Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
lundi 5 décembre 2022
Antananarivo | 17h51
 

Economie

Crise énergétique et climatique

Les ressources pétrolières du pays loin d’être la solution

mercredi 5 octobre

« Crise énergétique et crise climatique : Les ressources pétrolières de Madagascar font-elles partie de la solution  ? ». Tel a été le thème d’une séance de dialogue jeudi dernier au siège du WWF. Cette organisme a travaillé avec le cabinet Rystad Energy depuis quelques temps pour entamer une série de diagnostics énergétiques à Madagascar. Les résultats ont été partagé lors de cette séance de dialogue.

Selon les principaux résultats du diagnostic pétrolier mené par ce cabinet, Madagascar fait partie en 2018 des 5 pays les plus exposés aux phénomènes climatiques extrêmes, et les dommages climatiques étaient évalués à 568 millions de dollars. Ce montant est l’équivalent des importations du pays en produits pétroliers en 2019.

Mis à part Tsimororo (en phase pilote), les investissements sont à perte. D’un point de vue économique et en considérant le scénario de prix, l’investissement pétrolier serait à perte (plus de dépenses que de recettes engendrées) pour les différents gisements de Madagascar, excepté pour le cas de Tsimiroro. Le gisement a prévu produire 400,000 barils équivalent pétrole de 2014 à 2043.

Il y a peu de chances que les besoins en produits pétroliers de Madagascar soient satisfaits par l’exploitation des ressources pétrolières et gazières locales. L’exploitation de ces ressources présente un risque économique important, un risque d’investissements à perte non attractif pour les compagnies et les financeurs, selon le diagnostic.

Les ressources pétrolières non découvertes sont susceptibles d’être non commerciales compte tenu du prix projeté du baril de pétrole par rapport aux coûts d’investissements requis. Les coûts d’investissements requis sont supérieurs aux prix du baril sur le marché. À terme, il y a un risque que l’investissement ne sera pas récupéré.

Le secteur pétrolier est lui-même impacté par le changement climatique. Outre les risques physiques associés au changement climatique sur le fonctionnement d’une industrie pétrolière, il y a les risques liés à la responsabilité des compagnies ou des pays qui contribuent sciemment au changement climatique, du fait des procès climatiques qui se sont multipliés ces dernières années. Par ailleurs, très important, il y a les risques liés à la transition globale vers une économie à faible émission carbone. Cette transition globale qui est en cours, risque d’entrainer la chute du prix du pétrole, et qui se révèle une réalité ces derniers temps avec une chute du prix du baril de près de 34% en l’espace de six mois.

L’importation de produits pétroliers représentait 14% des importations de Madagascar en 2019. L’enjeu est donc de s’affranchir de la dépendance aux produits pétroliers, tout en permettant l’accès durable et abordable de la société malgache au transport et à l’électricité.

Pour Voahirana Randriambola du programme énérgie de WWF, « Les faits nous obligent à regarder la réalité en face, et à l’affronter ensemble pour adopter et mettre en œuvre rapidement des solutions durables pour satisfaire nos besoins croissants en Transport et en électricité. Compter sur nos ressources pétrolières locales n’est pas réaliste. Dépendre sans fin des importations pétrolières ne nous mènera nulle part. Les documents stratégiques sont riches en listes de solutions pertinentes pour sortir de cette dépendance. Au-delà d’avoir des listes, il est urgent d’agir concrètement, sous le leadership de l’État compte tenu de l’effort multisectoriel requis et en associant concrètement tous les acteurs de la société ».

Source : https://www.wwf.mg/nouvelles/dernieres_nouvelles/?uNewsID=7714466

6 commentaires

Vos commentaires

  • 5 octobre à 10:54 | Isandra (#7070)

    Bon, chez WWF, comme si on discutait la baisse de prix de tabac auprès de la croix bleue.

    • 5 octobre à 11:31 | MALIBUC (#9345) répond à Isandra

      Isandra,
      Un conseil : Va chercher pétrole sur ile Eparse....oui bouana !
      Abrutie de service !

    • 5 octobre à 16:21 | lanja (#4980) répond à Isandra

      Ny propagandes momba ny harena ankibon ny tany teto dia efa mahamenatra , tonga hatrany amin ’ ny uranium sy centrale nucléaire ! heverin ny foza fa rehefa misy safira sy petrole sy volamena sns dia ho lasa sangany ,mitady mpitrandraka sisa.... manatanteraka ny centrale hydroelec izay efa voaketrika teo aloha aza tsy hay ... Mikaikaika ny eto amin ny resaka rano , jiro sns kanefa na projet manao retenue tsotsotra aza tsy vita, very any andranomasina daholo ny rano entin ny natiora eto rehefa fahavaratra, asa moa raha mila manampahaizana be vao mahay an izany,..... fa efa mba hita fa somary mivotra kely aloha DJ, mba efa ahitsy ny rediredy...nohazavaina kely ilay projet miami , ... tsy ho resahako ny plan marshall fa ilay orinasa hanaovana fanafody hamonjy izao tontolo izao aza toa sahirana , dia toa efa mba mitady hevitra hafa i Champion

  • 5 octobre à 11:07 | bekily (#9403)

    nous avons du soleil partout (gratuit)
    des alizés au nord et au sud (gratuit)
    des courants maritimes tout autour du pays (gratuit) :
    l’avenir ne passerait il pas sur cfes énergies renouvelables à Madagascar ???
    nous avons des dispositions en :
    * énergie solaire
    * éolienne
    * énergie marée-motrice
    Ne vaut il pas investir en moyens de PRODUCTION en amont de tout projet pour sortir du sous-développement chronique ?
    C’est dans ces 3 domaines qu’il faut prioriser les demandes de financement...au lieu de projets bling bling...
    l’ENERGIE est la fibre essentielle de tout développement, pas d’énergie, pas de développement..

    • 5 octobre à 14:12 | Albatros (#234) répond à bekily

      Sans oublier les richesses en quartz (pour la fabrication des panneaux solaires !).

  • 5 octobre à 16:02 | Ibalitakely (#9342)

    Misary zavatra roa mahalasa saina ihany mikasika ny solika mety ho vokarina ao Andrefan’i Madagasikara ao : 1)- maninona no nifandrombahan’i Total SA t@ Madagascar oil izy io indrindra nanomboka ny 2008 ?? 2)- Dia inona no tsy mba mahatonga izao mpitondra izao manambara izany @ vahoaka Malagasy, fa andrasana ho olonkafa no milaza ilay izy @ fomba tsy dia ofisialy ??

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS