Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
jeudi 9 décembre 2021
Antananarivo | 15h25
 

Editorial

Au revoir Mireille, et merci pour tout !

samedi 19 juin | Ndimby A.

C’est avec consternation que la rédaction de Madagascar-Tribune.com a appris le décès il y a deux jours de Mireille Rabenoro, une de nos éditorialistes. Elle avait à son actif 21 éditoriaux, publiés entre le 8 mars 2014 au 17 mai 2021, il y a tout juste un mois. C’est d’ailleurs un texte qu’elle a signé intitulé « La politique contre la logique : Des amalgames meurtriers » (3 juillet 2015) qui détient à ce jour le record du nombre de commentaires (348) pour un éditorial sur notre journal en ligne.

Les éditoriaux de Mireille Rabenoro éveillaient souvent beaucoup de réactions, car ils abordaient des sujets de société qui interpellaient chacun. Soixante pour cent de ses éditoriaux étaient consacrés à son cheval de bataille : le genre. En effet, Mireille Rabenoro avait fait de ce thème le combat de sa vie.

Militante du parti AREMA (après avoir été quelques années MFM), elle a été de l’équipe qui a entouré Céline Ratsiraka quand cette dernière a milité pour une amélioration des droits accordés aux femmes, dont notamment l’abandon du « kitay telo an-dalana ». Dans ses fonctions professionnelles, la promotion de la femme a également été récurrente, dont celle de Directeur de la Condition de la femme, de l’Enfant et de la famille dans les années quatre-vingt-dix, et plus récemment, la Présidence de la Commission nationale indépendante des droits de l’homme (CNIDH) qu’elle dirigeait depuis 2017.

Enseignante, agrégée d’anglais, elle était revenue sur les bancs de l’Université pour préparer une maîtrise en histoire consacrée à l’éducation en 1999. C’est également dans le domaine de l’enseignement qu’elle servira de mentor fort appréciée à de nombreux étudiants et étudiantes.

Madagascar perd une femme engagée de grande valeur, et Madagascar-Tribune une éditorialiste de talent. Elle manquera à l’équipe et aux lecteurs. La rédaction présente toutes ses condoléances les plus attristées à sa famille.

21 commentaires

Vos commentaires

  • 19 juin à 08:00 | lancaster (#10636)

    Mireille RABENORO, partie pour un autre monde, le pays se vide de ses meilleurs éléments, en l’occurence cette fille de l’intelligentsia Malagasy qui a porté bien haut les valeurs et la dignité que lui avaient transmis ses parents.
    Issue d’une famille protestante parmi les grands Hova d’Analamanga, elle avait un bagage académique hors du commun (agrégée d’Anglais ) qui aurait pu l’amener hors du territoire. Elle avait aussi un cursus professionnel qui faisait d’elle un gabarit qu’on trouvera rarement combiné à Madagascar : Enseignante d’universite, membre de l’académie Malagasy, directeure de ministère, Présidente d’institution nationale .
    Mireille RABENORO avait aussi un passé de militante de gauche et c’est ainsi que je l’ai croisée à Paris, dans les années 70 du côté du Bd Jourdan où elle était très active au sein de l’AEOM pro Monja Jaona.

    Puisse ses œuvres et tout simplement son souvenir donner la meilleure inspiration à tous les intellectuels patriotes de Mada et d’ailleurs.
    PAIX À SON AME

  • 19 juin à 09:02 | Gérard (#7761)

    Parce que Ndimby cite la "l’equipe de redaction de Madagscar Tribune", je m’autorise à exprimer deux souhaits
    - qu’un article décrive la genèse et l’historique de MT
    - qu’une vrai équipe de "modération" élimine les commentaires trop insultants qui gâchent , j’en suis certain le plaisir de nombreux lecteurs
    un exemple :
    le premier commentaire du dernier éditorial de Mireille Rabenoro

  • 19 juin à 10:07 | Noue (#2427)

    Paix à son âme

  • 19 juin à 10:31 | arsonist (#10169)

    Mes sincères condoléances
    à sa soeur
    à ses deux frères qui sont deux de mes proches camarades de lutte syndicale estudiantine pendant de nombreuses années de notre jeunesse [siège villa Parc Montsouris].
    et à tous les membres de sa famille.
    Que Mireille repose en paix !

  • 19 juin à 11:33 | Vohitra (#7654)

    Ry fahafatesana ratsy filàna,
    Tsy mena-mijery ny fo mitoreo
    Valio hoe ny fanontaniako mazàna
    Mba inona kosa no karamanareo ?

    Tsy hita izao voa nambolena dia efa
    Nijoro ho tompon’ny fandaharana
    Tsy manana masonkarena kanefa
    Dia vonon-kijinja ny tsy nisasarana

    Samuel Ratany

    Moa matory ve ny Razana ao ambany rangolahy
    Sa momba antsika ihany ka mibitsika am-panahy ?
    Fon’iza no mitepo ao anatintsika izao ?
    Mbola mba ny fony va ? Ny ao anatinao tsapao !

    Ao ireo tanàna haolo atorian’ny taolambalony.
    Nandao azy ireny isika : vohitra hafa no takalony ;
    Nefa miantso antsika izy mba hitodika an’ireny
    Sy hihaino ao anaty ny fanahiny miteny !

    Ny avelony mimpody mitady havana hitafana,
    Babangoana anefa indrisy ! f’efa resy ny tanàna !
    Ny ao anatintsika koa sao avela ho babangoana !

    Moa tsy mety ny mitandro sy miahy ny anaran-dray ?
    Henoy ny feon’ny Razantsika’ndrao izy hangaihay
    Mahita antsika tsy azy intsony k’izy indray no hisaona !

    Razakandraina Jean verdi Salomon (Dox)

    Manolotra ny fiaraha-miory ho an’ny fianakaviany manontolo, ary mirary fahaiza-mionona feno ho an’ny ankohonana nilaozany, aoka hitondra fankaherezana sy tanjaka hiatrehana ny ampitso ny voa izay nafafin’ilay nandao, ary fanilo hahafahana hioty ny tsara atao antsompitra hanohizana ny dia…

    Mirary fahavononana sy hery handresy ny alahelo Tompoko…

  • 19 juin à 12:22 | Florent (#10866)

    Merci pour tous ces échanges très enrichissants, humainement parlant, que nous avions jusqu’à ton lit d’hôpital, tes derniers jours que je ne voyais pas venir .
    Repose en paix Mireille !
    Un ami.

  • 19 juin à 13:11 | Vohitra (#7654)

    Lasa namonjy ny falehan ny miakandrefam-baravarana any Frantsa any koa ny diplaomaty Reine, vady navelan Itompokolahy Raoelina Raymond Anatole izay masoivoho Malagasy niasa tany Frantsa notendren Itompokolahy Zafy Albert fony andro...

    Mirary fiononana ho an ny zanany any Etazonia sy Frantsa...

  • 19 juin à 13:31 | tsimahafotsy (#6734)

    Sincères condoléances à la famille de Mireille Rabenoro.
    Merci pour tous ces éditoriaux qui m’ont permis d’échanger avec tous ces Malagasy dotés d’une grande ouverture d’esprit, de culture et d’amour pour notre tanindrazana. Certains ont déserté le forum mais ils se reconnaitront, ceux qui ont animé les débats dans " La politique contre la logique : Des amalgames meurtriers "
    On vous regrettera Mireille Rabenoro si Madagascar Tribune ne trouve pas un (e) éditorialiste de votre classe pour les sujets de société.

    • 20 juin à 00:04 | Turping (#1235) répond à tsimahafotsy

      Tsimahafotsy

      Certains ont déserté le forum mais ils se reconnaitront, ceux qui ont animé les débats dans " La politique contre la logique : Des amalgames meurtriers "
      - On avait parlé de l’homosexualité et de la religion .
      - J’aborde l’aspérité sur la religion à laquelle vous aviez fait allusion .
      Vos dires : Les Malagasy ne savent plus faire la distinction entre la foi et la croyance religieuse.
      La foi, distinguée de la croyance religieuse, relève d’une option personnelle sur l’origine du monde, homme inclus, sa finalité et son sens.
      La foi est absolument respectable dès lors qu’elle s’en tient au plan métaphysique qui est le sien .Elle relève alors d’une authentique démarche individuelle .C’est une démarche noble, enrichissante spirituellement.
      La religion est tout autre chose.
      - Je n’adhère pas à votre vision tout en la respectant .Je l’ai su par la suite position votre position dans l’athéisme .
      Primo : Non , entre la foi et la croyance religieuse ,il n’ y a pas de position coercitive mais plutôt complémentaire .Les croyants puisent leur foi dans la croyance .Croire Dieu et Jésus Christ comme sauveur ,car la foi se repose sur la grâce Jésus est mort sur la croix pour sauver les pécheurs. Jean 11:26 ;Celui qui vit et croit en moi(Jésus) ne mourra jamais ,....
      Sur ce débat ,je trouvais la perspicacité de Mahitsiteny contre les autres :vous ,le petit Menalahy qui s’offusquait à sa petite connaissance biologique contre moi .J’espère qu’il ne mourait pas du covid depuis .
      Secundo : En lisant et relisant votre post vous vous basiez davantage sur le concept philosophique en parlant de la métaphysique en fustigeant et méconnaissant la philosophie de la religion .C’est deux choses différentes mais pourraient être complémentaires .Les messages bibliques sont au dessus des lois humaines .Il suffit d’appliquer les 10 commandements .
      - La métaphysique traite principalement des questions concernant ce qui est essentiellement réel et important. La philosophie de la religion explore et évalue la conception du réel qu’offrent les diverses religions, et s’efforce de comprendre les pratiques religieuses.
      - N’oubliez pas que beaucoup d’hommes et femmes politiques instrumentalisent la religion à leur fin personnelle pourtant c’est à fait le contraire de ce qui est écrit dans la bible .Donc il suffit de lire la BIBLE entièrement pour comprendre davantage les messages divins .Certes ,il y a eu des guerres religieuses ,des charlatans ,des antéchrists etc...derrières toutes ces manipulations .
      La science et les avancées technologiques ne trouvent pas encore le secret de l’immortalité humaine. .Donc voilà ,la religion et la croyance ne sont pas réservées uniquement aux naifs mais même il existe des chercheurs ,des astrophysiciens croyants qui n’arrivent pas toujours à percer le secret de l’existentialisme réel et les secrets de Dieu .Notre galaxie terrestres est infime comparée aux autres !

    • 20 juin à 00:10 | Turping (#1235) répond à tsimahafotsy

      Lire :Pourtant c’est tout à fait le contraire ....

  • 19 juin à 13:51 | Yet another Rabe (#4812)

    Bonjour à tous,

    RIP Mme Mireille RABENORO.
    Que la terre vous soit légère.

    Je regrette de ne pas avoir eu connaissance de édito de feue Mme RABENORO :

    Cet édito a occasionné des échanges incendiaires et des attaques ad hominem, mais j’apprécie la réponse de Tsimahafotsy, celle de loin la plus objective à mon avis, car dépassionnée :

    https://madagascar-tribune.com/La-politique-contre-la-logique-Des-amalgames-meurtriers-21256-21256-21256.html#forum268386

    L’homme est un animal social, et donc par définition un homo politicus.

    Un des problèmes de l’homme en général et du malagasy en particulier, c’est qu’il ne comprend pas

    - primo , c’est d’abord la dualité de son être intime,
    - secundo, dans cette dualité, ce qui relève du :

    - "fait politique"
    - "fait de la croyance".

    Sans trop perdre de sa généralité, le "fait de la croyance" peut être assimilé au "fait religieux".

    C’est, cet amalgame du "fait politique" et "fait religieux" qui est une perversion.

    Perversion entretenue tout à la fois par certains politiques et religieux pour asservir les hommes à leurs intérêts bassement matériels.

    ** De mon point de vue, pour bien comprendre et vivre sa vie, l’homme a besoin d’ une dissociation équilibrée entre les 2 dimensions de son être, sa part :

    - matérielle, définie par sa spatio-temporalité qui nécessite qu’il travaille pour aménager confortablement la matérialité de son existence, dans sa finitude par définition

    - immatérielle, sa spiritualité qui nécessite qu’il travaille à son aspiration dans l’intemporel, dans son infini par définition.

    ** Plus prosaïquement : je dirais, c’est le principe de laïcité (dissocier l’ Église et l’ État) appliqué à l’individu (sa part matérielle et immatérielle) et non seulement à la société.

    Si je puis me permettre une analogie culinaire, le vinaigre, l’huile (et le sel) sont indispensables pour faire en une sauce salade.

    Le vinaigre et l’huile ne seront jamais miscibles (laïcité) et c’est pourtant, c’est ce mélange que vous faites (à un instant t), dans (la compréhension) des (bonnes) proportions que vous aurez définie qui vous donnera une salade bien assaisonnée (selon votre goût).

    Finalement, la laïcité que je crois le plus important à appliquer que ce soit à l’échelle de l’homme ou d’une société, c’est cette parole biblique :

    "Rendez à César ce qui est à César, et à Dieu, ce qui est à Dieu"

    "Rendez à l’Homme, ce qui est à lui, sa matérialité, et à Dieu, ce qui est à lui, son immaterialité".

    ** Plus philosophiquement : Chaque être humain a bien sûr sa propre conception de cet équilibre qui évolue au fil du temps et de sa compréhension du monde.

    ** Conclusion :

    Savoir initier et éduquer ses enfants, faire participer les hommes dans sa compréhension et recherche du "tout équilibré permanent" de son être, est je crois aider l’homme à trouver son bonheur.

    ** In fine, Ndimby, si je puis me permettre, revenez nous plus souvent par vos éditos éclairés (un peu de brosse à reluire, mais pas trop 😉🤭) et pas que pour faire des éloges funèbres.

    Bien cordialement
    YaR

  • 19 juin à 18:13 | Jipo (#4988)

    Bonjour .
    Un membre actif et incontournable de la dictature socialiste dite démocratique du fossoyeur ratsyraka, des gens biens sous toutes coutures & rapports : puisque de gôche ...
    Comme tout un chacun ici bas : RIP .

  • 19 juin à 18:21 | olivier2 (#9829)

    Au revoir chère MIREILLE

    Tous les cocos pros AREMA et MFM ne t’en tiennent pas rigueur..ils défilent sur MT.COM..

    Ne t’inquiète pas outre mesure car tes amis usurpateurs ont trouvé un nouveau bouc émissaire..

    qui en doutait ?

    next ?

  • 19 juin à 18:46 | olivier2 (#9829)

    "dis papa, c’est quoi l’AREMA et le MFM" ?

    c’est tres simple ma chérie.

    ce sont les deux partis d’extrêmes gauche qui ont séduit les malgaches révolutionnaires anti français..

    "mais papa, ils font quoi maintenant" ?

    ils sont bi nationaux français, et crachent sur la France..tout en touchant les allocs..

    "mais papa ce n’est pas juste"

    Non, c’est juste la façon malagasss de vivre ma chérie..

    faut juste s’habituer..

    LOL

    • 19 juin à 19:20 | Vohitra (#7654) répond à olivier2

      Il n’est pas du tout superflu de rafraîchir la sève brute qui tient lieu de mémoire d’un arbre rabougri que le parti MFM est un parti membre de "Internationale Libérale"...

      Mais je doute fort qu’il aura encore du mal à comprendre la signification de cette précision...

    • 22 juin à 14:30 | Ibalitakely (#9342) répond à olivier2

      zolivié 9829,
      oses-tu dire que feu Manandafy RAKOTONIRINA avait, avant sa mort, votre nationalité de karana & de frantsafrikana ?? Vas courtiser Marinne Leupeinn’.

  • 19 juin à 19:42 | zanadralambo (#7305)

    Je n’ai jamais caché l’estime et la sympathie que j’éprouve pour cette grande famille de notre nation... Rabenoro, un nom qui fleure bon une période heureuse et apaisée du doux pays de mon enfance. J’avais presque une tendresse particulière pour Mireille Rabenoro que j’avais connue de vue au lycée Galliéni », je me rappelle aussi ces séminaires » qui ont jalonné la grève de 72 à Ankatso où des apprentis révolutionnaires refaisaient l’ Histoire. Elle m’avait alors marqué par ses interventions où on voyait bien qu’elle n’était pas la fille à papa pour laquelle ses détracteurs voulaient déjà absolument la faire passer.
    On n’aura plus le plaisir de lire ses chroniques qui interpellaient jusqu’à ceux qui ne l’aimaient pas forcément. Sa lutte pour le droit des femmes est plus que jamais d’actualité, son rappel des principes fondamentaux d’une vraie Démocratie est une signature qu’on n’oubliera pas de sitôt.
    On aura beau lui reprocher certaines errances pendant les années de plomb, moi-même je suis loin d’avoir été parfait alors. On n’ a pas le droit, pour autant, de douter , une seule seconde, de son amour pour la patrie, comme deux mufles se sont permis de faire dans son avant-dernier édito.
    Mes hommages tristes à une grande dame, mes condoléances les plus sincères à sa famille.

    Mireille Rabenoro, reposez en paix, vous allez beaucoup nous manquer.

  • 19 juin à 20:26 | Yet another Rabe (#4812)

    Re-,

    Je me fais le porte parole de moi même, et de ceux qui pour certains s’ils existent, se revendiquent pour une partie de mes écrits.

    Je revendique saluer en feue Mireille RABENORO, la mémoire d’une personne de conviction, bien que n’ayant pas la connaissance de cette personne comme certains de nos aînés sur ce site.

    Elle a été AREMA, et alors, je le crois, pas bassement pour des raisons "alimentaires", mais parce que c’était sa conviction personnelle de l’époque.

    Personne ne peut juger et dire qu’une certaine idée du patriotisme malgache de feue Mme RABENORO (et de bien d’autres personnes) se fonderait a être dans le fait "anti-français".

    C’est réduire la conscience politique du malgache de base qu’il soit instruit et éduqué ou non à un manichéisme primaire "français" vs "anti-français"

    Il y aurait pire, de bons français pur souche de l’époque de Vichy croyaient bien servir La France en étant des pétainistes de conviction.

    Ce serait donc des français anti "eux-mêmes", des français anti-français.

    L’ Histoire et "la bonne conscience à posteriori" des français post 2-ème guerre mondiale ont donné tort à ces pétainistes convaincus et le gaullisme a vaincu la doctrine pétainiste.

    Et pire dans le "mal absolu", ce sont ces allemands convaincus, qui ont adhéré au nazisme pour ce qu’il croyaient être le bien de l’Allemagne en exterminant les juifs et faire main basse sur l’Europe.

    Malheureusement, des relents et du réchauffé de ces doctrines totalitaristes perdurent de nos jours chez des nationalistes de fortune ou plutôt d’infortune.

    Que ceux qui se sentent morveux se mouchent.

    • 19 juin à 21:35 | Yet another Rabe (#4812) répond à Yet another Rabe

      Correction :

      "pro-français" vs "anti-français" - au lieu de - "français" vs "anti-français"

    • 19 juin à 22:55 | Yet another Rabe (#4812) répond à Yet another Rabe

      Remplacer :

      "perdurent de nos jours même chez des métèques, nationalistes de fortune ou d’infortune" au lieu de "perdurent de nos jours chez des nationalistes de fortune ou plutôt d’infortune"

  • 22 juin à 07:16 | Rainingory (#11012)

    Feu Mireille Rabenoro n’aurait jamais accepté qu’un olivier2, être imbu d’impunité, puisse sortir au vu et au su de tous des insanités aussi avilissant envers les Malgaches, nous traitant de racistes et d’esclavagistes, sans aucune réaction de la part de la rédaction de Madagascar-Tribune !

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS