Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
samedi 31 octobre 2020
Antananarivo | 06h26
 

Economie

Economie

La Banque centrale met en place une réserve nationale de l’or

mercredi 23 septembre | Mandimbisoa R.

La Banque centrale de Madagascar (BFM) veut mettre en place une réserve nationale d’or dans le but « d’améliorer les recettes en devises issues des exportations sur la balance de paiement ». Pour ce faire, elle a lancé un appel à manifestation d’intérêt à l’endroit des partenaires professionnels privés, des exploitants à substance aurifère et des comptoirs commerciaux agrées de l’or. Ils sont appelés à « vendre tout ou une partie de leur or collecté ou extrait » sur le sol malgache.

La BFM précise que cet appel s’adresse aux « Comptoirs commerciaux agrées de l’or » et « aux titulaires de permis miniers d’exploitation et des permis réservés aux petits exploitants » malgaches ayant rempli certaines conditions. C’est le cas, entre autres, du remplissage des obligations administratives, fiscales et parafiscales notamment le paiement des ristournes des collectivités locales, les obligations vis-à-vis des services miniers, douaniers et fiscaux ou encore, la possession d’u agréement de comptoir commercial d’or en cours de validité, l’exercice des activités d’achat, de revente et d’exportation d’or d’une manière formelle.

La BFM estime que Madagascar dispose d’une forte potentialité en or. La commercialisation et l’exportation ont pendant longtemps fait vivre plusieurs catégories d’acteurs, qu’ils soient nationaux ou étrangers, allant des petits exploitants locaux aux grands commerçants à l’échelle internationale », explique-t-elle dans l’exposé du contexte de cet appel à manifestation d’intérêt qui sera clôturée le 8 octobre prochain.

« L’or constitue un levier de développement des collectivités mais aussi, étant une valeur de refuge par excellence, placée au premier rang des éléments des réserves de change des banques centrales, garantissant la consolidation de la santé économique et la stabilité monétaire du pays », explique la Banque centrale de Madagascar. C’est dans cette optique qu’elle a alors signé en janvier 2020 un protocole d’accord avec le ministère des Mines et des ressources stratégiques afin de pouvoir « investir dans l’achat de l’or produit localement », à travers des différentes formes de partenariats « ciblés, fidélisés et à long terme » avec des entités professionnelles privées, formelles dans la commercialisation et de l’exportation de l’or à Madagascar.

54 commentaires

Vos commentaires

  • 23 septembre à 10:16 | Isandra (#7070)

    L’IEM se met en place et se réalise progressivement, malgré la crise sanitaire laquelle aura de grand impact su l"économie mondiale, et en particulier, sur notre économie, et les réalisations de certains grands projets(ce n’est que partie remise).

    Nous n’avons pas besoin de coloniser qui que ce soit pour notre réserve d’or comme certains pays, nous avons plein dans nos sous sols, mais, ce sont encore mal exploités, pour que la population puisse en profiter.

    • 23 septembre à 10:26 | RAVELO (#802) répond à Isandra

      "pour que la population puisse en profiter" mdr !
      Je dirai plutôt pour que votre GOUROU bac-7 puisse en profiter !!
      En plus,qui ignore que l’or à mada est à 80% entre les mains des KARANA ?
      et vous croyez qu’ils accepteront ?
      vavanareo ihany ity : hena an-tanan-tsaka ka tsy avotsotra intsony ;koa andraso eo paoly.
      Mialà teo ihany no fanafody fa aza mirediredy,sa miandry ny daka-v..ody vao
      hikoropaka.

    • 23 septembre à 10:31 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Ravelo,

      Parce que lui aussi, il a une avion Force one qui peut transporter n’importe quoi sans passer le contrôle de douane ?

    • 23 septembre à 10:37 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Ravelo,

      "En plus,qui ignore que l’or à mada est à 80% entre les mains des KARANA ?
      et vous croyez qu’ils accepteront ?"

      C’est depuis quand cette situation ?

      Ravalo, le promoteur des affaires des étrangers(Karana, Sinoa, Vazahas), il épargnait les sociétés de ces gens, par contre, il se montrait très impitoyable face aux grandes entreprises appartenant aux Malagasy.

      Ne vous étonnez plus si les étrangers dominent actuellement notre économie.

    • 23 septembre à 10:45 | vatomena (#8391) répond à Isandra

      L’uranium ,le cobalt ,le chrome ,le pétrole sont dans notre sous sol depuis l’aube des siècles.Et nos lointains ancetres n’en savaient rien.C’est l’étranger qui a mis ces trésors à jour .On ne peut lui contester sont droit d’inventeur .Il a un usage pour ces trésors de la terre car il a des industries à nourrir .Pas nous . Ce n’est pas lui qui dépend de nous , ;c’est nous qui dépendons de lui..Il exploite ou il n’exploite pas . Il achète ou il n’achète pas .C’est suivant son interet ou son bon plaisir .

    • 23 septembre à 14:11 | RAVELO (#802) répond à Isandra

      ISANDRA,
      vous ignorez que beaucoup de notre or est à DUBAI ou vous fermez les yeux quand il s’agit de VOS pourvoyeurs de fond KARANA ? et bien sûr c’est à cause de RAVALOMANANA !
      Mais qu’attendez-vous pour le mettre en prison bande de nullards ?avec tous les pouvoirs dont vous disposez : police,armée(c’est vrai avec des généraux kapisily !!)la HCC, les mpilelaka comme vous entre autres,et j’en passe et des meilleurs !!
      Dégagez de là et laissez la place aux pro,Madagascar n’est pas une discothèque.

    • 23 septembre à 14:20 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Ravelo,

      Intéressant !

      Définissez moi le pro et où était- il en 2018 et est il maintenant ?

    • 23 septembre à 17:19 | RAVELO (#802) répond à Isandra

      ISANDRA ?
      hay ve ka ingahy RAVALOMANANA no "pro" aminareo ? tsy nilaza velively aho hoe
      pro ilay io(na dia mazava hoazy fa mahavoa noho i BAC-7 aza izy) fa izy endrikendrehanareo foana amin’izao sy izao kanefa iny izy,mandehandeha etsy sy eroa(valin’ny fanontanianao hoe aiza izy izao). Raha ny fialonanareo azy fotsiny tsy ampihontsona azy fa ataovy ao anaty ati-dohanareo izany(raha fantatry ny foza izany ati-doha izany (ny anareo mantsy toa mifangaro amin’ ny maimbo)
      Tsotra ange ny vahaolana e ! mialà teo re fa tsy mahavita azy e.
      Sa mbola tsy feno tsara ny paosy ?

    • 23 septembre à 17:35 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Ravelo,

      Fa inona ny anareo no mamaky. Aiza aho no miteny hoe Ravalo pro. Pro-amin’ny fitsoahana hetra sy ny haba ekena, fa ny ankoatr’izay tsy hitako.

      Mahay nohon’ny Rajoelina ? Raha ny vola amina miliards $ nampiasainy tamin’ny 2002-2008 izay ve no Rajoelina no nampiasa azy, tsy efa niakatra ho farafaharatsiny 1.000 $ ny PIB/par habitant.

  • 23 septembre à 10:21 | betoko (#413)

    Ceci était déjà dans le programme de l’IEM d’Andry Rajoelina pendant sa campagne électorale . Je me souviens que Hery Rajaonarimampianina avait libéré l’exportation de l’or et cela avait provoqué une colère dans milieu économique jusqu’au bailleurs , pourtant Hery Rajaonarimampianina possède une connaissance en économie bac +5 .

  • 23 septembre à 10:36 | arsonist (#10169)

    (i) Why does this billionaire American politician dare to attack the icon of the struggle against apartheid ?

    https://www.voanews.com/africa/south-africans-bristle-over-alleged-trump-comments-mandela

    (ii) South African music is responding to this American politician.
    Let’s discover the world hit of this year 2020 .
    Incredible ! Through all the world people dance with this music on .

    https://www.youtube.com/watch?v=fCZVL_8D048
    https://www.youtube.com/watch?v=1zl3f6zwc-M
    https://www.youtube.com/watch?v=jgWI5srS_GE
    https://www.youtube.com/watch?v=BNE6f8NB7rM&list=TLPQMjMwOTIwMjDBjBHj2pTbRQ&index=1
    https://www.youtube.com/watch?v=fCazCASIVqo

  • 23 septembre à 10:43 | Isandra (#7070)

    HS.

    Un Pyromane a publiquement déclaré ici que celui qui a envoyé des gens pour mettre le feu aux université. Peut- être, lui, il a plaisanté, mais nous le prenons au sérieux, aucune piste ne doit être négligée.

    Parce que ce qu’on avait soupçonné, commence à se confirmer :

    "Les responsables au niveau de l’université de Toamasina sont en alerte. Un projet d’incendie visant cet établissement public serait en préparation. Ce projet ne serait pas étranger aux incendies qui ont déjà touché l’université de Toliara et celle d’Antananarivo ces derniers temps. Les premiers éléments d’enquête ont permis aux enquêteurs d’accréditer l’hypothèse d’incendies d’origine criminelle d’une part, et d’incendies reliés entre eux d’autre part. Les incendies partent de maisons qui ne présentent de prime abord aucun souci apparent. Aucun court-circuit ni départ de feu n’auraient par ailleurs été décelés au cours des enquêtes menées par les limiers de la Gendarmerie. L’usage de produits hautement inflammables par les pyromanes présumés serait une hypothèse non exclue. En effet, il aurait été remarqué que le feu ne se propageait pas de manière continue. Les logements touchés auraient ainsi pris feu quasiment tous en même temps.
    Outre la similitude entre les incendies, qui ont permis aux enquêteurs d’établir un lien entre les incendies, une autre information est venue corroborer cette hypothèse. Le nom d’un conseiller d’un ex-Président de la République, dont nous tairons pour l’heure le nom, a en effet été cité dans le cadre de cette affaire comme étant un des commanditaires. Il aurait apparemment participé à une réunion secrète au cours de laquelle un projet de déstabilisation a été discuté. Ce projet débuterait au niveau de trois universités à savoir Antananarivo, Toliara et Toamasina. Ce ne serait pas une coïncidence si les deux universités premièrement citées ont été justement frappées par des incendies. L’université de Toamasina pourrait donc être la troisième cible de ce funeste projet. Pour rappel, un incendie a ravagé le campus universitaire d’Antananarivo en fin de week-end dernier. Un bloc entier de « préfa », ces logements préfabriqués de la cité d’Ankatso II, est parti en cendres. Selon une information communiquée par le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, le feu aurait commencé vers 23h30. Une dizaine de jours plus tôt, une centaine de cases de la cité du campus de l’université de Maninday à Toliara ont subi le même sort. Notons que la majorité des locataires des lieux ont rejoint leur Région d’origine pour cause de confinement et ont donc été absents des lieux lors du drame."

    • 23 septembre à 10:50 | vatomena (#8391) répond à Isandra

      Ainsi donc le matériel électrique chinois ne serait plus en cause ! Nouvelle rassurante pour ceux qui achètent chinois....

    • 23 septembre à 10:58 | lé kopé (#10607) répond à Isandra

      Isandra I , II ou III ?ou la Vérité.com ???

  • 23 septembre à 10:49 | Vohitra (#7654)

    Inona moa no zava mitranga any amin’ity Firenena iray any Gondwana ity ?

    1. Tsy misy ny mangarahara eo amin’ny raharaham-panjakana sy fitantanambola

    2. Firenena tsy tandalàna sy misy manampahefana manitsaka lalampanorenana

    3. Mifangaro sy mifanitsaka ny andraikitr’ireo andrimpanjakana rehetra misy, noho izany tsy mifandanja ny fahefana ary tsy misy ny rafitra mpanara-maso

    4. Firenena izay tena hanjakan’ny kolikoly sy ny fanararaotam-pahefana tokoa

    5. Fanjakana foibe misy mpanjaka manjaka tokana, sady tsy refesimandidy ary tsy mahazaka tsikera sy fanoherana no misy

    Fitaovampiadiana mahery vaika mahafaty aza vitan’ny sasany no mampiditra azy antsokosoko, ao anaty tsy fanarahan-dalàna tanteraka, koa iza no mbola hanana finoana ka hieritreritra fa tsy hivoaka antsokosoko indray toa ny mahazatra hatrizay koa izay ho harena voangona sy novidiana eo ?

    Ary iza moa no tsy mahafantatra fa vanimpotoana teny nampiroborobo ny fanondranana antsokosoko ny volamena tao Gondwana ny tetezamita tamin’ny 2009-2013 ?

    Raha efa zatra ny faingan-tànana tokoa ve, ahoana no hinoana fa efa niova ?

    • 23 septembre à 11:22 | lé kopé (#10607) répond à Vohitra

      Vohitra ,
      Comme vous l’avez mentionné , le trafic de Bois de rose (reportage d’Alexander Von Bismarck, et Augustin Savory) ,et de nos richesses minières (or ,saphir...) battait son plein durant la période de transition . Etes vous persuadé que les bénéficiaires de cette manne financière vont tuer la poule aux œufs d’or ? De toutes façon , leurs complices Karana (Indiens...) ne se laisseront pas faire ,quitte à faire la politique de la terre brûlée .Quand on fait un "pacte" avec le diable , il faut s’attendre aux suppôts de Satan .

    • 23 septembre à 11:29 | Isandra (#7070) répond à Vohitra

      Vohitra,

      O ry Ingahindriana, mba ovay indray ny disque, fa efa manomboka ho kiaka be.

      Ny eo ihany no miverina, manomboka mitaraina ny manodidina, sao dia hitongavan’ny CUA ao.

  • 23 septembre à 11:24 | betoko (#413)

    Lé kop é
    Je persite et signe tout matériel electric de fabrication chinoise est à prescrire , raison pour la quelle on n’en trouve pas en Europe

    • 23 septembre à 12:46 | arsonist (#10169) répond à betoko

      << 23 septembre à 11:24 | betoko (#413)
      << Je persite et signe tout matériel electric de fabrication chinoise est à prescrire , raison pour la quelle on n’en trouve pas en Europe

      Réponse :
      En Europe et même quand je suis à Shangaï moi , arsonist , je n’utilise que du "matériel electric de fabrication chinoise" [Sic] .
      Le foza mâle jomaka ambatomanga dadanaivo-betoko vient d’expliquer clairement et de façon indiscutable
      pourquoi mon logement en Europe et à Shangaï
      sont tous les deux incendiés tous-les-jours-tous-les-jours .

      Ce foza mâle jomaka ambatomanga dadanaivo-betoko est un génie , on vous le dit .

    • 23 septembre à 13:14 | betoko (#413) répond à betoko

      A proscrire pas à prescrire

    • 23 septembre à 13:20 | lé kopé (#10607) répond à betoko

      Je n’ai jamais parlé de matériel électrique !!! Alzheimer ,quand tu nous guettes , mais c’est plutôt la marque de fabrique des thuriféraires de ce régime , qui répond à tort et à travers ...L’IEM est en marche , mais vous n’avez pas compté sur les Habitants de Fianar ,qui se plaignent du manque d’eau et du délestage depuis des mois . Et ce n’est pas que la population de cette région , mais de toute l’île . A côté de ces pénuries , il y a tout simplement le manque de moyens de subsistance .Les files interminables pour profiter d’un sac... ou d’une moitié d’un sac de riz , en fonction des endroits le prouvent . Les mécontents , car n’ayant pas pu bénéficier de cette manne ,se bousculent au portillon . Rien qu’une petite étincelle pourrait mettre le feu aux poudres . Patience !!!

    • 23 septembre à 13:25 | arsonist (#10169) répond à betoko

      Il est marrant ce foza mâle jomaka ambatomanga dadanaivo-betoko !
      Il prescrit une chose .
      Puis deux secondes après , il proscrit la chose .
      Toujours indécis , le keum !

      << 23 septembre à 11:24 | betoko (#413)
      << Je persite et signe tout matériel electric de fabrication chinoise est à prescrire

      << 23 septembre à 13:14 | betoko (#413) répond à betoko ^
      << A proscrire ...

      Remarque :
      Qu’est-ce qu’on rigole sur ce forum !

  • 23 septembre à 11:42 | I MATORIANDRO (#6033)

    TSY MAHALALA MENATRA IO O hoy ireo ankizy mpihirahira amoron-dàlana.

    - Nahazo fanjakana ireo mpandoro
    - Nahazo fanjakana ny mpandrava ;
    - Nahazo fanjakana ny mpanagaro-dapa
    - nahazo fanajakana ny mpangarom-bilany
    - Nahazo fanajakana ny mpanagaro-paosy
    - nahazo fanajakana ny mpanagarom-body
    - Nahazo fanjakana ny ....

    Ireo manapahaizana vendrana baikon’reo tsy ampy atidoha ;
    - Fahoanifahoany
    - Kitoatoa maharikoriko isan’andro vaky mihiratra.

    Ho ela velona ny fikambanan’jiolahy ;

    Samia velonaina.

  • 23 septembre à 11:46 | kartell (#8302)

    La Gazette de la Grande île s’agace, ce matin ..

    Projets de construction divers : arrêter les premières pierres et inaugurer les réalisations

    Une manie de ce régime est de faire de la communication événementielle sur tout et n’importe quoi. Toutes ces poses de première pierre avec maquette, des délais bien définis, des noms et titres apposés sur du plexiglas ou du marbre, un déplacement des autorités pour voir le Président de la République ou son épouse toucher à une truelle de maçon et applaudir pour faire du bruit. On ne peut qu’être heureux de ces réalisations, de ces bâtiments construits avec notre argent ou avec ce que nos enfants et petits- enfants devront encore rembourser, même si de manière générale, tous les dirigeants successifs aiment dire que ce sont eux qui l’ont fait, en oubliant volontairement que c’est avec l’argent des contribuables que ces constructions ont pu être réalisées.
    On ne peut qu’être heureux de voir des bâtiments publics aux normes, un nouvel aéroport flambant neuf, des routes dignes de ce nom, des usines sorties de terre… mais on peut en avoir aussi notre dose de ces poses de première pierre et les dépenses y afférentes et qui ne sont même pas suivies de travaux et/ou dont les délais ne sont pas respectés. Le régime tait volontairement l’usine de production d’éthanol censé être opérationnel en décembre 2019 par exemple, or la première dame elle-même l’avait annoncé en direct en 2018 et était venue poser la première pierre truelle à la main en mars 2019. Difficile pour elle de revenir à Ambilobe avant que l’usine ne soit construite, car elle y est déjà taxée de “balawass”. Ce n’est qu’un exemple parmi tant d’autres.
    L’idéal serait de mettre simplement les panneaux indicatifs avec délai d’exécution sans prétention, sans bling bling, sans tapage et venir inaugurer une fois que c’est fait, venir inaugurer ces infrarouges faits avec l’argent des contribuables. Et comme c’est fait avec l’argent des contribuables, il serait bon de cesser ces couleurs qui inondent nos yeux : avant du bleu pétrole, aujourd’hui, de l’orange. Les gens ne sont pas dupes, ces bâtiments inaugurés n’ont pas été construits avec l’argent personnel du président, de son épouse, des ministres, mais avec l’argent public, du public, de l’argent à rembourser, la moindre des choses est de laisser ces choses la plus neutre possible… mais cela est difficile depuis quelques années, cela fait partie des mauvaises habitudes dont les dirigeants successifs n’arrivent pas à se défaire. Un tel l’a fait, il a été méchamment critiqué à l’époque, mais son successeur fait exactement la même chose que son prédécesseur.
    Aujourd’hui, après avoir eu du bleu partout, on sera inondé de couleur orange partout… vivement un dirigeant qui aime les couleurs sobres et neutres… On retrouvera un semblant de normalité !
    D.R

    • 23 septembre à 12:42 | Isandra (#7070) répond à kartell

      Kartell,

      En fait, ce sont les réalisations qui agacent certains.

      On ne comprend plus, quand on fait les choses en catimini, ils réclament la transparence, là le régime joue la transparence à leur façon. Ca agace.

      Conclusion, quoi que vous fassiez, il y a toujours de non contents.

    • 23 septembre à 13:15 | vatomena (#8391) répond à kartell

      A ce train ,les marchands de première pierre vont faire fortune !

  • 23 septembre à 11:51 | betoko (#413)

    Lé ko pé
    Pour quoi vous insistez que c’était la transition que le trafic de bois de rose avait pris de l’ampleur et pourtant lors de leur face à face Andry Rajoelina à enfoncé le clou devant Marc Ravalomanana que c’était son régime qu’il y avait le plus de trafic de bois de rose et que le reportage de Bismark c’était du temps de Marc Ravalomanana

    • 23 septembre à 16:15 | lé kopé (#10607) répond à betoko

      Betoko ,
      Cela tombe bien car le groupe Médiapart ,dans sa remise à jour du 23 Septembre 2020 (aujourd’hui même ) ,excusez du peu , affirme qu’en 2010 , un organisme de Défense de la faune, et de la flore ,reconnu mondialement (Mongabay) , dénonce que les décideurs de la Grande île , durant la transition, n’étaient pas insensibles à l’appât du gain ,grâce à ce trafic juteux . Le reportage diffusé par "Gobal Witness " et "l’Environmental Invesigation Agency" (EIA") ,montre que les Chinois qui commercent dans le bois de rose ,sont en relation directe avec le Big Boss Malagasy du moment .Liu Hongyu , le plus grand importateur de Chine dans ce secteur affirme devant la caméra , que le chef de l’Etat du Pays vendeur avoue que cette démarche lui sert à payer les fonctionnaires (d’où vient l’information ), vu que les bailleurs de fonds lui ont coupé les vivres , pour cause de coup d’Etat . D’ailleurs 109 Personnalités ont été sanctionnées par la communauté Internationale , à ce sujet . Au prix de 45 mille dollars le container , cela a rapporté gros , et le bénéfice n’est pas allé qu’aux agents de l’Etat ...Autres informations , un lit fait avec ce bois précieux ,pouvait coûter de 650 mille dollars à un million de cette monnaie .
      Pour votre gouverne , Mr Betoko , je vous apporte les références pour vous éclaircir l’esprit . Mais je sais d’avance ,que malgré toutes ces visibilités , vous allez vous accrocher à votre conviction profonde . Malheureusement , on ne peut pas faire boire un âne qui n’a pas soif .

  • 23 septembre à 12:25 | Besorongola (#10635)

    POURQUOI L’OR EST SI INTÉRESSANT DEPUIS TOUJOURS ?
    L’or est une valeur refuge sûre en cas de crise et son prix ne cesse de grimper au fil du temps. La Chine est le 6 ème pays qui possède la plus grande reserve d’or mais le Chinois ne déclare pas la réalité de ses réserves d’or.
    Sachez que la Chine est le premier pays acheteur de l’or malgache.
    Les Chinois sont même venus directement à Madagascar pour exploiter l’or malgache du côté de Betsaka et Soamahamanina....

    LA BANQUE POPULAIRE DE CHINE ACCENTUE SES RÉSERVES D’OR !
    Depuis la crise financière mondiale de 2008, la Chine ne cesse d’accumuler de l’Or à un rythme effréné. En effet, pour le 4ème mois consécutif, la Chine augmente ses réserves d’Or de 360 000 Onces d’Or.

    UNE ACCUMULATION D’OR DANS LES COFFRES DE LA CHINE
    La Chine investissait déjà massivement dans l’Or l’année 2018 . Elle maintient cette tendance en 2019.

    Avec ce nouvel achat, on peut se demander si la Banque Populaire de Chine a le souhait de devenir le premier détenteur d’Or au Monde ?

    Aujourd’hui, le pays possède la 6ème plus grande réserve d’Or, juste derrière la Russie, en 2018 elle a acheté 274 tonnes d’Or. Si la Chine maintient son rythme d’achat d’Or chaque mois, elle atteindra son but.

    Mais il se peut que son but soit déjà atteint. En effet, personne ne connaît aujourd’hui avec précision les quantités d’or détenues par Pékin ! Selon Ross Norman, PDG du courtier Sharps Pixley, les réserves d’Or de la Chine peuvent être largement supérieures à ce qui est officiellement déclaré ! Le pays s’était déjà tu pendant plusieurs années jusqu’à révéler en 2015 une hausse de ses réserves de 57%.

    Certains spécialistes pensent que la Chine ne révèle pas la véritable teneur de son stock afin de ne pas alarmer les Etats Unis qui le prendrait comme une attaque surtout pendant cette guerre commerciale.

    MGA = ARIARY MALAGASY.
    1 once (31.1 grammes)
    MGA 7,360,731.47
    1 kilogramme
    MGA 236,653,012.05
    1 gramme
    MGA 236,653.01

    Le cours de l’or affiché ci-dessus est actualisé toutes les minutes basé sur la parité USD /MGA.

    Les données sont récupérées en continu 24h/24, 5j/7 sur les principales places de marchés (LBMA, NYMEX, GLOBEX, HONG KONG).

    Le cours « spot » est le prix de référence d’une once « troy » l’unité de mesure officielle sur le marché professionnel pour les opération au comptant. Une once troy représente 31,1 grammes.

    Avec OR.FR vous achetez et vendez sur la base du cours spot en Euros, US Dollar, Franc Suisse ou Livre anglaise.

  • 23 septembre à 12:27 | plus qu’hier et moins que demain (#6149)

    Assalaamo alaikoum

    C’est une bonne initiative même si le timing avec l’ouverture des vols vers l’étranger et nos frontières passoires constituent un grand handicap pour sa réalisation : Mieux vaut tard que jamais tout en renforçant les contrôles aux frontières si l’on veut obtenir de bon résultat.

    Notre ami Jipo et son mariage pour tous sont en avance par rapport à la religion Islamique n’est-ce pas ?

  • 23 septembre à 12:35 | arsonist (#10169)

    (i) << 23 septembre à 10:43 | Isandra (#7070)
    << Un Pyromane a publiquement déclaré ici que celui qui a envoyé des gens pour mettre le feu aux université [Sic] .

    Réponse :
    Exact ! Cette besileo foza femelle isandra a raison .
    C’est moi , arsonist , qui ai envoyé et même ai mis le feu récemment aux logements des étudiants gasy de Toliara d’abord , puis à la résidence d’étudiants d’Antananarivo dix jours plus tard .

    (ii) << Peut- être, lui, il a plaisanté, mais nous le prenons au sérieux, aucune piste ne doit être négligée.
    << Parce que ce qu’on avait soupçonné, commence à se confirmer

    Réponse :
    Ah ! Non ! Cette fois-ci la besileo foza femelle isandra a tort .
    Ai-je l’air de plaisanter , moi ?

    (iii) << "Les responsables au niveau de l’université de Toamasina sont en alerte.
    << Un projet d’incendie visant cet établissement public serait en préparation.
    << Ce projet ne serait pas étranger aux incendies qui ont déjà touché l’université de Toliara et celle d’Antananarivo ces derniers temps.

    Réponse :
    Mince ! Y aurait-il une fuite quelque part concernant mon idée d’hypothèse de début d’inspiration de concevoir un pré-projet d’incendier l’université de Toamasina ?

    (iv) << Les premiers éléments d’enquête ont permis aux enquêteurs d’accréditer l’hypothèse d’incendies d’origine criminelle d’une part, et d’incendies reliés entre eux d’autre part.

    Réponse :
    Ah , oui , ça y est !
    La besileo foza femelle isandra nous informe clairement donc qu’il y a bien fuite de "mon idée d’hypothèse de début d’inspiration de concevoir un pré-projet d’incendier l’université de Toamasina" .
    Puisque cette besileo foza femelle fait elle-même mention de "premiers éléments" qui "accréditent" "l’hypothèse".

    Remarquez :
    Cette besileo foza femelle isandra ainsi que tous les autres foza ont bien raison de nous craindre .
    C’est qu’on ne plaisante pas , nous , hein !
    Nous (dont moi , arsonist donc) sommes des ennemis mortels des foza . Redondance , quoi !

    • 23 septembre à 12:55 | Isandra (#7070) répond à arsonist

      Masin-joany,

      Bien reçu, vos messages :

      - Vous avez publié ici, comment fabriquer le cocktail molotov,
      - Vous vous prétendez le commanditaire de ces actes criminels : incendies des universités,...

      PS : Les forces de l’ordre sont très patientes, mais, un moment imprévu, elles accueilleront le fruit mur.

    • 23 septembre à 13:19 | arsonist (#10169) répond à arsonist

      Bof ! Je suis "un fruit toujours vert" !

  • 23 septembre à 12:43 | Besorongola (#10635)

    RAFOTSY DEDAKA I ! L’IEM N’EST PAS LE PREMIER À S’OCCUPER DE L’OR MALGACHE !
    Isandra.
    Nous sommes en 2015, Madagascar créera son premier comptoir de l’or avant la fin de l’année à Betsiaka, un petit village dans le nord-est du pays, a révélé un haut fonctionnaire du gouvernement à Xinhua vendredi lors d’une interview exclusive.

    "L’ouverture du comptoir de l’or responsabilise les exploitants, les acheteurs, et les commerçants d’or et de permettre ainsi de faire entrer de l’argent dans le budget de l’Etat", a déclaré Andrianirina Ratsarazaka Ratsimandresy, directeur de cabinet du ministère auprès de la présidence en charge des mines et du pétrole à Madagascar.

    "Tous les exploitants de l’or à Madagascar sont encore informels, et ne complètent pas toutes les conditions pour être formel", a-t-il déclaré sur la recrudescence des ruées de l’or sur les sites aurifères du pays comme Betsiaka (dans la partie nord-est), Mananjary (dans le sud-est) et Maevatanana (dans le nord-ouest de Madagascar).

    "Le nombre des orpailleurs n’a cessé d’augmenter depuis le début des années 90 sur le gisement d’or de Betsiaka", a-t-il précisé.

    "Dans la localité de Betsiaka, certains orpailleurs affirment extraire 30 kg d’or en un mois, d’autres 5 ou 10 kg par semaine", a-t-il remarqué, reconnaissant toutefois que "le site de Betsiaka regorge énormément des réserves d’or où les ruées ont existé depuis les années 70".

    "A Madagascar, on compte environ 50.000 orpailleurs dont 10 à 12.000 sur le gisement de Betsiaka", a-t-il indiqué, revenant de la dernière descente sur cette localité d’une vingtaine de km2 environ.

    "Toutefois, faire entrer dans le cadre du formel des milliers d’orpailleurs n’est seulement pas nouveau mais reste un grand défi, puisque les Malgaches sont réellement attirés par les sites aurifères", a-t-il souligné.

    Interrogé sur la production et l’exportation aurifère, "à cause de la règne de l’informel, les fausses déclarations comme les exportations illicites ne nous permettent pas de tabler sur les réelles statistiques de quantité d’or provenant du pays", s’est déploré Andrianirina Ratsarazaka Ratsimandresy.

    "Un comité de coordination et de contrôle a été sur place la semaine dernière pour mener des enquêtes sur les orpailleurs malgaches sur le site à forte potentialité de Betsiaka, qui appartient à la société d’Etat Kraoma, et leur a délivré les cartes provisoires d’orpailleurs", a-t-il révélé à Xinhua.

    "L’objectif est de collecter toutes les informations sur les orpailleurs et de contrôler leur activité jusqu’à ce que l’Agence nationale de l’or (ANOR) leur attribue les cartes définitives d’orpailleurs", a mis au clair Ratsarazaka Ratsimandresy.

    "La Kraoma société appartenant en totalité à l’Etat malgache entend concrétiser la mise en place du comptoir de l’or dans la localité de Betsiaka afin de remédier aux problèmes autour de l’exploitation de l’or à Madagascar et de lutter contre l’informel", a expliqué Mr Ratsarazaka Ratsimandresy.

    Entre 2012 et 2013, 600 kg d’or d’une valeur de 18 millions de dollars ont été illégalement exportés de Madagascar selon la conférence des nations unies sur le commerce et le développement, si l’administration seulement malgache n’a recensé que 150 kg.

    À Madagascar, en 2015, le gramme de l’or était vendu entre 80.000 à 100.000 ariary (un dollar équivaut à 3.260 ariary à l’époque et de 3912 ariary ce maton sous Rajoelina ) auprès des orpailleurs si l’once d’or coûtait environ 1.200 dollars sur le marché international.
    Source Madaplus actualisée.

    • 23 septembre à 13:41 | Vohitra (#7654) répond à Besorongola

      Tiens, tiens, tiens...j’espère me tromper...

      Le nom me rappelle quelqu’un de manière étrange...ah bon, il était dans la filière or alors en 2015 ? Et oui, à cette époque, le fils et le frère étaient activement influent dans le secteur...

      Est-ce une ressemblance mais, j’espère me tromper disais-je, car il se trouve que le monsieur est actuellement le Dir Cab de JER à la très très haute...Cour...cette cour qui baigne en pleine politique politicienne actuellement…

    • 23 septembre à 13:44 | Isandra (#7070) répond à Besorongola

      Besorongola,

      Vous avez tout à fait raison :

      On sait que la question d’or était l’une des occupations favorites(l’autre le fringue de Voangy,...) de la famille Rajaonarimampianina, quand il était au pouvoir, sinon, l’affaire d’Anjozorobe n’aurait jamais existé.

      http://www.demokrasia.net/madagascar-informations-politiques/a-la-une/5613-anjozorobe-carriere-une-minable-histoire-de-pressions-et-dabus-de-pouvoir.html

    • 23 septembre à 13:46 | Besorongola (#10635) répond à Besorongola

      COMMENT ÉTAIT AMPLIFIÉ LE PHENOME D’APPAUVRISSRMENT DE L’ÉTAT MALGACHE ET LA RECRUDESCENCE DES NOUVEAUX RICHES ?

      Entre 2012 et 2013, 600 kg d’or d’une valeur de 18 millions de dollars ont été illégalement exportés de Madagascar selon la conférence des nations unies sur le commerce et le développement, si l’administration seulement malgache n’a recensé que 150 kg.
      Cela n’étonne pas car tout était illegal à cette période et en premier le pouvoir en place. Le pays était sous embargo et tous les moyens possibles étaient utilisés pour trouver des devises.

    • 23 septembre à 13:55 | Isandra (#7070) répond à Besorongola

      Besorongola,

      2012-2013 : après la mise en place de la FDR, où le Chef de la transition Rajoelina n’avait pas le plein pouvoir et de la compétence de contrôler les administrations, et qu’un ministre de finance avait la main sur la circulation de l’argent.

    • 23 septembre à 14:28 | Vohitra (#7654) répond à Besorongola

      Cette enivree n est jamais a court d idioties...

      Comment n arrive-t-elle plus a se rappeler en memoire que tous les marches publics et decaissements de montant superieur ou egal a 200 millions d Ariary devaient recevoir l approbation personnelle, a titre de pouvoir discretionnaire, d une seule personne entre 2009 et 2013, et que cette personne n etait pas du tout le ministre des finances ?

      Cette enivree et devergondee n est qu un coprophage qui ne pense qu a s abreuver et partager de mensonges partout...

    • 23 septembre à 15:27 | Isandra (#7070) répond à Besorongola

      Vohitra,

      FDR :

      Article 4 : Premier Ministre de consensus qui va diriger un Gouvernement de Transition d’Union Nationale ;

      Article 8 : Le Gouvernement de Transition sera chargé de l’administration des affaires courantes du pays(dont le contrôle des exportations et l’exploitation de nos richesses,...)(...)

      Par ex : JOB a pu bloquer la nomination d’un ministre de l’environnement, même si Rajoelina voulait en nommer.

    • 23 septembre à 16:17 | Vohitra (#7654) répond à Besorongola

      Elle est tellement fofolle cette enivree, vraiment, je n ai jamais pu lire autant d insanites de la part d un seul individu...

      Je parle d utilisation des finances publiques par voie de passation de marche et autorisation de paiement...par la HAT...et oui, tout montant superieur a 200 millions d Ariary passait par le secretariat general dirige par Mr Resampa...

      Et elle balance une feuille de chou sur l export et l import...

    • 23 septembre à 17:17 | Isandra (#7070) répond à Besorongola

      Besorongola,

      Vous avez raison, c’est un véritable fléau :

      Madagascar-tribune :

      2 tonnes/an d’or sortent illicitement
      mercredi 25 février 2015 | Léa Ratsiazo

      "1,4 kg d’or ont été interceptés à l’aéroport d’Ivato la semaine dernière. 20 kg d’or placés sous le siège d’un avion en partance pour l’Asie ont été appréhendés au cours du dernier trimestre de l’année dernière. La liste est déjà longue pour énumérer les trafics interceptés alors sûrement ceux qui sont passés à travers les mailles du filet sont largement plus importantes. <b<On estime à près de 2 tonnes/an la quantité d’or qui sortent illicitement du territoire. Décidément nos frontières sont des véritables passoires géantes. Ce trésor national, comme le reste, est généralement envoyé en Asie dont les contrôles aux frontières sont plus permissifs que ceux de l’Europe."

  • 23 septembre à 13:42 | betoko (#413)

    Raison pour laquelle en place une réserve nationale de l’or , reste à savoir si l’Etat malagasy arrive à tout contrôler car ce métal précieux attire les convoitises dans tous les pays du monde.Meme La France n’arrive pas à éradiquer les aurpailleurs clandestins dans le departement de la Guyane , pourtant elle possède tous les moyens pour pouvoir lutter contre
    Nous verrons l’année prochaine si l’ariary va encore se dégringoler ou va s’améliorer en faveur de Madagascar car c’est le but principale .Madagascar importe de tout et si les réserves en devise n’arrive pas à combler nos deficites , grâce à la réserve de l’or qu’on pourrait stabiliser la balance de paiement

    • 23 septembre à 17:53 | Besorongola (#10635) répond à betoko

      Isandra
      Je n’ai jamais dit qu’en 2015 c’était clean. Selon l’article que vous copiez et collez...
      <b<On estime à près de 2 tonnes/an la quantité d’or qui sortent illicitement du territoire.
      Je veux bien croire cette estimation de Léa. R mais quand on fait de telle déclaration il faut préciser la période exacte et la fréquence. 2 tonnes c’est tous les jours ou tous les ans et depuis quand et surtout de donner la source C’est le beaba du journalisme.
      Mais quoiqu’on dise 2012 à 2013 était la période charnière et contrairement à 2015 aucune interception de sortie illicite d’or n’a été publié durant cette période. C’était l’anarchie et les trafiquants de tout bord étaient des manararaotra toy ny banga mihomehy alina.

  • 23 septembre à 13:53 | arsonist (#10169)

    << 23 septembre à 13:20 | lé kopé (#10607) répond à betoko ^
    << il y a tout simplement le manque de moyens de subsistance .
    << Les files interminables pour profiter d’un sac... ou d’une moitié d’un sac de riz
    << Les mécontents , car n’ayant pas pu bénéficier de cette manne ,se bousculent au portillon .
    << Rien qu’une petite étincelle pourrait mettre le feu aux poudres .

    Commentaire :
    Disons qu’en fourchette basse il y a 20 millions d’habitants à Mada .
    Disons qu’encore en fourchette basse 75% d’entre eux n’ont même pas le strict minimum pour se nourrir .
    Disons que 2/3 seulement de ces derniers ont accès aux nourritures distribuées par les foza .
    En fourchette basse donc il y aurait 10 millions de bouches à nourrir avec ce riz distribué par les foza .
    En fourchette très-très basse , disons qu’en moyenne un(e) Gasy mange 100g (soit 0,1 kg) de riz par jour !!!
    Donc il faudrait 0,1kg X 10 000 000 = 1 000 000 kg = 1 000 tonnes
    Soit 1 000 tonnes de riz à distribuer par jour dans toute l’île !!!
    Et ce n’est que la fourchette la plus basse des plus basses de l’évaluation !
    Au fait , quelle est approximativement la charge utile en riz d’un bateau qui apporte du riz à Mada ?

    Alors que celui ou celle qui ne voient pas que
    cela est tout simplement humainement impossible
    lèvent la main !

    Ah ! Virtuellement , je vois levées les mains des deux foza mâle et femelle du forum !

  • 23 septembre à 14:12 | Turping (#1235)

    Si ce projet tiendra vraiment la route dans la transparence totale profitant réellement l’intérêt économique malagasy ,proprement dit dans l’amélioration du niveau de vie des malagasy ,c’est le graal .
    - En quelques sortes l’initiative de la BFM de s’adresser aux organismes exploitants "comptoir de l’or" est bonne mais bon le paradoxe c’est l’inexistence même du comptoir de l’or en question dans l’état actuel des choses.
    - Déjà avant d’annoncer les" mont et merveille " ,il faudrait commencer par les actions basiques où les réglementations sont les règles fondamentales en respectant l’environnemental .-
    - Le gisement de l’or jusqu’à maintenant n’est qu’une histoire perpétrée par les mafias voyous engendrant les trafics illicites .
    - Le gisement de l’or normalement devrait être exploité prioritairement par les compagnies malagasy mais non pas par les étrangers (le principe fondamental pour préserver la transparence et la souveraineté ).
    - Beaucoup de gisements ne respectent la transparence car les détournements font partie du non respect fondamental d’un pays dirigé par les malfrats .
    - L’état a un grand rôle à jouer dans le respect de la constitution tant bafouée et tripatouillée .
    - Toutes les institutions faibles devraient être réhaussées pour exaucer ce rêve car les pays qui avancent ont de grandes réserves en or tant convoité pour constituer une économie solide .

  • 23 septembre à 16:02 | dominique (#9242)

    ENCORE DES HISTOIRES A DORMIR DEBOUT ou a enfoncer des portes ouvertes ...... si Madagascar avait de grandes réserves d’or dans ses coffres il y a bien longtemps qu’elles auraient été détournées ne rêvez surtout pas ! le père Noël c’est le 25 Décembre ; au sommet de l’état c’est pas de l’OR qu’il y a mes des OR-dures !!! a ne pas confondre ....

    • 23 septembre à 17:30 | RAVELO (#802) répond à dominique

      et qui est au sommet de l’état ? pas ISANDRA ni BETOKO an ,attention, un CRABE
      de niveau d’étude pas plus haut que la troisième dixit ARSONIT and I agree.

  • 23 septembre à 18:27 | betoko (#413)

    Ravelo Dominique et les autres lecteurs
    A lire dans le journal La Gazette de la grande ile de ce jour à propos du trafic d’or à Madagascar
    Chronique : Le marché noir de l’or , la guerre des trafiquants . LE nom d’un TIKO Boys Rado Rafalimanana est cité dans l’article ainsi que celui du Karana qui vient d’être assassiné
    Selon ce journal c’est Rado Rafalimanana qui est à la tête du trafic d’or vers Dubaï

  • 23 septembre à 19:21 | Jacques (#434)

    Hé hé l’or, cible de prédilection du bac-3. Je vois d’ici ses cajoleurs du forum qui vont me réclamer des preuves de son trafic, requête qui restera sans suite de ma part parce que à babakotoland nul besoin d’exhiber quoi que ce soit pour prouver l’implication d’un tiers dans une quelconque magouille ou autre affaire véreuse, un simple racontar ou affirmation gratuite suffit pour culpabiliser autrui et dans cette optique l’exemple le plus probant reste encore la méthode Ra8, pas l’ex-président mais le cop adulé du bac-3 connu sous le sobriquet Risarabaomba. Il est très fort le Risarbaomba, tout en restant chez lui dans son lit il avait montré ses talents de "dénicheur" de délinquants tout en adoptant une posture d’inertie. Je me rappelle en effet de ses propos durant la transition quand il affirmait avoir identifié les auteurs des bombes artisanales sans même avoir diligenté d’investigations. Son simple pressentiment aura ainsi suffi. Le bac-3 avait trimballé bien de mallettes d’or vers Dubaï pendant son règne post-putsch en marge de ses "hobbies" des BDR, rumeurs qui se sont muées en "preuves". Calmos le jomaka-dadanaivo, c’est comme ça à babakoto land. Côté obscur.

    Côté clair, ça n’existe pas. Et pourtant que ne pouvait-on pas faire de façon raisonnable avec toutes ces richesses offertes gratuitement par la nature ? Pas si loin, des pays comme l’Afrique du Sud, la Namibie et le Botswana s’en sont relativement bien occupés alors qu’à babakoto land l’audacieux babakoto use encore d’outils rudimentaires pour débusquer la moindre pépite qu’il cédera (il n’y a pas d’autre choix) à un gros caïman ou à un émissaire du bac-3. On n’y changera rien, le système existant convient bien aux gros bras de la politique et surtout pas de concession à une éventuelle société d’exploitation minière car ça sera un choix qui rebattrait les cartes.

    Qui n’a rien à voir avec l’or, voici un petit document. Dans les pays sensés le cerveau n’arrête pas de mouliner, jusqu’à "contraindre" le sol d’accepter la culture des bananes, des letchis et des mangues. Incroyable ! Pendant ce temps à babakoto land on s’enorgueillit du réveil de La Micheline, on ne peut plus incroyable quand on pense que le bac-3 est plutôt friand des belles technologies.

    https://www.tf1.fr/tf1/jt-20h/videos/le-grand-format-des-fruits-exotiques-made-in-sicile-19929296.html

    • 23 septembre à 19:39 | betoko (#413) répond à Jacques

      Bof inutile de discuter avec détracteur à deux balles avec sa haine et sa jalousie
      L’information publiée par la gazette de la grande ile est plus crédible au sujet du trafic d’or vers Dubaï .
      Ce journal qui n’épargne personne y compris ceux qui sont au pouvoir et ne publie pas le nom de Rado Rafalimanana et de ce Karana assassiné la semaine dernière sans avoir vérifié ses sources

    • 23 septembre à 22:50 | arsonist (#10169) répond à Jacques

      Bonsoir , Jacques !
      Des fruits tropicaux produits en Europe .
      Et d’excellente qualité en plus .
      Cela fait plusieurs années déjà que tous les ans à cette époque-ci je guette l’arrivée des mangues espagnoles sur les marchés de ma ville . J’en ai découvert les primeurs sur les étals du marché ce week-end . 5€ les deux . Elles sont délicieuses et bien meilleures que les sud-américaines . Évidemment je préfère celles de Diégo , mais je crains de ne pas être objectif sur ce coup. Et c’est bien mieux de l’être dans ces cas-là .

    • 24 septembre à 00:01 | Jacques (#434) répond à Jacques

      23 septembre à 22:50 | arsonist (#10169) répond à Jacques

      Bonsoir Arsonist,

      " Évidemment je préfère celles de Diégo , mais je crains de ne pas être objectif sur ce coup. Et c’est bien mieux de l’être dans ces cas-là. "

      Ah oui, les mangues de Diego, les meilleures de toutes. Si, si, vous êtes objectif sur ce coup.

      Au plaisir, Arsonist.

  • 23 septembre à 20:49 | diego (#531)

    Bonjour,

    Qu’est-ce que c’est une « Banque Centrale ». Et à quoi sert-elle ?

    Autrement dit, un pays doit-il avoir sa Banque Centrale ?

    En tout cas, je note que Ravalomanana, R. Hery et Rajoelina et leurs gouvernements et alliés politiques respectifs, et la population, ne semblaient pas, jamais, avoir un quelconque problème, politique, économique et juridique, ni cherchaient en avoir et mieux ont été et sont confortables avec la Banque Centrale Malgache :

    - comme ils en ont avec la Constitution et d’autres Institutions malgaches qu’ils ne cessent de tripoter.

    Alors, qui a eu l’idée et mis en place à Madagascar cette Banque Centrale, visiblement une bonne idée, et très visionnaire puisque la grande majorité des pays indépendants ont leurs Banques Centrales ?

    Qui aurait pensé que mettre en place une telle Institution, serait une bonne chose pour Madagascar ?

    A moins qu’il y ait des politiciens et des citoyens qui pensent le contraire ? On peut être intelligent mais stupide !

    Je pense qu’il est important pour les politiciens et les responsables politiques de se souvenir que les deux choses qui comptent en Politique sont :

    - la première, la législation ;

    - la seconde, la réalisation, autrement dit, les grands investissements étatiques.

    Rien de plus et rien de moins, point !

    Pour légiférer, il faut avoir un État et des Institutions solides et des processus électoraux légaux qui légitimeront la Politique, autrement dit, les pouvoirs Exécutif, Législatif et Judiciaire.

    Et pour réaliser, il faut faire des grands investissements étatiques, autrement dit, il faut s’endetter, pouvoir s’endetter.

    Pour les élus et les personnes qui adorent la Politique, il est important, avant toutes autres choses, de comprendre, légiférer et investir sont les signes d’une bonne santé et l’intelligence d’une gouvernance.

    Le bilan Politique, Économique et Juridique d’un et des Présidents est toujours fait à travers leurs grands investissements étatiques, et leurs réalisations institutionnelles, durant leurs mandats.

    Quand les réformes et les investissements sont bons, les réalisations sont durables, et d’une manière générale, elles restent.

    Des preuves indéniables d’une certaine compétence dans la conduite des affaires de l’Etat et celles de l’avenir, à moyen et à long terme du pays.

    Les hommes d’Etat sont ceux qui se battent pour laisser à leurs pays des grandes Institutions capables conduire des grands constructions autour desquels les futurs dirigeants bâtiront pour l’avenir, sur le long terme, du pays.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS