Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
lundi 3 octobre 2022
Antananarivo | 18h56
 

Editorial

Rallumer la mèche ?

vendredi 6 janvier 2012 | Patrick A.

Bon gré mal gré, et même si elle n’a jamais été totale, le trêve des confiseurs se poursuit.

Les juges poursuivent leur grève, suivis par d’autres corporations portant leurs revendications propres ; mais les hommes et femmes politiques seront restés relativement prudents et discrets pendant ces deux dernières semaines. L’on aura notamment noté deux points : les ultimatums qui avaient été fixés avec une date limite au 31 décembre pour la libération des prisonniers politiques n’ont pas encore été suivis d’effets visibles, et il a été confirmé que le NOTAM contre Marc Ravalomanana avait été discrètement levé, mais que cela ne devrait pas changer grand chose.

Un simple pronom

Autre fait significatif, l’utilisation dans des communiqués gouvernementaux d’un pronom indéfini à la place d’un pronom défini : il aura suffi de lire que la session parlementaire allait discuter « d’une structure nationale indépendante dénommée Commission électorale Nationale indépendante pour la Transition (CENI) » et non pas discuter « de la CENI », pour que l’on comprenne que l’on allait bien dans le sens d’une refonte complète de cette institution, et non pas dans celui d’un simple replâtrage. Au final, il n’y a pas non plus d’assurance que cela changera grand chose, mais si l’apaisement peut se bâtir à partir de petits pronoms, pourquoi s’en priver ?

Les artificiers sont cependant, eux, déjà de rentrée avec le retour des bombes artisanales, ou plutôt des fausses bombes artisanales, avec une alerte à la bombe dans une agence bancaire qui a mis hier en émoi la capitale.

Vulgaire tentative d’extorsion de fonds effectuée par des petits malfrats, ou agitation politique fomentée par un des groupuscules (du pouvoir ou de l’opposition) entendant peser sur l’échiquier à partir de l’ombre ? Il est sans doute un peu tôt pour trancher, mais cela semble hélas confirmer un fait déjà constaté dans les crises précédentes : dans le domaine de la délinquance, la fonction de « département recherche et développement » est fréquemment assurée par une marge de la classe politique ; mais comme il ne peut y avoir de brevets en la matière, la vulgarisation des techniques auprès de tous les professionnels du « métier » est inévitable et le plus souvent irréversible.

Si la véritable classe politique (ou celle qui prétend l’être) a été relativement discrète cette semaine, cela ne devrait pas être le cas dans celle qui va suivre. Sont annoncées une session parlementaire, une cérémonie de voeux chez Albert Zafy, et pas moins de 4 cérémonies de voeux du côté de la présidence de la Transition. L’on aura ainsi l’occasion de scruter avec intérêt les présences et les absences ; en tout cas, les occasions de s’exprimer ne vont pas manquer pour les uns et les autres.

Reste à savoir si les petites phrases seront explosives ou non, d’autant qu’en cette saison particulièrement humide, les pétards sont facilement mouillés.

13 commentaires

Vos commentaires

  • 6 janvier 2012 à 08:50 | debile profond (#6180)

    Rissara n’a toujours pas retrouvé la couronne, mais étant spécialisé dans les Baomba, il trouvera vite le ou les responsables ; la nouvelle année commence bien pour lui !

    pour la couronne, il doit se dépêcher l’épiphanie c’est dimanche !!!

    Il offre une récompense a qui permettra de la retrouver avant dimanche ou pour des informations sur le ou les poseurs de Baomba ...

    https://lh4.googleusercontent.com/-n8JRmpDs3zM/TwU_AEVuAkI/AAAAAAAAAAk/t7TiWOzxQHs/s680/ariary%252520monopoly.jpg

    • 6 janvier 2012 à 09:55 | kotondrasoa (#3872) répond à debile profond

      Les uns posent des bombes, les autres vont faire bombance, le peuple se laisse embobiner et se laisse enrouler dans la bobine de la crise, le présumé noyau dur de l’Armée bombarde la presse de communiqués et bombe les torses à défaut d’honneurs à garder, la rage est sur Tana par la bobine des chiens, le peuple compte les bobos (comme les petits enfants qui n’ont pas voix au chapitre) de l’année dernière et se prépare pour les nouveaux bobos de cette année, beaucoup de bonbonnes de rhum ont été vidées durant la saint sylvestre et comme la bombe n’a pas vraiment explosé, à défaut de bonbons, nous aurons des bombinettes, le premier étant celui de la BFV puisque richar baomba en a dénombré 3000 et pas plus d’une centaine ont été trouvées.

      Je ne vous embobine pas car tout cela est bobards et Bombetoka se trouve toujours au nord, borisbe.

      Eh débile profond,

      Pour mériter les 100 tapitrisa de richar, pourquoi ne pas le bombarder de renseignements, au moins à défaut de déferrement ils auront du travail sur la planche.

      Je n’ai pas vu le travail des gars du génie de l’Armée mais pour la frime, ils ont laissé exploser la bombinette à l’air libre et les badauds inconscients applaudissaient à peine à 15 mètres, ça c’est du bon travail. pour les beaux benêts.

  • 6 janvier 2012 à 10:28 | rasoulou (#4222)

    Rancunes, vengeance politique, justice de "winners" contre "losers"...qui amènent à des exils successifs des présidents malgaches : Ratsiraka : 9ANS, Ravalomanana : 3ans , et des accusations des adversaires politiques avec des procès à couleur très très politique : genre "bombes artisanales" et "attentats", et aussi à des mauvaises fois flagrantes de la HAT pour la réalisation de la Feuille de Route ne facilitent pas un climat d’apaisement.
    Déjà pour le retour de Ravalomanana, Tananews relate ce que j’appelle "un pas en avant et deux pas en arrière" :
    " NOTAM : Ambohitsorohitra donne les ordres, Wilfrid Ratsirahonana exécute
    Publié le Mercredi 4 janvier 2012 à 16:08

    L’ordre émanait de Rija Rajohnson
    Le NOTAM contre Marc Ravalomanana est-il levé ou non ? Benjamin Andriamihanta, conseiller juridique de la mouvance explique et révèle la mauvaise foi du régime de Transition.
    Benjamin Andriamihanta tenait à expliquer la provenance du NOTAM contre Marc Ravalomanana dont l’existence était ignorée par le ministre des Transports lors de sa délivrance. « C’est Rija Rajohnson, le directeur de cabinet de la présidence de la Transition qui en a pris l’initiative », a-t-il révélé. Wilfrid Ratsirahonanana n’a contribué qu’à exécuter l’ordre émanant d’Ambohitsorohitra et fait publier la note le 15 décembre dernier sur le site de l’ASECNA. Le ministre des Transports Benjamina Ramanantsoa et les autres responsables au sein de l’ACM n’ont pris connaissance de l’émission de ce NOTAM que quelques jours après.
    Selon toujours les révélations de ce conseiller juridique, cette note a été levée par crainte des membres de la délégation de la Troïka qui a dernièrement effectué une mission dans la Grande-Île. La mouvance Ravalomanana a interpellé ces membres de délégation pour dénoncer l’émission de cette note comme étant une atteinte grave à la Feuille de route. Le NOTAM a été annulé le 19 décembre 2011 à 14:55 sur ordre d’Ambohitsorohitra et du ministre des Transports Benjamina Ramanantsoa après une intervention de la Troïka.
    Benjamin Andriamihanta tient cependant à interpeller le régime et les autorités à divers échelons afin qu’ils fassent preuve de bonne foi dans la levée de ce NOTAM. Selon ses dires, la note annulant le NOTAM du 15 décembre 2011 a bien été rédigée, mais n’a pas été publiée sur le site de l’ASECNA. En conséquence, l’interdiction d’embarquer Marc Ravalomanana à bord d’un vol d’une compagnie privée a été théoriquement annulée, mais n’en demeure pas mois en vigueur dans la pratique."

    Je ne suis pas pro-Ra8, mais je suis pour le pluralisme politique, pour la Démocratie, qui permet d’asseoir une légitimité au Président de la République élu à l’issu d’ une élection où toutes les forces en présence sont représentées : Ratsiraka, Ravalomanana, Rajoelina, Ranjeva, Zafy, .....

  • 6 janvier 2012 à 11:50 | racynt (#1557)

    Eh ben eh ben notre Richard n a toujours pas fini avec ses bombes. A force d affabuler il va finir par se faire sauter par de vrai bombe de mecontentement populaire.

  • 6 janvier 2012 à 12:31 | debile profond (#6180)

    un groupe de chanteurs/euses Gasy disent en chanson au dj de s’en aller parce qu’il n’a pas dit la vérité !!!

    http://www.youtube.com/watch?v=w5F42RyhG_0&feature=related

  • 6 janvier 2012 à 13:03 | intrus (#6296)

    La police et les juges occupent les devants de la scène depuis des semaines, éclipsant ainsi les Gestapo colmateurs de foule et spécialiste d’arrestation arbitraire en tout genre...

    Il fallait que riri fasse parler de lui et montrer au phatron qu’il mérite ses étoiles ! Artificiers, Gare à vos boules !!!

    Pour le NOTAM, rasoulou apporte un éclaircissement... C’est à vérifier mais vu qu’il n’ y a pas de communiqué officielle je crois qu’on est dans le vrai.

    Debilos

    La couronne, on la retrouvera mais ce sera sur la tête de kivusavé... Un tuyau ??? Il a déjà sa photo à Manjakamiadana parmis nos rois et reines. Patience débilos, patience, juste le temps de finir le trône !

    Mr A

    "fausse" bombe artisanale ? C’est se foutre de nos éminents spécialistes qui ont risqué leur vie... Je vais dire (alazako) à Rolly !

    • 6 janvier 2012 à 13:48 | debile profond (#6180) répond à intrus

      Je fourni le Trône !!!

      équipé par Karcher !!!, je peut pas dire plus les robots modérateurs bloquent mon texte !

      http://blu.stb.s-msn.com/i/5E/1386E1D8902B9956F5DDFB1376F8C2.jpg

    • 6 janvier 2012 à 14:09 | intrus (#6296) répond à debile profond

      On dirait la tête d’un train à grande vitesse !

      Respect debilos, respect !

    • 6 janvier 2012 à 14:53 | kotondrasoa (#3872) répond à intrus

      Mais qui va l’introniser sur ?

      Astérix ou le donneur de décorations ?

      Avez-vous déjà essayé de boire du lait chaud après avoir mangé de l’ananas ?

      L’ananas serait la police qui a une autorisation de shoot-to-kill et le lait chaud le SMM ! Un mélange détonant pour le trône.

    • 6 janvier 2012 à 15:17 | intrus (#6296) répond à kotondrasoa

      L’argent arrangera tout, les barbus locaux et la France sont là pour ça.

      Juges, polices, militaires.... ils veulent leur tapimaso. Lapinou,lui il restera !

      N’espérer rien de ceux qui ont fait et qui ont validé le putsch, marina mafy.

    • 6 janvier 2012 à 15:22 | debile profond (#6180) répond à kotondrasoa

      Dans le jargon des vrais militaires ’forces spéciales ) l’ananas est une grenade quadrillée ( une défensive, a savoir une grenade offensive est bien moins dangereuse )

      mais les Baomba de Rissar le comique (cirque pierre rissar baomba) sont moins dangereuses q’un feu d’artifice chinois ......

      Rissar a été drivé par Claude Géant , Paris la seule ville du monde sans feux d’artifices pour la saint sylvestre 2011/12 !!!!

      Rissar doit il rechercher les pétards Parisiens interdits ( les invendus des chinois importés a Mada a la HATE) pit êt que les cino ont revendu ni vu ni connu en tant que Baomba aux lybiens ou Al Kaïda Mada sur le sol Gasy ?????

      Ont est mal ! ont est mal ....

  • 6 janvier 2012 à 16:23 | debile profond (#6180)

    Cette année 2012 fête les cinquante ans de chansons inoubliables d’un grand groupe MALGACHE ... J’ai nommé les SURFS !!! (1962/2012) ça c’est un vrai bail avec les admirateurs nostalgiques !!!, pas une série de dictatures !

    de très très belles chansons nostalgiques .... et en réécoutant les textes ont redécouvre qu’en fait que rien a changé ( comme dirais les PUPPIES, non non rien a changé ...)

    Mais ces images et rengaines du passés peuvent être un réveil de tous les vieux politicard nostalgique du bon vieux temps (et de leur jeunesse passée) ....

    Aux jeunes : découvrez la musique des années 60 sur YOUTUBE et recherchez " les surfs" vous verrez des "grands mères et grands pères" a l’époque ou ils avaient votre âge, jeune et beau et plein d’espoir ...

    • 6 janvier 2012 à 17:17 | Jipo (#4988) répond à debile profond

      Pensez vous que dans les doctorats de DJ , le twist soit encore au programme ?
      Il faudra reconnaitre que si la chanson n ’est plus , l ’ air , lui est toujours bien vivace , le twist des estomacs , n ’ a jamais été autant " IN " que depuis que l ’ on a un DJ qui s ’ en occupe , alors pour les faire descendre :on danse ?

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS