Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
lundi 27 septembre 2021
Antananarivo | 18h39
 

Editorial

Le TGV en Sarkozie…

mercredi 7 décembre 2011 | Lalatiana Pitchboule

De la rencontre Sarkozy – Rajoelina

Le mercredi 7 décembre à 17h00, Nicolas Sarkozy recevra le président de la HAT. Sur cet évènement qui « est un fait politique majeur à prendre en considération », il faut se garder des analyses simplistes du genre « on reconnaît ici la main et la responsabilité de la françafrique dans le coup d’État de 2009 », ou « c’est le triomphe de Rajoelina enfin reconnu pour la grandeur de son œuvre réformatrice et révolutionnaire »… si, si, si… y’en aura bien certains pour proférer ce genre d’âneries.

Bien évidemment cette rencontre, qui en irritera certains tout autant que d’autres s’en gargariseront, est au bout du compte souhaitable dans la perspective espérée d’une stabilisation de la situation politique et dans celle du déblocage de certains fonds qui ont fait cruellement défaut à l’économie du pays et à sa population.

La question que doivent se poser les ulcérés n’est pas : « Comment Sarko ose-t-il faire fi de nos opinions publiques ? Comment peut-il ignorer le risque d’une montée de la francophobie au sein de populations irritées qui verront encore une fois une ingérence de l’ancienne puissance coloniale dans les affaires du pays ? Comment peut-il recevoir Rajoelina ? ». La question à se poser est bien plutôt : « Pour quelles raisons le reçoit-il ? ». Et les griots du TGV devraient eux aussi reconsidérer cet évènement non pas comme le triomphe de l’auteur du coup d’État mais comme acte de Realpolitik française. Ceci étant, sur le plan signifiant, ce n’est pas comme si Sarkozy venait rendre visite au TGV à Ambohitsirohitra. À 17h00, il ne l’invite pas à déjeuner.

La diplomatie ne se bâtit pas sur des grands principes, pas plus que sur une rationalité absolue accessible à l’entendement immédiat du citoyen. Elle n’est pas non plus le reflet d’une ligne de conduite régulièrement cohérente. Khadafi, reçu en grandes pompes à l’Elysée, s’est vu virer à coup de pompes pas moins grandes quand l’intérêt de la diplomatie française l’a exigé. Ben Ali encensé comme le démocrate de référence du Maghreb a dû vite reprendre l’avion prêté le mois précédent à un ministre français, devant la colère des masses Tunisiennes que Paris a été contraint, tardivement certes, de reconnaître et d’accepter.

Si la diplomatie se targue de défense d’intérêts stratégiques et économiques, de fait, elle ne satisfait que très rarement à la morale et aux valeurs humaines. Il s’agit avant tout de pions que l’on avance et que l’on sacrifie au gré des situations immédiates sur un échiquier où la position de chaque pièce défend la place de l’autre.

La diplomatie est aussi affaire d’enjeux de politique intérieure quand les points marqués à l’échelon international sont autant de faveurs décrochées auprès d’une opinion publique nationale dont il faut prendre en compte la versatilité en vue de futures élections.

La diplomatie c’est aussi question de luttes d’influences et de guéguerres intestines entre acteurs du premier cercle du pouvoir, préoccupés de la défense de leur position et de leur influence… La diplomatie, malheureuse et sans gloire, c’est enfin affaire de petits arrangements entre lobbys politiques et intérêts privés voraces.

C’est à la mesure de ces différentes approches que la réception de Rajoelina à l’Élysée doit s’envisager. Il ne faut pas y chercher la moindre parcelle de morale. On y trouvera aussi le strict minimum en termes de raison et de rationalité. Pourtant de rationalité il aurait dû y avoir. Parce que ce genre de décision ne se prend pas sur le coin d’une table entre deux fourchettes. « Tiens, Alain… en fait de chauté de lapin… pache moi le poivre – ecchcuje moi , j’ai la bouche pleine – je viens d’y pencher… chi on invitait le putschichte malgache à venir nous dire bonjour, che cherait chympa… pache moi le chel ». Ce type de décision fait nécessairement l’objet d’arbitrages, d’évaluations de scénarios et de mises en balance de leurs enjeux, avantages et inconvénients respectifs. On pourrait espérer que ces évaluations soient établies sur la base d’analyses et d’informations exhaustives et pertinentes. Le sont-elles seulement ? Elles le seraient que la diplomatie française pourrait être plus anticipative et plus efficace dans la durée. On n’oubliera pas ainsi que Sarkozy avait choisi, dans son projet d’Union pour la Méditerranée, Ben Ali et Moubarak comme… “piliers sud” (pas moins !!).

Dans ce sens, de la même manière qu’on a vu Khadafi prendre la porte après avoir planté les voiles de sa tente à Paris, ne préjugeons donc pas des revirements de positions que la France peut à tout instant adopter face à un Rajoelina. Elle l’a déjà jugé et évalué dans ses incohérences et tergiversations passées. À incohérent, incohérent et demi : en diplomatie aucune amitié n’est éternelle et aucune poignée de main n’engagera ses auteurs sur le long terme.

Comme les rois mages, Sarkozy veut finir l’année sur une bonne note en Afrique…

Sarkozy ne reçoit pas ici un président, mais le représentant du pays « ami de longue date auquel la France est particulièrement attachée ». Et ce n’est pas tant la personne de Rajoelina qui est en jeu là, que le rôle de la France en Afrique. Il sera toujours bon de dire à l’opinion publique française que la France, premier partenaire de Madagascar, n’aura pas été en reste pour appuyer de manière formelle un processus de normalisation dont tout le monde doit se féliciter. Le public est versatile. Qui donc dans l’opinion publique française sait encore quel a été précédemment le rôle de Paris dans la crise malgache ?

La présidence française reçoit un autre chef d’État africain en décembre : Alassane Ouattara, président de la Côte d’Ivoire que Paris a aidé militairement en délogeant Laurent Gbagbo, pour asseoir définitivement un pouvoir parait-il légitimé par les urnes. D’aucuns y verront de curieuses et gênantes similitudes. Sans qu’il soit nécessaire de débattre de la prise de pouvoir de Ouattara et de son soutien par la France, il faut considérer que la Côte d’Ivoire, comme Madagascar, sort d’une longue crise politique qui a déchiré les gens de différentes factions entre eux. Comme à Madagascar, il faut aujourd’hui conclure cette crise pour lancer la reconstruction du pays. Comme à Madagascar, le processus de normalisation passe par des processus électoraux. S’il n’est pas question de débattre ici des arrières-pensées et visées de la France et des implicites de sa diplomatie, le geste de la France vis-à-vis de ces deux dirigeants de Côte d’Ivoire et de Madagascar, veut avant tout offrir à ces trop fragiles pouvoirs en place des moyens d’étayer leur autorité face à des éléments rapidement centrifuges. Les factions de Gbagbo sont encore là prêtes à faire entendre leur voix. Quant à Madagascar, l’opposition à Rajoelina n’a pas véritablement baissé les bras – certains se battant encore pour l’isolement du pouvoir – et l’arrivée d’un Ratsiraka bien plus remuant qu’on ne pourrait le souhaiter, exige des gestes forts pour tenter de stabiliser la situation.

L’hyper président Sarkozy, toujours inquiet de son niveau dans les sondages de popularité, a par ailleurs fort à faire quand il s’agit de renouveler son image dans l’espoir d’une nouvelle victoire en 2012. Ici, se posant en sauveur de la Lybie (sauveur de l’alibi ???), sauveur de l’Euro et de l’Europe – même si, en l’occurrence, c’est plutôt aligné sur Merkel qu’il sauve les meubles – il souhaite marquer les esprits en se posant comme le deus ex machina qui aura aussi résolu deux des principales crises de l’Afrique Sub-saharienne.

L’Afrique du Sud de Zuma est toujours là en arrière plan, acteur de la normalisation à Madagascar

Il faut par ailleurs se demander, sur un autre registre, à qui Sarkozy veut-il faire le plus plaisir quand il décide de recevoir le PHAT ? À Andry Rajoelina lui même, président en intérim de Madagascar… ou à Jacob Zuma acteur de la feuille de route et de la résolution de la crise à travers la SADC. Il faut se remémorer qu’il se négocie encore une place au conseil de sécurité qui doit se décider entre l’Afrique du Sud et le Nigéria ?

La main tendue à Rajoelina est probablement un geste de bonne volonté vis-à-vis d’une Afrique du Sud passablement irritée par les interventions françaises successives en Cote d’Ivoire et en Lybie, interventions qui se sont faites sur le dos des tentatives de médiation et des initiatives de paix africaines et de Zuma en particulier. Juppé est bien allé faire des courbettes à Prétoria pour arrondir les angles des relations France/Afrique du Sud. Il ne faut pas oublier qu’il y a quand même quelques gros contrats énergétiques et industriels en jeu. Et que le G20 et les décisions qui doivent s’y prendre exigent que les alliances les plus solides de la France avec les émergents s’établissent.

Accueillir Rajoelina est ici un clin fait à Zuma « t’as vraiment fait du bon boulot mon pote dans la résolution de cette crise qui n’en finissait pas ».

Certains griots du pouvoir HAT qui vociféraient que ces sauvages coupeurs de tête ne valaient pas la corde pour les pendre, risquent d’en avaler leur chapeau si on leur dit que leur champion ne sert que de faire valoir au grand frère africain.

La planète Bourgi serait-elle en orbite ?

« Ce que la présidence Sarkozy apporte de nouveau dans les relations entre pouvoir et argent est l’hypertrophie du rôle de l’argent sale et de la corruption qui s’ensuit, faisant de la République française une République bananière. Ses relations avec les pays africains et arabes ne se font plus à travers des diplomates mais à travers des affairistes douteux » dixit l’avocat Jacques Vergès.

Notre « ami » Robert Bourgi est à mon avis l’illustration de cet affairisme douteux. Sèchement mis à l’écart des affaires africaines par Juppé, lequel Juppé l’avait empêché de participer à l’investiture de Ouattara, on l’a vu réapparaître paré du blanc manteau du repenti avec ses mallettes à scandale pleines de mallettes d’argent (Villepin, Chirac, Sarkozy ?…). Il a dû faire peur à certains et en plus ça faisait désordre dans le paysage des futures élections présidentielles. D’ailleurs on n’entend plus parler de lui.

Intermédiaire favorisé du TGV dès 2009, il avait trouvé dans l’univers de la HAT probablement matière à compenser partiellement, sur le plan pécuniaire, la disparition de son mentor Omar Bongo. Je ne serais pas surpris qu’il ait été un des acteurs pris en compte dans l’organisation de la rencontre de mercredi. Je serai de la même manière curieux d’observer le devenir des projets Intertek et IEG de la bande Bourgi/Horizon Finance & Co à Madagascar à l’aune de cette rencontre officielle.

Il sera toujours temps de voir comment tournera cette planète Bourgi qui, acculé par Juppé, aura lancé ses pétards dans les scandales de la république des mallettes. Allez savoir si derrière cette rencontre Sarkozy-Rajoelina, n’a pas été passé quelque part un marché de dupes avec un Bourgi à la dangerosité avérée, en pleine période électorale. L’avocat d’affaires Robert B. aurait là l’opportunité de retrouver toute son influence auprès de ce client si juteux. C’est bien dans ces situations de déliquescence de l’État que les requins se goinfrent parce que l’alibi (la Lybie ???) de la reconstruction du pays permet tous les projets et toutes les arnaques.

Bon, il faut donc relativiser tout ça… même si ce n’est pas anodin…

Évidemment, la France a des intérêts à sauvegarder. Et c’est bien là le dernier volet des motifs de cette rencontre. Les enjeux économiques, stratégiques, qu’il faut préserver. Et toujours la présence de cette communauté française, qui force ces diplomates à naviguer entre la chèvre et le chou : faire le moins de choses possibles qui puisse mettre en péril les positions françaises. La Real Politik est là dans toute sa splendeur. Cette rencontre ne peut pas être une surprise à partir du moment où une normalisation est en marche. D’ailleurs, les choses se synchronisent bien : la Suisse, pays de culture protestante, particulièrement favorable et de longue date favorable à Marc Ravalomanana, voit son ambassadeur présenter ses lettres de créances. Paris fait donc les choses au moment où il doit les faire.

Effectivement, il s’agit là d’un évènement majeur de cette crise. Mais baaah… Rajoelina là dedans, qui ne boudera pas son plaisir de fouler les tapis rouge de l’Élysée (« hey, chouette … le président va enfin m’appeler président !!! »), n’est qu’un jeton sur le damier de stratégies et d’intérêts qui le dépassent probablement.

Il est cependant toujours aussi irritant de constater que nous sommes les jouets de ces grandes puissances. Quand allons-nous nous donner les moyens de leur faire un bras d’honneur ?

Bien à vous tous…

85 commentaires

Vos commentaires

  • 7 décembre 2011 à 09:04 | betoko (#413)

    Lalatiana , pourquoi faire un bras d’honneur ? c’est d’une bassesse inqualifiable qui me rapelle la réponse de Marc Ravalomanana lors de la visite de Chirac à Madagascar , lequel Ravalomanana disait qu’il n’était pas encore né en 1947 et que les éveneùents de cette époque ne le touche point .
    Nous attendons effectivement la réactions des GTT tels que Kotondrasoa , Niry , débile profond , et ausi de Didier Ratsiraka , Marc Ravalomanana sans oublier le gros Louis Michel
    A propos des GTT , l’occasion est trés belle et unique pour que vous poussiez vous manifester soit devant notre ambassade, soit aux alentours de l’Elysée pour exprimer que vous êtes élégalistes" et de dire au monde entier qu’ Andry Rajoelina est un sanguinaire , un assassin etc sur ce forum . C’est une occasion idéame et unique qu’Andry Rajoelina vous offre pour l’arreter et l’emmener au TPI , dans le cas contraire vous n’êtes que des poules mouillées , voir même des rockets

    • 7 décembre 2011 à 09:16 | eco-solidarité (#5875) répond à betoko

      Tena marina ny anao betoko an !!Ireny ange ilay manonofy @ andro ririnina e !Ary sao heverendirazaareo fa hihemotra indray RAJOELINA satria foza e !!mampihomehy isika malagasy

    • 7 décembre 2011 à 10:24 | elena (#3066) répond à eco-solidarité

      Bonjour Patrick:2 éditoriaux en 2 jours !!!Merci à toi !
      Malheureusement,on n’a même plus la force de lever le bras.Rajoelina est insignifiant,mais la réalpolitik(même si elle doit s’appeler la France) comme tu dis veut qu’il faut sauver le peuple avant tout.Mai 72 est loin derrière nous et nous n’avons plus l’âge.Mais nous pouvons compter sur la relève,et ils sont nombreux sur ce forum.

    • 7 décembre 2011 à 12:23 | vuze (#918) répond à elena

      Ce n’est pas Patrick c’est Lalatiana...

      Je vous l’ai toujours dit, à vous, pro voleur, lisez bien avant de vociférer !

    • 7 décembre 2011 à 12:28 | Rivohanitra (#142) répond à elena

      J’ai été trop jeune pour prétendre avoir participé activement aux événements de 1972 à Madagascar. Cependant l’histoire et les rencontres individuelles nous éclairent sur la nature de ceux qui ont déclenché ces événements. Ils étaient véritablement politisés : AKFM, MONIMA, MFM...à l’époque de vrais nationalistes.

      Je ne pense pas que les GTT constituent une relève crédible.
      Mais j’interprète peut-être d’une façon erronée votre intervention ?

      C’est juste une parenthèse, ce n’est pas le sujet de l’éditorial. Tsetsatsetra tsy aritra.

    • 7 décembre 2011 à 13:09 | elena (#3066) répond à vuze

      Et alors !!!Lalatiana s’appelle aussi Patrick:il faut suivre un peu !

    • 7 décembre 2011 à 13:11 | elena (#3066) répond à elena

      Il faut croire que vous n’ayez plus rien à manger pour sauter sur le premier os venu et ouvrir les crocs !!

    • 7 décembre 2011 à 13:14 | elena (#3066) répond à Rivohanitra

      Et non,je parle des gens qui vivent à Madagascar qui ont la trentaine et qui s’expriment sur ce forum.La même génération que Rajolena,les sacrifiés des années 70, mais qui ont, eux, la tête bien sur les épaules.
      Mais merci quand même aux GTT !!!

    • 7 décembre 2011 à 13:48 | Tojo (#6209) répond à betoko

      Décidément.....comme disait un curé mal luné : "L’ennui avec les malgaches c’est que, pour eux, l’expérience n’instruit pas".

      On a donc beau dire, beau soulever des points sensibles, continuer des siècles entiers dans la misère intellectuelle, essayer toutes les solutions existant de par le monde (le néocolonialisme, le paradis socialiste, être bon élève des principes de consensus de washington, le toutou des néoconservateurs américains flanqué d’une Bible à la main gauche et le mercantilisme sans âme dans la main droite, etc.)...mais on n’a rien appris des erreurs commises.

      Voilà, Lalatiana nous parle de ceci : "Il est cependant toujours aussi irritant de constater que nous sommes les jouets de ces grandes puissances. Quand allons-nous nous donner les moyens de leur faire un bras d’honneur ?"...Voilà qui est dit. comme ceux qui l’ont déjà dit hier, avant-hier et depuis 1896.

      "Irritant de constater que nous sommes les jouets de ces grandes puissances". Et c’est tout donc. Au lieu d’y réfléchir "honnêtement", le sieur Lalatiana (finalement c’est un monsieur) continue de se livrer dans le "déni", de se courber dans le posture "d’intellectuel faussaire" (celui qui sait mais qui - avec son aisance intellectuelle - préfère dire et défendre des mensonges tout simplement parce que cela arrange son intérêt particulier. Hier, il nous disait de ne plus nous taire et de faire sonner le "réveil militant", aujourd’hui, il feint l’idiot en tapant sur les grandes puissances, ou à défaut leur faire un bras d’honneur, ALORS qu’il sait très bien que si les grandes puissances se permettent une telle audace, c’est et seulement parce qu’elles savent que les pauvre malgaches, bougres de nature comme elles l’entendent, sont divisés jusqu’à la moelle.

      Au lieu donc de se focaliser sur la source de division à cause de laquelle Madagascar est condamné dans la misère profonde, Lalatiana, lui, préfère exciter les sots, ceux qui cherchent des solutions faciles, celles qui plaisent (aux âmes damnées) plutôt que celles qui sauvent vraiment, c’est à dire qui empêcheraient ces idiots de s’exciter pour un rien, mais de les conduire à être moins idiots demain....

      Serait-il encore utile de répéter ici que les grandes puissances feront toujours ce que nous leur laisserons qu’elles fassent de nous ? Serait-il utile de dire que même avec 20 millions de bras d’honneur, cela n’empêchera point les grandes puissances de nous spolier autant qu’elles veulent, tant que nous persistons à faire de notre division un "programme politique" pérenne sur lequel s’appuiera à jamais notre idée de "développement", tant que nous ne décidions pas d’éradiquer à jamais ce mal profond, ce clivage stupide (mais sourdement alimenté et entretenu, loin des regards certes, loin des mots, aussi, mais bien enferré aussi bien dans notre subconscient que dans notre chair politique).

      Comment empêcher le voisin de voler nos biens, de violer nos soeurs, jusqu’à vendre notre maison si nous, toute la famille, toute la fratrie, sommes occupés à nous battre entre nous, à nous hair, et pire, faire appel au même voisin pour nous aider à mieux cogner sur notre frère et bien frapper la tête de notre soeur, dans l’espoir stupide de le vaincre un jour ?

      Pour un réveil militant, nous attendons d’autres propos plus sérieux, d’autres convictions plus consistance, qui sauvent, et pas seulement qui plaisent. On a connu de Valinkitsaka et son slogan "la France au pilori, qui n’a mené à rien d’autre qu’à notre propre perte et à une belle prospérité pour ses auteurs qui ont bien su s’asseoir sur la tête de tout le monde. Nous avons bien connu la nature de la "générosité anglo-saxones", celle qui nous a crucifié sur l’autel de Berlin ; nous avons connu la race des élus ressassée par les protestants en quête de moutons à rôtir, ou encore l’amour chrétien vanté par les jésuites pour domestiquer les nègres...On se fait toujours avoir ; et on n’en prend jamais de leçon.

      Oui, comme disait Lalatiana, les grandes puissances jouent avec notre tête, mais au lieu de briser le ressort sur lequel elles s’appuient (donc notre propre division) pour mener sa sale besogne, Lalatiana nous demande de pisser sur leurs orteils sans se demander pourquoi, ce genre de stratégie, après des siècles, bute à une cascade d’échec, car, à chaque fois, nous n’arrivons même pas à sortir le bout du gland pour pisser et que celui-ci est déjà coupé...(en plus) par nous mêmes.

    • 7 décembre 2011 à 14:17 | DIPLOMAT (#846) répond à Tojo

      Tovo,

      Que proposez vous ?
      L’union ?
      Croyez vous que l’union nous permettrait de faire face aux grandes puissances ?
      Mais de quoi les "grandes puissances" sont elles , elles mêmes tributaires ?

      Les evènements actuelles en france particulièrement , montrent que ce n’est plus le politique qui détient le pays.
      Le politique n’est elle même que le pantin des puissances économiques.

      Dans sa quête de popularité , François Hollande avait programmé la fin du nucléaire en France. Celà a duré 2 jours, avant qu’il n’ait eu un coup de téléphone d AREVAet qu’il est dénoncé sa propre signature.

      La justice Française n’ ajamais parvenu à condamner TOTAL , dans l’affaire de l’Erika, et encore moins dans l’affaire AZF, alors même qu’il y avait eu des dizaines de mort.

      AIRBUS, ne parvient pas à être responsable dans l’affaire du vol RIO PARIS, alors même que le meme accident avait été evité de justesse un an aprés sur un vol Caracas Paris ...

      Mr Sarkozy, ni Mitterrand, ni Chirac avant lui, ne défend plus depuis longtemps les intérêts du peuple.
      Du coup , sous la pression de Total, il reçoit Mr Dos santos, dirigeant de l’Angola, et demande à la justice d’enterrer les procèdures des associations ’mal acquis" vis à vis des bien que ces gens détiennent en france , en échange de marchés.
      Que dire de la Birmanie ? et de Total .

      C’est en vu de l’exploitation par Total du pétrole Mauritanien que Mr Sarkozy avait reçu un autre putchiste : le Général Mohamed Ould Abdel Aziz l ’auto-proclamé président du Haut Conseil d’État depuis 2009. (chez nous il s’appele President de la Haute autorité de transition...).

      Alors, cher Tojo notre conclusion, est que malheureusement, que nous soyons unis ou non, que nous soyons démocrates ou non, celà n’a aucune espece d’importance face au rouleau compresseur economique...
      Inutile donc de se flageller jusqu’au sang, de stigamatiser Lalatina , nous n’avons pas d’autres choix que de composer.
      Il faut s’appeler Chavez, ou Evo Morales du Pérou pour tenir, mais pour combien de temps...

    • 7 décembre 2011 à 14:51 | debile profond (#6180) répond à DIPLOMAT

      ce cher Sarko expliquera en latin au dj ce que veut "nostra cosa french branch ..."

    • 7 décembre 2011 à 15:45 | Rivohanitra (#142) répond à DIPLOMAT

      Là encore l’intervention de Tojo donne à réfléchir. Lalatiana a diffusé son analyse, à nous tous d’y apporter nos commentaires.

      Pour ma part, je suis pour le moment en train de lire tout cela.

    • 7 décembre 2011 à 16:18 | vuze (#918) répond à elena

      Mea Culpa... Désolé..

    • 7 décembre 2011 à 16:19 | rom1 (#1140) répond à betoko

      CONSEIL EUROPEEN CONFERENCE DE PRESSE DU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE, NICOLAS SARKOZY
      (Bruxelles, 20 mars 2009)

      http://www.ambafrance-uk.org/Conseil-europeen-Conference-de,14673.html (sur ce lien en fin de conf de presse)...

      Q - Le ministre tchèque des Affaires étrangères a qualifié de coup d’Etat hier le changement de régime à Madagascar. Que veut faire l’Union et surtout que veut faire la France qui reste le premier bailleur bilatéral de l’île ?

      R - Je ne savais pas qu’il avait dit cela, mais je pourrais dire la même chose, ce qui ne vaut pas défense de l’ancien président. Moi, je suis désolé, il y a beaucoup de choses à dire sur l’ancien président, énormément, mais j’observe qu’il est renversé sans aucune élection, aucune. Deuxièmement, j’observe que la première décision, c’est la suspension du Parlement, qui n’est quand même pas un signe extrêmement positif. Troisièmement, je mets en garde le nouveau pouvoir sur l’intégrité physique de l’ancien président, quel que soit ce qu’il a fait. Il doit être jugé s’il y a besoin, mais on ne règle pas les affaires comme cela et je regrette beaucoup l’évolution de Madagascar. J’appelle naturellement à des élections le plus rapidement possible, qui sont la seule façon de sortir de l’imbroglio où il se trouve. Donc si la Présidence tchèque a dit que c’était un coup d’Etat, je pourrais signer ce qu’elle a dit. Si un coup d’Etat, c’est prendre le pouvoir hors la procédure normale et constitutionnelle, c’est bien ce qui s’est passé, ce qui ne me fait ni dénoncer le nouveau, ni regretter l’ancien. Simplement, oui c’est cela, c’est un coup d’Etat.

    • 7 décembre 2011 à 16:50 | Jipo (#4988) répond à DIPLOMAT

      Ce n ’est pas Hugo , Chavez , ou Morales , qui tiennent tête , c ’est n’ importe qui avec le pétrole qui est sous leurs pieds , qui le leur permet , si non d ’ accord que : devant ces dictatures économiques , les partis politiques ne sont que des jouets , que l ’on jette quand ils ne marchent + , et pour lesquels on donne aux " nationalistes " l’ impression de se battre .

    • 7 décembre 2011 à 17:18 | Benaivokely (#3156) répond à Rivohanitra

      Rivohanitra,
      Miala tsiny indrindra etoana @ mpamaky raha sendra tsy voa-tsindry ara-dàlana ny teny soratra etsy sy eroa an.
      tsy "antitra na tanora loatra" ny tena t@ 1972, fa anisan’ireo diso fanantenana sy nahatoky loatra ny KABARY tsara lahatra avy @ Richard A. sy ny tariny, dia nanome bahana ny taranaka ara politika avy @’’i "oncle T" sy ny mpanolon-tsaina VAHINY tao an-damosiny ; ka namokatra ny "zana-baratra" toa Ratsiraka, Sylla, Ratsirahonana, sns, sns !
      aiza ny "zana-baratra" vokatr’ireny "AKFM, MONIMA, MFM...à l’époque de vrais nationalistes." ireny !!? Ny Hasina, Roindefo, sns ve ?
      Aza adino fa foto-kazo IRAY no "hanantonan’" ny "vorona " Ratsiraka, Sylla, Ratsirahonana, Rajoelina, sns. tsy voatanisa etoana !
      I Ravalomanana nanantena ny TOKY nomen’ny Vahiny hafa azy, dia voadaka !
      Ankaton’ny Krisimasy sy taom-baovao i Madagasikara sy ny mponiny, ka miandry ny "voa-dàlana" ho hentin’i "appelez moi P..." !
      Namokatra indrisy ilay fafy "50 Mio USD" voallaza tery @ sehatra "13 Mai" !
      Tsara hatao ’petan-drindrina’ ny anaran’ireo nahazo "voninahitra" ao @ CT sy CST, mba tsy HADINON’ ny taranaka sy fara mandimby e !
      Ho ela velona anie ny Tanin-dRazana sy ny Malagasy miray tsy vakivolo !

    • 7 décembre 2011 à 17:22 | Tojo (#6209) répond à DIPLOMAT

      Que proposerais-je ? Et bien :
      - "l’effort, pour chacun, d’un minimum d’’honnêteté intellectuelle", le faire ne signifie pas un "signe de faiblesse" ;
      - "la promotion du discours de la vérité" de la part des lettrés (plutôt que ces écrits qui ambitionnent exclusivement à faire un étalage de connaissance - donc dictés par l’égo - au lieu qu’ils éclairent les esprits abscons et détruisent les mensonges) ;
      - La valorisation de la "bonne foi" chez ceux qui ont été à l’école et qui ont appris quelques choses qui pourraient aider le peuple malgache à sortir de cette obscurité intellectuelle cause de leur malheur (Cesser cette gouvernance des borgnes dans le royaume des aveugles) plutôt que d’abuser de la situation et de la vulnérabilité du peuple tenu dans l’ignorance ;...

      Les lettrés d’aujourd’hui, les intellos sinon les élites malgaches d’aujourd’hui (pas plus qu’hier) ne pourront jamais vaincre, seuls, les forces étrangères manifestement plus nombreuses et plus puissantes qu’eux ; Faut-il encore qu’ils arrivent d’abord à aider l’ensemble de la population à se mettre à leur niveau (pour mieux les aider dans ce combat commun), du moins à comprendre l’enjeu dictant leur propre malheur, et leur permettant d’en sortir.

      Plus concrètement, je propose (du moins je suggère) aux lettrés dont les journalistes, de quel que bord qu’ils soient, de "dire honnêtement" la vérité ; de produire des analyses avec bonne foi et objectivités : Si Ravalo est un idiot, il faut oser le dire, si le Dj déc.onne et pousse le pays dans un ravin politique, il faut le dire, si les "observateurs" se complaisent dans leurs observations pendant même que la maison brûle, il faut dire que le pays a besoin plus que de l’observation. Qu’ils arrivent à nous montrer "la réalité", "les moyens pour l’opinion de bien l’assimiler", les "valeurs qu’il fallait coûte que coûte défendre" pour l’intérêt de tous (et non de leur seule fratrie) et cesser de bassiner le monde de leurs états d’âmes généralement partisans. Soulever notre propre responsabilité dans notre propre malheur au lieu de chercher les poux dans les cheveux des seuls étrangers et puissance étrangère :

      1) Pourquoi une démocratie que l’on vantait avoir réussie du 2002 - 2008 a fini par tombé à cause d’un coup d’Etat mené par une poignée de soldat ?
      2) Pourquoi les alliances contre natures des leaders politiques ont-elles pu finir par exister en classant les morts dans les rubriques pertes/profits ?
      3) Pourquoi le politique que l’on disait à vomir occupe paradoxalement la pensée de tout le monde ?
      4) Pourquoi les politiciens sur qui on jetait l’anathème ne trouve toujours pas de "relèves" sérieux et méritant ?
      5) Pourquoi lorsque Antananarivo tousse, Madagascar s’asphyxie ?
      6) Pourquoi une action politique de Trano Mora à Ampefiloha se revèle suffisante pour dire que le problème de logement est réglé dans tout Madagascar ?
      7) Pourquoi se plaindre de l’état économique du pays et de la pauvreté du peuple alors qu’on trouve, en claquant des doigts, 60 millions de dollars pour acheter un boeing présidentiel, ou 100 millions d’ariary pour récompenser les chasseurs de primes d’une couronne d’une reine déchue. Ici, il n’est pas question d’inculture ni de barbarie, mais la circonstance pousse à poser une belle question de "choix" : Promouvoir la culture ne pourrait être que secondaire dans une société d’affamés.

      C’est donc ici qu’on attend nos lettrés, ces intellos malgaches, ces journalistes censés nous éclairer, nous rapporter les informations, nous livrer des analyses.....

      Au lieu de çà, on vante notre connaissance linguistique ; on se lâche dans le "tora-po" ; on se noie dans l’exercice d’étalage de connaissance, on maquille volontairement la vérité par des mensonges, cela pour servir un vil intérêt particulier et personnel...pour in fine produire un message vide, stérile, pire, un poison pour l’opinion.

    • 7 décembre 2011 à 17:40 | DIPLOMAT (#846) répond à Tojo

      Tojo,

      Excellent,

      Rien à redire... j’abonde dans votre sens, de la première à la dernière ligne.

      Je crois les éditorialistes de MT animés de bonnes intentions.

      Reste qu’il est parfois délicat de se poser les bonnes questions.
      Franchement, je pense que votre post serait une trés belle source d’inspiration sur chaque point que vous avez soulevé.

      Merci

    • 7 décembre 2011 à 18:09 | Jipo (#4988) répond à Tojo

      Clap Clap Clap ; merci également .
      En effet ceux qui ont eu la chance d ’acceder aux études supérieures , à la " Culture " sont en devoir de transmettre cet héritage aux plus jeunes , dans l ’ intérêt du Pays qui les a accouché et nourri , et non de se comporter en "nombriliste " coupables ? non RESPONSABLES SI & OUI !
      Il y a une démission généralisée à Madagascar , dont ceux qui sont restés / place ne font rien pour y remédier , et ceux là en sont coupables .

    • 7 décembre 2011 à 19:19 | lalatiana (#1016) répond à Tojo

      Tiens, Jojo est toujours là ...

      Toujours avec la même verve brillante et venimeuse... Mais toujours avec sa détestation déplacée ... et toujours à donner des leçons à ces "pauvres malgaches" et à leurs intellectuels du loin de son PORT ... Je vais quand ni me poser en victime de ses délires ni essayer de me justifier ... c’est toujours le même GRAND MALADE !!!

    • 7 décembre 2011 à 21:51 | Rivohanitra (#142) répond à Benaivokely

      Je ne vais pas prétendre avoir vécu et pris totalement conscience des événements de 1972, si tel n’est pas le cas. Il me reste contrairement à certaines personnes une once d’honnêteté.

      J’ai rencontré des personnes qui ont été à Anosilava, j’ai lu des livres sur 1972, et j’ai constaté que c’est une date qui marque l’éveil au nationalisme contre un statut de demi-colonisé instauré par la France. Les personnes qui ont participé à l’événement avaient d’autres revendications que "le retour de Dada" et elles œuvraient (ou croyaient le faire) pour l’émergence d’une société plus égalitaire, plus fraternelle...

      Bien évidemment le bilan aujourd’hui est plutôt négatif et bien que je n’apprécie pas spécialement le personnage, Andriamanjato n’a pas été le seul manipulateur à l’époque. Je n’ai pas envie de discuter à nouveau du rôle de Manandafy et de Germain (grands chefs du parti MFM) sur la récupération et le détournement des événements de 1972. Quand je vois BEZA SERAMILA se positionner uniquement sur le plan du "tribalisme à éviter" je dis très fort : PLEURE Ô PAYS BIEN AIME...

      Je ne conteste pas du tout votre analyse M. Benaivokely (même si je ne vous ai pas compris à 100%), je tiens juste à souligner ma position personnelle.
      La politique ne consiste pas à nourrir de façon indéfinie un esprit partisan, il faut des valeurs solides.

      Merci à vous.
      Rivohanitra.

    • 8 décembre 2011 à 04:31 | NY OMALY NO MIVERINA (#1059) répond à vuze

      ’faut bien lire et arrêter le jaja !

      Lalatiana, c’est trop long ...! Et c’est bon pour les étudiants : qui ont comme matière "l’histoire contemporaiane". ...

      Ce qui est sûr, compte tenu de la stratégie diplomatique :
      - Ratsiraka peut circuler librement entre La France et M/car avec le bénéfice de ses retraites et pensions, etc ... Cumuls de retraites inimaginables ...
      - La France reconnait et retrouve ses liens avec M/car par Rajoelina ... Autrement dit Pierrot Rajaonarivelo, Ranjeva et autres peuvent circuler ...
      - Ravalomanana, comme d’habitude, roule tout seul avec ses pots d’yaourt et ses quelques milliards d’Ariary qui ne valent que quelques Euros ou dollars ... En plus, il a des contentieux avec les Coréens, Andohatapenaka, Vohidiala (Ambatondrazaka), ...

      Ravalomanana, même avec l’amnistie politique, traîne encore beaucoup de casseroles !!!
      QUEL BOUCAN et QUEL MERDIER (pour lui) ...!!!

      Vu sous cet angle, vaut mieux que Ravalomanana soit ailleurs qu’à Antanimora ou Tsihafaha.
      VIVEMENT LE NOTAM pour éviter l !inconfort du garde à vue, l’insalubrité et l’inhumanité d’Antanimora ou de Tsiafaha....
      AVEC ou SANS NOTAM, "Andraso eo i Dada !". Ravalomanana ne va pas rentrer.
      Ses problèmes, c’est pas politique, ce sont ses affaires personnelles.
      Rien à voir avec Ratsiraka qui a La France derrière lui ... ’faut pas rêver !!!!

      Voilà !

    • 8 décembre 2011 à 04:36 | NY OMALY NO MIVERINA (#1059) répond à Rivohanitra

      Bien vu, objectif !

      Merci.

    • 8 décembre 2011 à 11:50 | niry (#210) répond à vuze

      Ooh Mon dieu !! Pitchboule serait-il Patrick A. !!??! Ndimby serait-il..? ..Ah non, ouf, ce n’était qu’un cauchemar..

      ..désolé, mais j’ai faim..

  • 7 décembre 2011 à 09:29 | debile profond (#6180)

    Le petit lapin est félicité pour avoir installé le tas de fumier nécessaire au petit coq ....

    • 7 décembre 2011 à 10:59 | LE VEILLEUR alias L’EVEILLEUR (#1331) répond à debile profond

      En effet, c’est l’histoire de
      - La poule, du pigeon et du maquereau.

      La nation malgache est le pigeon dans cette affaire.
      Il appartient à la nation Malagasy et à des vrais leaders patriotes d’avoir de la force de caractère et de l’ambition pour Madagascar afin ne pas se laisser embobiner ou pigeonner dans les zistoires de la poule et du maquereau.

      La poule a des interêts personnels dans ses démarches. Elle pense même soulager les besoins du pigeon pour se donner bonne conscience. Quant au
      maquereau veut avoir le maximum de poules pour un business plus florissant. Personne n’est à l’abri d’une crise économique.

      - La vrai question c’est : Voulons nous rester comme des pigeons sans organiser une replique malgacho-malagasy pour se sortir de cette crise profonde de façon souveraine ?

  • 7 décembre 2011 à 09:36 | Tsisdinika (#3548)

    La France n’a aucun intérêt à Madagascar. Chateinté a bien dit que nous représentons moins de 0,1% du commerce extérieur de la France non ?

    Par contre, pour les affairistes trafiquants et les politichiens en quête de financement pour les élections, y a bien plus à prendre qu’à perdre. C’est pour celà qu’ils ne lâchent pas l’affaire.

    Khadafi menaçait de révéler les montants versés à certaines personnes. Peut-être qu’il mentait ou peut-être que non. Le fait est qu’il a été bombardé puis exécuté et que cela arrange beaucoup de gens. Sarkozy attend maintenant le valimbabena de la part des nouvelles autorités lybiennes pour qu’ils octroient beaucoup plus de concessions pétrolières aux entreprises françaises. Ces dernières ne manqueraient sans doute pas de rendre la politesse sous forme de hasin-tanana au candidat aux présidentielles françaises ??

    Realpolitik ? Ça dépend pour qui.

    • 7 décembre 2011 à 14:26 | DIPLOMAT (#846) répond à Tsisdinika

      Tsisdinka,

      La France a intérêt à ce que le sable bitumineux, qui ne l’interesse pas (car trop onéreux à tranformer en hydrocarbure) , mais intêresse la Chine, (à main d’oeuvre quasi gratuit et sans norme environementale) ne soit pas exploiter.
      La France par l’intermèdiaire de Total obtient la majorité de concession, mais ne l’exploite pas....ou trés trés lentement.

      Concernant Madagascar aujourd’hui, l’objectif de la France n’est pas de protèger ses intérêts, mais d’empêcher les autres d’en avoir.

      L’intérêts du peuple, pour ces gens là , ne sont que subsidiaires...quantité négligeable.

      Madagascar est un pio dans l’echiquier du partage du monde par les grands intérêts economiques cachés derrière les etats.

  • 7 décembre 2011 à 09:42 | debile profond (#6180)

    Sarko en bon VRP va peut être essayer de vendre à la jIRAMA une centrale nucléaire d’occasion qui sera démontée par la gauche et EVA JOLY ...

    et de rappeler que lapinou premier n’a pas les moyens de se payer 2 airbus neufs, " andry, oublie cette idée, tu sait bien que c’est justement le boeing de RA8 qui a été notre excuse pour te placer ..."

    Si ça avait été un airbus à la place du boeing, la face de Madagascar n’aurais peut être pas été changée !

    Le futur et le meilleur président pour Madagascar s’appelle "THÉORIE", parce-qu’en théorie tout va bien ou tout ira bien mieux !

    • 7 décembre 2011 à 09:57 | eco-solidarité (#5875) répond à debile profond

      Débile profond, je pense que vous méritez de devenir un grand réalisateur de fiction, avec vos fantasmes mélangés de haine envers le DJ, continuez, ça nous fera passer la journée à rigoler tant que le délestage ne vienne pas gâcher ce moment de délire !!

    • 7 décembre 2011 à 10:04 | debile profond (#6180) répond à eco-solidarité

      souvent la réalité dépasse la fiction !

      Je préfère tirer à boulet rouge sur le PHAT meurtrier, illégitime, non élu, non représentatif du peuple que de dire du mal de mes voisins !

    • 7 décembre 2011 à 10:11 | debile profond (#6180) répond à eco-solidarité

      je n’ai de la haine envers personne !

      simplement je précise la place de la marionnette (le DJ) dans le théâtre de guignols ...

      et pas seulement lui, y en a aussi pour certains autres chasseurs de seza !

    • 7 décembre 2011 à 10:29 | Tsisdinika (#3548) répond à eco-solidarité

      Fantasmes ? Le DJ ne contrôle-il pas tout et décide de tout ? Je peux vous dire qu’il peut acheter les avions qu’il veut sans en référer à personne et que personne n’en trouvera à redire.

      Les chiffres suivants tirés du rapport de la Banque Mondiale intitulé "REVUE DES DEPENSES PUBLIQUES MADAGASCAR : POLITIQUE BUDGETAIRE ET INVESTISSEMENT PUBLIC EN PERIODE D’INSTABILITE POLITIQUE" publié en septembre 2011 devront vous en convaincre.

      Sur le graphique 4 à la page 17 sur le "Changement de composition du budget engagé par Ministère depuis la crise," un comparatif est fait entre la période 2006-08 et 2009-10.

      Il y est révélé qu’en 2009-10, le budget de la "présidence" a vu une hausse de, tenez-vous bien, 180% par rapport à l’époque Ravalomanana. La sécurité publique connaît 110% d’augmentation et l’intérieur 70%.

      Le rapport en conclut : "En période d’instabilité, il est naturel que le pouvoir cherche à maîtriser les deniers publics par une concentration de la dépense autour de la Présidence et des services de sécurité."

      Naturel ? Tu parles.

      D’autres secteurs clés pour la population et le secteur privé comme la Santé, l’Environnement, l’Industrie ou les TP voient une variation négative dépassant de 10 à 50 %. Ben oui, c’est naturel également.

      Dans le tableau, l’Energie et Mines est bon dernier : -75% environ. Vous comprenez maintenant pourquoi il y a le délestage que vous mentionnez mônsieur éco-solidarité ? Vous avez toujours envie de rigoler ?

    • 7 décembre 2011 à 11:06 | Maxim (#5960) répond à Tsisdinika

      Merci Tsisdinika pour cet éclaircissement, on attend le faux rapport de notre présidence à la journée du 31 déc,(politikam-pitsitsina mahomby) avec un écart de 2 chiffres après virgules par rapport aux dépenses précédentes (avant 2008).

    • 7 décembre 2011 à 12:05 | Mihaino (#1437) répond à Tsisdinika

      Merci Tsisdinika pour ces chiffres du "RAPPORT DE LA BANQUE MONDIALE" !
      Voilà le genre de BILAN que le PEUPLE MALGACHE doit savoir ! N’oublions pas que le ministre des finances, récemment reconduit, est un EXPERT COMPTABLE et qu’il sait parfaitement manipuler et gérer les dépenses publiques ....?! ( Sans GABEGIE évidemment ???????? ni AUSTERITE ?!
      Bravo Lalatiana pour votre longue analyse et bonne continuation ...
      Juste un clin d’oeil à Jipo pour lui dire bonjour et pour confirmer que "La patience portera ses fruits tôt ou tard " (Mbola hody ventiny ny rano natsakaina)....
      Wait and see .
      Amicalement,

    • 7 décembre 2011 à 12:06 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à Tsisdinika

      Tsisdinika,

      Madagascar est "HORS" Banque Mondiale,en ce moment,rien à cirer de son rapport.

      La France est au Premier rang des bailleurs bilatéraux de Madagascar.
      "A l’occasion de ;a visite,en France-visite de travail-de Monsieur Andry Nirina RAJOELINA,Président de la Transition,Chef d’Etat Malgache (par la FdR),Messieurs :
      - Henri de Raincourt,Ministre de la Coopération de la République Française,
      - Hery Rajaonarimampianina,Ministre des Finances et du Budget de la République Malgache,
      - et Didier Mercier,Directeur Général Adjoint de l’Agence Française de Développement (AFD)
      signent,en présence du Chef d’Etat Malgache,ce mercredi 07 Décembre 2011,au Quai d’Orsay,
      deux conventions de sbventions.
      Ces deux (02) subventions de dix (10) millions d’euros (environ 30 milliards d’ariary) ont pour objectif :
      - l’amélioration des conditions de vie des quartiers défavorisés de l’agglomération d’Antananarivo,
      - une assistance technique auprès du Secrétaire Général du ministère de la santé publique,du ministère de l’enseignement technique et professionnelle et de l’Office National de l’Environnement

      800 000 euros+ 10 000 000 euros

      La France est au premier rang des bailleurs bi-latéraux.

      Vive la coopération FRANCE/MADAGAGASCAR

      "Comité de soutien pour le retour,sans condition et dans l’mmédiat,de Monsieur le Président Marc RAVALOMANANA et Famille"

      Basile RAMAHEFARISOA
      b.ramahefarisoa@gmail.com

    • 7 décembre 2011 à 12:25 | debile profond (#6180) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      10 000 000 d’Euros pour - l’amélioration des conditions de vie des quartiers défavorisés de l’agglomération d’Antananarivo.

      CAD déplacer ses populations la hors de Tana, puis le passage de 2 ou 3 tractopèles pour assainir les dits quartier en rasant les cases, et ensuite revendus en parcelles constructibles de haut standing !

      En France, dans plusieurs grandes villes touristiques ( vu a NICE) en été, la police municipale déplace a + de 20 KM les populations de SDF et mendiants ! et les maires faire des arrêtés municipaux interdisant la mendicité !

      et oui les défavorisés dans un capitale ou grandes villes , ça fait tache !

    • 7 décembre 2011 à 12:38 | Tsisdinika (#3548) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Monsieur Basile, vous êtes bien HORS Madagascar et pourtant on ne vous empêche pas de commenter. Vous n’avez rien à cirer sauf les pompes à Sarkozy et ceux qui vous accordent l’hospitalité là-bas en France. La reconnaissance du ventre.

      Durant cette crise c’est l’Usaid qui a été le premier bailleur en terme de fonds injectés, pas la France. En termes d’IDE, le Canada reste en tête grâce à Ambatovy. La France, à part les dons généreux aux forces de repression, bah je vois pas trop...Pour le fric que vous annoncez, je dis : 10 millions ve de mba ho’aiza ok ok ok....

    • 7 décembre 2011 à 13:31 | Jipo (#4988) répond à Mihaino

      Mihaino bonjour , l ’exemple que vous m ’ en donnez , ne peut que m’ inviter à faire : pas un , mais deux efforts à la puissance 4 , qui dans ce domaine, je dois l’ avouer , n ’est pas celui ou j ’ excelle particulièrement , mais que serait la patience sans son contraire ? .Joke for sure .

    • 7 décembre 2011 à 13:36 | Jipo (#4988) répond à debile profond

      Yes particulièrement dans la ville la plus touristique de France , avec également une rentrée de dividendes pas négligeables .
      Pour information à 20 km et + les " provinciaux " les attendent avec le 12 et surtout n ’en veulent pas , pas + que les " gens du voyages " ni des " démocrates " Tunisiens . C ’est grave Docteur ?

    • 7 décembre 2011 à 13:37 | Maxim (#5960) répond à debile profond

      Ne vous en faites pas, on sait deja comment dépenser ces 10 M, acheter des 4x4 nouveaux modèles, mettre des chefs de projet payer en euro, sans parler les logements haute standing, le reste qui s’élève à 10% pour le travaux.

    • 7 décembre 2011 à 13:53 | debile profond (#6180) répond à Jipo

      vous avez 100% raison !

      Moi même, j’ai habité la région Niçoise pendant 20 ans, j’’ai vu de mes yeux ses fameux arrêtés municipaux et vu les fourgons déplacer ces pauvres hères au-delà du mont boron (pour ceux qui connaissent ce coin désertique de moyenne montagne)

      et la région de "droite" est majoritairement raciste et adhèrent aux thèse du FN !

      l’ancien maire de NICE était au départ FN et ensuite tournage de veste ...

      les plus virulents UMP sur l’immigration sont des alpes maritimes !, estrosy, ciotti pour ne sitter qu’eux ...

    • 7 décembre 2011 à 14:28 | debile profond (#6180) répond à debile profond

      et donner au père Pedro ces défavorisés gênants, et dire ils vont être pris en charge par la mains de DIEU !

      et Pedro ira sur TF1 (dieu des médias Français) quémander aux Français moyens des Euros pour les exclus du système, "la pauvreté de Madagascar, bla bla bla, ......."

      Bingo pour tous les bizness, état Malgache, état Français, et la bonne conscience collectivement hypocrite au nom de DIEU !
      naturellement cela fera plus de fidèles à la messe du dimanche et la quête plus substantielle ...

      Pardon mon DIEU pour mon blasphème, mea culpa, mea culpa, mea culpa ...

    • 7 décembre 2011 à 14:51 | sevane (#2781) répond à Tsisdinika

      Ce qu’il faut savoir c’est que « colonisation » et « coopération » sont des formes (certes différentes) d’une même ambition nationale. Les Etats (non seulement la France mais aussi TOUS les autres) n’ont pas d’amis, ils n’ont que des intérêts. Quoi de plus normal finalement puisque les Etats n’ont jamais été des fondations philanthropiques. D’où ce jeu de puissance et d’intérêts dans les relations France / Afrique.

    • 7 décembre 2011 à 15:44 | Jipo (#4988) répond à debile profond

    • 7 décembre 2011 à 16:38 | lemu77 (#6212) répond à debile profond

      Comme vous parlez de questions franco-françaises,je me permet d intervenir en ce qui concerne le front National.Ce parti qui représente en gros 17 pour cent au plus d opinions favorables en France vit sur le terreau de la délinquance de nos banlieues,et la délinquance niçoise est aussi célèbre que sa salade.Les jeunes délinquants sont en majorité d origine maghrébine d Afrique sahélienne et de nos DOM.Le problème français c est que notre justice libère pratiquement aussitot nos auteurs de délits graves,si bien que des meurtriers de policiers se font arrèter après 41 récidives !Donc il y a un climat xénophobe en france partagé par 17 pour cent des français envers certaines communautés qui refusent l intégration,et la couleur de peau n intervient en rien dans ce problème.La communauté malgache n a jamais été concernée par ce problème,comme les communautés asiatiquesou indiennes.

    • 7 décembre 2011 à 16:58 | Jipo (#4988) répond à lemu77

      Merci pour cette précision CAPITALE , et me permettrais de rajouter que les 17 % ne sont que la partie apparente du glaçon et qu ’en région PACA , particulièrement frontalière ce pourcentage est erroné , et avoisine presque le double , si ce n ’est + .

  • 7 décembre 2011 à 10:19 | debile profond (#6180)

    Et si simplement Nico le reçoit pour analyser ses notes de frais ?
    et remettre un chèque de la banque de France ?

    • 7 décembre 2011 à 10:32 | debile profond (#6180) répond à debile profond

      il est normal qu’un intérimaire passe de temps en temps au bureau de son placeur ....

    • 7 décembre 2011 à 10:53 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à debile profond

      débile profond

      "Contentons-nous de ceci :

      "Madagascar a besoin de la France et de l’Afrique du Sud ainsi de suite"

      Ce 07Décembre 2011,une visite de travail,une rencontreimplicite d’Andry Nirina RAJOELINA comme Chef d’Etat.

      Sarkozy va devoir faire valoir ses arguments pour garder le "leadership" à Madagascar.Il n’y a rien de "HONTEUX".C’est de la bonne guerre.

      Attendons un vif succès de cette rencontre.

      VIVE LA COOPERATION FRANCE MADAGASCAR

      Comité de soutien pour le retour du Président Marc RAVALOMANANA et Famille.

      Basile RAMAHEFRAISOA
      b.ramahefarisoa@gmail.com

    • 7 décembre 2011 à 12:52 | debile profond (#6180) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Ou va tu Basile ?

    • 7 décembre 2011 à 13:23 | Rivohanitra (#142) répond à debile profond

      J’ai écouté votre comptine. Fameux.

  • 7 décembre 2011 à 10:46 | debile profond (#6180)

    Le TGV est en Sarkozie pour révision tri-annuelle !

    • 7 décembre 2011 à 17:04 | Jipo (#4988) répond à debile profond

      C’ est la nouvelle activité montante : le " coaching " quoi de = naturel pour une "locomotive " surtout quand elle devient " mora " .

  • 7 décembre 2011 à 11:24 | Rasoa (#6219)

    Simplement, BRAVO !
    La seule chose qui nous reste c’est : La liberté d’expression. (heureusement !)
    Malheureusement combien d’entre nous sont concernés ? plûtot, ont l’intelligence de comprendre ?
    J’ai l’impression que beaucoup de forumistes minimisent la gravité de la situation. Au lieu de suggérer des solutions, ils cririquent ! C’est honteux !
    Comme quoi, l’éducation est la base de toute richesse : ara-tsaina, ara-panahy, ara-batana .

  • 7 décembre 2011 à 11:29 | da fily (#2745)

    Thanx, la vision en macro est super, tous les éléments et conditions pour aboutir à cette invitation sont effectivement réunis dans votre article, merci pour la clarté...un bon truc fait par un bon.

    Effectivement les réactions épidermiques ne se font pas attendre, et vlan ! on en attendait pas moins, justifiées certainement et contredites à coup sûr. Mais ma réaction sera disons-le un peu déviée de ce qu’on attendra de tous, car ayant parlé depuis 2 bonnes années des enfilades et trajectoires inédites du lapin-chef, je m’attarderai plus sur son hôte, la cigale sous amphèt’ Niko 1er, grand-manitou contemporain. Si lalatiana brosse bien le tableau sarkozyien en vue de son éventuelle réelection de 2012, je ne suis pas si sûr qu’il soit cohérent d’inviter mister Dijéi, même si les chancelleries succéssives s’y sont déja attachées, la vision de l’électeur français de la politique malagasy récente, est encore celle d’un coup d’état, et l’opposition de la place ne manquera pas de le crier sur tous les toits car elle n’en demandait pas temps. Les français risquent de revenir sur leurs crispations d’omni-président qui ne cesse de faire la pluie et le beau temps quel que soit le pays, tant que le beau fixe est au dessus de l’hexagone, le citoyen suivra ce que son président dit. Mais actuellement, peut-on décréter que la politique sarkozyienne menée tambour battant a satisfait le peuple français ? Rien n’est moins sûr, l’épisode lybien a laissé des traces, qui font tâche, car si on ausculte ce qu’à dû coûter les interventions militaires, on peut penser que le français de base ou non, trouvera que balancer autant d’euros pour des causes "étrangères", et demander ensuite au peuple de se serrer encore un peu plus la ceinture car restrictions en chaîne, finira par fatiguer ou lasser. Et un peuple lassé et fatigué le fait savoir par son VOTE (dans un pays démocratique entendons-nous bien). A trop traire la vache, on finit par tuer le veau.

    De réalpolitik, depuis 2 ans il en est question, car les forces s’étant déplacées vers la balance du côté hâtif, l’équilibre en a été redéfini. Soit, mais l’opposition, ou ce qu’il en restait, même si elle ne brillait pas par une cohérence et une stratégie infaillible, a l’insigne mérite de n’avoir pas baissé les bras. On a vu la phagocytose progressive des cellules timiennes par le virus tégévien, un programme savant d’élimination par absorption. Les seules souches ayant refusées la greffe en sont les uniques et restants représentants, pour Rakotoarivelo et consorts, l’obstination a payé.

  • 7 décembre 2011 à 11:53 | maminah (#2788)

    Bravo pour cette analyse tout en finesse. Tout ce qu’on peut dire, c’est que ces différentes pistes ne sont pas pour requinquer notre égo national.

    Après ça, parler d’"amitié entre deux présidents bling-bling" est à côté de la plaque. Il faut savoir combien de temps Sarkozy aura-t-il la condescendance de consacrer à "son homologue (hum...) malgache". A vos chronomètres !

    L’amitié avec la Libye, la solidarité avec la Tunisie, l’Egypte et bientôt la Syrie se trouvent aujourd’hui bien embarrassées par la percée irrépressible des "Frères musulmans" et autres mouvements salafistes. Tout ce qu’on peut dire, c’est que la Realpolitik n’a pas que le cynisme pour tare. La myopie aussi en fait partie, car la diplomatie française n’a pas eu le nez fin sur ce "Printemps arabe".

    Faut-il pour autant soupçonner Sarkozy d’être dupe de l’acabit de son hôte de 17h...

    • 7 décembre 2011 à 12:16 | Ayna (#1971) répond à maminah

      Combien de temps faut-il pour brosser un lapin dans le sens du poil ?
      Si peu, un quart d’heure.

      Un quart d’heure pour une reconnaissance éternelle, ce n’est pas grand chose. Ce sera donc le temps de l’entretien.

      Après il faut préparer des sommets franchement moins drôles !!!

  • 7 décembre 2011 à 11:58 | vuze (#918)

    Lalatiana,

    Ne vous inquiétez pas. Le griot Hâtif que je suis ne va pas se gargariser...

    Sarkozy va bientôt dégager de son poste et surtout, c’est un menteur avéré...

    Ainsi va Sarkozy. Un jour je dis que je suis contre le vote des étrangers aux élections locales, un autre jour je dis que je suis pour et pour finir, finalement, je suis contre ! Sarkozy est une plaie de l’histoire Française... Les Européens (hors Allemagne) l’attendent au tournant car il est en train d’humilier tout le monde.

    Aujourd’hui, il va recevoir celui qu’il avait traité de putschiste il y’a quelques années ! Ce n’est pas pour faire plaisir à TGV mais uniquement par pur intérêt. Le gagnant gagnant doit être élaboré dès maintenant !! Ce suppôt des riches est une bête politique et la bataille va être dure !

    • 7 décembre 2011 à 13:42 | maminah (#2788) répond à vuze

      Je m’adresse à celui qui ne veut jamais balayer devant sa porte.

      Qui vocifère comme un forcené contre celui qu’il appelle un voleur, mais qui ne regarde pas ce qu’il a sous le nez : cette bande de voyous adulés, qui en moins de 3 ans a montré toute l’étendue de son pouvoir nuisance. Sans l’ombre d’un remords et toute honte bue.

      Qui veut faire le ménage chez les Français sous prétexte qu’il a sa petite carte électorale. "Vato iray ve de mba ho aiza ? o gué, o gué, o gué...".

      Ce qui m’étonnera toujours chez vous, les écrevisses, c’est que vous carburiez à ce point à la rage. L’opposition vous met des bâtons dans les roues ? Vous vous perdez en invectives. Vous remportez un semblant de victoire ? Vous trépignez de rage. Vous ne devez pas être très faciles à vivre...

    • 7 décembre 2011 à 13:49 | da fily (#2745) répond à vuze

      Yaayaaayy ! on m’a toujours dit que le fonctionnaire vote à gauche (on vous sent vraiment plus qu’à gauche d’ailleurs)...mais franchement Hollande sera-t-il à la hauteur (même les partis de gauche d’Europe le trouve...heuuuu, absent) ? Je me demande encore pourquoi vous aviez fait barrage à Aubry ? Laguillier elle, aurait fait une bonne alternative, n’est-il pas vuze ?

      Le griot hâtif n’a rien à dire sur la papier de lalatiana, parce que l’auteur a été, et continue à être objectif, c’est tout. Et la Françafrique perdure quand même avec Sarko, peut-être par le biais d’une nouvelle coopération régionale via Mayotte, car le dernier malaise qui s’est passé dans la petite ile, aurait trouvé dénouement dans la conclusion d’accords commerciaux entre la Grande Ile et l’île française des Comores. Une délegation conduite par le Président du conseil général de Mayotte a sèjourné la semaine dernière a Tana en vue de ces possibles accords. Concrètement, ces échanges régionaux peuvent booster la production locale, en matière de produits alimentaires Mada peut interresser Mayotte, encore faut-il se mettre au diapason en matière de normes phyto-sanitaires et traçabilité des denrées. En tout cas Sarkozy mettra ça dans la discussion, est-ce que ce sera avant la carpe, ou après le sauté de lapin ?

    • 7 décembre 2011 à 16:04 | Jipo (#4988) répond à da fily

      D ’ ou l ’expression :carpe diem

    • 7 décembre 2011 à 17:43 | vuze (#918) répond à da fily

      Mon cher Da Filou,

      Arrêtez donc de vouloir me mettre dans une case, vous n’y arriverez pas...

      Il faut vraiment que vous sortiez du fin fond de votre campagne Française. Arlette fait maintenant partie du musée de l’histoire. Quant à Hollande, seuls les naïfs croient qu’il va se dévoiler comme cela avant que l’"autre" ne se soit porté candidat. C’est une stratégie louable, je pense.

      Quand l’auteur de l’article n’est pas objectif, comme vous le savez très bien maintenant, je ne perds pas mon temps à commenter... Lalatiana sait très bien que nous ne serons jamais d’accord sur l’analyse du changement de pouvoir ayant eu lieu en Mars 2009. Mais chacune des opinions se défend.

  • 7 décembre 2011 à 13:08 | Zafimaro (#3479)

    La France et certain pays trop francophone risquent leur liens economiques et culturels avec un future gouvernement legal et legitime de MADAGASIKARA en soutenant l’ auteur du coup d’etat devenu dictateur militaire.

    • 7 décembre 2011 à 13:15 | debile profond (#6180) répond à Zafimaro

      La c pas débile comme réflexion , que du contraire ....

    • 7 décembre 2011 à 13:21 | hrrys (#5836) répond à Zafimaro

      Eh bien oui ! c’est une possibilité mais la réalité est que M/ar ne peut se passer de la France ny "reny malala".Les deux pays qui maintiennent notre pays sont à la fois les commanditaires et auteurs des coups d’état vécus depuis 72 jusqu’à nos jours , quel sera le prix ? Bien évidemment nos richesses nos ressources naturelles .Qui sera élu PDT de la 4é rép ? Ce sera celui ou celle que La France et Les EU se mettent d’accord

  • 7 décembre 2011 à 14:16 | kakilay (#2022)

    Je fais partie de ces gens pour qui la rencontre irrite. Cependant, pas pour les raisons évoquées... Ou bien si, à chacun de voir.

    "est au bout du compte souhaitable" : l’expression voudrait dire qu’on a fait la comptabilité : qu’est-ce qu’on gagne et qu’est-ce qu’on perd ? Souhaitable parce qu’on serait gagnant : ... "dans la perspective espérée d’une stabilisation de la situation politique et dans celle du déblocage de certains fonds qui ont fait cruellement défaut à l’économie du pays et à sa population." Je souligne tout simplement le mot espéré pour dire que c’est un pari dont l’issue n’est pas gagnée d’avance. Mais soit : l’espoir est un moteur dont je ne serais pas le premier à cracher dessus. Un jour tout sera bien, disait Pascal, tel est notre espérance. Et on ne peut commencer à militer tant que le dés-espoir est au rendez-vous.

    Mais qu’est-ce qu’on espère perdre ?

    Si on accepte la théorie comme quoi la diplomatie est la continuation de la guerre par d’autres moyens : dans cette guerre, qu’est-ce qu’on va perdre ? Est-ce qu’on est arrivé au bout du compte, pour se dire satisfait ? Quand on commence seulement à énoncer les profits pour ne pas voir les pertes : est-ce bien une attitude raisonnable ? Le tapany, dans le domina tapany mba handoa herany, est acceptable pour peu que le herany ne nous gruge. Parlez-nous de nos pertes ...

    Ce qui revient à poser la question d’une autre manière :
    qu’est ce qui est important pour nous ?
    Et qu’est-ce que ou quoi on va accepter de perdre ?

    De là, il nous importe peu de savoir que veut gagner la françafrique et sarkozy : sachons déjà regarder nos intérêts. Il ne s’agit pas d’envier le beefsteak que l’autre obtienne et porte à sa bouche quand nous sommes végétariens...

    Pour en terminer, et pour faire court : la Réunion et Mayotte sont-elles nos modèles de développement rapide ?

    Pour revenir à ma question : qu’est-ce qui est important pour nous ?

    C’est un choix de société, un choix de la nation qu’il est inconcevable qu’on s’en remette à ce DJ...

    Car qui est ce DJ,
    en fin de compte ?

    • 7 décembre 2011 à 15:00 | Mihaino (#1437) répond à kakilay

      Bonnes questions Kakilay ...
      Le vrai problème aussi est que Notre Président Andry Rajoelina adore le paraître et non le bien-être des malgaches. Depuis 3 ans , j’ai bien écouté tous ses discours enfantins, infantiles et je peux me tromper peut-être mais il ne maîtrise pas tous les contenus rédigés par des conseillers non dignes de ce nom ?! Mea culpa si j’ai tort !!!
      J’ai longtemps suggéré que Andry TGV aurait dû apprendre bien des choses avant de diriger Madagascar . Ses entourages l’obligent à rester pour des raisons purement financières ( trop esclaves du fric !).
      Ce n’est pas trop tard pour lui car il serait un vrai leader s’il poursuit des études à Mcar et/ou à l’étranger ( sciences-po, diplomatie,MANAGEMENT, droit & gestion,..) Je ne lui demande pas d’être polyvalent mais au moins capable de discuter, de négocier avec ses pairs , par ex avec Sarkozy qui a bcp d’expériences en politique , en finances et que sais-je encore ???
      Enfin, la "voix de son maître" a fait son temps et la nouvelle technologie (DVD, VCD ...) domine le monde actuel .
      Wait and see ...

    • 7 décembre 2011 à 15:03 | Jipo (#4988) répond à kakilay

      La Réunion et Mayotte sont entièrement sous perfusion, des contribuables Français , est - ce un modèle de " développement " , ? si on peut appeler ça " développement " ...
      Il y a aussi : " l ’ adaptation culturelle" , la Chine en est un parfait exemple , Pays qui, comme chez nous avant guerre, ou l ’ on ne rentrait dans un magasin que si l ’ on avait les " sous " à la poche : pour acheter l ’ article , et qui se permet à présent de donner des leçons à ces sociétés " capitalistes ", aussi puissantes puissent-elles paraitre .
      Vous soulevez là un problème de conscience et d ’étique .
      Mieux vaut -il vivre bien : à crédit , que mal : sans ?
      Marcher la tête haute et ne rien devoir à personne , est - il encore d’ actualité dans cette société de consommation du : " tout , tout de suite " ?
      Le temps de vivre au dessus de ses moyens serait -il compté , juste retour de bâton , pourrez-vous me répondre .
      La société Malgache est-elle prète à accepter cela , est-elle " formatée " à cette fin ? ne peux que souhaiter que non , bien qu étant conscient , et au regard de sa situation, qu ’ a-t-elle d’ autre : comme choix ?

    • 7 décembre 2011 à 17:26 | kakilay (#2022) répond à Jipo

      La crise ou l’heure de vérité.

      A votre manière, vous reposez la question de : est-ce qu’on peut construire une nation sur le "tout Mora". Car le problème de fond du "Tout Mora" est : quel type de citoyen peut générer ce système ?

      Mais la question est mal posée peut-être puisqu’on ne parle plus de citoyen éclairé mais de consommateur averti. Faire de Madagascar un grand supermarché de Tsena Mora : voilà notre avenir radieux.

      On parle aussi moins d’économie, mais plutôt de finance ou financement. D’où vient le financement ? Tout le monde a sur la bouche maintenant : les bailleurs de fond. Peu se pose la question du prix à payer : consommons d’abord. Le trouble-fête : c’est celui qui empêche de consommer tranquille. Tant qu’on peut consommer, pourquoi se poser des questions ?

      Mais vient toujours le moment de passer à la caisse, l’heure de vérité. La Grèce en est l’exemple, et tout le monde a vu les larmes de cette dame ministre qui doit maintenant demander, à ceux à qui l’on devrait pas, de consommer moins. Et derrière tout cela plane le spectre du chômage : c’est la crise.

      Bien sûr, on peut s’enrichir en s’endettant : mais quand la majorité passe son temps à consommer et non pas à créer des richesses. Qu’est-ce qui se passe ?

      Rien que pour le : miasa, miasa mafy, miasa tsara, je préfère de loin le laitier à celui qui nous promet un Avenir tout Mora.

      Une nation construite à la hauteur du Mora :
      je n’y crois pas...

    • 7 décembre 2011 à 18:25 | Jipo (#4988) répond à kakilay

      Merci pour la réponse , mais en " consommateur averti " comme vous l’ avez si bien cité , les Grecs en faisaient partie n ’est - ce pas ?
      Sans vouloir être cynique ou provocateur , comment allez vous " Avertir " le Tandroy , le Vezo , ou le sakalava , ou tout simplement l ’ agriculteur des Hauts plateaux , que le bonheur n ’est pas dans le " prêt " même si l ’ herbe y parait + verte ...
      Pour faire court , peut - on comparer le " niveau " du consommateur Grec , au consommateur Malgache , même si leurs besoins sont différents ?

    • 7 décembre 2011 à 18:42 | kakilay (#2022) répond à Jipo

      Il faudra faire le pari de l’éducation, déplacer le centre de gravité de ce que nous appelons Homme, que s’il est ventre, il peut être plus c-à-d esprit aussi.

      Remettre au goût du jour le ny fanahy no olona. Souviens-toi d’où tu viens spirituellement...

      C’est une bataille politique...

    • 7 décembre 2011 à 18:57 | Jipo (#4988) répond à kakilay

      la priorité majeure est bien l ’ éducation , dans tous les sens du terme ,
      Nutrition : du corps , de l ’esprit , et de l ’ ame si affinité , c’est bien ce que je sous entendais dans le comparatif consommateur éclairé , avec les grecs , ce qui ne les a pas empêchés , aussi éclairés soient - ils se souffrir de "délestage ".

    • 7 décembre 2011 à 21:07 | lemu77 (#6212) répond à Jipo

      La Réunion et Mayotte sont ,comme la Corse ,comme nos Antilles sous perfusion du contribuable français,et en mème temps des paradis de défiscalisation pour les autres contribuables (+de 5000euros : mois).Mais le français n a pas le réflexe du contribuable anglo-saxon qui aurait demandé depuis des décennies la fin de la prise en charge de ces super-boulets dont la majorité de la population ne ressent aucune fraternité avec la métropole française.Mais les aides médicales et sociales ont scellé entre ces territoire une union contre nature ou l intérèt dépasse depuis longtemps l amitié de façade.

  • 7 décembre 2011 à 14:25 | Jipo (#4988)

    Bonjour ,
    Oui , pourquoi un bras d ’ honneur ? à celui qui plus est , on vient demander l ’indulgence , peut être pas d’ une reconnaissance, mais éventuellement une aide substantielle , plus économique que militaire assurément .
    Cela peut ressembler à : cracher dans la soupe , quelque soit les justificatifs avancés,ils sont dans ce contexte irrecevables par devoir de mémoire ,qui + est : faire un bras d ’honneur à l ’infirmier qui vous perfuse , peut s ’ avérer gênant pour les deux .
    Qu ’importe à rajoelina de donner quelques concessions , en, échange ,de la notoriété et gloire obtenue par le seul fait d ’ être reçu .( Cf : BDR entre autre )
    Sans parler des avantages négociés à huis clos , et qui resteront secrets d ’ état.
    Pourquoi également sarkosix devrait-il appeler rajoel Mr le prézidia ? permettez moi de penser , qu ’il s’ en fiche comme de ses première ray ban pour rester poli .
    Et de rappeler que la " Diplomatie ,comme démocratie " ne sont pas des organisation à but humanitaire , encore moins caritatif .
    Le comparatif avec une partie d ’échec de l ’échiquier politique international , induit systématiquement une rivalité, gagnant/perdant, le contraire de ce que prônent la majorité , pour le " gagnant /gagnant .
    A présent pour répondre à ceux qui se reconnaitront , entre deux maux : on votera utile ," cad " le moins pire , ce qui ne voudra en aucun cas dire que les 51 % qui lui aura permis de gagner sont : " d ’ accord " , et quoiqu’ en disent les sondages ou agences de notations et leur" A"mour-" A"mitié- "A"narchie .

  • 7 décembre 2011 à 14:55 | kajaha (#4730)

    Lalatiana = Lalatiana Ravololomanana de la mouvance Zafy ?

    je pense que c’est la même personne ou une de ses proches.

    • 7 décembre 2011 à 17:46 | vuze (#918) répond à kajaha

      Ne pensez pas trop, soyez...

  • 7 décembre 2011 à 16:25 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111)

    lalatiana,

    faut-il toujours nous rabâcher avec les "histoires" des "franco-libanais".

    Arrêtez de secouer les "POUBELLES" ou la me...r...d...e des français.

    Comite de soutien pour le retour immédiat de Monsieur Marc RAVALOMANANA et Famille.

    Basile RAMAHEFARISOA
    b.ramahefarisoa@gmail.com

    • 7 décembre 2011 à 18:00 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      lalatiana,

      "le TGV en Sarkozie",c’est déjà pour Moi,Basile RAMAHEFARISOA,b.ramahefarisoa@gmail.com,est déjà une plaisanterie mal dégauchie.

  • 7 décembre 2011 à 18:11 | diego (#531)

    Bonjour,

    Pour contre carré l’initiative Française, il y a une seule issue :

    - la réunion à TANA. Paris ne pourra pas s’y opposer, au contraire mais le monde entier doit faire face à certains politicien Made In Madagascar, très peu cultivés, voir analphabètes…..70% d’entre nous ne savent vraiment pas lire et écrire, c‘est une réalité. Mais nous faisons face à une autre réalité bien plus grave encore, certains politiciens ne sont non seulement tout aussi analphabètes, mais surtout tout simplement bêtes.

    Je réponds à un compatriote hier qui a dit que le pays a été toujours un protectorat…..je ne suis pas de cet avis….si nous l’étions, Ratsiraka n’aurait pas pu nous imposer sa révolution, renvoyer l‘Armée Française de notre territoire ! Zafy n’aurait pas eu la chance de nous faire goûter ce que la Démocratie. Et Ravalomanana n’aurait pas pu nous imposer sa vision de la société, et il y est allé bien fort en renvoyant un diplomate français…..protectorat ? Non ! Ce jour, pas si sûr. L’Armée Française peut revenir, si ce n’est pas l’Armée, ce sera autre chose…. rassurons bien que rien de ce qui va sortir de Paris ne sera bon pour Madagascar. Le pays est en crise Institutionnelle, en crise économique, en crise de Leadership, en crise tout court….le monde occidental l’est tout autant, mais ce monde a sa Constitution et ses Institutions comme repères….les URNES comme garanti de tout changement….pas nous, nous avons DJ comme repère, cela décrit bien l’endroit où nous nous retrouvons :

    - et quand on pense qu’il y a des Malgaches qui ont fait beaucoup des sacrifices pour que leurs enfants fassent des grandes études, des officiers militaires qui ont fait l’école des guerre en France, avoir DJ comme supérieur l’auraient effleuré l’esprit un jour ? Même pas dans un rêve ! C’est la réalité depuis 3 ans. Mais il n’est jamais trop tard. L’humiliation finira par réveiller notre HAMBOMPO, le peu qui en reste !

    On attend avec impatience la suite…..le référendum est oublié…..le petit Kabary l’ONU est oublié…. Alors la rencontre avec Sarkozy…..elle sera oublié aussi et très vite….Paris ne pourra pas se substituer au peuple Malgache….et ce peuple, aussi bête qu’il est, ne votera jamais DJ. C’est une certitude, il faut que notre classe politique en prenne conscience et prendre en consequences ses dispositions.

    • 7 décembre 2011 à 19:53 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à diego

      diégo,

      Vous êtes toujours pour l’histoire de DJ,pas de diplôme etc...

      Ce mercredi 07 Décembre 2011,Monsieur Andry Nirina RAJOELINA est Président de la Transition,Chef d’Etat Malgache,si on adhère à la feuille de route signée les 16/17 Septembre 2011.

      Personnellement,je l’admets mais je souhaite qu’il fasse une déclaration "OFFICIELLE" de son salaire.C’est le grain de sable entre NOUS.Point barre !!

      Diégo,

      La visite de Monsieur Andry Nirina RAJOELINA est bénéfique pour notre Pays,il est au premier rang pour savoir si le couple Merkel-Sarkozy va sauver l’Euro ou NON.

      Nous dépendons de cette réussite de la défense de l’EURO.Point barre !!

      A titre d’information sur le plan mondial..

      - "Le déficit de la balance des Etats-Unis a conduit progressivement à l’éclatement du système monétaire".

      "Afin de régler leurs dettes extérieures,tous les Pays à monnaies normales doivent prélever sur leurs réserves officielles d’or ou de devises fortes qui ont été acquis par la vente à l’étranger des biens et de services soustraits à la consommation intérieure.

      pour eux,tous paiement extérieur correspond donc à un prélèvement sur la richesse nationale.

      Mais il n’en est pas de même pour les Etats-Unis qui achètent avec leur propre devise quantité de biens à l’étranger ayant une valeur réelle,car en 1971,en rompant les accords de Brettonwoods par la désindexation du dollar,Washington parvint à empêcher les détenteurs ètrangers de ne pas transformer leurs dollars en or.
      La monnaie américaine,monnaie à talon,a acquis,de ce fait,un cours international forcé.

      Rien n’empêche plus les USA,d’émettre des billets sans contre partie en or,en biens ou en services américains :
      - le dollar n’est plus garanti par l’Etat.

      Depuis 1971,aucune limite ne freine plus les dépenses extérieures du Gouvrnement,et aucun mécanisme n’empêche les Etats-Unis d’exporter leur inflation dans le monde entier"

      En effet,depuis 1973,il est interdit aux Etats-Unis d’emprunter aux banques centrales,lesquelles n’avaient qu’à injecter de la monnaie pour prêter sans intérêt.
      Cela change tout,car un crédit auprès des banques privées alourdit le budget et finit par coûter un prix ehorbitant aux contibuables de tous les autres pays.

      Le creusement du déficit budgétaire commence à peser lourd dès 1980.Le déficit commercial des Etats-Unis doit donc être qualifié de prélèvement impérial sur les autres nations-ce déficit a atteint 480 milliards de dollars en 2006,mais aujourd’hui c’est bien pire (on vient de relever le plafond légal).

      Nous implorons la reconnaissance internationale,avec en toile de fond,l’espérance de déblocage des crédits venant de l’extérieur,mais au moment où le monde se débatte dans des problèmes presque inextricables de dette,de manque de ressources financières,même le FMI est à la recherche de nouveaux capitaux,personne ne nous fera de cadeaux.

      Le remède sera pire que le mal,si l’on tient compte des conditions drastiques que nos partenaires vont nous imposer avant qu’ils débloquent le moindre "dollar",si par miracle,ils vont le faire.

      Il faut reconnaître que notre pays est dans le gouffre -(ce n’est pas la faute de nos gouvernants,c’est notre faute,vouloir vivre au-dessus de nos moyens)-,nos compatriotes méritent-ils ce sort ????

      Toutes les initiatives d’où qu’elles viennent pour proposer des solutions pour atténuer les effets néfastes de cette situation doivent être saluées et encouragées.

      Il ne faut plus prendre la Population en Otage et de ce faitranger dans un tiroir à oubliette tout ce qui est ego personnel et veilleté de réglement de compte.

      Bref,cette visite de travail d’Andry Nirina RAJOELINA,Chef d’Etat Malgache (même si vous ne l’acceptez pas) est arrivé au bon moment.

      Si le couple Merkel-Sarkozy sauve l’euro,Madagascar est sauvé aussi,nous ne serons plus à la merci de la FED.

      En imprimant des dollars ;la FED convertit,à moindre frais du papier sans valeur en dollars et prête ceux-ci aux Etats-Unis ainsi qu’à d’autres Etats et d’autres banques contre reconnaissance de dette....

      Le taux atteignent un niveau souvent particulièrement élevé et occasionnent périodiquement des crises-ce qui est le cas actuellement-et donne l’occasion à la FED d’intervenir ultérieurement comme sauveur.

      Il faut arrêter de dire qu’Andry Nirina RAJOELINA n’a pas de diplôme par conséquence ,ne mérite pas de diriger un Pays,comme Madagascar.

      Diégo,nous sommes le cancer de notre Pays en oubliant cette règle simple :
      "TOUT PAIEMENT EXTERIEUR CORRESPOND A UN PRELEVEMENT SUR LA RICHESSE NATIONALE"

      Autrement dit :"afin de régler les dettes extérieures,tous les pays à monnaies normales doivent prélever sur leurs réserves officielles,d’or ou de devises fortes qui ont été acquis par la vente à l’étranger des biens ou des services soustraits à la consommation"

      Souhaitons un succès à votre visisite de travail,Monsieur la Président de Transition,Chef d’Etat Malgache Andry Nirina RAJOELINA

      Comité de soutien pour le retour,sans condition et dans l’immédiat de Monsieur le Président Marc RAVALOMANANA et Famille.

      VIVE LA COPPERATION FRANCE-MADAGASCAR

      La France est au premier rang des bailleurs de fonds bi-latéraux à Madagascar

      Basile RAMAHEFARISOA
      b.ramahefarisoa@gmail.com

    • 7 décembre 2011 à 20:23 | betoko (#413) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Vous êtes tous invités à l’ambassade de Madagascar à débatre avec Andry Rajoelina demain 08 décembre 2011 à 10 heure précise . Vous pouvez posez toutes les questions que vous voulez , rien ne sera éludé nous a promis le président de la transition . C’’est une occasion en or qu’il vous offre et surtout n’oubliez pas de le dénigrer et de l’insulter en face comme vous avez l’habitude de faire ici .

  • 7 décembre 2011 à 20:07 | RAVELO (#802)

    Bonjour à tous,

    Je suis intéressé par le comité de soutien que monsieur Ramahefarisoa
    Basile évoque .Des théories,des suppositions et que sais-je,il y en avait sur
    ce forum.
    A mon avis,soit on agit,soit on se la ferme !!!
    Alors dites-moi tout Basile,je suis prêt à vous suivre(pour une fois !!)
    Ravelojaona Fidy

  • 7 décembre 2011 à 20:48 | rasoulou (#4222)

    L’application de la Feuille de Route n’est que que du bla-bla, il n’ y a aucune volonté des pro-HAT de le réaliser, le soutien de la France, de l’UE n’est que des fumées, le retour de Ravalomanana ne peut jamais se réaliser vu l’attitude du Général Ravalomanana de la Gendarmerie, et de Christine Razanamahasoa de na jamais laisser rentrer les exilés politiques.
    L’article 20 de la Feuille de Route est irréalisable vu l’entêtement de ces deux personnalités.
    Vu sur Tananews :

    "Avion de Jacob Zuma à Ivato : le Général Richard Ravalomanana sur les lieux
    Publié le Mercredi 7 décembre 2011 à 14:01

    6 véhicules 4X4, 4 camions et des antiaériens mobilisés
    Ce matin aux environs de 11 heures 30, l’avion du président de l’Afrique du Sud Jacob Zuma a atterri à Ivato, provoquant la confusion auprès des autorités. Ayant cru à l’arrivée d’une délégation incluant Marc Ravalomanana, le commandant du CIRGN a mobilisé ses éléments, venus massivement sur les lieux pour une arrestation.
    Problème de communication
    Effectivement, l’appareil en question appartient bien au président sud-africain. Cet avion qui a transporté à son bord deux touristes, accompagnés de quelques-uns de leurs proches devait rejoindre Toamasina après une escale à Ivato. C’est une erreur de communication au sein de l’ACM (Aviation civile de Madagascar) qui est à la source de cette confusion. Le message émanant du chef de l’équipage dudit appareil n’a pas été correctement transmis, ce qui a laissé croire à un atterrissage sans autorisation.
    Ayant reçu l’information sur cet atterrissage, le Général Richard Ravalomanana a déployé un dispositif de sécurité drastique. Cet officier de la gendarmerie a expliqué que le commandement d’Analamanga est constamment en alerte face à toute tentative d’intrusion sur le territoire malgache. En l’espace de 30 minutes, les éléments armés à bord de 6 véhicules 4X4, et de 4 camions ont été postés à l’aéroport et ses alentours. Des camions porte-rockettes antiaériennes ont également pris position. Le Général Richard Ravalomanana qui a coordonné l’opération a expliqué que les éléments à bord des véhicules 4X4 étaient ceux du GSIS. 3 de ces véhicules 4X4 devaient se charger de l’arrestation tandis que les 3 autres devaient sécuriser le périmètre. Les éléments de l’Emmo-Reg à bord des 4 camions quant à eux étaient sur les lieux pour contenir un éventuel débordement de la foule. Dans le cadre de la même opération, l’aéroport d’Arivonimamo a également été bouclé.
    Un message d’avertissement
    Finalement, tout n’a été apparenté qu’à une fausse alerte. Malgré tout, le Général Richard Ravalomanana estime que cet événement avait son utilité étant donné qu’il a permis de prouver la capacité des forces de l’ordre à réagir et à maitriser une éventuelle intrusion ou une invasion étrangère. « Ceci est un message clair à tout le monde. Que vous soyez en Afrique du Sud ou ailleurs, sachez qu’il y a des autorités à Madagascar et qu’il y a des lois en vigueur. Ce n’est pas parce que c’est un avion de Jacob Zuma qu’il peu atterrir n’importe où sur le territoire », a-t-il lancé. Il a ajouté que l’arrestation de Marc Ravalomanana pourrait se faire de la sorte dans le cas où il s’entêterait à rentrer au pays.
    L’appareil en question a été cloué au sol pendant plus près d’une heure, le temps pour la police des frontières d’enquêter les membres de son équipage. Ces derniers ont confirmé qu’ils ont bien communiqué leur plan de vol et ont averti les autorités locales avant d’atterrir. La police des frontières a d’ailleurs affirmé à l’issue de cette enquête que tous les documents concernant cet appareil et ce vol sont en règle. L’avion du président sud-africain a pu reprendre son envol en direction de Toamasina vers 12 heures 30 avec l’équipage et les passagers au complet."

    Comme ces deux personnalités sont les blocages de la Feuille de Route, et de l’avancement de M/CAR vers la légalisation du Pouvoir de Transition, ils devront être démis de leurs fonctions.

  • 7 décembre 2011 à 21:04 | Yet another Rabe (#4812)

    Bonjour,

    Pas d’amitiés, pas d’inimités, pas d’états d’âme, que la logique de ses intérêts bien compris et celle de rapports de force - bref c’est la realpolitik des Etats et des gouvernements.

    En ceci et sur le plan diplomatique, je crois que quel que soit ses gouvernants La France ne se distingue pas des autres pays soucieux de préserver et/ou promouvoir leurs intérêts politiques et économiques.

    Madagascar ne sert juste que de variable d’ajustement politique entre les intérêts de l’Afrique du Sud/SADC/UA et La France/L’UE. Un prété pour un rendu.

    Bien illustré dans cet éditorial de Lalatiana et dans les posts de certains forumistes "réalistes" et non adepte du "tora po".

    J’ai bien apprécié le post de Tojo dans lequel il décrit la notion de "bonne foi".

    Etre de bonne foi, ce n’est ni être naif, ni verser dans l’angélisme du type tout le monde il est beau tout le monde il est gentil, mais se projeter dans la réflexion et l’action sans arrières pensées. Et je crois c’est ce qui manque a beaucoup de ces politiciens poly-tocards malgaches

    Salutations.

    Yar

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS