Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
lundi 15 août 2022
Antananarivo | 00h38
 

Société

Trafic à Ivato

Une mule cache 835g d’or et 20g de saphir dans son corps

mercredi 29 juin | Mandimbisoa R.

Une fois de plus, une tentative d’exportation illicite d’or et de pierres précieuses a eu lieu mardi à l’aéroport internationale d’Ivato. Mais elle a pu être déjouée par les douaniers, indique une source auprès du ministère de l’Economie et des Finances. Un homme de nationalité étrangère aurait alors dissimulé de l’or d’un poids total de 835g et 20g de saphir dans son rectum.

Le trafiquant a pris un vol d’Air Mauritius pour se rendre au Colombo, au Sri-Lanka. Les douaniers auraient suspecté des anomalies lors de son passage au scanner mais après une fouille corporelle classique, ils n’ont rien trouvé sur lui. C’est lors d’un passage au magnétomètre que les douaniers auraient constaté la présence de métaux dans son corps. Cette mule a alors été interpellé sur le champ.

Peu importe le danger pour la santé et la vie des passeurs, cette méthode de transport semble être privilégié par les trafiquants. Il y a deux semaines, trois personnes ont également été arrêtés par les services de la douane à Ivato. Ils avaient tenté de faire sortir illégalement un total de 1,310kg d’or du pays en utilisant la même méthode, 895g d’or ont été dissimulés dans le rectum de l’un des trois trafiquants et 415g dans les vêtements de deux autres passagers.

26 commentaires

Vos commentaires

  • 29 juin à 10:13 | luczanatan (#321)

    D’abord il faut féliciter les douaniers.
    Et leur octroyer une prime conséquente de l’ordre de deux mois de salaire non pas pour avoir fait leur travail mais pour avoir démontré leur implication et ténacité exemplaires dans leur travail, au delà de la norme attendue.
    Ensuite il faut juger en comparution immédiate la mule et commencer à 15 ans de prison dont on pourra déduire quelques années en fonction des informations fiables et exploitables donc recueillies sur le réseau amont et aval. Minimum restant 10 ans.
    Le chef d’accusation : vol de métal précieux et pierres précieuses appartenant à l’Etat malgache.
    Les saphirs sont revendus à un grand joaillier international sur la base d’un appel d’offres rapide.
    L’or rejoint les réserves de l’État.
    Durée du processus : un mois.
    La mule ne sortira pas de prison avant d’avoir remboursé ses frais : douaniers, organisation des douanes, justice, police, nourriture, et gardiens.
    Ceci naturellement au prorata par exemple
    Un millième du budget des douanes.
    Ça s’appelle la responsabilité intégrale.
    Les truands aussi bien en col blanc que pris la main dans le sac de bijoux ( donc par exemple un fonctionnaire corrompu comme un voleur de zébus)
    devraient rembourser la totalité des frais induits par leur activité avant de pouvoir sortir de prison.
    La logique : l’argent ne sert qu’une fois. Le pays est très pauvre donc doit réserver ses revenus à la santé à l’éducation aux infrastructures.
    Les coûts de police, douane, justice doivent être récupérés sur le portefeuille de ceux qui les engendrent toujours au prorata bien entendu, en sus des amendes et emprisonnement.
    Sévérité va de pair avec solidarité.

    • 29 juin à 12:25 | NTMO (#10005) répond à luczanatan

      « Le chef d’accusation : vol de métal précieux et pierres précieuses appartenant à l’Etat malgache »

      En fait non, cet or et ces pierres précieuses n’appartenaient pas à l’état malgache.
      Ce passeur s’est rendu coupable de fraude car il est actuellement interdit de sortir de l’or du pays.
      Après, cela peut aussi aller plus loin si la traçabilité présente des anomalies (blanchiement d’argent mais aussi exploitation minière illégale,…)
      Mais non, ces valeurs n’ont pas été volées à l’état.
      À moins que l’on puisse prouver que ces quelques centaines de grammes sont partie du trésor de 36 kg du service des mines.
      Qui sait ?

    • 29 juin à 13:42 | lé kopé (#10607) répond à luczanatan

      Ce mode opératoire est bien connu des services de douanes de l’aéroport de Cayenne en Guyane Française . Des jeunes désœuvrés, même des mères de famille, sans emplois dans les banlieues de St Laurent (La charbonnière) , ou de Panamaribo au Surinam , et même de plus loin , dans la Guyane Anglaise, où la pègre tient lieu de régime , se font épingler par la Police aux Frontières , avec des boulettes de cocaïne dans le ventre. Pendant que les fonctionnaires de Police transfèrent les prévenus à l’Hôpital pour être examinés , d’autres passent par les mailles du filet . Les textes de lois existent dans notre Pays , mais c’est son application qui fait défaut , et ce sont toujours les lampistes qui paient , à la place des gros trafiquants , en cols blancs , qui se cachent derrière leurs fonctions étatiques . Salut les Copains .

  • 29 juin à 10:32 | elena (#3066)

    D’où l’expression être assis sur un tas d’or. Quelle torture ! Finalement l’idée de la valise à roulette n’est pas si mauvaise.

  • 29 juin à 10:47 | luczanatan (#321)

    Elena
    J’apprécie ! Rebondissant sur votre plaisanterie,
    Madagascar est assise sur un tas d’or qui s’appelle ressources naturelles, productions agricoles minières, halieutiques etc.
    Manque de bonne gestion : tout cela est exploité illégalement ou légalement sans les retombées positives qui devraient en résulter.
    Les bénéfices prennent la valise à roulettes tranquille.

    • 29 juin à 10:51 | elena (#3066) répond à luczanatan

      Et pour autant, la population spoliée ne roule pas sur l’or, bien malheureusement !

    • 29 juin à 12:29 | NTMO (#10005) répond à luczanatan

      Comme quoi, l’histoire de la poule aux œufs d’or peut très bien être vraie…
      Car Mohammed a pondu des lingots.

  • 29 juin à 10:53 | kartell (#8302)

    Une nouvelle pas si anodine que cela, un tournant majeur d’une francophonie, serpillière !…
    Son Excellence serait-il tenté d’en faire de même, en cas d’échec sur les Éparses ? …

    https://www.agenceecofin.com/actualites/2606-99117-commonwealth-le-togo-et-le-gabon-nouveaux-membres-de-l-organisation

  • 29 juin à 10:53 | dupenard (#11227)

    Il est certainement plus facile de voler 30kg d’or dans les coffres de la banque d’état, et surtout moins dangereux.

    • 29 juin à 11:17 | MALIBUC (#9345) répond à dupenard

      Et surtout ça fait moins mal au Q.

    • 29 juin à 15:17 | lé kopé (#10607) répond à dupenard

      C’est le seul Pays ...au Monde , où l’on peut voler des lingots d’or , sans effraction , dans les coffres de l’Etat . Encore une des particularités d’un Pays Endémique .

  • 29 juin à 11:50 | kartell (#8302)

    Visiblement, la consigne du pouvoir est de s’attaquer aux petits passeurs, aux sans-grades, aux mules qui font le job pour quelques milliers de roupies, car, cela a deux objectifs précis :
    1 démontrer, urbi et orbi, relayé par les médias que le pouvoir agirait dans ce domaine très sensible.
    2 permettre à ces faits-divers de faire diversion sur l’essentiel : la disparition inexpliquée des 36 kgs au sein de l’institution et les 40 kgs mis sous séquestre par Johannesburg et Moroni !…
    Question quantitative, il n’y a pas photo mais la consigne en haut-lieu est de donner l’impression que la tolérance zéro, c’est pas du pipeau !..
    Sauf, que l’on attend toujours de connaître les vrais commanditaires des deux affaires non élucidées qui semblent s’enliser dans les sables mouvants de la coulisse et du pouvoir..
    Mais, que ceux qui s’étonnent, encore, se reprennent en ayant à l’esprit que chaque mois qui passe, une centaine de kilos d’or cherchent à tailler la zone par tous les moyens, y compris, par ceux les plus intimes !..
    La conjoncture politique et économique ne contribuent pas à conserver cet or sur place, son exfiltration devient, dès lors, une nécessité absolue pour leurs propriétaires d’organiser leurs départs vers des contrées plus prometteuses, même si, il y a un peu de casse, comme, aujourd’hui, mais, qui n’est, en réalité, que celle qui cache la forêt !..

    • 29 juin à 12:20 | Isandra (#7070) répond à kartell

      Kartell,

      Soyez réaliste ! Un peu de réflexion fera du bien.

      Les petits poissons s’exposent plus que les gros commanditaires, mais, l’interpellation de ce premier pourrait amener au derniers.

      En France, par ex : sur le trafic de drogue, la police interpelle plus de dealers que de caïd ?

  • 29 juin à 12:35 | Isandra (#7070)

    La solution, les autorités n’ont pas les bras croisés :

    RESSOURCES MINIÈRES - Risque plus élevé de trafic au niveau des hubs de transit vers Dubaï, l’administration douanière annonce l’installation prochaine de body-scans au niveau de quatre aéroports internationaux
    Antananarivo, 29 Juin, 12h15 - Tous les vols vers l’extérieur sont à risque. Mais ce risque est plus élevé au niveau des hubs de transit vers Dubaï, d’après les explications du directeur général de l’administration douanière (DGD), Ernest Zafivanona Lainkana, face à la presse ce mercredi. Il cite entre autres les aéroports internationaux d’Ivato, Nosy-Be, Toamasina et Mahajanga.
    ⭕L’acquisition et l’installation prochaine de scanners corporels ou body-scans au niveau de ces quatre aéroports ont été alors annoncées, lesquels sont en cours de montage, confie le directeur général de la douane. « La DGD investit en technologie et en moyens humains pour améliorer ses prestations au niveau des frontières », explique-t-il. Il soutient que les trafiquants, de leur côté, utilisent également des modes opératoires plus ingénieux pour échapper aux contrôles, pour justifier la nécessité de cet investissement.
    ⭕Par rapport aux récentes tentatives d’exportation illégale de ressources minières, dont celle déjouée mardi en fin d’après-midi, le directeur de l’administration douanière a indiqué que « les trafiquants ont été appréhendés et remis aux autorités ». Pour les produits saisis, ils ont été envoyés à la Banque centrale de Madagascar (BCM).
    ⭕Plusieurs trafics ont été déjoués ces derniers temps rapporte la DGD. L’administration énumère entre autres les huit conteneurs de pierres précieuses à Toamasina, les 11 kilos de pierres gemmes dissimulées dans de la pierre industrielle à Mahajanga, ou encore l’interpellation des trafiquants qui prévoyaient d’envoyer clandestinement de l’or à Addis-Abeba ou à Colombo. Le non-rapatriement de devises figure parmi les principaux motifs de l’exportation clandestine des ressources minières, selon le directeur général de la douane. "2424.mg

  • 29 juin à 13:05 | Aulivier643 (#11346)

    @ NTMO

    Tant que l’or et les saphirs sont "halal" , ou est le problème ?

    Momo a du faire de la muscu de la ou vous savez avant d’embarquer à mon avis..

    800 g * 9,81 = ca fait bcp de pression verticale ..

    L’important c’est de garder une démarche "chaloupée"..

    LOL

    • 29 juin à 14:37 | kartell (#8302) répond à Aulivier643

      @ Olivier,
      Je ne vous savais pas ce goût pour la musculation, voir comme ici, pour la gonflette avec un sens aiguisé pour les lois de la pesanteur qui est incontestable…
      Il est fort regrettable que des gens de votre calibre ne soient pas au service des douanes qui, dans notre fait du jour, essaie de se …dédouaner !…
      Laissons les gorges chaudes et non profondes faire de cet épisode du gendarme de St Tropez, une ode vers un retour éphémère au degré zéro de tolérance..
      On ne fait pas une omelette sans casser des œufs mais qu’ici, ce ne sont que des œufs de cailles !..
      Permettez de vous adresser en lecture ce lien qui rend les bilatérales plus que compliquées et qui font craindre un avenir plutôt….épars de la relation…

      https://www.causeur.fr/philippe-francois-madagascar-prison-saint-cyr-colonel-ministere-des-affaires-etrangeres-236561

  • 29 juin à 13:33 | luczanatan (#321)

    Bonjour NTMO
    Les bonnes lois sont les plus simples et courtes.
    Moi je pars du principe que tout ce qui fait l’objet de tentative d’exportation illégale appartient de plein droit à l’Etat.
    Cet or qui s’exporte illégalement est par principe hors la loi. ( Sauf si son propriétaire légal a porté une plainte pour vol documentée)
    C’est carré, simple et il reste à remonter la piste.
    Si la piste remonte à des fouilles illégales : tout le monde en prison.
    Si la piste remonte à des fouilles légales : saisie de la licence, fermeture de l’entreprise jugement des dirigeants et réparation intégrale comme indiqué plus haut.
    Il convient de faire passer des messages clairs, simples.

    • 29 juin à 14:15 | NTMO (#10005) répond à luczanatan

      Oui, on est bien d’accord. Cet or n’a pas été volé à l’état malgache.
      Maintenant, il fait l’objet d’une saisie et il est fort probable qu’il se retrouve dans un coffre de l’état (où il ne semble pas du tout en sécurité !)

    • 29 juin à 18:09 | Jipo (#4988) répond à luczanatan

      Bonjour .
      permettez de vous trouver expéditif, punissant sans discernement tel un apprenti juge en quête d’ autorité .
      Pensez vous qu’ en décapitant la mule vous allez éradiquer le trafic ? le commanditaire ???
      Il parait évident que les mules en général font ça par plaisir de voyager gratos pour des contrées lointaines et paradisiaques , ce qu’ ils ne peuvent faire dans leur Pays .
      Ce n’ est pas sur le trafiquant qu’ il faut taper, mais sur le fournisseur et commanditaire ...
      En réagissant comme vous le faites, vous faites la part belle aux commanditaires tapant sur le petit qui risque sa vie pour quelques roupies et appât du gain rapide, pour des raisons que vous ne connaissez pas et écartez sans le moindre scrupule .
      Trafiquer de l’ or n’ a pas a être puni comme de la drogue : ce que vous préconisez !
      Mialy azafady ...

  • 29 juin à 15:55 | Aulivier643 (#11346)

    @ Kartell

    Ne soyez pas inquiet car de nombreux Forumistes ont manifestement le "calibre" pour mener la révolution annoncée..et en marche !
    Ils s’auto-congratulent tous les jours sur ce forum.
    la méthode "RAKOTO-coué".

    Demain le Douanier HONNETE sera récompensé, et les trafiquants seront Jugés équitablement par une justice malagasy irréprochable..dont les magistrats issus d’un enseignement à la fois qualitatif et immaculé font la fierté des forumistes...( ca dépend des jours et de la province d’origine, mais ne chipotons pas !)

    Ne sentez vous pas ce vent du changement ?
    Humez vous l’odeur des cocktails molotov ?

    Concernant ce militaire Français emprisonné, et abandonné par son consulat..

    1- il ne faut JAMAIS au grand JAMAIS fricoter de prêt ou de loin avec les zozotorités locales : première erreur fatale du militaire aujourd’hui emprisonné..

    2- il ne faut JAMAIS au grand JAMAIS oeuvré dans des domaines qui sont des chasses gardées du pouvoir ( or, pierres précieuses..bientot la Vanille..)

    3- il ne faut JAMAIS espérer quoi que ce soit de l’ambassade de France ou de son consulat : "si tu n’as besoin de rien, appelle l’ambassade de France"

    Ceci étant dit..j’attends avec impatience le compte rendu de la future réunion de la commission mixte sur les iles éparses..

    Gageons que les représentants français ne manqueront pas de souligner que nombre de Malgaches qui exigent la cession ( pas rétro-cession, puisque madagascar n’en a jamais été le propriétaire !) de ces ilots possèdent pour la plupart un passeport FRANCAIS..

    "Etre Français en 2022, et exiger la cession des iles éparses à son pays d’origine" : que voilà un beau débat en perspective !

    chiche ?

  • 29 juin à 21:47 | Turping (#1235)

    Madagascar est -il un pays maudit ?
    https://midi-madagasikara.mg/2022/06/24/vol-de-lingots-dor-et-des-kilos-de-pierres-precieuses-plus-de-7-milliards-dariary-de-prejudice-pour-letat/

    Même au sein du Ministère des mines ,mines ,lieu censé d’être bien protégé ,l’or et les pierres précieuses se volatilisent ...Ailleurs, cette pierre précieuse est bien protégée .Les voyous en cols blancs pourtant responsables de ces méfaits et qui veulent s’enrichir très rapidement courent dans l’impunité .Quel désastre !
    https://www.moov.mg/actualites/nationale/detail/ampandrianomby-%C2%AB-les-lingots-d%E2%80%99or-ont-%C3%A9t%C3%A9-remplac%C3%A9s-par-des-objets

  • 30 juin à 02:43 | Kobbe (#11248)

    PILLEURS DE NOS MINERAUX : BIENTÔT NOTRE MAIN-D’OEUVRE GRATUITE
    Quand souffre autant de dommages de la part des autre depuis des siècles, rendre le pareil ne pas du tout mal : se rendre justice équitable. Madagascar et tout le continent saignent des pillages de ses ressources minérales et de bien d’autres ressources naturelles, la sanction contre les criminels doit être sans précédent. Le pays est en construction, il y a un besoin crucial de la main-d’œuvre bon marché ou gratuite : Madagascar a sous la main des travailleurs gratuits dans ces voleurs de minerais, mettez-les en prison et faites-les travailler dans l’agriculture et les infrastructures au profit de la nation ; nous en avons bensoin (...)

  • 2 juillet à 12:13 | Harry (#11327)

    Non, cet or n’a pas été volé de l’Etat malgache : il a été le fruit du travail, des orpailleurs et meme des acheteurs/grossistes/exportateurs. Ce qu’ils ont volé ce sont des taxes : 20% Madagascar perçoit lors de l’exportation de métaux précieux. Vous ne trouvez pas ca de vol ?

    Oui, les "soit disant" trafiquants ont cherché de l’économiser. C’est de la fraude fiscale, mais ce n’est pas du vol de tout. Celui qui volent c’est en premier lieu : l’Etat malgache. D’autres (Etats) le font aussi et c’est legal.
    Par contre on peut se demander : quelle incitiation donne l’Etat malgache aux frauduleurs ? En Suisse (premiere plaque tournante de l’Or dans ce monde), l’importation et exportation n’est pas percu avec des taxes, ni douane. Ni en Dubai (deuxieme plaque tournante). D’autres pays producteur de l’or egalement ne percoivent pas des taxes à l’exportation : ils sont content que leur citoyens ont du travail, bossent et ne volent pas, et crée des richesses pour le pays (revenu). Bof, Madagascar ne les pas à le faire, il ne souhaite pas que ces citoyens se font du fric.

  • 2 juillet à 12:25 | Harry (#11327)

    PS : d’ailleurs ; les taxe à l’exportation n’incitent pas des bijoutiers de l’Ile.
    Une pierre brute est moins chère qu’une pierre travaillée, et cela est encore bien moins chere qu’un bijoux avec cette pierre. Pourquoi Madagascar cherchent à taxer l’exportation ?
    Si j’exporte une pierre brute, valeur 100€ cela revien à 20€ de taxes.
    La meme pierre, travaillé, valeur 200€ revient ) 40 € de taxes.

    Et travaillé en bijoux, valeur 400€, la meme pierre revient à 80€ de taxes .

    Donc, ces "taxes à l’exportation" n’incitent pas à faire travailler les artisans Malgaches, car leur fruit du travail est taxé 20% en plus. Cherchez l’erreur : donc, les trafiquant le font passer en douce à la douane, et font travailler des Sri Lankais.

  • 2 juillet à 12:30 | Harry (#11327)

    La logique de tout ca sera : l’Etat malgache peut taxer l’exportation des pierre (ou metaux) precieux brut - mais exonerer l’exportation des pierres/bijoux travaillé.
    Il ne fera plus de sense d’exporter illicitement des pierres ou de l’or. Ont le travaille sur place, voila, et l’exporte. Le plusvalue reste à Madagscar.

    La, Madagascar sera gagnant. Mais à ce stade, il n’y a qu’un "voleur" : l’Etat malgache.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS