Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
samedi 26 novembre 2022
Antananarivo | 22h54
 

Politique

Assemblée nationale

Une caisse de résonance d’Iavoloha ?

samedi 20 octobre 2007 | Alphonse M.

La SEFAFI ou « Observatoire de la vie publique » a de nouveau interpellé l’opinion publique sur les éventuelles conséquences des dernières élections législatives. En fait, cette plateforme regroupant quelques intellectuels ne cache pas ses craintes après la proclamation officielle des résultats des législatives. En se référant à la Constitution révisée selon laquelle les membres de l’Assemblée nationale sont élus au scrutin majoritaire à un tour, la Sefafi s’interroge : Tsimbazaza (où s’exerce le pouvoir législatif) ne risque-t-il pas d’être seulement la caisse de résonance d’Iavoloha (où s’exerce le pouvoir exécutif).

La Sefafi tient à rappeler que la société civile malgache, ces derniers temps, a bénéficié des appuis de divers partenaires étrangers à citer entre autres le CRS, la FES, le NDI, la Coopération Suisse Du coup, elle a déploré « les agissements de bailleurs de fonds dits institutionnels, en contradiction avec leurs discours prônant la bonne gouvernance et l’Etat de droit ». Une manière d’interpeller également les partenaires financiers de Madagascar de voir de près la situation qui prévaut actuellement dans la Grande ile, qui tend, notons-le vers une pensée unique au détriment des véritables débats politiques. Faut-il signaler que les observateurs internationaux, après avoir séjourné pendant quelques jours seulement en terre malgache ont le toupet de dire que les élections législatives du 23 septembre dernier se sont déroulées dans les normes requises. Des complices douteux !

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS