Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
vendredi 1er juillet 2022
Antananarivo | 23h46
 

Communiqué

L’Union Africaine se félicite de la publication de la liste définitive des candidats à l’élection présidentielle à Madagascar

L’UA met en garde les acteurs malgaches tentés de saper le processus électoral contre tout acte irresponsable

vendredi 23 août 2013

Addis Abéba, le 21 août 2013 : La Présidente de la Commission de l’Union africaine (UA), Dr. Nkosazana Dlamini‐Zuma, se réjouit de la publication, ce jour, par la Cour électorale spéciale (CES) de Madagascar, de la liste définitive des candidats à l’élection présidentielle qui doit marquer le retour à l’ordre constitutionnel et la conclusion du processus de sortie de crise.

Intervenant après les Arrêts de la CES des 14 et 17 août 2013, portant respectivement sur le retrait volontaire d’une candidature à l’élection et l’élimination d’autres candidatures ne respectant pas les conditions stipulées par les textes malgaches pertinents et les demandes des partenaires internationaux de Madagascar, la publication de la liste définitive des candidats à l’élection présidentielle constitue une étape essentielle dans le processus de sortie de crise.

La Présidente de la Commission apporte le plein soutien de l’UA aux décisions prises par la CES, qui témoignent de son professionnalisme et rehaussent sa crédibilité. Elle exprime la profonde appréciation de l’UA aux personnalités qui ont accepté les décisions de la CES, et ont ainsi fait preuve d’un esprit de responsabilité et d’attachement à l’état de droit. Elle réitère la reconnaissance de l’UA au Président de la transition, Andry Rajoelina, pour le sens élevé des responsabilités dont il a fait une remarquable démonstration, ainsi que pour son engagement à conduire à son terme, et en toute impartialité, la période de transition.

La Présidente de la Commission lance à nouveau un appel pressant à tous les acteurs politiques et sociaux malgaches pour qu’ils contribuent positivement au processus en cours, au bénéfice de leur peuple qui a déjà payé un lourd tribut à la crise politique que connaît Madagascar depuis plusieurs années. Elle les exhorte à oeuvrer à la réconciliation nationale pour promouvoir durablement la paix et la démocratie dans leur pays.
La Présidente de la Commission met fermement en garde tous ceux qui seraient tentés, pour des intérêts étroits, d’entraver les efforts en cours et de chercher à remettre en cause les décisions prises par la CES, notamment en portant atteinte à l’ordre public, contre de tels actes répréhensibles. Elle souligne, à cet égard, la détermination de l’UA, travaillant avec la Communauté de développement de l’Afrique australe (SADC) et avec le soutien des partenaires internationaux regroupés au sein du Groupe international de contact sur Madagascar (GIC‐M), à
prendre des sanctions individuelles, notamment des restrictions sur les voyages et le gel d’avoirs, ainsi que toute autre mesure appropriée, contre tous les acteurs concernés. La Commission continuera de suivre de près l’évolution de la situation pour tenir le Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l’UA constamment informé des développements sur le terrain et lui permettre de prendre, le cas échéant, les décisions requises.

Au vu des développements positifs enregistrés ces derniers jours, et sur la base de la liste définitive des candidats telle qu’arrêtée par la CES, la Présidente de la Commission encourage la Commission électorale nationale indépendante de la Transition (CENI‐T), en consultation avec les Nations unies, à fixer rapidement les nouvelles dates des élections présidentielles et législatives.

Elle exhorte les partenaires internationaux de Madagascar à reprendre immédiatement leur soutien financier, logistique et technique pour accompagner le processus en cours et faciliter la tenue d’élections libres, transparentes, régulières et crédibles.

La Commission de l’UA, qui prend les dispositions requises en vue du déploiement d’observateurs électoraux dans les meilleurs délais, appelle tous les partenaires multilatéraux et bilatéraux à s’engager rapidement dans le même sens.


COMMUNIQUÉ DE PRESSE

L’UNION AFRICAINE ACCUEILLE AVEC SATISFACTION LA FIXATION DE LA DATE DES ÉLECTIONS À MADAGASCAR

Addis Abéba, le 22 août 2013 : La Présidente de la Commission de l’Union africaine (UA), Dr. Nkosazana Dlamini-Zuma, se réjouit de la décision prise, ce jour, par la Commission électorale nationale indépendante de la Transition (CENI-T) de Madagascar, en consultation avec les Nations unies, de fixer la date du premier tour de l’élection présidentielle au 25 octobre 2013, et celle d’un éventuel deuxième tour, couplé aux élections législatives, au 20 décembre 2013. La Présidente de la Commission rappelle l’obligation et la responsabilité qui incombent aux acteurs malgaches de conforter la dynamique positive née des décisions prises ces jours derniers par la Cour électorale spéciale (CES), afin de renforcer encore davantage les perspectives de sortie de la crise que connait Madagascar.

La Présidente de la Commission réitère l’engagement de l’UA, de concert avec la Communauté de développement de l’Afrique australe (SADC), à appuyer les efforts des acteurs malgaches. Elle exhorte les partenaires internationaux de Madagascar à apporter tout l’appui nécessaire pour l’organisation des élections dans les conditions requises de transparence, de régularité et de crédibilité, et à accompagner le relèvement socio-économique du pays. Dans cette perspective, la Commission de l’UA se propose d’organiser prochainement la 8ème réunion du Groupe international de contact sur Madagascar (GIC-M) et d’œuvrer à un accompagnement conséquent et efficace par la communauté internationale du processus visant à parachever la restauration de l’ordre constitutionnel.

16 commentaires

Vos commentaires

  • 23 août 2013 à 08:24 | LE VEILLEUR alias L’EVEILLEUR (#1331)

    Vers quelle élections libres, transparentes, régulières et crédibles accourons nous quand les élécteurs n’ont que des choix imposés ?
    Est-ce vraiment la démocratie qui est promue là ou autre chose ?

    • 23 août 2013 à 09:29 | jansi (#6474) répond à LE VEILLEUR alias L'EVEILLEUR

      Chez eux on les appelle des opposants, chez nous cecsontvdes fauteurs de troubles passibles des représailles genre blocage des comptes personnels.

      Et ça continue. Les étrangers via leurs agents locaux (ces, Cenit, Job, DJ) veulent mettre Mada en coupe réglée, a commencer par la désignation du prochain président de la République pour finir par le pillage de nos richesses comme ce fut toujours le cas.

      Tout est encore possible pour éviter cette catastrophe. Il faut une nouvelle transition de technocrates pour conduire une véritable Refondation, construire une véritable Constitution fruit du souhait du plus grand nombre, et éviter les crises cycliques ce qui stabilisera le futur nouveau président élu.
      Cette stabilité dans un véritable état de droit est la base d’une véritable émergence de notre pays sur tous les plans : socioéconomiques, diplomatiques.
      Rien n’est perdu. Tout est encore possible.

      Il n’y aura pas d’élection en 2013 ni en 2015, tant que les étrangers viennent s’ingérer dans les affaires nationales... Tout sera rétabli quand la coopération internationale sera MUTUELLEMENT avantageuse.

    • 24 août 2013 à 15:04 | RAKOTONIRINA Aubertine (#154) répond à LE VEILLEUR alias L'EVEILLEUR

      C’est un ultimatum qui ne respecte pas la liberté des pays et c’est triste que quelques acteurs de l’Union Africaine "marchent" dans ce processus. Cela n’améliorera pas les relations entre les Africains et les Malgaches. De ce fait, je ne me sentirai jamais solidaires des Africains.

    • 24 août 2013 à 15:10 | RAKOTONIRINA Aubertine (#154) répond à jansi

      Jansi, le seul salut c’est de boycotter tous ces candidats qui n’en sont pas mais qui sont des hommes de main de la France. Quelle horreur ! j’espère que les Malgaches trouveront la riposte.

    • 29 août 2013 à 17:48 | RAKOTONIRINA Aubertine (#154) répond à LE VEILLEUR alias L'EVEILLEUR

      J’en conviens. Je me demande de quelles menaces s’agit-il ? Ils vont nous bombarder depuis leurs navires de guerre ou envoyer des drones tuer les opposants ?

  • 23 août 2013 à 14:29 | Mandroso (#7625)

    Je suis du même avis que la Présidente de l’UA : la population n’a que trop souffert de cet imbroglio. Passons aux élections pour enfin avoir des dirigeants légitimes et crédibles.

    • 24 août 2013 à 15:05 | RAKOTONIRINA Aubertine (#154) répond à Mandroso

      Des élections au "forceps" comme disent si bien les uns et les autres. Il ne s’agit pas de faire des élections à tout prix mais de faire des élections qui conviennent à une majorité de Malgaches. La liste qui est imposée ne correspond pas à nos aspirations. Je déteste et je vomis l’UA.

    • 29 août 2013 à 17:49 | RAKOTONIRINA Aubertine (#154) répond à Mandroso

      Je ne suis pas de cet avis. Ceci veut dire la NEOCOLONISATION continue. Elargissez un peu votre esprit.

  • 23 août 2013 à 17:27 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111)

    - Les parlementaires ,issus de la mouvance RAVALOMANANA, n’ont pas peur ==des sanctions internationales== et ils ont affiché ==leur soutien==à la démarche d’apaisement du FFK M qui se déroulera,AVANT,l’élection présidentielle de la quatrième République Malgache,en 2013

  • 23 août 2013 à 22:03 | bbernard (#6880)

    Il n’y a vraiment pas de quoi se féliciter d’une telle liste qui inclue plus de 50% de candidats non éligibles de par leur palmarès.

    • 24 août 2013 à 15:06 | RAKOTONIRINA Aubertine (#154) répond à bbernard

      Oui bbernard. Toute la question est là. Je répète je déteste l’UA et sa bande de vendus.

  • 24 août 2013 à 11:23 | ravel (#4625)

    CHISSANO bien amadoué par la france a su mener la projet français d oculter l’aspiration Malgache d etre libre ,de pouvoir choisir les dirigeants qu ils veulent.

    • 24 août 2013 à 15:08 | RAKOTONIRINA Aubertine (#154) répond à ravel

      C’est le point de vue du plus grand nombre, d’ailleurs la France commence à s’en vanter car ils ne cessent de programmer des émissions en France sur les paysages malgaches dans lesquels ils commencent à se montrer en valeur. C’est écoeurant.

    • 29 août 2013 à 18:19 | RAKOTONIRINA Aubertine (#154) répond à ravel

      Bien amadoué ce n’est pas la question, il a été tellement bien payé pour le sale boulot qu’il s’est juré de le faire.

  • 24 août 2013 à 17:34 | tsimahafotsy (#6734)

    On peut toujours crier aux loups, vomir et c.hier sur la tête de l’U.A. et de la C.I. mais ce que j’en sache, ils ne sont pas les fomenteurs du putsch et de la crise à Madagascar ? Le Rat Jouel n’est pas un agent de la C.I. que je sache ! et pourtant c’est lui qui nous a mis dans la mierde totale ! Mais qui a demandé en premier l’intervention de la C.I. pour avoir une reconnaissance internationale ? Ce n’est pas le Rat jouel ? Qu’il ait retourné sa veste car il a vu qu’il ne pouvait jamais légitimer son coup d’état vis à vis de la C.I. ne lui donne aucun crédit et à ses partisans pour mettre sur le dos de celle-ci tous les problèmes que l’abominable a crée. Voilà ce qui arrive quand on joue au pompier pyromane. Il faut des pompiers extérieurs pour éteindre le feu et c’est tant mieux ainsi.

    • 29 août 2013 à 18:23 | RAKOTONIRINA Aubertine (#154) répond à tsimahafotsy

      Ton DJ a bien été l’agent de la CI mais il n’était tellement pas à la hauteur qu’"ils" l’ont écarté. Vous connaissez le mépris des occidentaux. Quand il a commencé à retourner sa veste, bien il était complètement fait... Le reste c’est du "tsikarok’alika" au détriment des Malgaches et entre-temps, Chissano a fini le sale boulot. Je n’ai jamais fait confiance aux africains.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 

Archives