Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
vendredi 18 juin 2021
Antananarivo | 08h34
 

Santé

Crise sanitaire

Les prix des médicaments anti-covid désormais affichés dans les pharmacies

jeudi 22 avril | Mandimbisoa R.

Les tarifs recommandés pour les médicaments destinés au traitement contre la Covid 19, seront désormais affichés dans chaque officine. Une décision prise à l’issue d’une rencontre entre le ministère de la Santé publique, du ministère de l’Industrie, du Commerce et de l’Artisanat ainsi que l’Ordre national des pharmaciens (ONP). Récemment, les spéculations sur les médicaments et la recrudescence des ventes illicites sur les réseaux sociaux ont été dénoncées par le président de la république lui-même, il avait annoncé la prise de mesures face à cette situation.

Azithromycine, Magne B6, Vitamine C, Paracetamol, Zinc, Hydroxychloroquine, CVO Tambavy, CVO +, Dexamethasone, Lovenox sont les principaux médicaments utilisés dans le protocole anti-covid dans le pays. Dans les hôpitaux, centre de traitement de la Covid-19 (CTC) ou Centre de Santé de Base (CSB), ils sont officiellement gratuits. Toutefois force est de constater qu’avec la récurrence des ruptures de stocks au niveau de ces établissements, les usagers doivent trouver d’autres moyens pour s’en procurer, de même pour ceux qui se soignent à domicile et qui consultent des médecins privés.

Ces dernières semaines, la flambée de prix de certains médicaments a suscité la grogne de la population. Les médicaments les plus demandés sont les plus touchés par cette hausse. A Madagascar, le prix de vente du médicament est libre dans la limite d’une marge fixée par l’ONP et le syndicat pharmaceutique, à 20% pour la vente en gros, et 35% pour la vente au détail. Toutefois, le gouvernement ne dispose pas de système de surveillance des prix et les pharmaciens ne sont nullement tenus de mettre à disposition du public les informations relatives aux tarifs appliqués à leurs produits même si une limite de marge leur est imposée. Ainsi, de grandes différences de prix peuvent être observées d’une pharmacie à un autre, ce qui pose le problème de l’accessibilité financière.

17 commentaires

Vos commentaires

  • 22 avril à 12:08 | arsonist (#10169)

    Des médicaments anti-covid ?
    Vous voulez-dire ceux ou comme ceux qui entraient dans le protocole qui avait guéri Donald ?
    Ils ne sont même pas encore validés par aucune commission officielle dans le monde .

    • 22 avril à 12:26 | Jipo (#4988) répond à arsonist

      La nivaquine que Madagascar utilise depuis toujours fait tres bien l’ affaire inutile d’ en afficher le prix c ‘est peanuts !
      mais comme notre kombajoelina sait tres bien le faire, bigpharma se frotte déjà les mains, à moins qu’ il ne signe avec le sputnik ce qui m’ étonnerait masiakabe 🤔

  • 22 avril à 12:16 | Jipo (#4988)

    J’ aime bien la photo de la pharmacienne qui cherche désespérément le fameux fanafody anti coronadala au milieux des douleurs et fièvres contre les maux de têtes 😂 .
    Quel prix afficher pour un produit qui n’ existe que dans la tête des conspirateurs lobbyistes de la santé et finance , pour couler l’ économie mondiale et faire main basse sur la classe moyenne qui a encore l’ indécence d’ être propriétaire !
    Endetter les Pays sur plusieurs générations, à moins qu’ un deal de l’ annulation de la dette en échange d’ un revenu universel .
    Ce que disait cette essentielle C Lagarde les non essentiels seront heureux non pas d’ être propriétaire mais juste d’ avoir un emploi !
    Les autres et bien vous le devinerez peut etre , sachant que l’ euthanasie va être légalisé, (rivotril) avant d’ être comme le vaccin :obligatoire, faut bien éradiquer toutes ces bouches non essentielles qui ne demandent qu’ à manger et qui ne servent à rien .
    Jipo arrêtez de konspirer et dire des konneries !
    Ils ne veulent que votre bien et surtout votre vola , quant à votre santé, comme de leur 1ère culotte .

  • 22 avril à 12:50 | mamabe (#873)

    A ce jour, il n’y a pas encore de traitement anti-covid. Des traitements spécifiques sont à l’étude
    L’association azithromycine et hydroxy chloroquine n’est plus recommandée dans la prise en charge de la Covid , en raison de son inefficacité et de la toxicité cardiaque. Il ne faut s’étonner si le nombre de décès augmente
    https://sfpt-fr.org/covid19-foire-aux-questions/1107-l-azithromycine-est-elle-efficace-pour-prevenir-ou-traiter-l-infection-par-coronavirus

  • 22 avril à 15:17 | kartell (#8302)

    La vente des médicaments semble également échapper à un pouvoir qui fait mine de diriger une situation confinée alors qu’il ne fait que de la subir, contraint et forcé, à l’insu de son plein gré !...
    Car afficher les prix demeure une bonne idée plus que basique sauf qu’aucune contrainte tarifaire n’est imposée pour vendre ces médicaments aux approvisionnements à géométrie très variable !...
    Le gratos a son interêt à partir du moment où l’offre est importante mais ici, il s’épuise vite et oblige le malade à s’approvisionner vers des circuits parallèles où l’attendent les profiteurs de l’occase et les contrefaçons chinoises d’autant que ce marché du médoc devient juteux pour ses fournisseurs mercantiles et ses revendeurs gagnants/ gagnants !...
    Bref, on voit aussi qu’en matière de salubrité publique pour l’accès libre aux médicaments le pouvoir se voit imposer la loi d’un marché très libéral au détriment d’une demande qui elle est contrainte à subir un état des lieux où chacun fait comme il lui plaît, plaît ou presque !...
    Cette absence de régulation du marché du médicament n’a rien de bien surprenant dans une société livrée aux plus opportunistes discrètement charognards mais elle prend à ce jour, une connotation particulière en touchant à la santé publique en cette période de pandémie virulente..
    La rustine proposée par le pouvoir est d’une piètre qualité version minima minimale mais pourrait-il en être autrement lorsque l’on avait claironné à ceux qui voulaient l’entendre que cette pandémie,ce serait pour les autres ?...
    C’est une victoire à la Pyrrhus qui prend ainsi forme et qui se profile désormais à l’horizon chargé et incertain malgré un opportunisme de façade affiché par un pouvoir déstabilisé et fort dépourvu de se voir démasquer de la sorte ...

  • 22 avril à 15:40 | DadatoaDany (#10284)

    Zieutez cette vieille vidéo, et comparez les faits d’alors à ceux d’aujourd’hui.

    la fiole du druide rajoel.

    • 22 avril à 18:52 | DadatoaDany (#10284) répond à DadatoaDany

      fiole ne rime pas avec folie,
      joel le fait assez bien avec geôle.

      Le concédé cachait son jeu de façade tous les jours, c’est un équilibre des plus instables.
      Le mari volage trompait sa femme tous les jours, jusqu’au jour.

  • 22 avril à 16:13 | Turping (#1235)

    Sans blablater ,le médicament anti-covid n’existe pas .De ce côté ,les médecins n’ont pas le même avis .
    Rappel : le covid avec ses variants sont des infections virales contre lesquels il n’existe de remède miraculeux ni de médicaments à part les réactions immunitaires d’où l’intérêt du vaccin efficace qui pourrait induire des anticorps efficaces contre l’intrus pathogène .
    Lorsque l’organisme est confronté à un pathogène qu’il a déjà combattu, il active des défenses immunitaires, sollicitées lors de la première attaque, et qu’il a conservées en « mémoire ». Ces défenses font partie de l’immunité adaptative et comptent parmi elles les lymphocytes T, globules blancs qui possèdent des molécules à leur surface leur permettant de reconnaître différents agents pathogènes. Le système immunitaire a une « mémoire » qui peut aider contre la COVID-19,d’où l’intérêt de se faire vacciner avec un vaccin efficace .
    - Sans être vacciné ,l’individu qui a contracté le covid avec de défense immunitaire faible pourrait tirer sa révérence suite aux complications et détresse respiratoire dans la plupart des cas contrairement à ceux qui ont de défenses immunitaires robustes .

  • 22 avril à 17:57 | lanja (#4980)

    Oui .... les traitements anti covid existent, à Madagascar , ils se trouvent uniquement dans les cerveaux des fozas !

    • 22 avril à 21:16 | olivier2 (#9829) répond à lanja

      Monsieur Lanja..

      Allez au bout des choses..

      La direction de l IMRA est en cause, et mérite sanction..

      Sanctionnez ..denoncez les usurpateurs qui ont malgré tout des zamis « anti fozas »..

      Une belle bande d usurpateurs..

      Dites le ..

      Aurez vous ce courage ?

      Liberez vous..

    • 22 avril à 21:21 | arsonist (#10169) répond à lanja

      À Madagougou il existe bel et bien plusieurs traitements anti covid19 .
      Comme lanja l’a dit .
      Et moi , arsonist , je confirme .
      Tant pis pour les jaloux !

  • 23 avril à 07:00 | poiuyt (#584)

    Citation pour Shalom :

    Ambulances Covid : EFA navadika Ho chiffre kô !!!
    Manao azy tsy ho tratrin’ny aloka ko !
    1- Doublon, vitavita ho’azy
    2- Bômbô sisety, vitavita ho’azy
    3- Ekrà plat, vitavita ho’azy
    4- Vola fanampiana, vitavita ho’azy
    5- VOLAMENA 73,5 k, vitavita ho’azy
    6- Ambilansy covid ????????????
    TSISY KLÉ TSONY FA TSY MAINTSY WAINA.
    Mitranga ihany ’ty NY TAY NAFENINA.

    (Citation)

  • 23 avril à 08:29 | ravalitera (#10915)

    abracadabra les médocs contre le covid sont gratuits !
    abracadabra les prix vont être affichés

  • 23 avril à 12:03 | Isandra (#7070)

    Ça fait longtemps qu’on attendait cette décision :

    Suspension des émissions télés et radios, qui pourraient entacher le trouble public
    Loi 91011 :
    6° De prendre toutes mesures pour assurer le contrôle de la presse des publications et des émissions de toute nature et interdire celles qui sont de nature à perturber l’ordre public ou à mettre en danger l’unité nationale ;

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS