Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
lundi 25 octobre 2021
Antananarivo | 10h31
 

Politique

Décentralisation

Mananjary : la cérémonie d’instauration de la 23e région pour cette semaine

lundi 4 octobre | Mandimbisoa R.

La cérémonie officielle d’instauration de la 23e région de Madagascar, aura lieu le 7 octobre prochain, sauf changement de dernière minute. L’événement devrait se dérouler à Mananjary, chef-lieu de la région de Vatovavy. Une forte délégation est attendue dès ce début de semaine. Andry Rajoelina serait également attendu sur place et dirigerait la cérémonie.

La nomination du gouverneur de cette région pourrait survenir ainsi lors du prochain conseil du ministre. Le général Lucien Laurel Razafitsora, nommé gouverneur de la région Vatovavy Fitovinany en février 2020, pourrait occuper soit la région Vatovavy seulement ou Fitovinany.

La mise en place de cette 23e région de Madagascar fait partie de la promesse présidentielle, lors de la campagne électorale de 2018. Malgré les désaccords avec les notables de certains districts notamment ceux d’Ikongo, par rapport au découpage administratif, le projet prend voit finalement le jour avec notamment l’adoption des textes y afférents aux niveaux des deux chambres législatives.

15 commentaires

Vos commentaires

  • 4 octobre à 10:22 | Isandra (#7070)

    Le Président est en train de suivre son slogan "Tsy maintsy tanterahiko izay nampanantenaiko". En effet, ses promesses se réalisent plus en plus.

    Il a encore jusqu’à 2023 pour réaliser tous ces qui ne sont pas encore réalisés, en particulier, tous les grands projets, Miami, Building et Téléphérique, Tana-masoandro, rattraper le retard à causé par cette crise sanitaire, qui a duré une année et demi,...et ayant provoqué des millions $ sur notre économie...

    • 4 octobre à 10:49 | Vohitra (#7654) répond à Isandra

      "...et ayant provoqué des millions $ sur notre économie..." !

      L’enivrée se trouve au stade suprême des délires, démarches caractéristiques des cireurs de pompe...

      Des affirmations qui ne font que traduire un état d’esprit dérangé...

    • 4 octobre à 11:42 | MALIBUC (#9345) répond à Isandra

      Isandra vieille pute enivrée,
      ,...et ayant provoqué des millions $ sur notre économie...
      Ayant surtout provoqué des millions$ de rentrée de dons ou de prêt sur notre économie.
      C’est aussi un endettement pour les trois générations à venir qui vont devoir rembourser en plus de supporter une démographie galopante.
      Ah il peut suivre ses promesses comme tu dis mais ce qu’il ne te dis pas c’est que tu vas crever de faim et tes compatriotes aussi. Les soit disant 20 navires emplis de PPN va falloir les payer et avec quel argent ? dis moi si tu as des couilles. J’attends ta réponse.
      Qui va payer les PPN des 20 navires ?

    • 4 octobre à 11:53 | Vohitra (#7654) répond à Isandra

      La promotion par l’incompétence, c’est la kakistocratie…venant du mot grec « kakistos », siginifiant « le pire »…ainsi, dans une kakistocratie, on est en présence d’un gouvernement par les pires au détriment de la performance globale et du développement…
      Et l’avènement et apparition d’une kakistocratie ne peuvent avoir lieu qu’au sein d’une institution qui récompense les gens en fonction de leur manque d’intelligence (idiocratie)…

      D’habitude, dans les organisations où on cherche à faire valoir l’excellence, les maître mots sont la Compétence, la réussite, le dépassement de soi, l’engagement, l’exigence, la performance…ce qui ne n’est pas le cas dans une situation où la kakistocratie est ancrée…

      Ce qui amène à la question : pourquoi la kakistocratie ?

       Récompenser un mauvais, créer une dette afin de garantir une ascendance à long terme sur ceux qui ont fait ce choix
       Nommer un incompétent : une façon de ne pas faire peur et de se protéger car les nuls et les incompétents ne peuvent pas se faire de l’ombre entre eux…
       Placer ses poulains issus du même lot d’incompétents…
       Les qualités individuelles ne sont pas prises en compte au profit des relations, des services rendus, et surtout des services à rendre…
       Les critères retenus ne sont pas d’être bons mais d’être loyal

      Bref, le calife tropical de l’océan indien est devenu l’exemple parfait de grand chef kakistocrate…une illustration de l’organisation politique » tous ensemble avec…le calife, isika rehetra miaraka amin’i… »…

    • 4 octobre à 15:21 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Ayant provoqué des millions $ de perte sur notre économie.

      En effet, le PIB aux prix d’acquisition : 2019 : 21 880,90 Milliards d’ar, contre 20 626,90 en 2020, un manque à gagner de 1 254 Milliard d’ar, équivalent de 322 Millions de $.

  • 4 octobre à 13:31 | olivier2 (#9829)

    @ Kartell

    Je suis en accord avec vos écrits.

    Et je vais plus loin.

    Il faut que MACRON dise officiellement au gouvernement Algérien, héritier du FLN soviétisant : la récréation décoloniale est terminée !

    Que le FLN demande pardons pour les massacres et les mensonges….

    Après on verra.

    Step by step..

    I HAVE A DREAM

    • 4 octobre à 14:17 | kartell (#8302) répond à olivier2

      @ olivier2

      La politique de Macron est malheureusement une politique des petits pas version tango donc on peut s’attendre à ce qu’il rétropédale sur le dossier algérien, mais comment désormais ?..
      On savait que tout ce qui touche à l’Algérie est explosif,que tout soutien ou reconnaissance à une identité controversée de la guerre d’Algérie serait interprétée comme une ingérence inacceptable d’autant qu’aujourd’hui le pays a fermé ses frontières avec le Maroc pour son contentieux avec les sahraouis…
      Là-bas comme ici, les susceptibilités du pouvoir sont à fleur de peau pour faire diversion face à une situation des plus inconfortables socialement et économiquement…
      L’urgence de Macron sur ce sujet pouvait attendre d’autant que le pouvoir algérien se cabre sur ses positions en exigeant de Paris, repentance voir indemnisations…
      L’entre-deux chaises de Macron souvent joué avec succès est ici, un échec cuisant car il a attisé le différent où désormais toute porte de sortie ne pourrait être qu’un trou de souris ..
      Pour info ce soir sur la 3 française : un documentaire inédit intitulé : la colonisation une histoire française ..
      Il semblerait que des archives inédites soient diffusées quand au montage, à la conception du film, certains y voient une « Blanchardisation »du sujet…
      Autant prévenir !..

    • 4 octobre à 15:28 | Stomato (#3476) répond à olivier2

      On peut rêver...
      Peut-être que l’on finira par connaitre les articles cachés des accord d’Evian de 1962.
      Ces articles cachés qui ont permis de favoriser de façon honteuse les ressortissants algériens par rapport aux autres "décolonisés" !
      Ce qui expliquerait pourquoi pendant très longtemps le site internet du ministère de l’intérieur français affichait les conditions d’obtention des visas pour venir en France, avec toujours en mention : Cas spéciaux pour les algériens... et des conditions moins strictes que pour des malgaches par exemple.

  • 4 octobre à 14:20 | olivier2 (#9829)

    @ kartell

    Si Macron ne fait pas le job..d’autres prendront sa place..

    La mascarade de -coloniale n’a que trop duré..

    CA SUFFIT

    • 4 octobre à 15:10 | Besorongola (#10635) répond à olivier2

      Le déclin ou la réussite de la France ne dépend pas de son président mais de son histoire. Durant les 30 glorieuses toutes les anciennes colonies restaient dans le giron français et tout allait bien en métropole. L’ennui a commencé lorsque les chocs pétroliers ont secoué l’économie mondiale et la France ne possèdait pas de pays pétrolier fiable à part l’Algérie et le Gabon. L’hégémonie de l’influence socialo communiste des années 70 fut un chant de sirène qui attirait les ex-colonies soif de voir un autre horizon. Madagascar sous Ratsiraka fut parmi les pionniers de la rupture avec la France. En 1975, par peur des Coréens et des Soviétiques, les français de Madagascar ont plié bagages sans le moindre coup de feu, Ratsiraka a été applaudi par toute l’Afrique et ses actions faisaient école au détriment de notre pays.
      La faiblesse de la France est constatée même dans le camp occidental et les États-Unis de Biden n’a pas hésité à torpiller un accord commercial franco australien en bonne et due forme. Et les ennuis s’amplifient. Le repli sur soi n’est plus possible au XXIème siècle ainsi à part expulser les étrangers quelle politique économique pourrait instaurer Zemmour président ?

    • 4 octobre à 18:27 | kartell (#8302) répond à olivier2

      @ olivier2

      Aujourd’hui, il est de notoriété publique de faire un procès rétroactif à une colonisation défunte qui s’est terminée plus ou moins en jus de boudin pour un certain nombre de territoires,l’histoire revisitée aujourd’hui bégaie entre condamnations et repentances prononcées contre le colonisateur.
      Les historiens s’offrent un petit quart d’heure de notoriété en molestant une société qui ne décapite pas, qui ne condamne pas, qui ne poursuit pas ses détracteurs et ses accusateurs en leurs octroyant, au contraire,une notoriété et un public qui n’attend que cela …
      Le reproche le plus inacceptable est celui de dénoncer unilatéralement des conditions coloniales où l’indigène était mal traité sur tous les plans !..
      Mais, tout de même !, il faut prendre conscience que cette France colonisatrice de l’époque faisait travailler ses ouvriers 7jours/7, plus de 14 heures/ j, sans le moindre congé, corvéables eux aussi à merci tandis que les petites provinciales servaient de bonnes à tout faire aux bourgeois des villes et aux ecclésiastiques « irréprochables » !..
      Que l’on envoyait au bagne pour une poule, un œuf volé ou un vagabondage !…
      Bref, que la colonisation sociale elle était présente aussi en France et que celle de l’Afrique n’était, en quelque sorte, qu’un copié/ collé, ce qui n’excuse rien, mais qui devrait imposer à ses historiens, en recherche de notoriété médiatisante, d’aborder ce sujet de chaque côté de la lorgnette et non en mettant au goût du jour une culpabilité qu’ils recherchent à tous prix et qu’ils finissent par trouver tant le terrain des opérations était immense..
      En s’abstenant de mettre de la distance avec des faits coloniaux de plus d’un demi-siècle, ces restaurateurs de mémoire créaient un anachronisme historique où l’interprétation qu’ils en font devient accusatoire d’une société dominée par une bourgeoisie politique et d’affaires qui contraignaient son propre petit peuple à l’obligation, en autre, de servir de chair à canon pour les guerres qui se sont succédées depuis le début de cette colonisation en Europe !..
      Vaste sujet qui mériterait d’être examiné dans un esprit non plus de polémique mais dans celui d’un climat apaisé qui aujourd’hui fait défaut en servant essentiellement de faire-valoir à leurs auteurs mais surtout à leurs lecteurs qui attendent avec impatience que les historiens/ procureurs fassent le job !..

  • 5 octobre à 12:17 | olivier2 (#9829)

    @ Kartell

    Vous avez EVIDEMMENT raison..

    RIEN A REDIRE !

    Le climat est d’autant moins apaisé que vous avez en face de vous des "opportunistes" comme les descendants du FLN ou de Lysnorine/arsonist..

    Opportunistes très prompts à manipuler leur auditoire déjà bien imprégnés de leur idéologie de père en fils..tous binationaux qu’ils sont..

    Opportunistes soutenus par des "Blanchards" et autres bien pensants qui se cherchent de nouvelles causes..

    Ils pensent être les représentants du Bien ABSOLU, et son en train de se prendre en pleine face une VAGUE de VERITE...qui n’est pas du tout le LEUR !

    A suivre...

    • 5 octobre à 12:31 | ANTICASTE (#10704) répond à olivier2

      Olivier,
      Ne croyez pas que le constat que je fais ne soient que le mien !
      Les plus malins et dont leur chef, notamment, anticipe une future partition du pays et font tout pour se créer des zones a eux économiquement viables !
      C’est ainsi que je vous parlais hier du sud qui concentre les plus grands grandes richesses du pays avec le Mozambique !
      Avec une puissance étrangères certains peuvent espérer se tailler un royaume pour y tirer les bénéfices nécessaires !
      Contrôler le sud c’est le jackpot, même plus besoin de faire le beau dans la capitale et ainsi passer sa vie dans des pays beaucoup plus sécurisés comme la Suisse !
      Le deal devrait se faire dans les quelques années qui viennent !

    • 5 octobre à 12:32 | kartell (#8302) répond à olivier2

      @ olivier2

      Je tenais à vous soumettre cette saillie monumentale de Macron, petite bombe diplomatique, juste un renvoi d’ascenseur ( ici, on dirait de téléphérique !)…
      « La construction de l’Algérie comme nation est un phénomène à regarder. Est-ce qu’il y avait une nation algérienne avant la colonisation française ? Ça, c’est la question. Il y avait de précédentes colonisations. Moi, je suis fasciné de voir la capacité qu’a la Turquie à faire totalement oublier le rôle qu’elle a joué en Algérie et la domination qu’elle a exercée. Et d’expliquer qu’on est les seuls colonisateurs, c’est génial. Les Algériens y croient »
      La question mériterait d’être posée ailleurs, aussi ?…

  • 5 octobre à 12:42 | olivier2 (#9829)

    @ Kartell

    DANS LE MILLE !

    L’idée du vazah, c’est de "payer la facture"...pourvue qu’elle ne soit pas tronquée..( c’est bébête un vazah..)

    Mais l’idée du "décolonial" Algérien ou gasy...c’est de la trafiquer pour en profiter au maximum..

    C’est le nouveau "win win" à la sauce Lysnorine..

    Sauf que de plus en plus de "méchants vazah" commencent à ruer dans les brancards face à cette supercherie historique..

     :)

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS