Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
jeudi 16 juillet 2020
Antananarivo | 08h04
 

Politique

Anomalies de la liste électorale

Le mouvement Rohy réclame une étude approfondie

samedi 14 mars | Mandimbisoa R.

Le mouvement Rohy monte au créneau par rapport aux problèmes actuels de la liste électorale et de nombreuses défaillances du système électoral. Il en dénonce surtout l’inexistence de décisions et de solutions appropriées malgré les maintes interpellations de la société civile. Lors d’une rencontre avec la presse, hier, les responsables de cette plateforme des organisations de la société civile exigent d’arrêter « d’entretenir un système électoral défaillant engendrant des dirigeants mal-élus, une opposition irresponsable et des citoyens désintéressés, sources de crises cycliques inéluctables. »

En effet, le mouvement Rohy indique qu’il « Conteste avec vigueur toute surenchère politique faite sur la déclaration concernant les défaillances constatées à propos du résultat de la révision annuelle de la liste électorale 2020 aux fins d’éviter toutes crises qui enfonceraient davantage la population malgache dans une pauvreté encore plus grave ».

Les responsables auprès de ce mouvement expliquent en effet que Rohy est intervenu sur plusieurs domaines depuis le dernier trimestre de 2017 pour l’amélioration du processus électoral. Il aurait également « fortement recommandé aux Institutions concernées (CENI et HCC) le traitement/la confrontation de tous les documents électoraux/matériels de votes et non seulement les Procès-Verbaux officiels avant de sortir les résultats pour pouvoir déceler toutes les malversations et actes frauduleux, et garantir ainsi la vérité des urnes. »

Comme les autres observateurs électoraux comme le KMF/CNOE, le mouvement Rohy précise que « Le problème de doublons dans la liste électorale n’est pas chose nouvelle et a été mis en exergue par l’audit de l’OIF avant les élections présidentielles. Il a toujours fait l’objet d’interpellations et de plaidoyer par la société civile travaillant sur les élections. En effet, le mouvement n’a eu de cesse de réclamer la transparence et l’accessibilité sur tout le processus, dont la liste électorale, pour pouvoir apprécier sa qualité et apporter les recommandations nécessaires pour son amélioration ».

Plusieurs recommandations ont été avancées par le mouvement ROHY pour améliorer et rendre crédible la liste électorale. Mais toutes les entités concernées, notamment la CENI, la HCC et les partis politiques toutes tendances confondues, n’ont pas réagi favorablement à ces requêtes visant une meilleure gouvernance électorale. Ce n’est qu’une année après les résultats des élections présidentielles que l’on soulève des défaillances déjà connues, potentielles sources de crises post-électorales.

Comme de nombreux citoyens et des candidats aux dernières élections dans le pays, Rohy réclame entre autres, « Une étude indépendante et approfondie pour identifier la gravité des défaillances sur la liste électorale, voire du système électoral dans son ensemble, et de leurs impacts sur les résultats des élections ; des sanctions adéquates et sans exclusion à l’encontre de tous les auteurs de fraudes, tout au long du processus électoral et la refonte participative et consensuelle du système électoral surtout en apportant des améliorations sur les lois électorales y compris la loi régissant l’Organe de gestion des élections ».

La mise en place d’un comité tripartite sous le leadership des organisations de la société civile et constitué par la mouvance politique au pouvoir- le regroupement des partis de l’opposition-la société civile pour se concerter sur la suite politique à donner aux résultats de l’étude approfondie sur les défaillances constatées est également exigée par le mouvement Rohy.

En effet, le mouvement indique que la population ne mérite pas et ne supportera pas une nouvelle crise, qui risquerait d’amplifier les tensions politiques actuelles et d’aggraver le déficit de confiance de la population que seules la lumière et la vérité apaiseront, lesquelles apporteront la paix sociale. Et le mouvement ROHY est prêt à s’impliquer dans la mise en œuvre de ces recommandations en toute compétence et dans la synergie avec les acteurs concernés, et appelle toutes les parties prenantes à la retenue et à la solidarité pour préserver la sérénité et la paix dans le pays.

11 commentaires

Vos commentaires

  • 14 mars à 08:54 | biancobe (#10878)

    Si le mouvement Rohy peut prouver qu’il est bien a-politique, je souscris à 100 % à leurs demandes et suggestions.

    C’est par le biais d’initiatives réellement citoyennes qu’une vraie démocratie pourra s’instaurer à Madagascar, pour autant que celles-ci ne soient pas instrumentalisées, récupérées ou infiltrées par les partis politiques, les fomenteurs de troubles ou de crises et autres esprits malveillants.

  • 14 mars à 09:25 | Isandra (#7070)

    Voici l’extrait d’un article de la vérité Publié le vendredi, 13 mars 2020 :
     « Les Nations unies confirment la légitimité des institutions.
    Un coup d’arrêt à la polémique ! Les contestations autour de la légitimité des institutions en place issues des dernières élections organisées depuis l’année 2018 n’ont plus lieu d’être. « Les Institutions issues de ce processus électoral ont été reconnues comme pleinement légitimes, grâce à l’implication et la maturité démocratique de tous les acteurs de la vie politique nationale », peut - on lire dans un communiqué du Programme des Nations unies pour le développement (PNUD), hier. Cette agence onusienne souligne ainsi le caractère incontestable des résultats électoraux et met désormais à la disposition du public un rapport relatif au bilan du cycle électoral 2017 - 2019. Un rapport issu d’un atelier organisé le 28 au 30 janvier derniers à l’initiative de la Haute Cour constitutionnelle et de la CENI, avec l’appui technique et financier du Programme des Nations unies pour le développement (PNUD), à travers le projet de Soutien au cycle électoral à Madagascar (SACEM) ».

    • 14 mars à 10:27 | betoko (#413) répond à Isandra

      L’incident est clos , circulez il n’y a rien à voir Toizo ny lalan-tsika

    • 14 mars à 12:59 | LE VEILLEUR alias L’EVEILLEUR (#1331) répond à Isandra

      Après les aveux post électoraux de la CENI, la PNUD, un des financeurs de la CENI ose encore déclarer :

      « Les Institutions issues de ce processus électoral ont été reconnues..."

      - Pourriez-vous donner la liste exacte des acteurs de la vie politique malgache qui reconnaissent encore ces élections supposées être transparentes , crédibles, acceptez par tous ?

    • 14 mars à 13:04 | lé kopé (#10607) répond à Isandra

      Vous pouvez crier sur tous les toits la validité de ces élections, avec les déclarations proclamées par le PNUD ,et autres divagations, mais la réalité est tout à fait différente pour les observateurs avisés . Plusieurs entités ,politiques ou sociétés civiles, ont tiré la sonnette d’alarme, avant les élections ,avec preuves à l’appui ,et surtout après, mais ils ont prêché dans le désert .L’enfant terrible du Betsileo ,et surtout d’Ikalamavony a payé cher ,par des années de prison ,sa volonté d’instaurer la refonte des institutions (fanorenana ifotony ), et celle de la liste électorale... Il a fallu qu’un membre éminent de la dite CENI crève l’abcès , pour que cette revendication soit pris au sérieux . Il est top tard maintenant pour essayer de trouver une quelconque justification à cette manipulation ,car c’est de cela qu’il s’agit, cette manipulation donc, restera une preuve irréfutable de la non validation des scrutins successifs .(rano latsak’antany)
      Alors ,comment sortir de cette crise d’une façon honorable et limiter les dégâts collatéraux ??? Les conseillers spéciaux du Calife, et les Amazones qui remplissent les couloirs du Palais doivent aller très vite en besogne car les bruits de bottes deviennent de plus en plus assourdissants ...Les pompiers de service font déjà leur boulot avec plus ou moins d’efficacit
      ...
      Ils se reconnaîtront ,ou ,ils sont démasqués .

  • 14 mars à 10:40 | biancobe (#10878)

    On peut à la fois accepter les conclusions "onusiennes" dans un esprit d’honnêteté, d’intelligence, de dignité et de pacification tout en souhaitant donner davantage de place aux vraies initiatives citoyennes, pour autant que celles-ci restent réellement indépendantes.

  • 14 mars à 13:06 | lé kopé (#10607)

    Erreur :efficacité ...

  • 14 mars à 20:08 | betoko (#413)

    Des élections irréprochables n’existent pas dans le monde même dans les pays avancés , et il y a pire chez eux quelques fois . Lu dans le journal en ligne www.zinfos974.com ceci

    Suspicion de fraude électorale : La défense de Patricia Tayllamin "s’étonne du calendrier"
    Une conseillère municipale et colistière de Michel Fontaine pour ces municipales a, hier, été mise en examen pour "modification des résultats d’un scrutin par acte frauduleux dans un bureau de vote". Son placement sous contrôle judiciaire avec interdiction notamment de participer à la tenue d’un bureau de vote le temps de

  • 15 mars à 15:27 | plus qu’hier et moins que demain (#6149)

    Assalaamo alaikoum
    La CENI n’est-elle plus indépendante comme son nom l’indique ?
    Qu’attende-t-elle pour l’exercer pour l’exercer

  • 15 mars à 15:28 | plus qu’hier et moins que demain (#6149)

    Lire : ...pour l’exercer pleinement ?

  • 16 mars à 13:08 | Ibalitakely (#9342)

    Na Pnud na Pnid na Pnod na Pnad na Pned lazaovy izay lazainareo fa ny vahoaka Malagasy, eny fa na dia T2 na T3 aza ny sahalam-pahaizany, dia mahafantatra ny marina & ny zavatra nisy mikasika ireo fifidianana farany teto Madagasikara. Raha esorina tsy ho ao anaty lisim-pifidiana daholo ohatra ireo anarana miverimberina [misy somary miovaova kely] & ny laharan’ny karapanondro miseho impiry ao anaty pejy iray dia tsy misy miova tokoa ve sa lasa takelaka fotsy no betsaka ?? Hafaka ihany koa manome ohatra tena izy ve ny pnud tahaka ny hoe : ao amin’ny BV/sekoly X/salle 01/ Fkt-A/Kaomina-B/ Disitrika-D/ Faritra-E dia ny voasoratra anarana 800, ny tonga nifidy 200 (25%), ny anarana niverimberina 40, ny laharana CIN niverimberina 50 ⇒ fa izay nandresy dia nandresy ara-dalàna ./. Raha ohatra koa ka tsy nandresy i André Rajoël, ny ird & ny irk nefa nahita izao doublons & CIN identiques toy izao dia nanaiky fa tsy misy fiantraikany @ vokam-pifidianana & nanaiky ny valiny ??

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS