Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
lundi 28 novembre 2022
Antananarivo | 16h39
 

Politique

Pouvoir - CUA

Pas de démission

mercredi 21 janvier 2009 | Manjaka Hery
« Il y a des structures à Madagascar, il faut les respecter », a déclaré le Chef du gouvernement.

« Pas de démission de ministre, le remblai sur la route Digue d’Andohotapenaka sera toujours maintenu et la télévision VIVA ne sera pas ouverte ». Telles sont les réponses données par les membres du gouvernement Charles Rabemananjara face aux requêtes annoncées par le maire de la Commune Urbaine d’Antananarivo (CUA) sur la place de la démocratie, samedi dernier. Le ministre des Finances et du Budget, Haja Nirina Razafinjatovo, a donné sa réponse à la presse dès lundi. Il ne démissionnera pas et il qualifie l’achat de l’avion présidentiel comme un investissement. Le ministre Marius Ratolojanahary quant à lui, a donnée sa réponse hier, après la visite effectuée par le Premier ministre Charles Rabemananjara, sur les diverses infrastructures à Ivato. « C’est le président de la République qui m’a mis à ce poste. Lui seul peut me destituer », a-t-il déclaré. Pour ce qui est du remblai à Andohotapenaka, « dites à l’opposition de l’enlever si elle le veut. Mais n’oubliez pas qu’il y a une loi à Madagascar ». Telle est la réponse donnée par Marius Ratolojanahary. Pour ce qui est de la demande d’ouverture de la télévision VIVA. Au lieu de donner une réponse positive, au contraire, l’Etat a enlevé l’émetteur de ladite station à Ambohimitsimbina. En plus, la radio VIVA a reçu un avertissement pour une éventuelle fermeture de cette station, si elle ne respecte pas les cahiers de charge.

Des abus

« Pourquoi y a-t-il un ultimatum ? Un simple particulier qui se dit être victime d’abus a-t-il recours à un ultimatum ? Il aurait dû simplement saisir la chambre administrative ». C’est ce qu’a demandé hier le Premier ministre Chef du gouvernement, Charles Rabemananjara, lors d’une prospection effectuée par son gouvernement sur les infrastructures d’accueil du sommet de l’Union Africaine à Ivato. En effet, les journalistes présents lors de cette prospection ont posé des questions au Premier ministre à propos des divers ultimatums lancés par le maire Andry Rajoelina. « Il y a des structures à Madagascar, il faut les respecter », a déclaré le Chef du gouvernement. Ainsi le Premier ministre est contre les ultimatums émis par le maire Andry Rajoelina et propose à ce dernier de faire un recours devant la chambre administrative. L’ultimatum annoncé sur la place de la démocratie pour la démission des deux ministres prend fin aujourd’hui. Pour ce qui est de l’ouverture de la télévision VIVA, l’ultimatum ne prendra fin que samedi prochain, selon ce qui a été annoncé par le maire Andry Rajoelina sur la place de la démocratie, samedi dernier.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS