Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
jeudi 16 juillet 2020
Antananarivo | 01h53
 

Politique

Anomalies dans la liste électorale

L’alliance des partis de l’opposition ne lâche pas l’affaire

lundi 16 mars | Mandimbisoa R.

L’alliance des partis de l’opposition (RMDM) s’est réunie en urgence samedi au quartier général du Tiako i Madagasikara (TIM) à Bel-Air à Ampandrana. Cette réunion fait suite à la déclaration du président national de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), Hery Rakotomanana selon laquelle son ancien vice-président, Thierry Rakotonarivo, serait le seul responsable des polémiques suscitées par la révélation de l’existence des anomalies dans la liste électorale, entre autres la découverte des cartes d’identité nationale identiques.

« Il y a des vérités qu’il faut rétablir, à partager entre tous les partis de l’opposition et avec la population », déclare Marc Ravalomanana, président national de la RMDM. « Lors des révélations du 28 février, Thierry Rakotonarivo était accompagné des autres membres de la CENI, le président étant en mission en Afrique, et le vice-président a alors parlé au nom de cette entité », indique-t-il. « Si cette déclaration n’avait pas eu l’aval des autres membres, la CENI aurait pu faire un démenti », avance l’ancien chef de l’Etat.

Concernant certains rumeurs véhiculés selon lesquelles Thierry Rakotonarivo serait de mèche avec le TIM et le HVM, Marc Ravalomanana a déclaré n’avoir aucun contact avec cet ancien vice-président de la CENI. Accusé de déstabilisateur par les partisans du régime, Thierry Rakotonarivo s’est toujours défendu de n’agir que par souci de transparence dans cette affaire.

Cette plateforme des partis de l’opposition affirme avoir recueilli les anomalies dans la liste électorale avant que la Ceni ait bloqué l’accès à cette partie dans sur son site internet, à l’instar notamment des doublons et des cartes d’identité nationale ayant des numéros identiques, sous des noms différents. Elle indique ainsi qu’elle ne va pas croiser les bras mais ne précise pas pour autant quel genre d’action elle va mener. Le secrétaire national du TIM, Rina Randriamasinoro, de son côté, a indiqué que cette formation politique, suit de près la situation politique nationale et ne va pas lâcher l’affaire.

Cette révélation qui a suscité le tollé et a coûté la chaise à Thierry Rakotonarivo, a en tout cas été pour l’opposition une opportunité pour se remettre sur les rails.

34 commentaires

Vos commentaires

  • 16 mars à 09:53 | betoko (#413)

    Est ce que ce collectif d’opposition pourrait nous apporter des preuves selon les quelles des milliers d’électeurs ont voté une fois deux fois voir trois fois ou + la même journée et dans quels bureaux de vote ?

    • 16 mars à 11:49 | Vohitra (#7654) répond à betoko

      Betoko,

      Dis donc, il n’y a pas de jour sans que tu n’oses déballer de futilités sur ce site alors…

      Es-tu complètement amnésique au point d’oublier qu’on avait refusé aux autres entités en dehors du pouvoir le droit d’observer les listes électorales en arguant que ce matériel électoral est une propriété exclusive de l’Etat ?

      Pas plus tard que lors de la dernière élection communale, de manière officielle et formelle, des demandes dans ce sens avaient été formulé auxquelles la CENI avait réservé un refus catégorique ?

      Et tu oses encore après dire aux autres de bien vouloir apporter les preuves de l’existence d’anomalies et d’irrégularités contenues dans les listes électorales émargées ?

      Au moins, compte tenu de la situation, tu aurais pu faire preuve de nous épargner de l’existence de certitude concernant tes dégénérescences mentales avancées…

      Tu n’es que la honte et le déchet social pour la population de ce merveilleux village d’Ambatomanga…un vrai bougre menteur !

    • 16 mars à 12:07 | Rabe (#3378) répond à betoko

      Kotokely, tu es vraiment kon !

      Les PREUVES que tu cherches se trouve au niveau du CENI + Ministère Intérieur + HCC

      Les oppositions apportent seulement leurs aides pour trouver la vérité RIEN QUE LA VERITE
      -  Il faut faire une ENQUETE APPROFONDIE et la VERITE verra le jour

      Kotokely, dis-moi pourquoi tu aimes tant le TRANONDAINGA ?

      Les Manankasy ne sont pas dupes !

    • 16 mars à 13:26 | Ibalitakely (#9342) répond à betoko

      Ankohatra ny tsy fahazaona nijery teny @ CENI, ny web site ny CENI amin’io tsy nandeha, mbola tsy misy sahy milaza izao hoe fa maninona no tsy nekena ny fangatahana fampitahana ny lisitra t@ fifidianana depiote & ny lisitra fifidianana ben’ny tanàna [samy efa taorian’ny 15 mai 2018 daholo anefa] ??

  • 16 mars à 10:29 | plus qu’hier et moins que demain (#6149)

    Assalaamo alaikoum

    Si c’est pour les besoins des élections à venir : No problem.
    Si c’est pour remuer le couteau dans la plaie : C’est ni le moment ni le lieu.

    • 16 mars à 10:38 | betoko (#413) répond à plus qu'hier et moins que demain

      Mais c’est une tentative de déstabilisation avec des arrières pensées

    • 16 mars à 12:00 | Vohitra (#7654) répond à plus qu'hier et moins que demain

      L’imam salafiste,

      A d’après toi, quel est le moment propice pour aborder le sujet relié à une élection truquée avec plus de million d’électeurs illégaux ou de liste électorale manipulée dans le but d’ assurer une victoire illégitime mais institutionnellement légalisée ?

      Je dis bien truquée car les irrégularités dévoilées en public concernent près de 25 % des suffrages exprimés, ce n’est pas une simple erreur mais bien évidemment d’une atteinte organisée à l’expression de la voix démocratique par tout un peuple !

      Apparemment, le cochon de lait arrosé de dzama avait bien dérangé un esprit qui se veut donner l’apparence d’ être un chantre de la piété…hélas, la bande au calife n’est constitué que de vils menteurs invétérés…

  • 16 mars à 12:56 | Isandra (#7070)

    Thierry R a accepté posé sa démission, parce qu’il a reconnu sa faute dite grave, non seulement, parce qu’il n’avait pas l’autorisation des autres membres, mais, aussi, il a propagé des informations erronées au nom de la CENI. Sil n’avait pas fauté, il n’aurait pas dit tsy hiala aho.

    Quant à Ravalo, ça ne m’étonne plus de lui, qui ne sait pas la définition de la démission et ce que cela signifie moralement. Il avait délibérément démissionné sans le pistolet sur la tempe, avait eu le temps de constituer son directoire militaire, après il osait dire à tout le monde qu’il est victime d’un coup d’Etat.

    • 16 mars à 12:57 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      il aurait dit tsy hiala aho.

    • 16 mars à 13:21 | Vohitra (#7654) répond à Isandra

      Il faudra remettre à l’heure la pendule dame l’enivrée…

      Le problème fondamental de ce tripatouillage électoral à grande échelle ne peut nullement être ramené au cas du sieur Rakotonarivo Thierry…

      La supposée faute grave liée à la loi de l’omerta entre truands ne concerne pas les électeurs et le non respect avéré du code électoral en vigueur…

      Et le laitier n’était pas le seul candidat bafoué dans leur droit inaliénable durant ces séries d’élection truquée sachant votre fantasme difficile à contenir vis-à-vis de cet individu…

      La violation de serment entre bandits spécialistes de kidnapping électoral n’est pas une priorité et encore moins la principale préoccupation pour les dix millions d’électeur de ce pays, pour eux, ce sont la sincérité du vote, la vérité des urnes et la transparence des élections qui priment…pour cela, une profonde investigation et la recherche des coupables qui restent indispensables mais non pas des manœuvres dilatoires pour tenter d’étouffer les impacts et conséquences de ces pratiques répréhensibles et illégales…

    • 16 mars à 14:00 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Vohitra,

      Betoko vous a répondu sur l’un des ses posts.

      Les fraudes n’existaient que dans l’imagination de Ravalo& cie, qui n’arrivent toujours pas à digérer leur défaites électorales,...ne sont pas capables d’apporter auprès de la HCC les preuves bien fondées de leur affirmations. La HCC a du leur rappeler la valeur d’une preuve sur leur Arrêt n°01-HCC/AR du 8 janvier 2019 :

      "Considérant qu’il est généralement admis en droit électoral qu’une élection jouit, jusqu’à preuve du contraire, d’une présomption de validité et que le simple fait d’alléguer un juste motif de sa nullité ne change point cette situation ; que c’est à la partie requérante qu’il incombe de faire la preuve de l’existence de l’infraction ; que si elle ne peut établir la preuve de ce qu’elle avance et transformer en certitude les soupçons qu’elle fait planer sur la validité de l’élection, la Cour de céans devra rejeter la requête ; que, d’autre part, le requérant doit prouver l’incidence de l’infraction sur le résultat de l’élection ;"

      Qu’en conséquence, la requête est infondée lorsqu’elle n’est pas accompagnée par des pièces justificatives (requête du candidat Marc RAVALOMANANA en annulation des opérations du bureau de vote 320424100101 Tanisoa commune Tsialofana, Vangaindrano et dans tout le District de Vangaindrano, requête en annulation des opérations du bureau de vote n°630511160101 sis à Tsiborake, Fokontany Tsiborake, Commune Betioky Atsimo, District de Betioky Atsimo, Région Atsimo-Andrefana, requête en annulation des résultats du bureau de vote n°530 304 080 201, sise à Fokontany Andrara EPP Salle 1, Ambodinonoka, requête en annulation du bureau de vote n°110607060101, Fokontany Andrononombe, Commune Ankadikely Ilafy, District Antananarivo Avaradrano, la circonscription électorale du District Antananarivo Avaradrano) ; requêtes du candidat Marc RAVALOMANANA en annulation des opérations des bureaux de vote 630 702 100 101 sis au Fokontany Sarondrano, Amboronabo Sakaraha et district de Sakaraha, sis au Fokontany Ambohibary Antanimena salle 2 Antananarivo III ; requête du candidat Andry Nirina RAJOELINA en annulation des voix du candidat Marc RAVALOMANA dans le bureau de vote sis au Fokontany Antanimena, salle 13, Antananarivo III ; qu’il en est ainsi de toutes les requêtes du même type ;

      Que la requête doit être également déclarée infondée en cas d’absence ou d’insuffisance de preuves (requêtes du candidat Marc RAVALOMANANA en annulation des résultats électoraux des bureaux de vote Fokontany Magnaly : BV n° 6201011180101, Fokontany Erombazy BV n° 6201011140101 ; Fokontany Ianakafy Maroroke BV n°620101150102 ; Fokontany Ianakafy BV n°620101150101 ; Fokontany Bevala DP BV n°620101110101 ; Fokontany Anarabajy BV n° 620101010101 ; Fokontany SPSM:BV n° 62010121010 ;, Fokontany Berano Gallois BV n°620101100101 ; Fokontany Ankara Morafeno BV n°62010127010 ; Fokontany Bevala Gallois BV n°620101120101 ; Fokontany Morafeno BV n°6201011190102, District d’Amboasary-Sud, Région Atsimo-Andrefana, Fokontany Marosavoa Haut, Commune Soaserana, District Betioky Atsimo, Région Atsimo Andrefana ; requêtes en contrôle de régularité des opérations électorales du bureau de vote n°630505060101 sis au Bureau du Fokontany Tonga, Fokontany Tonga, Commune Ankilizato, District de Betioky Atsimo, Région Atsimo Andrefana ; requêtes en annulation des résultats du bureau de vote n° 630 524 070 101, Epp Fenoarivo, Fkt Fenoarivo I, Commune Tanambao Ouest, District Betioky et bureau de vote n° 630 504 020 101, Betioky Atsimo, Fkt Amparihy, Commune Ankazombalala, District Betioky Atsimo, Région Atsimo Andrefana, requêtes en annulation des opérations électorales dans la circonscription électorale du district de Iakora, Région Ihorombe, requêtes du des opérations électorales des districts de Nosy Varika, région Vatovavy Fitovinany, de Vohipeno, région Vatovavy Fitovinany, de Mahanoro, de Toamasina II, d’ Antananarivo I, de Mandritsara, région Sofia, requêtes du candidat Ravalomanana en annulation des voix du candidat Rajoelina Andry Nirina dans les districts de Vohipeno, de Farafangana, d’Ambovombe Androy ; requête du candidat Andry Nirina RAJOELINA demandant l’annulation des voix obtenues par le candidat Marc RAVALOMANANA dans le bureau de vote n°110 901 040 105 CEG Antanimena, Salle 16, Fokontany Tsaramasay, District Tana III ; requête en annulation des voix obtenues par le candidat Marc RAVALOMANANA dans le District de Vangaindrano, Région Atsimo Atsinanana, dans le District de Vangaindrano, Région Atsimo Atsinanana, requête du candidat Andry Nirina RAJOELINA pour demande d’irrecevabilité des témoignages des délégués du candidat Marc RAVALOMANANA, requêtes du candidat Andry Nirina Rajoelina pour annulation des voix du candidat Marc RAVALOMANANA dans les bureaux de vote sis à Fokontany Ampanomahitsy salle 1, Ambohitrimanjaka, Ambohidratrimo, Analamanga ; à Fokontany Mandoa, Betafo, Vakinankaratra ; à Fokontany Ambalavato , Antsirabe I, Vakinankaratra ; à Fokontany Miadana salle 1, Miarinarivo Itasy ; à Ankazotokana Sud salle 1, Manjakandriana, Analamanga ; à Sahanivotry salle 2, Manandona Antsirabe II : à Fokontany Antsapanimahazo, Antsirabe II, Vakinankaratra ; requêtes du candidat Ravalomanana en annulation des voix du candidat Rajoelina Andry Nirina dans les districts de Vohipeno, de Farafangana, ;d’Ambovombe Androy requête de M. Jules Prosper RAKOTO et consorts demandant l’annulation des opérations de vote dans leur circonscription électorale ; requête des observateurs nationaux dénommés Mouvement Rohy et FTMF pour annulation des opérations électorales de 22 localités ; qu’il en est ainsi de toutes les requêtes du même type ;"

    • 16 mars à 14:11 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      SUR LES RAJOUTS SUR LA LISTE ELECTORALE ET LES DISCORDANCES DES NOMBRES D’INSCRITS

      Considérant que le requérant évoque que le nombre d’électeurs par district publié sur le site officiel de la CENI et celui des mêmes électeurs inscrits rendus public dans le document de « récapitulation district des élections présidentielles » comporte une discordance et plusieurs rajouts ; que le requérant soulève qu’aux termes de l’article 5 du décret n°2018-1615 du 30 novembre 2018 fixant les modalités d’organisation du second tour de l’élection présidentielle « la liste électorale arrêtée définitivement le 15 avril 2018 est la seule valide pour l’élection présidentielle anticipée de 2018 » ; que le requérant a versé dans le dossier des pièces attestant les griefs reprochés ;

      Considérant que l’article 34 de la loi organique n°2018-008 relative au régime général des élections et des référendums dispose que « l’opération de révision des listes électorales est effectuée, au niveau de chaque Fokontany, par la Commission locale de recensement des électeurs […] » ; que d’après l’article 42 de la même loi : « sauf modifications ordonnées par le Président du Tribunal de première instance, le Registre électoral national arrêté définitivement le 15 mai de l’année est le seul valide pour toutes les opérations électorales de l’année en cours et il demeure valide jusqu’au 15 mai de l’année suivante » ;
      Considérant que l’article 5 du décret 2018 -1615 fixant les modalités d’organisation du second tour de l’élection présidentielle anticipée en son article 5 valide pour l’élection présidentielle 2018 la liste électorale arrêtée la même année ;

      Considérant que les dispositions des articles 216 et 217 de la loi organique n°2018-008 relative au régime général des élections et des référendums incriminent toute personne qui modifie ou essaie de modifier une liste électorale en dehors des cas prévus par les articles 34 et 42 de la loi précitée, que ces actes sont qualifiés d’infractions constitutives de fraude à l’exercice du droit de vote ;

      Considérant que l’article 163 de la loi organique n°2018-008 relative au régime général des élections et des référendums dispose dans son alinéa premier que « les candidats peuvent voter dans un bureau de vote de leur choix situé à l’intérieur de la circonscription électorale du scrutin pour lequel il s’est porté candidat, sauf dispositions contraires prévues par les textes spécifiques à chaque catégorie d’élection(…) » ; que d’après l’article 133 de la même loi dans son premier alinéa : « le délégué d’un candidat, (…) peut voter au bureau de vote auprès duquel il accomplit sa mission de délégué, sauf dispositions contraires prévues par les textes spécifiques à chaque catégorie d’élection » ;

      Considérant que l’alinéa in fine de l’article 195 de la même loi dispose que « les observateurs nationaux peuvent voter auprès des bureaux de vote où ils exercent leur mission sur présentation de leur carte d’électeur pour le cas de l’élection présidentielle et du référendum […] » ; que l’alinéa premier de l’article 164 de la même loi précise que « les fonctionnaires, les magistrats, les agents de la force publique, les militaires ou les membres de la Commission Electorale Nationale Indépendante ou de ses démembrements au niveau territorial qui se trouvent, le jour du scrutin, en dehors de leur Fokontany de résidence, mais dans la même circonscription électorale, peuvent participer au vote » ;

      Considérant en conséquence que les seules modifications possibles de la liste électorale doivent être effectuées soit au niveau des Fokontany avant le 15 mai, soit par décision du Président du Tribunal de premier instance ; que le législateur ne prévoit aucun autre cas d’inscription additionnelle sur la liste électorale en cours de scrutin, que seuls les électeurs inscrits sur cette liste peuvent exercer leur droit de vote ;

    • 16 mars à 14:12 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Que les seules dérogations concernent les candidats qui peuvent voter dans le bureau de leur choix pour un scrutin présidentiel, les délégués et les observateurs nationaux qui peuvent voter dans les bureaux concernés par leur mandat ; ou encore certaines catégories de fonctionnaires ou personnalités en possession d’un titre de mission ; que dans ce cas un rajout pourra être constaté sur la liste d’émargement et mentionné dans les procès-verbaux mais en aucun cas sur la liste électorale ;
      Considérant que dans la lettre n°2901-18/CENI/SE/DEPSEF/SAJC, la CENI explique le terme « rajout » sur ses documents comme étant constaté uniquement sur la liste d’émargement, que la liste électorale utilisée reste la même pour le premier et le second tour du scrutin présidentiel comme l’atteste l’arrêtage des listes d’émargement, qu’une incompréhension ou une confusion au niveau du bureau électoral aurait pu résulter en une erreur à la base de la discordance ;

      Que les rajouts sont expliqués par les observateurs, candidats, fonctionnaires en mission, délégués des candidats et membres des bureaux électoraux votant dans un bureau autre que celui auquel ils sont assignés, que la mention de leur vote sur les procès-verbaux ou l’annexion de pièces justificatives selon les prescriptions législatives régulariserait ces rajouts ;

      Qu’en conséquence sont rejetées les requêtes du candidat Marc RAVALOMANANA pour la demande d’annulation des opérations électorales pour le District d’Ambalavao, Région Haute Matsiatra, le District de Fianarantsoa, Région Haute Matsiatra, le District d’Analalava, Région Sofia, le District de Maintirano, le District de Sambava, Région Sava, le District de Betroka, Région Anosy, le District Ambovombe Androy, Région Androy, le District d’ Antsohihy, Région Sofia, du District d’Antsalova, Région Melaky ; Distrrict de Fénérive Est ; District d’Ifanadiana ; B.V : 630514150101 Fkt : Tonga Maroara, commune Maroara, District , Betioky Atsimo ; Région de Morondava ; B.V : 63051305010 Fkt : Fenoandala Commune : Fenoandala, District : Betioky Atsimo, du District de Befandriana-Nord, du District de Mitsinjo et du District de Betioky-Atsimo, du District de Maroantsetra, du District de Betioky Atsimo, du District d’Amboasary Sud, du District de Brickaville et du District de Vohibe ; il en est ainsi de toutes les requêtes du même type ;

      SUR LA DISCORDANCE ENTRE NOMBRE DE BULLETINS ET LES VOTANTS

      Considérant que le nombre de bulletins et celui des votants ne concordent pas ; que cette observation n’est pas constatée sur le procès-verbal de la Haute Cour ; qu’elle doit être considérée comme une erreur d’écriture et ne constitue pas une irrégularité ;

    • 16 mars à 14:30 | Vohitra (#7654) répond à Isandra

      L’enivrée,

      Personne n’est ignorant de tes procédés dans les débats sur ce site :

      1- Sur un sujet précis à débattre, tu déverses des trainées de mensonges

      2- Une fois acculée au pied du mur pris au piège dans tes mensonges, tu fais de la diversion sur un autre sujet

      3- Une fois que la diversion démantelée et le recentrage du débat effectué, tu jettes en pâture le nom du laitier et le désigne comme unique responsable dans la cause dénoncée dans le débat

      4- Et après qu’on te dit que le personnage du laitier n’est pas du tout prépondérant dans le débat, tu t’acharnes sur les Malagasy qui vivent en France

      5- Et quand on te dit que la diaspora ne peut qu’émettre des avis et porter leurs appréciations avisées de la situation dans le pays, tu ne fais qu’orienter tes bêtises et haines vis-à-vis de la France

      Et dans ce débat, t’es aux phases 2 et 3 de tes procédés habituels, en tentant de faire une diversion vers la HCC, elle-même qui n’avait pas assumé pleinement ses attributions quant à la vérification et investigation à partir de base de données électorales exemptes de défaillances et irrégularités…et bien entendu en impliquant le laitier…

    • 16 mars à 15:35 | I MATORIANDRO (#6033) répond à Isandra

      @ Vohitra
      tena marina ireo voalazanao reo NAMA ; fa koa :

      Rehefa misy resaka mahavoa ireo fozaorana dia tsy hita mihintsy inandra lohanangidina fa mangina otran’ny sifotra.
      (3 lavitrisa cua, raharaha gov nanolana mpiasa tao anaty birao, ...)

    • 16 mars à 15:45 | Vohitra (#7654) répond à Isandra

      Salama Matoriandro,

      Fa Faritra taiza indray ry namana no nisy ity ragova namoafady ity ?

    • 16 mars à 15:47 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Vohitra,

      Voilà, un argument bien fondé qui correspond bien au sujet du jour :)

      Le votre(process), c’est simple :

      Quand vous êtes acculé ou à court d’argument :

      - Vous faites appel aux anciennes coutumes et superstitions, si ça ne marche pas aux insultes et aux méprises à tout va.

      C’est l’article parle de l’opposition dont Ravalo est l’autoproclamé leader, et mentionne son nom, de ce fait, il est tout à fait normal si on trouve son nom sur certains commentaires, ne serait ce que pour rappeler sa contradiction et sa turpitude.

    • 16 mars à 16:09 | I MATORIANDRO (#6033) répond à Isandra

      @ Vohitra

      Any @ faritra misy ilay kianja vitaina 4 volana=180 andro ry NAMA a.

      Samia velonaina.

    • 17 mars à 11:42 | Ibalitakely (#9342) répond à Isandra

      Isanja ô, mbola any @ miezaka milaza fa tsy nisy fanonganam-panjakana t@ 2009 ve izato izy ?? Ny olona haut cadre na haut fonctionnaire de l’Etat & izay ombony toerana rehetra, "avec ou sans pistolet au Q", tsy noroahina no fiteny & fanao fa asaina mametra-pialana. Vao aingana vahiny mpanao gazety iray t@ haino aman-jery no nanambara fa anisan’ny nanampy ny foza t@ fanonganam-panjakana ny 2009, fa rehefa hitany fa sady notofirina [miaramila mazava ho azy] t@ lance-roquettes Mavoloha, no hitany fa tsy dia mitombon-tsaina loatra i Andry tgv satria ohatra : "hilatsaka aho- tsy hilatsaka aho- hilatsaka aho- tsy hilatsaka aho", avy eo tara ny filatsaha-ko fidina ↣ dia efa ela izy no niala tsy ho namany intsony.

    • 17 mars à 12:00 | Ibalitakely (#9342) répond à Isandra

      TANTARA MARINA APETRAKA HO AN’NY TARANAKA MALAGASY.
      Miainga amin’ny teny nataon’ny mpandinika iray izay, raha nilaza izy io ny 2008 hoe « rehefa firenena iray no tafiditry ny orinasa tahaka ny Elf, Bolloré, Total S.A sns dia hisy korontana lavareny ho sarotra ialana & tohaina … » @ ilay firenena. Tsaroana tokoa fa io taona 2008 io mantsy dia nisisika naka ny toeran’ny Madagascar Oil ny Total amin’ny fitsirihina & fitrandrahana solika any amin’iny faritra Avaratra/Andrefana iny. Dia niarahana nahita iny fanonganam-panjakana nanomboka ny janoary 2009 iny. Raha ampitahana @ ireny kilalao fanorona na koa « échec » ireny tokoa ny zava-niseho [ka ny fanorona moa izay misy ny atao hoe laka kely & laka be (eo anivo), izay kendrena fatratra ny ahazaona ireo laka ireo mba handripahana atramin’ny farany ny vaton’ny mpifanandrina @ tena ; & ny échec indray
      kosa dia misy eo aloha ireo antsoina hoe pions natao ibahanana & andrebirebena ny mpifanandrina & aty aoriana ireo lazaina hoe pièces maîtresses [fous, cavaliers, tours, reine] natao andripaka ny vaton’ny fahavalo mba tsy hahafahan’ilay mpanjaka na roi ankilany mietsika intsony ↣ & tononina amin’izay ny hoe échec & mât amin’izay fotoana izay.
      Ka raha tsy iresaka ny alatsinainy mainty [26 janoary 2009] & ny sabotsy mena [07 febroary 2009] izay niainga avy teny @ kianja 13 mey avokoa ny baiko & hiraka [mandehana, mitso-drano anareo aho, sns], ny fanonganam-panjakana teto Madagasikara dia efa nanomboka t@ fanagejana [séquestrat°] & fanerena fametraham-pialan’ny MINDEF natao tetsy Ampahibe misy ny biraony. Avy koa dia nisy ny fanonganana
      ny CEMGAM teny Andohalo, ka ny olona baikona [subordonnés] indray no nanendry ny lehibeny [1]*, aiza @ tafika heran’izao tontolo izao no misy an’izany ?? Izany hoe ny filoha & ny praiministra izany, nanomboka teo, dia tsy hafaka intsony manendry ny tomponandraikitra ambony [hautes fonct° de l’État] ny tao @ fitondrana. Tsy misy hafa tsy telo rahateo ny atao hoe Ministères de souveraineté izay ny filoha irery ihany no manendry azy ireo, dia ny Ministeran’ny Atintany, ny Ministeran’ny Raharaham-bahiny & ny Ministeran’ny Fiarovana. Avy teo koa dia nisy ny sakana natao teo Soanierana-Ankadimbahoaka nanendahana izay olona ambony [Depiote Ministra, …] & ny mpiambina akainky azy ireo. Tsy adino ihany koa ireo zera baomba nalefa teny akaiky an’i Mavoloha mba nampitaorana ireo vahoaka tonga nisolo ireo GP na gardes présidentielles [2]* teo aloha. Ny tena marina izany dia efa ela be talohan’ny raharaha teny @ EPISCOPA Antanimena [nilazan’ny sasany fa i Ra8 hono nanome an-dry anona dia ry anona, izay na dia nilaza mazava tsara aza hoe tsy andray izany izahay fa lavinay marindrano, kinanjo dia lasa nanjary nanana zavatra tampoka natolotra an’i anona indray ??] ; dia nanaiky izany koa hono ny HCC tamin ’izany. Asa hoe aiza ao @ làlam-panorenana & izay làlana velona rehetra eto @ firenena no nianteheran’ny HCC ka nilazany fa mety izany miaramila sady tsy nandray na inona na inona nefa avy eo nanjary nanana zavatra natolotra olona nahafinaritra azy ireo ??
      Dia nisy fitsarana baranainy nanagadra an-dRavalo anterivozona, fa taty aoriana rehefa niezaka niverina teto an- tanindazana/tanintaranaka izy dia izany NOTAM izany foana no nasetry azy.
      Nanomboka teo ka atramin’izao dia sary mietsika làlandava no misesisesy eto tahaka ny fahadisoana ka tara iray andro’ny filatsahan-ko fidiana filoha ny 2013 nefa dia noraisin’ny HCC ihany mba nahaterahan’ny ilay natao hoe « ni … ni ». Taty aoriana dia nisy indray ny martsa 2018 nisian’ny hetsiky ny depiote 73 [TIM-MAPAR-tsy miankina-MMM] nitarika ny ady « AOKA IZAY NY KOLIKOLY », fa rehefa tonga ny volana jiona 2018 nanendrena praiministra antsokosoko, ka ilay tolona dia lasa nivadika ho « ny anay ny fifidianana ihany » hoy ny MAPAR & ny mpisolelaka ny vodiny !! Hay taty aoriana vao fantatra fa tany dia efa nanomana ny halatra bavata ry zareo amin’izay fifidianana rehetra [filoha-depiote-ben’ny tanàna-…] nifanesy natao teto. Fa ny tantara sady tsy fanadino no tsy fanova & koa mbola hitohy hoy ny Hazo midoroboka izay, & Andriamanitra tsy andrin’ny hafa andrin’ny tena mpino & matoky Azy.
      - [1]* Ndririjaona André izay nanongana/nanendry tena ho cemgam dia notazomina t@ io toerana nobodoiny io nandritry ny tAtezamihitatra manontolo (atramin’ny desambra 2013).
      - [2]* & io Ndriarijaona io ihany koa tamin’izany dia nibaiko ny miaramila rehetra izay niasa tany @ Andrim-panjakana rehetra, na hoe namonjy ny toby niaviany avy na ny toby izay akaiky azy ireo indrindra. Aiza maneran-tany no misy Andrim-panjakana tsy misy miaramila mpiambina ?? Izay tao @ EPISCOPA ny 17 martsa 2009 vao nisy ny « asiako coups de feu, ny fandroizana olona sns. RAHA TSY FANONGANAM-PANJAKANA IZANY REHETRA IZANY DIA TAHAKA NY MITOVY !!

    • 20 mars à 20:42 | André (#8563) répond à Isandra

      je crois que le moment des radios trottoirs est terminé ...et des bla blas aussi...
      LA MORT EST LA...

      Regardez ce RAVALO et LALAOlolo...
      Ils vont encore profiter de la situation.... le corona est arrivé et des milliers de gazy vont mourrir ..
      ces deux carnivors se frottent les mains et vont profiter de la situation pour semer le trouble au lieu de donner pour soigner le peuple...
      dade va vous dire ... si j avais été là ...ce serait pas arrivé ...merci papa
      Qu’il vende ce qu’il a volé à...
      Jeannot Andrianjafy alias Jeannot Le Quartz, présent dans le secteur minier depuis plus de 40 ans....on a accusé son épouse de l’évasion » de « l’émeraude » de plus de 600 kg qui a été exposé à Hong Kong ..
      et cette émeraude est actuellement chez dade ... le papa et la maman
      VALEUR 1 MILLION de dollars
      avec celà on peut sauver tout le peuple de Madagascar .... mais ce radin criminel et profiteur ne donnera pas un seul petit sous...il préfère laisser mourrir tout le monde ..
      peuple gazy ... il est temps que le criminel .... rende ce qu’il vous a volé ..
      mais...vous les.. gens du tim ... vous verrez lui ne risque rien ...mais vous vous allez tous mourir
      et votre dade ...votre papa à tous ...il ne vous donnera pas UN SEUL PETIT ARIARY pour vous acheter un masque de protection contre le virus ..
      Belle Louisette

  • 16 mars à 13:10 | betoko (#413)

    Personne n’a pu apporter même une seule preuve selon la quelle , une ou des milliers d’électeurs ont voté deux , trois ou quatre fois dans la même journée . Le fait qu’ils y avaient eu les mêmes numéros de CIN ne peuvent pas prouver qu’ils ont voté plusieurs fois
    Randrianarivony et Rakotoharivony possédent le même numéro de CIN ,avaient ils en leur possession au moins deux cartes d’électeur et ont ils voté deux fois, ont ils le même adresse et leurs parents portent ils les mêmes noms sur leur CIN ? Personne n’est en mesure de le prouver , surtout avec la trace de l’encre indélébile sur leur pouce aprés avoir voté le quel est vérifiable par tous les assesseurs présents .Personne ne pourrait s’échapper. du bureau de vote aprés avoir voté sans avoir trempé leur pouce dans l’encrier de l’encre indélébile .
    Quoiqu’il en soit la CI même l’ONU n’ont pas mis en cause ces numéros de CIN indentiques et ont validé toutes les élections

    • 16 mars à 14:03 | I MATORIANDRO (#6033) répond à betoko

      @ kelitoko lohanangidina

      randrianarivony et rakotoarivony dia olona tena samihafa tokoa fa na olona tsy ampy taona hifidy na olona efa maty fa soloana olona velona migadra ry tsy ampy atidoha. (Oh)
      izany dia ilay sefo fokontany tsy vanona miara miosana sy matikanikely no fitaovana ampiasai’reo mpangala-bato nanaovan ireo toetra tsy vanona ireo.

    • 16 mars à 16:10 | lé kopé (#10607) répond à betoko

      Votre exemple est facile à détourner car les doublons ne votent pas ,et il n’y a pas d’encre indélébile qui tienne, car on coche et on signe à leur place ...

  • 16 mars à 13:59 | Vohitra (#7654)

    Andeha atao hoe ilay zaza sarobidy ary menaky ny aina ilay antsoina hoe « lisitry ny mpifidy ».

    Ilay zaza dia mipetraka sy nobeazina ao amin’ny tokantrano antsoina hoe « CENI ».

    Nisy nanolana ilay zaza, ary olondehibe iray ao amin’ilay tokantrano mitaiza azy no nanao ny fanambarana imasombahoaka fa voaolana sy niharan’ny herisetra ilay zaza.

    Avy eo, nitsangana indray ny raimpianakaviana ao amin’ilay tokantrano nanameloka ilay olondehibe nanambara ny fahavoazana sy herisetra nanjo ilay zaza ka mikasa hatrany ny mbola hanafina ny marina, dia sahy milaza tsotra izao fa tsy misy fiantraikany amin’ny fiainana sy fitombon’ilay zaza izao fahavoazana izao fa setrasetra tsotra fanaon’ny ankizy mialalao fotsiny…

    Dia mitabataba ny fokonolona ary mitaky ny marina momba ilay raharaha mamoafady, ary nametraka fitarainana eny amin’ny manampahefana, dia ilay olondehibe namboraka ny zavanisy sy nilaza ny tranga indray no voasazy sy niharan’ny hatezeran’ilay raimpianakaviana sy ny manampahefana…

    Manomboka tsy miafina amin’ny fokonolona nefa fa olona nitaiza azy sy nanabe azy tao amin’ilay tokantrano ihany no nahavanondoza sy tsy vanona…

    Angamba efa olondia daholo tokoa ve no monina ao amin’ilay tokantrano sa ahoana ?

    Angano niainga amin’ny zavamisy any amin’ny nosy iray any atsimo atsinanan’ny vondronosy bedinaky sy faly ary ampela izy ity…

    • 17 mars à 12:08 | Ibalitakely (#9342) répond à Vohitra

      à # (7654),
      Puis après on va trouver, d’en ne sait où, des médecins pédiatres qui diront que "tsy misy mampihova na ny vodin’ilay ankizy na ny fiainany manontolo izany fanolanana azy izany".

    • 17 mars à 12:09 | Ibalitakely (#9342) répond à Vohitra

      ... on ne sait d’où ...

  • 16 mars à 15:48 | lé kopé (#10607)

    Vous pouvez débattre et enfoncer des portes ouvertes,mais la preuve est là et bien tangible .Car c’est un membre Eminent de la CENI qui l’a dénoncé.Et ce membre était bien dans votre camp depuis 2009 et, a assumé des hautes fonctions ,surtout au Ministère de l’intérieur durant la transition .Il a donc été bien placé pour voir les dysfonctionnements qui pouvaient venir de la confection des CNI, et y apporter des modifications . Là où l’on peut se poser des questions ,c’est que pourquoi a-t-il décidé de révéler cette fraude (Bevata)au grand public et , après une année et 3 mois de réflexion ?
    Lui seul peut le savoir. A part les doublons , les morts ou les mineurs qui votent ,la non actualisation de cette liste électorale depuis des années, le limogeage du Directeur de l’Imprimerie Nationale , les CNI trouvées sous le pont de Tamjobato ,et j’en passe , la coupe est pleine . On ne peut pas faire boire un âne qui n’a pas soif , et il n’y a pas plus sourd que celui qui ne veut pas entendre .Pour avoir un peu plus d’éclairage dans cette affaire ,il ne faut pas oublier que la communauté internationale a un œil rivé sur ce problème ,surtout qu’elle a débloqué des fonds pour le bon déroulement de ce scrutin .(Basket found) Par le fameux principe de subsidiarité et avec ses démembrements , cette instance a son mot à dire . RA8 qui hante vos rêves s’en est rendu compte en 2008 par la suspension de l’aide par le FMI qui a précipité sa chute . De même , cette même communauté l’a "conseillé" d’accepter sa défaite aux dernières élections et il a obtempéré . C’est pour dire que nous sommes tributaires de cette instance , malgré nos sursauts de souveraineté et de patriotisme présumés .En Afrique , rares sont les Pays qui peuvent tenir tête à l’hégémonie des puissances étrangères .Le Rwanda fait partie de ce cercle fermé ,car ce Pays a fait ses preuves ,tant au niveau économique ,politique et sociétales .Cette influence s’est traduite par la nomination de sa Ministre des affaires Etrangères au poste de "Présidente de la Francophonie ".Nous avons du chemin à faire avant d’arriver à leur niveau ...Peut être l’invitation du Président de Rwanda aux prochaines fêtes Nationales , avec le Président Macron ,rehausserait notre niveau ? Impossible n’est pas Malagasy .

    • 16 mars à 17:07 | Vohitra (#7654) répond à lé kopé

      Le kope,

      La CI sait que depuis au moins les trente dernieres annees, les Malagasy n ont jamais eu le courage et la volonte de se passer des services des cinq voyous qui ont tout fait pour que le pays ne puisse se passer des aides internationales pour survivre...

      Comment se fait il qu un pays disposant de plus de 16 millions d hectare de terre arable avec des diversites climatiques et ecologiques et a peine 25 millions d habitants ne puisse pas subvenir a ses propres besoins alimentaires avec une population composee de 70 % de ruraux agriculteurs ?

      Et comment se fait il que ces cinq voyous n ont jamais exige la transparence et le test a grande echelle de ce logiciel utilise par la CENI ? dis donc, pourquoi il n y avait pas eu de AOO lors de son acquisition ?

      Et pourquoi personne n a pipe mot alors qu on n a pas utilise dans le processus electoral la tracabilite des bulletins uniques a partir des souches numerotees de bulletin unique dans chaque BV ?

      La verite est que la majorite des Malagasy se laisse manipuler et cou..illonner par les 5 % de crapules de la Republique...a travers ce systeme a Etat unitaire et cette unite nationale alambiquee et truquee...

      Qui sont les beneficiaires de cet Etat unitaires en fait ?

      - les politiciens vereux et les investisseurs vereux

      - les karana et les forces armees

      - les fonctionnaires crapules et voleurs

      Les Malagasy de l ere republicaine n ont pas encore fait preuve de patriotisme...et de courage pour faire valoir et exercer sa pleine souverainete...

      La lachete et l hypocrisie regnent encore...on ne lutte pas a coup de slogan

    • 16 mars à 19:01 | Isandra (#7070) répond à lé kopé

      Le Kope,

      Vous pouvez débattre et enfoncer des portes ouvertes,mais la preuve est là et bien tangible .Car c’est un membre Eminent de la CENI qui l’a dénoncé.

      La déclaration des membres de CENI constitue maintenant une preuve tangible.

      Deux poids deux mesures.

      Si vous avez confiance en quelqu’un, il faut croire tout ce qu’il dit et jusqu’au bout, car là vous avez la confiance sélective. Il a dit qu’il y a des erreurs, mais, il a rajouté qu’elles n’ont aucune influence sur les résultats.

      En tout cas, la gardienne des lois fondamentales vous répond : qu’elle doit être considérée comme une erreur d’écriture et ne constitue pas une irrégularité.

  • 16 mars à 16:36 | vohitsara (#8896)

    "L’alliance des partis de l’opposition" = "l´Axe du Mal" selon Georges W. Bush

    • 16 mars à 17:15 | Vohitra (#7654) répond à vohitsara

      Et le regime (de banane), une organisation de malfaiteurs faits d assassins et de voleurs...

  • 16 mars à 17:56 | betoko (#413)

    Le kope
    Qui ça "on coche et on signe à leur place " ? Et comment se fait il que les autres assesseurs des autres candidats présents n’ont rien vu et de les signaler sur leur PV Il est impossible à un assesseur d’aller cocher un nom et le signer dehors dans les chiottes par exemple ou lors du trajet vers un centre de la CENI car sont présents dans ces trajets tous les assesseurs présents
    Votre argument ne tient pas la route .
    Une question .Prenons l’exemple de l’élection présidentielle dont le vainceur est Andry Rajoelina Est ce que ses assesseurs savent que sur les listes dans tous les bureaux de vite les numéros des CIN de certains électeurs sont identiques et que des faux électeurs y sont inscrits disons 500 000,votants voir un million Faudrait un temps record pour pouvoir cocher et signer tous les faux électeurs C’est impossible matériellement
    S’il y avait eu des fraudes de ce genre Hery Rajaonarimampianina aurait été réélu président de la république puisque la liste électorale fut organisée pendant son mandat donc ses assesseurs seraient à l’oeuvre pour pouvoir organiser des fraudes CQFD

  • 18 mars à 11:37 | Ngeda (#10235)

    - Merde, pourquoi, vous ne vous adressez pas aussi à la Représentante de la PNUD pour la demander les dessous de cette affaire. Elle a cautionné la validation des résultats de ces élections. Pour moi, elle n’est pas si Vierge qu’on le prétend " Marie Dimond "

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS