Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
lundi 27 septembre 2021
Antananarivo | 19h32
 

Editorial

Après la BANI… Inquiétudes…

mardi 23 novembre 2010 | Lalatiana Pitchboule

« Si vous y allez et si vous ralliez suffisamment de monde, je vous rejoins »… C’est certainement sur ce genre de pseudo-engagement de la part d’improbables complices que des bidasses adversaires avant-hier et alliés aujourd’hui se sont lancés dans une entreprise hasardeuse en croyant que leur seule aura et une annonce bateau suffirait pour propager l’incendie et permettre tous les ralliements nécessaires… En Mars, c’est une cascade de trahisons / défections qui se sont succédées sur une quinzaine qui a permis le putsch de 2009. C’est l’opportunisme qui fait la réussite des révolutions et des coups d’État. Il n’en a pas été question ici… Pétard mouillé…

Les règlements de compte risquent d’être violents au sein de la HAT, parce qu’il est probable que ces bidasses se soient engagés avec l’espoir (la promesse ?) d’un certain nombre de défections au sein du pouvoir en place… Ceux là ne doivent se sentir pas très rassurés aujourd’hui, dans la perspective de règlements de compte et d’épuration…

Et l’espoir rapidement déçu des légalistes de voir se confirmer la thèse d’une implosion endogène de la HAT, devrait leur faire comprendre que les choses ne seront certainement pas aussi faciles et que les stratégies de pourrissement ne serviront qu’une seule résultat : l’enfoncement du pays dans l’anarchie…

Je qualifiais l’affaire du BANI de « non-évènement » parce que j’étais convaincu de l’inanité de l’opération. Ce putsch raté n’est toutefois pas anodin, parce que sa résolution bâtie sur des arrangements, sur un « arrosage » financier de certaines parties et sur la répression risque encore d’accentuer la déliquescence de l’État. La conclusion de la crise du BANI risque de conférer encore plus de poids à certains groupes (armés ou non) et certains réseaux, en sachant que ceux-là même n’ont aucun intérêt à un retour à l’ordre. D’autant que l’affaire va bien évidemment servir à décrédibiliser l’opposition et asseoir encore plus les radicalismes et l’unilatéralité du pouvoir.

Ce « pouvoir » s’avère contrôlé par des groupes d’individus essentiellement préoccupés de leur enrichissement et rétifs à toute normalisation qui les mettrait en péril non seulement en termes de remise en cause de leurs intérêts financiers mais en péril aussi sur le plan judicaire. Ce sont ceux-là qui, improvisant au gré des opportunités et des urgences à défendre, dictent « l’action » et « la politique » du pouvoir avec une seule logique : « le retour à l’ordre, pourquoi faire ? »… et ils préparent déjà probablement leur échappatoire.

Il est difficile d’imaginer comment en sortir… parce que ça peut durer encore longtemps… et parce que cette déliquescence généralisée (politique, administrative, économique et sociale) peut mener à une explosion d’une violence démesurée. On devrait tous rejeter absolument cette hypothèse et tout faire pour que ce scénario cauchemardesque ne devienne pas réalité. Il n’est plus lieu de s’accrocher à nos frustrations passées. Il y a urgence.

19 commentaires

Vos commentaires

  • 23 novembre 2010 à 07:53 | gasy tsotrizao (#3859)

    Merci Lalatiana de ce cri du coeur pour notre pays, mais comme dans le proverbe : "tu peux amener l’âne à la rivière mais tu ne peux pas l’obliger à boire même s’il a soif".

  • 23 novembre 2010 à 11:00 | da fily (#2745)

    lalatiana, il m’en cuit de vous avouer ceci, car des fois avoir raison peut s’avérer douloureux, même si d’autres diront qu’on est coplètement à côté de la plaque : je crains fortement que l’on s’enfonce de plus en plus dans quelque chose que l’on ne maîtrisera pas ou très mal.

    Il n’est pas besoin de qualifier de catastrophe la situation que l’on vit aujourd’hui, le cours est tout à fait dans la logique de ce qui a été initié. Je rappelle gentiment, qu’il y a environ 1 année de celà, je prévoyais déja les défections et autres règlements de compte à OK-Corral : Ny Hasina Andriamanjato quittant le bouttre ainsi que Haingo le ministre des télécoms, Monja démis, Rakotonandrasana de même, Benja Razafimahaleo ainsi de suite, même si le lieu-dit aujourd’hui a changé pour Bani. Je pense toutefois qu’il s’agisse d’un énième stratagème pour les hâtons afin de conforter l’assise de leur siège. L’hétéroclite attelage fait de frustrés, d’escrocs et de politocards ne peut, et ne doit tenir longtemps, malgré qu’on soit déja à 2 ans de hâtif-pouvoir. Le risque majeur que la hat mesure uniquement à l’aune du gonflement de leur bourse, lui occulte le reste a venir. Effectivement, comment peut-on se préoccuper du pays et y associer une vision d’avenir si l’on est surtout obsédé par la ration, la pitance encore et encore, sachant que toute chose a une fin qui pourrait s’avérer brutale !

    La boîte de Pandorre qu’Andry, Ratsirahonana et leur cour ont ouvert est devenu une bombe a retardement, pour faire le parallèle au pétard mouillé à mêche courte qui a fait pschhiiitt. Les renégats qui sont l’autre composante de l’armée, rongent leur frein, tant qu’il y aura os à ronger et gamelle remplie, le chantage sera remis à plus tard, mais jusqu’à quand ? Ce qui me fait dire que le pays est en otage, nous sommes en train de façonner des rancoeurs, des ambitions personnelles, de la fracture encore plus profonde ( ne me dites pas que les enrichissements de BDR et autres profitent au plus grand nombre), de l’appauvrissement en chaîne ( ceux qui ont perdu le peu de boulot qu’ils avaient vous diront comment ils font maintenant), de l’amertume au sein de la grande muette( qui aurait du fermer le clapoir aux grandes gueules subalternes), de la malhonnêteté par absence de repères, de la criminalité croissante qui prend le pas sur tout bon sens ( attaques et assassinats crapuleux dans toute l’île) et le plus à craindre le vacillement de notre fragile fihavanana. Nous avons là, les ingrédients d’un déglinguage général qui augure des douleurs qui seront dures à panser, celles accumulées depuis 30 ans en sus.

    Aujourd’hui, il serait opportun de se focaliser sur ces aspects alarmants, et non plus uniquement sur les hommes et les faiseurs de héros. Il nous faut emjamber rapidement tout ce fatras, hat ou pas hat, car l’urgence réside dans le maintien à flot de ce pays qui ressemble de plus en plus à une proie sur laquelle les requins, les vautours, les hyènes et les loups ont jeté leur dévolu, et ils ne viennent pas seulement de l’étranger !

    • 24 novembre 2010 à 13:12 | Basile RAMAHEFARISOA (#417) répond à da fily

      da fily,

      en réponse sincère et honnête je :

      "(monja)/Andry RAJOELINA/REGIONS+districts/FORCES DE l’ORDRE" reste mon slogan fétiche avec les 109 Hommes et Femmes pseudo-sanctionnés par les afros.

      Les "représentants-désignés-repêchés" sont là par décision d’une conférence nationale,à la majorité des présents,je les accepte.

      Bref,pour VOUS dire,j’ai toujours du respect à Monja et au Général Noêl RAKOTONANDRASANANA.C’est l’apprentissage de la DEMOCRATIE.

      Maintenant,c’est au Gouvernement "solidaire" de Transition du Général Camille Vital de mener le processus de sortie de crise jusqu’à son "TERME".

      Ce Gouvernement "solidaire" de Transition a réussi l’exécution du Référendum sur le projet de Constitution Malgache,il doit prendre la manette pour les consultations à venir, après inventaires et rectifications des erreurs et des anomalies constatées lors de cette première consultation référendaire.

      Une victoire de Madagascar.

      Une consultation sans aide matérielle des instances internationales.

      MADAGASCAR AUX MALGACHES.

      Ce report des élections municipales est nécessaire mais plus question de reporter les autres élections (élections législative et présidentielle).

      Maintenant,il est temps de discuter de la future société Malgache.

      Il n’y a plus d’ambiguité pour que le Président de la Transition Andry RAJOELINA se mesure au verdict de la consultation populaire pour le "POSTE DE PRESIDENT" de la REPUBLIQUE MALGACHE,élu au suffrage universel direct,en deux tours,s’il le faut.

      Basile RAMAHEFARISOA

      b.ramahefarisoa@gmail.com

  • 23 novembre 2010 à 11:30 | meloky (#637)

    Les vieux policards, les anciens regimes et tous ceux qui ne veulent pas voir l’avenir de Madagascar sans ou avec les acteurs de de-facto transition, ou simplement la 4éme République sont bel et bien s’amuser avec des rêves et des dances aux theatres de sabotages. Mais le jour va venir et la 4éme République verra le jour !

    Vive les élections !

  • 23 novembre 2010 à 11:52 | vuze (#918)

    Lalatiana,

    Cet éditorial donne un impression de "raisonnable" et "raisonné"... Vous avez raison, il faut maintenant passer à autre chose et arrêter de parler de Putsch et plutôt parler de révolution orange...

    Néanmoins, je tenais à vous faire remarquer que cela fait maintenant plus d’un an que beaucoup nous parlent de cette "explosion de violence démesurée" latente... Elle n’arrive toujours pas et quant elle arrivera, cela voudra dire que la rue est à bout et la rue reprendra le pouvoir...

    Vous dites : "Ce « pouvoir » s’avère contrôlé par des groupes d’individus essentiellement préoccupés de leur enrichissement et rétifs à toute normalisation qui les mettrait en péril non seulement en termes de remise en cause de leurs intérêts financiers mais en péril aussi sur le plan judicaire"

    Je suis d’accord avec vous mais j’ose espérer que vous ne mettez pas TGV dans le même lot... Qui a raison ? On le saura un jour mais une chose est sûre c’est que si j’ai tort, ce n’est pas un groupuscule extrémiste comme le GTaiTai qui me le prouvera...

  • 23 novembre 2010 à 12:09 | Basile RAMAHEFARISOA (#417)

    L’affaire de BANI est un "mal nécessaire".Tous les sous-entendus qui minent le Pays se sont mis au grand jour.

    Maintenant,avec l’expérience de la consultation référendaire,le Gouvernement "provisoire" de Transition du Général Camille Vital doit reprendre la manette des élections,par l’intermédiaire du Ministère de l’Intérieur,pour remédier les erreurs et les anomalies constatées .

    Oui,le report des élections communales est une bonne décision.Ce report permet de vérifier et de corriger les erreurs et les anomalies constatées sur les listes électorales,attribuées par les "Chefs FONKOTANY" au Centre Informatique Régional(C.I.R).

    Ce dernier a essayé d’apporter des éclaircissements sur les procédures de saisie qui s’avéraient plus ou moins infaillibles.

    Chaque responsable,administratif de territoire ou commission électorale régionale,a avoué et fait comprendre que les erreurs viennent de partout.

    Les erreurs viennent aussi des électeurs qui ne se souciaient pas de vérifier à temps leurs noms dans la liste au bureau de fonkotany.

    Oui,au report des élections municipales et NON et NON aux reports des élections législative et présidentielle.

    MADAGASCAR savoure sa victoire pour le référendum du 17 novembre 2010.Sans aide matérielle des bailleurs de fonds, les Malgaches peuvent organiser une consultation référendaire.

    Quelque soit les résultats des OUI et des NON,qui que ce soit l’organisateur,la réussite de ce référendum sur le projet de "CONSTITUTION MALGACHE" est une victoire "nationale",incontestable.

    VIVE MADAGASCAR.

    VIVE LE PEUPLE MALGACHE.

    MADAGASCAR AUX MALGACHES.

    Basile RAMAHEFARISOA

    b.ramahefarisoa@gmail.com

    • 23 novembre 2010 à 13:07 | saina (#1582) répond à Basile RAMAHEFARISOA

      Je continue toujours à penser que tout est manipulation et stratégie pour asseoir le pouvoir en place. Voilà maintenant qu’on parle de base légale du pouvoir en place.

      J’avais cru comprendre que le pouvoir en place est seulement transitoire mais pas pour l’éternité.

      Si c’est cela, alors forcement le résultat n’est pas conforme à l’aspiration pour le changement car en fait, il n’y a de changement qu’au niveau des hommes. Donc la victoire est une victoire volée (violée) au détriment des malagasy.

    • 23 novembre 2010 à 13:57 | meloky (#637) répond à saina

      le pouvoir en place prendra son fin, si la resolution malgo-malgache continue.

      Tout genre de sabotage encrera le de-facto transitoire !

      Vive les élections !!!

  • 23 novembre 2010 à 13:09 | adaoro (#4927)

    très bon article !
    je crois que tout monde est conscient du danger (même les hâtifs) qui nous attend si cette transition se prolonge dans sa formule actuelle. Et pour ceux qui n’en sont pas encore conscient, heureusement qu’il y a encore des journalistes comme ceux de Tribune qui font encore leurs boulots car je dois avouer, aucun métier n’a été épargné par cette crise. Les journalistes aussi veulent jouer dans la cour des grands maintenant (Rolly..Gilbert R.......).

    Avec la dissoluation par la HAT des institutions de la 4ème République, c’est toutes les institutions qui se sont éffondrées : justice, militaire, masse media....

    "les dés sont jettés, rien ne va plus". c’est ce qu’on peut résumer de cette transition.

    Et ce n’est pas avec les anciens présidents qu’on pourra sortir de cette crise, ni également avec ce jeune DJ.

    Il ne nous reste plus qu’à souhaiter à ce que les responsables de bonne volonté au sein de ces institutions prennent la chose en main et persuadent leurs collègues de l’urgence de la situation.

    Personnellement je pense qu’il faut enterrer tout idée d’amnistie, que les politiciens répondent de leurs actes comme n’importe quel citoyen ordinaire. L’idéé de reconciliation doit à mon avis se limiter au pardon mais pas à l’oubli, juridiquement cela veut dire qu’elle doit déboucher sur une grâce et non sur une amnistie. Et même, les responsables actuels devront également répondre de leurs actes. Il faut qu’on fasse la lumière sur la gestion de tous ces responsables politiques et ne plus leur donner la gouvernance de ce pays. Ce n’est qu’à ce prix là que l’on pourra s’en sortir.
    Mais, je sais, ce va être compliqué mais c’est notre seule espoir.

    En tout cas, il faut continuer à sensibiliser la population et si les articles comme celui-ci peuvent être traduits en malgache, ce serait bien, pour que nos concitoyens comprennent les problèmes de son pays.

  • 23 novembre 2010 à 13:48 | che taranaka (#99)

    Je propose aux forumistes de boycotter ce site si un E.L.D continue de poster des veuleries à longueur de post.

    Vuze ,BEKAMISY ....se rehaussent en se joignant à ce boycott car l’autre e.l.d -pisodia izahay mandrapahafatinay ne mérite pas du tout d’une vitale solidarité de ces derniers.

    Une HONTE ce monsieur...et j’ai déjà autorisé aussi l’admin de lui communiquer mon adresse mail car j’ai envie de lui vomir mon dégout de vive voix..!

    Il légitime maintenant ce PUTSCH par une mascarade à laquelle j’ai donné les résultats avant qu’on imprime les premiers bulletins...!

    Vous êtes un c.on monsieur car des gens comme vous qui font que depuis 50 ans cette république a pris la mauvaise direction:veule et thuriféraire !!!!!

    Heureusement qu’ à panam il y a un peu plus de lucides que vous sinon si la politique du pays auquel vous dites "y vous résidez par affinité" ne se repose que sur vous celà fait très longtemps que les gars du 9.3 ont posé une bombe sous votre cerveau-congélateur veule pour toujours !!!!

    • 23 novembre 2010 à 15:37 | Cincinnati (#4054) répond à che taranaka

      Bien parlé, che.

      Et que je ne passe pas sans remercier l’auteur de cette article !

    • 23 novembre 2010 à 17:44 | Basile RAMAHEFARISOA (#417) répond à che taranaka

      che taranaka,

      Ne soyez pas hypocrite !!

      je n’ai pas besoin de votre adresse e-mail.Je pourrais vous localiser sans passer par la Direction de Tribune.com ,mais pour quel intérêt ????

      Vous voulez boycotter Tribune.com si Basile RAMAHEFARISOA ,b.ramahefarisoa@mail.com continue à faire des interpellations,etc.....

      Che taranaka,libre à VOUS de boycotter mais n’essayez pas d’entraîner les "autres" dans votre esprit malsain.

      Basile RAMAHEFARISOA

      b.ramahefarisoa@gmail.com

  • 23 novembre 2010 à 14:08 | che taranaka (#99)

    De toute manière Mme lalatiana nous n’avons que les politiques qui nous ressemblent ;c’est à dire médiocre !!!

    Moi,che, j’appelle les SOUS-OFFICIERS et les SOLDATS DE PREMIERE CLASSE A PRENDRE LEURS RESPONSABILITES......

    On verra à ce moment là si quelqu’un pourra corrompre toute l’armée...mais pas seleument ces gradés-vendrapo-corrompus...!!!!

    AZA ATAOANAREO KILALAO NY FIANANAM-PIRENENA ZALAHY E...!

    SA IANAREO VOZONA INDRAY NO MANARY ILO-AMBIAN-DOHA....???

    • 23 novembre 2010 à 15:16 | da fily (#2745) répond à che taranaka

      Cher che, reprenez un peu de zénitude bien fraîche car je vous détecte un tant soi peu inflammable.

      Lalatiana n’est pas madame, à moins que je m’a gouré depuis 2 ans. N’appelez plus ni sous-off’, ni gradés, ni vatatay, ni planton ou mpamafa tokotany, arrêtons l’hémorragie voulez-vous, on a vu ce que ça donne : ça pète, ça détonne et surtout ça s’éparpille et on ne maîtrise plus rien. Stop please...

      Arrêtons de voir en nos militaires d’hypothétiques sauveurs de la nation, c’est avec ce genre de philosophie que Ratsimandrava, Rakotomalala, Sibon Guy et feus les autres se sont retrouvés ad vitam eternam. Car si ce raisonnement perdure, il egendrera d’autres Radidy, Dolin, Andrianjafy, Andrianasoavina, Kotity ou Lylison qui, du bon côté de la gachette, rafaleront avec le fou rire tous ces idiots de civils qui ne savent pas ce qu’ils veulent vraiment !

      Les trouffions dans les casernes, que les civils s’occupent de ce fichu pays avec une varie politique, que les juges fassent indéfectiblement leur boulot, que les impots servent à financer ce pays, que les hopitaux soient de vrais maisons de soins et non des maisons où on fait du business, que tous les enfants aillent obligatoirement à l’école, que les religieux gardent bien leurs brebis, galeuses y compris, que la police et la gendarmerie traquent et coffrent tous les malfrats que Mada portent, que ... Mais stop au mélange des genres : on a duarblement vu le résultat.

      Che, je vous crois sincère et amer également, mais de grace, aza antsoina intsony ny tafika fa izy ireo aza efa very tadipoitra !

    • 23 novembre 2010 à 15:44 | che taranaka (#99) répond à da fily

      azafady ary e !fa diso aho tsy madama lalatiana fa RAMOSE LALATIANA...nanao lalakitakisoa aho satria lalatiana no anaran’ilay sakaizako fahiny..mifona.

      Ka inona ary ry da fily no maha samihafa an’i TGV sy MONJA ???

      Efa lo-molotra tanteraka ity firenena ity ary ireo noheverina fa hanindrina indray no mampivandravandra koa inona no olana e !

      Aleho ho raisin’ny sans grade ny responsabilité-ny..

      Teo ny mpiandry omby,ny amiraly-vatatay,ny mpitondra-ronono-minoa fotsiny ihany..koa lasa miliaridera angaha ny vahoaka malagasy sa mba nisy fiovana izato fiainany ?

      Inona moa hoy aho ity andrasanareo amin’ireto efa zatra mitsetsitra sy mampanantena ny tsy misy ny vahoaka izay miha mahantra de régime en régime !

      Miliaridera daholo ireo izay nilaza azy hanavotra ny firenena koa nahoana no mba tsy ny sans grade indray no lasa miliaridera ?Aiza ny olana e !samy ho lany ihany ny paiso ankady...

    • 23 novembre 2010 à 17:58 | Basile RAMAHEFARISOA (#417) répond à che taranaka

      che taranaka,

      je vous renvoie à lire la revue :

      pi (Politique internationale)

      n° 129

      automne 2010

      Entretien avec Andry RAJOELINA

      "SAUVER MADAGASCAR"

      L’entretien a été conduit par Aymeric CHAUPRADE

      Docteur en Science Politique.

      Pendant dix ans,il a dirigé les cours de géopolitique de l’Ecole de Guerre Française.

  • 23 novembre 2010 à 14:26 | da fily (#2745)

    Ami lalatiana, i’m back, en un mot comme un autre, tout se résume à : "frustration à tous les étages"

    - frustration qui a motivé les frustrés à nous conduire vers la Bérézina, après le Waterloo, c’est suicidaire.

    - frustration des refoulés, des boutés ayant subit l’hire et la rancune des puissants.

    - frustration de ceux qui ont attendu, cru et entevu la possibilité d’un nouveau Madagasikarantsika rehetra.

    - frustration des autres venus de loin, avec un espoir certain dans un renouveau, difficile et cahotique, mais dans une nouvelle donne oxygénant cette atmosphère pesante.

    - frustration de cette terre qui ne voit pas ses fils la traiter avec égard, avec le respect de tout locataire ayant paraphé son bail

    - frustration du monde économique local, qui mortifère, ne parvient pas à prendre le bon wagon, se perd dans des gueguerres d’un autre age pendant qu’ailleurs, certains ennemis d’hier fument le calumet des braves pour mieux exister encore.

    - frustration de certains ayant cru toujours qu’ils seraient plus doués qu’Icare, et pourraient atteindre ce soleil sans se brûler les crêtes.

    - frustration d’une frange de la nation, ayant cru un fameux jour de janvier 2009, qu’ils seraient enfin les témoins vivants d’un changement qu’ON leur a fait miroiter.

    ...

    • 23 novembre 2010 à 17:39 | observatrice (#2065) répond à da fily

      da fily
      je pense comme vous. La situation est désespérante , car les frustrés sont ingérables

      pauvre Madagascar

  • 23 novembre 2010 à 15:00 | che taranaka (#99)

    frustration d’une frange de la nation, ayant cru un fameux jour de janvier 2009, qu’ils seraient enfin les témoins vivants d’un changement qu’ON leur a fait miroiter.(da fily)

    ......

    d’une frange de la nation tananarivienne....3/4 fozas desesperados et 1/4 opportunistes comme toujours.....!!!bizna ihany no ady eo .....!

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS