Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
jeudi 16 juillet 2020
Antananarivo | 08h04
 

Société

Rova d’Antananarivo

Les travaux de réhabilitation n’ont pas eu l’aval de l’UNESCO

vendredi 20 mars | Mandimbisoa R.

Le directeur du Centre du patrimoine mondial de l’UNESCO, Mechtild Rössier, a interpellé l’ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire, déléguée permanente de la République de Madagascar auprès de l’UNESCO à Paris, Yvette Sylla. Cette interpellation en date du 24 février a un rapport avec les travaux de réhabilitation et de rénovation du palais de la Reine, à Antanananarivo ou le fameux Rova de Manjakamiadana. Cette Organisation des Nations unies pour la culture n’aurait pas été informée de l’existence des travaux.

« Selon nos informations, des travaux de bétonnage et de maçonneries seraient en cours au sein du palais et plusieurs composantes de ce dernier seraient actuellement rénovées. Ces travaux, incluant la construction de bibliothèques, de salles d’archives et d’un Colisée, pourraient, si réalisés, avoir un impact sur la valeur universelle exceptionnelle et l’intégrité de la Haute ville d’Antananarivo, bien inscrit sur votre liste indicative depuis février 2016 », indique Mechtild Rössier dans sa lettre envoyée à Yvette Sylla.

Les travaux de réhabilitation et de rénovation du palais ont pourtant déjà débuté depuis plusieurs mois. Le Rova d’Antananarivo qui est inscrit dans la liste du patrimoine national et qui devrait être classé dans l’avenir parmi les patrimoines mondiaux de l’UNESCO devrait même être inauguré avant la célébration de la fête nationale du 26 juin cette année. Malgré tout, l’Organisation des Nations unies pour la culture affirme qu’elle n’a appris ces informations que par une tierce partie.

Le pire est à craindre, car, « Ces travaux pourraient avoir un impact notable sur le dossier de nomination du patrimoine mondial (du site) qui est en cours de préparation par votre gouvernement », indique ce responsable de l’UNESCO. Il rappelle par ailleurs que « conformément aux dispositions du paragraphe 172 des Orientations, le comité du patrimoine mondial invite les États parties à informer, par l’intermédiaire du centre du patrimoine mondial, de leur intention d’entreprendre des restaurations importantes ou de nouvelles constructions qui pourraient affecter la valeur universelle exceptionnelle d’un bien ».

L’UNESCO demande ainsi des réponses et exige surtout à vérifier les informations auprès des autorités compétentes, les sources et leurs contenus. Un délai de deux mois à partir de la date de réception de cette missive de l’ UNESCO a ainsi été donné à l’ambassadrice malgache pour faire le point sur cette situation.

67 commentaires

Vos commentaires

  • 20 mars à 08:49 | Maxim (#5960)

    Efa zatra mitaingina @ tsy azy ty fitondrana ty :
    - EPP nolokoina orange
    - Ny Rova koa ngamba efa nandatsahana béton orange
    Maninona refa tsy mahita atao tsy ny hopitaly manarapenitra no lokoina @ zay tiana.

    • 20 mars à 09:44 | râleur (#3702) répond à Maxim

      pressé de magouiller avec Colas pour le spots de vins, sur des travaux sans appel d’offres. On ne pense que magouilles !

      Incompetences en plus car ne sait pas comment ça marche la gestion du ’patrimoine de l’humanité" par l’Unesco

    • 20 mars à 12:32 | bekily (#9403) répond à Maxim

      rappelez vous du temps de Ratsiraka : les portiques chinois érigés exemple à Ambohimanga et certains autres monuments funéraires royaux !!!!!!!!
      Sommes nous, restons nous aussi CRETINS ??????

      Est ce la loi de la crétinerie constante : chassez le naturel , il revient au galop .....

    • 20 mars à 12:38 | bekily (#9403) répond à Maxim

      rappelez vous du temps de Ratsiraka : les portiques chinois érigés exemple à Ambohimanga et certains autres monuments funéraires royaux !!!!!!!!
      Sommes nous, restons nous aussi CRETINS ??????

      Est ce la loi de la crétinerie constante : chassez le naturel , il revient au galop .....

    • 20 mars à 21:12 | ravel (#4625) répond à Maxim

      IO indray fa tratra ny MPANDAINGA sy ny MPANAO OSOKA .

  • 20 mars à 09:49 | Isandra (#7070)

    Le Rova n’est pas encore patrimoine mondial, et cette zone n’est pas encore par la convention de l’UNESCO, de ce fait, pour le moment, le gouvernement Malagasy seul propriétaire est encore le seul maître au bord, ayant le plein pouvoir et le plein droit de décider quoi que ce soit le concernant, sans avoir l’obligation de demander l’autorisation et avis des autres,...!

    Cette lettre ressemble à une simple demande d’information, suite au colportage d’une tierce.

    Voici : dudit article : « Le Comité du patrimoine mondial invite les Etats parties à la Convention à l’informer, par l’intermédiaire du Secrétariat, de leurs intentions d’entreprendre ou d’autoriser, dans une zone protégée par la Convention, des restaurations importantes ou de nouvelles constructions, qui pourraient modifier la valeur universelle exceptionnelle du bien. La notification devrait se faire le plus tôt possible (par exemple, avant la rédaction des documents de base pour des projets précis) et avant que des décisions difficilement réversibles ne soient prises, afin que le Comité puisse participer à la recherche de solutions appropriées pour assurer la préservation de la valeur universelle exceptionnelle du bien. »

    • 20 mars à 10:02 | betoko (#413) répond à Isandra

      Aviez vous remarqué que dès qu’il existe quelque chose meme minime de travers MT se presse de le publier et sans avoir vérifié l’info ?

    • 20 mars à 11:24 | Vohitra (#7654) répond à Isandra

      L’énivrée,

      Déjà en phase 2 du procédé habituel de manipulation tendant vers la désinformation à cette heure ci de la journée...

      Pourquoi tu ne copies pas l’ensemble et la totalité de la lettre au lieu de produire une partie seulement de la correspondance adressée à SEM Sylla Yvette ?

      Pourtant, dans le contenu, il est tout à fait limpide que le CMP veut avoir des informations sur les activités techniques menées dans la réhabilitation en cours, des activités qui peuvent porter préjudice à ses caractéristiques principaux en tant que patrimoine culturel et historique.

      Les maîtres mots devraient être les termes restauration, reconstruction, et consolidation...

      Et selon l’optique de l’UNESCO, à travers le Comité International des Monuments et Sites, l’objectif principal dans les œuvres de restauration doit être clair : " Retrouver l’aspect architectural extérieur et intérieur antérieur à l’incendie du 06 novembre 1995, dans le respect des références identitaires et des symboles rattachés au Palais et au Rova dans leur intégralité, tout en se conformant aux normes prescrites en matière de réhabilitation de monuments culturels et historiques..."

      Et il ne faut pas perdre de vue que c’est l’Etat Malagasy qui demande à ce que ce monument historique soit inscrit au titre de site du patrimoine mondial auprès de l’UNESCO.

      Malheureusement, des défaillances majeures peuvent être constaté, non seulement en matière architecturale mais aussi en matière culturelle, et tendant vers une désacralisation et profanation du site, est-ce de façon volontaire comme l’incendie à l’origine de la destruction d’une grande partie du site ?

      D’ici peu, les informations y afférentes verront le jour, les descendants des anciens occupants du site ainsi que des historiens, des techniciens spécialisés en matière de conservation et de recherches historique et archéologique vont s’y plancher...

    • 20 mars à 11:28 | FINENGO (#7901) répond à Isandra

      @ Isandra (#7070)

      Eh ben voilà la Vendrana Betsileo !!!!
      Il y a quelques temps, je l’ai dit ici même que la rénovation du Rova, n’avait rien d’une rénovation, et qu’elle tenait plus d’une reconstruction qui n’avait rien à voir avec l’original.
      La Matière constituant le plafond ressemble plus à du placoplatre, qu’à ce qu’a été l’original.
      Le fait de vouloir faire une extension sur l’existant ne peut que dévaloriser l’oeuvre original.

      Bien sûr le Rova, est un bien de l’ Etat Malgache que toi la Vendrana et le Vazaha Taratasy d’Ambatomanga revendiquent à juste titre. Mais seulement quand on veut que l’ UNESCO puisse classer l’oeuvre, l’ UNESCO a ses règles, et ces règles sont appliquées à l’identique pour tous oeuvres qui demandent à se faire classer.
      Entre autre le Classement par l’UNESCO n’est pas une obligation en soi, mais il ne faudra pas par la suite se plaindre que l’ UNESCO n’accorderait pas une valeur historique au Rova et le manque à gagner qui en découlerait.

      Le Bac-7 est seul Maître à bord, le choix lui appartient.
      Est-ce que le Rova mériterait d’être classer à l’UNESCO ou pas.
      C’est à lui de voir, et pour une fois qu’il assume.

    • 20 mars à 11:41 | Ngeda (#10235) répond à Isandra

      - Le Gouvernement ? SAL...quel culot d’affirmer une telle connerie. Ce monument appartient aux descendants héritiers ANDRINA qui ont à leur tour fait Dons à la Nation " Madagascar " comme Patrimoine National. Un conseil ici, il ne s’agit pas d’ouvrir vos G.G et tout sera réglé, attention c’est l’UNESCO qui exige une réponse ferme à c
      ses questions et si par hasard comme vous êtes un peu emmerdé par le niveau intellectuel de votre maintenant BAC+24 le Prince Rabaroelina est le seul interlocuteur valable. CON...

    • 20 mars à 11:43 | Vohitra (#7654) répond à Isandra

      Les mensonges éhontés et désinformation à outrance de l’enivrée n’auront pas de place ni d’écho face à la réalité...

      Le banditisme culturel et machiavélique organisé depuis le 06 novembre 1995 ne vaincra pas face à la détermination et le courage de ceux qui veulent rétablir la richesse partagée des cultures et vérités historiques...

      La manipulation tribale ayant pour but de dénigrer le regretté professeur en 1996 avait fait partie d’une machination politique perpétrée par un clan de crapules de la République...et viendra un de ces jours le moment pour dire et dénoncer les faits...

    • 20 mars à 12:33 | anhuro (#10667) répond à Isandra

      Bonjour Isandra, pas de problème que Madagascar fait ce qu’il veut, seulement vous oubliez avec votre Fierté mal placée c’est...... être inscrit aux patrimoine de l’ UNESCO oblge à RESPECTER TOUTES recommandations qui sont des Ordres..., la personne qui viendra afin de dire OUI ou NON aux travaux si elle trouve quelque chose ne faisant pas partie de l’époque......et ..... il ce pourrait qu’elle demande de FERMER le robinet....
      Isandra, j’ai 74 ans j’ai été Compagnon du Devoir et durant les 17 ans chez les Compagnons j’ai travaillé avec les Architectes des Bâtiments et , le chemin montré devait être suivi au millimètre.
      Bonne journée Veloma

    • 20 mars à 13:45 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Cet article 172 ne devrait pas encore s’appliquer sur le cas de Rova,

      " La notification devrait se faire le plus tôt possible (par exemple, avant la rédaction des documents de base pour des projets précis) et avant que des décisions difficilement réversibles ne soient prises, afin que le Comité puisse participer à la recherche de solutions appropriées pour assurer la préservation de la valeur universelle exceptionnelle du bien. »

      Du fait que l’UNESCO n’avait pas encore donné suite favorable à la demande de la partie Malagasy.

      Toutefois, il est normal si l’Etat leur notifie les détails des restaurations opérées, entre le dépôt de la demande et au moment où toutes les restaurations seront finies, comme document complémentaire en annexe.

    • 20 mars à 14:39 | JeanAlexis (#10899) répond à Isandra

      Bonjour,

      Madagascar est certes souverain sur son territoire et sur ces projets de construction.
      Mais Madagascar a souscrit à l’inscription du Rova d’Antananarivo au patrimoine mondial.

      Une question de choix s’impose :
      Affirmer sa souveraineté ou dire adieu à cette classification (ainsi que les avantages qui en découlent)

    • 20 mars à 16:30 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Ici, l’Unesco comme si une banque qui réclamait le remboursement d’un crédit qu’il n’a pas encore accordé.

    • 20 mars à 16:37 | ANTICASTE (#10704) répond à Isandra

      Isandra,
      Soit vous vous pliez aux règles de l’unesco ,soit vous faites ce que voulez de votre Rova !
      Vous pouvez en faire une boite de nuit avec Jacuzzi ,par exemple !
      Comme d’habitude ,le beurre et l’argent du beurre !

  • 20 mars à 09:58 | Isambilo (#4541)

    Ne pas confondre rova et lapa.
    Ce lapa est intéressant parce qu’il illustre l’influence britannique et française au 19e siècle. Il a d’abord servi comme lieu de stockage des bien de Ranavalona I construit en bois par Laborde. Ce n’est qu’à la mort de celle-ci et le retour de Cameron que les murs en pierre ont été montés.
    Voir la thèse de Michèle Delahaigue Peux

    • 20 mars à 10:07 | betoko (#413) répond à Isambilo

      Et Radama 1 et Ranavalona son épouse ils étaient logés où ? Pas dans ce rova ?

  • 20 mars à 10:05 | Ibalitakely (#9342)

    Mitombo hatrany ny resaka mipoitra etsy & eroa ahafahan’ny mpitondra [mpangalatra fitondrana amin’ny alàlan’ny hala-bato bevata] [1]* ankehitriny mamily ny sain’ny be & ny maro tsy ahara-maso intsony ny kobaka am-bava maro nataony (ny 2019 iny efa lasa & ny 2020 koa efa sivy volana sahady sisa) fa indrindra momba fifidianana & ny CIN, doublon sns manozongozona azy izao.
    [1]* na ilaza inona ny CENI, ny Pnud sns mpanoana izao fitondrana izao ny CENI dia voamaika nandetika ny tenany raha milaza fa efa ny 2012 (any Atalahy Béatrice ??) no nisian’ireo tsy fahatomombanana ireo ↔ ohatra ka rehefa nandimby ny biraon’i Béatrice ao @ CENI Alarobia ao ianareo ny 2014 ka nisy tay iray baoritra avy isaky ny eny ambony latabatra, dia avelanao ijanona eo foana ve ireo tay ireo fa efa teo ireo ny 2012, indrindra izay tamin’ity vola be nomena anareo anadiovana izay tokony ho diovina ??

    • 20 mars à 11:36 | Ibalitakely (#9342) répond à Ibalitakely

      Dia adino eto indray aloha ny resaka hala-bato, ny nosy Miparitaka, ny RN 44, ny tanimbarin’Ambohitrimanjaka sns tsy voatanisa.

  • 20 mars à 10:22 | elena (#3066)

    Mais qui est propriétaire du Rova ? Qu’en pensent les descendants des familles royales ?
    Adieu veaux, vaches, cochons, Rova, Stade Barea, Macron, pour le 26 juin, la crise sanitaire mondiale est passée par là.
    André Joël 1er devra attendre.

    • 20 mars à 10:35 | vatomena (#8391) répond à elena

      Tout de meme il faut se rappeler que le palais dans son dernier aspect fut l’oeuvre de deux étrangers : Laborde et Cameron

    • 20 mars à 10:54 | betoko (#413) répond à elena

      A qui appartient ce rova ? Une bonne question Pourquoi jusqu’à maintenant les descendants de la famille royale ne bougent pas pour le réclamer ?

    • 20 mars à 11:04 | elena (#3066) répond à elena

      Si j’en parle, c’est qu’ils se sont manifestés en février

    • 20 mars à 11:25 | Ibalitakely (#9342) répond à elena

      à #(3066),
      Lettre de l’UNESCO adressée à Yvette Sylla :
      UNESCO/Secteur de la culture/ Centre du patrimoine mondial/ réf : CTK/WHC/AFR/20/45 du 24 02/2020.
      « … Ces travaux au sein du Palais de la Reine Antananarivo pourraient avoir, si réalisés, un impact sur la valeur universelle exeptionnelle (VUE) et l’intégrité de la Haute Ville d’Antananarivo & un impact notable sur le dossier de nominat° sur la Liste du patrimoine mondial qui est en cours de préparat° par votre gouvernement … ».

    • 20 mars à 11:27 | Isandra (#7070) répond à elena

      Elena,

      Le Rova appartient à l’Etat Malagasy, dont Andry Nirina Rajoelina, elu, vainqueur de dernière élection présidentielle face à son rival de toujours(resy lava) est le Chef.

      Aucun descendant de qui que ce soit ne peut prétendre être propriétaire.

      De toutes façons, depuis PM Rainilaiarivony, les reines n’étaient que symboliques n’avaient aucun pouvoir décisionnaire, et marionnette de celui-ci.

    • 20 mars à 11:45 | Ibalitakely (#9342) répond à elena

      Indray andro aho nisy lanonana natrehiko izay ka itony DJ itony no nanafana ilay izy, hay asa mikoropaka be hatreny am-boalohany ka hatramin’ny farany ny asan’ilay io : vonjena daholo izao koakakoaka rehetra izao. Dia mampahatsiaro ny asan’olona iray izay taloha (déformat° professionnelle), da mikiropaky fatratry te amango raha aby io !!

    • 20 mars à 11:55 | elena (#3066) répond à elena

      A la bonne heure, Isandra, j’espère que vous le rappellerez à votre monarque lorsqu’il endossera son costume de Radama.

    • 20 mars à 12:36 | bekily (#9403) répond à elena

      c’est un bien national ....
      Au lendemain de la colonisation même tous les biens des membres de la famille royale étaient réquisitionnés , puis nationalisés...nous en vecumes la triste expérience.
      Les dignitaires NON nobles avaient pu conserver leurs biens.

  • 20 mars à 10:41 | lancaster (#10636)

    Madagascar a depuis longtemps tenté d’inscrire le Rova de Tana dans le patrimoine mondial reconnu par l’unesco.
    Cela date du temps du Président Ratsiraka en 1989. Des relevés techniques avaient pu être effectués sur un financement de l’unesco heureusement avant l’incendie des bâtiments du Rova (sauf le temple) en 1995 du temps du Pdt Zafy. D’ailleurs on ne sait toujours pas les résultats des enquêtes relatives à l’incendie .

    Par la suite en 2005, sur ordre du Pdt R8, les travaux de restauratioon du Palais de la Reine Manjakamiadana ont commencé avec l’ambition d’obtenir le titre de Patrimoine mondial , référence importante sur les plans culturel et touristique. En effet, la restauration a été menée avec professionnalisme par l’architecte Malagasy feu Michel Rabariharivelo qui dirigeait les travaux confiés à Colas et suivie avec rigueur par l’unesco.

    Aujourd’hui, les travaux ont repris toujours avec Colas qui d’ailleurs n’est pas le problème dans ce projet car cette entreprise travaille sous l’autorite des services Malagasy.
    Il semblerait que la faille « technique » soupçonnée par l’unesco Se situe dans les procédures de restauration . Cela est peut être dû à la précipitation décidée pour respecter un certain délai et à la décision de vouloir « moderniser » sans considération les anciennes attributions du Palais ainsi que les procédés de construction, faisant perdre à l’ouvrage d’art ses valeurs historiques.
    De même , le fait de rajouter un Colisée dit Kianja Masoandro, ne répond à aucune exigences historiques. En revanche, étant donné que le Rova de Tana est l’heritage De l’etat (Certes republicain) Malagasy, peut être que ce nouveau Colisée est considéré comme la contribution de l’etat Dans l’evolution Du Rova. Ce qui reste à prouver historiquement car seules les chefs d’etat De l’ancien régime monarchique ont eu le pouvoir et le droit de faire évoluer le Rova, depuis Andrianjaka jusqu’à Ranavalona III.

    Le débat reste ouvert.

    • 20 mars à 11:05 | vatomena (#8391) répond à lancaster

      Betoko : Bonne question !--- Mais à qui appartient le chateau de Versailles...

    • 20 mars à 11:45 | ANTICASTE (#10704) répond à lancaster

      Vatomena ,
      Le château de Versailles comme le Louvre ,Fontainebleau ,Compiègne ,Vincennes ,Saint germain en lays ,et bien d’autres, appartiennent ,comme à l’époque des rois de France, à l’état Français !
      Les rois avait leurs propres propriétés dont ils pouvaient disposer à leurs convenances !
      Aucun d’entre eux ,pour les édifices les plus importants ,n’a jamais été la propriété directe d’un souverain !
      Cela pour la bonne raison que leurs simples entretiens coûtent véritablement des fortunes et c’est pourquoi ils ont été transformés en musées pour des questions de rentabilité

      Les palais d’état restent la propriété de l’état ,point barre ,selon basile le disparu !

    • 20 mars à 14:15 | Isandra (#7070) répond à lancaster

      Vatomena,

      Pendant la colonisation, ce patrimoine appartenait à l’Etat français.

    • 20 mars à 14:25 | vatomena (#8391) répond à lancaster

      Ajoutons ,Anti caste ,que les révolutionnaires s’étaient emparés des biens du clergé

    • 20 mars à 14:30 | vatomena (#8391) répond à lancaster

      Isandra - n’oublions pas que les colons ne se sont jamais avisés de mettre le feu au Manjakamiadana et autres Rova.Ils ont su conserver par respect de l’histoire malgache.

    • 20 mars à 14:37 | Isandra (#7070) répond à lancaster

      Vatomena,

      Ils ont failli le détruire avec les canons, ils avaient déjà tiré quelques uns, heureusement, le drapeau blanc était prompt levé. C’est comme les Allemands ont failli détruire Paris.

    • 20 mars à 14:52 | vatomena (#8391) répond à lancaster

      Isandra —La colonne volante qui marchait sur Tananarive n’avait pas de canons.Mais .Elle s’est emparée aux portes d’Antannaarivo de quelques canons abandonnés par les soldats malgaches en fuite.Il aura suffi de 4 0u 5 tirs pour que la reine mette drapeau blanc.

    • 20 mars à 14:58 | Isandra (#7070) répond à lancaster

      Vatomena,

      Réaliste et pour éviter la destruction du palais.

    • 20 mars à 15:36 | vatomena (#8391) répond à lancaster

      La bonne reine a surtout eu peur de mourir sous les décombres avec sa cour, Isandra.C’est compréhensible.Et cela au premier tir d’un canon malgache mais tiré par un artilleur de la coloniale.La peur a t elle étaité une bonne conseillère ce jour là .On peut se le demander.

    • 20 mars à 15:50 | kartell (#8302) répond à lancaster

      @ vatomena

      Un aspect non négligeable a joué en faveur du corps expéditionnaire pourtant restreint compte-tenu des circonstances sanitaires difficiles...
      Les récits de légionnaires soulignent le fait que les hommes étaient suivis d’un nombre important de chargements de matériels transportés par ces mulets éthiopiens donnant ainsi de loin un panache de poussière qui a laissé l’impression trompeuse d’une armée beaucoup plus importante qu’elle était en réalité...
      Quelques obus à la mélinite ont ainsi suffi pour faire plier une royauté, illusionnée et à bout de souffle...

    • 20 mars à 16:21 | vatomena (#8391) répond à lancaster

      Kartel —Conclusion :’’Petite cause ,grand effet ’’

    • 20 mars à 19:49 | Isandra (#7070) répond à lancaster

      Vatomena,

      Cela m’étonnerait pas si je regarde le comportement des Andrianas actuel, en particulier les andafys, ils sont tous sauf courageux.

  • 20 mars à 11:15 | Isambilo (#4541)

    Betoko,
    Radama habitait dans le tranovola et la plupart du temps à Mahazoarivo.
    Ranavalona habitait ailleurs jusqu’à la mort de Radama parce que c’est Rasalimo qui avait sa préférence. Ranavalona a été mariée à Radama sur ordre de son père mais Radama s’en foutait totalement et c’est la mère de Raombana qui la faisait vivre.
    Manjakamiadana fait partie du patrimoine malgache au même titre que le Trannovato dans l’Anosy ou l’éléphant de pierre au Sud de Mananjary.

    • 20 mars à 12:46 | betoko (#413) répond à Isambilo

      Merci Isambilo , De mon temps , ni en EPP ni au lycée ou collége , les colons comme Vatomena nous avaient rabâché avec l’histoire de France , et aucune leçon concernant l’histoire et la géographie de Madagascar si non très très peu
      Vatomena
      Aucune comparaison possible entre le palais de Versailles et notre Rova , La France n’a pas été colonisée en 1789 contrairement à Madagascar . Une fois colonisée par La France , Madagascar avait tout perdu même son identité et son histoire

    • 20 mars à 14:22 | vatomena (#8391) répond à Isambilo

      Que vous répondre ,Betoko ? Certes je m’occupe de mes rizières comme je peux mais je ne me suis jamais senti à la hauteur de ces colons étrangers ,de ces aventuriers attachés à leurs mirages lesquels malgré tous les obstacles ont conduit Madagascar à la modernité.Nombreux sont enterrés en terre malgache.

    • 20 mars à 14:45 | vatomena (#8391) répond à Isambilo

      Betoko , Comment l’humble instituteur français ou malgache pouvait il enseigner à leurs élèves et pleinement l’histoire et la géographie de Madagascar .Le vieux malgache d’alors ignorait sa propre Histoire et la Géographie de son pays Cette histoire mémoriale,c’étaient les monpéra qui étaient en train de l’écrire et c’était aux officiers du terrain de faire les relevés géographiques de la carte de Madagascar .Renseignez vous et dites moi de quand date la dernière carte de Madagascar .Je suppose que la dernière carte pourrait etre dressée suivant des relevés qui pourraient venir des satellites. Callet ,Grandidier ,mais qui étaient donc ces gens là ?

  • 20 mars à 12:03 | Tiaray (#7876)

    Manaram-penitra io e.

  • 20 mars à 12:33 | Vohitra (#7654)

    Miarahaba Tompoko,

    Eto ampiandohana dia tsara ihany angamba ny manantitra etoana fa maro sy miely patrana eran’ny Nosy ny vakoka sahala amin’ny hita eo Manjakamiadana, maro ny foko mbola manaja sy mitandro ny Hasina sy ny fomba voatahiry amin’ireny toerana manana tantara sy mirakitra ny riba manandanja teo amin’ny fivoaram-piarahamonina sy ny fikoloana ny nentindrazana.

    Tsara ihany koa ny mitondra ny fanamarihina fa alohan’ny nidiran’ny vanimpotoana fanjanahantany teto amin’ny Nosy, dia mbola nisy ihany koa ny Fanjakana sy rafim-piarahamonina ary Faritra izay mbola nisy fandaminana nanakery ary najaina ary mbola hajaina mandraka ankehitrio…

    Ny antsoina hoe « Rova » dia ny fitambaran’ny lapa, ary ireo toerana nanehoana kolontsaina sy riba, sy ny fasana manafina ireo niamboho misy ao anatiny.

    Tsy afaka misaraka ireo singa telo ireo rehefa ny Rova iray no resahana. Mifamatotra sy mifandray avokoa ireo singa rehetra ireo, ary izay fifamatorana izay no mandrafitra ny kolontsaina mirakitra ny tantara manandanja voafono sy anehoana ny fijoroan’ny Hasina navoitry ny lasa…

    Ny vakoka, ny rafitra, ny fomba, ny fanehoan-kasina, no nentina nandrafitra ny toetsaina namaritana ny maritrano sy ny endrika ary ny fandaminana nisy teo amin’ny lapa iray, mifandrohy sy mifamatotra avokoa ireo singa rehetra ireo…

    Ny fanarenana tontosaina izany dia tokony hitsinjo hatrany ary hanaja sy hifototra amin’ireo fifamatoran’ny singa rehetra ireo…

    Ary rehefa tsy izay no mitranga, dia teraka ary mitranga ny famotehana ny vakoka, fanosena sy familiana ny tantara, ary ny fanotana fady ny Hasina sy ny fomba, ary ny fametavetana sy fanevatevana ny kolontsaina…

    Ary ny kolontsaina dia mifanindran-dàlana amin’ny vondrona iray sy ny lasany, ny dingana sy fivoarana ara-piarahamonina nolalovany, ary ny taratry ny fandaminana nizorany ka napetrany ho tsiahy hobaben’ireo taranany amin’ny afara sy ny ho avy…

    Harentsaina iombonana ny Rova, rakitra hitarafana sy handalinana ny tantara, natao hifampitaizana handrafetana ny ampitso hiaraha-manana ka hameloma-maso izay soa notoavina mbola azo hasandratra ho hasim-piarahamonina mirakitra fahendrena hitsinjovana ny ampitso…

    Aoka tsy ny politika maloto diantanan’ny fahavalo mpamosavy ny tantara izay nandrendika tao anaty afo ny kolontsaina no politika entina hisavihina indray ny fanarenana…

    Ny olona mpanota fady sy mpamosavy dia efa voaozona, mibaby tody, nindaosin’ny mpanitsaka andro, ary tsy natao hanjary sy ho vanona, diniho ny zavamitranga ary…

    Mankasitraka Tompoko

    • 20 mars à 16:35 | pejy (#10891) répond à Vohitra

      Gaga hiany tenako, fa may io Rova io ary nandritran’ny 25 taona tsy nisy na iray aza tamin’ireo taranak’Andriana izay saro-piaro fatratra amin’ny soatavina nijoro oe hananga azy, njay rehefa misy manao izy ankehitriny de sarotiny avokoa ny rehetra, ilaina ny mandala ny soatoavina fa ilaina koa ny fivoarana. Ary tsy maintsy ampifanarahana ny toetr’andro ny fototrafitr’asa mba haharitra sy ho lovain-jafy. efa hita ve fa mora nodorana ilay ankora nanaovana azy teo aloha dia mbola ho tazonina amin’iny hiany sa @ izay ho mora hodorana fanidroany.

  • 20 mars à 16:22 | diego (#531)

    Bonjour,

    Rajoelina et ses alliés ignorent les exigences de l’UNESCO ?

    Ils veulent imposer leur politique à l’UNESCO ?

    Vous êtes libre de vous comporter comme des cowboys chez vous, mais il faut se plier aux exigences des institutions internationales si vous voulez faire votre pays membre respectable et respecté de la grande famille des Nations Unis.

    • 20 mars à 16:40 | pejy (#10891) répond à diego

      fa iza ny UNESCO no handidy ny firenena malagasy ? an’ny gasy io de ze tiany hanaovana azy na ho atao mozea fa tsy izay tian’ny menasofina foana ankory no atao eto, enao no voazanaka ara-tsaina de hiareto ny anao

    • 21 mars à 02:45 | Shalom (#2831) répond à diego

      @ pejy (#10891) répond à diego :
      Mampalahelo ny mahita ny valin-teninao ; hoy ianao hoe fa iza ny UNESCO ?
      F’angaha moa ny UNESCO nisisika handray ny Rova fa tsy ny fitondrana malagasy no nidehadehaka nangataka ny hanaovana ny Rova ho "Patrimoine" ?
      Raha mangataka zavatra iray ianao dia tsarovy fa ny takian’ilay olona hanome anao ilay zavatra no mari-pototra sy mahery lanja fa tsy ny anao mpangataka velively.
      Koa raha te-ahazo ianao dia manarak’izay takiany, raha tsy te-hanao ianao, f’izy angaha nanery anao hangatak’aminy !
      Aza dia be hambom-po tafahoatra loatra e ! Mbola tany mahantra sy mpangataka i Madagasikara. Rehefa tsy te-hangataka intsony dia miasa, miasa ary miasa (fambolena sy fiompiana hoy i Vohitra izay).

  • 20 mars à 16:49 | plus qu’hier et moins que demain (#6149)

    Assalaamo alaikoum

    Le monde se divise en deux en paraphrasant un célèbre Western de Sergio Leone avec Clint Eastwood (LE BON, LA BRUTE et le TRUAND) et c’est pareil concernant le ROVA et sa réhabilitation car il y ceux :
    - qui veulent mendier auprès de l’UNESCO alors qu’ils ne disposent mêmes des plans originaux pour pouvoir le construire à l’identique ( croyez-vous que notre tradition orale va convaincre les experts de l’UNESCO pour la financer ?)
    - qui veulent faire un effort national pour honorer un patrimoine national en tenant compte des nouveaux paramètres en matière de construction (antisismique, etc...).

  • 20 mars à 17:46 | FINENGO (#7901)

    Un Article qui en dit long sur les Dirigeants de Babakotoland.
    http://www.lagazette-dgi.com/?p=40677

  • 20 mars à 17:56 | betoko (#413)

    Cette histoire avec l’UNESCO pourquoi en faire tout un plat ? S’il aurait des irrégularités Mme Sylla ferait un plaisir de les corriger Basta
    Vatomena
    Les malagasy connaissent l’histoire de son pays avant la colonisation et ils les ont enseigné à leurs enfants petits enfants mais la France n’avait jamais voulu qu’on nous enseigne notre histoire à l’école J’avais récité bêtement nos ancêtres les gaulois en classe primaire et jusqu’en 1975 Madagascar fût rattaché à l’Académie d’Aix Marseille
    Je me souviens que nos instits nous interdisaient que nous nous exprimions en malgache dans les écoles même pendant la récréation sous peine de sanction .Ce n’est qu’avec l’arrivée de Philibert Tsiranana que cela a été levé et que tout le monde pouvait s’exprimer comme il voulait
    Une anecdote , un illustre prof de math Norbert Ranoavimanana un agrégatif voulait enseigner en langue malgache cette matière pour ceux qui ne comprennent pas la langue francaise, Tsiranana lui avait interdit et pour qu’il ferme sa gueule Mr Raniavimanana fut nommé chef de province de Tamatave

  • 20 mars à 18:12 | betoko (#413)

    Est ce que Madagascar - Tribune est en train de nous intoxiquer par cet article sur le Rova ?
    A lire dans orange.mg de ce jour à 14h30 une dépêche intitulée Rovan’Antananarivo ?

  • 20 mars à 18:39 | Stomato (#3476)

    >>Les malagasy connaissent l’histoire de son pays avant la colonisation et ils les ont enseigné à leurs enfants petits enfants mais la France n’avait jamais voulu qu’on nous enseigne notre histoire à l’école J’avais récité bêtement nos ancêtres les gaulois en classe primaire et jusqu’en 1975 Madagascar fût rattaché à l’Académie d’Aix Marseille<<

    Les malgaches connaissaient l’histoire de LEUR pays...
    Comment les français pouvaient-ils enseigner l’histoire basée uniquement sur la mémoire parfois défaillante des quelques anciens pas forcément capable d’enseigner l’histoire comme il se doit de l’enseigner.
    Des missionnaires ont fait un bon travail en faisant des recherches sur l’histoire de Madagascar, mais la République étant laïque, elel a négligé de tenir compte des travaux de religieux...

    >>Je me souviens que nos instits nous interdisaient que nous nous exprimions en malgache dans les écoles même pendant la récréation sous peine de sanction .Ce n’est qu’avec l’arrivée de Philibert Tsiranana que cela a été levé et que tout le monde pouvait s’exprimer comme il voulait<<

    Vous n’avez pas tort, mais après Tsiranana est arrivé l’ère formidable de la malgachisation qui fut un succès universel, mais dont vous ne vous souvenez pas, mais votre orthographe certainement :-)

    >>Une anecdote , un illustre prof de math Norbert Ranoavimanana un agrégatif voulait enseigner en langue malgache cette matière pour ceux qui ne comprennent pas la langue francaise, Tsiranana lui avait interdit et pour qu’il ferme sa gueule Mr Raniavimanana fut nommé chef de province de Tamatave<<

    Enseigner une matière importée par le colon, matière inexistante du point de vue didactique
    à Madagascar est une stupidité.
    Existe-t-il un vocabulaire des mathématique en langue malgache ?
    Existe-t-il un vocabulaire du droit en langue malgache ?

    • 20 mars à 21:20 | vatomena (#8391) répond à Stomato

      Avant la colonisation les malgaches étaient des ignorants à part quelques centaines de sujets.Il fut un temps où en France les petits bretons étaient interdits de parler à l’école la langue de leurs parents. Idem pour les enfants malgaches scolarisés
      ’’Nos ancetres les Gaulois" -répété chaque jour- était un sorte de promesse qu’un jour tous les malgaches seraient un jour à égalité" avec les français
      Ralaimono y avait cru

  • 20 mars à 18:41 | ratiarivelo (#131)

    O ? ry Rtoa BE ISANDRA avy any IKALAMAVONY : mba henoy ny SORATANY HAFA ?? ohatra ny soratan’i "7070" mazava ny voalazany , fa aza mihizingizina na manao BE-LOHAM-POR***fahatany fa mba misaina !! OK ?? torak’izany koa itony ry "PEJY***fisainana nivaoka avy any AN-DAVAM-piringa ++***sauf ra-BETOKO na dia manodin-dresaka sy miolakolanam-piteny : avelao itpkly RANOVIMANANA no sady mpilalao baolina kitra MALAZAN’NY ASMM***saint michel no sady censeur ny i LYCEE GALLIENI (Bahut**) ho tsarovana mandrakizay**** aza mamofofo-tamandry fa tsy FANTATR’ialahy zay ambaranao !! mazava ve ry VONGANY A ? farany mbola AVERIKO : ho any ilay " PEJY*** lavam-piringa : TSY MAHALALA IZAY VARAVARAN-KODIAVINA HOATRA NY AKOHO AMIDY AO AN-TSENA* ***farany : VORONDOLO miaraka amin’AKOHO : mialà fa tsy havanay ***

  • 20 mars à 20:11 | tsimahafotsy (#6734)

    Après l’élection du Dj, je me suis dit qu’il faut le laisser travailler et ne pas lui faire de procès d’intention. Mais après 3 mois de séjour au bled, il n’est pas possible de se taire vu l’ampleur de la misère, la corruption et les inepties que profèrent les partisans du Dj.
    Le patrimoine mondial de l’UNESCO désigne un ensemble de biens culturels et naturels présentant un intérêt exceptionnel pour l’héritage commun de l’humanité. Wikipédia.
    Il faut mettre au crédit de ceux qui ont présenté le dossier auprès de l’UNESCO qu’ils ont très bien fait leur travail. Des Malagasy qui savent faire.
    Travail qui risque d’être réduit à néant par un inculte qui se croit tout permis parce qu’il est prezida !
    Quand on reçoit des institutions internationales quelques subsides pour faire avancer la charrette branlante de l’état malagasy, les supporteurs du Dj fanfaronnent en disant que c’est une marque de confiance sur les projets Dijeesques.
    Quand l’UNESCO prévient : holà ! ce n’est pas ce qui est prévu dans nos accords les travaux vous faites au Rova, ces mêmes supporteurs décervelés crient à l’ingérence intolérable !
    Le Rova nous appartient et nous ferons ce que nous voulons ; musée, boite de nuit, dancing ou poulailler ! Fini le colonialisme, à bas l’impérialisme !
    Nous sommes un peuple souverain !
    Ces imbéciles feignent d’ignorer que si l’UNESCO met son nez dans nos affaires, c’est parce que c’est son droit absolu.
    C’est l’UNESCO qui finance et l’UNESCO est garant vis à vis de la communauté internationale de " l’héritage commun de l’humanité " qu’est le Rova reconstruit.
    Les experts de l’UNESCO se sont basé sur les plans originels du Rova pour contrôler le suivi des travaux. Rien de plus simple que çà !
    Est-ce compliqué à comprendre pour les incultes fanatiques et les nationalistes hystériques de la souveraineté malagasy ?
    Il n’y a pas de meilleure manière de prouver qu’on est un K.on qu’en expliquant combien l’on est intelligent parce qu’on défend les projets Tanamasoandro , les buildings Miami, le stade des Barea et le Rova à la sauce orange.

  • 20 mars à 20:11 | FINENGO (#7901)

    @ Isandra (#7070)
    20 mars à 19:49 | Isandra (#7070) répond à lancaster ^
    Vatomena,
    Cela m’étonnerait pas si je regarde le comportement des Andrianas actuel, en particulier les andafys, ils sont tous sauf courageux.
    ***************************************************************************

    Eh ben oui la Vendrana Betsileo !!!
    Puisqu’à Babakotoland vous avez du courage à revendre, il vous en faudra des tonnes de courage pour affronter et gérer le Covid-19.
    Si officiellement il y a 3 cas confirmés, avec certitude et sans arrière pensée on peut s’autoriser à penser qu’il y aurait plus de la centaine sans que les autorités auraient pu mettre la main dessus, avec les vols venant de Chines qui avaient duré plus d’un mois et ceux qui d’Italie qui se déversaient sur Nosy Be il y a encore une semaine.

    Si la France dépêche 2 avions pour rapatrier ses ressortissants, c’est que la France le savait avant que le Bac-7 fasse son annonce officielle.

    A savoir si le Vazaha Taratasy d’Ambatomanga le Jomaka Betoko va se joindre à ceux qui vont se faire rapatrier, ne serait ce que pour une meilleure prise en compte au cas ou il serait infecté par le Virus.

    C’est le moment de démontrer vos capacités de pouvoir gérer la crise.
    Adieu Tanamasoandro et Miami beach.
    Adieu émergence..!!!

    Fini la COM pour couillonner la populace, aller au turf les Babakoto !!!

    • 20 mars à 20:31 | Jacques (#434) répond à FINENGO

      Bonsoir Finengo,

      Je viens aussi d’appeler la famille à Diego, elle ne réfute pas aussi l’existence de ces 3 cas. Qu’adviendrait-il si ce venait à se démultiplier ? Déjà ici en France les choses ne sont pas simples à gérer, eh ben à Mada...

      Bonne soirée à Vous.

    • 20 mars à 22:00 | FINENGO (#7901) répond à FINENGO

      @ Jacques (#434)

      Bonsoir Jacques,

      Aujourd’hui le Bac-7 annonce officiellement que 3 Personnes sont testés positifs.
      Mais à savoir si vraiment il n’y aurait que 3 cas.
      Vu le laxisme des autorités Malgaches qui aurait duré plus d’un mois avec des vols venant de Chine et jusqu’à récemment des vols venant d’Italie qui déversaient des italiens à Nosy Be.
      Sans prétention, ni de souhait malsain, comme je l’avait dit ici même il y 3 jours je crois, j’ai du mal à croire qu’à Madagascar il n’y aurait pas de cas en sachant que la Réunion, Maurice, Mayotte et les Seychelles sont atteintes.

      Bonne soirée.

    • 20 mars à 22:25 | Isandra (#7070) répond à FINENGO

      Finengo le pervers sénile qui se réjouit du malheur des autres,...!

      Je vous signale que les autorités Malagasy sont en étroite collaboration avec l’OMS, avec laquelle celles-ci ne peuvent cacher quoi que ce soit, tout doit se mettre sur la table, rien n’échappe leur vigilance,...

  • 20 mars à 23:09 | FINENGO (#7901)

    @ Isandra (#7070)

    20 mars à 22:25 | Isandra (#7070) répond à FINENGO ^
    Finengo le pervers sénile qui se réjouit du malheur des autres,...!
    Je vous signale que les autorités Malagasy sont en étroite collaboration avec l’OMS, avec laquelle celles-ci ne peuvent cacher quoi que ce soit, tout doit se mettre sur la table, rien n’échappe leur vigilance,...
    *******************************************************************
    Ecoute la Vendrana Betsileo, au lieu de dire que je me réjouie du malheur des autres, essaies d’assumer, au lieu de ramener ta grande gueule pour ne rien dire.

    Pourras-tu me dire depuis quand la France avait annoncé le rapatriement de ses ressortissants vivant à Madagascar en y envoyant deux A340, et seulement quand ton Mentor Bac-7 aurait annoncé les 3 cas positifs. et quand on sait que les 3 cas positifs sont de 3 vols différents, il est permis de croire qu’il y aurait plus de 3 cas sachant que la durée d’incubation peu aller jusqu’à 14 jours, sans compter qu’il pourrait y avoir des Porteurs sains.

    Puisque ton Mentor Bac-7 est capable de tout, c’est l’occasion pour qu’il puisse montrer aux peuple Malgache de quoi il en est capable, sans oublier le monde scientifique qui l’entoure.
    Au lieu de nous bassiner avec cette Merde de Tanamasoandro et de Miami Beach, qu’il nous démontre la capacité des Hôpitaux et des soignants Malgaches.

    Une fois de plus l’UNESCO vous a rappeler à l’ordre, je l’avais déjà dit il y a plus d’une semaine ici même que la Rénovation du Rova n’avait rien d’une rénovation par rapport au matériaux utilisés, et tu m’avais pris pour un KON.
    Là l’UNESCO confirme mes dires.
    Faites ce que vous voudriez de votre Rova, c’est votre bien. L’UNESCO ne vous oblige à rien.
    Le Perdant c’est vous mais pas l’UNESCO.

    Attention au Covid-19 la Vendarna Betsileo, le cornavirus ne tue pas que les pauvres.

    • 21 mars à 03:12 | Shalom (#2831) répond à FINENGO

      @Isandra (#7070) répond à FINENGO :
      En quoi Finengo est pervers sénile dans ces dires ? En rien, palabres gratuits de votre part. En revanche, vous devez vous réjouir que des personnes comme lui puissent vous dire les choses réelles en face ; bien sûr que ça vous fait mal mais au moins ça devrait être un moyen pour vous aider à bien réfléchir sur ce qui se passe réellement dans le pays : "ny maso mivontirika no atahorana satria mahita ny tay eo an-kandrinao".

  • 21 mars à 11:28 | Stomato (#3476)

    Hier le 20 mars à 21:20 | vatomena (#8391) répondait à Stomato ^

    >>Avant la colonisation les malgaches étaient des ignorants à part quelques centaines de sujets.<<

    Ils n’étaient pas vraiment ignorants. Leur niveau de connaissances ne correspondait pas à celui souhaité par les administrateurs coloniaux. D’où l’application assez stupide des formations dispensées en France métropolitaine. N’oubliez pas que les colons travaillaient dans la durée...

    >>Il fut un temps où en France les petits bretons étaient interdits de parler à l’école la langue de leurs parents. Idem pour les enfants malgaches scolarisés<<

    La raison de cette interdiction était la nécessité de faire en sorte que toutes les personnes du pays parlent la même langue. Et l’état avait pris toutes les mesures nécessaire pour que cet objectif soit atteint.
    Lors de la "malgachisation" l’état malgache a-t-il fait la même chose afin que tous les citoyens malgaches puissent parler la même langue, à l’exclusion des patois régionaux ?
    En France il n’y avait pas que les bretons visés par cette interdiction de parler la langue bretonne, les autres régions de France étaient à la même enseigne.

    >>’’Nos ancêtres les Gaulois" -répété chaque jour- était un sorte de promesse qu’un jour tous les malgaches seraient un jour à égalité" avec les français... Ralaimono y avait cru<<

    Si vous interprétez cette phrase de la sorte, pourquoi pas.
    Mais force est de constater que les malgaches n’en ont pas voulu, ils ont préféré l’indépendance.
    Dans la vie il faut accepter ses décisions, et les assumer. Les regrets qui vont avec aussi.
    Quand un adolescent quitte le milieu familial il doit se prendre en charge... quoiqu’il arrive, surtout quand les parents disparaissent.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS