Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
jeudi 2 décembre 2021
Antananarivo | 05h46
 

Politique

Santé publique

Covid-19 : plus de 2 600 000 vaccins attendus à Madagascar d’ici la fin d’année

lundi 15 novembre | Mandimbisoa R.

2 622 400 doses de vaccins contre la Covid-19 sont attendues à Madagascar à travers les différents mécanismes d’aides dans le cadre de la lutte contre l’épidémie. Un premier lot de 302 400 vaccins Janssen, venant du mécanisme AVAT, African Vaccine Acquisition Trust, un dispositif basé sur l’achat groupé de vaccins par l’Union africaine et qui a bénéficié de l’appui de la Banque mondiale a été réceptionné hier à l’aéroport international d’Ivato. Il complète le Covax fondé sur le don de vaccins.

Ce lot de vaccins Johnson&Johnson, à dose unique, permettra de vacciner au moins 287 280 personnes âgées de 18 ans et plus dans le pays. Cette acquisition fait suite au projet d’appui à l’acquisition de vaccins contre le Covid-19 et au renforcement du système de santé à hauteur de 100 millions de dollars, approuvé en juin 2021.

« Ce projet permettra, selon la Banque mondiale, de vacciner complètement environ 5,6 millions de personnes et contribuera également au déploiement des vaccins Covid-19 auprès de 40 % de la population, en complément du soutien apporté par le Covax et d’autres partenaires ». Ce financement renforcera par ailleurs les services de vaccination grâce à des investissements clés dans le système de santé qui sont essentiels pour assurer une distribution efficace des vaccins anti-covid.

Depuis le 8 mai 2021, Madagascar a bénéficié de six lots de vaccins à savoir, Covishield, AstraZeneca, Janssen et Sinopharm. En matière de stock, le pays dispose encore de 1 056 578 doses dont 288 600 doses de Janssen et 767 978 doses de Sinopharm. A ce jour, 363 098 personnes sont complètement vaccinées, soit 34,68% de la cible de 2021.

L’objectif du plan de déploiement et de vaccination contre la Covid-19 (PNDV) est de vacciner 14 209 024 personnes âgées de 18 ans et plus, soit 50,50% de la population totale, dont 1 000 000 en 2021.

33 commentaires

Vos commentaires

  • 15 novembre à 10:24 | MALIBUC (#9345)

    On ne connait toujours pas le nombre de Gasy vaccinés et l’impact de l’ouverture des frontières sur cette pandémie.

  • 15 novembre à 10:33 | elena (#3066)

    Les vaccins, c’est bien mais si on ne peut pas respecter les gestes barrières, ça sert à quoi, un coup d’épée dans l’eau, on appelle ça un velirano.
    Les gens ne portent plus de masque, se laver les mains tient du miracle dans un pays où il n’y a pas d’eau courante.
    Peut on espérer un peu de cohérence un jour ?

    • 15 novembre à 10:35 | elena (#3066) répond à elena

      J’oubliais, on ne confine que les gens vaccinés qui viennent de l’extérieur.
      En Europe, on ne confinera bientôt que les gens non vaccinés.

    • 18 novembre à 08:06 | umberto (#10893) répond à elena

      En plus pourquoi dans la liste des hôtels de confinement il y a seulement des hôtels à plus de 100.000 Ar ? Où sont partis les autres du Mada best price ? Il y du business là dedans ?? Et pourquoi moi, vacciné à Mada, avec aussi test négatif au départ dois-je encore être confiné au profit de qui ??
      MISTERE !!!

  • 15 novembre à 10:54 | Yet another Rabe (#4812)

    Bonjour à tous,

    HS :

    Voici les enfants de la génération 2009 :

    https://www.actutana.com/depeche/de-la-confiture-aux-cochons-disions-nous/

    devenus les adolescents et adultes de 2018-2021.

    Et devenus parents en 2023, je vous laisse augurer de ce que seront leurs enfants.

    Mais comme on dit, les chiens ne font jamais de chats, Mon Dieu, ayez pitié de nous.

    Cordialement

  • 15 novembre à 11:06 | Besorongola (#10635)

    L’ARMÉE DE RAJOELINA TERRORISAIENT LES TANZANIENS !

    Voilà une nouvelle affaire qui n’honore pas l’image de Madagascar sous Rajoelina … Selon AfrikFoot Ce dimanche, Madagascar et la Tanzanie se sont affrontés à l’occasion de la dernière journée du groupe J des éliminatoires du Mondial 2022. Et malgré l’absence d’enjeux, les deux sélections étant déjà hors-course, les hôtes malgaches sont accusés de mettre la pression sur la délégation des Taifa Stars.

    Dans un tweet, la Fédération tanzanienne (TFF) a ainsi dénoncé, vidéo à l’appui, l’arrivée d’un contingent de l’armée malgache à l’hôtel où séjourne les joueurs à Antananarivo. A quelques heures du match, des militaires armés se sont notamment installés dans les couloirs menant aux chambres pour venir chercher trois joueurs (Bakari Mwamnyeto, Aishi Manula et la star Mbwana Samatta sont cités) qui seraient positifs au Covid-19 afin de les placer en quarantaine.

    Démesurée, cette démonstration de force qu’on pensait réservée à la traque de grands criminels ressemble beaucoup à une tentative d’intimidation qui a fait son effet puisqu’aucun des trois joueurs cités ne figure sur la feuille de match…

    • 15 novembre à 11:14 | bekily (#9403) répond à Besorongola

      méthode poutinienne.....

  • 15 novembre à 11:34 | I MATORIANDRO (#6033)

    Tsy mila vaksiny fa cvoplosy dia ampy.

  • 15 novembre à 12:30 | Vohitra (#7654)

    Bonjour à tous,

    On se pose la question si les informations relatives à la campagne de vaccination dans le pays seraient couvertes sous le sceau du secret d’Etat…

    D’abord, on ne sait ni le taux à l’instant t et le taux évolutif de vaccination par rapport au nombre total de la population, ni la répartition de la population vaccinée par Région dans le pays !

    Ensuite, aucun bilan épidémiologique officiel n’est disponible alors que la contamination effective sur le terrain est déjà perceptible ne serait-ce que ce qui se passe actuellement dans la Région Menabe…

    Mais avant d’arriver dans la Région de Menabe, il se pourrait que le patient 0 de cette troisième vague aurait déjà eu le temps de disséminer le Covid-19 à Analamanga…

    Déjà, on ne sait plus si l’Etat continue encore de faire des tests de dépistage au sein de la population…

    Sur un autre point de vue, et compte tenu du contexte qui prévaut dans le pays, tous les pays pauvres et fragiles seront plus que jamais désavantagés et auront des difficultés à gérer une campagne de vaccination efficace eu égard à l’évolution de la pandémie…

    En effet, selon la Revue « Science », au fur et à mesure de l’apparition de mutation du virus, le taux d’efficacité des vaccins diminuent avec le temps…en effet, au bout de six à huit mois, l’étude a montré une réduction de :

    • 89,2 % à 58 % pour Moderna
    • 86,9 % à 43,3 % pour Pfizer
    • 86,4 % à 13,1 % pour Janssen

    Pour dire que d’ici peu, la nécessite d’administration de dose de rappel systématique se fera certainement, et de façon régulière, avec les coûts y afférent…

    Toujours selon « Science »…bien que la vaccination reste protectrice contre l’infection par le Covid-19, la protection a diminué à mesure que la variante Delta est apparue aux Etats Unis…et cette baisse ne différait pas selon l’âge…

    Ainsi, il est de plus en plus évident que les vaccins ne protègent pas contre la contamination mais offrent uniquement la protection contre les formes graves…et que le virus continue de circuler…

    « L’évolution virale peut entraîner des variantes plus létales ou infectieuses, ou des variantes qui échappent à la protection du vaccin. Ces résultats démontrent, selon Science, un besoin urgent de rétablir plusieurs niveau de protection, tels que le port de masque et la distanciation physique…même parmi les vaccinés »

    Bref, ces derniers temps, on ne parle plus jamais de la possibilité de protection offerte par « l’immunisation naturelle », notamment pour ceux qui étaient traités et guéris du Covid-19 auparavant…ainsi, face à de telle situation, la gestion de cette contamination sera de plus en plus difficile pour notre pays, d’autant plus que l’escroquerie avec la tisane et le C-VPLOS ne facilitera les choses…

    Ainsi, est-il déplacé d’affirmer que la meilleure protection optimale pour les Malagasy est d’assurer d’abord en toute priorité, par tous les moyens, un niveau élevé de sécurité alimentaire pour l’ensemble de la population ?

    • 15 novembre à 13:26 | citoyendumonde (#4292) répond à Vohitra

      La misère est tellement profonde dans notre pays. La sécurité alimentaire est vide de sens dans un pays où plus de 70% de la population vit avec moins de 2$. Personne n’a la solution aujourd’hui. Le mieux que l’on puisse faire : s’occuper de ses proches et entourages, les éduquer et les apprendre à être responsables. Tant que la population se laisse infantiliser par ses dirigeants, il n’y aura jamais de progrès dans notre pays puisque les gens ne se sentent pas responsables.

    • 15 novembre à 13:49 | Vohitra (#7654) répond à Vohitra

      @ citoyendumonde,

      En l absence d une securite alimentaire permettant de recouvrer un tant soit peu la dignite humaine, il n y aura jamais ni de possibilite de responsabilisation citoyenne ni de progres a esperer pour ce pays !

      Surtout que notre pays est compose d une grande majorite rurale paysanne et faiblement instruite !

      Sois pragmatique et observez bien le contexte societal du moment !

      Il faudra d abord s occuper du minimum vital !

    • 15 novembre à 13:54 | mamuli (#11224) répond à Vohitra

      oui bien sûr. Mais à quoi ça sert de manger pour mourir et/ou être gravement atteint du Covid léger ou long avec tous les désagréments que cela provoque. Alors hop en avant les gestes barrières, les tests et la vérité sur ce qui se passe réellement Moi, ça me fait peur et je ne peux que compatir mais ça ne nourrit pas son homme

    • 15 novembre à 14:11 | Vohitra (#7654) répond à Vohitra

      Avec un pseudo " mamuli " , il n y a rien d etonnant si vous n avez rien compris sur l instinct de survie du Malagasy...

      Si la premiere Republique avait pu assurer des conditions de vie acceptables pour les Malagasy, c etait parce que le regime avait pu gagner la bataille du riz...un socle de la cohesion sociale et la securite publique !

      Il n y aura jamais de couverture vaccinale elevee dans ce pays tant que le peuple est ronge par la faim !

    • 15 novembre à 14:36 | Jipo (#4988) répond à Vohitra

      Bonjour Vohitra, renseignez vous sur les effets de la protéine spike, cela apportera de l’ eau à votre moulin , cette protéine se mélange aux globules blancs, de façon a ce que votre système immunitaire les considère comme non invasives et quand elles mutent ce qui est leur vocation, votre système immunitaire ne les reconnait pas, elles se transforment alors en véritables bombes et détruisent votre système immunitaire, en plus des risques que vous atterrissiez aux urgences, et là on vous dira que c’est les variants, et hop le tour est joué , vous serez admis en réa, avec un système immunitaire détruit, et vous serez étiqueté mort du covid, ce qui est totalement différent de mort avec le covid ...
      Et eux de dire : toujours en se foutant de vous, que pour renforcer votre système immunitaire de vous en resservir une louche, pardon une dose !
      Maintenant qu’ ils ont mis le pied en travers de la porte et que ça marche, ils continuent à vous enfoncer la quenelle, la première fois vous ne saviez pas mais la troisième c ‘est que vous aimez ça ...
      L’ objectif est bien une réduction de la population ( les non essentiels ) sans parler du graphène qui est hautement cancérigène de se demander qu’ est ce que cette molécule fait dans 1 vaccin autre qu’ etre super conducteur et récepteur de la 5G, mais ça, c ‘est pour le prochain chapitre ou vague à votre discrétion 😉
      Ou avez vous vu : rendre obligatoire quelque chose d’ expérimental qui ne protège de rien et dont les inventeurs et promoteurs ne risquent rien ??? en plus de s’ enrichir OMS, Pigpharma & blackrock, b Gates entre autres : toujours les mêmes altruistes qui ne veulent que votre bien !
      C ‘est en supprimant l’ Hydroxychloroquine qu ‘il ont obtenu l’ AMM temporaire, c ‘est une conspiration mondiale, L’ Inde et une partie de l’ Amérique du Sud qui soignent avec la chloroquine, on éradiqué l ‘ épidémie et surtout sauvé leur économie qu’ ils veulent couler pour instaurer le contrat social à la Chinoise, le revenu universel , avec la puce sous la peau ( la marque de la bête) et la fin de ma monnaie fiduciaire pour mieux vous contrôler, et asservir, et si vous ne vous exécutez pas on vous coupe l’ alimentation, c ‘est ça qu’ ils sont en train de mettre en place, le reste n’ est que de l’ enfumage !,
      Quant au pass sanitaire, c ‘est uniquement pour vous obliger à vous faire inoculer !
      Les gestes barrières ne sont que pour continuer à détruire les liens sociaux ce qu’ ils s’ appliquent à faire avec une assiduité qui force l’ admiration ce qu’ ils appellent la dématérialisation , ça vous parle ? Ne devenir qu’ un numéro ! ensuite ils pourront nous breveter, puisqu’ on sera génétiquement modifiés ! mais bon je dis ça je dis rien , vous le saviez déjà :
      "un colibri" ...

    • 15 novembre à 16:26 | papangue (#9623) répond à Vohitra

      @vohitra

      Les vaccins suscités ne sont pas les plus efficace , le plus efficace étant jusqu’ici celui de PFIZER.

      Les Chinois ont reconnu eux-même la relative inefficacité de leur vaccin : le SINOFARM

      Apres, effectivement , si le vaccin n’,emperche pas la contamination et qu’il faudrait des rappels (cela rappelle que le vaccin contre la grippe est a refaire tous les ans, et que sa compostions change aussi) !

      Mais , en Martinique 100 % de ceux qui sont en réa ne sont pas vaccinés et 100% e eux qui sont en réa à Bichat ne sont pas vaccines.

      Vous avez raison , ll faut bien manger pur se protéger, ce qui protèges les malgaches surtout c’est que la population est très jeune : cette maladie est surtout hyper dangereuse pour les personnes très âgées , plus de 70 ans et avec facteur aggravant ; surpoids, tension artérielle, etc..

      Comme les Malgaches en majorité sont maigre, et pour cause ils ne mangent plus que 1 fis par jour ...
      Ceci dit ce qui n’est pas un facteur aggravant dans un pays moyennement développé (Kenya, par exemple) , le devient a Mada.

      Pour le prix des vaccins ,et bien Mada comme les pays ultra pauvre bénéficie de l’aumône ,c’est gratuit : COVAX !

    • 16 novembre à 02:03 | lysnorine (#9752) répond à Vohitra

      "COVID-19 : PFIZER VACCINE PROTECTION DROPS TO 47% AFTER SIX MONTHS"

      Re papangue (15 novembre 2021à 16:26 répond à Vohitra ^
      @vohitra
      « Les vaccins suscités ne sont pas les plus efficace , le plus efficace étant jusqu’ici celui de PFIZER »

      COVID-19 : Pfizer vaccine protection drops to 47% after six months"
      14:14 Tue 05 Oct 2021
      https://www.proactiveinvestors.co.uk/companies/news/962263/covid-19-pfizer-vaccine-protection-drops-to-47-after-six-months-962263.html

      The REDUCTION in the vaccine’s effectiveness against COVID-19 infection was DUE to ITS WANING OVER TIME and NOT BECAUSE OF DELTA OR OTHER VARIANTS.

      THE EFFECTIVENESS OF THE PFIZER-BIONTECH VACCINE AGAINST INFECTION BY COVID-19 FALLS TO 47% SIX MONTHS AFTER THE SECOND VACCINE DOSE, a new study shows.

      The peer-review analysis, which was published in the Lancet medical journal, found that two doses of the vaccine were 90% effective against COVID-19 HOSPITALIZATION (!)FOR AT LEAST SIX MONTHS, but only 47% effective against INFECTION (!) AFTER THAT PERIOD.

      Researchers analysed the electronic health records of 3.4 million people who had received the Pfizer-BioNTech vaccines.

      The reduction in the vaccine’s effectiveness against COVID-19 infection was due to its WANING OVER TIME and not because of Delta or other variants, the study found.

      "Our variant-specific analysis clearly shows that the BNT162b2 vaccine is effective against all current variants of concern, including Delta," said Dr Luis Jodar, chief medical officer at Pfizer Vaccines.

      "COVID-19 infections in people who have received two vaccine doses are most likely DUE TO WANING AND NOT CAUSED BY DELTA OR OTHER VARIANTS escaping vaccine protection."

    • 16 novembre à 02:20 | lysnorine (#9752) répond à Vohitra

      RAPPORT CATASTROPHIQUE SUR LA VACCINATION (PFIZER) EN ISRAËL
      Re papangue (15 novembre 2021à 16:26 répond à Vohitra ^
      @vohitra
      « Les vaccins suscités ne sont pas les plus efficace , le plus efficace étant jusqu’ici celui de PFIZER »

      RAPPORT CATASTROPHIQUE (de l’IPC) SUR LA VACCINATION EN ISRAËL
      Publié le 23/04/2021
      https://plumenclume.org/blog/696-rapport-catastrophique-sur-la-vaccination-en-israel

      par Gilad Atzmon.
      Le COMITÉ POPULAIRE ISRAÉLIEN (IPC), un organisme civil COMPOSÉ D’ÉMINENTS EXPERTS ISRAÉLIENS DE LA SANTÉ, a publié son rapport d’avril sur LES EFFETS SECONDAIRES DU VACCIN PFIZER.* Les conclusions sont catastrophiques à tous les niveaux.

      Les conclusions sont catastrophiques à tous les niveaux possibles. Leur verdict est « QU’IL N’Y A JAMAIS EU DE VACCIN QUI AIT NUI À AUTANT DE PERSONNES ». Le rapport est long et détaillé. Je ne citerai que quelques-unes des conclusions les plus dévastatrices présentées dans le rapport.

      « Nous avons reçu 288 rapports de décès autour de la vaccination (90% jusqu’à 10 jours après la vaccination), 64% d’entre eux étaient des hommes ». Pourtant, le rapport indique que « selon les données fournies par le Ministère de la Santé, seuls 45 décès en Israël étaient liés à la vaccination ». Si les chiffres ci-dessus sont sincères, alors Israël, qui prétendait mener une expérience mondiale, n’a pas véritablement rendu compte des résultats de son expérience. Nous entendons souvent parler de caillots sanguins causés par le vaccin AstraZeneca. Par exemple, nous avons appris ce matin l’existence de 300 cas de caillots sanguins en Europe. Toutefois, si les conclusions de l’IPC sont authentiques, le VACCIN PFIZER POURRAIT ÊTRE ASSOCIÉ À PLUS DE DÉCÈS EN ISRAËL SEULEMENT QUE LE VACCIN ASTRAZENECA DANS TOUTE L’EUROPE.

      « Selon les données du Bureau central des Statistiques, en janvier-février 2021, au plus fort de la campagne israélienne de vaccination de masse, on a constaté une augmentation de 22% de la mortalité globale en Israël par rapport à l’année précédente. En fait, janvier-février 2021 ont été les mois les plus meurtriers de la dernière décennie, avec les taux de mortalité globale les plus élevés par rapport aux mois correspondants des dix dernières années ».

      L’IPC constate que « dans le groupe d’âge des 20-29 ans, l’augmentation de la mortalité globale a été la plus spectaculaire. Dans ce groupe d’âge, on constate une augmentation de 32% de la mortalité globale par rapport à l’année précédente ».

      « L’analyse statistique des informations du Bureau central des Statistiques, combinée aux informations du Ministère de la Santé, permet de conclure que le taux de mortalité parmi les vaccinés est estimé à environ 1 : 5 000 (1 : 13 000 chez les 20-49 ans, 1 : 6 000 chez les 50-69 ans, 1 : 1 600 chez les 70 ans et plus). Selon cette estimation, il est possible d’estimer le nombre de décès en Israël, autour du vaccin, à ce jour, à environ 1 000-1 100 personnes ».

      Encore une fois, si cette analyse statistique est correcte, alors les chiffres rapportés par les autorités sanitaires israéliennes sont trompeurs de plus de 22 fois.
      (à suivre)

    • 16 novembre à 02:24 | lysnorine (#9752) répond à Vohitra

      RAPPORT CATASTROPHIQUE (de l’IPC) SUR LA VACCINATION (PFIZER) EN ISRAËL
      (suite et fin)

      Ceux qui suivent mes écrits sont au courant de mon travail sur la CORRÉLATION INDÉNIABLE ENTRE LA VACCINATION, les cas de Covid-19, les décès et la propagation des souches mutantes. L’IPC confirme mon observation, en fournissant des informations plus cruciales concernant les groupes d’âge. « Il existe une FORTE CORRÉLATION entre le NOMBRE DE PERSONNES VACCINÉES PAR JOUR et le NOMBRE DE DÉCÈS PAR JOUR, dans une fourchette ALLANT JUSQU’À 10 JOURS, dans TOUS LES GROUPES D’ÂGE. Les 20-49 ans – une fourchette de 9 jours entre la date de la vaccination et la mortalité, les 50-69 ans – 5 jours entre la date de la vaccination et la mortalité, les 70 ans et plus – 3 jours entre la date de la vaccination et la mortalité ».

      L’IPC révèle également que « le RISQUE DE MORTALITÉ APRÈS LE SECOND VACCIN est PLUS ÉLEVÉ que le risque de mortalité après le premier vaccin ». Mais la mort n’est pas le seul risque lié à la vaccination. L’IPC révèle que « à la date de publication du rapport, 2 066 rapports d’EFFETS SECONDAIRES se sont accumulés et sont parvenus au Comité d’enquête civil et les données continuent d’arriver. Ces rapports indiquent des dommages à presque tous les systèmes du corps humain… Notre analyse a révélé un taux relativement élevé de LÉSIONS CARDIAQUES, 26% de tous les événements cardiaques sont survenus chez des jeunes jusqu’à l’âge de 40 ans, le diagnostic le plus courant dans ces cas étant la MYOSITE ou la PÉRICARDITE. On a également observé un taux élevé de SAIGNEMENTS VAGINAUX MASSIFS, de LÉSIONS NEUROLOGIQUES et de dommages aux systèmes squelettique et cutané. Il convient de noter qu’un nombre important de rapports d’effets secondaires sont liés, directement ou indirectement, à l’hypercoagulabilité (infarctus), l’infarctus du myocarde, l’accident vasculaire cérébral, les fausses couches, l’altération de la circulation sanguine dans les membres, l’embolie pulmonaire ».

      En Israël, le gouvernement cherche désespérément à vacciner les enfants. L’IPC souligne QU’UNE TELLE DÉMARCHE PEUT ÊTRE DÉSASTREUSE. « À la lumière de l’étendue et de la gravité des effets secondaires, nous souhaitons exprimer la position du comité selon laquelle la vaccination des enfants peut également entraîner chez eux des effets secondaires, tels qu’observés chez les adultes, y compris la mort d’enfants en parfaite santé. COMME LE CORONAVIRUS NE PRÉSENTE AUCUN DANGER POUR LES ENFANTS, LE COMITÉ ESTIME QUE L’INTENTION DU GOUVERNEMENT ISRAÉLIEN DE VACCINER LES ENFANTS MET EN DANGER LEUR VIE, leur santé et leur développement futur ».

      L’IPC souligne « qu’il n’y a jamais eu de vaccin qui ait affecté autant de personnes ! Le système américain VARES présente 2 204 rapports de mortalité de personnes vaccinées aux États-Unis au premier trimestre 2021, un chiffre qui reflète une augmentation de milliers, en pourcentage, par rapport à la moyenne annuelle, qui s’élevait à 108 rapports par an ».

      ... le travail de l’IPC a été TRÈS PEU COUVERT PAR LA PRESSE ISRAÉLIENNE. Ces experts de la santé font un travail courageux, ... leur licence d’exercice de la profession médicale et leurs moyens de subsistance sont gravement menacés.

      source : https://plumenclume.org

  • 15 novembre à 13:38 | mamuli (#11224)

    et tout ça pour les jeter ! quelles campagnes de vaccination sont-elles mises au premier plan. Déjà que les gestes barrières sont mis au rebus que ce soit par le peuple et surtout par les gouvernants qui ne montrent pas l’exemple en portant le masque. En plus, le manque d’eau ne favorise pas l’hygiène des mains. Comme je suis triste ....

    • 15 novembre à 13:58 | Jipo (#4988) répond à mamuli

      Ne soyez pas triste, éteignez votre TV et Allumez votre cerveau !

  • 15 novembre à 13:39 | mamuli (#11224)

    et tout ça pour les jeter ! quelles campagnes de vaccination sont-elles mises au premier plan. Déjà que les gestes barrières sont mis au rebus que ce soit par le peuple et surtout par les "grands" qui ne montrent pas l’exemple en portant le masque. En plus, le manque d’eau ne favorise pas l’hygiène des mains. Comme je suis triste

  • 15 novembre à 13:56 | Jipo (#4988)

    Bonjour,
    l’ objectif est de shooter le maximum de gens, de leur inoculer des poisons, qui non seulement ne vous protègent de rien, mais mieux peuvent nuire gravement à votre santé !
    L’ objectif est de sa faire un max de pognon sur le dos des mougeons sans dents, qui n’ auront d’ autre choix de subir cette dictature sanitaire qui ne dit pas son nom, voir de pucer les gens comme du bétail .
    Regardez ce qui vient de se passer en Guadeloupe !
    https://blog.landot-avocats.net/2020/04/05/chloroquine-le-conseil-detat-siffle-la-fin-de-la-dissidence-du-ta-de-la-guadeloupe/

    • 15 novembre à 14:42 | Jipo (#4988) répond à Jipo

      Sans parler que les zélus et dirigeants se soignent tous avec la Chloroquine et Ivermectine, dans l’ armée idem ! mais chut faut pas le dire, ça fait conspirationniste isn’ t ...

  • 15 novembre à 14:45 | vatomena (#8391)

    Jipo— vous nous faites peur -mais sans doute vous avez raison .Nous sommes dépassés par des forces technocratiques mauvaises

    • 16 novembre à 00:36 | Jipo (#4988) répond à vatomena

      Je n’ invente rien, mais ce que je divulgue ne sont pas diffusés dans les merdias aux ordres, que voulez-vous je ne respecte pas la conformité de pensée de la communauté 🤪 .
      Mais c ‘est bien ce qui nous pend au nez j’ aimerai avoir raison d’ avoir tors, PTDR d’ avance , quand ils le subiront il sera trop tard !

  • 15 novembre à 16:11 | papangue (#9623)

    Depuis 2ans environ les connaissances ont évolué sr HCQ
    Ces études viennent d’organismes différents et reconnus dans leur domaine ,contrairement aux allégations ce certains ici !

    https://sfpt-fr.org/covid19-foire-aux-questions/1094-la-chloroquine-ou-l-hydroxychloroquine-sont-elles-efficaces-pour-prevenir-ou-traiter-l-infection-par-coronavirus

    Selon la société française de pharmacologie et de Thérapeutique :

    • A l’heure actuelle, les données disponibles concluent que l’hydroxychloroquine n’est pas associée à une réduction de la mortalité à 28 jours, de l’aggravation de la maladie, ni à une amélioration des symptômes. En revanche, elle pourrait augmenter la durée d’hospitalisation, le risque de recours à la ventilation mécanique invasive, ainsi que le risque de survenue d’effets indésirables liés au traitement
    • Les données disponibles suggèrent également que la chloroquine ou l’hydroxychloroquine utilisées en association avec l’azithromycine ne sont pas cliniquement efficaces pour traiter le COVID-19, ni pour prévenir l’infection chez les sujets à risque.
    • Concernant l’hydroxychloroquine en utilisation seule, plus de 300 études ont vu le jour, mais seulement 35 essais étaient randomisés et contrôlés. Parmi eux, 9 seulement portent sur un effectif de plus de 100 patients. Plusieurs méta-analyses actualisent régulièrement leurs résultats avec les données les plus récentes (par exemple le projet Covid-NMA, porté par l’AP-HP et la collaboration Cochrane : www.covid-nma.com/ ; ou le projet meta-evidence.org, porté par l’Université et le CHU de Lyon ).
    • En l’absence de bénéfice démontré à ce jour, il ne faut pas exposer inutilement les patients à un sur-risque d’évènements indésirables, notamment cardiaques, décrits avec ces médicaments chez les patients atteints de COVID-19.

    https://www.france24.com/fr/20200522-covid-19-une-%C3%A9tude-conclut-que-la-chloroquine-ferait-plus-de-mal-que-de-bien

    Covid-19 : une étude conclut que la chloroquine ferait plus de mal que de bien

    https://www.radioclassique.fr/magazine/articles/covid-19-un-medicament-presente-comme-la-nouvelle-chloroquine-fait-200-morts-au-bresil/

    https://www.futura-sciences.com/sante/actualites/coronavirus-covid-19-morts-si-prescription-hydroxychloroquine-avait-ete-generalisee-80151/

    Une récente méta-analyse prépubliée des essais randomisés réalisés à travers le monde conclut que l’hydroxychloroquine augmente la mortalité relative des patients atteints de Covid-19 de 2 à 20 %.

    https://www.marianne.net/societe/sante/covid-la-recherche-sest-elle-trop-focalisee-sur-les-traitements-a-base-de-chloroquine

    Covid : la recherche s’est-elle trop focalisée sur les traitements à base de chloroquine ?

    BELGIQUE

    https://www.afmps.be/fr/news/coronavirus_rappel_des_risques_de_la_chloroquine_et_de_lhydroxychloroquine
    Coronavirus : rappel des risques de la chloroquine et de l’hydroxychloroquine

    • 15 novembre à 16:12 | papangue (#9623) répond à papangue

      Suite ...
      SUISSE
      https://www.hug.ch/sites/interhug/files/structures/coronavirus/documents/hydroxy-chloroquine-et-covid-19.pdf

      hydroxychloroquine et COVID-19 : Évaluation

      Des données in vitro ont initialement suggéré une possible efficacité antivirale de la chloroquine(CQ) et de l’hydroxychloroquine(HCQ) contre le SARS-CoV-2mais cette activité antivirale n’a pas été confirmée chez l’animal (primate), ni en traitement, ni en prévention.
      •Les données cliniques se sont accumulées ces derniers mois avec la publication de nombreux essais cliniques notamment randomisés contrôlés et des méta-analyses « vivantes » de l’ensemble des données à disposition. •Ces essais de bonne qualité méthodologique n’ont pas pu démontrer l’efficacité de l’HCQ (avec ou sans azithromycine), notamment sur la mortalité hospitalière, le temps jusqu’à l’intubation ou le décès, les transferts en réanimation ou la négativisation virale.
      Parmi ces études, les grands essais cliniques randomisés contrôlés pragmatiques Recovery (UK)et Solidarity (OMS) n’ont également pas mis en évidence de bénéfice de l’HCQ sur la mortalité hospitalière et la durée d’hospitalisation...

      USA

      https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/32981089/

    • 16 novembre à 00:49 | Jipo (#4988) répond à papangue

      Parce que les thérapies géniques et non vaccins qui ne protègent d’ absolument de rien ont été testés sur les animaux ??? 🤣 🤣🤣C ‘est parrot que vous devriez vous appeler ...

  • 15 novembre à 22:09 | Rainingory (#11012)

    Midedaka indray ry volomboasary fa hoe izy no tompon’ny projet hydroélectrique Sahofika. Ilay zavatra efa t@ 2016 no vita ny appel d’offre.

    https://m.facebook.com/story.php?story_fbid=3171391959762755&id=100006759450490

  • 16 novembre à 08:58 | lysnorine (#9752)

    “LOT DE VACCINS JOHNSON &JOHNSON”-AOKA HO MAILO NY VAHOAKA MALAGASY !

    DENMARK PERMANENTLY BANS Johnson & Johnson coronavirus vaccine over blood clot deaths
    Thursday, May 06, 2021 by : Ramon Tomey
    https://www.naturalnews.com/2021-05-06-denmark-permanently-bans-jnj-wuhan-coronavirus-vaccine.html

    Denmark announced that IT WILL NO LONGER USE THE JOHNSON & JOHNSON Wuhan coronavirus (COVID-19) vaccine AFTER MORE REPORTS LINKING IT TO BLOOD CLOTS. The Scandinavian country previously dropped the AstraZeneca vaccine because of blood clots in some vaccinated citizens. Denmark’s decision contrasted that of U.S. health authorities who lifted the suspension on the J&J vaccine.
    https://www.theepochtimes.com/denmark-drops-johnson-johnson-covid-19-vaccine-over-possible-blood-clot-link_3801678.html

    The Danish Health Authority (SST) announced the suspension in a May 3 statement. It said that “THE BENEFITS OF USING THE [J&J] COVID-19 VACCINE DO NOT OUTWEIGH THE RISK of causing the possible adverse effect [of blood clots.]
    https://www.sst.dk/en/English/news/2021/The-Danish-COVID-19-vaccine-rollout-continues-without-the-COVID-19-vaccine-from-Johnson-Johnson

    Therefore, the [SST] will continue the Danish MASS VACCINATION PROGRAM WITHOUT THE COVID-19 VACCINE FROM JOHNSON & JOHNSON.”

    The statement noted that the decision to drop the J&J vaccine followed a REVIEW OF INTERNATIONAL DATA CONDUCTED BY DANISH OFFICIALS. A team of experts also contributed to the vaccine evaluation.

    SST Deputy Director General Helene Probst said : “In the midst of an epidemic, this has been a difficult decision to make – especially since WE HAVE ALSO HAD TO DISCONTINUE USING THE COVID-19 VACCINE FROM ASTRAZENECA. However, taking the present situation in Denmark into account, what we are currently losing in our effort to prevent severe illness from COVID-19 CANNOT OUTWEIGH THE RISK OF CAUSING POSSIBLE SIDE EFFECTS.”...

    U.S. opts to resume inoculations with J&J vaccine
    Some patients in the U.S. have reported developing BLOOD CLOTS following vaccination with the J&J vaccine. American health authorities INITIALLY SUSPENDED the use of the J&J vaccine on April 13, BUT VOTED TO RESUME ITS USE less than two weeks later.

    The SINGLE-DOSE COVID-19 shot had been linked to two patients developing blood clots. Nevada TEENAGER Emma Burkey received the J&J vaccine on April 1 and experienced seizures on April 8, a week after her immunization
    https://www.naturalnews.com/2021-05-03-teen-undergoes-surgeries-blood-clots-jnj-vaccine.html

    . She subsequently underwent three surgeries TO REMOVE THE BLOOD CLOTS THAT FORMED IN HER BRAIN. Doctors managed to remove the clots and Burkey has since recovered.
    https://www.dailymail.co.uk/health/article-9491431/Las-Vegas-woman-underwent-3-brain-surgeries-dangerous-blood-clots-getting-J-J-vaccine.html

    Later, a 50-year-old woman died of a blood clot following her immunization with the J&J vaccine. https://www.naturalnews.com/2021-04-30-oregon-woman-dies-two-weeks-jnj-vaccination.html

    The Oregon Health Authority said in an April 22 statement that the woman developed a “blood clot in combination with very low platelets.” The state health department added that she got immunized before the April 13 ban on the J&J shot.
    https://content.govdelivery.com/accounts/ORDHS/bulletins/2cf5574

    • 16 novembre à 09:06 | lysnorine (#9752) répond à lysnorine

      “LOT DE VACCINS JOHNSON & JOHNSON”-AOKA HO MAILO NY VAHOAKA MALAGASY !
      (Tohiny)

      Des MILLIONS de doses du vaccin anti-Covid-19 de "J&J" produites par une usine américaine sont INUTILISABLES et vont partir à la POUBELLE.
      https://www.capital.fr/economie-politique/johnson-johnson-des-millions-de-doses-du-vaccin-vont-etre-jetees-1406258
      Écrit par 6medias
      Publié le 12/06/2021 à 9h12

      "Plusieurs lots" de vaccins contre le Covid-19 de Johnson & Johnson, fabriqués dans une usine de BALTIMORE dont la PRODUCTION AVAIT DÛ ÊTRE STOPPÉE IL Y A PLUSIEURS SEMAINES, devront être jetés, ont annoncé vendredi 11 juin les autorités sanitaires américaines. Selon le New York Times, cette décision concerne quelque 60 millions de doses.

      En mars, des tests de contrôle avaient déjà révélé que 15 millions de doses du vaccin de Johnson & Johnson avaient été gâchées dans cette usine gérée par l’entreprise partenaire Emergent BioSolutions. En plus du vaccin de "J&J", IL Y ÉTAIT ALORS AUSSI FABRIQUÉ CELUI D’ASTRAZENECA, et les produits entrant dans la composition du second avaient été mélangés par erreur au premier, provoquant la contamination de ces 15 millions de doses et les rendant inutilisables. Elles n’ont jamais quitté l’usine pour être distribuées, avaient rassuré à l’époque les autorités.
      >> A lire aussi - Belgique : le vaccin Covid-19 de Johnson & Johnson (Janssen) limité aux plus de 40 ans après un décès

      L’Agence américaine des médicaments (FDA) avait alors dépêché sur place des experts pour y mener une inspection des lieux et du reste des doses produites. Vendredi, l’Agence a finalement donné son feu vert à "deux lots" de vaccins de Johnson & Johnson fabriqués dans cette usine, qui pourront être utilisés "aux Etats-Unis ou être exportés à l’étranger". Cela équivaut à 10 millions de doses, a déclaré à l’AFP une source proche du dossier.
      En revanche, "la FDA a déterminé que plusieurs autres lots ne peuvent être utilisés", a-t-elle déclaré. Selon le New York Times, il s’agit de 60 millions de doses, pour lesquelles l’Agence a informé l’entreprise qu’elles devaient être jetées. "Des lots supplémentaires sont toujours en train d’être examinés", a précisé la FDA. La production du remède d’AstraZeneca a été définitivement retirée de cette usine, et celle du vaccin de Johnson & Johnson y a été suspendue en attendant une décision des autorités sanitaires. La FDA a déclaré vendredi "ne pas être encore prête" à y relancer la production, et "continuer à y travailler sur des problèmes" avec des responsables de Johnson & Johnson et d’Emergent BioSolutions.

      >> A lire aussi - L’EMA dévoile ses recommandations pour le vaccin Johnson & Johnson

      Par ailleurs, au moins 60 millions de doses d’AstraZeneca qui avaient également été produites dans cette usine attendent toujours le feu vert de la FDA pour pouvoir être envoyées à l’étranger. L’EXÉCUTIF AMÉRICAIN A PROMIS DE FAIRE DON DE CES DOSES À DES PAYS DÉFAVORISÉS, DANS LE CADRE D’UN TOTAL DE 80 MILLIONS DE DOSES DEVANT ÊTRE DISTRIBUÉES D’ICI FIN JUIN, EN MAJORITÉ VIA LE DISPOSITIF DE PARTAGE COVAX.

    • 16 novembre à 09:18 | lysnorine (#9752) répond à lysnorine

      “LOT DE VACCINS JOHNSON & JOHNSON”-AOKA HO MAILO NY VAHOAKA MALAGASY !
      (Tohiny)

      VACCIN JANSSEN : POURQUOI L’ ANSM TIRE LA SONNETTE D’ALARME
      https://www.linternaute.com/actualite/guide-vie-quotidienne/2534948-vaccin-janssen-4-deces-recenses-malgre-la-vaccination/

      La Rédaction, Mis à jour le 14/09/21 09:46

      VACCIN JANSSEN. Dans SON DERNIER RAPPORT PUBLIÉ LUNDI 13 SEPTEMBRE 2021, l’ANSM recense PLUSIEURS ÉCHECS d’immunité contre le Covid-19 malgré l’administration d’une dose du vaccin Janssen. 4 décès ont été enregistrés depuis le mois d’avril.

      [Mis à jour le 14 septembre 2021 à 9h46]
      Dans son nouveau rapport publié ce lundi 13 septembre 2021, l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) fait état de plusieurs cas d’échecs vaccinaux après l’injection du vaccin Janssen, "avec notamment des FORMES GRAVES (décès, réanimation) ainsi qu’une surreprésentation des patients vaccinés par Janssen en RÉANIMATION dans deux CHU (Marseille et Tours)", précise-t-elle.

      Alors qu’environ un million de doses ont été administrées depuis le mois d’avril, 605 cas ont été analysés par les Centres régionaux de pharmacovigilance (CRPV) rapporteurs (LYON ET GRENOBLE). Si la majorité des effets indésirables sont NON GRAVES COMME DES MALAISES, 32 cas d’infection à Covid-19 ont été observés à la suite d’une vaccination avec Janssen, dont 29 ont développé des formes graves. 4 personnes sont DÉCÉDÉES MALGRÉ L’ADMINISTRATION DU VACCIN. Comment expliquer de tels chiffres ? Selon le rapport, "la plupart présentait des comorbidités à risque de forme grave", dont L’ÂGE MÉDIAN ÉTAIT DE 68 ANS. L’ANSM indique que les "investigations se poursuivent". Depuis fin août et le début de la campagne de rappel vaccinal, il est recommandé pour les personnes ayant reçu une dose du vaccin Janssen de se faire administrer une seconde dose d’un vaccin, DE PRÉFÉRENCE À ARNM, SOIT LE PFIZER OU LE MODERNA.

      Elle fait également un rappel au sujet des cas de THROMBOSES ET THROMBOCYTOPÉNIE SURVENUS APRÈS LA VACCINATION, invitant les personnes concernées à être attentive à l’apparition du second symptôme lorsque l’un des deux a été diagnostiqué : "Les personnes auxquelles une THROMBOCYTOPÉNIE A ÉTÉ DIAGNOSTIQUÉE DANS LES 3 SEMAINES SUIVANT LA VACCINATION par le vaccin Janssen doivent faire l’objet d’une recherche active de signes de thromboses. De la même façon, les personnes qui présentent des thromboses dans les 3 semaines suivant la vaccination doivent faire l’objet d’une recherche de thrombocytopénie."
      .....

      Comment fonctionne le vaccin à vecteur viral de Janssen ?

      Le vaccin Janssen utilise LE PRINCIPE DU VECTEUR VIRAL, LA SPÉCIALITÉ DU GROUPE J&J et déjà utilisé contre des virus comme EBOLA. Un fragment de l’ARN du Covid-19 est associé à un adénovirus pour être injecté chez le patient. Les cellules humaines réagissent face au fragment du Covid-19 pour CRÉER DES ANTICORPS, et une RÉPONSE IMMUNITAIRE SATISFAISANTE ET DURABLE. ...

      Les premiers effets protecteurs apparaissent DÈS LE QUATORZIÈME JOUR après l’injection et se renforcent progressivement. MAIS une question subsiste, celle de la DURÉE DE LA PROTECTION OFFERTE PAR LE VACCIN. J&J A EXPLIQUÉ NE PAS ÊTRE EN MESURE DE DÉLIVRER DES INFORMATIONS PRÉCISES mais confirme ne pas observer une baisse du nombre d’anticorps AVANT LES TROIS PREMIERS MOIS. [...]

    • 16 novembre à 09:29 | lysnorine (#9752) répond à lysnorine

      “LOT DE VACCINS JOHNSON & JOHNSON”-AOKA HO MAILO NY VAHOAKA MALAGASY !
      (Tohiny sady farany)

      L’ANSM pointe un « NOMBRE IMPORTANT DE CAS D’ÉCHECS VACCINAUX avec le vaccin Janssen »
      https://www.leparisien.fr/societe/sante/lansm-pointe-un-nombre-important-de-cas-dechecs-vaccinaux-avec-le-vaccin-janssen-13-09-2021-LCQZIL3FUNG6PBNEVA37VERPMU.php
      Par Anissa Hammadi
      Le 13 septembre 2021 à 16h39, modifié le 14 septembre 2021 à 07h11
      Après AstraZeneca, le vaccin Janssen sera-t-il à son tour délaissé ? Dans un rapport publié lundi, l’ANSM (Agence nationale de sécurité du médicament) émet de SÉRIEUX DOUTES SUR SON EFFICACITÉ contre le Covid-19, en particulier contre le variant Delta.

      « Un signal potentiel a été mis en évidence devant un nombre important de cas d’échec vaccinal avec le vaccin Janssen, avec DES PATIENTS EN RÉANIMATION OU DÉCÉDÉS du Covid-19, la plupart présentant des comorbidités à risque de forme grave », peut-on lire dans l’enquête menée du 9 juillet au 26 août 2021.

      Chargés de suivre les effets indésirables avec le vaccin Janssen, les centres régionaux de pharmacovigilance (CRPV) de Grenoble et de Lyon y détaillent longuement le rôle qu’a pu jouer (ou non) le vaccin dans l’apparition de divers effets secondaires, plus ou moins graves (thrombose, paralysie faciale, AVC, convulsions etc.).

      [...]
      SURREPRÉSENTATION DES PATIENTS VACCINÉS PAR JANSSEN EN RÉANIMATION

      Le rapport met surtout en avant UN MANQUE D’EFFICACITÉ DU VACCIN JANSSEN contre le Covid-19, et livre une conclusion cinglante : « COMPTE TENU DU NOMBRE DE DÉCÈS ET DE PATIENTS EN RÉANIMATION, VACCINÉS PAR UNE DOSE UNIQUE DE VACCIN JANSSEN DANS UN DÉLAI SUPÉRIEUR À 21 JOURS, et de l’alerte émanant de deux CRPV (Marseille et Tours) concernant la surreprésentation de patients vaccinés par Janssen en réanimation pour Covid-19, ce signal potentiel relatif aux échecs vaccinaux du vaccin Covid-19 Janssen a été relayé pour investigations supplémentaires (en cours). »

      À Marseille, sur 7 patients COMPLÈTEMENT VACCINÉS MAIS QUAND MÊME ADMIS EN RÉANIMATION (c’est-à-dire gravement atteints), 4 l’avaient été avec Janssen. À Tours, cette proportion était de 3 sur 6. ...

      .
      Janssen offrait pourtant l’avantage de ne nécessiter qu’une seule dose. Du moins jusqu’à fin août : il y a trois semaines, la Haute Autorité de santé recommandait que les personnes vaccinées avec le vaccin de Johnson & Johnson reçoivent une DEUXIÈME INJECTION D’UN VACCIN À ARN MESSAGER (PFIZER OU MODERNA), en raison du « manque de donnée disponible permettant de confirmer l’efficacité à long terme » du schéma unidose. Dans la foulée, le ministère de la Santé a annoncé qu’il allait suivre cette recommandation.
      Selon les CRPV de Grenoble et de Lyon, les données « montrent en effet une PROTECTION INSUFFISANTE conférée par UNE SEULE DOSE de vaccin (Comirnaty, Spikevax ou Vaxzevria) contre les formes symptomatiques liées au variant Delta ». Et les données disponibles « ne permettent pas de confirmer l’efficacité à long terme du schéma de vaccination à une dose du vaccin Janssen contre le variant Delta. »
      ....

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 

Archives