Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mercredi 4 octobre 2023
Antananarivo | 19h32
 

Editorial

Les chroniques de Ragidro : Identité, binationalité, culture… De quel progrès rêvons nous ?

lundi 26 juin | Lalatiana Pitchboule


Les débats sur la binationalité [1] de Andry Rajoelina font écran de fumée sur un sujet essentiel qui pourtant doit s’y rapporter : quelle est l’identité du projet économique que nous voulons pour le pays ? Quelle est la trajectoire que nous voulons lui tracer ? La question du modèle de développement que nous devrions définir est là : quel est le train que nous voulons prendre ? Où voulons nous qu’il nous mène ? Et à quelle vitesse ?

Rien ne m’a tant irrité dans les initiatives du dirigeant actuel que les annonces de Miami sur Pangalanes (à part l’idée à peine plus saugrenue de l’importation de girafes et d’éléphants). Pourquoi cette irritation ? Parce que le projet reflétait plus que tout autre la superficialité d’une pensée socio-économique qui ne se préoccupait pas de l’élaboration d’un schéma de développement adapté aux réalités du pays et de sa culture…

Le manara-penitra érigé en principe. Le plagiat d’un canevas aberrant et inatteignable…. Sans la moindre démarche conceptuelle.

La prospérité est un souhait partagé. Mais a-t-on envie d’un modèle de création des richesses établi par un ordre rationalisé à l’occidentale qui caractériserait une exploitation forcenée au profit d’une minorité sans préserver les équilibres fondamentaux ?

Ce rêve, c’est celui que le monde dit évolué a fait du progrès humain. Mais, aujourd’hui, de quel progrès humain rêvons-nous en fait ? A quoi voulons-nous qu’il soit fait référence en termes de développement ? A quels indicateurs voulons-nous accrocher la projection de notre futur ?

On nous impose de fait de suivre une voie balisée par d’autres que nous, aux jalons fixés par d’autres que nous, sur un référentiel qui ne nous correspond pas… Et on nous demande de hâter la cadence pour rattraper un train occidental parti il y a quelques siècles. A-t-on seulement envie de prendre ce train ?

Les maîtres mots « développement, émergence économique, croissance, lutte contre la pauvreté, OMD, ODD » sont les concepts clés de la doxa dominante qui caractérise un rêve que l’Occident a exporté dans le monde à la faveur de son avantage technologique et financier.

Le paysan de Betafo, à la fin de sa journée de travail ne se préoccupe pas de savoir s’il est développé, émergent ou s’il appartient à un pays moins avancé ou pas. Il ne s’inquiète que de la performance de ses pratiques, et de la qualité de sa prochaine récolte et de sa distribution. Et comme tout le monde, il n’aspire qu’à un accès normal à l’eau potable, à l’électricité, à des conditions de circulation viables, à des soins de santé àn sa portée … Est-il besoin de lui faire miroiter des gratte-ciel, des autoroutes et des échangeurs … Ou des téléphériques ?

Il n’y a pas de modèle ni absolu ni universel. Les « développements réussis » de Singapour, ou de la Corée, ou de la Chine d’aujourd’hui sont le reflet de chemins, d’histoires, de cultures spécifiques et il ne sert à rien de calquer ou même de prendre exemple sur l’une ou l’autre de ces expériences socio-économiques sur un environnement qui n’a strictement rien à voir.

Mais quel sens voulons-nous donner au mot modernité ? Est-ce la modernité d’un Miami sur Pangalanes avec ses symboles, ses bâtiments de grande hauteur, ses ponts, ses canaux ses jet ski et autres kite surfs ? Ou est-ce une modernité tournée vers plus de durabilité des technologies, des villes, de l’agriculture pour un épanouissement des individus qui soit plus proche de ses matérialités.

Il faut désormais penser ce que nous voulons de notre futur… Sans se laisser aller à des logiques ni d’euphorie (celle-ci est difficile) ni de désespoir . Il s’agit d’engager un effort de réflexion critique sur nous-mêmes, sur nos réalités et sur notre situation dans le monde pour pouvoir nous représenter et nous projeter.

N’est-il pas temps d’imaginer (et peut-être de promouvoir à l’extérieur quand la civilisation technicienne occidentale vit elle-même une perte de sens ) une vision différente de la vie sociale telle que nos valeurs malgaches pouvaient la prôner et qui fondait un rêve commun de vie, d’harmonie, de sens.

N’est-il pas urgent de fonder une utopie ? Il ne s’agirait pas ici de se laisser aller à une rêverie. Il s’agit de réfléchir aux espaces possibles du réel à faire émerger par la pensée et par l’action .

Le défi consiste à articuler une pensée qui porte sur le destin du pays en scrutant à la fois le politique, l’économique, le social, le symbolique, le culturel … Là où s’énoncent de nouvelles pratiques, de nouveaux discours. On a ici les éléments qui peuvent fixer les enjeux d’un propos politique actualisé et de sa méthodologie de travail.

« Il s’agit de décrypter l’émergence d’une nouveauté radicale, de penser le contenu des projets de société, d’analyser le rôle de la culture » (Felwine Sarr)

Travailler sur la culture c’est caractériser comment les différents segments qui constituent le substrat culturel de notre communauté nationale et émigrée en termes de relation vis-à-vis de la mondialisation peuvent ils envisager un modèle de développement.

Fonder l’économique sur le culturel exigera de mieux comprendre et analyser ce qui fixe respectivement les choix et comportements socio-économiques individuels et collectifs des membres de ce substrat. En gardant à l’esprit que la hiérarchie des buts et objectifs que peuvent s’assigner par culture les individus et les groupes caractérisera les modes de régulation à mettre en place.

Il s’agit de produire un discours qui saisisse les fondements des pratiques économiques observées chez chacun de ces groupes. On est ici pleinement dans des logiques de traitement et prise en compte des COMMUNS dans des considérations où prime la conception d’une économie au service de la communauté.

On ne peut toutefois pas se soustraire au principe d’un monde qui évolue, d’une mondialisation qui est désormais irréversible. C’est là la difficulté et la subtilité nécessaire dans une réflexion de ce type.

Les choses tournent autour de la notion de modernité et de progrès … Il faut juste caractériser (et prioriser) les éléments de l’avancée auxquels on veut adhérer ? A quel délai ? Selon quel plan de développement ? C’est un débat intéressant. Pouvait-on vraiment faire confiance à un jeune ambitieux focalisé sur des logiques d’image et de pouvoir pour initier et animer ce sujet ? Devra-t-on encore le refaire ?

Bien évidemment, non.

Patrick Rakotomalala (Lalatiana PitchBoule) – 25/06/2023

-----

Notes

[1Binational assumé moi-même, je reste toutefois choqué par l’hypocrisie et la manipulation. Pouvait-on en espérer mieux ?

54 commentaires

Vos commentaires

  • 26 juin à 13:49 | rakotobe (#7825)

    Très bon papier de référence, qu’on se le dise...
    Analyse Juste et louable à garder sous le coude et à diffuser surtout auprès de ceux et à celles qui prétendent diriger ce Pays.
    Préalable : réflexion sur une idéologie de rupture. Identifier clairement les vrais responsables du saccage monumental de ce pays depuis l’indépendance théorique de Madagascar. Démarche sanitaire pour l’avenir de l’ensemble de la communauté.

    • 26 juin à 14:44 | bekily (#9403) répond à rakotobe

      Dommage que Patrick Rakotomalala ait seulement conclu en qualifiant Rajoelina de "jeune ambitieux"
      C’est lénifiant !
      Dommage cette propension permanente à chercher à attendrir un steak de zébu caoutchouteux tenace !
      Le drame malgache est que l’économie entière du pays est ASSERVI PAR L’ORGANISATION MAFIEUSE A LA TETE DE L’ETAT !
      Que Rajoelina est à la fois COMPLICE-BENEFICIAIRE et HOMME DE MAIN de la MAFIA hyper puissante de RAVATOMANGA , gangster sans doute associé à quelques potentats karana vazaha taratasy aussi...

    • 27 juin à 16:46 | Ibalitakely (#9342) répond à rakotobe

      Betsaka ny fanodikodinan-dresaka tahaka ny hoe trinationalité sa quadrinationalité sns, fa ny fanontaniana & ady hevitra ilaina & tokony atao ohatra dia ny hoe :
      1)- vazaha sa tsia i : Joseph Gallieni, Charles de Gaule, Emmanuel Macron & André Rajoël ??
      2)- Matimaty foana ve izany ireo mahery fo tia tanindrazana/tanintaranaka ohatra t@ 1947 na 1972, fa aleho ihany vazaha no mitondra ??
      3)- Izany koa ve kay no nahatonga an’I André Rajoël tsy namaly mihintsy na dia kely tamin’izay nolazain’I Macron t@ izy nadalo (2020 sa 2021 ??) tao @ Nosy Miparitaka ka nanao hoe “ici c’est la France” ?? Fara faharatsiny André Rajoël mba niteny hoe “ianao mon cher compatriote moa aza tonga dia miteny an’izany fa itsika mody mbola eo am-pifampidinihina ange izao e !!”.

    • 2 juillet à 11:31 | André (#8563) répond à rakotobe

      Le pire des pires qui puisse arriver a notre PAYS
      C’est que papy ravalomanana se représente ....il vient d’officialiser sa candidature
      Papy a les mains rouges de sang ... rouges comme sa cravatte qu il adore
      Papy a tué ... fait tué ....assassiner .... volé et emprisonné riche et concurrents pour prendre leur place, leurs affaires ou leurs fortunes ... en complicité avec son ami Sila aujourdhui décédé
      Et tous ces imbéciles de GASY qui sont a genoux devant papy dade le criminel ... condamné a perpet .....a mourir de rire
      Jamais l’on ne verrait celà en Europe
      C’est pour celà que notre beau pays n’a pas d’élégance ....

    • 5 juillet à 09:33 | Ibalitakely (#9342) répond à rakotobe

      Fa ny tena mampalahelo amin’ity resaka ity dia ny fiatsarambelatsihy ataon’ny mpitondra frantsay. Fantany tsara (en toute connaissance de cause) satria izy no nanome ilay naturalisation fa efa lasa Frantsay André Rajoël & efa nanary ny fizakana ny zom-pirenena Malagasy, fa t@ 2013 nopetafany t@ ni...ni aloha, dia rehefa tonga ny 2018 dia navelany nilatsaka ihany fa ... betsaka ny fepetra nataony tan’i André Rajoël ka anisan’izany ny momba ny Nosy Miparitaka [ici c’est la France, dia nangina tanteraka ilay lasa vazaha mipetraka ao Ambatobe].

  • 26 juin à 15:48 | Albatros (#234)

    Merci à Patrick Rakotomalala (Lalatiana PitchBoule), pour son analyse que je partage, au moins, à 99% !.
    Je suis aussi sensible à la remarque de Bekily (post de 14:44) !.
    Je pense aussi que si Andry Raloelina a agit plus en "professionnel" du "showbizz" qu’en connaisseur des besoins du Peuple gasy, une grande partie de la misère dans laquelle se débat le Vaohaka, provient de la main mise d’une petite minorité (Mafia ou pas !), qui tirent les ficelles dans l’ombre !.
    Comme Rajoelina, cette "minorité" ne pense qu’à elle et à ses bénéfices !.

    • 30 juin à 12:32 | el che (#344) répond à Albatros

      Bonjour albatros,
      J’adhère plutôt favorablement à ce qui est écrit. Toutefois, je reste persuadé que le salut de madagascar passera d’abord par la lutte contre la corruption, qui est en phase de devenir atavique dans le pays. Je parle ici d’une vraie lutte, contrôlée par la population, et non par les corrompus.
      Cette corruption, est le moyen pour une minorité d’accéder à la gloire et puissance, en un temps record.
      Cette veule ascension se fait sur le dos de ceux qui suent eau et sang pour relever le pays.
      Cette corruption rampante, permanente doit être combattue avec force par le petit peuple.
      A Mada, l’exemple ne vient pas d’en haut. Comme le dit souvent Bekily, une poignée de mafiosi entraîne le pays dans styx bourbeux où nulle ombre ne pénètre...
      Cet avec beaucoup de consternation, que je vois ces " bemolotra" s’ériger en juristes de circonstance et donner sans rire des interprétations des plus fallacieuses de l’art.42 pour défendre Pinocchio en chef...
      C’est avec désolation de voir des juristes, érudits et intellectuels être happés dans ce grand trou béant de la mauvaise foi et de la manipulation.
      De quel droit un Ravatomanga, simple citoyen, peut - il avoir de tant de pouvoirs au sein de l’état, sans être nullement inquiété ? Comment peut- on admettre cette mainmise d’un seul homme sur la majeure partie de l’économie ?
      Comment des chefs d’administration peuvent-ils piller dans le cadre de leurs fonctions ?
      Sans combat, sans prise de conscience collective, pas de Salut !.

  • 26 juin à 17:26 | kartell (#8302)

    Vous dénoncez à juste titre, les tentatives du régime de vouloir coller/ copier, ce qui se ferait de mieux, ailleurs, sans tenir compte, des réalités endémiques dans sa culture, ses croyances et surtout dans ses besoins, vitaux..
    Importer à grands frais, des réalisations dont on ne sait pas quels impacts, elles pourront avoir sur le quotidien est un jeu proche de la roulette russe !..
    En réalité, le plaisir du prince devrait être aussi celui d’une majorité à laquelle on a rien demandé, sinon de se taire et d’applaudir !..
    Imposer un modèle dans une société où l’essentiel est absent, en permanence, laisse guère de chance de convaincre une majorité de son utilité à l’installer, à grand frais..
    C’est le décalage entre les aspirations d’un homme, plutôt que d’un régime et d’une majorité de citoyens qui rend le constat indigeste …
    Visiblement, on se trompe de cibles dans une société malade de son système électoral qui transforme un mandat électif en un vaste champ d’expérimentation, proche des ronds dans l’eau où la seule gagnante est une infime minorité !…
    La binationalité s’invite au débat comme la goutte qui fait déborder le vase d’une outrecuidance, à la hauteur du personnage, dans un hors-jeu, proche du carton rouge …
    Avoir tu cela, c’est avoir menti à tout un peuple pendant une décennie tout en surjouant un panafricanisme qui, désormais, avec le recul, sonne creux et l’imposture ..
    Bref, il serait grand temps de réagir, mais, de quelle manière ?,lorsque l’on sait que tout est verrouillé par ce régime qui s’installe dans la durée, quelles que puissent être les échéances électorales, futures !…

  • 26 juin à 20:50 | Saint-Jo (#8511)

    (i) Ah ! ce pique-nique en Haute-Savoie ! Ces retrouvailles estivales millésimées 2023 avec les potes ! Et ces inévitables rigolades chansonnières poussées plus à pleins poumons qu’avec talent !
    Bof ! L’essentiel est de rigoler ensemble !
    [Je cite]
    "Je n’suis qu’un "soulman" ! (écoute ça , baby !)
    "J’suis pas un "’superman" ! (loin de là !)
    "Juste moi, mes délires, j’n’ai rien d’autre à offrir.
    ’’Mais je sais qu’en fait c’est déjà ça !"

    (https://www.youtube.com/watch?v=69ptYXvUo7M)

    (ii) Mes potes connaissent les problèmes de mes compatriotes résidents à Madagougou.
    Je leur expiqué succintement que :
    l’attribution de la nationalité française par l’état français au personnage politico-médiatico-public madagougouesque ,
    le DJ bac-3 faikam-boto 6e d’âne de cas raté ,
    a été tenue rigoureusement secrète depuis 2014 , année de son attribution ,
    avant dêtre révélée ce mois de juin 2023 au grand public par un grand quotidien français !

    Et je leur ai fait le résumé CHRONOLOGIQUE du déroulement de cette affaire, comme suit !

    1) Début 2009 , soutenu par Sarko , l’alors locataire de l’Elysée , le DJ bac-3 Rajoelina faikam-boto devint filoha à Madagasikara , à l’issue d’un putsch. [çà, ils le savent déjà]

    2) Sarko est battu aux Présidentielles de mai 2012 . Hollande est le nouveau Président de la République Française.
    [Ceci, ils ne le savaient pas !] Reçu au Quai d’Orsay par le ministre Français des Affaires Étrangères de l’époque , Laurent Fabius , le putchiste DJ bac-3 Rajoelina faikam-boto a été notifié par le pouvoir français en exercice de l’époque de ne pas se présenter aux prochaines élections présidentielles gasy . Le putschiste DJ bac-3 Rajoelina faikam-boto a obtempéré.

    3) [Ceci aussi, ils ne le savaient pas !] Du coup , en décembre 2013 Rajaonarimampianina fut élu filoha. Le putschiste DJ bac-3 Rajoelina faikam-boto partit se réfugier en France .

    4) [Et ceci est un scoop pour eux !] En 2014 , c’est-à-dire moins d’un an après son arrivée en France , le JO français publie que la naturalisation française a été attribuée au putschiste DJ bac-3 Rajoelina faikam-boto . Toudiou ! Que ça a été très rapide , hein ! Moins d’un an après son installation sur le territoire français , dis donc !

    5) En mai 2017 , la gauche perd les Présidentielles françaises. Macron devient Président de la République Française .
    La frange sarkoziste de la droite française pousse le désormais bi-national franco-madagougouesque DJ bac-3 Rajoelina faikam-boto à poser sa candidature aux prochaines élections présidentielles à Madagougou .

    6) En 2018 le binational franco-gasy DJ bac-3 Rajoelina faikam-boto devient filoha au terme d’ élections , pièges à cons.

    7)[Je leur ai révélé ceci]. Depuis quelques jours en ce mois de juin 2023 , des Gasy et des Zanatany remettent en question le droit du bi-national franco-madagougouesque DJ bac-3 Rajoelina faikam-boto 6e d’âne de cas raté de briguer le poste de filoha , en vertu du droit constitutionnel madagougouesque .

    Après ça, nous parlions des choses et d’autres , comme aux retrouvailles des autres années.
    Beaucoup de sujets qui entretiennent la bonne humeur !

    • 30 juin à 07:00 | vatolahy (#11348) répond à Saint-Jo

      "Civis romanus sum ," 500,1000 , 1500 ans apres les invasions romaines dans l’ancien empire on était fier d’avoir hérité de la civilisation romaine__Rien à voir avec les tristes sires qui à tous les échos se targuent aujourdhui d’etre parisien

  • 28 juin à 10:41 | Isambilo (#4541)

    Il faudrait certainement commencer par savoir qui nous sommes.
    La réponse est : nous appartenons à l’aire linguistique, et donc culturelle, austronésienne. Notre langue est austronésienne, donc notre mode de penser, nos valeurs, le sont aussi. C’est l’Indopacifique avec toutes ses variétés et ses richesses.
    Il n’y a aucun intérêt à imiter l’Europe occidentale, d’autant plus qu’elle commence à s’éclipser dans tous les domaines. Rakotomalala l’a bien souligné.

    • 28 juin à 11:24 | lé kopé (#10607) répond à Isambilo

      Le japon, ou la Corée du Sud sont des modèles du genre , qui ont su imposer leurs cultures , tout en s’adaptant aux défis technologiques qui s’invitent dans notre vie quotidienne , notamment , l’intelligence ...Artificielle . Nous avons les moyens pour revenir à l’essentiel , et être en accord avec nos valeurs , mais c’est la volonté Politique qui fait défaut .Il n’est jamais trop tard pour bien faire .

    • 28 juin à 13:18 | Shalom (#2831) répond à Isambilo

      👍👍👍👍👍👍👍👍👍

  • 28 juin à 16:37 | plus qu’hier et moins que demain (#6149)

    Aesalaamo alaikoum
    Enfin une éclaircie dans le ciel sombre de notre histoire voire de notre civilisation de pays colonisé n’est-ce-pas ? Quand les intellectuels se posent les bonnes questions mais ne proposent pas les bonnes solutions ni ne passent pas à l’action, que peut-on espérer pour le futur ? Rien n’est-ce pas ?
    C’est certes plus qu’hier pour l’auteur concernant cet éditorial n’est-ce-pas ? A-t-il ouvert "la boîte de pandore" voire donner la clé pour faire sortir notre pays de sa léthargie actuelle pour positiver la réflexion ? La réponse est non évidemment au vu du nombre de réaction responsable sur un sujet aussi important bien sûr.
    Je lui souhaite tout de même du courage car le chemin qu’il veut emprunter est non seulement difficile mais plein d’embûches aussi de l’intérieur que de l’extérieur n’est-ce pas ? J’espère plus de réaction sur cet editorial si intéressant.

    • 28 juin à 16:50 | plus qu’hier et moins que demain (#6149) répond à plus qu'hier et moins que demain

      En 1980 on a proposé le sujet de malagasy suivant pour le Bacc série D première session :
      Hazavao araka ity ohabolana ity NY fiheveran’ ny Ntaolo malagasy ny atao hoe fandrosoana :" Adala izay toa an-drainy, manova fatsakana vaky siny"

    • 28 juin à 16:58 | Isambilo (#4541) répond à plus qu'hier et moins que demain

      S’il avait déjà la réponse, il n’aurait pas posé la question.

    • 30 juin à 07:05 | vatolahy (#11348) répond à plus qu'hier et moins que demain

      Notre léthargie actuelle ,dites vous .Je pense plutot au mora mora ancestral que le Colon n’a pu dissiper .C’est notre art de vivre

  • 28 juin à 17:15 | plus qu’hier et moins que demain (#6149)

    La nature a horreur du vide et si les intellectuels ne prennent pas leurs responsabilités les moins que rien en connaissance et savoir vont se hisser en messie pour diriger ce pays n’est-ce pas ? A qui la faute ? La réponse comme la responsabilité se trouve en nous n’est-ce pas ?
    Mon pseudonyme de "Plus qu’hier et moins que demain " résume tout su cet éditorial n’est-ce pas ? Je souhaite à tout le monde de l’adopter aussi bien dans ses réflexions que dans ses actions pour le bien du pays et de sa population pour qu’on puisse avancer dans la bonne direction. Ne soyons plus des tatous dans une incendie de forêt voire cet éditorial mais des colibris qui font leurs parts pour éteindre le feu voire pour développer notre pays : Est-ce trop demandé en son état mal en point actuel ?

    • 28 juin à 17:21 | plus qu’hier et moins que demain (#6149) répond à plus qu'hier et moins que demain

      Je fais référence à "la légende du colibri" de Pierre Rabbi sur cette dernière intervention.

    • 28 juin à 19:19 | bekily (#9403) répond à plus qu'hier et moins que demain

      c’est généreux d’intention....
      malheureusement Madagascar n’est plus pauvre ....mais de plus en plus MISERABLE et en cela accéléré par les veuleries et C.......ries du Bouffi
      Pour défendre nos compatriotes ....le monde de bisounours n’a plus place.....
      On lutte contre une LOGIQUE DE SURVIE , seule logique du peuple malgache maintenant !!!!

  • 28 juin à 17:34 | plus qu’hier et moins que demain (#6149)

    Sauvons d’abord notre pays à l’image de ce qui s’était fait pour retrouver le mini sous-marin Titan avant qu’ il ne soit trop tard comme pour ce dernier et règlons nos comptes après concernant les responsabilités dans cette tragédie n’est-ce-pas ?

    • 30 juin à 07:49 | vatolahy (#11348) répond à plus qu'hier et moins que demain

      Bekily - Soyons responsables .Un seul DJ ne peut pas détruire tout un pays de 20 millions d’habitants. il lui faut des millions de comparses,de coopérants

  • 28 juin à 18:24 | ANTICASTE 2 (#11437)

    Mince des austronésiens affirmés à Madagascar !
    Que pensent ceux de souches Africaines ,sont-ils au courant ou subissent ils cette forme de colonisation ?
    Et puis l’Austronésie ,c’est aussi loin géographiquement et culturellement de l’Europe !
    les japonais en exemple ,ben il y a du boulot dans les cerveaux (lents) !

    • 29 juin à 19:53 | Isambilo (#4541) répond à ANTICASTE 2

      Mossieur Bamboula,
      Il existe des instruments pour mesurer les distances. Madagascar est à 6000 km de la Mer de Java (ajoutons-y la mousson et les courants marins. Ce sont des chercheurs français qui ont fait les études sur ce point) et à 10000 km de la France à vol d’oiseau.
      Autre question ?

  • 29 juin à 11:12 | plus qu’hier et moins que demain (#6149)

    Isambilo ne connaît-il pas la réponse à sa question lorsqu’il a demandé à son grand-père qui ne cesse de grignoter en chemin : " Aiza ho aiza n’i tsy mahalala kely isika izao r’ingahirainy ? Eo an-tampony samy reraraka r’ilay Koto a !" n’est-ce-pas le cas de la mondialisation actuelle ? De même le maître qui pose des questions à ses élèves ne connaît-il pas la réponse ? Mon cher Isambilo légendaire !

    • 29 juin à 19:56 | Isambilo (#4541) répond à plus qu'hier et moins que demain

      C’est parce que je ne connais pas la réponse que je pose la question.
      Quant à votre pseudo ... n’oubliez pas qu’il y a des gens qui conservent les écrits.
      En tout cas, les réponses ne sont pas dans le Coran, votre référence.

  • 29 juin à 22:26 | kunto (#7668)

    KUNTO ny Patriote Malagasy

    Nous voulons juste JIRO / RANO à volonté et un pays propre ... Et on se débrouillera 😇

    Que DIEU réveille nos dirigeants 😇😇😇

    • 29 juin à 22:29 | kunto (#7668) répond à kunto

      La Côte d’Ivoire revends de l’électricité à ces voisins ( 20 ans de travail ... ) , moralité : " quand on veut on peut " .

    • 30 juin à 07:56 | vatolahy (#11348) répond à kunto

      Les enfants gatés sont les premiers à casser leurs jouets. Que sont devenues les conduites d’eau,les centrales électriques,les voies ferrées....

  • 30 juin à 10:04 | ANTICASTE 2 (#11437)

    Isamboula,
    La distance entre Mada et les iles Tonga ( d’ou vous êtes originaires, selon les études génétiques)est de 13 667 km !
    Il y a juste à taper une phrase sur google pour trouver cette information !
    Faut sortir de ta brousse le dimanche après la messe !
    Faut faire attention a ce que tu écris ,google est très rapide !
    Donc géographiquement ,l’Europe est plus proche de Madagascar !
    Par contre culturellement c’est l’inverse ,vous devriez envoyer vos enfants étudier la bas et y prévoir des centres d’hébergements en cas de crise grave à Mada ,ce qui ne tardera pas a arriver !
    J’espère que tu habites près d’Ivato car les premières heures seront cruciales !

    • 1er juillet à 19:18 | Isambilo (#4541) répond à ANTICASTE 2

      Bamboula est toujours aussi ignare. Qui a écrit Tonga ??
      Quand on est simplet, c’est pour la vie. Malheureusement ça se reproduit plus vite que les lapins.

  • 30 juin à 10:09 | plus qu’hier et moins que demain (#6149)

    Aesalaamo alaikoum
    Plus besoin d’avoir fait science-po ou d’autres grandes écoles pour comprends l’urgence du moment ou le premier secours à prodiguer pour notre pays n’est-ce-pas ? Car cela saute aux yeux que ventre affamé n’a point d’oreilles selon d’adage. Donc c’est l’autosuffisance alimentaire à moindre coût la priorité des priorités pour notre pays.n’est-ce-pas ? Si on est d’accord sur ce point il suffit à tout le monde d’apporter sa part dans ce sens et le tour est joué n’est-ce-pas ? L’aliment des malgaches se compose de quoi en fait et se produit en combien de jour ? Tous en moins d’une année si je ne m’abuse n’est-ce-pas ? Avec de la volonté, un bon choix et un bon sens basé sur l’avantage comparatif on y arrivera sans trop de chichi n’est-ce-pas ?

    • 30 juin à 10:15 | plus qu’hier et moins que demain (#6149) répond à plus qu'hier et moins que demain

      Lire : ...pour comprendre..... l’adage…..tout en moins d’une année...

    • 30 juin à 10:25 | ANTICASTE 2 (#11437) répond à plus qu'hier et moins que demain

      Moins que rien,
      Pour votre caste dirigeante ,il est préférable d’acheter des brisures de riz pakistanaises plutot que de développer l’agriculture dans un pays encore a vocation économique essentiellement agricole !
      Quelqu’un pourrait-il m’"expliquer cela ?

    • 1er juillet à 10:49 | plus qu’hier et moins que demain (#6149) répond à plus qu'hier et moins que demain

      Anticaste, c’est le choix de ceux qui ne voient pas plus loin que le bout de leur nez comme vous n’est-ce-pas ?

  • 30 juin à 14:11 | Rakoto (#5814)

    L’article 42 du Code de Nationalité est clair il n’y a pas d’interprétation à faire : C’est qu’on perd sa Nationalité Malgache à partir du moment où on a acquis volontairement une autre Nationalité. Encore plus grave Il était Président de Transition au moment où il l’a demandé, donc il savait pertinemment ce qui l’attendait, je suis désolé il doit assumer ce qu’il a fait.
    Même s’il n’y avait pas ce code de Nationalité, la fonction de Président n’est pas du tout compatible avec la double Nationalité, car tout simplement entre deux pays même très amis il y a toujours un conflit d’intérêt qu’on ne peut pas gérer en tant que double Nationalité. Par exemple, pour certains pays il est interdit pour leurs ressortissants d’occuper un poste public d’autre pays, ce qui est à mon avis tout à fait logique pour la souveraineté du pays.

    • 1er juillet à 10:35 | el che (#344) répond à Rakoto

      Bonjour Rakoto

      Certes, on ne peut pas nier l’infraction à la loi commise par le chef de l’Etat. Et comme il a été dit et répété, les éventuels conflits d’intérêts causés par sa binationalité
      sont réels et sérieux.
      Cette révélation a provoqué une prise de conscience dans la population. car des violations répétées des lois , surtout de la Constitution, on ne les compte plus depuis l’accession de Rajoelina au pouvoir.
      Le dernier Putsch a été le fait que le chef d’état balaie d’un revers de la main une motion de censure qui devrait avoir pour effet la démission du 1er ministre.
      Ntsay est amovible, car ami du Al Capone gasy, Rablue.

      Pour revenir sur l’article 42 code.civ, faire valoir à tout prix cette loi revient à remettre en cause la binationalité, et donc de faire perdre la nationalité étrangère à plusieurs centaines de malagasy dans le monde.
      Sachant que la diaspora malagasy, les 1ers ambassadeurs du pays, sont très appréciés pour leur travail en pays d’accueil.
      A Mon sens, il faudrait sanctionner Rajoelina oui, à condition de ne pas remettre en cause une situation de fait concernant l’acceptation tacite de la binationalité.
      Enfin, il faut savoir que le Prn n’est justiciable que devant la Haute Cour de Justice ( dont les membres sont constitués AD hoc et fortement politisés), après auto saisine et vote des parlementaires .
      Autant dire, que cette voie de recours est utopique en la circonstance.
      Enfin, je ne vois pas comment la HCC
      pourrait statuer sur la nationalité du président. Elle bottera en touche en invoquant au mieux, son incompétence ( juridique).

    • 1er juillet à 10:54 | Saint-Jo (#8511) répond à Rakoto

      Wow !
      Si la HCC invoque son incompétence à propos d’une loi constitutionnelle,
      alors qui d’autre serait compétent alors ?

      Autant supprimer toutes les lois et toutes les règles qui existent !

      Et vivre dans un pays
      sans aucune loi !
      sans aucune règle !

      Sauf celles du à la fois plus fort et plus riche !
      Cela ne s’appellerait-il pas ANARCHIE ?

      Est-ce que tous les Gasy jouissant d’une nationalité étrangère sont tous des Présidents de la république Gasy ???

    • 1er juillet à 10:57 | Saint-Jo (#8511) répond à Rakoto

      Certains diraient : cet arsonist se croit malin, il est sans-papiers.
      Oui ! Et alors ! Je ne vois pas où est le problème !

    • 2 juillet à 17:22 | el che (#344) répond à Rakoto

      Bonjour st Jo

      Vous dîtes : ""Wow !
      Si la HCC invoque son incompétence à propos d’une loi constitutionnelle,
      alors qui d’autre serait compétent alors ?## (st Jo)
      Eh bien c’est parce que l’art.42 n’est pas une loi constitutionnelle, mais une texte légiféré par voie d’ordonnance.

      Donc, ce qui m’autorise à penser que que la HCC peut opposer une fin de non recevoir sur une requête basée sur la violation de cet article 42. Un avenir proche nous le dira.

      L’autre procédure plausible, serait de passer par le vote de parlementaires, aux fins de saisir la HCJ pour hâte trahison, par exemple.

    • 2 juillet à 17:24 | el che (#344) répond à Rakoto

      Haute trahison

  • 1er juillet à 12:10 | Saint-Jo (#8511)

    Pour faire encore plus de jaloux, voici l’ hymne de la Savoie !
    Je l’avais appris quand j’étais à l’école élémentaire !
    Et en 1997 , je l’avais appris aux enfants du village haut-savoyard où nous passons habituellement une bonne partie de nos vacances !

    (https://www.youtube.com/watch?v=5E3jlTIEiWc)

    1er couplet :
    Je te salue, ô terre hospitalière,
    Où le malheur trouva protection ;
    D’un peuple libre arborant la bannière,
    Je viens fêter la Constitution.
    Proscrite, hélas ! j’ai dû quitter la France,
    Pour m’abriter sous un climat plus doux ;
    Mais au foyer j’ai laissé l’espérance,
    En attendant, en attendant, je m’arrête chez vous.

    Refrain :
    Allobroges vaillants ! Dans vos vertes campagnes,
    Accordez-moi toujours asile et sûreté,
    Car j’aime à respirer l’air pur de vos montagnes,
    Je suis la Liberté ! La Liberté !

    2e couplet :
    Au cri d’appel des peuples en alarme,
    J’ai répondu par un cri de réveil ;
    Sourds à ma voix, ces esclaves sans armes
    Restèrent tous dans un profond sommeil.
    Relève-toi, ma Pologne héroïque !
    Car pour t’aider je m’avance à grands pas ;
    Secoue enfin ton sommeil léthargique,
    Et je le veux, et je le veux, tu ne périras pas !

    3e couplet :
    Un mot d’espoir à la belle Italie :
    Courage à vous, Lombards, je reviendrai !
    Un mot d’amour au peuple de Hongrie !
    Forte avec tous, et je triompherai.
    En attendant le jour de délivrance,
    Priant les Dieux d’apaiser leur courroux,
    Pour faire luire un rayon d’espérance
    Bons Savoisiens, Bons Savoisiens, Je m’arrête chez vous !

  • 1er juillet à 19:54 | ANTICASTE 2 (#11437)

    ISANBAMBOULA
    Le Royaume de Tonga est un État de Polynésie comportant plus de 170 îles du Pacifique Sud. La plupart d’entre elles sont inhabitées, bordées de plages de sable blanc et de récifs coralliens, et recouvertes de forêt tropicale. L’île principale, Tongatapu, est protégée par des lagons et des falaises calcaires. Elle abrite la capitale rurale de Nuku’aloga, ainsi que des stations balnéaires, des plantations et le Ha’amonga ’a Maui, un imposant trilithe en corail

    • 1er juillet à 21:35 | Aulivier643 (#11346) répond à ANTICASTE 2

      @ Anticaste

      Personnellement j éprouve un grand respect pour les Tongiens..

      Malheureusement, c n est pas le cas pour leurs descendants arrivés a la rame, avec le vent dans le dos…la ou vous savez…a panam, LEUR VILLE HEIN

      🤣🤣

  • 2 juillet à 09:34 | Saint-Jo (#8511)

    Prologue.
    Mikamenona ry
    1.andevolahy couillu "anticaste" non castré (pour l’instant)
    2."olivier210" inadapté au système social existant en France
    3."DOLLOP" donjom-belona
    fa tsy rakatry ry lerony hono izay kaoziko !
    Tsy mahita mpandika mahakobo kaozy jomaka tsinona kah !
    Ko’ raharahan’izy inona anefa !!!

    (i) Izay tanisàn’ity
    (https://www.youtube.com/watch?v=5E3jlTIEiWc)
    ity koa aza dia tsy rakatry ry lerony akory !

    Ka pseudo samy milela-dyvon’i DJ bac-3
    Rajoelina faikam-boto
    Gouverneur Général français
    6e d’âne de cas raté
    daholo tsinona kah !
    Aiza no tsy ho donto velona e !

    (ii) Samy mitomany ho tsotsoka koa,
    kanefa ry lerony
    na tarona vozongo aza
    dia samy tsy mahavoa ny be-sy-leo foza
    femelles couillues anti ambaniandro akory !

    (iii) Mandalo an’i Oyonnax no lalanay mandroso-miverina MA ville Paris - Haute-Savoie.
    ’Ty no isan’ny nampalaza io tanàna tsy lavitra ny Haute-Savoie io !
    (https://www.dailymotion.com/video/xdn5ur)

    Tsy kobon-dry lerony ’ndray ’zao io !
    Esy e ! Mangidy ’zany donjom-belona ’zany !

  • 2 juillet à 11:55 | Saint-Jo (#8511)

    Devinette : qui est ce con-ci ?

    Ce c.on a écrit [je cite] :
    shalom ... suite à une erreur va écrire "au temps pour moi" au lieu de "autant pour moi". Avec un français comme cela il aurait pu être au minimum ministre.

    Comments :
    Il est clair que mon pote "Shalom" a fréquenté et fréquente encore certainement la musique !
    Cet art qui a popularisé l’expression qui lui est propre et que ses maîtres recommandent très souvent à leurs ouailles : au temps pour vous !

    Car, comme on dit : il ne faut pas aller plus vite que la musique !
    Ni aller plus lentement aussi d’ailleurs !
    Mais aller au temps pour tout le monde !

    Remarque :
    Quand on se croit instruit et qu’on le crie sur tous les toits,
    alors qu’en réalité on est un vrai c.on d’ignare
    et que tout le monde s’en est déjà aperçu depuis fort longtemps :
    ben ! l’infiniment ignare de c.on, lui, persiste et signe ses conneries !

    Surtout quand il s’agit d’un ignare de c.on de raciste vil colonialiste attardé autoproclamé ’’fransé’’ qui cause mal le français et addict à ce forum !

    Le genre qui ignore la honte, quoi !

  • 3 juillet à 12:50 | plus qu’hier et moins que demain (#6149)

    Après l’autosuffisance alimentaire, la création d’emploi est la deuxième mamelle pour faire plus qu’hier que demain n’est-ce-pas ? Car elle est la principale source de revenu pour l’individu et pour le pays (PIB et PNB) donc en ce sens on peut le créer sur le territoire national comme ailleurs mais l’essentiel ce que le revenu ainsi créé revient au pays sous forme de transfert pour les diasporas en n’importe quel lieu du monde n’est-ce-pas ?
    Donc peu importe la nationalité du créateur d’emploi qu’il s’agisse d’IDE sur le pays ou d’émigration vers d’autres horizons pour travailler n’est-ce-pas ? C’est le rôle de l’État et de l’administration du pays de faciliter voire d’attirer ces investisseurs, mondialisation oblige n’est-ce-pas ? Se focaliser sur la nationalité des uns et des autres est un faux-débat propre aux insulaires dans sa tête n’est-ce-pas ?

    • 3 juillet à 12:54 | plus qu’hier et moins que demain (#6149) répond à plus qu'hier et moins que demain

      Lire : ..insulaires dans leur têtes...

    • 3 juillet à 20:24 | plus qu’hier et moins que demain (#6149) répond à plus qu'hier et moins que demain

      A ma connaissance la souveraineté d’un pays ne se mesure pas à la nationalité du président mais également à la capacité vdu pays à financer ses élections, ses luttes contre la pauvreté, aux financements vde ses infrastructures etc...n’est-ce-pas ?

  • 3 juillet à 13:09 | ANTICASTE 2 (#11437)

    Shalom et Saint jo ministre ,mais celui ,qui professe cela ,a t-il un cerveau ?

    Personnellement je n’ai jamais lu le moindre post sensé a caractère politique ou sérieux de ces deux là !
    Ces sont tous les deux des extrémistes qui pensent que ce pays appartient a une archi minorité déjà richissime et privilégiée !
    Veulent ils développer économiquement tels ou tels secteurs économiques ,non comme Rajoel ,ils n’ont aucun programme ,ce qu’il veulent c’est le pouvoir pour se remplir les poches et cela s’arrête là !
    Ce sont ces gens là qu’il faut exiler dans les ex pays frères !
    pour Arsonique ,c’est la Corée du nord qu’il lui faut, comme simple prolétaire !
    Moi je le formerais 10 heures par jour , a la culture manuelle des légumes bio dans le sud et je pense que son sort serait encore bien trop doux !

  • 7 juillet à 17:56 | plus qu’hier et moins que demain (#6149)

    Aesalaamo alaikoum
    Après ce programme à court terme de 2ans consacré à l’autosuffisance alimentaire et à la création d’emploi, on passe au programme à moyen terme de 5ans servant à la mise en place des ossatures du long terme voire de l’émergence et du développement n’est-ce-pas ? En ce sens l’éducation au service ou comme moyen de développement et d’émergence doit être mise en place à savoir l’adéquation formation emploi programmée.

    • 7 juillet à 18:01 | plus qu’hier et moins que demain (#6149) répond à plus qu'hier et moins que demain

      Avec l’aide de la nouvelle technologie ouben se basant sur la nouvelle technologie donc on doit mettre cette dernière au service de l’éducation.

    • 7 juillet à 18:10 | plus qu’hier et moins que demain (#6149) répond à plus qu'hier et moins que demain

      Il va sans dire que ce genre de programme n’est ni de gauche ni de droite ni du centre n’est-ce pas ? Donc tout le monde doit s’y atteler pour sa mise en place car c’est le minima indispensable pour développer le pays.

    • 10 juillet à 10:02 | plus qu’hier et moins que demain (#6149) répond à plus qu'hier et moins que demain

      Sans oublier l’insécurité que l’autosuffisance alimentaire et la création d’emploi vont la résorber n’est-ce-pas ? Et cela sans achat massif d’armes, sans recrutement des forces de l’ordre et sans les diverses opérations militaires de lutte contre les banditismes et les dahalo n’est-ce pas ?

Publicité




Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS