Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
jeudi 23 mai 2024
Antananarivo | 20h16
 

Société

Santé et lutte contre la drogue

L’achat des seringues n’est pas finalement soumis à la présentation d’ordonnance

samedi 13 mai 2023 |  1812 visites  | Mandimbisoa R.

Non ! « L’achat des seringues (…) n’est pas soumis à la présentation d’une ordonnance », a précisé hier soir, dans un communiqué l’Ordre national des pharmaciens de Madagascar qui a réagi par rapport aux informations selon lesquelles une décision allant dans ce sens a été prise. Une disposition qui aurait été prise pour faire face à la prolifération de la prise et de la consommation de drogues et hallucinogènes, communément appelées « Rôrô », dans le pays.

« L’information communiquée aux journalistes, le 11 mai, a été le fait d’une personne non responsable des relations avec les médias, sans respect de la procédure par rapport à l’importance du sujet. Nous apportons cette précision et nos excuses face à l’ampleur prise par cette fausse information, due à une initiative personnelle », indique l’ordre national des pharmaciens.

En effet, à cause de cette « fausse information », beaucoup de personnes se sont vu refuser l’achat des seringues auprès des pharmacies. Néanmoins, cette mesure aurait pu être importante pour au moins limiter les dégâts que peuvent occasionner la consommation de cette drogue par les jeunes. L’ordre national des pharmaciens rappelle malgré tout qu’« il est de la responsabilité de chaque pharmacien de s’assurer de la bonne utilisation des dispositifs médicaux pour les besoins de santé de chaque patient ».

9 commentaires

Vos commentaires

  • 13 mai 2023 à 09:41 | MALIBUC (#9345)

    « il est de la responsabilité de chaque pharmacien de s’assurer de la bonne utilisation des dispositifs médicaux pour les besoins de santé de chaque patient ».

    On va donc demander aux pharmaciens de vérifier que le patient utilise sa seringue pour un besoin de santé et non pour s’injecter du « Rôrô », et quand on trouvera un malandrin en « overdose » on dira bien sur que cela est de la faute du Pharmaco.
    Madagascar n’échappera hélas pas aux ravages des drogues dites dures et on retrouvera au bas de l’échelle les chômeurs, les désœuvrés, les pauvres et les rebus que la société à créée par manque de gestion depuis 2009 qui s’enivreront de cette poudre magique pour échapper aux affres de la dure vie à Dago.

    • 13 mai 2023 à 11:13 | Jipo (#4988) répond à MALIBUC

      Bonjour .
      Le pharmacien ne peut etre tenu responsable de la mauvaise utilisation du matériel, pas plus qu’ un concessionnaire de voiture, ou vendeur d’ armes ?
      Loin de moi de faire la pub pour les seringues, mais préventivement on ne peut interdire leurs ventes pour la simple raison que si c’ était interdit les drogués se repasseraient les seringues, et c’ est en partie un des cause de la prolifération du Sida .
      Alors il est de salubrité publique de vendre et meme de donner gratuitement les seringues, comme les préservatifs dans l’ unique but de préservation et protection de la santé publique .
      Contrairement à ce que font tous les gouvernements c ‘est la drogue qu’ il faut combattre comme le tabac et non en laisser la libre circulation, mais ça rapporte tellement d’ argent qu’ ils préfèrent taper sur les contribuables qu’ en éradiquer le poison, idem pour l’ alcool .

    • 13 mai 2023 à 14:54 | lé kopé (#10607) répond à MALIBUC

      Une patiente à Fianarantsoa a jeté le pavé dans la mare , en « balançant » sur les réseaux sociaux qu’un Pharmacien lui a délivré des médicaments qui lui ont causés des problèmes de Santé . Les inspecteurs Médicaux sont venus demander des explications au responsable de l’Officine , mais ils sont rentrés bredouilles , car c’est la prescription du Médecin traitant qui en est responsable . D’ailleurs , plusieurs fois , ce Pharmacien a rectifié les ordonnances du Médecin traitant (avec son aval bien sûr) , car des doses ont été surévaluées par rapport à un nourrisson. Cela laisse présager la baisse de niveau de nos soignants , avec l’achat des diplômes ,et la corruption ambiantes, comme dans d’autres domaines (Les magistrats , les commissaires , les agents et Officiers pénitenciers) et la liste est illimitée . Même dans les couches de bitume, l’épaisseur diminue de moitié , voire du tiers .Sans oublier que les Autorités de la région eux mêmes , ont envoyé les forces de l’ordre , avec armes , dans toutes les Pharmacies , pour « prélever » des médicaments contre le Covid . Promettant de les rembourser plus tard , ils n’ont plus donné suite à ce pillage en bonne et due forme . Telles sont les pratiques courantes de notre Administration , et même devant les intellectuels , ils agissent de façon péremptoire .

  • 13 mai 2023 à 12:53 | citoyendumonde (#4292)

    Jusqu’à maintenant on a arrêté que les petits consommateurs et les petits dealers. Mais dans dans ce pays on ne traite que les effets et jamais on cherche les causes. Les gros bonnets sont tranquilles chez eux.
    Si on va chez le médecin ici, généralement son diagnostic se limite aux symptômes puisque le patient, à cause de ses moyens limités, ne pourra pas payer des ’analyses au labo. A la fin quand la maladie s’aggrave et qu’on a fini le tour des médecins, on va conclure que le patient a été envoûté ou ensorcelé.

    • 13 mai 2023 à 15:21 | bekily (#9403) répond à citoyendumonde

      tout cela illustre les conséquences de la CORRUPTION INSTITUTIONALISEE A TOUS LES ETAGES
      que c’est triste à dire mais Madagascar n’EST PLUS UN ETAT DE DROIT....depuis 2009 ère BOUFFI 1°.....
      bon courage à ceux qui succèdent !

    • 13 mai 2023 à 15:33 | lé kopé (#10607) répond à citoyendumonde

      Qu’en est il de l’ex Sénateur du Nord , qui a été arrêté avec la panoplie d’un vrai consommateur , mais sans détention de stupéfiants ? Des indices semblent s’orienter vers un trafic , mais apparemment , on ne voit aucune suite dans cette affaire ? S’agit il d’une implication de gros bonnets ??? Une enquête sérieuse doit être diligentée de ce côté, pour s’enquérir de la réalité des faits . Une affaire étouffée peut en cacher une autre .

  • 14 mai 2023 à 09:46 | sintex (#11454)

    Et de plus si on interdit la vente des seringues on ne pourra plus se retrancher devant le fait que le SIDA continue de se développer et que donc la communauté LGBT est bien présente.
    Tous les homophobes vont se croire obligés de les montrer du doigt. Déjà qu’en Afrique en général ils sont mal perçus, là cela va être un vrai lynchage.

    • 15 mai 2023 à 10:01 | Jipo (#4988) répond à sintex

      Pas de blême vous pensez qu’ il n’ y en a pas assez ???
      Regardez de quoi est metastasé la macronie, ça ne vous suffit pas ?
      le gouvernement français en est saturé & gangrené : encore ?
      Le lobbying gay n’ est-il pas assez puissant , à ériger en exemple à suivre , art de vivre lasodomie pour tous ya que ça de vrai ?
      Oui je sais il n’ y a que les fachos « conspirationnistes/complotistes" pour ne pas etre « homophile « ...🤪

    • 15 mai 2023 à 10:16 | poutinovitch (#11461) répond à sintex

      C’est vrai qu’il est préférable vivre dans un pays ou on lapide ces délinquants homos par jets de pierres, pendaison ou autres. La terre entière pourrait devenir ainsi. On pourrait y ajouter la main coupée pour le voleur, la gorge tranchée pour un blasphème, une police des moeurs pour les femmes voilées privées de travail et devant rester à la maison etc.
      Tiens cela me rappelle certains pays qui appliquent des peines capitales.
      Les ministres français qui sont de « ce bord » ont ils trahis la patrie ? Je ne crois pas.
      Les ministres malgaches qui « ne sont pas de ce bord » ont ils trahis la patrie ? j’en suis moins sûr.
      Comme quoi un homo est avant tout un être humain.

Publicité




Newsletter

[ Flux RSS ]

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS