Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
vendredi 7 août 2020
Antananarivo | 18h42
 

Politique

Crise sanitaire

« Il faut transformer cette situation en opportunité pour Madagascar », selon Zazah Ramandimbiarison

mercredi 29 juillet | Mandimbisoa R.

La situation sociopolitique dans le pays ne peut laisser indifférent personne. Zaza Ramandimbiarison, ancien ministre du régime Ravalomanana, et ancien directeur de cabinet de la présidence de la transition, sort de son silence. En s’adressant à tous les leaders dont le président de la République et les politiques ainsi qu’aux citoyens. « Il est temps de mettre en place les vraies conditions d’une émergence effective de Madagascar si nous ne voulons pas que les futures générations soient laissées pour compte dans les prochaines décennies », déclare-t-il.

« L’environnement socioculturel malgache se trouve encore en 2020, à plusieurs égards, en antinomie avec la modernité construite depuis le printemps de l’humanité créatrice : une révolution totale, scientifique, technologique, industrielle, intellectuelle et morale qui a été initiée et entretenue depuis des siècles par les nations reconnues actuellement comme pays développé, même si depuis le 18e siècle, Madagascar eut épousé les valeurs chrétiennes qui véhiculent : modernité, liberté, tolérance et démocratie », lâche cette personnalité politique du pays.

Il estime que « Madagascar doit se développer dans le contexte actuel de la transformation mondiale, de l’importance de l’indépendance actuelle entre toutes les sociétés du monde et des défis que tous les pays doivent faire face. Il faut reconnaître que notre apport est marginal sur le marché mondial et au niveau du concert des nations, pour influer aux grandes tendances universelles. Mais il faut être pragmatique et réaliste sans état d’âme », lance-t-il avant d’ajouter que « Les idées extrémistes, tirées d’un esprit nationaliste et souverainiste, esprit d’une époque révolue, ne sont plus justifiées dans le contexte de la mondialisation actuelle du 21e siècle ».

Dans le contexte socioéconomique encore fragile, à cause entre autres de l’épidémie du coronavirus, « la priorité des priorités reste les défis sanitaires et de survie à court terme », souligne-t-il. Certes, beaucoup d’actions ont été faites, « mais plus d’effort financier est nécessaire surtout au niveau de l’économie pour sauver des milliers d’emplois et d’entreprises qui génèrent des revenus de survie pour plusieurs pauvres », analyse-t-il. Il faut aussi, « améliorer continuellement la gestion de la lutte, un défi collectif, pour avoir une réponse rapide, vigoureuse et efficace », indique-t-il puisqu’il soutient que le monde entier va continuer de vivre avec le virus, pendant encore quelque temps.

Transformer cette situation en opportunité

L’ancien directeur de cabinet de la présidence de la Haute autorité de la Transition de lancer alors qu’il « faut absolument transformer cette situation en opportunité pour Madagascar, c’est le moment ou jamais pour profiter d’un effet de bascule créé par la crise sanitaire planétaire pour agir pour le changement. Toutes les forces vives de la nation et tous les amis internationaux se doivent de travailler ensemble pour oeuvrer vers un meilleur futur tout en faisant face aux défis urgents. Il faut s’engager ensemble, avec un esprit d’ouverture, de coopération et de collaboration franche et efficace, pour un changement réel pour un vrai progrès de Madagascar ».

Malgré tout, et face notamment à la crise politique latente qui plane pourtant dans le pays, il lance qu’ « il ne faut pas que l’espoir obtenu après la dernière élection présidentielle de 2019 se transforme en désespoir : il est donc temps d’agir résolument et enclencher le vrai tournant vers le vrai changement tant attendu. Il faut que tous les responsables nationaux et internationaux détenant un pouvoir, les sociétés civiles, religieuses et laïques, les organisations du secteur privé et tous les leadeurs d’opinion s’alignent sur un plan d’action commun, avec une grande sagesse, une très grande ouverture d’esprit qui met de côté l’égo, une volonté d’écouter pour apprendre et un esprit de coopération et de collaboration ». Zaza Ramandimbiarison estime qu’ une transformation en profondeur est nécessaire pour aller réellement sur la voie de l’émergence.

21 commentaires

Vos commentaires

  • 29 juillet à 10:21 | nez_gros (#10715)

    Zazah, ancien de ceci et ancien de cela ne sait pas conjuguer le verbe falloir :
    - au lieu de dire IL FAUT, on dit IL FALLAIT ;

    - gros Ancien de ceci et de cela, tous ces propositions sont des petitions de principe, donc vide et creuse... ça fait plaisir à tes Maîtres, mais pour être conctret, donnes nous un peu des propositions plus elaborées...
    et surtout : IL FALLAIT, mais pas il faut... ;

    T’as capté gros ou pas ???

    Répondre

    • 29 juillet à 10:53 | rapa (#9695) répond à nez_gros

      Déjà avant de donner des leçons d ’écriture...il aurait fallu corriger ou mieux rédiger cela..
      gros Ancien de ceci et de cela, tous ces propositions sont des petitions de principe, donc vide et creuse... ça fait plaisir à tes Maîtres, mais pour être conctret, donnes nous un peu des propositions plus elaborées...
      et surtout : IL FALLAIT, mais pas il faut... ;
      de ce que je sache on dit une proposition.. donc toutes ces propositions donc vides et creuses..

    • 29 juillet à 13:06 | nez_gros (#10715) répond à nez_gros

      @rapa, "Quand le sage désigne la lune, l’idiot regarde le doigt.", gros sache lire au 2nd degré gros. t’as capté ou pas.

      - ce qu’on veut dire : c’est simple, ce Monsieur était au pouvoir auparavant, pourquoi il n’a pas fait ce qu’il aurait dû faire, ceci est d’autant plus vrai qu’il n’y avait pas de COVID à l’époque.

      - au lieu de dire il faut, il faut.... il ferait mieux dire : j’aurais dû faire, j’aurais dû faire, ou il fallait ...

      Je ne suis pas français, mais je suis chinois, anglais, espagnol, arabe, américain, qui parle assez correctement le français
      - Et surtout je suis Économiste philosophe, et penseur, et je ne veux pas être grammairien.
      t’as capté ou pas mon gros secrétaire .... ?

    • 29 juillet à 14:00 | zorey974 (#7033) répond à nez_gros

      @Nez gros... c.on : Qu’attendez vous pour mettre votre génie au service de votre pays ?
      Car ce n’est pas en insultant et méprisant les autres que l’on fait avancer les choses...
      Mais c’est sans doute du second degré ;)

  • 29 juillet à 10:29 | kartell (#8302)

    L’homme visionnaire a mangé à tous les râteliers et aujourd’hui fort de son expérience de girouette, il nous prédit son futur et c’est bien là que le bas blesse du flagorneur opportuniste et fier de l’être .
    Mais en réalité, il sert la soupe chaude au pouvoir en s’érigeant comme sherpa zélé du pouvoir ...
    En réalité la stratégie de communication est habile : faire porter par d’autres, la parole présidentielle en croyant qu’en la faisant véhiculer par une tierce personne, elle serait mieux entendue et surtout elle serait plus crédible !...
    Sauf que le CV du gourou ne plaide pas en sa faveur tant au niveau politicard qu’économique : il vient de réinventer le hors-sol !...
    Contrairement à ses affirmations gratuites et non fondées, la crise que nous traversons est profonde durable en laissant les derniers de la classe là où ils étaient auparavant tandis que les premiers essaieront, par tous les moyens, de retrouver des conditions proches de celles du passé ...
    La crise ne sera pas une opportunité à rebattre les cartes mais celle pour les meilleurs joueurs de garder les meilleurs atouts en main ...
    La destruction du tissu social est un fait reconnu de tous mais que dire de ceux qui n’en disposait que très parcimonieusement et qui ont vu l’essentiel de leurs cadres déserter le radeau ?...
    En fait, notre gourou, en service commandé, est en train de nous présenter une nouvelle mouture de l’émergence revisitée en essayant de coller à la crise en parlant d’opportunité qui serait offerte sur un plateau d’argent ...
    Visiblement, il a rempli sa mission celle de faire entendre une autre voix que celle du pouvoir mais son copié/collé est trop flagrant pour qu’il ait une audience à la hauteur de ses ambitions : faire croire au miracle !...

    Répondre

    • 29 juillet à 12:46 | Bibi Fricotin (#10989) répond à kartell

      Bravo Kartell !
      Vous m’avez ôté les mots du clavier !

    • 29 juillet à 19:59 | akam (#7944) répond à kartell

      - Et voici les vautours qui sont de retour. Ca c est l exemple typique des gasy malama qui flatte un incompetent Dj a endetter a jamais Mada. Que ce soient la BM ou le club de Paris, il n y a aucun cadeau pour un pays, meme tres pauvre, mais connu pour ses potentiels sous-exploites.
      - Ignorant que ce mec ait occupe ces poste-clefs lors des 2 differentes presidences, il n y a qu ici que cette bouffonnerie est exhibee au su et au vu de tous. Y a t il un pacte entre ces mecs de Tana pour se remplir la panse ? Car le contexte actuel qui est plutot domine par 2 enjeux : celui concernant d un cote, l aspect sanitaire (bientot 100 morts) et de l autre, la famine qui guette la population entiere.
      - Le pays connait actuellement une episode noire qui est loin d etre resolue. Outre les financements hypothetiquement obtenus, qui sont loin d impacter sur le controle possible de la pandemie, l espoir s eloigne car le peuple ne cesse d etre contamine.
      - Quand les couts des PPN cesseront-ils de grimper ? alors que ce coronavirus n est meme pas comparable a un monstre affame qui acapare tout, y compris la nourriture des humains. Tout en assistant a la depreciation de l ariary, le paradoxe vient d en haut ou l etat “genereux”vient distribuer des vivres aux bas-quartiers de Tana. Sont-elles les seules couches populaires necessiteuses ? Ces faveurs sont- elles humainement justifiees ? Ou plutot du clientelisme ? Apparemment ces pretendus economistes n ont comme initiative que pousser Dj dans cette demarche opportuniste . Tous sont complices de ces morts d hommes qu on livre innocemment a cette pandemie virale qui tue.

    • 30 juillet à 08:08 | kartell (#8302) répond à kartell

      @ akam

      Les vautours n’ont jamais songé à quitter le pays, ils ont eu des petits, élevés au nid ou adoptés par mimétisme par le vieux géniteur qui a vite reconnu une graine de champion dans l’oiseau de la nuit qui voudrait devenir demain aigle royal de son Colisée !...
      Ce pays pourrait-il se renouveler, changer de style ?,la réponse semble devoir être toujours la même : un récurrent copié/ collé d’un passé bégayé !...
      Les circonstances actuelles auraient pu peut-être offrir cette opportunité de changement mais en l’absence totale d’une émergence nouvelle du monde politique, rien ne vaut ce statuquo cadenassé qui fera l’affaire et la bonne depuis 60 ans ...
      Sauf que la situation vient de prendre un tournant inquiétant avec ce confinement de façade qui confisque ainsi à l’informel ses deux malheureux dollars comme maigre salaire et pis, c’est tout !...
      Aujourd’hui, cette société à qui on avait promis l’émergence flamboyante se voit priver de son minimum vital et pour combien de temps encore ?
      La gestion sanitaire de cette crise marche en binôme avec celle de l’économie mais en sapant la seconde, le pouvoir coupe la maigre branche sur laquelle il est à califourchon d’autant qu’au niveau sanitaire, on est loin du préventif et du curatif qui semble d’ailleurs avoir déserté la présomptueuse assurance des discours officiels...
      On sent bien que pour faire oublier ces quelques incohérences notoires, le pouvoir agite avec force et vigueur la carotte bien grosse des aides mais il ne suffira pas d’encaisser, car il faudra surtout savoir décaisser à bon escient.Aie, aïe, aïe !..
      Si le pouvoir croit pouvoir s’en sortir ni une, ni deux, il se trompe parce que cette crise n’est pas comme les précédentes d’autant qu’elle impacte la planète entière tout en allant grossir inexorablement un peu plus le club des laissés pour compte ..
      Et c’est là que le pouvoir en place bombe le torse sauf que l’on sait par avance qu’un écrémage endémique réduira les aides de terrain à un simulacre laissant les populations sur leurs faims, au vu des financements en apparence copieux.
      Désormais, de quelle manière le pouvoir va-t-il contenir les mécontentements accumulés et futurs ?
      Certains entendent déjà des bruits de bottes, d’autres intronisent déjà le Bolsonaro Malagasy pourfendeur d’un ordre établi dont il profiterait, pourtant, allègrement en privé !...
      La république de la rustine fait mine de se remettre en question sous la pression insistante du covid virulent mais on touche plus au simulacre qu’à une amorce de changement d’autant que le parler vrai a souvent conduit à l’exil ou en prison ...
      Aujourd’hui, chacun tire avantages de la situation entre intervenants militaires et président au pouvoir qui semblent s’entendre comme larrons en foire ..
      En fait, cette pandémie aura permis aux militaires fortement récompensés par le régime de montrer leurs muscles, leurs véhicules fraîchement acquis ou donnés après un long confinement en caserne plutôt vécu comme un mépris du politique et avec son commanditaire ravi de constater que son investissement premier porte ses fruits dans un sérieux gagnant/gagnant !...
      On touche ici à l’ultrasensible, l’égo du commandante qui poursuit son accession dans l’ivresse des cimes, avec une perte progressive de la tolérance à l’égard de la critique, d’autant plus que, plus il prendra de la hauteur, moins il entendra les rumeurs de la plaine ...
      On vire plus à l’analyse du personnage qu’à la situation de crise sauf qu’ici, plus qu’ailleurs : l’état, c’est moi !
      La voie royale en quelque sorte comme un vertigineux retour en arrière !...

    • 30 juillet à 18:11 | lé kopé (#10607) répond à kartell

      Sans le défendre , vu son basculement vers le camp adverse en 2009 , je tiens à vous dire que c’est ce Monsieur qui a réalisé toute l’infrastructure routière de la Grande île du temps du laitier . Je ne parlerai pas des autres concrétisations qu’il a faites ,mais cette personnalité a une vision tout a fait lucide de la situation à Madagascar . Dommage que les deux dirigeants qui l’ont employé , n’ont pas su tirer profit de sa compétence .Il vous tend la main , à vous de savoir la saisir ...

  • 29 juillet à 12:14 | reviv (#9830)

    Kartell ” L’homme visionnaire a mangé à tous les râteliers et aujourd’hui fort de son expérience de girouette, il nous prédit son futur et c’est bien là que le bas blesse du flagorneur opportuniste et fier de l’être .
    Mais en réalité, il sert la soupe chaude au pouvoir en s’érigeant comme sherpa zélé du pouvoir ...


    &&&&&&____

    c’est l’archtype d’un Ratsirahonana bis qui fait sa primeur.

    Répondre

    • 29 juillet à 18:52 | Gérard (#7761) répond à reviv

      N’est ce pas le propre des "vrais" hommes d’état que de servir longuement l’État, sans trop se soucier de l’éphémère leader momentanément au pouvoir ?
      en France nous avons eu Jean Monet, Jacques Attali....Kissinger aux US etc...
      je sais, on m’objectera que sous certaines latitudes la tendance pourrait être à se servir, plutôt qu’à servir....

  • 29 juillet à 12:35 | Jipo (#4988)

    Bonjour .
    Alors là il pousse mamabe dans le ravintoto 😡

    « Les idées extrémistes, tirées d’un esprit nationaliste et souverainiste, esprit d’une époque révolue, ne sont plus justifiées dans le contexte de la mondialisation actuelle du 21e siècle ».

    Encore un mondialiste, qui défend son fauteuil confortable, à la table des sans scrupules .
    En d’ autre termes : un traitre à la nation, qui vend son âme au mondialisme, alors que la majorité des Peuples commencent à se rendre compte de la supercherie, et mise sous tutelle, comme si ce qui se passe en Europe n’ était pas assez édifiant !
    D’ être souverainiste serait être frondeur, conspirateur, djihadiste, fasciste : la race à abattre ???
    OUI A LA SOUVERAINETE " monsieur zaza-KELY" !, nous les Peuples voulons récupérer nos droits, notre monnaie, nos frontières, notre économie, notre santé et notre : "justice « sans qu’ elle soit offerte sur un plateau aux lobbyistes et banksters par des vendus de votre espèce, honte à votre allégeance !

    Répondre

  • 29 juillet à 12:44 | Bibi Fricotin (#10989)

    Zaza se la joue "grand sage gasy " mais à mon avis il aurait mieux fait de ne pas sortir de son silence .....En bon Malgache prêt à vendre père et mère et enfants pour une pitance, ce petit monsieur a fait sa "belle carrière" de traître en bouffant à tous les rateliers qui se présentaient à son appétit vorace (TIM, HAT,... )
    Notez que le mec est un visionnaire d’une acuité rare ! Parmi le tissu de lieux communs et de banalités qui émaillent sa tribune je cite un monument de perspicacité « la priorité des priorités reste les défis sanitaires et de survie à court terme » Heureusement que t’étais là zaza ... on l’ignorait jusqu’à ce que tu nous éclaires !
    Avec des c.ons pareils Mada n’est pas sorti de l’auberge !

    Flow my tears ....

    Répondre

  • 29 juillet à 13:23 | Jipo (#4988)

    BANQUE DE MALHEUR TON HEURE APPROCHE  !

    NOUS, nous ne nous cachons pas, nous n’avons pas peur de votre lâcheté. Nous ne nous cachons pas comme vos maîtres, LA BANQUE celle des Rothschilds et Cie, qui tirent les ficelles de toute la corruption médiatique, culturelle, médicale, politique et aussi de tout ce qui va exploser désormais à la face du monde d’ici peu  : La pédocriminalité mondialiste , mondialisme si cher à Jacques ATTALI, dont les soldats milliardaires, sont Jeffrey Epstein et Ghislaine Maxwell, organisant le chantage, l’esclavage, la torture, le viol de nos enfants sans omettre le trafic d’organes et de leur sang. 2500 enfants, oui deux mille cinq cents, par jour disparaissent dans le monde  !! En France, 30 par jour  !!!!!! QUE FONT LA JUSTICE ET LA POLICE  ? Le fils de la Reine d’Angleterre (Le Prince Andrew) est convoqué par le FBI (police fédérale USA) pour viol sur mineur organisé par EPSTEIN-MAXWELL, cancer de l’enfance  !
    Nous n’avons peut-être pas d’immunité politique car notre Dignité s’en passe aisément, n’est-ce-pas les trouillards, profiteurs, voleurs, menteurs et criminels  ?
    Face à votre meute de hyènes sans foi ni loi avide d’argent et de pouvoir malsain, nous vous opposons haut et fort le Bien Commun, la JUSTICE, l’Amour, la Paix, la répartition juste de tout ce qui doit contribuer à l’épanouissement de l’Humain, où qu’il soit sur La Terre, de la Famille, de la Liberté, de la Nation, de NOTRE FRANCE ETERNELLE  !
    Nous vaincrons   !!!

    Répondre

    • 29 juillet à 13:50 | Jipo (#4988) répond à Jipo

      Et dire qu’ il y en a qui parlent de complotisme ...
      https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/theorie-du-complot-226036

    • 29 juillet à 13:56 | nez_gros (#10715) répond à Jipo

      @Jipo, je ne veux pas me mêler de ton histoire gros, t’as capté ou pas, mais voilà :

      - Le retour à la terre, le retour à la symbiose entre la nature et l’homme est proche...

      Le retour à la meilleure Civilisation, qui n’a jamais existé qu’une seule fois sur terre...

      - la civilisation negro : ou NEGRO-Olmeque-Pharaonique, bref LE PARADIS SUR TERRE

      NEZ - GROS

    • 29 juillet à 14:24 | Ibalitakely (#9342) répond à Jipo

      Pas du tout besoin de complot, se régime se suicidera & avec le monde entier comme témoin, car pas plus tard qu’hier le PM disait « nous en avions pris qqs $ venant des bailleurs pour payés le salaire des fonctionnaires … » ; puis le même jour le PRM a dit clairement à Mahajanga « il y a déjà qqs jours que nous avions commandé des matériels (oxygènateurs & autres) grace au propre argent de l’Etat malagasy … ». La quest° qui se pose : avons-nous de l’argent oui ou non ??
      • Cela nous rappelle la fameuse phrase « de l’argent nous en avons mais c’est l’utilisat° qui pose problème ».

  • 29 juillet à 16:06 | Jipo (#4988)

    Quand je parle de complot c ‘est de l’ humour réservé aux « illuminés » qui y croient pas pour ceux qui s’ obstinent dans le déni malgré les preuves accablantes qui les aveuglent .
    Tout ce qui se déroule sous nos yeux est organisé depuis longtemps, mais chut faut pas le dire c’ est facho 😱 ...
    https://www.youtube.com/watch?v=65rr8a3-tb0

    Répondre

  • 30 juillet à 18:02 | lanja (#4980)

    Mila mianatra kely fahalalampomba i Zaza , manaja sy miarahaba ny mpiara miasa , misy mihaino ny heviny rehefa miezaka izy ka vitany izany

    Répondre

  • 1er août à 21:10 | Vary-Manta (#2623)

    Salut à tous,
    je ne vais pas aussi me mettre à descendre ce monsieur, qui comme beaucoup de décideurs de notre pays, sont des "courtisanes" spécialistes du "kabary" (du papalapap destinés qu’á la séduction de ceux pour qui, ils souhaiterait un poste á haut salaire !).
    Madagascar et les malgaches ont besoin, d’une vraie élite qui travail avec le cœur et non pas ces pseudo-élites. Tant que ces parasites du post-coloniale seront là, rien ne changera. Pourquoi ?! parce qu’ils refusent de comprendre qu’eux même sont les problèmes de notre pays.
    .

    Répondre

    • 1er août à 22:33 | vazahagasy taratasy (#10911) répond à Vary-Manta

      1er août à 21:10 | Vary-Manta (#2623)

      "Tant que ces parasites du post-coloniale seront là, rien ne changera. Pourquoi ?! parce qu’ils refusent de comprendre qu’eux même sont les problèmes de notre pays."

      Que vous vous trompez vary-manta, ils ont très bien compris et ils n’en ont rien à cirer...

Réagir à l'article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, merci de vous connecter avec l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS