Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
jeudi 6 octobre 2022
Antananarivo | 17h33
 

Politique

Justice et paix

L’archevêque précise

lundi 28 janvier 2008 | Alphonse M.
Le maintien de la date du 16 mars 2008 pour l’élection des conseillers régionaux portera atteinte aux droits des fidèles catholiques.

Justice et Paix est un outil de réflexion et d’étude selon l’explication donnée hier par l’Archevêque d‘Antananarivo, Monseigneur Odon Marie Arsène Razanakolona, lors de l’émission dominicale « Miantso antsika ny Tompo » de Radio Don Bosco (RDB).

Cette réflexion et étude porte sur la réalité et des faits concrets selon cette explication de l’Archevêque d’Antananarivo. On tire à partir de là des leçons et des actions à entreprendre, avec des réunions et des formations, dans le respect de la doctrine sociale de l’Eglise.

L’Archevêque d’Antananarivo n’a pas fait de déclarations qui touchent directement le communiqué du conseil épiscopal Justice et Paix de Madagascar de vendredi dernier. Rappelons que cette déclaration concerne le report de la date de la prochaine élection des conseils régionaux, la condamnation de la suspension de l’émission « Karajia » du Radio Don Bosco (RDB), et l’opposition à tout projet de loi dépénalisant l’avortement.

Sur l’élection des conseillers régionaux du 16 mars 2008, selon l’article 572 de la Compédium de la Doctrine Sociale de l’Eglise, édition 2004, les règles fondamentales concernant la liberté de religion sont basées sur le respect par l’Etat, de la religion de chacun des citoyens, ainsi que la garantie par ce dernier de la liberté des pratiques religieuses. Or le dimanche 16 mars 2008 est une journée consacrée à la fois à la journée mondiale des jeunes catholiques, et à la célébration de la fête des rameaux pour tous les fidèles catholiques. Le maintien de la date du 16 mars 2008 pour l’élection des conseillers régionaux portera ainsi atteinte aux droits des fidèles catholiques, selon l’avis du conseil épiscopal Justice et Paix de Madagascar.

Sur l’émission « Karajia », dans l’article 561 de la même Compédium, l’unité est le résultat d’une vraie et juste communication, et la liberté d’expression qui développe la liberté et permet la promotion du respect d’autrui.

Justice et Paix a effectué des réunions et des formations dans les quatre Provinces ecclésiastiques de Madagascar durant 2007. Et c’est à l’issue de son congrès national du 22 et 24 janvier dernier que le conseil épiscopal Justice et Paix de Madagascar a fait ces trois déclarations.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS