena ity

    • 24 septembre à 09:20 | Rainingory (#11012) répond à Rainingory

      handroso rabetoko a, matokisa fotsiny

    • 24 septembre à 09:26 | Rainingory (#11012) répond à Rainingory

      zà jerena dé mandina ny molotra

  • 24 septembre à 09:38 | plus qu’hier et moins que demain (#6149)

    Assalaamo alaikoum

    Si la CENI est critiquée c’est qu’elle a fait et fait son travail n’est-ce pas ?
    Satisfaire tout le monde n’est pas une mince affaire et les élus qui sont mécontents doivent rendre leur tablier voire démissionner d’abord car c’est la CENI qui a organisé ces élections donc ils sont mal élus voire le fruit des élections non tenues dans les normes requises (charité bien ordonnée commence par soi-même n’est-ce pas ?).
    Même pas la honte dans le comportement de nos intellectuels.
    Votre démission d’abord pour justifier vos griefs à l’encontre de la CENI et ensuite vous êtes en droit de demander celle de cette dernière : Une simple logique pour un intellectuel.
    Prenons l’exemple de quelqu’un qui vient de manger gloutonnement dans un restaurant et demande au patron de limoger son cuisinier car ce dernier ne savait pas préparer le repas : Est-ce que cela tient débout ?

    • 24 septembre à 17:32 | Guybary (#11095) répond à plus qu'hier et moins que demain

      Il ne s’agit pas de satisfaire tout le monde. Il s’agit uniquement de bien faire son travail sans doublons etc...

  • 24 septembre à 09:42 | rakoto-neutre (#8588)

    Taloha tsy nisy CENI fa ny ministeran’ny ATI-TANY no niandraikitra azy, nandeha ny fifidianana, ka inona moa no ilana an’ny CENI raha hitsitsy vola toa ny famerana ny isan’ny senatera ho 18 satria ahavitana oniversite ny vola lanin’ny SENAT, foano any CENI dia anaovana EPP manara-penitra ny vola

    • 24 septembre à 12:24 | rawera (#10329) répond à rakoto-neutre

      Salama namako ô,
      Tena marina tokoa anie ny voalaza eto e. Nahoana moa raha foanana marina ny CENI dia aleo ny atitany no misahana ny fifidianana e ? Tena volabe no voatsitsy amin’izay. Iray izay
      Fa ity hoe ny fanenana ny isan’ny senatera ity dia hoe hananganana sekoly.... tena tsara be ilay hevitra raha tena ho amin’izany an ! Asa ô ! Mila mangarahara ry zareo a ! Ity Covid 19 ity aloha tena "mana" e (aza raisina ho blasphème, fa samy manana ny fijeriny)
      Izaho izany dia mbola mitazona ny hevitro e ! Tsara ny manarapenitra fa tsy aleo ve aloha ny tena ilain’ny vahoaka no kandranina e ! Toy ny fahasalamana ! Ny asa ! Hitako ny ivelany EPP Mahajanga ! Tena manja fa mbola tsinjoko foana fa ity fitondrana ity dia ny ivelany no mahamay azy. Mba hamarino anie e dia ilazao vaovao aho
      Misaotra Tompoko

  • 24 septembre à 09:58 | betoko (#413)

    Rainingory
    Hoy ilay olona izay Minoa fotsiny ihany .Tapaka ny tsinaiko

    • 24 septembre à 11:02 | vatomena (#8391) répond à betoko

      A vous Betoko qui vous demandiez pourquoi la France nous avait imposé une république alors qu’elle avait maintenu la monarchie au Maroc.Le Maroc n’était pas une colonie mais un protectorat. De plus le roi du Maroc était également une autorité religieuse.

  • 24 septembre à 10:05 | Vohitra (#7654)

    Efa tsy mifanojo intsony mihintsy ity ny resaka hifanaovana...

    Ny mahagaga anie dia ity rangahy iray miaro tena mafy ity dia efa tomponandraikitra voalohany tamin ilay fitsapankevibahoaka nandritry ny fandaniana ilay lalampanorenana izay nampiasaina ny carnet fokontany fony tetezamita e !

    Izay rehetra nataony tsy misy nanjary mihintsy, dia io izy io miziriziry manentsina ny sofiny tsy manaiky mihaino tsikera io...

    Koa tsotra ny fanafodiny, efa tsy mifanojo intsony ny resaka, avelao hiverina eny anivon ny vahoaka amin izay ny raharaha e !

    Fa angaha moa tsy teny anivon ny vahoaka no nitadiavana vahaolana ny volana avrily 2018 ?

  • 24 septembre à 10:42 | arsonist (#10169)

    CENI ou pas CENI , les élections à Mada sont devenues une affaire exclusivement de "pognon dingue"
    - investi dans la propagande , utilisé pour épater les électeurs naïfs et pour corrompre les membres des services chargés de concrétiser ces élections
    - et dont le retour sur investissement est très rapide et incroyablement très largement généreux .

    Par exemple , lors des dernières Présidentielles gasy , du "pognon dingue" était investi et utilisé à tous les échelons du processus élections
    1. partant du prologue : manif’ sur la place du 13 mai à Antananarivo environ un an avant le vote , auquel les naïfs adversaires du DJ bac-3 avaient pris part (malgré "nos" avis répétés de ne pas y participer) ; manif’ qui avaient abouti à la neutralisation du filoha en exercice, à la plus que "téléphonée" [jargon sportif] nomination d’un Premier Ministre trempé jusqu’au cou ("raid" ?) dans la combine et à l’aggravation du discrédit du laitier pour raison de naïveté
    2. se poursuivant en ce premier meeting de propagande électorale gasy se tenant au Grand Palais aux Champs Élysées [cela a dû coûter un "pognon dingue"]
    3. ces hélico et ces tv-trucks qui sillonnaient Mada pour accompagner et assurer l’encadrement des meetings du DJ bac-3 et accessoirement pour en mettre plein la vue aux Gasy naïfs [très important dans ce pays d’en mettre plein la vue aux naïfs et aux badauds] : cela coûtait un "pognon dingue".
    . ces bulletins de vote mis dans l’urne par des électeurs qu’on ne sait plus très bien s’ils étaient réels ou fictifs [la corruption serait-elle passée par là ?]
    4. ces plus que douteux depouillements des bulletins de vote et ces très probables sombres manipulations dans la transmission des résultats à cette douteuse CENI et à cette très peu fiable HCC : "pognon dingue" pour graisser la patte aux bonnes gens .
    5. cette prestation de serment avec un discours honteusement plagié sur le disours de celui-là même qui [il était présent à la cérémonie] le qualifie de "notre chouchou"

    Et voilà ! Maintenant , très rapide et très rentable retour sur investissement .
    Leur pisse-mémée est juteuse certainement en rentabilité [jeu de mots trop facile ? je sais]
    Mais certainement ils en encaissent bien moins que ce qu’ils encaissent dans d’autres secteurs .

    Alors , CENI et HCC : rien que du trompe l’oeil , pour masquer [encore ?] les manip’ d’investissements de "pognon dingue" !

    Les élections à Mada ? C’est dingue , je vous dis .

    • 24 septembre à 12:11 | vatomena (#8391) répond à arsonist

      Arsonist —Retour sur la nation arc en ciel
      ""

      Manifestation xénophobe en Afrique du Sud ce mercredi.

      Munis de pancartes au slogan “Les Sud-Africains d’Abord”, un groupe a marché de la Place de l’Eglise à l’ambassade du Nigeria, dans la capitale Pretoria.

      Les manifestants ont fustigé la présence d’étrangers en situation irrégulière et le trafic d’humains.

      Les actes xénophobes sont de plus en plus courants dans le pays alors que l’ONG Human Rights Watch (HRW) tire la sonnette d’alarme sur les actes de harcèlement, de violence et de discrimination subis par les ressortissants étrangers. Le groupe a déclaré que la xénophobie restait très répandue en Afrique du Sud malgré un plan d’action gouvernemental lancé en mai 2019 pour lutter contre l’”intolérance“.

      L’économie la plus industrialisée d’Afrique attire un nombre croissant de migrants économiques de pays voisins tels que le Lesotho, le Mozambique et le Zimbabwe. Les travailleurs étrangers sont souvent en concurrence avec les locaux pour les emplois peu qualifiés. Et le sentiment anti-immigrant dégénère parfois en violence collective. En septembre 2019, 12 personnes ont été tuées lorsque des foules armées avaient attaqués des entreprises étrangères dans le centre financier de Johannesburg.""

      Africanews

  • 24 septembre à 10:53 | Isandra (#7070)

    Je commence à donner raison les vazahas qui disent que nos politiciens cherchent en permanence de bouc émissaires de leur propre échec.

    Même si on change les membres de CENI à chaque élection, tant qu’il y a de perdant, il accusera toujours cette entité.

    Nous sommes au 21 Novembre 2018 :

    Par rapport aux résultats provisoires proclamés samedi dernier par la CENI, Me Hasina Andriamahadison de mettre les points sur les « i » : « Le KMMR était représenté en permanence à la CENI à Alarobia depuis le scrutin du 07 novembre jusqu’à la proclamation des résultats provisoires. Nous avons constaté que la CENI a joué la transparence dans le traitement de ces résultats. Raison pour laquelle, nous affirmons aujourd’hui que le candidat Marc Ravalomanana approuve les résultats provisoires proclamés par la commission électorale. Et nous attendons avec sérénité les résultats officiels proclamés par la Haute Cour Constitutionnelle. »

    Parce qu’ils se sentaient en position de force,

    Après leur échec sur échec électoraux, aujourd’hui, ils réclament le changement de ce CENI, dont la plupart des membres ont été nommés par HVM-TIM, pareille pour la HCC.

    S’ils critiquent ces institutions, comme s’ils critiquaient eux-même, car ce sont leur oeuvres, ce régime n’a rien à voir avec eux.

  • 24 septembre à 11:59 | betoko (#413)

    Vatomena
    Entièrement d’accord concernant le protectorat mais n’empêche que Le Maroc était un gouvernement fantoche et les autres pays ex colonies françaises étaient ils des monarchies
    Le fait que Galienni avait supprimé la monarchie n’avait plus de valeur car Madagascar avait " recouvert" son indépendance , donc la loi de Galienni n’avait plus aucune valeur et devenue caduque de facto
    Je ne suis pas du caste Andrina , mais nous nous sommes fait avoir par De Gaulle car novice en politique du moins Philibert Tsiranana et ses amis .
    Question , pour quoi De Gaulle avait choisi Zafimahova père puis Philibert Tsiranana ?
    Il y a mille raisons , jamais De Gaulle allait nommé quelqu’un originaire des hauts plateaux et je pense que vous connaissez la raison

    • 24 septembre à 13:14 | arsonist (#10169) répond à betoko

      # vatomena

      Si je peux me permettre : ne croyez rien de ce que ce foza mâle jomaka ambatomanga dadanaivo-betoko raconte .

      Ce keum est une caricature même de ce que l’on appelle un cancre .
      Il expose ici ses ignorances et ses à peu près .

      En est-il conscient ? Je l’ignore .
      Soit il en est conscient , alors dans ce cas il fait exprès de dire des sottises . Dans ce cas il n’est pas impossible qu’il est chargé par les foza pour effectuer ici ce vilain travail de pourrissement .
      Soit il n’en est pas conscient [et je crois que c’est l’hypothèse la plus probable] , alors il vaut mieux le laisser à ses délires .

      Mais , vatomena , vous êtes libre de faire ce que vous voulez .

    • 24 septembre à 15:27 | FINENGO (#7901) répond à betoko

      betoko (#413)

      Je cite :
      Question , pour quoi De Gaulle avait choisi Zafimahova père puis Philibert Tsiranana ?
      Il y a mille raisons , jamais De Gaulle allait nommé quelqu’un originaire des hauts plateaux et je pense que vous connaissez la raison
      *************************************************************************

      Encore de l’infamie du Jomaka Vazaha Taratasy, comme il se dit souvent ici et ailleurs en sous-entendu par certains que ceux des Hauts Plateaux seraient pus intelligents que les Côtiers.
      Ceci reste à démontrer, et à prouver le Vazaha Taratasy.
      Car depuis l’indépendance ceux du Haut Plateau se sont succèdé et le Pays ne cesse de s’enfoncer.

    • 25 septembre à 08:54 | lysnorine (#9752) répond à betoko

      @betoko 24 septembre à 11:59
      1. « Entièrement d’accord concernant le protectorat mais n’empêche que Le Maroc était un gouvernement fantoche et les autres pays ex colonies françaises étaient ils des monarchies »

      Le sultan Mohammed Ben Youssef – roi MOHAMMED V plus tard – n’était nullement un fantoche des Français qui l’ont exilé à Madagascar. Vous devez le confondre avec EL GLAOUI que le général Juin, alors Résident général de France au Maroc avait fait hisser à sa place.

      2. « Question , pour quoi De Gaulle avait choisi Zafimahova père puis Philibert Tsiranana ? »
      Ce n’est pas sous de Gaulle retourné au pouvoir en juin 1958 que Tsiranana a débuté au pouvoir, sous le titre de vice-président du Conseil de Gouvernement, mais, en 1957, par application de la « LOI-CADRE » (Loi 56-619 du 23 juin 1956 autorisant le Gouvernement de la République Française à mettre en œuvre les réformes et à prendre les mesures propres À ASSURER L’ÉVOLUTION DES TERRITOIRES relevant du ministère de la France d’outre-mer)

      ZAFIMAHOVA Norbert, gouverneur dans l’administration coloniale des indigènes, fut élu conseiller de la République (sénateur) PADESM en décembre 1948 après l’arrestation, l’emprisonnement et la déchéance des élus MDRM (Bezara Justin, Dr Raherivelo et Ranaivo Jules) à cause de la rébellion du 29 mars 1947. Il fut réélu en 1952, puis 1958 et siégea toujours dans les groupes parlementaires de droite pro-colonialistes. Il était président de l’’Assemblée Représentative de Madagascar en 1957.

      Le PADESM fut éclaté à la suite des élections législatives du 2 janvier 1956 où Tsiranana, ancien PADESM, et RAVELOSON MAHASAMPO, député sortant, élu à la suite de la rébellion de 1947,. s’affrontèrent sur la côte ouest. La défaite de Raveloson Mahasampo vit en octobre 1956 la création d’un néo-Padesm sous l’appellation d’Union des Démocrates Sociaux de Madagascar (U.D.S.M.) rassemblant principalement les Padesm du Sud et du Sud-Est où l’on trouve Norbert Zafimahova, Albert Sylla, Philibert Raondry, Robert Marson.

      Jean-Weil RALIBERA, un des membres fondateurs du P.A.D.E.SM, dans son discours d’accueil prononcé pour l’arrivée du Haut-Commissaire SOUCADAUX à Madagascar (en novembre 1954) avait rappelé la profession de foi du PADESM dans les termes suivants. :
      [source : Alain Spacensky, Madagascar-Cinquante ans de vie politique, Nouvelles Éditions Latines, Paris, 1970, pp.110, 111]

      « FIDÉLITÉ À LA FRANCE : ‘’ Le P.A.D.E.S.M. (c’est-à-dire tous les « Hova-Mainty » et les Côtiers de Madagascar nourris, hélas, par la routine, l’incurie, l’analphabétisme, la misère) s’évertue à constituer une COMMUNAUTÉ DE CŒUR ET D’ESPRIT AVEC LA FRANCE, pour pouvoir CONTRIBUER À LA BONNE MARCHE DE LA CIVILISATION FRANÇAISE À MADAGASCAR...Le P.A.D.E.S.M. ne demande qu’à TRAVAILLER SOUS L’ÉGIDE DE LA FRANCE TUTÉLAIRE.’’

      « LOYALISME envers l’Administration française : ‘’Ce que demande incessamment le P.A.D.E.S.M. de la part de l’État français et de l’Administration, c’est d’être guidé et PROTÉGÉ CONTRE SES ADVERSAIRES. C’est dans le P.A.D.E.S.M., M. le Haut-Commissaire, que vous trouverez les MEILLEURS SERVITEURS de la France...Que l’œuvre française à Madagascar soit féconde et QUE L’ADMINISTRATION FRANÇAISE SOIT ASSURÉE DE LA LOYAUTÉ ET DE LA FIDÉLITÉ du PADESM’’

      Spacensky précise, en outre, à propos de l’U.D.S.M. successeur du P.A.D.E.S.M. :
      « Fortement implantée dans le Sud-Est, cette tendance (« Droitiste du P.A.D.E.S.M. ») était représentée par l’équipe de la rédaction du Voromahery et par les parlementaires Norbert ZAFIMAHOVA, Laingo-Ralijaona, Pascal Velonjara [beau-père de Ratsiraka Didier], et Raveloson-Mahasampo. SON LEADER LE PLUS MARQUANT ÉTAIT LE SÉNATEUR NORBERT ZAFIMAHOVA »
      (à suivre)

    • 25 septembre à 09:06 | lysnorine (#9752) répond à betoko

      @betoko 24 septembre à 11:59
      Philibert TSIRANANA -PSD vs Norbert ZAFIMAHOVA-UDSM
      (suite et fin)

      Tsiranana fonda le Parti Social Démocrate de Madagascar et des Comores [PSDMC], en décembre 1956, pour après avoir essayé de redonner vie aux sections moribondes de la SFIO à Madagascar suivant les directives du parti dont il était membre. Il bénéficia sans aucun doute de l’appui des socialistes français au pouvoir avec Guy MOLLET comme président du conseil.

      Toutefois, dès le 20 mars 1956, MOINS DE TROIS MOIS APRÈS SON ÉLECTION, Tsiranana reprit à la tribune de l’Assemblée nationale française la PREMIÈRE PARTIE de la proposition de loi n° 967 des anciens députés M.D.R.M., les docteurs Ravoahangy et Raseta, déposée le ...21 mars 1946, « tendant à reconnaître Madagascar et ses dépendances comme un État libre au sein de l’Union française » :
      Article premier : La loi du 6 août 1896 est et demeure abrogée.

      JORF, Débats parlementaires, mercredi 21 mars 1956
      Assemblée Nationale 3e Séance du mardi 20 mars 1956,
      pp. 1083, 1084
      Evolution des territoires relevant du ministre de la France d’outre-mer — Discussion d’un projet de loi
      [projet de « loi-cadre »]
      Dans la suite de la discussion générale, la parole est à M. Tsiranana. (Applaudissements sur plusieurs bancs au centre et à gauche.)
      M. Philibert Tsiranana.
      [...]
      Représentant Madagascar, Je vais vous entretenir de mon pays, pour lequel je demande un nouveau statut. JE SOUHAITE DONC QUE LA LOI DU MOIS D’AOÛT 1800, QUI L’A PROCLAMÉ COLONIE, SOIT ABROGÉE
      .
      Cela ne signifie pas que nous cherchons à nous séparer de la France, loin de Ià, mais nous voulons progresser au sein de l’Union française, nous voulons que l’on nous donne un statut meilleur.

      Le mot de colonie sonne trop mal aux oreilles des Malgaches et, je crois, aux oreilles de tous les Français d’outre-mer. Le ministère de la rue Oudinot ne s’appelle plus maintenant ministère des colonies, mais ministère de la France d’outre-mer : les administrateurs de colonies se nomment actuellement administrateurs de la France d’outre-mer. MAIS TOUT CELA N’EST QUE FAÇADE, LE FOND RESTE LE MÊME.

      VOILÀ POURQUOI JE DEMANDE POUR MON PAYS L’ABROGATION DE CETTE LOI.
      Je demande ainsi qu’on nous donne en conséquence un nouveau statut qui nous place dans un ordre supérieur, mais toujours au sein de l’Union française. J’espère donc, monsieur le ministre, que vous nous donnerez, grâce à cette loi-cadre, un nouveau statut, et je vous en remercie par avance.
      Je dois maintenant exprimer LA CRAINTE que fait naître en moi l’article 1er de cette loi-cadre qui prévoit l’institution de conseils de gouvernement et, à Madagascar, de conseils provinciaux.

      Pour nous, cette disposition n’est pas tout à fait claire, ou plus exactement, elle ne nous donne pas satisfaction. On semble dire que Madagascar n’aura que des conseils provinciaux.

      S’il en est ainsi, nous ne serons pas tout à fait d’accord. NOUS, MALGACHES, NOUS NE VOULONS PAS ÊTRE DIVISÉS. NOUS DÉSIRONS UN ORGANISME QUI MAINTIENDRA NOTRE UNITÉ, D’AILLEURS FAVORISÉE DÉJÀ PAR LA NATURE.
      Car notre pays est une île. NOUS PARLONS UNE MÊME LANGUE, NOS MŒURS ET NOS COUTUMES SONT PARTOUT LES MÊMES. Seule nous divise la différence d’évolution, ce qui est très regrettable, je le reconnais, mais l’arrivée des Français a favorisé notre unité. Nous sommes maintenant régis par les mêmes lois.

      Par conséquent, NOUS VOULONS QUE NOTRE UNITÉ SOIT RENFORCÉE.

      C’est pour cette raison que NOUS DEMANDONS VIVEMENT UN CONSEIL DE GOUVERNEMENT A TANANARIVE, conseil de gouvernement où toutes les provinces seront représentées, ce qui ne signifie pas que nous refusons les conseils provinciaux, loin de Ià car il subsiste dans notre grande île des particularismes provinciaux qu’il faut défendre, des intérêts particuliers à chaque province qu’il faut sauvegarder. Ainsi les intérêts des provinces côtières diffèrent de ceux des hauts plateaux.

      En résumé, PARALLÈLEMENT À NOS DEUX ASSEMBLÉES ACTUELLES, représentative et provinciales, nous désirons avoir DEUX CONSEILS : UN CONSEIL DE GOUVERNEMENT QUI SIÉGERA À TANANARIVE, NOTRE CAPITALE, un CONSEIL PROVINCIAL QUI SIÉGERA DANS CHAQUE CHEF-LIEU DE PROVINCE.

      Le premier COORDONNERA les travaux des seconds, et notre UNITÉ sera ainsi sauvegardée.
      Pour terminer, monsieur le ministre, permettez-moi de vous poser quelques questions.

      D’abord celle loi-cadre vous permettra-t-elle vraiment de faire paraître de nouveaux statuts pour les territoires d’outre-mer ? J’en doute un peu, je m’en excuse, et c’est pourquoi je vous pose la question [...]

  • 24 septembre à 12:59 | arsonist (#10169)

    @ vatomena

    La migration de populations est dans sa phase ascendante .
    L’ appauvrissement de très étendus territoires sur la planète , dû au réchauffement climatique (mais pas que) , pousse des millions de migrants à tenter le tout pour le tout pour trouver une vie meilleure ailleurs que sur leurs territoires d’origine .
    Et les perspectives du futur sont plutôt pessimistes sur ce plan .

    L’ Europe Occidentale , l’ Amérique du Nord et à un degré bien moindre le South-Africa sont des zones de migration . [Il y en a d’autres , évidemment]

    Juste trois remarques :

    1. Qu’est-ce qui sépare l’Europe Occdentale des pays d’où partent les migrants d’Afrique ?
    La Méditérannée ! Mais cette mer ne les arrête pas .

    2. Qu’est-ce Trump tente de faire pour arrêter la migration vers les USA ?
    Bâtir un mur , séparer les très jeunes enfants migrants de leurs parents .
    Mais tout cela n’arrête pas les migrants d’arriver .

    3. Qu’est-ce qui sépare le South-Africa des pays d’ Afrique d’où partent les migrants ?
    Des lignes imaginaires qui s’appellent "frontières" .
    Evidemment cela est relativement moins difficile à franchir .

    Une question :
    En ce ce début du 3è millénaire , vatomena connaîtrait-il sur cette planète un pays dans lequel tous les migrants sont accueilis à bras ouverts par tous les Natifs sans exception ?
    J’aimerais bien connaître le nom de ce pays , pour ensuite encourager mes très pauvres compatriotes gasy , qui le veulent , à migrer là-bas .

    Merci d’avance , vatomena !

    • 24 septembre à 13:54 | vatomena (#8391) répond à arsonist

      Arsonist— apparemment tous les prétextes sont bons pour se ruer sur la vieille Europe qui se ’créolise ’’ un peu plus chaque jour.Les plus zélés immigrationnistes arguent du changement climatique pour justifier le changement de population. Ces braves gens parlent comme si la France et le reste de l’Europe sont à l’abri ,qu’ils jouiront de leur climat tempéré jusqu’à la fin de l’éternité .Les glaces du pole nord fondent.Les glaciers alpins se réduisent . Des records de chaleur sont battus .La sécheresse désespère les cultivateurs .Les fleuves sont en basses eaux.

    • 24 septembre à 14:22 | vatomena (#8391) répond à arsonist

      Arsonist—Comme les temps ont changé ! Je pense à la longue pénétration de l’Afrique lors des premières incursions européennes.Pour se rendre de Lorient à Fort Dauphin il fallait 2 ou 3 mois de navigation à la voile. Marins et passagers perdaient souvent leurs dents au cours du voyage .Ils étaient atteints du scorbut .Ils débarquaient sur des terres malsaines, ravagées par des maladies qui leur étaient inconnues.Les populations indigènes qu’ils rencontraient étaient arriérés et ne pouvaient leur apporter aucun secours. La mortalité chez ces migrants malheureux était effrayante .Il faut avoir lu ce récit de la traversée du Sahara par René Caillé pour se faire une idée des souffrances infinies qu’il fallait supporter.René Caillé était traité comme un de ces esclaves qu’on emmenait au Maroc pour y etre vendu. La longue piste saharienne était jalonnée de cadavres abandonnés

    • 24 septembre à 14:35 | arsonist (#10169) répond à arsonist

      Ce qui m’intéresse pour le moment c’est de connaître le nom d’un pays où tous les Natifs accueilleraient à bras ouverts tous les migrants.

      J’encouragerais ensuite mes pauvres compatriotes gasy à émigrer là-bas .

      En ce qui concerne le réchauffement climatique, le continent africain n’en est en rien responsable.
      Et comme tout le monde ses populations sont des victimes . Mais contrairement aux autres , en terme d’avantages les populations africaines n’ont guère profité des causes du réchauffement de la planète . Rien que des malheurs pour elles .

      Concernant ce que l’horrible Mélenchon appelle "créolisation" de l’Europe , il faut peut-être creuser du côté de la théorie de Darwin . Les humains , comme toutes les espèces vivantes , évoluent . Certains scientifiques prétendent depuis les années 1970 que la teneur en spermatozoïdes du sperme européen est en inquiétante baisse . Je ne suis pas spécialiste sur le sujet , mais j’ai bien remarqué qu’il y a deux ou trois ans le gouvernement et le patronat allemands ont officiellement annoncé qu’ils ont besoin de 400 000 bons travailleurs migrants par an pendant 4 ans pour leurs entreprises . Ils n’arrivaient peut-être plus à renouveler leurs souchiens [populations de souche] alors . Mais depuis le virus j’ignore où en sont les choses sur ce plan en Allemagne .

    • 24 septembre à 15:04 | vatomena (#8391) répond à arsonist

      Arsonist----Toute une littérature misérabiliste met en scène la souffrance de ces migrants qui traversent le Sahara pour atteindre le rivage de la Mediterranée .Souffrance relative .Ils traversent le désert en camion. C’est à pied que René Caillé,lui , a traversé le désert durant des semaines et des semaines avec des campements de nuit.Il en fut de meme pour les premiers coloniaux. Des milliers de kilomètres parcourus dans des régions inconnues ,deshéritées et hostiles. C’était un autre monde que celui policé ,mécanisé d’aujourd’hui. Aujourd’hui des femmes enceintes , des migrants mineurs non accompagnés finissent par s’introduire en France.Ils ne dormiront pas à la belle étoile .Ils seront accueillis ,logés ,nourris ,instruits et meme pensionnés.Ils n’auront pas eu à subir ce que le premier colon eu à supporter ,à souffrir.

    • 24 septembre à 21:53 | vatomena (#8391) répond à arsonist

      Arsonit - C’est un drame humain qui se prépare pour l’Europe occidentale.Les hommes sont en perte de virilité ;Ils ont la semence pauvre.Les femmes avortent tant et plus. Et le Qi a baissé de plusieurs points en quelques années .(Créolisation ?je ne sais pas )

    • 24 septembre à 22:13 | NTMO (#10005) répond à arsonist

      @ Vatomena

      Autant j’aime lire ce que vous racontez, autant je trouve que vous dérapez souvent.
      Sur ce coup-là, je pense que vous êtes dans le fake et en plus c’est non argumenté.

      Gandhi : « L’erreur ne devient pas vérité parce qu’elle se propage et se multiplie ; la vérité ne devient pas erreur parce que nul ne la voit. »

    • 25 septembre à 02:29 | vatomena (#8391) répond à arsonist

      NTMO-__Je ne suis pas journaliste .Je me renseigne par la lecture des journaux ou l’écoute de différentes radio. Précisez ce qui vous semble etre un fake news dont j’aurais été le propagateur. Et éventuellement corrigez mes dires..

  • 24 septembre à 13:13 | Vohitra (#7654)

    Antso no atao amin’ny izay mbola matoky sy mino ary manaiky ny « hirampirenena » Malagasy misy tonony fiverenana manao hoe :

    « Tahionao ry Zanahary, ity Nosindrazanay ity, hiadana sy ho finaritra, e ! sambatra tokoa izahay »…

    « NOSINDRAZANAY » hoy ny Hirampirenentsika, isika « Zanadrazana » no nomena mba hiadana sy ho finaritra eto amin’ny Nosy…amin’ny harena eto amin’ny Nosy.

    Iza nefa no manakarena, sy miadana sy sambatra ankehitriny eto amin’ny Nosy ? tsy ireo kinga sy fetsy mametraka ny tombontsoany norantoviny ampitaka teto ve ho any ampitandranomasina mba hiadanan’ny taranany any rahatrizay sy rahampitso ?

    Fa isika Zanadrazana rehetra dia izao mahantra sy fadiranovana izao no maro, jereo ity izy fa ny mahantra sy voronkitsay fadiranovana indray no mbola angatahana lamandy famaizana ankehitriny…

    Atsangano amin’izay ny « Mandantehezampirenena miady amin’ny kolikoly sy ny fangejana ny harena iombonana »…dia andao alefaso eny amin’ny Fokontany sy ny Fokonolona amin’izay ny resaka rehetra fa efa tsy mifanojo intsony izao resaka izao…

    Ny tanjona dia ny fametrahana ao anatin’ny fahamarinana sy ny ara-dalàna ny fizakantena isamparitra, mba ho tompony sy ho antoky ny fivoarana ny vahoaka, mba hisitrahan’ny vahoaka mivantana ny harena iombonana misy eto amin’ny Firenena…

    Tsy afaka ny handresy ny kolikoly sy ny tsy maty manota isika raha mbola fanjakana tokana misy mpanjaka tsy refesimandidy mpanao didy jadona anaty rafitra repobilikanina fehezin’ny vahiny no mbola ampanjakaina sy toavina eto amin’ny Firenena…

    Andao havondrona ny hery, hifanomezana tànana hanavotra ny Firenena lasa kilalao eo antanan-jiolahy sy tontakely mpangeja vahoaka…

    Tsarovy fa hery vahiny no nanery antsika rehetra teto mba hametraka io CENI io…

  • 24 septembre à 13:24 | betoko (#413)

    Arsinist
    Ignorant et inculte comme tu es , pas la peine de perdre son temps avec ce vulgaire personnage comme toi Ce n’est pas à ta portée

    • 24 septembre à 13:34 | arsonist (#10169) répond à betoko

      << 24 septembre à 13:24 | betoko (#413)
      << Arsinist
      << Ignorant et inculte

      Réponse :
      Exact ! Ce foza mâle jomaka ambatomanga dadanaivo-betoko a complètement raison .
      Moi , arsonist , je suis un ignorant . D’ailleurs ai-je jamais réfuté ça ?
      Moi , arsonist , je ne suis pas cultivé . L’ai-je jamais refuté aussi ?

      Par contre , je constate que
      le foza mâle jomaka ambatomanga dadanaivo-betoko est un cancre !
      mais alors un superbe cancre , hein !

      Et ce qui m’embête c’est qu’il est encore plus cancre que moi !
      Non , mais ... comment est-ce possible , ça !

  • 24 septembre à 13:35 | betoko (#413)

    Rien à voir avec le ce sujet , mais qui concerne l’article publié hier sur l’or
    À lire dans le journal La Gazette de la grande ile de ce jour
    1-Filière Or , à quand la fin des trafics ?
    2- Toujours dans le journal La Gazette de la grande ile- de ce jour
    L’or exporté en fraude , un feuilleton de film série noire
    En sachant lire entre les lignes , toute la communauté Karana que se soit indien ou pakistanais est montrée du doigt

    • 24 septembre à 14:04 | arsonist (#10169) répond à betoko

      Et il faut être un cancre pour croire que seuls les Karana sont impliqués dans cette histoire de trafic d’or .

      D’abord , des Gasy font aussi du trafic d’or .
      Et même des Gasy foza . Si ! Si !

      Des Chinois aussi !
      D’autres Asiatiques !
      Des Européens !
      J’ignore si les apatrides le font ou pas.

      Ce que l’ on remarque ces derniers temps , c’est que le foza mâle jomaka ambatomanga dadanaivo-betoko envoie post sur post pour dire du mal des Karana .
      Est-ce une consigne donnée par les chefs foza à ce plus que militant foza ?
      Si oui , alors il serait bien instructif d’en connaître les raisons .

    • 24 septembre à 14:13 | Rainingory (#11012) répond à betoko

      faut arrêter de nous bassiner avec ton gazety dgi, c comme l’autre naze qui ne jure que par la vérité.mg, m’enfin, y mieux que ces torchons à Mada quand même

    • 24 septembre à 16:15 | lé kopé (#10607) répond à betoko

      Betoko ,
      Vous n’avez pas répondu aux preuves que j’ai apportées sur le trafic de bois de rose ,et de l’or à Dubaî (hier ,et aujourd’hui) .Des enquêtes bien sérieuses ont été menées par Alexander Von Bismarck , par l’intermédiaire de son organisme EIA (Evironmental Investigation Agency) et le Global Witness (GW).Est ce une façon de vous défiler comme d’habitude , ou un aveu de complicité ? De toute façon , vous aurez des difficultés à répondre à ces accusations , et c’est normal que vous respectiez les injonctions de vos patrons , car vous risquez se dire des bêtises .

  • 24 septembre à 13:49 | betoko (#413)

    Vatomena
    Est ce que vous le savez qu’en 1971 , André Resampa voulait renverser Philibert Tsiranana avec l’appui de la CIA ? C’est un membre du contre espionnage français qui me l’avait dit un certain Mirouse .Un des conseillers de Philibert Tsiranana imposé par Jeacques Focard

    • 24 septembre à 14:29 | vatomena (#8391) répond à betoko

      Resampa a échoué certes mais Tsiranana tombera un peu plus tard .Commencera alors la grande marche du pays vers la pauvreté ,l’injustice ,l’anarchie . Jacques Focard ne sera pas responsable de cet état. Le malheur présent nous l’avons forgé nous memes .sans Foccard .

  • 24 septembre à 14:24 | plus qu’hier et moins que demain (#6149)

    Bonjour,
    Avez-vous déjà vu un étranger qui ne se sentait pas chez lui à Mada ?
    L’eau de M.. fait toujours son effet n’est-ce pas ?

  • 24 septembre à 14:27 | Shalom (#2831)

    Hors sujet :

    - je ne suis pas un inconditionnel de DJ T9, pourtant je le défens gueule et sabot
    - n’étant pas président, n’étant qu’un simple civil moyen, je me permets d’importer des véhicules, des armes lourdes, des hélicoptères sans aucune autorisation et les faire entrer sur le territoire

    Qui sont ces deux tristes personnages ?

  • 24 septembre à 15:20 | Isandra (#7070)

    Quant au HVM :

    Quand Mapar a subi de l’injustice, ils ont demandé qu’on fasse le nettoyage auprès de cette institutions, vous nous répondiez à cette époque qu’ils ne supportent pas l’échec et la démocratie.

    "Mécontentement. Listes électorales truffées d’imperfections, des bulletins uniques non numérotés, des kits électoraux qui n’ont pas été acheminés vers certains bureaux de vote… Autant d’imperfections qui ont provoqué le mécontentement de nombreux candidats et des soupçons de détournement de vote dans plusieurs circonscriptions. Bien avant la date du 31 juillet, bon nombre des membres de la Société civile et des acteurs politiques, en l’occurrence des leaders de partis membres de l’Alliance Républicaine de Madagascar (ARMADA) ont réclamé la restructuration de la Commission Electorale Nationale Indépendante de la Transition (CENIT) qui, selon eux, « n’a plus lieu d’être puisque la période transitoire est déjà révolue ». En tout cas, les résultats des communales risquent faire tache d’huile et provoquer des troubles. Selon certains observateurs, des contestations générales et généralisées ne sont pas à écarter.

    Fianar. Plusieurs candidats ont haussé le ton depuis samedi dernier. C’est le cas entre autres, de la candidate du MAPAR à Fianarantsoa I, Christine Razanamahasoa qui envisage de déposer ce jour une requête auprès du Tribunal administratif. En effet, le MAPAR soupçonne la CENIT de lancer des manœuvres pour faire gagner le candidat du HVM. Les résultats des 95/95 bureaux de vote, obtenus au quartier général du MAPAR désignent Christine Razanamahasoa vainqueur avec 35,38 % des voix contre 35,33 % pour le candidat du HVM. Pourtant, selon les résultats encore incomplets (92 bureaux de vote sur 95) publiés par la CENIT, c’est ce dernier qui se trouve en pole position. « Nous allons contester cette manipulation par tous les moyens pour défendre le choix du peuple », a averti la Coordonnatrice nationale du MAPAR."

    Réplique de Rivo Rakotovao, Président de HVM à l’époque :

    "Face aux accusations lancées contre le régime et celles lancées contre le HVM, Rivo Rakotovao, le Président national dudit parti, s’est défendu en soulignant que les règles sont claires. Le HVM a également constaté des irrégularités, notamment dans les circonscriptions où le Mapar a gagné pour n’en citer qu’à Mahajanga et à Antsiranana. D’ailleurs, le HVM va saisir la Cénit et le Tribunal sur ce sujet. D’autres sources informées auprès du HVM ont indiqué qu’un candidat se trouvant dans la liste du Mapar à Mahajanga est un Chef fokontany qui n’a pas présenté sa démission auprès du Préfet. Une anomalie que le HVM n’entend pas laisser passer, a-t-on appris. En revanche, le numéro un du HVM a fait savoir que son parti ne se livrera jamais à des manifestations de contestation en cas de décision en leur défaveur par le Tribunal. «  Il n’est plus question d’entrer dans une spirale de violence après les années de crise que le pays a endurées. L’heure est à la reconstruction et au développement », a-t-il lancé.

  • 24 septembre à 15:30 | Isandra (#7070)

    Rainingory,

    Voeu exaucé ! Si vous avez marre de ces journaux, je vous apporte un autre, plus croustillant :

    Madagate :

    "Pour rappel, ces élections législatives du 23 septembre 2007 ont été suivies par différents observateurs nationaux et étrangers.

    Le COMESA (qui regroupe 14 pays de la région) avait dépêché une dizaine d’observateurs qui ont suivi les élections dans la capitale. L’UA (Union Africaine) avait confié à ses observateurs le suivi des élections dans différentes circonscriptions électorales dans le Nord, le Centre, le Sud du pays. Le KMF/CNOE (Comité national pour l’Observation des Elections) avait dépêché des observateurs dans des bureaux de vote représentatifs de 78 districts, soit 1.266 observateurs fixes et 118 observateurs mobiles. A part, les conclusions jugées par trop hâtives de la délégation du COMESA -qui a applaudi la « transparence et le bon déroulement » de ces élections -tous les autres observateurs ont noté ce qui suit :

    - Listes électorales incomplètes ou incontrôlables. Par exemple, des candidats qui avaient été autorisés à se présenter, au vu notamment de leur certificat d’inscription sur les listes électorales, ont été étonnés le jour du scrutin de constater que leurs noms n’existaient pas dans le registre des électeurs inscrits.

    - Absence des bulletins de vote de tous les candidats dans de nombreux bureaux de vote.

    - Inégalité des moyens utilisés par les candidats, notamment dans l’utilisation des médias officiels.

    Tous ces observateurs ont reconnu à l’unanimité que l’utilisation du BULLETIN UNIQUE serait la meilleure solution pour éviter d’éventuelles contestations à l’avenir. Pour leur part, les candidats « perdants » n’ont cessé de présenter d’innombrables preuves des irrégularités qu’ils ont constatées :

    - Nombre important d’électeurs qui ont voté sans carte d’identité,

    - Achats de voix effectués par les candidats du parti au pouvoir,

    - Menaces et pressions des chefs de fokontany (chefs de quartier) désignés,

    - Manipulation des voix obtenues par les candidats d’opposition qui ont été transférées sur le score des candidats d’État."

    https://www.madagate.org/politique-madagascar/analyse/7588-madagascar-23092007-debut-de-13-ans-de-malheurs-pour-le-parti-tim.html

    • 24 septembre à 15:31 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      C’était une élection organisée par le TIM.

    • 24 septembre à 17:04 | plus qu’hier et moins que demain (#6149) répond à Isandra

      Isandra,

      Souhaiteriez-vous (votre régime) finir comme le régime HVM (dans les oubliettes pour éviter d’écrire à la P...) ? Vous poursuivez le chemin du régime HVM tout en souhaitant obtenir un résultat différent : Qui vivra verra vu le contexte actuel n’est-ce pas ?

  • 24 septembre à 17:53 | betoko (#413)

    Arsinist
    Des malagasy sont aussi impliqués dans le trafic d’or vers Dubaï en la personne de Rado Rafalimanana selon la gazette de la grande ile , mais les plus gros trafiquants sont les Karana , à lire dans le journal La Gazette de la grande ile d’hier
    Lé kop é
    Selon mes sources l’enquête de ce Bismark sur le trafic de bois de rose s’est déroulée du temps où Marc Ravalomanana était président de la republique .En effet , des stocks de bois de rose ont été entassés à Iavoloa et aussi dans l’enceinte de TIKO à Sambaina après la fuite de Marc Ravalomanana

    • 24 septembre à 22:04 | lé kopé (#10607) répond à betoko

      Il avait (Bismarck) cité votre Gourou et non le laitier , et le commerçant Liu Hongyou l’avait mentionné dans son témoignage , comme étant le principal négociateur ,car il n’avait plus de liquidités pour payer ses fonctionnaires ...

    • 25 septembre à 00:50 | lé kopé (#10607) répond à betoko

      Vous voulez toujours réécrire l’Histoire à votre sauce ...

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS