Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
samedi 4 février 2023
Antananarivo | 18h46
 

Editorial

Émotions, doutes et vérité

mardi 11 janvier 2011 | Patrick A.

Il est des métiers qui sont comme cela. Où identifier ses propres émotions, les comprendre et les accepter sont des clés pour arriver à travailler utilement.

Alors que dans nos sociétés, l’éducation et la bienséance tendent plutôt à réprimer les émotions et peuvent même inciter à les nier, s’accoutumer à vivre avec celles-ci est un gage de survie à long terme lorsque l’on est dans des activités où l’on sait que ces émotions peuvent surgir brutalement à tout coin de rue.

Le journalisme fait partie de ces métiers. Par la force de l’habitude, à force de regarder alors que l’instinct naturel vous pousse plutôt à fermer les yeux, on en arrive, sans doute plus souvent qu’à d’autres, à vivre ces situations très paradoxales et difficiles à expliquer : celles où le cœur tressaille, mais où l’esprit avait pourtant minutieusement prévu ce qui allait arriver.

Aux heures blafardes du lundi matin, en apercevant dans ma boite aux lettres un mail de Ndimby dont l’objet était « Game Over », j’ai compris tout de suite. Sans même avoir ouvert le mail en question, mon premier souci dans l’ordre chronologique a été de m’assurer si l’éditorial du jour avait ou non été fortement affecté par la décision de Ndimby d’arrêter ses contributions à Madagascar-Tribune.com.

Pour des raisons qui tiennent sans doute essentiellement au manque de temps, Ndimby et moi n’avons pas eu l’occasion de débattre du meilleur moment pour qu’il arrête. J’aurais bien été en mal de lui donner des conseils par rapport à cela, mais je ne peux m’empêcher de penser que l’instant qu’il a finalement choisi risque de déformer la perception qu’auront certains de sa décision. Il faut avoir lu l’ensemble de ses contributions et un peu discuté avec lui pour bien comprendre que le fait qu’il arrête maintenant n’a pas grand lien avec celui du changement de ton de certains protagonistes de cette interminable crise politique.

Car Ndimby n’est nullement un de ces « petits télégraphistes » qui envahissent les forums en portant une « bonne parole » formatée ailleurs. On ne peut pas faire de prévisions justes sans être habité par le doute. Ce doute qui vous taraude parce que vous allez laisser votre signature sur un écrit qui demeurera est épuisant, mais il permet d’aller plus loin, et c’est toute la différence entre un Ndimby et beaucoup d’autres.

Je n’ai pas à être l’avocat de mon confrère, mais je puis être témoin du fait qu’il avait prévu la survenance de la présente crise bien avant que celle-ci n’éclate, et que sa motivation la plus profonde a toujours été que la prochaine ne soit pas pire encore. Et s’il nous est arrivé d’avoir des appréciations différentes, c’était toujours plus sur l’utilisation de tel ou tel élément de langage [1] susceptible de susciter ces fameuses émotions pas si faciles à gérer, que sur le fond des idées.

Aujourd’hui, Ndimby a choisi de tourner non pas la page, mais une page. Car là où beaucoup ne lisent que la dernière petite phrase, celui qui doute sait qu’il y un livre.

Notes

[1les fameux « câpres et cornichons ».

16 commentaires

Vos commentaires

  • 11 janvier 2011 à 08:36 | El_pacha (#5090)

    ...Premier...

    • 11 janvier 2011 à 09:17 | Malagasika (#4898) répond à El_pacha

      Cher Patrick, merci pour ce clin d’oeil à Ndimby que j’apprécie beaucoup autant que vous, non pas seulement pour vos analyses et critiques mais surtout pour l’assiduité et la continuité de la réflexion et de la présence. Au nom de cette assiduité et de cette continuité, permettez-moi alors d’interpeller encore une fois Ndimby pour lui dire que partir brusquement n’est pas la meilleure solution et le modèle de comportment qu’il devrait continuer à inspirer.

      On ne quitte pas un ménage sans prévenir à l’avance, on ne quitte pas des responsabilités comme celles d’un éditorialiste sans au moins une période de transition, cher Ndimby. De grace, le changement de ce pays, je l’ai crié ici maintes fois, commence par soi, au sein de sa famille et au niveau d’un petit groupe.Nous devons tous faire extrêmement attention à nos gestes et à nos décisions car ce n’est plus l’armée (plus que jamais corrompue) qui est le dernier rempart de ce qui reste de la République mais les citoyens engagés, si peu nombreux fussent-ils, qui refusent la médiocrité et la banalisation de la vie spirituelle, politique, patriotique, professionnelle à Madagascar et au sein de la Diaspora ! Quand on dit que le Malagasy est égoiste, envieux, jaloux, hypocrite, lache, beau-parleur, c’est malheureusement vrai et la conséquence logique c’est le non-controle des dérives de Rav8 puis l’avènement du DJ !!!!
      Je ne voudrais pas faire la lecon mais juste nous encourager : refusons de démissionner "facilement" ou sans préavis car nous sommes des modèles pour la nouvelle génération, pour la nouvelle Madagascar. Voyez dans ladministration et la politique comment il est devenu facile pour les Malagasy de changer de bord par vénalité, par hypocrisie ou pire par lacheté de défendre leur idées jusqu’au bout.

      Pourquoi des Ambassadeurs nommés par Rav8 sont devenus des Amabssadeurs du DJ ? Pourquoi des associés au putsch du 17 mars 2009 se sont associés soudainement aux généraux de Rav8 etc.Cette culture du retournement de veste, de démission, de renvoi, d’emprisonnement sur coup de colère, de violence sur coup de haine, d’allégeance sur coup de peur ou de lassitude doit être combattu de toutes nos forces si nous aspirons au MADAGASCAR DURABLE bien au-delà du DJ ou de Rav8 et consorts.

      Please Ndimby et Patrick, à moins que ce soit une affaire de vie ou de mort ou d’atteinte à votre dignité personnelle profonde restez par patriotisme et par esprit d’excellence car l’avenir de ce pays va bien au-delà des conjonctures passagères. GAME IS RE-INIATED ! GOD SAVES MADAGASCAR ! Courage Ndimby, Patrick et courage à tous les forumistes, ensemble nous constituons une VOIX DU PEUPLE, C’EST A DIRE UNE VOIX DE DIEU !!!!!
      New Africa Malagasika

    • 11 janvier 2011 à 09:28 | rabri (#2507) répond à Malagasika

      Mille excuses à Patrick si je m’adresse à Ndimby sur le forum de son édito car j’étais absent hier.

      A Ndimby, tchao l’artiste ! Même si nous avons eu quelques différends et échanges assez musclés au départ sur ce forum, nous avons fini par nous rapprocher (en messages privés) grâce à un thème commun qui nous est cher à tous les deux : LE SYSTEME EDUCATIF A MADAGASCAR !

      J’ai décliné ton invitation de participer à un édito commun sur un thème du genre « propositions anti-HAT contre propositions pro-HAT » car cela ne me ressemble pas. Mes propositions (qui ne sont pas l’apanage uniquement des pro HAT) sont plus adaptées, sans prétention, aux millions de malgaches qui SONT PAUVRES POURTANT ASSIS SUR UNE MINE D’OR et la révision totale vers un SYSTEME EDUCATIF ADAPTE constitue un premier pas important vers notre conscientisation à la valorisation par nous mêmes de cette « mine d’or ».

      Orientons nous de temps en temps vers des thèmes plus rassembleurs car nous avons tous besoin de nous ENSEMBLE ( toi, Patrick et les autres) pour réfléchir au CONCRET POSITIF pour ce pays.

      Ce n’est qu’un au revoir alors ! Tu sais où me trouver (virtuellement !) Tchao, l’artiste !!

    • 11 janvier 2011 à 13:11 | râleur (#3702) répond à El_pacha

      savoir tourner la page, sans la déchirer pour mieux en écrire d’autres.

      ce n’est qu’un au revoir

    • 11 janvier 2011 à 17:23 | adaoro (#4927) répond à rabri

      tout à fait d’accord avec toi Rabri, il nous faut débattre sur des thèmes neutres. Toutefois, comme le forum est toujours en réaction à un article de MT, on ne peut empêcher les autres de faire des commentaires partiaux. comme toi, je pense qu’on peut se débattre sur une politique publique donnée, plus enrichissante et, qui sait, qui pourrait inspirer nos politiciens.

    • 11 janvier 2011 à 18:41 | FIPOZ (#2162) répond à El_pacha

      « Une » page est tournée pour en ouvrir d’autres et il y aura une succession de chapitres pour terminer « le » livre. On se remet pour entamer un Deuxième Tome, et puis un Troisième, et pourquoi pas encore un Xième …. L’écriture reste toujours une bonne compagnie, même dans la solitude. Elle donne sens à la vie.

    • 12 janvier 2011 à 00:03 | rom1 (#1140) répond à El_pacha

      Quel emotion de te lire Patrick...un très bel hommage....Nimbdy n’est jamais bien loin....tu te sens un peu orphelin ce soir....nous comptons sur toi et sur vous tous pour continuer la tribune. Depuis deux ans , j’allume mon ordi avec la tribune et je continuerai....Nimbdy reviendra, c’est sûr...il est deja très actif sur fb...

      ca me demange parfois de réécrire quelques éditos....

      a très bientôt....

      rom1

  • 11 janvier 2011 à 10:46 | Boris BEKAMISY (#4822)

    Merçi Patrick A,

    IL est toujours agréable d’essayer de vous suivre dans la profondeur de votre analyse , vous faites un <couple parfait <avec Ndimby et grande fut l’émotion suscitée par la surprise de ne plus pouvoir avoir la possibilité de s’exalter devant ce duo.

    Patrick, vous avez bien fait aujourd’hui de mettre une parenthese sur la politique politicienne . A travers cette decison douloureuse et passionnée de Ndimby vous invitez les lecteurs à dechifrer les EMOTIONS et à decrypter les DOUTES pour essayer de toucher la VERITE .Et vous venez de montrer encore une fois de plus la grandeur de votre AME car vous avez reussi à penetrer l’HOMME à travers des reflexions aussi riches ,denses et exquises .

    Vous etes des rares personalités que cherche ce Pays dans sa difficile quete d’INCLUSIVITE et de CONSENSUALITE car , à chaque fois, vous arrivez à federer beaucoup de forumistes de differentes chapelles et à temperer les EMOTIONS EXTREMISTES de tout bord pour oublier les formules de vociferation toute faite ou d’autres diatribes faciles.

  • 11 janvier 2011 à 11:25 | Basile RAMAHEFARISOA (#417)

    Patrick,

    Ndimby A. reste un "HOMME" mystérieux,pour Moi,mais c’est un sage-intellectuel Malgache respecté,respectueux et respectable .

    Un jour,je le rencontrerai,par accident !!

  • 11 janvier 2011 à 12:20 | meloky (#637)

    Je pense que le titre est suffisant pour deduire les quegeurres des forumistes. L’objectif est finalement tranché que les peuples malgaches peuvent vivre dans des conditions dignes de ses richesses et de son nom !

    Donc lancons ensemble pour la realiser ! Avec ses diversités nous pouvons bien reussir !

  • 11 janvier 2011 à 13:32 | Citoyenne Malgache (#599)

    On vous aime bien aussi Patrick. Bonne année et ne tournez pas tous la page en même temps...

  • 11 janvier 2011 à 18:33 | BemioVah (#3451)

    Miala tsiny aminao aho ry Atoa Patrick A. raha somary taratara kely, fa mikasika an’i Ndimby A. ity taratasy ity raha ny tena marina. Hisaorako manokana ianao ny amin’ny fahalalahan-tsainao.
    — 

    Ndimby A.,

    Dia misaotra anao manokana ary misaotra an’i Patrick A., i G.Rabehevitra sy ny tariny ihany koa, noho ny asa mendrika vitanareo eto amin’ny MT izay niarahana mikolokolo teto mandritry ny volana maromaro sy taona vitsy mandrak’ity ny androany. Misaotra an’ireo tompon’andraikitra rehetra ao amin’ny MT noho ny fisian’ity sehatra ‘forum’ ity, izay tena ankatoavin’ny maro an’isa tokoa, indrindra fa ny fomba fiaraha-midinika sy ny fifanakalozan-kevitra voizina etoana izay tena manan-danja tokoa.

    Marina fa misy ny hisolo toerana anao, kanefa ianao dia i Ndimby manokana ihany. Misy ho tsakotsakoina tokoa momba izay rehetra voasoratrao sy voalazanao teto izay. Na dia misy aza ireo izay tsy mitovy hevitra aminao na tsy mankatoa ny fomba fijerinao manokana, dia tsy mampaninona izany fa mpanoratra vantony sy taviny ianao ka noho izany mahatsapa tsara fa na inon-kidona na inon-kihatra, dia mijoro amin’ny hevitrao foana ianao. Tafavoakanao tsara izany hevitrao sy izay tianao ambara aminay izany, ary ny fomba fanoratrao azy dia mazava aminay ary hideranay anao ihany koa noho ny fahasahianao manantanteraka izany.

    Ny hany fantatro dia na ianao na i da-Fily, na i Diego na i Jojo, na ireo namana sasantsasany aminay izay tsy ary ho voatanisa ary somary misitaka anio noho ny antony samihafa, dia hirinay ny mbola hifanoratra eto foana na izany aza... Ny misitaka anefa tsy midika fa milavo penina. Fomba ihany koa ny mitsaitsaika na dia maredona aza ny manondidondindona. Mia-manify tokoa izany taratasy izany ra-havako…

    Mirary soa sy fahombiazana anao amin’izay rehetra ho kasainao atao sy tanterahina, na izaho na izahay anisan’ny mpankatoa anao. Mandram-panoratra indray ranamana Ndimby A., ary dia misaotra anao tokoa.

    BemioVah (InfoKintana).

    • 11 janvier 2011 à 20:31 | niry (#210) répond à BemioVah

      Merci pour tout Ndimby. Vous étiez notre phare dans les sombres méandres de l’extraconstitutionnalité, vous étiez notre lumière dans l’éclipse des valeurs républicaines, vous étiez notre bougie dans les caves humides des geôles de la dictature. Nous ne savions pas mettre un nom à notre souffrance, maintenant nous savons. Maintenant nous sommes forts et nous pouvons voler de nos propres ailes. God bless you, Ndimby. Vous avez ma gratitude éternelle, et je ne suis certainement pas seul à être à jamais reconnaissant.

  • 11 janvier 2011 à 21:41 | ikoto (#4912)

    Ndimby A.

    Bien dommage ! Je vois d’ici l’exultation des obscurantistes et l’autosatisfaction des extrémistes de tout bord ! Et bien, Ndimby A vous avez beaucoup fait pour le pays et tant pis si vus avez décider de vous arrêter, mais ne nous laissez pas croire que la bêtise a toujours le dernier mot !

    A la revoyure !

    ikoto

  • 12 janvier 2011 à 02:07 | BemioVah (#3451)

    To Patrick A.,

    Perhaps the « Game is personally Over » for our dear friend Ndimby A., although I’m sure he still has a lot more to say and write about the same topic of malagasy politics. I am convinced that he only needs a well deserved break… But for whatever reason he’s come to his own decision, we wish him good luck and hopefully we’ll hear from him again soon… And what about a new campaign that sounds more like this : « Ndimby A. for president ! » ?

    On a more serious note and for now, with or without him, the game is far from over, not for you and not for us either. In fact, it is a constant battle that no one can claim victory yet at this point. Although, I must admit that the current government might have scored a few points so far, only because we are all playing by its own rules. What do you expect when they are referees and players at the same time ?

    Anyway, I thank you for hanging in there. You too, are doing a great job, especially with your more moderate approach and centered opinion. Hopefully, the rules will change more clearly and fairly soon, in the spirit of fairplay.

    So, emotions, doubts and truth put together, « the Game ain’t over until it’s finally Over » Thanks !

    BemioVah.

  • 13 janvier 2011 à 00:13 | el che (#344)

    Les mouvances politiques malagasy ressemblent à une association de malfaiteurs : les alliances et désalliances ne se font pas autour des idées. Ainsi, il est vain de soutenir le clan de al Capone ou de don vito Corleone, car l’espoir est aileurs. Il serait aussi vain de croire que la démocratie à Madagascar, c’est pour demain.
    L’espoir viendra d’un travail de fonds de citoyens éclairés et désintéréssés, qui lutteront inlassablement contre les mensonges, injustices des hommes de pouvoir véreux, tout en emmenant dans leur sillage les hommes et femmes moins érudits, mais tout aussi épris de justice et de liberté.
    Cette démarche s’incrit dans l’élaboration d’idées et de choix de société justes et viables pour l’intérêt du grand nombre.
    C’est dire que le chemin est bien long !

Publicité




Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS