Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
jeudi 18 août 2022
Antananarivo | 06h48
 

Politique

Assises et concertations

Des reports prometteurs mais toujours inquiétants

jeudi 4 juin 2009 | Bill

Annoncées devant se tenir vers la fin du mois de mai 2009, les assises régionales sont reportées à une date non encore déterminée. La dernière date annoncée pour leur déroulement tourne autour de la seconde semaine du mois courant, c’est-à-dire du mois de juin. Mais au rythme des événements, il semble qu’un autre report n’est pas à écarter. L’une des raisons connues de ces reports aura été la remarque du KMF/CNOE relative à la faiblesse de la sensibilisation dans certaines régions et à la partialité de certains comités d’organisation sinon les tentatives de mise à l’écart des sociétés civiles, si l’on devait croire au KMF/CNOE.

Entre temps, les concertations ou assises corporatistes se multiplient. Après les assises des forces armées qui ont conduit à une cérémonie de « réconciliation », voici venir les assises des jeunes. Les enseignants et pédagogues, eux aussi, sont en train de se concerter pour revoir techniquement le programme et la politique d’enseignement à adopter. Des populations des régions elles aussi se concertent, telles celles des quatre districts qui forment le Vatovavy (Ikongo, Ifanadiana, Mananjary et Nosy Varika) pour revoir leur place et leur rôle dans la région Vatovavy Fitovinany. Des populations du Vatovavy ont déjà établi leur résolution et demandent à ce que le Vatovavy soit érigé en une région indépendante ; mais en face, d’autres populations de ce même Vatovavy y dénoncent une manœuvre qui s’apparente à une trahison contre le régime.

En tout cas, ce n’est que maintenant que la totalité des chefs de région sont installés et prennent officiellement leurs fonctions. Et si certains parmi eux sont bien accueillis et se permettent d’organiser des festivités, voire de faire croire aux habitants de rêver de jours fériés, chômés mais payés, en raison de bal populaire, d’autres sont encore en quête de légitimité populaire.

D’autres régions sont par contre impatientes de voir venir ces assises régionales pour y apporter leurs doléances et leurs propositions. Dans certaines régions en effet, des organisations de société civile et associations politiques commencent déjà à faire la propagande de leurs points de vue. Encouragées par l’arrivée de membres de la Haute Autorité de Transition (HAT) et/ou de ministres en déplacements officiels d’installation de chefs de région ou d’inauguration, des associations politiques surtout ne manquent pas de partager leurs points de vue sur la nouvelle Constitution, sur la réconciliation nationale ou sur l’amnistie. En tout cas, ces autorités de la HAT profitent aussi de ces missions officielles pour faire la propagande du régime de transition et trop souvent par la même occasion, de dénigrer le régime précédent tout en pointant indirectement du doigt la communauté internationale. .

Bref, si d’un côté, le report des assises présente des avantages en ce sens que cela permet à toutes les catégories de populations des régions de s’imprégner du vent de changement que la transition doit apporter, d’un autre côté, il ne peut empêcher les observateurs de penser que plus ça traîne et plus la transition s’allonge de fait, tout comme le gouvernement de fait et le pouvoir de fait, et moins la reconnaissance tant souhaitée et le déblocage des fonds des bailleurs traditionnels sont envisageables. Ce n’est certainement pas sans raison que Lalatiana Ravololomanana, ancienne exilée politique, réclame une concertation ou une assise des politiciens avant toute autre démarche.

6 commentaires

Vos commentaires

  • 4 juin 2009 à 09:16 | ragasy (#416)

    Ainsi, Bill, soit vous êtes naïf ou alors vous prenez la population malgache pour des imbéciles.

    Vous croyez toujours en ces assises, supposées ramener la démocratie et la réconciliation nationale alors que votre HAT fait tout sauf cela.

    Allons Bill, vous êtes quand même un grand garçon capable d’autre chose que vous coller contre un mur.

    Autre chose, KMF/CNOE est à ramaholimihaso et razanakolona ! Alors tout ce que raconte ce comité ou la SEFAFI, on le sait d’avance.

    Réveillez-vous et ne vous offusquez pour rien sur les faits et gestes de ces nuls.

    • 4 juin 2009 à 09:31 | akama (#2045) répond à ragasy

      C’EST VRAI CE QUE VOUS DITES RAGASY.
      ON N’ATTEND RIEN DE TOUT CECI VU LES PROBLEMES RENCONTRES. MANQUE D’ORGANISATION, AU CONTRAIRE JE NE SUIS PAS SÛR QUE LA HAT FASSE DE CE PROJET UNE PRIORITE. MANQUE DE COMPETENCE ET LEUR PREMIER OBJECTIF C’EST AUTRE CHOSE.

  • 4 juin 2009 à 09:26 | RAVELO (#802)

    Ca ne sera pas au milieu de tout ce brouhaha,de ce climat de tension palpable à tous les niveaux,ce manque de séreinité,et le dernier et non des moindres,l’amateurisme caractérisé des initiateurs de ces assises,que celles-ci aboutira,jamais !La charrue avant les boeufs ? personne n’y est encore arrive,essayez toujours,c’est d’ailleurs pas la premiére fois que vous vous cassez le nez !!!!

  • 4 juin 2009 à 14:17 | Tsitapenambava (#1757)

    La tenue de ces différentes assises n’est pas une priorité pour le pays à l’heure actuelle. Ce n’est qu’une plateforme promue par la hat pour mener une propagande auprès de la population. D’ailleurs elles (les assises) sont exclusives et l’approche méthodologique n’est pas loin du populisme.

    Comme l’organisation d’assises est à la mode à la hat, à quand l’assise des bagnards ? C’est sûr qu’elle sera conduite par les deux compères que vous connaissez bien.

  • 6 juin 2009 à 18:17 | Tiamarina (#795)

    Salut tout le monde, cuax qui sont pour et ceux qui sont contre.
    A travers ce ballet (ou ce balai), nous pourrons nous rendre compte à quel point nos gouvernants (s’ils le sont) ne sont pas assez mûrs. Mitranga miemotra toa lelon-jaza, zay tapahana androany ovaina rahampitso. Ze nataon’ny teo aloha ka nomelohana, dia atao androany. Il fut un temps où le pouvoir MR avait proposé de tenir une conférence nationale, mais ceux de l’autre côté avaient dit que c’est trop précipité. Aucune participation attendue en si peu de temps qu’ils disaient. Mais malheur à eux d’avoir proposé une date hative, cela n’allait pas. Actuellement, selon les rumeurs, ils veulent conjuguer assises régionales et premières rencontres entre pro-TGV, du fait que pour le moment ils ne connaissent pas qui sont qui dans ces régions, et histoire de connaître et se faire connaître (sic, ces gens là sont tellement inconnus au bataillon, qu’il leur faut un girophare et des militaires pour affirmer qu’ils font partie de l’Etat). Mais finalement à quoi sert une telle assise, qui tourne autour de sujets qui mêmes s’ils concernent tout le monde ne sont pas à la portée des réflexions de tout le monde. Penseriez-vous que Rakoto mpamboly s’en foutra de la Constitution ? de la loi sur les élections ou sur la communication ? Imagine le nombre de Rakoto mpamboly sur ce pays. De qui se moque-t-on ? Qui pense que ce qui sera dit sera retenu ? Qui invitera-t-on pour tracer le destiné de la Nation ? toutes ces questions ne sont pas répondues. Même la SEFAFI et le KMF/CNOE soit disant ayant réclamé le report ne savent pas qui sont ces fameuses sociétés civiles à Madagascar, et comment est-ce qu’elles fonctionnent.Alors, ne jamais penser que nous tous les malagasy sont tous des imbéciles. Assez de rigoler, penser plutôt comment financer le fonctionnement de cette nation après les boutardes que vous avez lancés auprès de nos bailleurs prinicipaux. Et surtout, rembourser les dettes dues à la BM et le FMI

  • 7 juin 2009 à 08:36 | Basile RAMAHEFARISOA (#417)

    A la Haute Autorité de (pour)la Transition(H.A.T.),plus vous acceptez de reporter les assises régionales,plus vous montrez votre impuissance de prendre une décision urgente pour le "peuple".Les assises régionales sont "la fondation de la quatrième République".TOUT DOIT SE BASER SUR LE DEVELOPPEMENT HARMONIEUX DES REGIONS,plus question de régions pilotes".Il faut en finir avec toute concertation ou assise des politiciens.La Haute Autorité de (pour)la Transition est un "GROUPE"(forme de concentration d’entreprises par diversification des activités et de produits).En résumé,il faut aller vite suivant le processus déjà établi.Basile RAMAHEFARISOA(2)22ramahefarisoa

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS