Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
lundi 28 novembre 2022
Antananarivo | 18h04
 

Politique

Législatives à Amboasary-Sud

Le feuilleton J. Reboza - Kaleta continue

vendredi 5 octobre 2007 | Alphonse M., Eugène R.
Requête auprès de la HCC pour Reboza Julien. Demande d’"ampamoaka" pour Kaleta. Les deux candidats sont loin de s’entendre. (Photos d’Archives)

Le feuilleton concernant l’élection législative dans la circonscription d’Amboasary-Sud continue. En effet, au moment où le candidat du TIM Soja Jean André alias Kaleta a tenu une conférence de presse, son adversaire Reboza Julien a déposé sa requête à la Haute Cour Constitutionnelle (HCC).

Ayant constaté des irrégularités et des anomalies lors des élections du 23 septembre dernier, le candidat du SPDUM a saisi l’Institution d’Ambohidahy en vue de disqualifier la liste TIM dans le district d’Amboasary. Ainsi, selon cette plainte de M. Reboza, il a dénoncé que son concurrent « a déjà déposé une première candidature sous la liste « Liaraike », il a encore pu déposer une autre pour diriger la liste TIM sans que le Président de la Commission Administrative de Vérification des Candidatures ait pu faire quoi que ce soit pour la refuser ». Par ailleurs, ce candidat a également évoqué « l’usage de prérogatives de puissance publique pour influencer le choix des électeurs », délit réprimé par l’actuel code électoral. Pour preuve, il a pointé du doigt le médecin inspecteur du district sanitaire d’Amboasary et non moins directeur de campagne de M. Kaleta, avec « l’aide de la direction régionale de la santé qui a émis les notes de service pendant la campagne électorale, et ordonné les affectations des médecins-chefs des centres de santé de base de niveau II d’Efotaka (...) vers Iritsoka et de Behara (...) vers Manantenina (...) parce qu’ils ne veulent pas faire campagne pour la liste TIM ».

Falsifier les procès-verbaux électoraux

Continuant dans sa foulée, le candidat Reboza a dénoncé que « pendant le dépouillement des votes, le candidat non satisfait de ses résultats, a soudoyé et/ou menacé les membres des bureaux de vote et les délégués des autres listes en vue de falsifier les procès verbaux électoraux ». Une manœuvre qui nuit à la sincérité de vote, a-t-il signalé. Le cas d’un bureau de vote dans la commune de Maromby a été cité.

En somme, le plaignant a démontré l’existence des fraudes, abus de pouvoir et violation de la sincérité du vote dans le district d’Amboasary-Sud. A cet effet, le candidat Reboza Julien demande la disqualification de la liste TIM pour usage de prérogative de puissance publique et utilisation des moyens de l’administration à des fins de propagande. Mais, tout laisse à penser que la chance de la requête de ce candidat reste minime.

=========================

Kaleta demande un « ampamoaka »

Décidémment, le bras de fer politique opposant Kaleta au député sortant d’Amboasary-Sud, Reboza Julien s’accentue. Ce bras de fer ne date pas d’hier. Les deux hommes se targuent d’avoir la confiance de la population d’Amboasary-Sud. Kaleta, actuellement vice-président du Sénat pour Toliara, a martelé devant la presse ce mercredi qu’il n’a jamais perdu une élection. « J’ai gagné trois élections successives dont l’élection des conseillers provinciaux, les sénatoriales et la récente élection législative », a-t-il rappelé.

Pour sa part, Reboza Julien s’est félicité d’avoir battu aux Législatives de 2003 le candidat du « Liaraike », parti fondé par Kaleta. A propos justement de ces Législatives de 2003, Kaleta a demandé publiquement ce mercredi un « ampamoaka » sur le fonds de campagne utilisé par le candidat du « Firaisankinam-pirenena », Reboza Julien, à l’époque ministre de l’Aménagement du Territoire. « D’où vient cet argent ? » s’est demandé ce tombeur du poulain du PSDUM de Jean Lahiniriko.

En tout cas, ce fondateur du « Liaraike », aujourd’hui converti en TIM a bien fait de demander des explications sur les fonds de propagande ou de campagne électorale. Il n’est pas le seul à réclamer des éclaircissements et on s’attend à ce qu’une fois à Tsimbazaza, il fasse de ses revendications la priorité des priorités au nom, du moins de l’éthique et de l’honnêteté politique, et pour l’honneur des électeurs et des contribuables. Car il n’y a pas que des détournements de deniers publics, ou de détournements de fonds, ou de biens publics, il y a aussi les abus de biens sociaux. Kaleta n’attend que la confirmation de la HCC pour être député d’Amboasary-Sud, considéré depuis longtemps comme fief de Reboza Julien.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS