Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
samedi 26 novembre 2022
Antananarivo | 20h34
 

Société

Jirama

Retour du délestage dans la capitale

lundi 12 novembre 2007 | Alphonse M.

La Jirama avoue son incapacité à satisfaire la totalité de la demande en électricité de ses abonnés de la capitale. Les politiciens ont leurs mots à dire.
La coupure d’électricité est de retour à Antananarivo depuis quelques semaines. La société Jirama vient de confirmer par un communiqué les heures de coupures dans les divers quartiers de la capitale. En somme, les usagers des quartiers d’Antananarivo sont privés de courant pendant deux heures quotidiennement.

Selon les explications fournies par cette société monopolisant la fourniture d’électricité dans l’ensemble de l’île, le délestage est dû à l’augmentation de la demande en énergie en cette période de chaleur entraînant l’utilisation de divers appareils. Durant la journée, la demande, d’après toujours la Jirama, est de plus de 122 MW alors que la puissance disponible est de 115MW. Par contre, aux heures de pointes, la demande atteint les 151 MW. Or, la puissance disponible n’est que de 141 MW seulement. En outre, les responsables de la Jirama ont également avancé que « nous sommes en période d’étiage ». Autrement dit, le débit sauvage de la rivière Mandraka est insuffisant. Toutefois, la Jirama a rassuré ses abonnés que des travaux de réparation sont en cours, et le retour à la normale se fera avant Noël.

Sujet à caractère politique

Contrairement aux déclarations des hommes politiques, la situation au sein de la Jirama n’est pas du tout reluisante. Plusieurs villes de Madagascar sont actuellement privées d’eau et d’électricité. Faute de gas-oil ou de pièces de rechange, l’ensemble de groupes électrogènes de la Jirama n’arrivent plus à satisfaire la demande de ses abonnés. De Mahajanga à Fort-Dauphin en passant par Ambovombe, Antsohihy, Tsiroanomandidy, Betroka, Ankazobe..., la coupure de courant est devenu un vécu au quotidien. A Antsiranana, les autorités ont fait un tapage médiatique sur la fin du délestage. Mais quelle ne fut la surprise des Antsiranais lorsque, quelques heures seulement après le départ des autorités, le délestage a fait un retour fulgurant. Apparemment, la coupure d’électricité est devenue un sujet très apprécié des hommes politiques, tant des gens du régime que ceux de l’opposition. La déclaration du chef de l’Etat d’augmenter de l’ordre de 15% de la facture de la Jirama a provoqué un tollé général au sein des abonnés, mais personne n’a osé haussé le ton. Le Bianco, le ministère de tutelle, l’IGE (INspecteur Général de l’Etat) restent insensibles à la gestion de la Jirama, qui, notons-le, à pour origine les problèmes de trésorerie de cette entreprise publique. Or, au sein de la compagnie aérienne nationale Air Madagascar, plusieurs hauts responsables ont été limogés et sont sous la menace de poursuites judiciaires.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS