Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
jeudi 2 décembre 2021
Antananarivo | 06h03
 

Société

Lutte contre la corruption

Bianco : plus de 3 700 doléances reçues et 240 arrestations en 2020

vendredi 19 novembre | Mandimbisoa R.

Les tâches sont encore lourdes pour le Bureau indépendant anticorruption (Bianco). Le rapport annuel rendu par son directeur général, Laza Andrianirina, devant le parlement à Tsimbazaza fait état de 3 700 doléances reçues en 2020 dont 880 sont investigables.

Laza Andrianirina rapporte que plus de 560 ordres de poursuites ont été délivrés dans le cadre des enquêtes menées par le Bianco. Les investigations et les enquêtes ont ainsi permis d’arrêter plus de 240 personnes en 2020. Après les investigations du Bianco, les dossiers sont transmis au Pôle anticorruption (PAC) qui prononce le jugement final.

Le secteur foncier est le plus touché par les doléances relatives à la corruption à Madagascar suivies par les collectivités territoriales décentralisées et la justice. Ces trois domaines sont d’ailleurs jugés par les usagers comme étant les foyers de la corruption dans le pays depuis des années.

Les faits dénoncés et jugés au niveau des juridictions judiciaires dans le cadre de ces doléances concernent principalement les cas d’abus de fonction, caractériel des hauts fonctionnaires et cadres dans les domaines principalement concernés, le détournement des deniers publics ainsi que les corruptions passives.

L’exercice n’était pas du tout facile pour le directeur général du Bianco devant l’Assemblée nationale. Les députés l’ont épinglé notamment sur l’efficacité de ses actions notamment sur le trafic de zébu, les problèmes fonciers et les dossiers chauds au niveau des collectivités situées aussi bien dans les périphéries d’Antananarivo comme dans les autres provinces.

La mise en place de l’Agence de recouvrement des avoirs illicites dans des faits liés à la corruption grave ou encore l’extension des Pôles anticorruption dans les quatre coins de l’île reste quand même une avancée dans la lutte contre la corruption et renforcerait certainement les actions du Bianco.

22 commentaires

Vos commentaires

  • 19 novembre à 10:51 | MALIBUC (#9345)

    Le Bianco s’est trompé de cible, c’est le DJ BAC -7 qu’il doit poursuivre pour extorsion de fonds, corruptions actives, vols des aides extérieures, création d’une Fondation fantôme, prise illégale d’intérêt dans l’affaire du CVO, détournement d’Or etc.....etc....et direction ANTANIMORA !

    • 19 novembre à 10:59 | Isandra (#7070) répond à MALIBUC

      Malibuc,

      C’est simple, vous leur faire parvenir toutes les preuves et après ils s’occuperont de son cas.

      Il ne suffit pas de faire de la conspiration, en l’accusant de tous les maux, mais il nous faut des preuves pour le coincer et le punir durement.

    • 19 novembre à 11:07 | Isandra (#7070) répond à MALIBUC

      Par ex : Ravalo et ses partisans ont beau montré sur un écran géant des anomalies et des fraudes, et en déclarant qu’ils avaient pu collecter plus de 3.000 preuves, alors qu’ils n’ont pas pu déposer que 300 auprès de la HCC, celle-ci n’a déclaré fondé que celles avec des preuves tangibles.

    • 19 novembre à 15:52 | poiuyt (#584) répond à MALIBUC

      Courage, cher Malibuc.
      je recommande de ne pas lire, comme je le fais, les messages de cette mégère, fan inconditionnelle de rajoHELL. Ce n’est pas moi qui ais écrit ici que son haleine fait phoque, mais je suis d’accord. Je n’ai rien à démontrer, je constate juste que ça ne va pas fort ici non plus, comme à Madagascar. Et pourtant, il fut un temps, vers 2010, où c’était intéressant, où inandra était la moins intéressante, et le plus intéressant : un certain N’Dimby.
      Courage, Malibuc.

  • 19 novembre à 10:53 | Isandra (#7070)

    C’est l’un des indicateurs nous démontre que ce régime met dans ces priorités la lutte contre les corruptions, lesquelles sont l’un de freins de notre développement.

    Toutefois, le chemin est encore long et beaucoup d’embûches, dans la mesure où les réseaux de malfaiteurs étaient déjà enracinés dans ce pays, avant même l’arrivée de ce régime et que la pratique de corruptions y est généralisée et presque devenu une culture ou une habitude dans la plupart des bureaux administratifs.

    Certains services de l’Etat attirent plus de candidats pour y être fonctionnaires, parce que leur Agents ont train de vie confortable grâce à la corruption.

    • 19 novembre à 11:16 | MALIBUC (#9345) répond à Isandra

      Isandra bande de branleurs lèches culs, il n’y a pas besoin de preuve mais seulement que ton DJ voleur et menteur nous dise ou sont passés les 800 Millions d’Euros d’aides et de dons depuis 2 ans ?
      Qu’en a-t-il fait ? C’est pas difficile de répondre et de se justifier non ?

    • 19 novembre à 11:22 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Malibuc,

      Il vous suffit de consulter sur le site de ministère de finance, vous pourriez être satisfait.

      En tout cas, les bailleurs sont satisfaits du progrès au niveau de transparence de ce régime.

      Juste une question : Pourriez vous demander à Ravalo de nous détailler l’utilisation de 4 milliards d’aides et financements qu’ils bénéficiait pendant ces mandats. C’est juste question de deux poids une mesure.

    • 19 novembre à 13:06 | Vohitra (#7654) répond à Isandra

      I kaondrana moa efa tenenina hoe aza manoratsora-poana toy izao e !

      Mandehana miboboka galeoka dia matory avy eo, tsy efa mba ampy ve izay ilay 4 euros raisina isanandro miteniteny foana eto io e !

      Inona indray izao ity soratan’i kaondrana ity ?

      « En tout cas, les bailleurs sont satisfaits du progrès au niveau de transparence de ce régime. »

      Indro mba vakio kely ny ampahany amin’ny tatitra nataon’ny « Département d’Etat » amerikanina momba izany resaka mangarahara izany tamin’ny tatitra 2021 nataony momba an’i Madagasikara :

      « The Government of Madagascar’s 2019 Plan Emergence de Madagascar (PEM) is the Government of Madagascar’s blueprint for the country’s economic revival.

      However, it remains without an implementation plan that will translate aspirations into policy and then into action. Combined with the economic shocks inflicted by COVID-19, including several months of nation-wide confinement, growing concerns about transparency in decision-making, uneven anti-corruption measures, and variable respect for sanctity of contract and rule of law, Madagascar presents a more mixed investment landscape than a year ago »…

      (…) endemic corruption and the uneven nature of the anti-corruption initiatives, and weak enforcement of rules and regulations…

      (…) the lack of transparency in awarding contracts, uncertainty about agreed terms for contracts and tenders, and centralized decision-making which has caused confusion and backtracking…

      Fehiny : felaka mandrivorivo mafy dia mafy no nomen’ny goverinemanta amerikanina ny fitondran’i calife ! Mazava ve ry kaondrana a ?

  • 19 novembre à 11:30 | microtrottoir (#11284)

    880/3700 doléances investigables, nouvelle stratégie de communication et d’éducation oblige, pourquoi ne pas profiter de l’opportunité à l’infini que nous offre le digital.

  • 19 novembre à 11:45 | Shalom (#2831)

    Il y a réellement des c.ons payés pour écrire des textes sans idées et qui ne savent argumenter qu’en tirant sur les anciens présidents (pire que des enfants du primaire)
    J’ai l’impression que ce c.on de DJ tsy ampy solaitra et ses sbires sont toujours dans l’opposition.
    Et pour l’exemple : jamais ses sbires n’écriront où sont passés les sous de la vente de "Force One" mais ils sont prompts à écrire que Ravalomanana a osé acheter cet appareil.
    Des arguments et façons d’écrire dignes des toilettes turques + 3.

    • 19 novembre à 11:54 | Isandra (#7070) répond à Shalom

      Shalom,

      Ne racontez n’importe quoi.

      « Le Boeing 737-700 baptisé Air Force One II a définitivement quitté l’aéroport d’Ivato, le 22 novembre 2012. En effet, son acquéreur, la société américaine Las Vegas Sands Corporation, cotée en bourse, a payé 24, 5 millions de dollars qui ont été transférés à la Banque centrale de Madagascar. Un prix réactualisé entrant dans les normes, vu l’âge et les diverses réparations effectuées sur ce jet longtemps entreposé dans un hangar de l’aéroport d’Ivato. »

      https://www.madagate.org/politique-madagascar/dossier/2785-madagascarn-air-force-one-stories.html

    • 19 novembre à 12:10 | Shalom (#2831) répond à Shalom

      Madagate : que de la merde !
      Pensez-vous que la BCM a réellement reçu cette somme ?
      Jeannot lapin connait-il réellement ce qui se passe au sein de cette instance ?
      Ce n’est pas parce qu’il l’écrit que c’est la vérité. Je reprends : ce n’est pas parce qu’il l’écrit que c’est la vérité.

  • 19 novembre à 11:59 | Vohitra (#7654)

    Bureau indépendant…bla, bla, bla, bla, bla….

    Anti-corruption…encore des bla, bla, bla, bla, bla…

    Statistique…encore et toujours de…bla, bla, bla, bla…

    Efficacité et résultat…surtout et de manière appuyée autant de…bla, bla, bla, bla…

    Mais Monsieur, cette affaire avait fait l’objet d’une investigation à votre niveau, n’est-ce pas ? Et alors ?

    Début de citation…

    A quand la fin de l’impunité ? Notamment à l’encontre de ceux qui tirent profit de leur position pour se faire attribuer par l’Etat ou ses sociétés, des avantages illicites, comme notamment dans ce qu’on appelle l’affaire SMMC Rinah ?

    Les faits :

    Malgré des pressions en «  haute sphère », l’IGE (Inspection Générale de l’Etat) a mené auprès de la SMMC (Société de Manutention de Marchandise Conventionnelle) des contrôles sur trois marchés publics d’un montant de plus d’1 milliard ariary. Le chargé d’études et de suivi-contrôle de travaux a reçu comme instruction du DAF (Directeur administratif et financier) de remettre le dossier d’appel d’offres de ces trois marchés et de les attribuer à la société MITEA, à qui il appartient de trouver d’autres candidats servant de concurrents. Il semblerait que ce soit une pratique courante de ce DAF.

    Dans le cas de ces trois marchés, il a été vérifié que deux entreprises ont bien été utilisées en guise de “KALY” ? Il s’agit d’une manœuvre frauduleuse, en complicité avec l’attributaire désigné du marché. Elle consiste à présenter des dossiers fictifs de soumission de deux ou plusieurs prestataires pour faire croire que la procédure de mise en concurrence a été respectée.

    Le DG de MITEA, M. Rakotolahy Hentesoa Fabrice, n’a pas répondu à deux convocations de l’IGE. C’est Mme Rinah Rakotomanga, directrice de la communication de la présidence, qui s’est présentée à l’IGE et a affirmé et confirmé par procès-verbal être la propriétaire de la société MITEA. Elle a promis d’apporter des éclaircissements sur cette affaire, mais elle ne s’est plus jamais manifestée.

    Concernant ces trois marchés, l’IGE a toutes les preuves de faux et usage de faux sur la constitution de dossiers fictifs de candidature de deux entreprises qui ont servi de candidats fictifs à ces marchés.

    Vous pouvez télécharger le rapport de l’IGE n°1006-TVX/DGIGE/SCL du 1er avril 2021 (et ce n’est pas un poisson d’avril !) sur : https://ti1ca.com/0e1w48tl-SMMC-RINAH-SMMC-RINAH.pdf.html .

    Tout d’abord, il convient de féliciter l’IGE pour avoir osé passer outre les pressions des « hautes sphères » et mis au grand jour ces magouilles.

    Fin de citation…

    Alors Monsieur, on en a assez de ces bla, bla, bla…à n’en plus finir…le mieux pour vous, soit de remettre votre tablier…soit de pousser à fond pour faire jaillir la lumière du fin fond du néant…la vraie émergence de la justice dans la lutte contre la corruption ! L’IGE avait réalisé sa part de responsabilité…Et vous Monsieur, pardon Mon Colonel ? Car en plus, vous êtes à la fois un magistrat et un Colonel de Gendarmerie, non ?

    http://www.lagazette-dgi.com/?p=65972

  • 19 novembre à 12:23 | arsonist (#10169)

    Où en est-on à Magagougou ?
    https://www.un.org/fr/observances/toilet-day

    • 19 novembre à 12:23 | arsonist (#10169) répond à arsonist

      [Extrait dela marge]
      Chaque jour, au-delà de 700 enfants de moins de cinq ans meurent de diarrhées dues à de l’eau insalubre, des services sanitaires insuffisants et une mauvaise hygiène.
      Le saviez-vous ?
      Au moins 2 milliards de personnes dans le monde boivent de l’eau provenant d’une source contaminée par des matières fécales.
      [Fin de l’extrait]

    • 19 novembre à 13:12 | Yet another Rabe (#4812) répond à arsonist

      Bonjour Arsonist,

      En ce qui concerne la loi de finances initiale 2022, il est prévu au titre du "Ministère de l’eau de l’assainissement et de l’hygiène" un budget de 293 950 110 KAr (soit 65  322  246 € au taux actuel approximatif de 1 € = 4500 Ar) ce qui est un budget ridicule pour une population de 25 millions d’ habitants répartie sur un territoire aussi large que La France et le Benelux.

      Vous pouvez télécharger cette LFI 2022 avec le lien suivant :

      http://www.mefb.gov.mg/assets/vendor/ckeditor/plugins/kcfinder/upload/files/Projet%20de%20loi%20n%C2%B0018-2021%20portant%20LFI%202022_VF.pdf

      Et à la page 143, vous avez le "Tableau de Répartition par Institutions et Ministères" de ce projet de budget.

      Dans la Capitale, il manque cruellement des lieux d’ aisance, ajoutez à celà le manque d’éducation de la population, ce qui fait que les gens urinent et déféquent n’importe où et celà ne date pas d’hier.

      L’eau, c’est la vie, un problème très crucial pour la population et de plus en plus critique avec ce réchauffement climatique.

      Mais c’est pô grave pour les dirigeants madagougouesques, les priorités sont ailleurs et celà se voit bien dans la LFI 2022.

      Cordialement

    • 19 novembre à 14:54 | arsonist (#10169) répond à arsonist

      # YaR
      Bonjour !
      Merci pour le tuyau !
      Cette histoire de toilettes et surtout d’eau potable nous inquiètent beaucoup !

      Partout sur le territoire évidemment !
      Mais aussi tout particulièrement dans les bas-fonds de nos agglomérations !

  • 19 novembre à 13:02 | kartell (#8302)

    Sale temps pour les seconds couteaux ! mais pour les têtes de gondoles : ça roule ma poule !…
    Il semble que ce régime soit pressé de donner, urbi et orbi, un message à l’attention d’une communauté internationale impatiente que Magagasikara passe en mode kärcher sur ce serpent de mer !..
    Il en allait de sa crédibilité en joignant l’utile au désagréable sauf que : ce pouvoir se tire une balle dans le pied où la chasse aux corrompus sera synonyme de celle au dahu !…
    L’intention de départ est excellente, sauf qu’au vu du contexte politique actuel, l’impression en trompe-l’œil prend le dessus sur celle d’une réalité dénonciatrice !…
    Surtout, au lendemain de la création d’un fond souverain à usage familial qui reste une initiative d’un culot inouï auquel même ses deux prédécesseurs n’avaient pas osé imaginer ( remerciements appuyés à Rothschild and Co pour sa contribution indispensable !).
    Bref, la comédie du pouvoir prend désormais de la hauteur et de l’épaisseur dans un contexte pour lequel il tente de se donner une certaine crédibilité qui peine à convaincre, tant sa manière de faire, relève d’un amateurisme et d’une fausse naïveté époustouflante…
    Il est clair qu’en s’engageant, ainsi, sur un terrain miné où hier, il avait, lui-même, posé ses propres mines, le pouvoir ne peut se prévaloir en gendarme d’une corruption qu’il l’a enrichi et permis de gagner des élections, pourtant boycottées par une majorité..
    Mais, les temps sont durs et cette initiative perfide de ronds dans l’eau, n’aura qu’une seule conséquence, celle de marquer contre son camp !..

    • 19 novembre à 13:41 | Yet another Rabe (#4812) répond à kartell

      Bonjour Kartell,

      "Fonds souverain à usage familial", dîtes Kartell, vous ne seriez pas mauvaise langue 😜 dès fois ?

      Êtes vous en train de suggérer, que ce fonds souverain permettrait par exemple de payer les très onéreuses études du fiston au DJ Lapin Crétin, en évitant à ce dernier d’écorner sa grande fortune ? 👻

      Cordialement

    • 19 novembre à 15:06 | Shalom (#2831) répond à kartell

      🤣🤣🤣🤣🤣🤣
      👍👍👍👍👍👍👍👍👍

    • 19 novembre à 15:25 | kartell (#8302) répond à kartell

      @ Yet another Rabe

      Non, je ne crois pas à votre allusion car le paiement des écolages suisses s’effectue par d’autres biais ..
      Par contre, on peut imaginer que cette usine d’éthanol demeure un excellent business d’avenir si elle voyait le jour grâce à des financements glanés, par-ci par-là, et surtout, si sa productivité réelle égalait celle annoncée, aujourd’hui, en nécessitant, tout de même, une matière première régulière et abondante ? et qu’en revanche, ce monopole d’alter-ego engendra des avoirs considérables par la vente d’un éthanol sans autre concurrence au niveau du marché local....
      Cette manière de faire n’est pas nouvelle, d’autres s’y étaient essayés dans l’alimentaire mais avec cette émergence, trop propre pour être honnête, elle prend visiblement une forme plus déguisée mêlant, ainsi étroitement, intérêts privés aux contraintes climatiques utilisées comme support prétexte pour un enrichissement certain, siffloté au son du pipeau dans l’adage, bien connu, du joindre l’utile à l’agréable ..

  • 19 novembre à 17:18 | Besorongola (#10635)

    Rajoelina annonce que le projet téléphérique est une bonne affaire. Il dit que s’il n’était pas président, il l’aurait pris comme business personnel... Mais qui est-ce qui croit que ce projet ne rapporte rien au business de Rajoelina.?

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 

Archives