Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
vendredi 7 août 2020
Antananarivo | 18h54
 

Economie

Loi de Finances Rectificative 2020

La société civile exige la transparence sur la gestion des financements au Covid-19

mardi 12 mai | Mandimbisoa R.

Dans le contexte d’état d’urgence sanitaire et dans le cadre de l’examen prévu du projet de Loi de Finances rectificative au niveau du parlement, des organisations de la société civile montent au créneau. Elles se mobilisent et interpellent les dirigeants sur la nécessité de « renforcer la transparence, la redevabilité et l’implication citoyenne dans la gestion des fonds alloués au Covid-19 et des finances Publiques ».

Dans un communiqué, ces organisations de la société civile rappellent que les contributions des partenaires techniques et financiers pour la lutte contre le coronavirus s’élèveraient au total à 440,7 millions de dollars. « Les citoyens restent dans l’expectative quant à l’utilisation de ces allocations », remarquent-elles. « De même, la part de budget alloué en ressources propres internes par l’Etat dans cette lutte contre la pandémie, leur utilisation et les détails sur les passations de marché restent opaques », ajoutent ces organisations de la société civile.

« La Loi de Finances Rectificative (LFR) 2020, qui devrait être votée pendant la session parlementaire qui a débuté le 6 mai, devrait permettre d’apporter des réponses à ces questions. Nous espérons que des leçons auront été tirées des expériences précédentes et que le Gouvernement, et plus particulièrement le Ministère de l’Economie et des Finances, améliorera le processus budgétaire pour plus de transparence, de redevabilité et une participation citoyenne accrue, particulièrement dans ce contexte d’urgence qui est propice aux dépenses injustifiées, à la corruption sous toutes ses formes, et aux détournements. »

Dans leur communiqué, ces organisations de la société civile indiquent que « la société civile encourage les parlementaires à jouer leur rôle de contre-pouvoir, à réclamer la transparence et la redevabilité de l’Exécutif sur ces différentes questions et à rendre les réponses publiques. La vie de l’Etat et les décisions publiques nous concernent tous. Cette lutte contre la pandémie doit être une opportunité pour renforcer la cohésion entre toutes les parties prenantes, au bénéfice de la population et enfin d’éviter une catastrophe sociale, économique et sanitaire. »

9 commentaires

Vos commentaires

  • 12 mai à 09:29 | Shalom (#2831)

    Certains vont comprendre que transparence veut dire gérer ensemble les fonds alloués par les bailleurs traditionnels.

    • 12 mai à 10:02 | André (#8563) répond à Shalom

      Mon très cher ami
      Encore des sottises... voyons ..un peu de réflexion
      Belle LOUISETTE

  • 12 mai à 10:03 | la mite railleuse (#10900)

    actualité radio Pangolin

    rubrique : les grandes justicières au secours du soldat Macron

    vous vous rappelez, du tandem de sacrées justicières qui s’attaquaient
    aux puissants ?
    Laurence Vichniewski grande redresseuse de torts en tandem avec Eva Joly

    elles s’étaient attaquées à ELF (affaire de corruption estimée à 500 millions $ ) et à Roland Dumas pour une paire de pompes

    Eva Joly est allée pantoufler pendant cinq ans comme conseillère ( en accord vec le gouvernement norvégien* ) d’un ex- président malagasy, homme parmi les plus corrompus d’Afrique (Monsieur 20 % qu’on l’appelait) avant de "se ramasser une branlée" à l’élection présidentielle française où Cohn-Bendit autre grand honnête homme avait voulu la présenter

    sa copine Vichniewski est aussi allée se terrer en se cherchant des points de chute. Elle a trahi tout le monde avant d’atterrir deviner où ? députée chez Macron. Et voilà qu’aujourd’hui elle se livre à des petites manipulations pour essayer d’éviter à la bande du Freluquet du Touquet de rendre des comptes à la justice. Elle l’a d’abord déposé, puis ensuite elle s’est planquée probablement parce que ça faisait désordre

    ce qui est chouette, c’est qu’avec les magistrats français on n’est jamais déçu. Ni surpris de les trouver là où ils sont

    * la Norvège a mis fin à son programme d’aide au développement en faveur de Madagascar et fermée son ambassade sur place, après le coup d’Etat de 2009

    • 12 mai à 17:46 | André (#8563) répond à la mite railleuse

      Les gros soucis dans tout celà ..
      c’est que l’on ne connait pas ... le nombre exact n’y l’estimation du nombre
      de personnes infectées du corona ... 186 ? ..1000 ?
      on a quand même ma sensation ...d’une sous estimation ..et celà sans parti pris ...
      qu’en pensez vous ?
      belle LOUISETTE

    • 12 mai à 19:05 | kartell (#8302) répond à la mite railleuse

      Neuf jours après avoir pris ses fonctions Laurence Vichnievski avait déjà montré ce quoi, elle était capable ....
      ....Le non-lieu de 1992 dans l’affaire Boulin constitue une défaite magistrale du point de vue du fonctionnement des institutions judiciaires. La juge d’instruction Laurence Vichniewski (qui n’était pas encore rompue aux arcanes de l’affaire Elf) clôt un dossier gargantuesque en quelques jours, en se conformant aux réquisitions de non lieu du parquet. En fait, l’arrière plan politique de cette affaire a toujours pollué le dossier judiciaire. Avant même que le Procureur général de la Cour d’appel de Paris, François Faletti, ne refuse la réouverture du dossier (en juin 2010), la garde des Sceaux, Michèle Alliot-Marie, explique que le dossier est clôt, huit jours avant, en marge d’un déplacement à Libourne, la ville de Boulin ! Tout un symbole. ...

  • 12 mai à 12:49 | plus qu’hier et moins que demain (#6149)

    Assalaamo alaikoum

    Les espèces sonnantes et trébuchantes ont réveillé "nos sociétés civiles" : Des médecins après la mort comme d’habitude.
    La LFR ne sera pas votée pour valider le passé (c’est le rôle des lois de règlements) mais pour que l’état puisse s’engager dans le futur suivant l’orthodoxie financière n’est-ce pas ? Quelle confusion de trop ! C’est ce qui arrive quand on n’a pas la tête sur les épaules.

    • 12 mai à 17:29 | Tsisdinika (#3548) répond à plus qu'hier et moins que demain

      La session parlementaire, convoquée pour l’examen de la LFR, est bien l’occasion pour les parlementaires de demander des comptes sur les engagements déjà passés avant d’accorder une rallonge à l’exécutif. C’est le b a ba.

  • 12 mai à 16:25 | dominique (#9242)

    La transparence de QUOI ???? tout est corrompu !! Et cette tisane n’est bonne que pour QUOI ??? remplir les poches des dirigeants ; c’est du couru d’avance ... demandez l’efficacité a ceux qui sont morts en Afrique en la prenant a haute dose ?? mort du foie et intestins bousillés ....

  • 14 mai à 17:20 | la mite railleuse (#10900)

    radio Pangolin : à 1758 km de Andoany

    supplique

    c’est bel et bon de s’afficher généreux, mais il me semble qu’avant de vouloir aider l’Afrique et Madagascar, si la puissance publique pouvait déjà avoir quelques masques en moins de 6 mois pour ses propres concitoyens et des soignants non contraints de se protéger avec des sacs poubelles, cela la distinguerait vaguement d’un pays du tiers- monde

    à vrai dire, c’est la France que la communauté internationale devrait aider, depuis que ce pays a été livré par des amateurs malfaisants à la découpe et à la prédation d’une République Bananière

    prenez soin de vous et bonne vie

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS