Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
samedi 28 novembre 2020
Antananarivo | 07h06
 

Santé

Epidémie

Covid-19 : 8 nouveaux cas importés enregistrés

vendredi 30 octobre | Fano Rasolo

Les cas importés de Covid-19 augmentent suite au rapatriement des ressortissants malgaches de l’étranger et l’arrivée des touristes à Nosy Be. Du 25 au 28 octobre derniers, 8 cas importés ont été recensées dans le pays, selon le dernier bilan de l’épidémie dans le pays.

« Sur les 268 passagers en provenance de Paris, arrivés le 25 octobre, 4 ont été confirmés positifs. 4 autres ont été testés positifs sur les 272 passagers en provenance de la Réunion le 26 octobre dernier », a rapporté le docteur Manuela Christophère Vololoniaina, directeur de la Veille sanitaire, de la surveillance sanitaire et de la riposte (DVSSER), hier.

Les passagers sont obligatoirement mis en quarantaine dans des hôtels dès leur arrivée dans l’attente du résultat de leur contre-tests réalisés à leur débarquement. Les résultats des tests sont reçus deux jours après le test au plus tard. S’ils s’avèrent positifs, les personnes infectées sont directement transférées dans les hôpitaux de prise en charge, tandis que les autres passagers sont autorisés à rejoindre leur famille.

Appel à la vigilance

Par ailleurs, du 25 au 28 octobre, 57 nouveaux cas de Covid-19 ont été enregistrés, les 8 cas importés y compris. Cela porte désormais à 17 095 le total des cas confirmés de Covid-19 et à 16 381 le nombre des guéris à Madagascar. Aucun décès n’a été enregistré dans ce dernier bilan hebdomadaire. Ainsi, le nombre total des décès reste à 244.

« Si nous arrivons à maîtriser le mécanisme du rapatriement de nos compatriotes et l’arrivée des touristes au pays, nous n’avons pas à craindre une deuxième vague du coronavirus », rassure le Dr Manuela Christophère.

Pour sa part, le ministre de la Santé publique, le Professeur Hanitrala Jean Louis Rakotovao a appelé, hier, à la vigilance pour éviter la recrudescence de la maladie ou une éventuelle deuxième vague qui frappe l’Europe actuellement.

« Nous pouvons dire que la Covid-19 est maîtrisée vu la diminution des contaminations. Par contre, nous devons rester vigilants en respectant tous les règles sanitaires, notamment dans les districts où on a encore découvert des cas de Covid-19. Si nous relâchons, la recrudescence des cas sera à craindre . », déclare-t-elle.

Le dernier vol de rapatriement vers Madagascar est prévu pour le 31 octobre prochain. Les frontières seront à nouveau fermées pour une durée indéterminée sauf pour les vols vers Nosy-be et provenant des îles soeurs. Les passagers venant des pays où le coronavirus sévit actuellement sont également interdits d’’embarquer sur des vols vers Madagascar.

Situation du coronavirus entre le 25 et le 28 octobre :

- Nouveaux cas : 57 cas détectés dans tout Madagascar

  • 25 octobre : 7 cas trouvés sur 108 tests (soit 6,48 % de taux de positivité)
  • 26 octobre : 5 cas trouvés sur 345 tests (soit 1, 44 % de taux de positivité)
  • 27 octobre : 17 cas détectés sur 406 tests (soit un taux de positivité de 4,18 %)
  • 28 octobre : 28 cas sur 232 tests effectués (soit un taux de positivité de 12 %)

- Cas de guérison : 80 guéris, donnant un total de 16 381 cas de guérison
- Décès : 244

8 commentaires

Vos commentaires

  • 30 octobre à 08:51 | vatomena (#8391)

    on peut lire ailleurs ,sur yahoo
    "ce sont ces plus de 716 millions de dollars de dons et prêts qui ont été alloués par les bailleurs à l’Etat Malgache pour lutter contre l’épidémie qui questionnent. Aujourd’hui, les dépenses Covid-19 restent pour la plupart intraçables ; de son côté, le ministère de l’Economie et des finances qui devrait conformément au décret adopté en juillet publier un rapport mensuel sur les détails de l’utilisation de ces fonds, ne s’est encore jamais acquitté de cette tâche.

    Face à cette situation des plus opaques, les bailleurs, eux, continuent d’allouer des fonds à l’Etat malgache et de procéder aux décaissements. « Nous sommes notés sur notre capacité à décaisser », confie en off l’un de ces grands financeurs. « Ce système est aberrant, on le sait. Ce sont des millions de dollars de petits contribuables occidentaux qui partent dans la poche des dirigeants corrompus du pays. Et tout le monde ferme les yeux. A chacun son business et ses propres objectifs. "

  • 30 octobre à 08:59 | arsonist (#10169)

    Prologue : « Des millions de dollars [$716 millions] des petits contribuables occidentaux enrichissent les dirigeants corrompus du pays [malgache] »

    Question : où les foza ont-ils fait passer [je cite] "ces plus de 716 millions de dollars de dons et prêts qui ont été alloués par les bailleurs à l’Etat pour lutter contre l’épidémie ?"

    [Je cite encore] "Des millions de dollars de petits contribuables occidentaux qui partent dans la poche des dirigeants corrompus du pays [malgache]"

    Voilà donc des citations de l’article de RFI dont ci-dessous un lien

    [Extrait ]
    "Face à cette situation des plus opaques, les bailleurs, eux, continuent d’allouer des fonds à l’Etat malgache et de procéder aux décaissements. « Nous sommes notés sur notre capacité à décaisser », confie en off l’un de ces grands financeurs. « Ce système est aberrant, on le sait. Ce sont des millions de dollars de petits contribuables occidentaux qui partent dans la poche des dirigeants corrompus du pays. Et tout le monde ferme les yeux. A chacun son business et ses propres objectifs. »"

    https://www.rfi.fr/fr/afrique/20201030-madagascar-rapport-etude-corruption-problemes-fonds-covdi-coronavirus

    Conclusion :
    On la laisse à votre discrétion , M’sieu-dame !

    • 30 octobre à 10:24 | Shalom (#2831) répond à arsonist

      Les foza :
      Ont-ils appris à compter ? J’en doute.
      Ont-ils appris à faire des rapports ? Je ne pense pas.
      Ont-ils appris à être transparents ? Je ne suis pas sûr.
      Ont-ils appris à gouverner ? Non plus je pense.

      Qu’est-ce qu’ils foutent là alors ? Pour montrer au monde entier ce que sont les foza mpampandihy fitombenana.

  • 30 octobre à 10:45 | Shalom (#2831)

    Covid-19 à Ambositra : 7 cas avérés positifs sur 17 personnes testées (Midi Madagascar 30/10/2020)

    Avec un calcul de niveau T5, peut-on en tirer conclusion de cette situation ?
    Et le COV+ en gélule produit à 1 million d’unité l’heure ?

    Pourtant DJ et ses sbires disaient à la longueur de la journée : "Nous maîtrisons la situation". Souvenons-nous il y a quelques jours, quelqu’un chantait sur ce site les louanges de ce leader bien aimé à la Corée du Nord.

    Soyons sérieux, cette maladie ne disparaîtra pas par enchantement.
    L’urgence sanitaire va de nouveau rentrer en vigueur, ça c’est du DJ tout craché.

  • 30 octobre à 13:22 | dominique (#9242)

    cherchez pas ; ce sera toujours ici la faute des autres !! c’est un coutume du pays ...

  • 30 octobre à 19:45 | akam (#7944)

    - Tiens, tiens….de nouvelles tetes comme staff-anti-covid ! quoique le blabla tropical conserve le meme refrain : virus en provenance d’ Europe ! Comme si les autorites locales sont parvenues a eradiquer le covid qui a ete introduit depuis 7 mois. Rappelons le kope qui a predit “l’endemisme” Bonhomme, le covid-19 gasy est toujours le meme que celui qui est diffuse actuellement en Europe, la pandemie est la meme partout dans le monde.
    - Ce covid est aussi bien installe a Mada comme la bacterie, Yersinia pestis responsable de la peste. C est stupide de parler de mecanisme pour controler le covid car une infection virale n a aucune comparaison avec un vehicule. Parler de dynamisme de l infection, c est surtout basique afin de comprendre tout d abord, comment un coronavirus se replique, se propage et infecte l homme.
    - Palabrer sur ces chiffres resultant de passagers rapatries “illegalement”, je pese bien mes mots car des protocoles stricts sont actuellement en place dans des aeroports europeens. Autrement dit un passager “malade” (certifie positif, test PCR moins de 72H) n a pas le droit de monter dans l avion car il va mettre la vie d autrui en danger.
    - De visu, autoriser un malade de monter dans un avion commercial est “criminel”. Si ces nouveaux staffs tablent sur la rigueur, qu ils le fassent dans les 2 sens, acces et descente d avions. Ce ne sont que des jalons. Le personnel naviguant, et notamment le pilote, ont le devoir de ne pas embarquer un (ou une) passager(e) a risques. N abusons pas des mots qui diluent le role d une autorite competente.
    - Ceci etant, l installation du virus dans l ile reste le probleme insoluble. Avions en provenance de Paris ou de La Reunion sont donc, a nouveau, sources de covid, mais peut-on reellement parler de frontieres fermees ou pas ? Est ce qu on inspecte aussi les jets prives ou pas ? Car ce ne sont pas des avions qui font du transport en commun (flotte commerciale). Carlos Ghon a fait la demonstration aupres d un etat hautement police comme le Japon ! Ceci etant, en attendant le vaccin, il est inutile de palabrer entre autres sur les resultats imaginaires des experimentations humaines PACTR, sensees clore fin septembre. Lancees par un bonimenteur qui a abandonne actuellement son poste, Tedros le farfelu boss de l OMS ne lui a meme pas reclame un feed-back.

  • 31 octobre à 19:08 | lancaster (#10636)

    Voir CVO Malagasy et Assemblée nationale française. Une belle opportunité .

    • 31 octobre à 19:32 | Vohitra (#7654) répond à lancaster

      Aza mirediredy fa jereo ny dementi nataon’ny France 24 momba izany a !

      sary mandalo sy defilement de texte eo ambany sendra nifanandrify no saika nisy ni-exploiter nefa tsy misy hifandraisany mihintsy na kely akory aza...

      Dia indro ilay encastré fa dobo na mihevitra ny hamitaka, sa mody adala...

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS