Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
jeudi 18 juillet 2024
Antananarivo | 19h34
 

Société

Crise climatique

Madagascar face à une nouvelle crise humanitaire

mardi 26 mars |  1225 visites  | Mandimbisoa R.

À Madagascar, les pluies limitées dans le Grand Sud devraient inverser les modestes progrès réalisés en 2023 et plonger cette région vulnérable dans une nouvelle crise humanitaire. Plus de 262 000 enfants de moins de 5 ans sont déjà gravement malnutris dans la région. Les informations sont de l’UNICEF qui lance un cri d’alarme sur la situation critique des communautés vulnérables qui subissent les conséquences désastreuses du changement climatique en Afrique.

En Afrique orientale et australe, 45 millions d’enfants font en effet face à des crises multiples exacerbées par les effets du climat, notamment des épidémies de choléra, la malnutrition, la sécheresse et les inondations. Le phénomène El Niño 2023-24, parmi les plus puissants jamais enregistrés, aggrave une situation déjà précaire. En perturbant les schémas climatiques régionaux, El Niño engendre des conditions sèches et des précipitations erratiques, impactant sévèrement l’agriculture et amplifiant les épidémies de maladies.

Dans la Grande île, les défis sont exacerbés par des pluies limitées et une sécheresse persistante, mettant en péril la sécurité alimentaire et la santé des enfants. Les familles sont confrontées à une augmentation du risque de malnutrition, de déshydratation et de maladies, mettant en danger la vie et le bien-être des plus vulnérables.

-----

7 commentaires

Vos commentaires

  • 26 mars à 10:45 | janitabanana (#11635)

    Il faudrait une aide massive des pays développés...mais encore des dons...certains vont s’en offusquer.

    De plus en ce moment il y a la bande de gaza qui attire tous les regards...il y a plus d’enjeux dans cette région du monde, hélas.

  • 26 mars à 13:38 | reviv (#9830)

    Quel triste sort pour la population !!!
    Sécheresse ou pas, el-ninô ou pas, le Sud Malgache n’est pas la seule région frappée durement par ces phénomènes de sécheresse et/ou d’El Nino.
    alors que les besoins vitaux des populations ne sont pas satisfaits, ils se dispersent à faire autre chose ....
    À regarder la photo des dames cherchant désespérément à puiser de l’eau au fond des ravins au péril de leur vie, c’est une honte...
    C’est l’image même des populations vivant de l’époque préhistorique ou de l’antiquité...
    Enfants non scolarisés, travail agricole anéanti par le déficit récurrent de précipitations, chômage généralisé et ajouté à cela, pas d’eau potable pour eux, c’est un non sens ...
    Et pourtant, les financements de fonds sociaux se déversent régulièrement mais ne donnent aucun impact positif sur la vie de la population de ce pays.
    Au cours de 15 années de gouvernance, le bilan est catastrophique.
    Tout est détruit.
    C’est une mauvaise gouvernance, basée sur des mensonges, une gouvernance déviante, non méritante, pas à la hauteur de leurs tâches, incompétente amenant le pays dans le désordre, la précarité et pauvreté absolue.

    • 26 mars à 21:53 | bekily (#9403) répond à reviv

      Depuis toujours les gens du sud étaient ignorés, voire méprisés, comme des barbares sauvages en salaka , El nino ou non.
      TOUS POLITICIENS CONFONDUS !!!
      Même ceux venant du sud sont invisibles !!!

      Et l’autre qui se pavanait avec ses ciseaux d’inauguration de pipe line pour la PHOTO PROPAGANDISTE ( ou poussent des cactus ! )

      A QUAND UN ESPRIT DE SOLIDARITE NATIONALE ???
      C’est une histoire de civilisation !
      Forme t on une NATION ou non ???

  • 26 mars à 17:18 | Stomato (#3476)

    >> Madagascar face à une nouvelle crise humanitaire <<

    Quel titre cocasse, en étant à peine cynique !
    Ce n’est pas une nouvelle crise humanitaire, c’est la continuation de LA crise initiée par l’amiral aux mains rouges.

    Pour reprendre un titre connu pour une autre région, vu d’andafy : A l’est rien de nouveau !

Publicité




Newsletter

[ Flux RSS ]

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS