Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
jeudi 18 août 2022
Antananarivo | 06h48
 

Politique

Travailler ensemble pour les « dinika santatra » et dialogue national

L’Alliance des OSC met les points sur les i

jeudi 8 juillet 2010 | Bill

L’Alliance des organisations de société civile (AOSC) a donné une conférence de presse à Tsiadana vers le milieu de la journée de ce mercredi 7 juillet. Ce fut l’occasion pour l’AOSC de réitérer les principes sur lesquels elle conçoit la manière de résoudre durablement la crise pour éviter les crises cycliques. Elle a ainsi insisté sur l’inclusivité, le consensus, la neutralité et l’indépendance. Elle se déclare prête à travailler ensemble avec les autres organisations de société civile dans le respect de ces principes, précisément avec l’initiative qui est en cours et qui est conduite par la Coalition des organisations de société civile (COSC) et les « Raiamandreny Mijoro ».

À propos de cette initiative, l’AOSC avoue que depuis 15 jours, et même bien avant, des travaux ont été effectués avec la COSC. Des drafts et des documents ont été alors élaborés ensemble. Et des principes ont été convenus comme devant être rigoureusement respectés, dont la redevabilité, le principe de validation des pairs et la transparence. Le principe général qui a présidé ces rencontres et ces initiatives, selon l’AOSC, est la refondation pour l’avènement dans un climat serein ou du moins apaisé, de la 4e République.

D’après un membre de l’AOSC appartenant au CDE (Club développement et éthique), la dernière réunion de travail de l’AOSC et de la COSC s’est tenue lundi 5 juillet, à l’issue de laquelle rendez-vous est fixé ce jeudi 8 juillet pour valider tous les documents dont le contrat de partenariat des organisations de société civile et les divers termes de référence, sans oublier le calendrier. On s’interroge d’ailleurs si le calendrier annoncé et rendu public par la COSC vers la fin de l’après-midi de ce mercredi 7 juillet à Ampefiloha est celui convenu avec l’AOSC et le KMF-CNOE.

Des structures conçues ensemble

L’AOSC révèle que lors des rencontres avec la COSC, des structures ont été définies et décidées ensemble pour mettre en œuvre les « dinika santatra » dans les districts et la conférence nationale souveraine. Il s’agit de la Coordination nationale des organisations de société civile (CNOSC) qui rassemble l’AOSC, le KMF-CNOE et la COSC. La CNOSC coordonne les entreprises confiées aux deux autres structures ci-après :

- le Groupement national indépendant de médiation (GNIM) qui est une entité opérationnelle composée de trois (3) facilitateurs et de deux (2) observateurs. Le GNIM veille à ce que les principes qui régissent le processus soient appliqués scrupuleusement. Dans cette mission, il doit considérer toutes les négociations et résolutions qui ont été prise jusqu’à maintenant et dans cet esprit, il doit selon les situations, les conjuguer ou les prendre comme devant compléter la démarche en cours. Autrement dit, aucune des propositions de résolutions de la crise ne doit être écarté.
- l’Union des organisations de société civile. Il revient à cette entité d’organiser et de conduire concrètement les « dinika santatra » dans les districts et la conférence nationale souveraine.

3 commentaires

Vos commentaires

  • 8 juillet 2010 à 09:52 | LE VEILLEUR alias L’EVEILLEUR (#1331)

    - Comment allons nous travailler ensemble ?

    Avoir tous les moyens de ses ambitions est un gage de réussite.

    Je demande aux COCS & COCS la mise en place d’un site officiel permettant de travailler de façon collaborative avec tous les Malgaches à travers le monde. Le Web 2.0 peut nous y aider.

    "Leom-boananan’ny omaly ka tsy tia zava-boribory intsony"

  • 8 juillet 2010 à 10:06 | Basile RAMAHEFARISOA (#417)

    Devant toutes ces valses des organisations,la Haute Autorité de la Transition reste muette.

    Le "PEUPLE Malgache" commence à poser des questions :

    "QUI DETIENT LE POUVOIR à MADAGASCAR"

    Que le Gouvernement "solidaire" de Transition du Général Camille Vital ,Présidé par Andry RAJOELINA, organise les élections,en premier lieu,l’élection des Députés de Madagascar,seuls représentants de Malgaches des "Régions/Districts/Communes",pas des Malgaches des "SALONS" ou des Grandes villes,en particuliers "TANANARIVE".

    Basile RAMAHEFARISOA

    b.ramahefarisoa@gmail.com

  • 8 juillet 2010 à 20:30 | Basile RAMAHEFARISOA (#417)

    mettre le point sur le "i"

    De quelle ligne de budget allez-vous organiser les "dinika santatra dans les 119 districts et votre conférence nationale.

    Source:orange.mg

    Les organisations de la société civile démentent la "rumeur" selon laquelle,elles auraient reçu 110 millions ariary de la part de l’Organisation Internationale de la Francophonie (O.I.F.)

    Serge ZAFIMAHOVA surenchère :

    "D’autres simples citoyens ont aussi la bonne volonté de contribuer financièrement à la réalisation de ces deux conférences".

    Alors vous pouvez prétendre :"Un financement neutre".

    Du temps de ZAFY,dit-on,c’est Alain RAMAROSON,le financier ????

    Ne prenez pas les Malgaches pour des canards sauvages.

    Basile RAMAHEFARISOA

    b.ramahefarisoa@gmail.com

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS