Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
vendredi 20 mai 2022
Antananarivo | 09h05
 

Société

Ministère de la Santé

Le recrutement massif de 1 595 agents approuvé en conseil des ministres

jeudi 28 avril | Mandimbisoa R.

Faute de rémunération à l’issue des interventions des bénévoles dans le cadre de la lutte contre l’épidémie de Covid-19, le ministère de la Santé publique procède à leur recrutement. Une demande y afférente a alors été déposée au niveau du gouvernement. Hier, en conseil des ministres, elle a obtenu l’approbation du Chef de l’État et du Premier ministre. Ainsi, ce département ministériel peut procéder à ce vaste recrutement, comme le rapport du conseil des ministres le précise.

Un total de 1 595 postes est ainsi mis à disposition au sein du ministère de la Santé publique. 700 d’entre eux concernent les paramédicaux. À cela s’ajoutent 350 agents médicaux, 450 personnels d’appui, 80 agents administratifs et 15 chauffeurs.

Les bénévoles ayant notamment porté mains fortes au ministère ayant renforcé l’effectif lors de la lutte contre l’épidémie de Covid-19 seront certainement priorisés dans le cadre de ce recrutement massif au sein de ce département ministériel. À l’époque, l’État a dû faire face à un manque très important d’effectif pour assurer, entre autres, les tours de garde, l’opérationnalisation de tous les centres et pour remplacer les agents malades et/ou décédés.

En avril de l’année dernière, le ministère de la Santé publique a déjà effectué une large opération de recrutement de soignants volontaires dont des médecins et infirmiers pour renforcer l’effectif des équipes médicales dans les centres de traitement de Covid-19. Ce recrutement avait été élargi aux agents d’entretien et aux agents administratifs et logistiques ainsi qu’aux chauffeurs. Une véritable ruée des candidats avait été constatée dans les locaux du ministère à Ambohidahy.

Ce vaste recrutement devrait également servir au renforcement du personnel dans les nouveaux établissements sanitaires que l’État entend mettre en place et ouvrir dès cette année, conformément aux dispositions prises en conseil des ministres. En effet, le ministère de la Santé publique va construire 15 hôpitaux « Manarapenitra » et 69 centres de santé de bases à travers les quatre coins de l’île. Ce pour pouvoir offrir des soins adéquats et une meilleure santé pour la population.

4 commentaires

Vos commentaires

  • 28 avril à 10:44 | Isandra (#7070)

    C’est la réalisation de Velirano Number five : Santé pour tous et tout âge.

    - 1595 agents

    - 15 hôpitaux « Manarapenitra » et 69 centres de santé de bases à travers les quatre coins de l’île.

    "Ce pour pouvoir offrir des soins adéquats et une meilleure santé pour la population."

    Si comme ça, ça vaut le coup de s’endetter.

    Retour : des actifs sains et costauds prêts à travailler dur et produire pour développer le pays.

    Demain, vous comprendrez.

    • 29 avril à 12:23 | dupenard (#11227) répond à Isandra

      va falloir préparer le "vola", encore des corrompus en puissance 10.

  • 29 avril à 12:38 | Observateurlucide (#11307)

    Isandra,
    15 hôpitaux et 1595 agents hospitaliers pour une population de 30 millions d’habitants ,c’est très peu ,c’est même ridiculement bas !
    Est ce que vous réfléchissez deux minutes aux absurdités que vous écrivez ?
    Je suis même sur que vous êtes capable d’en écrire une autre ,encore plus grotesque dans moins de cinq minutes !
    Même pas honte ?

    • 29 avril à 15:14 | FAUVY Bertrand (#9518) répond à Observateurlucide

      En France aussi nous avons nos déserts medicaux, plus assez de médecins, les urgences des hopitaux saturées bien avant le covid. Ma femme (qui est gasy) avons trouvé une doctoresse roumaine qui a accepté de nous prendre (ouf) malgré qu’elle refusait de nouveaux patients. A Madagasikara, le médecin s’est déplacé chez nous pour soigner ma belle mère (il a fallu aller le chercher). En France, trouvez encore des médecins qui se déplacent à domicile....

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS