Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
jeudi 11 août 2022
Antananarivo | 08h44
 

Politique

Conjoncture

Silence, on met en place la démocratie

mercredi 6 mai 2009 | Bill

Doit-on croire aux paroles données quand on a affaire à l’Etat, aux gouvernants ou aux politiciens ? Les non moins récents événements survenus aux gens de presse, et voici l’arrestation ce mardi 5 mai à 5h à son domicile à Andrononobe Analamahitsy, de Evariste Ramanantsoavina, journaliste de la Radio Mada, disent que non. Il ne faut jamais croire aux promesses faites par des dirigeants car leurs objectifs et leur langage ne sont pas les mêmes que ceux des journalistes.

Le 3 mai dernier, journée mondiale de la liberté de la presse, deux ministres, dont un ancien journaliste, et le Directeur de cabinet du président de la Haute Autorité de Transition (HAT) accompagné d’une conseillère technique auprès de la Présidence de cette HAT, ont affirmé ne pas vouloir s’en prendre à la presse et surtout pas aux journalistes car le pluralisme de la presse est le garant de la démocratie. Mais deux jours plus tard, ces gouvernants ne bougent guère le petit doigt et ne pipent mot ; ils laissent faire leurs hommes de main. Le secrétaire général du ministère de la Communication était bien embarrassé devant des journalistes qui ont semblé exiger des explications.

Le président de l’ordre des journalistes, Rakotomaharo Rufin, a beau réagi contre cette arrestation mais rien n’y fit, face à ce qu’ils appellent « besoins de l’enquête ». Evariste Ramanantsoavina a été tiré du lit à 5 heures du matin, comme un brigand qu’on a traqué des mois et qu’on a filé des semaines durant pour les besoins d’explication sur la station pour laquelle il travaille. Quoi qu’ait pu apporter les arguments des responsables des ministères, cela n’empêche de penser à une arrestation à caractère politique pour simple divergence d’opinion et de points de vue.

Les appels des journalistes ce 3 mai pour cette liberté de la presse sont demeurés vains. C’est à croire que le pays et les dirigeants qui se succèdent n’ont pas besoin de ce pluralisme réduit aujourd’hui à un slogan pour entretenir une image libérale et démocratique des gouvernants. Que de promesses ont été faites aux journalistes et aux médias, autant par le président Marc Ravalomanana et ses gouvernements successifs que par les nouveaux dirigeants de la HAT ? Mais aucune d’elles n’a été honorée. La HAT, dont tous les membres ont eu recours à la presse et aux services des journalistes et des reporters, à la rigueur aux communicateurs, manifeste déjà dès ses premiers pas dans l’exercice du pouvoir étatique, des signes qui ne présagent rien de bon pour cette liberté d’expression et d’opinion et pour cette profusion d’idées dont la démocratie réelle a besoin pour s’enrichir et se consolider.

Il faut donc attendre que les dirigeants fasse régner la démocratie des dirigeants pour que la presse et les journalistes puissent jouir de cette liberté d’expression et d’opinion réclamée par les nouveaux gouvernants. En attendant, il faut se taire jusqu’à ce que les campagnes électorales commencent font comprendre des politiciens. Des dirigeants ont osé menacer quiconque tenterait de manifester ou d’exprimer une autre opinion que celle favorable à celle de la HAT dans leur circonscription.

Quand certains disent directement si pour d’autres ils le font à demi-mot, qu’il faut attendre les concertations régionales et nationale pour s’exprimer, le journaliste craint fort que jusqu’à l’avènement de la IV e République, le pluralisme de l’information et par conséquent de l’opinion, ne soient un vain mot car jusqu’ici il est enclin à penser comme Le Scipion l’Africain que « la vérité est l’interprétation des événements par ceux qui ont le pouvoir » (Courrier des lecteurs du 5 mai 2009 dans l’Express de Madagascar, n° 4301, du mardi 5 mai 2009, page 4).

Tous ceux qui contredisent ou ne jouent pas en faveur de la tendance dominante de l’heure, sont susceptibles d’être inquiété par les hommes de main, et cette fois-ci armés, des gouvernants. Les iconoclastes, ils n’en ont pas besoin. Quelque part on serait tenté de dire à leur place, « silence, on met en place la démocratie ».

23 commentaires

Vos commentaires

  • 6 mai 2009 à 06:56 | zandrygasy US (#1941)

    WHO RULE MADAGASCAR ? tgv or Charles. I would say Charles,’coz it is he who decides who should LIVE and who should DIE. He chooses those who will be imprisoned. He is the one who appears on TV, News, Internet...every single days...He has a great chance to run for presidency later...hell knows !

    • 6 mai 2009 à 07:59 | meloky (#637) répond à zandrygasy US

      I think you are mistaken and purely wrong ! As far as actions and courage to make sure that peace reign, and their commendable attitude towards re-installation of the democracy and far more importantly seeking to help the 80% of population punished and forgotten by the former regime. All people within the transitional Authority have shown the way. So as U are away and know nothing on the ground, better to limit yourself by keeping quiet if willing.

    • 6 mai 2009 à 08:30 | Feno (#2238) répond à meloky

      I’m sorry meloky, but I don’t see any re-installation of democracy around here. What I have seen so far is robbery, looting, chilling, and killing. What I have seen so far is armed soldiers brutalizing UNarmed people. What people from the HAT have shown so far is nothing but incompetance and incapacity. Have a look at the Ariary currency vs the Euro, or the Dollar. This is one example among so many others. You do know nothing about what the former regime has accomplished. It is way too easy to emphasize the former regime’s flaws, instead of recognizing what positive actions they have performed, for the good of the country.

    • 6 mai 2009 à 08:35 | zaka (#1418) répond à zandrygasy US

      Démocratie : terme galvaudé, dont l’usage est limité, dans le contexte malgache à des fins démagogiques. Ce concept n’a malheureusement pas sa place chez nous, il est réservé à des nations développées dont la conscience collective est trés élevée, et la maturité politique et culturelle acquise de longue date.
      La question que l’on se pose actuellement est la suivante (je reprends Zandry Gasy,, et je l’ai posée il y a quelque temps sur ce forum) : Qui gouverne Madagascar ?? Est ce les militaires corrompus qui ont servi de tremplin à Andry Rajoelina ?,, ou la HAT et consorts.
      Un constat : nous sommes un peuple probablement pacifique, mais passif et résigné, singulièrement fataliste : izao ny anjara ry havana,, fa mahaiza mihonona é. Cela explique la victoire apparente du commandant Charles. Il en serait autrement, si nous avions le tempérament vif et aggressif de certaines nations (moyen orient, sud est asiatique) ; auquel cas, les militaires en auraient déjà bavé. Je dis bien les "militaires", car il n’y a pas d’"armée malgache" ; il y a des grandes gueules comme "Ndriarijaona André" et des braillards comme le "commandant" Charles et le reste : "menu frétin". Souvenez vous de l’émoi parmi les militaires occasionné par l’explosion d’un blindé provoquée par un simple "cocktail Molotov". Vous aurez une certaine idée de ce que c’est en réalité l’armée malgache.
      Mobiliser un gros contingent d’hommes pour défendre "Tsimbazaza" contre une redoutable armée de légalistes en dit long sur l’état d’esprit des dirigeants actuels. Qui sont ils en fait,, c’est la question de Zandry Gasy. C’est probablement une nébuleuse où on peut nommer à tout hasard "Monja Roindefo,, Ndriarijaona,,et qui d’autres ?? Avez vous des idées ?

    • 6 mai 2009 à 08:55 | Feno (#2238) répond à zaka

      Je suggèrerais les noms suivants qui s’amusent et manipulent en sous-marin :
      - Pierrot Rajaonarivelo
      - Alain Ramaroson
      - Nirhy Lanto Andriamihaja
      - une sous-partie occulte du gouvernement d’un pays que je ne nommerai pas. Si ? Je nomme ? Bon allez, la France alors :-) Comme si vous ne le saviez pas...

      — > les plus dangereux selon moi car plus filous, plus subtils, plus insidieux

      Ensuite il y a les gros bras que l’on connaît et que l’on voit plus que les autres : Commandant Charles, André Ndriarijaona et Noël Rakotonandrasana.

      A côté de tout ce beau monde, Monja Roindefo apparaît comme le guignol de service s’exerçant au numéro de claquettes devant les bailleurs de fond, et Andry Rajoelina qui n’apparaît plus du tout. Président de la HAT ? Lui ? Pffff mmwhouahahahahaha !!

    • 6 mai 2009 à 09:45 | tsivery (#1668) répond à Feno

      Il serait normal Feno qu’on cherche aussi les raisons pour lesquelles dans le diaspora pro-Ravalo n’existe pas des cotiers !les noms dont vous avez suggèré ont peut être leur célébrité envers certains malgaches ,non à la situation politique d’aujourd’hui.Ce diaspora pro ravalo,qui est presque partout nous faut des explications ou nous faire savoir leur solution pour la crise.Et après la crise !

    • 6 mai 2009 à 11:58 | John (#135) répond à Feno

      Well said Feno, Spot on bro !!, some people just talk nonsense sometimes.To me, this is only a glimpse of their wild dictatorship regime, and this will still go from bad to worse, trust me !!Charles is already all over the show, in a little while he’ll be totaly in charge and will come up with more of a violentish style.How would he dare to speculate a poor school for funding a political movement ?? This is madness !!!Somebody’s gotta do something abt this guy !!!!

    • 6 mai 2009 à 12:04 | John (#135) répond à meloky

      Whos mistaking here ??? you are the one whos just playing the defensive and not being so realistic toward the REAL situation.

    • 6 mai 2009 à 12:48 | zaka (#1418) répond à Feno

      Vous avez raison de mentionner ceux qui ne se déclarent pas ouvertement mais qui sont particulièrement influents.
      Il y en a un qui est particulièrement discret,, et pourtant d’aprés des sources dignes de foi, a joué un rôle majeur en tant qu’intermédiaire dans la corruption des éléments du Capsat, et dans l’avènement de Rajoelina,, et peut être il continue de donner des conseils de stratégie... Devinez qui ?? :
      Le géneral Ranjeva Marcel.
      Il faisait partie des trés proches de Ravalomanana. Avez vous remarqué que même étant proche de Ra8, il n’a jamais été inquiété par les brutalités de ses anciens affidés. Il habite à Anosy Avaratra, sur la route d’Ambohimanga dans une luxueuse villa. Il mérite trés vraisemblablement les qualificatifs énumérés plus hauts : subtil, filou,, et j’ajouterais, sournois...un Judas authentique.

    • 6 mai 2009 à 19:24 | Basile RAMAHEFARISOA (#417) répond à Feno

      Merci des renseignements "FENO" pour vous consoler.C’est l’oeuvre des fanatiques de DADA.A force de vouloir tout accaparer,ils ont perdu pour toujours.Basile RAMAHEFARISOA

  • 6 mai 2009 à 09:58 | Fanantenana (#2241)

    C’est quand même fou...
    il y a à peine 5 mois que Rajoelina fustigeait Ravalomanana pour son pseudo-despotisme. Et que récoltons-nous ? la même chose !!! non pire encore !!! au moins les journalistes de Viva n’ont jamais été menacés à mort et traités comme des criminels.
    Je ne comprend même pas les personnes qui peuvent encore soutenir Rajoelina et Cie : croyez vous vraiment qu’il va mener Madagascar aussi loin que ?Ravalomanana l’a fait malgrès ses dérives ? Dérives ammasés en 7 ans de croissance qui ne sont mêmes pas comparables à celles de Rajoelina et de ces mutins de CAPSAT.
    Réveillez vous, réveillons nous Malagasy !!!

  • 6 mai 2009 à 10:14 | Zanak’i Gasikara (#2371)

    Quel democratie !!!!! Y-t-il vraiment une democratie ou c’est juste pour faire jolie dans le vocabulaire des politiciens verreux de Madagagascar ?????
    Une seule chose que je sais et que je constate c’est TGV lui même devrait faire une petite révision de ces cours d’instructions civiques du moins s’il a vraiment étudié et le Charles là qu’il revienne à l’école militaire pour reétudier, car j’ai l’impression que tout ce qui sont là ont eur leurs"diplomes" dans une pochette surprise !!!!!!
    C’est fou ce que l’on devient tous imbéciles quand on a un peu de pouvoir on se prend pour le roi du monde et on fait n’importe quoi !!! Démocratie excusez moi du terme mais ils n’en ont rien a chier !!!!
    Arretez de polemiquer sur un sujet dont certains ne savent mêmes pasla signification !

    • 6 mai 2009 à 11:43 | Tsiriniaina (#1892) répond à Zanak'i Gasikara

      vous devez approfondir votre analyse.

      en cette situation il est presque impossible de parler de démocratie.

      c’est le moment seulement de mettre en place la démocratie.

      alors taisez-vous et exprimez votre démocratie quand l’élection se pointe.

      bonne chance !

  • 6 mai 2009 à 10:53 | xena (#774)

    Ny olana aminareo mpanao gazety anie dia mihevitra ny ho tsy maty manonta ianareo e ! Rehefa zohina ny zava-misy eran-tany dia azo lazaina fa ny ankamaroan’ny korontana miseho dia vokatry ny zavatra lazainareo mpanao gazety ! Marina fa ilaina tokoa ianareo ary tsara ny mampahalala vaovao, saingy araraotinareo izany ilazana izao atsanga tsy aman’orana rehetra izao ! Eny, pouvoir lehibe no anananareo, kanefa maro aminareo no manao abus de pouvoir ! Manely tsaho, manentana amin’ny fanakorontanana ! Tsy mety izany ! Tsara ny liberté d’expression, nefa rehefa tafahoatra loatra ny vava sy ny lainga miharo fanakoron-tanana ny saim-bahoaka dia rariny sy hitsiny ny fisamborana na koa ny censure satria lasa manimba fiaraha-monina ilay resaka aely !
    Raha tsorina dia ianareo mpanao gazety natao hanirina indraindray no toa lasa mampivandravandra !

    • 6 mai 2009 à 11:01 | Rasoa (#1122) répond à xena

      xena a !

      Sao dia tsy ny saim-bahoaka no voakorontan’ny mpanao gazety fa ny sain’ny HAT sy ny cdt charles sy ny anao !

      Maninona raha tsorina ny marina hoe :

      Ny filazan’ny mpanao gazety ny marina dia manohintohina ny "fihinanan-dizareo" sa mba misy mitsipika kely any aminao ny potik’hanina ? Toa efa amin’na miliara sahady no voaroban’i benja razafimahaleo ao amin’ny "finances" ao .

      Mampalahelo xena raha miady mafy ho an-drizareo kanefa tsy mahazo potiny kely akory.

      I cdt charles mantsy mahazo des centaines de millions...

    • 7 mai 2009 à 17:34 | miangaly2 (#217) répond à xena

      Mampalahelo ny fihevitrao ry xena,nohon’ny maha mpanohitra ny aradalana anao sy ny fanohananao ny fitondrana alatra,dia ianao no tena mandrangitra sy mamorin-dainga,mba hanamafisana ny tsy fitiavanao,tsy mahagaga io satria fombanareo miaraka amin’io mpangalatra fitondrana io ihany ny lainga sy ny halatra,satria izany no notorina taminareo isan’andro fony ianareo teny akianja nitokona,saingy eo ampelatananareo aloha ny fahefana tsy mari-toerana dia,miseo mahay milaza sy mananatra ary mahita ianareo,ny antony :ianareo no tena tsy mahazaka ny demokrasia,ary ny tsy fahazakana izany aza no anaovanareo herim-pamoretana ka ana-penanareo ny vavam-bahoaka,sy ny mpanao gazety,ary ampiasainareo ny fitaovam-piadina mahery vaika mba amonona sy andratrana ny vahoaka mitaky ny tena demokrasia,anareo hoy aho izao aloha ny fitondrana tsy izy ,ka manjakà,tsy tsampanareo mihintsy ve ity ataon’ny radio sy tele viva ity e satria an’i Andry io dia tsy maninona !!fony nareo nitokona,izy no tena nanely tsao nanao izay ho hafany,mandrak’izao,mampanjaka ny lainga sy fandranitana,dia mijoro eo ihany viva,izany no ataoko hoe tsy zakanareo ny demokrasia satria tapenanareo ny vavan’ny hafa fa ny anareo ihany ny mety,ka izay mandingana io dia gadraina,izany no nanakiananareo an’i Ravalo nefa averinareo ihany,nanao izay ahazona ianareo,ary manao vahin-drahalahy tsy mba marary:ahitsio aloha ny viva-nareo,fa aza ny journaliste no enjehina @zao andro iraisam-pirenena ny mpanao gazety izao fa manjary ridicule be ilay fisamborana,ka tsy mahazo rariny heran-tany fa lasa fanjakan’ny baroa, mampiasa toetra jiolahim-boto !!

  • 6 mai 2009 à 11:46 | mikalokalo (#2146)

    Il n´est pas du tout etonnant qu´il n´y a pas de liberté de presse. C´est un gouvernement fondé sur le putsch. Un putschist ne comprend pas ce que les mots democratie et liberté de presse veulent dire. Il ne supporte pas entendre le critique : il (andry ) sait que ce qu´il fait est mauvais, mais il tue sa conscience ( ou il n´a pas du tout de conscience)
    Ce n´est pas en arretant les journalistes que ce gvt de putschist survit. Tous malgaches ne sont pas des nuls comme ce tgvendrana. Il y a très peu de gens qui le suivent. C´est capsat = gestapo qui est inconditionnel derrière ce putschist.
    On ne se tait pas. Il y a l´internet où on peut se communiquer.

  • 6 mai 2009 à 12:14 | Ratiaray Faly (#2167)

    Azo lazaina fa faratampony amin’ny JADONA nitranga teto M/car hatr@ fitondran’Atoa Tsiranana no mankaty izao mitranga ankehitriny izao.Ireo fitondrana teo aloha rehetra nifandimby hatramin’izay mantsy,na dia tsy nisy tonga lafatra aza, toa tsy dia nisy nahasahy naneho ampahibemaso ny hamaizin’ny tetiny toa ity. Ho tadidin’ny tantara noho izany i Atoa Andry Rajoelina na tiany na tsia. Ary adiditsika Malagasy tsyvakivolo no mahatsiaro izany.Aoka ho tsaraina avokoa izay nanao heloka teto @ firenena NA IZA IZY NA IZA,na afaka ampolony taona maro aza.Na rehefa mifandamina aza ireo samy mpanao politika, dia tokony handeha foana ny fitsarana.Raha tsy izany mantsy dia ho afabela avokoa ry : COL KOUTITY ; CDT Charles ;....Andry TGV ; Ra8 ; Ramaroson Alain....
    Tokony ho takiantsika toa izany koa ny fitsarana izay REHETRA tompon’andraikitra tamin’ny fahafatesan’olona teny Ambohitsirohitra,na ny nampitifitra, na ny nitarika ny olona teny mba ametrahana izao fitondrana iarahantsika mahita izao sahady ny talentany.
    Toa izany koa ny famonoan’olona teny Amb/tovo ; ny fampijaliana ;.....
    Mahareta ry Malagasy havana fa tsimaintsy misy ny faran’ny haizina.
    Ary aza manadino.....

    • 6 mai 2009 à 12:33 | meloky (#637) répond à Ratiaray Faly

      Satri be fandrangitana sy fankorontana ka aiza kosa hisy fotoana hivalamparana sy hanompoana ny gasy fa tsy toa ny nanaton-dRa8 : de avy ianareo manasoketa avy hatrany, lazaina hoe ts’isy hoatr’ty ! Mba misaina fa aza be fanilika. Ao ny ny olona hiasa ’f’efa nahavita be nareo ka be torak’izany no lasa mahantra be ! Aleo hanandrata’i Andry azy dia aza be fialonana rehef’avy eo !

  • 6 mai 2009 à 15:58 | Donir (#275)

    Slogan de La vérité : "Toute vérité est bonne à dire".

    VIVA a dit la vérité : fermeture mais pas d’arrestation

    RADIO MADA a dit la vérité : fermeture et arrestation.

    Conclusion : il y a des vérités mais pas une vérité. Quelle est donc la vraie vérité ou la vérité véritable ?

    Elle est celle de celui qui a le pouvoir. Gare aux journalistes qui parlent des vérités contraires à la vérité du pouvoir car Ct Charles est une vérité du pouvoir, le CNME va entériner la vérité du pouvoir, la Justice confirmera que tout ce qu’on lui deferera sont des vérités irréfutables, Razily, Ralitera, Manandafy, Ihanta, même Randrianarivelo l’imminent juriste haut gradé, Ra-8 .... n’echapperont pas à la vérité du pouvoir HAT. Actuellement il n’y a de vérité autre que celle de la HAT.

    Rolland Ratsiraka a été jugé non coupable par le pouvoir Ra-8, la vérité de Ra-8 a-t-elle déjà été fausse en ce temps-là.

  • 6 mai 2009 à 16:23 | Basile RAMAHEFARISOA (#417)

    Silence,on met en place des nouvelles structures.Lettre ouverte à la Haute Autorité de la Transition.
    A propos des services de la société"GASYNET"..Celle-ci est chargée de l’inspection et du calcul des valeurs argus des véhicules d’occasion importés.Sur les valeurs d’argus sont basées le montant des droits de douanes.L’argus n’est disponible que dans une dizaine ou plus de jours car il vient de la cote d’ivoire.Une solution à proposer,suspendre temporairement toutes importations de véhicules (neufs ou d’occasion)et rapatrier à MADAGASCAR tous les services se trouvant à l’extérieur.Profitons de ce changement de régime pour reprendre tous les services détenus ou sous-traités par les "ETRANGERS"
    Basile RAMAHEFARISOA

  • 7 mai 2009 à 08:47 | grain de sable (#2383)

    moi meme journaliste, je ne peux me sentir que solidaire de confrères malmenés. Cependant qu’elle ne fut pas ma surprise lors de ma présence à Antananarivo de voir les distributions d’enveloppes lucratives réalisées par les services communication de politiques aux journalistes. De quelle indépendance parle t on alors ?
    je connais les difficultés liées aux revenus et au conditions de vie de la majorité des citoyens Gasy.
    ce n’est pus du journalisme mais de la com.
    cordialement

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS