Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
jeudi 18 juillet 2024
Antananarivo | 19h34
 

Développement

Rwanda : vitrine d’une dictature éclairée ?

samedi 13 avril |  3587 visites  | Ndimby A., Patrick A.

La commémoration du trentième anniversaire du génocide rwandais, et la communication effrénée du Président malgache autour de sa participation à l’événement, invite à une réflexion sur la question de trajectoire. Comment un pays atteint par une telle tragédie a réussi en trois décennies à se hisser au rang des relatifs exemples de réussite économique ? Relatif, car le Rwanda est encore classé parmi les pays pauvres par la Banque mondiale avec un pays/habitant en dessous du seuil de $1315 nécessaire pour passer dans les pays à revenu intermédiaire.

Toutefois, le Rwanda a fait des progrès admirables et indéniables depuis la tragédie du génocide. Développement : son PIB qui était de $249 en 1994 a grimpé à $966 en 2020. Le taux de croissance du PIB est en moyenne de 8% par an depuis 1995. Le Rwanda a atteint 20% de ses objectifs dans le domaine des Objectifs de développement durable (ODD) onusiens, en particulier en matière d’action pour le climat. Selon la Banque mondiale, le taux de pauvreté y est passé de 75,2% en 2000 à 52% en 2016, et les succès dans les domaines de la santé maternelle et infantile remplissent les rapports des agences onusienne. Innovation : l’innovation et les nouvelles technologies font du Rwanda un des leaders africains. Volkswagen y a installé une usine d’assemblage, et le pays a aussi une usine de production de smartphones. Civisme : la capitale Kigali a été déclarée par l’ONU meilleure capitale africaine, avec ses routes bitumées et ses quartiers salubres, et selon le magazine Forbes, elle est la ville la plus propre d’Afrique. Umuganda, une journée d’action communautaire obligatoire, a été instituée pour faire participer les citoyens à des actions collectives de nettoyage et autres, ce que Madagascar a essayé de singer sans grand succès avec l’initiative tagnamaro. Donc oui, le Rwanda de Paul Kagamé enchaîne les success stories, ce qui ne peut que rendre jaloux les autres pays, à commencer par Madagascar.

Le Rwanda est donc l’image de ce qu’une dictature éclairée peut apporter en Afrique. Dictature, car Paul Kagamé ne se soucie pas de démocratie, et que le succès du Rwanda fait qu’il peut également se permettre d’ignorer les haussements de sourcil des occidentaux en matière de droits de l’homme et de libertés. Selon Freedom House, « bien que le régime ait maintenu la stabilité et la croissance économique, il a également réprimé la dissidence politique par la surveillance généralisée, l’intimidation, la torture et les restitutions ou assassinats présumés de dissidents en exil ». Mais éclairée, parce que Kagamé a véritablement utilisé son pouvoir pour améliorer le bien-être de sa population et faire progresser son pays. Exemple parmi tant d’autres : la vente du parc automobile de l’État pour économiser les deniers publics. À Madagascar, avoir une 4x4 de fonction demeure la première marque de réussite pour les hauts fonctionnaires.

Besoin d’électrochoc ?

Il y a également un fait qui interpelle. Beaucoup de pays qui ont eu un événement tragique s’en sont sortis ou sont en bonne voie de le faire. On citera entre autres, au côté du Rwanda et de son génocide, l’Éthiopie et sa famine (PIB de $1027 en 2022), le Vietnam et sa guerre (PIB/habitant de $4163 en 2022). Ces événements ont servi d’électrochoc aux dirigeants et à la population. Heureusement ou malheureusement, Madagascar n’a pas vécu ce genre de tragédie, ce qui fait que la quasi-totalité de ses habitants se complait dans une sorte de zone grise permanente : « ni tout blanc ni tout noir, cela pourrait être mieux, mais cela pourrait être pire ». Madagascar a peut-être aussi besoin d’un électrochoc, mais de quel genre ? En attendant, Madagascar est avec un PIB/habitant de $516 pour 2022, alors qu’en 1985 son PIB/habitant était supérieur à celui des trois pays précédemment cités.

Les livres d’histoire démontrent que, partout dans le monde, les dictateurs minables écrasent en nombre les dictateurs éclairés. Pour son plus grand malheur, Madagascar a connu une succession de dictateurs qui n’avaient pas la capacité d’être éclairés. Le seul qui ait un temps montré sa capacité à être suffisamment éclairé pour que, malgré sa propension à l’autocratie, son action profite effectivement à la population fut Marc Ravalomanana. Malheureusement, son ego l’avait amené à franchir certaines lignes qui l’ont rendu vulnérable et critiquable, et l’utilisation du pouvoir pour ses intérêts personnels l’a définitivement discrédité. Quant à l’actuel chef d’État, ses dérives dictatoriales sont évidentes, tout comme les contre-performances dans la gestion du pays : apprenti dictateur, mais loin d’être apprenti éclairé.

En observant le Rwanda, le concept de la dictature éclairée pose une question essentielle : le peuple a-t-il plus besoin de libertés publiques ou de bien-être socio-économique ? Madagascar a résolu la question, car les Malgaches n’ont ni l’un ni l’autre. Il est vrai que passer le cap entre le fait d’être simple dictateur et celui d’être dictateur éclairé exige capacité à avoir une vision, intelligence et patriotisme. Ce ne sont pas nécessairement ceux qui parlent le plus de ces qualités qui en sont les mieux dotés, et les inaugurations de places de la démocratie n’ont jamais transformé un dirigeant ou un pays en démocratie.

Espérons qu’en tant que Président du pays dont la capitale figure au troisième rang des 25 villes les plus sales du monde, Andry Rajoelina ait au moins la volonté et la capacité de s’inspirer de son séjour dans la capitale la plus propre d’Afrique. Faute d’être en mesure d’améliorer la situation de la Jirama ou de juguler l’inflation, il pourrait pour le moins, dans un éclair de lucidité, s’inspirer de la façon dont les Rwandais organisent les camions-bennes et les balais. Son narcissisme et sa mégalomanie pourraient servir de moteur pour rechercher la validation par des entités reconnues comme Forbes de performances réelles dans des domaines essentiels, plutôt que de se complaire dans les awards de pacotille et les dan douteux de karaté.

-----

50 commentaires

Vos commentaires

  • 13 avril à 10:23 | Demokraty (#9635)

    De quoi inspirer l’autre pour être le nouveau Kagame de sa génération ?

    • 15 avril à 20:48 | bekily (#9403) répond à Demokraty

      Titre anachronique sinon insultant pour l’intelligence...

      Par definition ,
      une dictature est sombre dans ses effets...

      Le sens, très restrictif , donné dans l’antiquité qrecque ne s’applique en aucun aux dictatures maintenant.

  • 13 avril à 10:24 | Saint-Jo (#8511)

    Hum ! Dictature éclairée , hein !
    Est-ce qu’une dictature peut être qualifiée d’éclairer ? Je n’en sais rien !
    Je ne suis pas politicien ni philosophe !
    Technicien de surfaces , je suis ! Des surfaces à courbures positive ou négative ou nulle !

    Toujours est-il que , dictateur ou pas , un esprit éclairé est inexistant chez le poltron traître Cédric bac-3 !
    C’est là une certitude .

    On se souvient que cet ex DJ a été propulsé à ce post de filoha par un putsch dans lequel les services de Sarko n’étaient pas étrangers , du temps où ce dernier était le locataire de l’Elysée !
    Sarko, qui fourrait son nez dans les affaires de certains pays d’Afrique [souvenez-vous de la Libye et constatez ce qu’est devenu ce pays aujourd’hui], Sarko donc , pour « se venger » des humiliations que Marc Ra8 lui avait faites, n’avait pas trouvé mieux que ce DJ à propulser au poste de filoha à la place de Marc Ra8.
    Dès son accession au pouvoir le DJ n’avait-il pas donné comme leitmotiv à ses lèche q le déplorable fameux « ampireveo ny vahoaka » ! Une expression très connue des junkies !
    Les propagandistes du DJ bac-3 n’avaient-ils pas tenté après le putsch de faire croire que cet ignare serait un alumini de l’ ESCA Antanimena ! Nous faire ça à nous , « Escatiens » ? Nous avions mis beaucoup de temps et d’énergie et nous avions produit beaucoup de preuves que ce DJ bac-3 n’est pas des nôtres !
    C’était pire encore que la dernière entourloupe sur le grade de 6e dan de karaté !
    Plus humiliante encore, pour madagougou, la pub’ faite par le couard traître Cédric bac-3 devant caméras de tv vantant sa pisse-mémée ! L’abruti avait prétendu à la face du monde que sa pisse-mémée [je cite] « avait guéri sa tante et une copine de celle-ci de la covid19 » ! Ce type ne sait certainement rien des coronavirus. Et plus humiliant encore : rien non plus du placebo ! Pour faire plus ridicule et plus humiliant , ne voilà-t-il pas que cet idiot boit devant les caméras de tv et au goulot quelques gorgées d’une bouteille de sa pisse-mémée pour que le monde entier sache que madagougou est dirigé par un ignare absolu !

    Alors dictateur , certainement ! Des preuves : il y en a une foultitude !
    Éclairé , non ! Certainement , non !

    • 13 avril à 15:57 | Jipo (#4988) répond à Saint-Jo

      La zirama ne peut éclairer tout le monde on attend les transformateurs d’ huile lourde pour faire fonctionner les turbines, mais l’ alimentation en gasoil de cette société n’ est-elle pas une poule aux oeufs d’ or que ceux qui en profitent ne voudraient pour rien au monde : voir se tarir ...
      et la raison principale n’ est celle que l’ on croit, car ne plus pouvoir alimenter le 4X4 pour frimer et afficher sa réussite sociale est la pire punition pour ces m’ as-tu vu !

    • 15 avril à 20:50 | bekily (#9403) répond à Saint-Jo

      Labozy ny boloky rehetra

  • 13 avril à 11:28 | lé kopé (#10607)

    Nous applaudissons des deux mains sur la perspicacité de nos deux Editorialistes , mais est ce que nos Dirigeants « éclairés » en sauront prendre de la graine ???
    De toute façon , rien n’est si sûr , car pour admettre certaines vérités (qui blessent), il faut avoir de l’humilité . Mais le doute nous submerge car tous les signes distinctifs du Calife ne plaident pas en sa faveur , à savoir le train de vie qu’il mène avec sa Cadillac blindée , ses voyages en jet privé sur toute la planète, ses accoutrements d’outre tombe , et surtout son usurpation de fonction de Chef d’Etat ... De plus ,ses attributions fictives de Champion de l’Industrialisation et de bien d’autres superlatifs ,et son titre de 6ème DAN de Karaté dans la catégorie du KATA , dans le style Shotokan , sans avoir combattu, vernissent le cliché. Mais ce n’est que de la poudre aux yeux , comme la distribution des cuvettes sans eau pour les lavandières , le Vary et Kaly Tsinjo , les riz Cantonais , les bals poussières, et bien d’autres supercheries d’arracheurs de dents . En un mot , sa mégalomanie .

  • 13 avril à 11:50 | MALIBUC (#9345)

    Tout ça n’est que de l’enfumage. Pendant ce temps, reprise des délestages, coupure d’eau, stagnation du prix des ppn au plus haut niveau, routes défoncées (11 à 12 h pour Tana/Tamatave) et pour couronner le tout tricherie dans les candidatures aux législatives.
    Nous sommes en voie de sous développement et perdition depuis 15 ans maintenant et ça commence à bien faire.
    Il est urgent de virer le petit kon.

  • 13 avril à 12:07 | #tsimahafotsy (#11508)

    En observant le Rwanda, le concept de la dictature éclairée pose une question essentielle :
    le peuple a-t-il plus besoin de libertés publiques ou de bien-être socio-économique ? sic.

    Il faut surtout poser la question sur cette notion de démocratie.
    La démocratie que nous impose l’Occident pourvoyeur de subsides est une démocratie
    qui convient très bien au monde anglo-saxon, à leur histoire politique, à leur philosophie.

    Pourquoi cette démocratie que l’Occident veut imposer par la guerre ( Irak, Lybie, Syrie, Mali ... )
    ou par les chantages aux subsides ne fonctionne pas en Afrique et ailleurs
    et provoque des koudeta sur koudeta ?

    Pourquoi la Russie, la Chine, le Viet-nam, des pays développés qui ne sont pas démocratiques
    au sens occidental du terme ne trouvent-ils pas grâce aux yeux des Occidentaux , de la Banque Mondiale, du FMI , et les crétins qui voient dans le Way of Life, le summum de la vie politique ?

    Pourquoi les pays du Golfe qui ne sont pas des démocraties sont-ils chouchoutés par les Institutions sus-citées ?

    L’impérialisme politique et culturel de l’Occident n’aura pas de fin,
    et comme on subsiste avec leurs subsides, la survie est mortifère et l’imitation ridicule.

    Dans un précédent post sur « Madagascar file un mauvais coton » j’avais écrit que nous vivons dans une sous-culture, avec un système de fumisterie politique qui arrange une certaine classe sociale qui n’a aucune envie que çà change dès lors que les moutons de Panurge
    et les colonisés crétinisés ont accepté « fa izao no sitrapon’Andriamanitra ».

    Le politicien qui a compris que l’imposture morale et politique que sont la religion kristianina
    et la démocratie à l’occidentale ne sont pas des solutions pour faire de notre pays un pays qui compte dans le concert des nations n’est pas un dictateur éclairé, c’est un homme d’Etat.
    Comme Paul Kagame.

    PS/ Je recommande le livre de Gustave Jullien sur
    « les institutions politiques et sociales de Madagascar »
    En deux tomes, il montre que Madagascar était bien en avance sur les pays occidentaux sur la démocratie populaire le fokonolona, la solidarité nationale, la sécurité sociale, la protection des animaux et l’environnement.
    Il est toujours bon de savoir d’où l’on vient quand on sait qu’on va dans l’abime.

    • 13 avril à 12:58 | Saint-Jo (#8511) répond à #tsimahafotsy

      # tsimahafotsy

      Le fokonolona , tel que nos ancêtres l’avaient vécu et appliqué dans toutes les facettes de la vie de la nation , avait atteint son apogée dans le royaume merina au temps d’ Andrianampoinimerina !
      Je fais remarquer que ce souverain n’avait jamais vu et n’avait jamais été vu par des Européens !

      Hélas , son successeur Lehidama était un admirateur des Anglais et avait subi l’influence des Anglais presque sans discernement ! [En fait ces Britanniques en question étaient des Gallois plutôt qu’Anglais].
      Je ne vais pas revenir sur notre Histoire , mais je note simplement que le début notre régression sur le plan mental et comportemental collectif et individuel date justement du temps de décès de Lehidama ! L’esprit fokonolona allait s’estomper lentement et sûrement !
      Et à mon humble avis , cet esprit fokonolona aurait peut-être été mis à mort le jour où Marc Ra8 AVAIT RENVOYÉ chez eux les fokonolona venus spontanément au palais de Mavoloha dans l’idée de faire face à l’assaut annoncé des putschistes contre ce palais.

      La question est maintenant : le fokonolona ressuscitera-t-il un jour ?

    • 13 avril à 22:38 | Turping (#1235) répond à #tsimahafotsy

      Tsimahafotsy
      On peut discuter et comprendre la posture de Tsimahafotsy en tant qu’athée en dénigrant la religion et le christianisme .Ne mélangez pas la religion et la culture .Même le Japon avec sa culture millénaire pendant l’occupation américaine a su garder sa souveraineté .
      Un exemple :
      Au-delà de la variété des pratiques religieuses, les États-Unis se distinguent par un consensus national sur l’importance de la religion. Une écrasante majorité d’Américains croient en un Dieu. Ce déisme constitutif de la Nation américaine est un facteur d’intégration dans un pays construit sur un melting-pot. C’est aussi un ciment qui permet de souder le pays dans les périodes de crise.

      Contrairement à la plupart des sociétés occidentales, la société américaine ne s’est pas sécularisée. La religion a su s’adapter à la modernité et intégrer ou anticiper les évolutions de la société. Cela s’explique notamment par le fait que la religion est un fondement de la société américaine.
      La religion y est donc une religion civile, car elle concerne l’ensemble de la société et imprègne le quotidien des Américains ; c’est aussi une religion influente sur le monde politique qui en use et en est aussi tributaire.
      La problématique : Les voyous gasy instrumentalisent la religion pour berner son prochain .Ce n’est pas la religion en elle même qui est nocive mais mais la façon dont on travaille l’âme sur la spiritualité . Même beaucoup de savants occidentaux ne renient pas Dieu ni la religion car les mystères terrestres même sur la relativité d’Einstein restent encore une énigme non résolue ,une pensée beaucoup plus évoluée que les Tsimahafotsy vivant en occident.

    • 14 avril à 00:24 | Tsialainony (#11490) répond à #tsimahafotsy

      Fokonolona, Nampoina, Ravalomanana, tout ça ce sont des balivernes. Les légendes sur Andrianampoinimerina ont été écrites par les jésuites lors du règne de Ranavalona pour justifier son accession au trône à la place de Raketaka. Et cet admiration du Rwanda par les partisans de Ravalo et Rajoelina en dit long sur leur idéologie. Le régime de Kagame est régime raciste, supremaciste et assassin.
      Je répète, à Mada il n’y a eu que Ilaidama, Tsiranana et Ratsiraka, les autres au poubelle.

  • 13 avril à 13:31 | Ombiasy (#11606)

    Au temps du grand Nampoina Madagascar n’était pas une nation. il y avait des tribus vivant sous un régime villageois

  • 13 avril à 13:48 | #tsimahafotsy (#11508)

    Saint-Jo,

    le fokonolona n’est pas mort.
    Je le vois dans les communautés Betsimisaraka et dans les campagnes éloignées de Iarivo.
    Il se substitue aux défaillances de l’Etat sur bien de plans.

    Concernant Lehidama, les Français lui refusaient la reconnaissance de son royaume, chose faite par les Anglais dès 1817 et concrétisée en 1820.
    Avec cette reconnaissance, Radama se trouvait dans une situation géopolitique tendue entre les deux puissances étrangères qui était déjà à sa porte.
    Pour préserver son royaume et pour accélérer les réformes qu’il souhaite mettre en place sur le plan économique et diplomatique, Lehidama a opté pour le système latin, plus logique pour discuter avec les forces économiques et militaires.
    Il ordonna alors que l’écriture du malagasy suit les règles du français mais les lettres se prononce comme l’anglais.
    L’alphabet malagasy est ainsi appelé ABIDY.
    Des décisions qui reflètent les contextes politiques et diplomatiques de l’époque..
    Je pense que Lehidama était un souverain éclairé.

    • 13 avril à 14:36 | Saint-Jo (#8511) répond à #tsimahafotsy

      Lehidama était-il un souverain éclairé ?
      Je suis incapable d’y répondre !

      Mais à mon humble avis il était moins éclairé que son père l’avait été !
      Sans doute Lehidama , sous les éclats des vêtements et apparats offerts par les Anglais , était-il moins proche de ses sujets et de ses proches comparativement à son père ?
      Son père était à l’écoute uniquement et seulement de ses sujets et de ses conseillers et Antenimiera !
      Lehidama écoutait aussi bien les mêmes institutions qui existaient déjà du temps de son père , mais en sus il écoutait aussi les Anglais ! Ce qui sous-entend que comparativement à son père Lehidama écoutait moins ses sujets et ses Antenimiera ! Les Tsimahafotsy et les Tsimiamboholahy avaient vécu très mal cette perte d’influence.
      Bien avant l’incendie du Rova , j’ai pu lire dans la Maison « Manampisoa » des photocopies des lettres écrites en anglais très correct par Lehidama en correspondance avec les personnes au pouvoir à Londres. Lehidama avait adopté certains modes de gouvernement britanniques au détriment de ceux ancestraux ! En particulier , les Anglais lui avaient fait une démonstration de manœuvres militaires sur la place d’Andohalo ! Convaincu de l’efficacité de ces méthodes , Lehidama allait les appliquer dans ses campagnes d’unification de l’île . Mais ces méthodes nouvelles avaient été insuppotables pour les populations qui vivaient hors du royaume merina. C’était une des raisons pour lesquelles , par exemple , des populations du Nord de l’île à l’époque détestaient les Merina . Et je ne crois pas que l ’ « Ombalahibemaso » aurait utilisé pareilles méthodes pour tenter de réunifier l’île !
      Toutes ces choses-là accumulées allaient être les raisons des turbulences mortifères qui suivaient le décès de Lehidama et surtout de l’avènement de Ramavo sur le trône royal !
      Avènement que je ne crois pas avoir été une bonne chose pour la suite de notre Histoire ! Mais c’est un jugement a posteriori . Donc plus facilité par la vision des résultats obtenus .

  • 13 avril à 16:25 | luczanatan (#321)

    Je reviens sur l’éditorial de Lalatiana que des forumistes professionnels polluent certainement volontairement .
    Votre éditorial Lalatiana est impeccable. Comme toujours.
    Je voudrais simplement dire que l’on ne peut se contenter de l’attitude résiliente même si elle est déjà une méthode de survie digne.
    Quels malgaches batiront un plan réaliste, indéniablement dans l’intérêt de tout le peuple ?
    Un plan loin des baratins fumeux et pompeux, un plan d’action clair ? Tout part des ressources du pays et de leur optimisation.
    Alors les résilients auront aussi un projet collectif à présenter à la face du monde.

    • 13 avril à 16:35 | Jipo (#4988) répond à luczanatan

      Il me semble qu’ avant de présenter un projet à la face du monde, le présenter aux intéressés et avoir leur approbation serait déjà une forme de victoire, pour ne pas dire un succès, que jusqu’ à présent aucun n’ a réussi, à part peut être Ravalomanana , avant que les effets secondaires du pouvoir lui montent à la tète ...

  • 13 avril à 16:27 | Jipo (#4988)

    Bonsoir .
    Très content du retour de Ndimby & Patrick qui équilibrent parfaitement les articles partiaux de mandimbisoa.
    Ce n’ est pas que la critique soit plus d’ actualité (bien que ) mais plus justifiée qu’ encenser en permanence des inaugurations qui n’ intéressent que celui qui les réalise et dont la majorité se fout !
    Un manque certain d’ analyses approfondies concernant les priorités et problèmes majeurs, qui préoccupent le quotidien de la majorité de la population et non une minorité de nantis , qui à l’ image de certains dirigeants occidentaux complètement « perchés » ! ( je ne dis pas qui , vous l’ aurez deviné...)
    Messieurs merci donc à vous pour ce retour et à MT également d’ équilibrer ce qui ne l’ était plus, en plus de relancer le journal qui : en a bien besoin 🙏🏻 .

  • 13 avril à 22:56 | Turping (#1235)

    Le Rwanda ; vitrine d’une dictature éclairée ?
    On s’en fout du moment que le pays avance .Vu ce qui s’est passé ,le Rwanda a connu le génocide le plus spectaculaire du XXème siècle .Le Rwanda renait de ses cendres .Paul Kagamé ,le Tutsi a su remettre le pays sur le bon rail sans être ébranlé par les influences néfastes des occidentaux ,les guerres civiles et les intérêts qui ne visent que détruire les intérêts des rwandais .Néanmoins Paul Kagamé est un exemple de l’avancement de Rwanda .Madagascar n’a pas connu de guerre mais très mal gouverné par des personnes peu scrupuleuses : un pays très corrompu .Même on utilise la religion et les dérives sectaires pour s’enrichir illégalement . Il ne faut pas chercher loin ...........même en Asie Corée du Sud ,Chine etc.... il y a des chrétiens ,comme les bouddhistes ,une pratique n’ayant pas d’effets néfastes sur les gens de bonne foi .Des pays qui avancent.

  • 14 avril à 02:14 | Saint-Jo (#8511)

    14 avril à 00:24 , Tsialainony (11490) répond à #tsimahafotsy

    Je répète, à Mada il n’y a eu que Ilaidama, Tsiranana et Ratsiraka, les autres au poubelle.

    Comments :
    Après constat des résultats définitifs respectifs après leurs actes respectifs !

    (i) Ratsiraka était une ordure ! L’inexorable régression de madagougou et des madagougouesques avait commencé dès le début de la période où ce « Deba » [diminutif de « sefo deba » qui est lui-même un diminutif de « sefo de bandy »] fou furieux était au pouvoir !
    À la fin du régime de Ratsiraka madagougou était dans un état si déplorable , le plus miséreux et le plus misérable possible , à tel point que le début de la présidence de Marc Ra8 avait paru une période de progression par une majorité de madagougouesques . Mais ce début était facile parce qu’il était presque impossible de faire pire [ou même faire égal] à ce que Ratsiraka avait fait !

    (ii) Les actes et les décisions de Lehidama avaient mené le royaume merina à un massacre à grande échelle de la famille et des proches de Lehidama afin d’empêcher les descendants et les proches de Mboasalama d’accéder au pouvoir ! Au final , tous les pouvoirs étaient dans les mains du très nocif Tsimiamboholahy Rainilaiarivony . Ce qui avait favorisé la défaite du royaume merina face au corps expéditionnaire français. Ah ! Ces grossières erreurs stratégiques commises lors de la décisive bataille d’Andriba ! Et tout cela avait abouti à la colonisation du pays et de ses habitants par la France !

    (iii) Tsiranana avait bénéficié des bonnes grâces du Général . Dans la Communauté Française mise en place par le Général , il y avait de l’argent . Et cet argent circulait . Mais la démission du Général en 1969 avait signé l’arrêt de mort de la Communauté Française . Le déclin du pouvoir de Tsiranana commença précisément à ce moment-là !

    • 14 avril à 09:38 | Jipo (#4988) répond à Saint-Jo

      Bonjour et merci pour ces précisions dont j’ ignorais la deuxième partie : bien que, votre rappel soit le bien venu .
      Je confirme également que sans être pro renimalala, que Ratsiraka était vraiment ce qui a de pire pour Madagascar .
      Je plussoie aussi qu’ après lui , Ravalomanana jouait sur du velours et a succombé comme la majorité à l’ adage : « le pouvoir corrompt » ...
      De préciser que j’ ai vécu en partie les 2 régimes et que le second a été une vraie bouffée d’ air pour la population dans son intégralité, le sourire caractéristique des Malgaches rayonnait de nouveau sur la quasi totalité des visages.

  • 14 avril à 11:06 | lé kopé (#10607)

    Jipo , Amboary tsara ny « Jupette » fa misy kely tsa mety", une chanson Betsileo ,
    Bonjour d’outre Atlantique où il est ...Quatre heures du matin .
    J’abonde dans votre sens sur les analyses qui ont parcourues vos propos sur le Flibustier et le Laitier . Les dégradations engendrées par Ratsiraka sont l’une des causes de mon exil définitif , et comme vous le dites si bien , avec Ra 8 , la population a retrouvé son sourire légendaire, avec les yaourts en plus ... Mais cette situation n’a pas duré car , en fin de règne , le Laitier a succombé comme vous l’aviez déclaré , aux sirènes de La mégalomanie , avec les Tiko Boys , qui ont fini le travail . Par contre , l’arrivée du Calife avec son accoutrement et ses idées farfelues (pas que les idées) , le Pays s’est engouffré dans un désastre sans fin , et à la place du sourire légendaire , on lit sur les visages de nos compatriotes , la colère et l’anxiété , à cause de la misère ambiante et de l’Insécurité qui règne sur toute l’étendue du territoire . Il est où le fond ???

    • 14 avril à 13:28 | Jipo (#4988) répond à lé kopé

      Sans faire de jeu de mot, en parlant de « fond »
      Il semble tellement abyssal que le DJ s’ est rabattu ou se contente de la forme . ( sans épiloguer / les raisons) ...
      Comme pour beaucoup de jugements « dérangeants, » la justice se contente de « juger » sur la forme beaucoup plus simple et surtout facile, une pirouette qui fait un bras d’ honneur au « fond » , que la majorité fuit par désinvolture pour ne pas dire manque de courage .
      Ne faisant par ces attitudes et réactions que d’ « approfondir » encore plus ce « fond » déjà incomblable avant plusieurs générations, et savonnant au passage la planche des successeurs à venir .
      Vous pourrez me rétorquer (sans faire de comparatifs qui en hérissent certains) que c ’est bien ce que fait une certaine gauchiasse depuis 1981 l’ UMPS pour ne pas la citer , et que quels que soient les successeurs, le fond est tellement profond ( sans jeu de mot) que qui que ce soit qui viendra derrière , même avec un patriotisme exacerbé et sincère , risque de se trouver confronté à la vindicte populaire, impatiente de voir son calvaire prendre fin .
      Nous l’ avons vu avec Ravalomanana ( comme l’ allégorie de la vague postée en fin de commentaires « superbement écrite ») , elle semble ne demander qu’ à se reproduire : inlassablement elle le supplice de tantale ?
      La maturité semble à ce prix, patience donc ...

    • 14 avril à 13:29 | lé kopé (#10607) répond à lé kopé

      Ont parcouru...

    • 14 avril à 13:30 | Jipo (#4988) répond à lé kopé

      Telle et non : elle ...

  • 14 avril à 11:57 | Saint-Jo (#8511)

    C’est Sarko qui avait poussé la poule mouillée traître Cédric bac-3 à ce poste de filoha pour se venger des humiliations que Marc Ra8 avait fait subir au locataire de l’Elysée.
    Nous voyons aujourd’hui les immenses dégâts sur madagougou causés par cette soif de vengeance caractéristique de Sarko [caractère que le bougre s’est vanté publiquement d’avoir] !

    Mais pas que !
    Il ne faut pas oublier que le même Sarko était le plus vindicatif des chefs d’état occidentaux qui avaient décidé de bombarder la Libye . Agression militaire qui avait entraîné la chute du pouvoir en exercice en Libye et le décès de Kadhafi . Nous en voyons aujourd’hui les résultats : la Libye est le théâtre d’une guerre civile sans fin entretenue par des puissances étrangères et ouvrant au Sahara un couloir que les djihadistes empruntent pour pénétrer au Sahel . Pénétration militaire dans cette région de l’Afrique noire , d’où par la suite la France a fini par se faire évincer !
    De plus , les côtes libyennes sont devenues des endroits d’embarquement de milliers de migrants clandestins à destination de l’Europe Occidentale !
    Et pour couronner tout cela , Sarko a des ennuis avec la justice française pour de louches histoires de financement par Kadhafi .

    Mais pas que , encore !
    Aux élections présidentielles pour renouveler son mandat de locataire de l’Elysée , Sarko avait été battu par Hollande . Lequel pourtant n’était pas une foudre de guerre . La preuve : Hollande a même renoncé à renouveler son mandat.
    Résultats de toutes ces erreurs : la droite et la gauche gouvernementales françaises sont l’une et l’autre très affaiblies à l’heure actuelle . Et ce sont les héritiers du Front National de Jean-Marie qui caracolent loin devant tout le monde dans tous les sondages concernant les sujets politiques à l’heure actuelle !

    Merci , Sarko !

  • 14 avril à 12:54 | #tsimahafotsy (#11508)

    Un de mes contradicteurs fait l’éloge de l’American Way of life et des bienfaits de la religion chrétienne, et un autre celui de l’amiral aux mains rouges.
    Ratsiraka avait des certitudes sur les bienfaits du socialisme et les a imposés au peuple malagasy.
    Je ne vais pas les contredire. Ils ont leurs certitudes , moi j’ai mes doutes.
    L’Occident aussi a des certitudes sur les bienfaits du christianisme et de la démocratie parlementaire.
    Persécutés d’abord, puis triomphants, les crétins ( emprunt au latin christianus, ‘chrétien’ )
    commencèrent par ravager et piller le Moyen-Orient, afin de reconquérir le tombeau de Kristy,
    disaient-ils.
    Plus tard, les kato et les parpaillots se sont massacrés à loisir, ( Saint-Barthelemy) pour savoir si Marie était une sainte et si Dieu réserve une place au paradis à tous ceux qui tuent en son nom, pour sa gloire.
    Ils ne se réconcilient somme toute que dans la persécution des Juifs,
    jaloux de ce peuple qui se dit élu de Dieu,
    constante infaillible des crétins, toutes sectes confonfondues.

    Les katos sont les champions à ce niveau, ils firent mieux que leurs concurrents protestants
    bien que tous assassinassent allègrement leur semblable pour l’amour de Dieu.
    La puissance de Dieu et l’amour de son fils putatif valurent aux malheureux
    Indiens d’Amérique du Sud d’être massacrés ad majorem Dei Gloriam
    avant que leurs cousins du Nord ne fissent à leur tour l’expérience du zèle exterminateur
    des presbytériens , baptistes et autres mormons du « Nouveau Continent chrétien ».

    Il n’est de religion qui n’ait le prurit de dominer la société, de la dominer et de la soumettre.
    La religion dans son exercice collectif comme à Madagascar c’est le totalitarisme le plus rétrograde et le plus dangereux.
    Dictature éclairée, OUI
    Totalitarisme religieux , NON.

  • 14 avril à 13:59 | Isandra (#7070)

    Ce qui existe à Madagascar est un régime dictatorial ?

    « Dans les dictatures, les pensées des citoyens sont contrôlées. Si une personne ou un groupe de personnes ne pense pas de la même manière que le dictateur et ses amis, il risque d’avoir de gros problèmes, voire être assassiné. Les dictatures veulent donc empêcher l’apparition de la liberté de pensée. Elles veulent imposer à tous les citoyens un modèle de pensée. »

    Selon Freedom House, « bien que le régime ait maintenu la stabilité et la croissance économique, il a également réprimé la dissidence politique par la surveillance généralisée, l’intimidation, la torture et les restitutions ou assassinats présumés de dissidents en exil ».

    Quelle est la réalité politique à Madagascar ?

    A ce moment, aucun chef grand parti politique de l’opposition n’est en exil, ni en prison, et ils peuvent exercer librement leur activités politiques et propager leurs idées sur les médias, ainsi que sur les réseaux sociaux, lesquels ne sont frappés aucune forme de censure, et ils peuvent se présenter dans n’importe quelle élection, et mieux, ils peuvent même créer des plates formes dans lesquelles plusieurs partis se regroupant pour faire face le régime...

    En résumé, le pluralisme politique s’applique bien à Madagascar comme dans tous les pays démocratique, et contrairement aux pays gérés par les régimes dictatoriaux.

    Un petit rappel, à l’époque de Ravalo, presque tous ses opposants étaient soit en exil, soit en prison, et pendant 6 ans, il présidait le pays sans avoir en face de véritable concurrents sur place.

    Je peux dire que Rajoelina est un éclairé tout court, si on regarde comment il a géré le pays dans toutes ces difficultés(les sanctions, le Covid, les impacts de la Guerre en Ukraine, le réchauffement climatique, etc)que les détracteurs font semblant d’ignorer, alors que le pays était déjà dans une mauvaise situation, quand il a pris la commande : « La fierté ou la capacité d’un homme se mesure dans la difficulté, »

    • 14 avril à 14:13 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Le progrès démocratique ne rime pas avec la dictature :

      « Le média The Economist a publié le 1er février son « Democracy Index », qui classe 167 pays selon le niveau de leur démocratie. Avec un score de 5,7 sur 10 Madagascar se place en 80ème position. Les standards internationaux en matière de démocratie progressent dans ce pays depuis 11 ans, et affichent même un bond depuis 2019, date de l’élection du Président actuel Andry Rajoelina. »

      Conclusion :

      Ndimby & cie voulaient nous signifier que pour que la partie éclairée de Rajoelina soit plus visible, il devrait se braquer un peu vers la dictature ? Une partie vraie pour exorciser les démons des mauvaise pratiques, par ex : auprès des administrations.

    • 14 avril à 15:14 | Saint-Jo (#8511) répond à Isandra

      Il n’existe pas de « partie éclairée » dans le camp de la poule mouillée traître Cédric bac-3 !

    • 14 avril à 16:06 | MALIBUC (#9345) répond à Isandra

      C’est la vitrine qui est éclairée, pas la dictature et surtout pas Cédric.

    • 14 avril à 19:35 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Molotov,

      Le vrai poule mouillée traître, c’est quelqu’un qui n’ose pas venir ici pour descendre dans la rue, et appliquer sa formule magique et préfère s’enterrer avec les rats dans la capitale de gens qu’il traite de colons pilleurs,...

    • 14 avril à 21:55 | bekily (#9403) répond à Isandra

      Inona no savorotahana..mandany resaka ambony vavahady aminy itony boloky tsy misy saina itony !!!

    • 14 avril à 21:56 | bekily (#9403) répond à Isandra

      Inona no savorotahana..mandany resaka ambony vavahady aminy itony boloky tsy misy saina itony !!!

    • 14 avril à 22:12 | Saint-Jo (#8511) répond à Isandra

      Ahaaa ! Il est vrai que le jeudi où le poltron traître Cédric bac-3 était venu à Sciences Po Paris ,
      1. la vraie poule mouillée que je suis n’avait pas annoncé à l’avance que je n’irais pas sur place pour ne pas prendre part au non affrontement avec la poule mouillée traître Cédric bac-3
      2. le poltron traître Cédric bac-3 n’était pas arrivé sur les lieux protégé par des aziates type chinois trapus musclés , que le couard traître Cédric bac-3 n’était pas descendu très vite de voiture et n’avait pas couru comme un dératé pour s’engouffrer comme un non tremblant de frayeur dans l’établissement , et que les aziates qui le protégeaient n’étaient pas partis comme des lapins en fuite au lieu de m’affronter moi tout seul , une poule mouillée
      3. après cet affrontement où la poule mouillée que je suis n’avait pas été averti par les lèche q de la mauviette traître Cédric bac-3 qu’ils n’ont pas ma photo et que je ne serais pas arrêté dès ma non arrivée à Ivato , je ne suis pas allé plusieurs fois déjà à madagougou et à chaque fois j’avais été arrêté dès ma descente d’avion par les forces de non répression de l’akoholahy fataka traître Cédric bac-3
      4. ah ! j’allais oublier : ce n’est pas la femmelette traître Cédric bac-3 qui ne s’était pas abrité tremblant comme une feuille dans les jupes d’une diplomate française en 2009 parce qu’il n’était pas effrayé par la moindre mouche qui volait !

  • 14 avril à 16:07 | kartell (#8302)

    Faire taire la démocratie a toujours été le pain béni de ceux qui aspirent au pouvoir personnel, d’autant, plus, lorsque le bilan économique permet d’offrir à ses auteurs, un soupçon de légitimité, en faisant oublier l’absence totale de liberté politique, devenue personna non grata !..
    Sublimer la dictature, éclairée ( oxymore ?), c’est avant tout, donner l’illusion que le taulier posséderait une capacité, visionnaire, pour le bien d’un pays, bâillonné et soumis à cet homme fort, mais, pour la bonne cause, celle, usurpée de lui offrir les conditions de son émergence !.
    L’admiration, vouée à cette figure, iconique, rwandaise, plutôt, controversée, d’un panafricanisme, renaissant, reprenant des couleurs, est d’autant moins, feinte, que l’icône, en question, est encensée par un certain nombre de chefs d’états occidentaux, pour avoir métamorphosé l’enfer, d’hier en résurrection,flamboyante, d’aujourd’hui ( Dieu reconnaîtra les siens !)
    La tolérance prend ici, des proportions inattendues jusqu’à la complaisance sur ses exactions militaires commises, au vu de tous, en terres congolaises, voisines !..
    Avec une telle réussite, son admirateur, de longue date, ne pouvait que se presser à son contact, en allant en pèlerinage dans l’antre de ce faiseur de miracles, adulé sur cette planète, malade !..
    Mais, il est clair que la contagion ne fera pas à coups de photos officielles ou de poignées de main, cela ne suffira pas au flatteur, copieur, pour emprunter le même chemin que cette nouvelle égérie d’un panafricanisme, « caviar » !...
    Mais, s’afficher de la sorte, c’est avant tout et surtout un ième effet de com à l’adresse de ceux qui douteraient de ses engagements politiques, économiques, démocratiques qui n’ont jamais été remplis, pire, qui ne font qu’être reniés, au fil de ce second quinquennat, double-peine pour un électorat qui n’a pas su saisir la bonne décision, au bon moment..
    Désormais, chaque raout international sera mis en avant pour justifier de ses tours de vis progressifs à l’égard de toute opposition d’opinion en s’affirmer, urbi et orbi, comme étant le seul maître du pays, baigné par un populisme, prétentieux et un patriotisme, baveux, pour anesthésier une ambivalence identitaire, son véritable boulet de forçat (forza)
    Le déni du covid a pris,ici, une toute autre consistance avec cette escapade rwandaise qui met en avant cet autre qui touche à l’avenir d’une société endémique dont la soumission, légendaire constitue sa meilleure alliée et complice pour enfoncer le clou qui risque de l’être, jusqu’à sa tête, avant même, la fin de ce deuxième quinquennat de la confirmation !..

    • 15 avril à 00:20 | el che (#344) répond à kartell

      Kartell,
      Excellente analyse de votre part.

  • 14 avril à 17:49 | Kobbe (#11248)

    L’ORDRE MONDIAL UNIPOLAIRE ET LA PAUVRETÉ TÉLÉGUIDÉE
    Il ne suffi pas d’avoir une terre ou un sous-sol riche pour qu’un pays se transforme en une économie développée : il faut aussi un ordre mondial bipolaire juste. La majorité des pays du monde subissent ce qu’on pourrait appeler ‘’ la pauvreté téléguidée.’’ Alimenter des petites guerres ou instabilité civiles, octroyer des credits financiers sont quelques exemples du maintient de ce système mondial. Le Madagascar et le Rwanda ne sont pas exempts de cette réalité malgré les minimes avancées socio-économiques de ce dernier.

    Mais le desire de dévier cette disposition artificielle mondiale et de quitter le status-quo sont différents entre Tana’ et Kigali. Le Rwanda est le 4e. pays le plus petit d’Afrique avec une population n’atteignant pas la moitié de la population de Madagascar mais pourtant capable de servir d’unité de mesure pour la Grande-Île. Rajoel a visité ce pays et a vécu le degré élevé du développement socio-économique mais aussi technologique : car le Rwanda abrite aussi des centres d’innovation technologiques en médecine, biologie et en télécommunication. Quel progrés pour un pays enclavé face à Madagascar doté par tous les atouts naturels d’un pays riche à revenu supérieur. Au fait, le Rwanda n’a fait pas de miracle que le Madagascar ne peut égaler ou dépasser. Changer le destin d’une nation ou d’un pays en un havre de prospérité faite progrés et bien-être social est un ‘’état d’esprit’’ guidé par ‘’leadership éclairé’’ animé par une ‘’détermination humaine.’’

    Ceci dit, de Philibert Tsiranana à Andry Rajoelina le pays manque un leadership visionnaire et déterminé. À celà vient s’ajoute le choix politico-idéologique pour la gouvernance et enfin la malveillance du système monopolaire dit-international qui bloque tout développement de l’Afrique, un continent qu’on maintient pour une source en matières premières (à prix réduit) plutôt qu’un continent pour une base industrielle.Ceci est une vérité vraie qu’on traite de la fameuse ‘’théorie du complot’’(une esquive à toute vérité dérangeante). Une Afrique ou un Madagascar industriel n’est pas dans l’intérêt ni du block Occidental ni de la France (pays par lequel on lie idéologiquement Mada’, pourtant nous sommes libres de choisir notre voie de développement ou adopter un autre système de gouvernance).Pourquoi un Madagascar/Afrique comme base industrielle est une perspective la moins souhaitée par l’Occident ? Tout simplement car une Afrique industrialisée deviendrait une source d’approvisionnement en produits finis, donc une concurrente ; et produisant les matières premières que le monde cherche vous comprenez pourquoi l’Afrique est toujours en proie à des instabilités (tel état est plus favorable à l’Occident,compréhensible). De Madagascar sont extraites des produits bruts lesquelles Madagascar achètent en retour en produits finis. Alors par exemple, Paris voudrais avoir une Antananarivo industrialisée ? Evidement NON.

    • 14 avril à 20:12 | Jipo (#4988) répond à Kobbe

      Bonsoir vous semblez occulter que l’ Europe n’ a plus aucune entreprise pour transformer quoi que ce soit !
      Avec sa politique de délocalisation ( suicidaire voulue ) elle est devenue dépendante du tiers monde !
      A commencer par le plus important : les médicaments !
      Le FMI quant à lui ne demande que ça : que les Pays qu’ il rackette, (pardon aide à se développer par pur altruisme ) s’ industrialisent encore faut -il que les élus le veuillent et ça ? c ’est une autre histoire ...
      Vous pensez sincèrement qu’ un rat zoel serait sponsorisé et protégé comme il l’ est : s’ il voulait le développement de Madagascar ?
      Ce qui amène à la conclusion ( peut être la votre ) que maintenir un Pays sous dépendance avec la main qui donne reste au dessus de celle qui reçoit ...
      L’ intérêt altruiste du FMI maintenir sous dépendance aussi longtemps que possible tous ces états bananiers et les rackettés sur autant de générations possible .
      Le reste n’ est que rêve de doux rêveurs, bien humanistes et surtout de gôche !
      Faut bien faire barrage à la dictature et surtout Le Pen & pour cela tout est permis, mes les coups les plus bas : il le vaut bien ... 👀

    • 15 avril à 08:00 | Ombiasy (#11606) répond à Kobbe

      La matière première cela compte mais surtout pour les pays industriels et d’innovations. Madagascar ne saurait quoi faire de ’’son«  » Ilménite’’ ou de son "Uranium’’
      Il est heureux qu’elle ait trouvé des acheteurs

  • 14 avril à 19:04 | Kobbe (#11248)

    L’ORDRE MONDIAL UNIPOLAIRE ET LA PAUVRETÉ TÉLÉGUIDÉE...
    Il ne suffi pas d’avoir une terre ou un sous-sol riche pour qu’un pays se transforme en une économie développée : il faut aussi un ordre mondial bipolaire juste. La majorité des pays du monde subissent ce qu’on pourrait appeler ‘’ la pauvreté téléguidée.’’Alimenter des petites guerres ou instabilités civiles,octroyer des credits financiers sont quelques exemples du maintient de ce système mondial. Produisant les matières premières que le monde cherche, vous comprenez pourquoi l’Afrique est toujours en proie à des instabilités (tel état est plus favorable à l’Occident,compréhensible).Le Madagascar et le Rwanda ne sont pas exempts de cette réalité malgré les minimes avancées socio-économiques de ce dernier.

    Mais le desire de dévier cette disposition mondiale artificielle mondiale et de quitter le status-quo sont différents entre Tana’ et Kigali. Le Rwanda est le 4e. pays le plus petit d’Afrique avec une population n’atteignant pas la moitié de la population de Madagascar mais pourtant capable de servir d’unité de mesure pour la Grande-Île. Rajoel a visité ce pays et a vécu le degré élevé du développement socio-économique mais aussi technologique : car le Rwanda abrite aussi des centres d’innovation technologiques en médecine, biologie et en télécommunication. Quel progrés pour un pays enclavé face à Madagascar doté par tous les atouts naturels d’un pays riche à revenu supérieur. Au fait, le Rwanda n’a fait pas de miracle que le Madagascar ne peut égaler ou dépasser. Changer le destin d’une nation ou d’un pays en un havre de prospérité avec progrés et bien-être social est un ‘’état d’esprit’’ guidé par ‘’leadership éclairé’’ animé par une ‘’détermination humaine.’’

    Ceci dit, de Philibert Tsiranana à Andry Rajoelina le pays manque un leadership visionnaire et déterminé. À celà vient s’ajoute le choix politico-idéologique pour la gouvernance, et enfin la malveillance du système monopolaire dit-international qui bloque tout développement de l’Afrique, un continent qu’on maintient pour une source en matières premières (à prix réduit) plutôt qu’un continent comme une base industrielle.Ceci est une vérité vraie qu’on traite de la fameuse ‘’théorie du complot’’(une esquive à toute vérité gênante). Une Afrique ou un Madagascar industriel n’est pas dans l’intérêt ni du block Occidental ni de la France (pays par lequel on lie Mada’ idéologiquement).Pourquoi une Afrique comme base industrielle est une perspective la moins souhaitée par l’Occident ? Tout simplement car une Afrique industrialisée deviendrait une source d’approvisionnement en produits finis, donc une concurrente. De Madagascar sont extraites des produits bruts lesquelles Madagascar achètent en retour en produits finis. Ainsi le pays est l’un des plus grands importateurs mondiaux. Alors par exemple, Paris voudrais avoir une Antananarivo industrialisée ? Evidement NON.

    • 14 avril à 21:50 | bekily (#9403) répond à Kobbe

      Inona ary ny visionnaire eo ???
      Olona napetraka vozongo daholo !

      Ravalomanana irery noho manana azo-damosina( première version an !!!!)

    • 15 avril à 08:11 | Ombiasy (#11606) répond à Kobbe

      Antananarive aurait elle l’ambition de s’industrialiser .Apparemment pas .Et pourtant les aides au développement arrivent de partout .Incapacité malgache à profiter de ces secours.Au temps de la seule Franceafrique on construisait des ponts et des routes qui servaient plus de 60 ans

  • 14 avril à 22:14 | Saint-Jo (#8511)

    Les bac-3 be-sy-leo foza femelles couillues anti ambaniandro Isandra lèche q du couard traître Cédric bac-3
    ont absolument raison sur toute la ligne !
    La preuve ?

    Ahaaa ! Il est vrai que le jeudi où le poltron traître Cédric bac-3 était venu à Sciences Po Paris ,
    1. la vraie poule mouillée que je suis n’avait pas annoncé à l’avance que je n’irais pas sur place pour ne pas prendre part au non affrontement avec la poule mouillée traître Cédric bac-3
    2. le poltron traître Cédric bac-3 n’était pas arrivé sur les lieux protégé par des aziates type chinois trapus musclés , que le couard traître Cédric bac-3 n’était pas descendu très vite de voiture et n’avait pas couru comme un dératé pour s’engouffrer comme un non tremblant de frayeur dans l’établissement , et que les aziates qui le protégeaient n’étaient pas partis comme des lapins en fuite au lieu de m’affronter moi tout seul , une poule mouillée
    3. après cet affrontement où la poule mouillée que je suis n’avait pas été averti par les lèche q de la mauviette traître Cédric bac-3 qu’ils n’ont pas ma photo et que je ne serais pas arrêté dès ma non arrivée à Ivato , je ne suis pas allé plusieurs fois déjà à madagougou et à chaque fois j’avais été arrêté dès ma descente d’avion par les forces de non répression de l’akoholahy fataka traître Cédric bac-3
    4. ah ! j’allais oublier : ce n’est pas la femmelette traître Cédric bac-3 qui ne s’était pas abrité tremblant comme une feuille dans les jupes d’une diplomate française en 2009 parce qu’il n’était pas effrayé par la moindre mouche qui volait !

    • 15 avril à 07:49 | Ombiasy (#11606) répond à Saint-Jo

      « MOI,MOI,MOI, »« JE,JE,JE »« C’est de l’Arsoniste tout »craché ! N’est ce pas

    • 15 avril à 11:52 | Jipo (#4988) répond à kartell

      Il est certain que tout ce qui peut diaboliser la Russie et particulièrement Poutine ne peut qu’ être vérité divine et le contraire : conspiration complotiste diabolique ...
      L’ Amour des Rosbeefs à l’ encontre des Russes n’ est plus un scoop, qui ne se souvient pas de l’ intervention de Bojo en Ukraine quand Zelenski était sur le point de signer un accord de cesser cette guerre avec Poutine ?
      Mais ça le grand chasseur de complot l’ a naturellement zappé .
      Mauvaise foi quand tu nous tiens ...

    • 15 avril à 12:01 | Jipo (#4988) répond à kartell

      Du Fake comme vous kiffez !
      c ’ est sur cela ne vient pas des zanglais ...
      Poutine qui a la fibre patriotique chevillée au corps envoie à l’ abattoir 1000 enfants Russes / jour ??? et notre kartell ne marche pas : il court ! 🙄
      Vous vous tirez une balle dans le pied là didon ...
      https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/apres-retour-vers-le-futur-254135

    • 15 avril à 19:07 | le corbal (#11639) répond à kartell

      Et la population russe qui est interdite de manifestation et que l’on voit se faire « tabasser » par les forces de l’ordre cest du fake, tous ces gens qui assistent contraints et forcés aux cérémonies officielles et que l’on voit toujours derrière leur leader charismatique, un Navalny qui après avoir été empoissoné meurt en prison. Quand Nini est décédée cela a été un tolè général contre le pouvoir en place...pourtant il n’y avait pas de quoi en faire un fromage avec les casseroles qu’elle trainait...pour Navalny chut pas un mot. Bizarre, vous avez dit bizarre ? Poutine un ange.

Publicité




Newsletter

[ Flux RSS ]

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS