Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
lundi 3 octobre 2022
Antananarivo | 18h20
 

Politique

Mahanoro

Le chef CISCO, limogé

jeudi 24 janvier 2008 | Alphonse M.

Rakotoarisoa Andriamihaja, le chef CISCO (Circonscription Scolaire) de Mahanoro qui était parmi les responsabbles qui ont terrorisé les électeurs lors des élections législatives et communales, a été limogé. Ayant reçu des informations précises sur cet agent, le ministre chargé de l’Education Nationale, Radavidson Andriamparany, n’a pas tardé à prendre des mesures qui s’imposent. Contactés par téléphone, certains enseignants en service dans ce district n’ont pas caché leur entière satisfaction au su de cette information.

Notre passage dans ce district a été mis à profit par des électeurs et des enseignants pour dénoncer les abus de ce premier responsable du TIM-Fanabeazana à Mahanoro. Tous les enseignants, sans exception, ont été « enrôlés » pour faire la campagne des candidats officiels. Par ailleurs, presque la totalité des écoles dans ce district ont été fermées durant la campagne électorale et les biens de l’Etat tels que les motos du chef ZAP (Zone Administrative et Pédagogique) ont été affectés à des fins électorales. Ceux qui n’ont pas suivi ses consignes ont été menacés d’affectation disciplinaire. Ainsi, un enseignant qui n’a pas fait de campagne pour les candidats TIM a reçu sa décision d’affectation pour Masomeloka alors que sa femme, également fonctionnaire, et l’ensemble de sa famille, sont toujours à Mahanoro.

Les sujets d’examen en contrepartie

Avec la complicité du proviseur du lycée James Andriamanohisoa, le chef CISCO a créé une section du MAP au sein de cet établissement. Dénommée TAP (Terminales Am-Perin’asa ), cette version scolaire du MAP, a pour mission de piloter la campagne du TIM dans les établissements scolaires. Le même chef Cisco, selon nos informations, a promis aux élèves en classe d’examen de leur dévoiler les sujets. Se disant proche parent du chef de région Atsinanana, ce numero un de l’enseignement dans le district de Mahanoro se dit inamovible. Mais, le ministère de l’Education nationale en a decidé autrement pour le bien de l’enseignement et l’intérêt général des élèves et des professeurs. Il est à rappeler que le nouveau patron de la Maison Ronde d’Anosy a annoncé la dépolitisation de l’enseignement. Avis aux amateurs !

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS