Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
vendredi 9 décembre 2022
Antananarivo | 14h15
 

Editorial

Qu’importe les chefs...

jeudi 23 juin 2011 | Patrick A.

Je ne me lasserais jamais de répéter une chose essentielle : l’indépendance [1] se joue dans les têtes. C’est par exemple la différence essentielle qui s’est faite après le coup d’État de 2009 entre a) les opportunistes, b) ceux qui se revendiquent Zanak’i Dada et c) les authentiques légalistes.

Dans un éditorial plein de finesse que j’aurais rêvé d’écrire, Ndimby écrivait en mars 2009 que le respect autrefois accordé aux anciens s’est dévoyé dans des travers que certains ont résumé ainsi : Article 1, le Ray aman-dReny a raison. Article 2, le Ray aman-dReny a toujours raison. Article 3, quand le Ray aman-dReny a tort, appliquer les articles 1 et 2. Cela créée une société sclérosée, incapable d’établir un conflit intergénérationnel, sauf par des mouvements de rue.

Ce même mois de mars, Ndimby, décidément très inspiré, écrivait à Marc Ravalomanana une lettre inspirée par Boris Vian. Assez lucidement, il lui disait de prendre ses conseils comme ils étaient : gratuits, désintéressés, et sans doute, inutiles. Et il ajoutait : être un courtisan n’a jamais été dans ma vocation, ni dans mes ambitions. Vous connaissant despotique et me sachant incapable de servilité, je suis convaincu que nous n’aurions jamais pu nous entendre.

27 mois plus tard, on peut constater que le destinataire de la missive n’avait visiblement pas lu ou retenu le message. L’on est en droit de regretter que la voix impertinente n’ait pas été davantage écoutée. Mais l’on a aussi le droit de hausser les épaules et de se dire que si c’était à refaire, Ndimby devrait refaire exactement la même chose.

Il y a distinctement un drôle de parfum dans l’air. Une mission des Nations Unies et de l’Union Africaine se trouve au pays pour y rencontrer les responsables de l’Armée, de la Police et de la Gendarmerie. Officiellement, ce n’est pas pour parler de Madagascar mais pour évoquer les moyens de renforcer le contingent de malgaches au sein de la mission internationale d’interposition au Darfour. Par ailleurs, après une opportune (ou opportuniste ?) abstention du représentant des États-Unis, le Conseil d’administration de la Banque mondiale accorde à un pays placé sous un régime toujours considéré comme de facto une « petite » exception de 52 millions de dollars.

Certains y verront « hâtivement » la fameuse reconnaissance internationale, d’autres y verront surtout la reconnaissance que les personnes à la tête du pays doivent peser moins que la volonté des autres échelons à faire le boulot que l’on est en droit d’attendre d’eux.

La principale leçon de cette malheureuse histoire, c’est qu’à Madagascar, l’impertinence reste plus que jamais pertinente. Qu’importe alors qu’on ait à la tête du pays ou de l’organisation des élections un amiral se prenant pour Lamartine, un chirurgien au charisme digne d’un fer à repasser, un laitier colérique et impulsif ou un DJ qui fait désormais tourner les girouettes au lieu des platines. Le véritable défi pour Madagascar et pour les cinquante prochaines années est que l’on ait suffisamment de personnes résolues à ne pas se laisser impressionner par le premier oukaze présidentiel venu.

TSZ3R, cela devrait dire aussi : tout sauf subir passivement les humeurs des Zafy, Ratsiraka, Ravalomanana, Rajoelina et consorts.

« Monsieur le Président,
Je vous fais une lettre
Que vous lirez peut-être
Si vous avez le temps... »

Notes

[1y compris lorsqu’elle s’écrit avec un I majuscule.

37 commentaires

Vos commentaires

  • 23 juin 2011 à 08:20 | râleur (#3702)

    excellent, excellent,..

    je trouve dommage que les politiciens ne lisent pas un éditorial aussi percutant.

    Idem d’ailleurs pour certains diplomates !

    Les forumistes bornés vont encore y voir une attaque contre les autorités et leurs idoles respectifs, ou autres insanités, mais ce n’est pas grave. Il faut de tou pour faire un monde et même les rois ont besoin de fous !

    Merci Patrick.

  • 23 juin 2011 à 08:23 | râleur (#3702)

    no comment

    Qu’importe alors qu’on ait à la tête du pays ou de l’organisation des élections un amiral se prenant pour Lamartine, un chirurgien au charisme digne d’un fer à repasser, un laitier colérique et impulsif ou un DJ qui fait désormais tourner les girouettes au lieu des platines.

    Et dire qu’il y ait des gens qui suivent sans aucun esprit critique ces personnages !

    La légende des moutons de Panurge est toujours là au 21è siècle !

  • 23 juin 2011 à 08:34 | Litakely1 (#5700)

    Eto madagasikara tsy ny filoha voafidimbahoaka no olana.Fantatry izao tontolo izao izany.Ny filoha andry Rajolena manko hitantsika fa tsy dia tia mamaly , tsy dia tia ady, feno fandeferana dia henjehinareo hatrany.
    Ny olana eto Madagasikara dia i Ravalomanana ilay mpanao didy jadona ilay mpanagalatra ny volambahoaka, ilay mpamono olona.Izy no olana eto.Nefa na izany aza efa manomboka miova tsikelikely ny firenena malagasy miraka amin’ny filoha andry Rajolena.

    • 23 juin 2011 à 08:58 | MILAMINA (#4588) répond à Litakely1

      Litakely1>>>>Le dictateur c’est ce DJ putchiste qui s’accroche au pouvoir sans être élu...Appelons un chat un chat, un FOZAT ne deviendra jamais un langouste.

      Quant aux dossiers du 7 fevr, les aveux des deux pêrsonnalités impliquées dans cette affaire ( Cdt Charles et Noël Rakotonandrasana) sont déposés, laissons au TPI de juger qui sont les assassins.

      D’autres dossiers sont aussi ouverts :
      - le massacre du 29 janvier 11
      - Pillage et incendies de la RNM, des magasins à Tana et en province
      ....... le retrait des investisseurs comme l’AGOA entaînant la perte d’emplois pour des milliers de familles depuis 30 mois, alors que les FOZAT ne trouvent pas de solutions,... une crime contre l’humanité.

    • 23 juin 2011 à 09:35 | Litakely1 (#5700) répond à MILAMINA

      milamina>>>>> miala tsiny aminao aho tompoko fa nazava ny safidimbahoaka tamin’n taona 2009.Momba ny raharaha 7 Febroary indray dia efa fantatrao tsara angamba fa namoaka didy ny fitsarana malagasy izay fitsarana averiko ary tsindriko tsara fa mahaleotena hoe meloka andriamatoa marc Ravalomanana.

    • 23 juin 2011 à 12:16 | ratiarivelo (#131) répond à Litakely1

      Salama hianao ra-Litakely , tsy ho lava teny aho, fa tsotra ny ahy, ianao no "MIVOAKA SY MIDI-MATETIKA TOY NY AKOHO MANTSIN’ATODY !!! Ary "Tsikovo-dohataona : manidina, lanin’ny vorona ; mipetraka, lanin’ny androngo !! ary HIANAREO no" Mahantra lahy !!miorika, lanin’ny MAMBA ; mivalana, lanin’ny VOAY !!! samy tenan’ANDRIAMANITRA

    • 23 juin 2011 à 14:49 | MILAMINA (#4588) répond à Litakely1

      O Litakely1 >>> Fitsarana fotaka io ve no ianteheranareo ;..ento any. Iazahay aloha dia tsy miala amin’i Domelina, Dollin, Roindefo amin’iny raharaha iny...raha tsy fantatrao dia Charles de Gaulle aza anie ka condamné à mort par la loi de Vichy tamin’ny 1940. Fitsarana forcé par coutumace koa tamin’izany, nefa lasa voafidy ihany rehefa "Milamina" ny tany, ka aza dia maika ianao, fa mbola hiverina tokoa i Dada.

    • 23 juin 2011 à 14:58 | raiso raiso (#3990) répond à MILAMINA

      Mba asio fanajana kely azafady indrindra tompoko fa efa ato anatin’ny repoblika faha IV isika ka ny fitiavana no manjaka.
      - ny ray aman-dreny Andry Nirina Rajolenina fa tsy i Domelina
      - Monsieur LeDolin fa tsy i Dollin
      - Monsieur Monja Rondefo Zafitsimivalo fa tsy i Roindefo.

      Dia aza maniry loza fa efa ampy izay fito taona nijaliana izay, ndao hiaraka hifaly etsy Anosy. Avy eo isika afaka manao Jaccuzzi na Hammam na Sauna eo akaiky eo ihany.
      Ampanjakao ny fitiavana !

    • 23 juin 2011 à 15:09 | ZOZORO (#5338) répond à raiso raiso

      Vous êtes un drôle de numéro noc prends prends !

      Je me suis trompé, vous n’êtes pas une bougie soufflée, vous n’avez jamais été allumée...

      Hihi, tapaka ny tsinaiko ! (Sauna ? Hamman ? je crois savoir où vous travaillez !)

      Iza aloha ilay raharimitanjaka organe fa mbola tsy novalianao aho e ?

  • 23 juin 2011 à 08:45 | saricine (#2893)

    Pour Patrick A.

    Pourquoi ne pas parler de : TS2RAPMV ??

    Transition sans Ratsirahonana, Ratsiraka Roland, Pierrot, Andriamanjato , Monja et Voninahitsy ?

    Qu’est ce que c’est cette "AUTHENTIQUES LEGALISTES ? Qui l’est et ne l’est pas ?

    Pourquoi cette pensée unique à toujours vouloir exclure les autres ?

    Le but de Simao c’est d’ISOLER Ravalomanana , et de l’eliminer avant l’heure . Wait and see.

    • 23 juin 2011 à 09:01 | MILAMINA (#4588) répond à saricine

      Effectivement, la mission de Simao c’est d’éliminer politiquement Marc Ravalomanana mais nous ne laisserons pas faire..Wait and see

    • 23 juin 2011 à 09:09 | ZOZORO (#5338) répond à MILAMINA

      On va pas se laisser faire. Pour ce faire on attend et on voit ce qui se passe.

      Votre mentalité wait & see c’est de la m...de. C’est à cause de gens inertes comme vous juste bon pour les blabla que le pays est dans se merdier.

      Revoyez un peu : ne pas se laisser faire et juste attendre ! quelle cohérence !!

    • 23 juin 2011 à 09:18 | saricine (#2893) répond à ZOZORO

      ZOZORO

      Je uis entierement d’accord avec vous, c’est juste "un fomba fiteny"

      wait and see , peut se traduire en malagasy : "ALEO HO AVY HIFANATREHANA" ary "TSY ZANAKY NY SAMY MANGOTRAKA KA AVELAO HIFANANDRINA"

    • 23 juin 2011 à 09:18 | rabri (#2507) répond à ZOZORO

      A force de vouloir être présent sur ce forum tous les jours sans en ressentir le besoin, Zozoro a vraiment besoin de vacances pour évacuer ses produits chimiques ... pardon toxiques !!

    • 23 juin 2011 à 09:31 | ZOZORO (#5338) répond à rabri

      Le’ rat brillant

      Pourquoi vous en prendre à moi alors que j’ai accepté votre gvt ? Comme Diego, je suis très fière d’être un chimiste. Et pour la présence sur MT, non !!! Je trie mes interlocuteurs entre autre vous, BB, Basile, Da fily, Rakotopitazana et par obligation raiso raiso et bien sûr celui que je respecte le plus poiyut. Le wait and see, je déteste....

      A part ça, quoi de neuf à Itaosy ? Les préparations de la CEPE vont bon train ?

      Et pour les vacances, je vais suivre votre conseil, vous en faites pas, mais pas en ce moment où la feuille déséquilibrée d’Ivato est en train de passer comme une lettre à la poste. RDV votre socio-culturel pitoyable vendredi magnifique ! A vendredi le rat brillant !

    • 23 juin 2011 à 09:39 | Litakely1 (#5700) répond à ZOZORO

      Tonga soa ianao andriamatoa SIMAO, hanazava ny tena zavanisy sy ny votoatiny fanapahakevitry ny SADEKA iny.Misy olona tsy mahazo resaka mihitsy manko, na koa tsy mahay mamaky teny tsara fa misy milaza indray hoe SIMAO dia manohana ny filoha andry Rajolena.

      I SIMAO dia tsy mijery na iza na iza fa ny vahoaka malagasy izay naneho ny safidiny ho an’ny filoha andry Rajolena no tsinjoviny.Ny fampandrosoana ny firenena miaraka amin’ny filoha andry Rajolena no lalana ahafahany vahoaka malagasy hanana ny ho avy mamiratra.

    • 23 juin 2011 à 10:17 | Jipo (#4988) répond à saricine

      Bonjour , je ne comprend pas ce qui vous permet de dire : que le but de Simao est d’isoler Ravalomanana, D ’ un coté on impose son retour et de l’autre,, on essaye de l ’ éliminer , je trouve cela paradoxal,et surtout incohérent . .

    • 23 juin 2011 à 10:33 | ZOZORO (#5338) répond à saricine

      Saricine

      Bien reçu, mais il faut faire gaffe quand même. un autre dicton en malagasy : "avadika im-pito aloha ny lela vao miteny".

      Cordialement

    • 23 juin 2011 à 11:07 | ZOZORO (#5338) répond à Jipo

      Jipo

      Je vous explique, un seul amendement a été apporté à la feuille de route, non de la SADC mais d’Ivato. En d’autre terme CENI et gvt restent tels qu’ils sont. CT et CST (?) ne seront pas remanier mais élargies en attendant les législatives dont les dates n’ont pas encore été fixer.

      On laisse rentrer le laitier pour calmer ses ardeurs mais on lui prive de tout moyen politiquement valable. Et la revendication de retour à l’ordre constitutionnel n’est plus qu’un leurre car un putschiste et ses compagnon de guerre restent au pouvoir (adios cotonou) et ce avec la bénédiction de la CI.

      En une phrase : qu’il rentre mais qu’il se taise. Ra8 est le seul gagnant (s’il accepte) et non le peuple car on aura toujours lapinou et consorts sur le dos sans pouvoir les empecher de nuire.

      Ra8 qui rentre dans ses conditions c’est superman avec le cap et le masque mais sans le pouvoir. GVT en place veut dire toute autorité à christine, impunité des FIS et DST.

    • 23 juin 2011 à 13:40 | Jipo (#4988) répond à ZOZORO

      Zozoro , merci pour votre explication, mais je ne vois pas comment Ravalomanana peut être le seul gagnant s ’ il rentre dans ces conditions ???
      Pensez - vous qu ’il rentre pour se taire ? et comment le priver de se présenter , n’ en n ’ a - t - il pas les moyens , si telle était les choses ,elles ne seraient que sans espoir, ce que je refuse d’admettre , , c’est au peuple souverain à juger, voir décider par les urnes , et cela personne n’a le droit de le lui enlever , c’est ce qu’il m’avait semblé comprendre dans la décision de modification, de la FR , par la SADC , me serais - je trompé aussi magistralement ?, ou aurais - je été dupe , au point de ,ne pas voir ce que l’on pourrait qualifier de manipulation , j ’ai du mal à croire à la partialité de cette SADC qui n’est mandatée que pour servir d’ intermédiaire et rien de plus , si cela était avéré, sa crédibilité serait à remettre intégralement en cause , peut - elle se le permettre ? j’ avoue que j’ai du mal à le croire .

    • 23 juin 2011 à 14:52 | ZOZORO (#5338) répond à Jipo

      Il peut effectivement se présenter avec la CENI et tous les maires plus le min int dans la poche de rajoujou.

      Les urnes mentent, elles dépendent des mains qui les manipulent. Je vous jure....

      Il y a encore les listes électorales, les certificats de résidences qui jouent de trop grands rôles, les CIN et la HCC (chic, Ratsirahonana est maître dans cet art). Qui détient le contrôle de tout ce que je viens de citer ? Le peuple souverain ? Oui..? Vous êtes sûr que vous etiez là ces deux dernières années ?

      Le choix du peuple que personne n’a le droit d’enlever, lapinou l’a fait un certain 17 mars. Sûr qu’il le refera. Soyez pas naïf (j’ai bien reçu le message de da fil"Y" comme quoi vous êtes mohican poilus).

      Par modification, vous voulez dire un seul amendement qui ne concerne qu’une seule personne laissant tout tels qu’ils sont ?
      .

  • 23 juin 2011 à 09:57 | hafatra (#1895)

    Ho an’Andriamatoa Patrick,

    Miala tsiny aminao indrindra raha manao izao tsikera izao : asa na vokatry ny fitondrana anarana irish na vokatry ny fanoratana be loatra amin’ny teny vahiny fa toa mamingavinga ny soataovina malagasy ity lahatsoratra soratanao.

    Ny ray aman-dreny tompoko dia fanaja ary tó-teny.Tsy fomba malagasy mihitsy ny mifanditra na miady amin’ny nahitana masoandro.Ny anatra sy ny toro hevitra omen’izy ireo no fahendrena nentin’ny malagasy namakivaky ny taon-jato sy ny tantara .

    hoy ny ohabolana hoe :"Ray aman-dreny sy zanaka, tambazako izay mahafoy."

    Toa adinonao fa fitiavana aloha no tady mahazaka mampifandray ny ray aman-dreny sy ny zanaka.

    "Ny tehina entin-dray aman-dreny, ny teny entin-joky, fa ny entana entin-jandry" Samy manana ny anjara asany ny tsirairay .

    Misy anefa ny tsy fitovian-kevitra eo amin’ny ray aman-dreny sy ny zanaka teo amin’ny fiaraha-monina fahiny .

    "Ny heloky ny ray tsy mba heloky ny zanaka" hoy ny ohabolana .Midika izany fa tsy manana ny marina foana ny ray aman-dreny .

    Ny fidinana an-dalambe entina maneho hevitra dia tsy voatery miafara amin’ny fanonganam-panjakana foana akory.

    Tsy ny fifandraisan’ny ray amandreny sy zanaka no mahatonga izany.

    Manantena aho fa tsy nanohina anao ny tsikera nataoko. Misaotra anao anefa amin’ny lahatsoratra .

  • 23 juin 2011 à 10:06 | rasoulou (#4222)

    Je retiens dans cet éditorial la dernière phrase très pertinente : " le véritable défi pour Madagascar et pour les 50 prochaines années est que l’on ait suffisamment de personnes résolues à ne pas se laisser impressionner par le premier oukaze présidentiel venu", c’ est que tout est lié : sous développement économique, et sous développement intellectuel. La révolution tunisienne, égyptienne ont pu réussir grâce à internet et à al-jazzera (chaine de télévision islamique qui a pu relayer les manifestations), je vois là le grand rôle des médias pour illuminer les lecteurs ou les télespectateurs( Les médias malagasy ont été souvent baillonnés et étaient tout le temps la voix de son maître), pour leur permettre d’avoir un recul par rapport à l ’évènement immédiat ou l’information brut. Pour moi personnellement par exemple, je ne pourrais jamais savoir ni comprendre à 10.000km de M/car que derrière l’évènement de 2009 il y avait coup d’état,sans internet : pour moi c’était au début : " bien fait pour le despote, le tyran Ravalomanana, bienvenue Rajoely".
    Si tous les malagasy sont bien informés et arrivent à prendre ce petit recul nécessaire pour ne pas être un mouton de Panurge ou un "ZEFA" (imbécile), les politiciens prendront milles fois de précautions dans leurs vols à l’ Etat malagasy, et leurs baratins à la radio et télé.
    La pauvreté rend aveugle.

  • 23 juin 2011 à 10:06 | kotondrasoa (#3872)

    In politics, trust is very important and to follow a new way, you have to trust a guide.

    Un pays a besoin de dirigeants et c’est à l’œuvre qu’on voit l’artisan.

    Ce ne sera donc pas un beau parleur comme moi ( excusez ma modestie) ou un râleur comme râleur, ou un pessimiste comme Patrick, ou un idolâtre comme Litakely, ou un cannibale comme Pety (il a cannibalisé à satiété les voitures de sa commune), ou un dévoreur de budgets comme Pierrot (qu’-t-il fait pour mériter ma confiance ?), ou un futur exilé comme Ramaroson car ce qu’il dit n’est que haine et les Malagasy ne se mènent pas à la baguette, ou un soi-disant nouveau politicien démocrate tel Georget (accepter que le petit nous mène vers les élections, en sachant pertinemment qu’il n’est pas là par la voie des urnes mais par usurpation de pouvoir), ou un opportuniste possédant quelques milliards et ayant à sa solde des mercenaires en uniforme comme le petit que je donnerai ma voix pour amener Madagascar vers des horizons meilleurs.

    Comme ancien dirigeant, je choisirai quelqu’un qui a déjà donné des résultats tel Ra8, qui est perfectible et comme ses entreprises ne gêneront plus les opérateurs économiques (il faut dire que c’est la raison pour laquelle ces opérateurs ont participé au putsch – parts de marché amoindries par le monopole tiko), ou tel Roland qui s’est assagi par son passage en prison après les marchés dirigés de la Mairie de Toamasina et qui ose interpeller le petit même s’il est membre du CST.

    Je ne choisirai pas quelqu’un qui n’a pas encore montré ses preuves ou qui vient d’arriver en politique à l’occasion des vols orchestrés du 26 janvier 2009

    Je voterai pour Raymond Ranjeva qui a fait ses preuves dans les Cours Internationales.

    Je voterai pour un représentant de la Société Civile, technicien et qui n’a pas de couleur politique.

    Je ne voterai pas pour un religieux car laissons-le à ses ouailles.

    Je voterai les yeux fermés pour un rassembleur, un décideur sans entraves, un visionnaire éclairé et un patriote mais mon problème est que le personnage de mes rêves n’a pas encore d’image et de nom.

    • 23 juin 2011 à 10:29 | ZOZORO (#5338) répond à kotondrasoa

      Je voterai pour lapinou qui a fait ses preuves dans les cours de recré de la maternel.

      Je voterais pour un rassembleur démocrate rodobeiste comme l’homme de paille.

      Je voterai pour Kouakou (MDM... oups MDR pardon !)

      Et si le laitier le Momo d’anjeva arrivent en final, pour qui voteriez vous ?

      PS : cette question est aussi et surtout pour RAKOTOPITAZANA.

    • 23 juin 2011 à 16:08 | sissi (#3685) répond à kotondrasoa

      Kotondrasoa

      " If you can dream it, you can do it " , symbole du rêve américain. Alors il n’y a aucune raison de ne pas voir votre rêve se réaliser à partir du moment ou vous aviez pu en rêver, en tout cas c’est tout le mal que je souhaite pour tous les malagasy et pour Madagascar.

      Sissi.

    • 24 juin 2011 à 10:19 | rakotopitazana (#4820) répond à ZOZORO

      Zozoro !
      Toutes mes excuses pour ce post très tardif ! Je vous rassure au cas où vous vous imaginez que je me défile ! Des problèmes de connections de mon coté qu’apparemment blueline a rétablies.
      Pour commencer, je me dois d’apporter quelques précisions.
      Je ne suis pas un zanak’Idada, encore moins des 3 mouvances. Par contre, je suis un ultra super anti hat à 100%.
      Je suis de nature pacifique, comme TOUS bons malagasy, et je suis pour l’alternance démocratique pour la direction du pays. Mais je peux aussi être extrêmiste, comme QUELQUES malagasy ( quand je n’ai plus d’arguments) et très violent quand je me trouve devant l’injustice ( clin d’oeil au volksgrenadier).

      Ceci étant, pour en revenir à votre question
      - je vote pour Ra8 parce que de tous les présidents qu’on a eu, des élus à l’usurpateur, c’est lui qui a le plus fait (en bien) pour le pays.
      - je vote pour Ra8 parce qu’il n’a pas pu terminer légalement son mandat, à cause de cette tête à claques de dj qui voudrait péter plus haut que son Q
      - je vote pour Ra8 parce que comme kotondrasoa ( le cas de le dire : je m’appelle aussi Rakotondrasoa), le meneur de mes rêves n’ pas encore de visage et de nom.
      - je vote pour Ra8 parce que je suis aussi originaire de la région d’Anjeva ( la colline en face d’ Imerikasinina-coté est)
      - je vote pour Ra8 parce que j’avais l’habitude de manger des ice cream de tiko

      Bref, beaucoup de raisons de voter pour lui au lieu du dj, parce que je suis sûr qu’en cas de possibilité de candidature de Ra8, ils seront les derniers à s’affronter.

  • 23 juin 2011 à 10:14 | da fily (#2745)

    Soit, dans la forme soit, nous ne discuterons jamais de la façon dont nos éditorialistes dissèquent et scutent notre actualité, particulièrement quand elle est politique, ils sont d’une acuité et d’un réalisme très convaincant.

    Mais je voudrais donner une vision plus "matérialiste" du microcosme qui est constitué de nos gouvernants, car c’est aussi, voir surtout, de ça dont il s’agit pour beaucoup d’entre eux. Imaginons un court instant que tout gouvernant de ce pays veuille bien embrasser la fonction politique par amour pour son pays et ses concitoyens, en le faisant bénévolement...comme tout citoyen servant une cause qu’il éstime juste, utile et constructive pour la société. Les bénévoles font un boulot formidables et ne sont pas soumis à l’influence de la course aux gains ou à l’armement.

    Dans ce pays, nous n’avons pas l’exclusivité d’accord, hélas peu de personnes croient en l’entreprise, à l’initiative et à l’innovation. La politique ici, est devenue le système le plus rentable pour avoir des gains colossaux, des avantages, du pouvoir, de l’influence, et voir pour ceux qui aiment par-dessus leur égo, de la gloire en barre ! Où, dans quelle catégorie socio-professionnelle pouvez-vous réunir autant d’avantages et d’atouts pour vous enrichir et gravir exponentiellement les marches de la société ? Ajoutez la dimension que peut donner de plus un aval, voir plébiscite populaire, et vous avez les ingrédients qui nous ont donné les Radidy, Ravalomanana, aujourd’hui Rajoelina, et dans une mesure différente Zafy, qui pour moi reste une énigme quant à sa profonde ambition !

    Donc ne nous étonnons guère de la soif d’une certaine catégorie qui veut à tout prix être chef, LE chef suprême et plénipotent. Cette frange là se battra avec tous les moyens légaux et carrément illégaux qui sont à sa disposition pour atteindre son but, et surtout s’y maintenir.

    • 23 juin 2011 à 10:47 | Jipo (#4988) répond à da fily

      Bonjour Monsieur , à défaut d’être soumis à la la course aux gains,ou autres " tentations "... ils devraient être soumis à un devoir de résultat, et pas seulement sur leur comptes en banque , quant au " nationalisme " ou comme diraient certains : " tous les présidents de Madagascar aiment leur pays ", je réitérerai ma réponse : oui comme le berger aime ses moutons , pour mieux les amener à l’abattoir.
      Je ne crois absolument pas au leurre de l’amour de la patrie, mais bien ceux de la notoriété, du pouvoir, de la gloire et pas que celle de mon Père , mais bien de l’ EGO, ce tyran que l’on est sensé dompter pour le mettre à notre service et pas son contraire .
      Est - ce que la dictature serait le seul rempart devant une telle immaturité et qui empêche toute démocratie, d ’éclore , à moins qu’un régime communiste lui rende la pièce ? c’est un casse tete que je n’arrive pas à résoudre , depuis 50 ans qu’il se déroule sous nos yeux .

  • 23 juin 2011 à 12:03 | Turping (#1235)

    Chers compatriotes,
    Nous avons eu l’indépendance ,il y a 51ans .
    Il y avait eu des insurrections , mouvement de 1947 etc....
    Madagascar était indépendant ,un état souverain libre de ses mouvements même si les intérêts étrangers sont derrières comme dans tous les pays anciens colonies....
    Je ne suis pas pour la colonisation mais la question qui se pose c’est que comment les pays Africains ne sortent-ils pas de leur coquille pour s’en sortir économiquement et politiquement sans que les anciens colonisateurs réagissent derrières et les manipulent sous une autre forme ???
    Et que maintenant ce sont les pays africains qui nous donnent de la leçon et des morales qui n’aboutissent à rien car justement ce modèle à l’africain qu’il fallait éviter car on connaissait Bokassa , Omar Bongo .....qui sont des présidents à vie , placés par la France au pouvoir etc....
    Ce qu’il faut qu’on sache , c’est qu’il n’y a rien sans rien derrière.....
    C’est vrai qu’on parle de révolution dans les mondes Arabes , mais ce n’est pas le cas partout....
    La France ,l’OTAN et ses acolytes n’attaquent pas la Lybie que s’il a intérêt : LE PETROLE car Kaddaffi allait signer un contrat avec la chine , donc il fallait le liquider Kaddaffi.
    La création d’instabilité et l’ingérence dans notre pays , il faut qu’on sache aussi en tant que patriotique comme le proverbe dit " diviser pour régner".
    Ceux qui sont au pouvoir volent et se prostituent pour les partenariats étrangers et le pire ,c’est que cela ne profite pas au peuple ces intérêts acquis.
    De 1960-1972 même si Tsiranana était resté allié avec la France ,Madagascr était riche car il a su gérer les choses .Les confits d’intérêt était limité et on profité au peuple malgache.
    Il y avait plus de Zébus que de malgaches .
    Maintenant ,il y a autant de Daholo que de zébus.
    Le riz ,Madgascar était un des premiers producteurs.Maintenant on importe.
    De 1972-1975 :Sous le régime de Ramanantsoa ,militaire modéré et non dictateur y compris Ratsimandrava avec la création du fokonolona , le pays était bien geré encore.
    De 1975-2002 : Surtout sous l’ère de RATSIRAKA qui à lui seul ,je pense a détruit Madgascar à plus de 75% ,le pays a sombré dans le K.O total
    Déjà ,ce type est un malade mental : il avait semé la terreur ,la haine raciale , etc.......Il avait suivi le modèle soviétique avec son "boky mena " ; pour endormir le peuple.Il était très protegé , et avait joué l’echec et mat en permanence en éliminant physiquement tout ce qui lui barrait la route.
    Et c’est la raison pour laquelle ,il a tenu 23ans au puvoir.
    Hélas ,c’est le modèle que tout le monde veut suivre maintenant .
    Car pour être au pouvoir , il faut être très fort sans rien faire , une fois le pouvoir acquis ,on ne repart plus etc....sans vouloir entendre parler de la démocratie et le bien du peuple, améliorer leur quotidien etc.....
    Et vice versa ,c’est le cercle vicieux infernal.
    Il nous faut au moins 20 personnes du types 30è dan en Karaté de l’économie , de judoka , de kung fu de la démocratie ,de richesse ,de moralité pour relever le pays chaotique depuis longtemps.Misotra tompoko

  • 23 juin 2011 à 12:21 | Pierre Firmin (#5730)

    Je me permets de citer un passage de De la dictature à la démocratie, de Gene Sharp :
    “dans quelque gouvernement que ce soit, le degré de liberté ou de tyrannie reflète la détermination des sujets à être libres, ainsi que leur volonté et leur capacité à résister à l’asservissement. Contrairement à l’opinion générale, même les dictatures totalitaires sont dépendantes de la population et des sociétés qu’ils gouvernent. [...]
    Le pouvoir totalitaire n’est fort que s’il ne doit pas être utilisé trop souvent. S’il doit être constamment exercé sur l’ensemble de la population, il est vraisemblable qu’il ne durera pas longtemps. Étant donné que les régimes totalitaires exigent, pour traiter avec leurs sujets, plus d’énergie que les autres formes de gouvernement, ils ont un plus grand besoin de s’appuyer sur des habitudes de docilité répandues et fiables ; plus encore, ils doivent pouvoir compter en cas de besoin sur le soutien actif d’une part majeure de la population. »

    Pour ceux qui souhaiterait lire le texte intégral voici le lien :
    http://www.aeinstein.org/organizations/org/FDTD_French.pdf

  • 23 juin 2011 à 13:09 | raiso raiso (#3990)

    Il semble que nombreux d’entre vous n’avaient jamais remarqué qu’à Dago, les intellectuels, olomanga ou gens sensés ne sont pas rares. Ce qu’il y a c’est que sur 100 personnes éveillées, seulement 2 ou 3 osent faire bouger, démolir et reconstruire, dénoncer avec tous les moyens , les situations inadmissibles.
    Il n’existe vraiment que peu d’entre nous qui ont l’audace de prendre cette responsabilité jusqu’au bout. Or, "ny adidy tsy hoan’ny olon-dratsy"
    Avelao hoan’ny olon-dratsy foana ny adidy f’aza misy mitsangana fa mimenomenoma ambadik’io écran io foana.
    Au nom du fihavanana ou de la religion, on s’arrête à mi-chemin ou n’entame même pas une once d’initiative. "sao dia masosotra, sao dia manimba na manaratsy fihavanana..."
    Et pire, on n’encourage même pas les 2 ou 3 personnes courageuses. Pessimistes que nous sommes, nous débitons et confirmons des réflexions déjà évidentes et quelques années après, nous supportons la même situation.
    C’est tout un problème de repère culturel. Mais bon, ça n’engage que moi de dire qu’il est grand temps de rechercher ensemble un nouveau repère. Sans cela, nos arrières petits enfants risquent encore, comme nous d’au jour d’aujourd’hui, d’envier la prospérité qu’ils connaissent les japonais, Suédois, Chinois, Indiens...

    Oser c’est concrétiser une idée, une réflexion, une résolution ou une décision.

    Hoy ilay bandy baraka lasa nandositra izay : "ataovy foana, mila mianjera impito ianao, maheno maharary fa ny fanimbalony ianao tafita"

    N’oublions que les "mal gache" ont déjà fait leur choix. Une grande fête est organisée pour célébrer cela tous les soirs devant le Carlton à Anosy, c’est gratuit.
    Celebrate good times, come on !

    • 23 juin 2011 à 15:59 | da fily (#2745) répond à raiso raiso

      J’adhère, je conçois pleinement. Mais sans me préfigurer de n’importe quelle catégorie, j’ose franchir le pas pour me glisser parmi les gens encore doués d’un sens, celui commun est devenu rare bien qu’à la portée de tant d’entre nous.

      La tournure des choses sont devenues dans ce pays, bien compliquées et préoccupantes, les 3% d’éveillés que vous soutirez de la masse, sont sans doutes les derniers baroudeurs. Il m’en cuit de vous avouer de n’en point faire partie, les raisons en sont multiples et cruciales car les bâts qui blessent ont pris le dessus sur tout le reste et une inadéquation circonstancielle m’a détourné des soifs de lendemains qui chantent. L’audace, celles que vous décrivez, doit être celle des justes, des progressistes et des visionnaires, car sans l’idéal de la vision pour tous, point de salut dans le sacrifice envisagé. Est-ce ce don de soi pour une ou plusieurs causes qui fait carence dans cette grouillante et silencieuse majorité ? Un peu certainement, et les avatars de résolutions drapées en révolutions n’ont convaincu que le temps des débuts d’un Ravalomanana qui s’érigea en barrage d’une hégémonie culturelle autant que criminelle qui, hélas, avait déja achevé son oeuvre de sape ! les pauvres esprits de l’époque rouge en ont prit pour au moins 20 ans, lessivés, avilis et viciés par une misère rampante aussi bien matérielle que morale.

      Considérations sociétales mis à part, il nous a fallut 50 ans pour nous rendre compte que notre crâne serait fatalement moins résistant que le mur dans lequel on fonçait. Qui de nos éclairés sociologues et intellectuels ont élaborés ou instruits le Dago de demain, les perspectives de changements incontournables auxquels on serait confrontés ? Qui de nos professeurs et chercheurs savants ont su et imposé leur incontournable contribution aux exécutifs en place ? La conduite et la prise d’assaut des montagnes a toujours été conduite par les plus meneurs des va-t-en-guerre, les plus déterminés se sont imposés grace aux moyens qu’ils ont su avoir ou provoquer, Andry en est le dernier exemple.

      Mais toutes ces similitudes de cursus mises à part, la véritable culture du chef est observée sans ambages chez Radidy et Ra8, deux fortes personnalités qui ont marqué indélébilement à leur manière leur passage. Si le premier a bénificié de tentaculaires soutiens ainsi qu’une période propice aux "nouvelles prises de conscience", le second est encore plus mordant dans la lutte qu’il entreprit comme d’autres ont fait des croisades, d’ailleurs c’est un euphémisme. La différence fondamentale entre ces deux monstres politiques (car ils le sont à leur manière), est que Radidy été mu par des idéaux dont sa réalisation souffrait trop d’assimilation avec les poncifs de son époque révolutionnaire(nous savons comment ont fini les ersatz de ces révolutions-socialistes) et Ra8 a promulgué et encensé par dessus tout la force de travail dont le corollaire est la réussite économique si total achievement. On sait que shooté aux résultats florissants sans fin, il a succombé à la boulimie qui l’a conduit à sa fin d’obstiné.

      Alors, sans savoir ces anciens chefs aujourd’hui incontournables, il va sans dire que celui qui va nous refaire décoller devra et saura capitaliser les errements, les echecs et plus difficile, les quelques actions clairvoyantes qui ont tenté d’élever notre pays au rang de nation digne...Pour celà, nul besoin d’un énième messie, il nous faudra un chef dont la force du poignet n’aura d’égale que sa capacité de rassembleur, de visionnaire, c’est aussi simple que ça.

    • 23 juin 2011 à 18:00 | raiso raiso (#3990) répond à da fily

      Il m’en cuit de vous avouer de n’en point faire partie, les raisons en sont multiples et cruciales car les bâts qui blessent ont pris le dessus sur tout le reste et une inadéquation circonstancielle m’a détourné des soifs de lendemains qui chantent.

      > vous n’êtes pas le seul, je vous comprends.

      Qui de nos éclairés sociologues et intellectuels ont élaborés ou instruits le Dago de demain, les perspectives de changements incontournables auxquels on serait confrontés ? Qui de nos professeurs et chercheurs savants ont su et imposé leur incontournable contribution aux exécutifs en place ?

      > c’est effectivement les question qu’il faut se poser.

      et Ra8 a promulgué et encensé par dessus tout la force de travail dont le corollaire est la réussite économique si total achievement. On sait que shooté aux résultats florissants sans fin, il a succombé à la boulimie qui l’a conduit à sa fin d’obstiné.

      > faute de mieux, étant donné que les vrais capables ne vont jamais se salir les mains, ils préfèrent se mettre au chaud auprès de leurs bien aimés et se masturber avec des analyses et réflexions qui resteront underground pour s’’autoféliciter tout seul après, place au pragmatisme brut. Je ne lui en veut pas d’être comme il est, il a réussi grâce à ce qu’il est.

      Alors, sans savoir ces anciens chefs aujourd’hui incontournables, il va sans dire que celui qui va nous refaire décoller devra et saura capitaliser les errements, les echecs et plus difficile, les quelques actions clairvoyantes qui ont tenté d’élever notre pays au rang de nation digne...Pour celà, nul besoin d’un énième messie, il nous faudra un chef dont la force du poignet n’aura d’égale que sa capacité de rassembleur, de visionnaire, c’est aussi simple que ça.

      > cette personne n’existe pas à Dago, j’en suis certain DaFily.
      On aurait du s’adapter, se soumettre aux caprices du pragmatisme. Je sais bien que c’est un exemple d’entêtement déraisonnable mais il est le plus accessible par rapport aux autres, on aurait du profiter. J’ai toujours dit ça avant que tout s’est écroulé.
      Andriamanitra manome foana fa i Balita tsy hambinina mandrakizay.

      Et tic tac tic tac, nous allons bientôt entamer le second semestre de 2011.
      Time is running so fast !

    • 23 juin 2011 à 23:57 | basyvava (#4699) répond à raiso raiso

      Raiso², bas les masques, on découvre le "vrai" raiso raiso.

      Je partage à 99% votre analyse. Toutefois, je pense qu’il doit bien exister à Madagascar quelques personnes (sur les 21 millions de mal gaches) ayant une capacité de rassembleur tout en étant visionnaire, et qui ne traînent pas de cesseroles (politiques/financières). Il s’agit d’une espéce rare, j’en conviens.

      Le problème est que ces deux qualités ne suffisent pas pour être élu président de la République, il faut surtout que le rassembleur-visionnaire ait une capacité financière (entre 5 et 10 millions USD) pour faire une bonne campagne (se faire connaître par les 7 millions d’électeurs) pendant 1 mois. Si le rassembleur/visionnaire n’a pas de fric pour participer à la course présidentielle, alors il continuera à partager ses reflexions sur les forums.
      Il serait très difficile, mais pas impossible, de trouver une personne qui puisse réunir les trois conditions.

      Ando Rabekoto.

  • 23 juin 2011 à 14:52 | Edos (#823)

    Le pingouin aliéné mental vous salue,

    En attendant que Tonton tousse encore samedi, c’est difficile de rester de marbre devant un tel édito.

    Sans vouloir susciter la jalousie des neveux soumis hebdomadairement à la torture de mon cher tonton ni exciter la sottise (propre à nous pingouins) de certains qui aiment tâter les vessies d’une vache pour mieu s’assurer qu’ils bandent encore même mou, Patrick assure, et sait rester objectif. Son édito nettoie un peu les neurones des pingouins de notre espèce. Hélas, il a mis un bémol, l’humilité sans doute, la politesse surêment : Il évoque Ndimby (Be Maria) comme référence, au secours !!!!!! Mais comme disait Tonton Georges lorsqu’il ne touche pas au vin : "Rien n’est parfait". Heureusement !

    Le neveu de tatie Goergette, un pingouin aliéné mental et qui n’aime pas le lait des vaches laitières vous salue.

  • 23 juin 2011 à 22:46 | el che (#344)

    Le mal qui ronge notre pays reste le non respect de la démocratie. « La raison du plus fort est toujours la meilleurs, fablait Lafontaine » Telle paraît être la devise des politiciens atypiques.
    Pourtant, le dernier rempart de la démocratie est le peuple. Ce peuple doit davantage s’émanciper en s’intéressant à la chose publique, en restant vigilant vis-à-vis des dirigeants, et de réagir dès que les institutions sortent de la légalité.
    Prenons le cas du Sénégal.
    Ce jour, 23/06/2011
    Abdoulaye Wade, par peur de ne pas être élus aux prochaines présidentielles, a voulu amender la constitution.
    « Cette réforme de la Constitution devait abaisser à 25 % le seuil minimum des voix nécessaires au premier tour pour élire un "ticket présidentiel" comprenant un président et un vice-président et ainsi assurer le maintien au pouvoir de Wade père et fils »
    Ce jour, après que des milliers de manifestants soient descendus dans la rue pour protéger leur Constitution, le Pt Abdoulaye Wade a dû s’incliner, et renoncer à cette réforme.

    A nous malagasy, de descendre dans la rue à chaque fois que nos institutions sont menacées, et nos droits bafoués.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS