Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
jeudi 6 octobre 2022
Antananarivo | 16h27
 

Société

Fermeture du centre FOFIFA d’Ilaka-Est

97 personnes à la dérive

lundi 21 janvier 2008 | Alphonse M.

Le centre de recherches sur le café de la FOFIFA, basé à Niarovana-Caroline, dans le district de Vatomandry n’est plus opérationnel depuis belle lurette. Une décision du ministère de tutelle qui frappe les anciens employés et qui prive 97 personnes de leurs ressources. Lors de notre passage dans la partie sud de l’ex-province de Toamasina, on a pu constater de visu les réalités et discuter de vives voix avec un ancien personnel du centre. Selon M. Claude, le gouvernement a promis de payer leurs droits et primes ainsi que d’autres avantages aux employés s’ils optent pour le départ volontaire ou la retraite anticipée. Or, après des années, a-t-il ajouté, contrairement à cette promesse, 32 salariés seulement ont pu avoir la moitié de leurs droits. « Nos réclamons nos droits », a conclu notre interlocuteur, sans pour autant préciser les démarches à suivre. Dans le désarroi total, les anciens employés du centre Fofifa de Niarovana-Caroline lancent un appel de détresse, tout en suggérant de rouvrir ce centre au moment où le pays se lance vers la politique de la Révolution verte. Notons que ce centre a beaucoup contribué à l’amélioration de la production caféière dans cette partie de l’île par le biais de ses recherches. Toutefois, la vulgarisation de ces recherches n’a pas atteint les résultats escomptés, faute de personnel. La suppression des agents vulgarisateurs au sein du ministère de l’Agriculture a eu des impacts négatifs au niveau de la production agricole. Le ministre Marius Ratolojanahary a une lourde tâche pour redynamiser le secteur agricole afin que la croissance économique de 8% tant souhaitée par le chef de l’Etat ne soit pas qu’un simple slogan politique.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS