Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mercredi 6 juillet 2022
Antananarivo | 21h36
 

Société

Trafic

Trafic d’or aux Comores : Silence radio des autorités

mardi 4 janvier | Mandimbisoa R.

Les 49 kilos de lingots d’or saisis aux Comores le 28 décembre dernier appartiendraient à un « big boss » installé à Madagascar, selon la presse comorienne qui suit de près l’enquête tandis qu’à Madagascar c’est le silence total sur le dossier. Tout comme dans l’affaire des 73,5 kg d’or, les suspects dont un comorien et deux malgaches ont prévu de s’envoler sur un jet privé avec le cargaison d’or en direction des Emirats arabes unis.

Dans la Grande île, outre le Pôle anti-corruption (PAC) qui a révélé l’existence d’une demande d’extradition à l’endroit des deux Malgaches arrêtés dans le cadre de ce trafic, les autorités se montrent très discrètes sur l’affaire. Ni la douane qui devrait être concernée, ni l’Aviation civile de Madagascar ou encore la police aux frontières, ni la justice ne daignent communiquer sur le dossier.

Selon la presse comorienne, le directeur général de l’aéroport de Moroni a été et le fils d’un ancien conseiller juridique du président comorien sont placés en garde à vu dans le cadre de l’affaire.

7 commentaires

Vos commentaires

  • 4 janvier à 10:08 | I MATORIANDRO (#6033)

    Reo mpangala-bato reo tsy hiteny mintsy hoe misy tay ny vodiny.

    Ireo mpilelaka ny malotony no mpanadio an’reo.

  • 4 janvier à 10:17 | arsonist (#10169)

    Nous autres , les Merina ,
    comme je l’ai déjà écrit plusieurs fois sur ce forum ,
    nous avons aux Comores des descendants de proches parents de nos ancêtres !
    Ce sont les descendants des Merina qui s’étaient établis aux Comores pour fuir le génocide qui suivit le décès de Radama ! [Génocide dont le but était d’écarter du trône tous les proches du roi défunt] .
    Alors cet or , personnellement je n’ai rien à reprocher aux Comoriens s’ils gardent cet or !

    De plus si les Comoriens le gardent , cet or , ce sera un superbe pied de nez au DJ mpampandihy dyvo bac-3 Rajoelina Bokassa gasy !
    Cet abruti n’a-t-il pas dit imprudemment que lui et les foza aideraient ou prêteraient d’énormes sommes d’argent aux Comoriens !
    Et toc !

    • 4 janvier à 10:23 | arsonist (#10169) répond à arsonist

      Ne vous ai-je pas dit ,
      pour emprunter le langage superstitieux de tous les foza ,
      que ce DJ bac-3 mpandihy dyvo Rajoelina Bokassa gasy porte la poisse à Mada et à ses habitants !
      Et voilà !
      Encore une poisse !
      Une , pour Mada et ses habitants !

  • 4 janvier à 15:03 | lé kopé (#10607)

    Mes meilleurs vœux pour Pisokely , Mamabe, Zora , et toutes les autres Internautes de la gente féminine qui relèvent le débat . L’adage qui dit "que la femme est l’avenir de l’homme" est toujours d’actualité en 2022. Félicitations aussi à celles que je n’ai pas nommées , mais qui contribuent à lutter contre l’injustice dans notre Pays .Cela n’enlève en rien la valeur des hommes qui s’engagent. .

  • 4 janvier à 19:13 | kartell (#8302)

    Apparemment les affaires se suivent en prenant le même chemin de travers qui est celui de l’enlisement, des complicités multiples et variées avec un état voisin devenu terre de recel !..
    Il faut dire que l’or reste une denrée très convoitée et recherchée qui semble faire les beaux jours d’un système huilé aux ramifications jusqu’au plus haut au sommet de l’état, d’autant plus, lorsque celui-ci vole en rase-motte, formation essuie-glaces !..
    Difficile dans ces conditions détestables de justice putride qu’un semblant d’équité puisse démasquer les authentiques marionnettistes de ces deux affaires qui ont fini en jus de boudin !…
    L’important étant de donner un os à ronger à l’appétit des médias : une parodie d’enquête où le boire et manger font partie de la panoplie des prestidigitateurs dotés d’une justice, la voix de son maître, jusqu’à plus soif..
    Ceci étant posé, reste à démontrer du côté du producteur aurifère, « outragé », son titre de propriété sur cet or apparemment privé ou tout du moins acheté sous le manteau, à un petit prix informel !…
    Faire d’une pierre, deux coups semble être une marque de fabrique très répandue au cœur de cette émergence dont on peut se demander avec quelle sorte de dopants, elle carbure réellement ?..
    Sauf que dans cette affaire, où pour des raisons multiples, on a laissé la porte ouverte de la cage aux oiseaux, il semble désormais très délicat d’en réclamer le titre de propriété dès lors où ce n’est, essentiellement, que la came qui intéresse les requérants, plutôt que, de récupérer les mules, elles-mêmes !..
    Bref, c’est dans ce décor ubuesque où chaque camp essaie d’en défendre ses prébendes : l’un en désirant garder le magot, l’autre en voulant le récupérer en agitant un titre de propriété usurpé entre deux voisins, amis, amis, ( en évitant le copain comme cochon !)face à l’adversité supposée d’andafy mais avec des relations bilatérales ambiguës où chacun voudrait imposer à l’autre, son désir hégémonique de quartier …
    Cette affaire, de trop, porte un coup sérieux à cette émergence qui se voulait être celle du changement flamboyant mais qui se voit rattraper par la patrouille qui confirme, ainsi, que les vieilles habitudes du passé conservent toute leur vigueur et leur actualité…
    Être ainsi montré du doigt par ces affaires de trafic met à mal un régime, qui, après avoir déclaré, qu’il en tournerait la page, n’aura, en définitive, fait que semblant tandis que la coulisse, elle, sans entrave, oeuvrait à plein régime !..
    Les masques sont en train de tomber, ceux du national l’ont été depuis un certain temps, déjà, tandis que l’international, utilisé comme cache-misère, dévoile que le système de la coulisse en prenant des risques pour proliférer, embarrasse un pouvoir, juge et parti, qui n’a plus désormais de marge de crédibilité à faire valoir…

  • 5 janvier à 08:12 | ravalitera (#10915)

    quand il disait "hampindrana vola an’ny Comores" il fallait comprendre "hanome volamena an’ny Comores"

    • 5 janvier à 09:32 | arsonist (#10169) répond à ravalitera

      Ho - ho - ho !
      Je le reconnais : "Ravalitera est un fin traducteur : il a vu juste !"

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS