Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
samedi 20 juillet 2024
Antananarivo | 10h27
 

Politique

Transport urbain

Inauguration en grande pompe du téléphérique

samedi 22 juin |  3580 visites 

A quelques jours de la fête nationale, tout le gratin politique tananarivien était au rendez-vous hier pour l’inauguration du téléphérique urbain, une des promesses présidentielles de Andry Rajoelina.

Après les phases d’essais techniques, Andry Rajoelina accompagné par l’ambassadeur français, Arnaud Guillois, des membres du gouvernement et quelques parlementaires ont pris place dans les cabines pour ce voyage inaugural entre Anosy et Soarano.

Seul le premier tronçon Anosy-Soarano est pour l’instant opérationnel. Sa mise en service devrait toutefois attendre un peu, l’Etat n’ayant pas encore choisi l’entreprise qui sera en charge de son exploitation technique et commerciale.

Selon Andry Rajoelina, le tarif du ticket de transport est évalué à 3000 Ar. Un montant qu’il juge abordable pour la classe moyenne. Ce tarif n’est toutefois pas encore officiel, Gérard Andriamanohisoa, le secrétaire d’Etat chargé des nouvelles villes et de l’habitat, avait prévue auparavant un ticket entre 3000 et 4000 Ar.

L’amortissement de ce projet de 152 millions d’euros financé sous forme de prêt bancaire garanti par la Banque publique d’investissement (BEI), et par un prêt auprès du Trésor français est estimé à 12 ans.

-----

20 commentaires

Vos commentaires

  • 22 juin à 10:10 | MALIBUC (#9345)

    En réalité on ne connaît pas vraiment le prix du ticket (de 3000 à 5000), mais débourser ça pour survoler des toits de tôles rouillées et des immondices puantes c’est cher payé.
    Qui pourra se permettre de prendre cet engin aller et retour tous les jours ?
    Des gens de la bourgeoisie dit le Cédric Vazaha.....à suivre.

    • 22 juin à 11:41 | lé kopé (#10607) répond à MALIBUC

      Si le prix d’un transport en commun , le taxi be est de 600AR , et que la population se plaint de ses difficultés pour payer , comment pourrait on envisager que pour 8000 AR aller et retour , le peuple prendrait cette nouvelle option ? A moins que le budget d’un fonctionnaire , célibataire , sera défalqué de 8000AR par jour , soit 40000AR la semaine , et 160000AR le mois... Faites le calcul pour une famille de quatre enfants ? Est ce viable ??? Mais apparemment , le régime parle de tarif réduit .
      Qu’en sera -t-il alors du remboursement des prêts en douze années ? Ce sera le problème des nouveaux ...Dirigeants , ou vary mangatsiaka .

  • 22 juin à 10:43 | Stomato (#3476)

    Heureusement que la république malagasy ne prône pas l’égalité !

    • 22 juin à 11:02 | MALIBUC (#9345) répond à Stomato

      Zora,
      Mais ce téléphérique n’est qu’un caprice de Cédric Vazaha.
      Il a du voir ça en Suisse et le reproduit tout comme le Colisee et Miami.
      Bientôt il va ériger une statue de 80 mètres de haut... il y aura peut-être son buste comme Lenine....

    • 22 juin à 12:16 | bekily (#9403) répond à Stomato

      Nouzalon à des goûts de plouc ou banlieusard parvenu et mythomane...
      Il serait capable de planter une grande roue en face de la gare !!!!

  • 22 juin à 10:54 | Zora (#10982)

    Est ce qu’il y a encore une classe moyenne à Mada quand 80% de la population vivent avec moins de 2 euros par jour ? Même pas le prix du ticket AR. Qu’est qu’ils mangent avec ça...

    • 22 juin à 11:02 | bekily (#9403) répond à Zora

      Tsy misy intsony izany ry Zora a !
      MPOTIKA !!!!

  • 22 juin à 15:01 | lemama (#5841)

    Madagascar : le président Andry Rajoelina célèbre « son » téléphérique à Antananarivo
    https://www.rfi.fr/fr/afrique/20240621-madagascar-le-pr%C3%A9sident-andry-rajoelina-c%C3%A9l%C3%A8bre-son-t%C3%A9l%C3%A9ph%C3%A9rique-%C3%A0-antananarivo
    À la fin de l’article : ’’ ...
    En 2021, date de la signature de l’accord de financement, le sénateur communiste Pierre Laurent avait dénoncé - à l’instar de la société civile malagasy - ce « projet en inadéquation avec les besoins de la population » et avait réclamé son abandon au gouvernement français, afin que les financements proposés soient consacrés « à un projet plus adapté aux besoins urgents de la population malgache ». En vain.
    ...’’

    • 24 juin à 16:57 | bekily (#9403) répond à lemama

      lire dans OSCAR WULDE
      « donnez moi superflu , je me passe de l’essentiel »

    • 25 juin à 14:48 | bekily (#9403) répond à lemama

      Oscar wilde

  • 22 juin à 17:14 | Shalom (#2831)

    Ireto no mitanisa velirano na fampanantenana poak’atin’i cedric vazaha 8cm rainilainga rajoelina efa hatramin’ny 2009 mandrak’androany ka nahatonga ny anarany hoe « nouzallon » na « M. HO » :

    Diego ho toa an’i Eropa
    Fly Over hampirindra an’Anosizato
    Orin’asa GASYCAR
    Ethanol Ambilobe
    Fiara tsy mataho-dàlana rano sy tendrombohitra
    Solo-saina (ordinateur) isam-pokotany
    Kara-pokotany Code Barre na QR Code
    Ilay Teleferika mazika
    Ny karabe 1000 (bus) mora vidy
    50.000 boldina (trano avo)
    Ireo herin’aratra mihodina amin’ny rivotra
    Dobo filomanosana olaimpika any Androy (lehibe indrindra eto Afrika an !)
    Lapan’ny spaoro ao Fianarantsoa- Menaka, ohatrinona moa ny litatra, toa izany ny vary (1500 -Ar/kg)
    “Puce” ho an’ny aomby
    Ambatondrazaka = Paris, Toamasina = Miami
    RN13 sy ny resaka politika
    Hamatsy vola an’I Kaomaoro i Madagasikara no atao 21 aoriantsika io firenena io
    Ny 400MW any Toliary sy ny ASA HO AN’NY TANORA
    Pipeline sy tsy fijalian-drano any atsimo
    Foanana ny Sénat toa ny hoe hamboly Coton de Tuléar isika
    Ny Artemesia asolo ny vary
    Efa an-dàlana ny sambo 20 mitondra PPN
    Ilay vidin’ny Lavanily, atao x3 ary hisy laboratoaran’ny Lavanily ao Sambava
    Kianja manara-penitra isaky ny distrika
    Ilay resaka kitapon-tsimenitra ahidina ny vidiny
    Ny kapoaka manara-penitra
    Fambolena 100.000ha amin’ny faritra atsimo andrefana (o ! ry tonaka e ! Aiza ihany izy ity ?)
    Alefa amin’ny TVM ny lalao iraisam-pirenena manontolo
    Autoroute Toamasina Port / Antanandava
    Tobin’ny fiara vaventy ao Antanandava indrindra
    Omby vositra akana taranaka (kay tena tsy azoko hoe olona toa inona no hiteny toa itony)
    Ranomafana : Toby lehibe indrindra aty amin’ny ranomasimbe Indiana arahin’ireo hotely kintana 2, 3, 4, 5 (tsy nolazainy hoe 6 ohatran’ny d’âne azony)
    Fanondranana katsaka any ivelany
    Madroso noho I Senegal isika
    Tsy mil any mpamatsy vola mahazatra fa raha tsy izany na 2030, 2050, 2060 aza tsy handroso isika
    Fanokafana ireo orin’asa nikatona (atomboy amin’ny fananan-dRavalomanana hoa hita eo)
    Toha-drano any Marovoay
    Tablette ho an’ny mpianatra amin’ny sekolim-panjakana
    Fanafarana Girafe, elefanta, zebra
    1 ha isaky ny tanora
    Fanondranam-bary ho an’ny ranomasimbe Indiana avy ao Marovoay
    Drône enti-miady amin’ny dahalo
    Parking ho an’ny EPP
    Tramway sy Métro
    Angidimby 10
    Fahampiana sy fahaleovantena ara-tsakafo
    Comptoir de l’or (BFM) sy ny karaman’ny Filou homena ny tsy manana
    Oniversite isam-paritra na distrika (tsy misy resaka fampiofanana mpampianatra anefa)
    Ravalomanana filohan’ny mpanohitra
    Orin’asam-pambolena any Itasy
    Handrakotra ala an’I Madagasikara 1.000.000 zana-kazo isan-taona (Guiness)
    Digitalisation bourse d’études
    Plan Marshall
    Iles éparses
    Ny déléstazy
    Autoroute Antananarivo, Ambatondrazaka, Toamasina (Nofinofy izany - Mahaleo)
    11.500 chambres, 15 hotels 5 étoiles

  • 22 juin à 17:16 | Shalom (#2831)

    Tsetsatsetsa tsy haritra :

    Lainga ny hoe 160 tapitrisa euros ny vola nanaovana ny télé-fe—riaka.
    Maimaimpoana no nanaovan’ny frantsay io ary izay no antony nanendrena ireo orin’asa frantsay hanao azy.
    Ny 160 tapitrisa euros kosa dia nomena an’i cedric vazaha 8cm rainilainga rajoelina nanaovany ny fampielezan-kevitra tamin’ny fifidianana filoha.

    Takalon’izany dia TSY ASIANA RESAKA INTSONY NY MOMBA IREO NOSY « ILES ÉPARSES ».

    - Asaivo avoakan’i cedrick ny taratasy fifanarahana hoe nomen’ny frantsay ny vola hanaovana io télé-fe-riaka io
    - Asaivo avoakan’i Colas sy Poma marikivy ny fifanarahana momba ny fanaovana io asa io

    Samy tsy ahitana valiny ireo fanontaniana ireo satria zava-tsy misy ary tsy i cedric vazaha 8cm rainilainga rajoelina velively no handrasana hiresaka ny momba ireo Nosy manodidina antsika.

  • 23 juin à 14:13 | Yet another Rabe (#4812)

    Re-,

    Miaka, midina toa ny teleferika :

    https://actutana.com/depeche/miaka-midina-le-retour/

  • 23 juin à 16:09 | pisokely (#9950)

    salama slalom.
    asa aloha raha Marina zany lazainao izany na tsia.. tena mety ho Marina satria tsy hita mihintsy anie zay ilaina an ilay teleferika e.... na ny rano maloto eo isotry fotsiny aza.. dia teleferika ve no mahamaik ??? tokony zavatra tombontsoa iraisan ny be sy ny maro... olom bitsy no afaka ampiasa an io ... tena tsy rariny mihintsy... raha manankarena indray i mada, dia tsy olana mihintsy.. fa fadiranovana anie ny be sy ny maro e...ary tena ratsy saina ny frantsay.. hitany fa dondrombelona lay rajoel, dia hararaotiny....

  • 23 juin à 17:26 | râleur (#3702)

    La France, via son ambassadeur, vient cautionner une telle idiotie (dont la seule motivation est la corruption) prouve le peu de considération qu’elle a pour le peuple malgache

    • 23 juin à 18:38 | MALIBUC (#9345) répond à râleur

      Mais Cédric en tant que Français, n’est il pas aussi l’ambassadeur des colons ?

  • 23 juin à 22:02 | dlmora (#5706)

    Voilà c’est la charrue avant le zébu !
    77% de la population n’a pas accès à l’éducation correcte. Délestage, coupure d’eaux de 8h00 à 20h00 tous le jours, système médical bancale, infrastructures routiers ninimaliste, etc... ET la priorité c’est le téléphonique ????
    ON EST OU LA ??
    Même un enfant aurait eu un projet qui aurait rendue plus de services à la populations.
    Je parie que dans 5 ans il sera à l’abandon faute de moyen et de connaissances de l’entretien, car le budget d’entretien est partie dans un investissement personnel des personnes déjà bien plus favorable que la moyenne.

    • 24 juin à 10:53 | vorona (#8254) répond à dlmora

      Bien sûr aujourd’hui ça peut paraitre du superflu. Mais ça peu aussi être un premier pas pour éviter d’ici 25 ou 30 ans (lorsque la population du grand Tana aura doublée) de détruire des maisons adjacentes aux ruelles actuelles pour construire des voies de circulation adaptées !

  • 25 juin à 14:36 | lanja (#4980)

    Hafa mihitsy ny mpitondra an i Madagasikara, manantsaina be ... manafatra girafe dia manangana tour eiffel eny imeritsiatosika sisa dia tena ao ny emergence , (ny miami efa ao koa inona indray kosa)

  • 25 juin à 14:45 | kartell (#8302)

    La Sécurité des Ambassades Survolées par le Téléphérique à Madagascar : Une Préoccupation Majeure

    Le projet de téléphérique à Madagascar soulève de sérieuses questions de sécurité, notamment en ce qui concerne le survol des ambassades et autres zones stratégiques. Ce projet, qui est déjà critiqué pour son coût exorbitant et son inefficacité probable face aux problèmes d’embouteillage, présente également des risques en termes de souveraineté et de sécurité internationale.
Survol des Ambassades : Un Risque Sécuritaire
Le téléphérique, dont le trajet survole plusieurs ambassades, telles que celles de la Russie, de la France, du Japon, de l’Allemagne, de la Turquie, de l’Union Européenne et de l’Afrique du Sud, ainsi que d’autres zones résidentielles et bâtiments stratégiques, pose un sérieux problème de sécurité. Les ambassades sont des extensions souveraines de leur pays respectif, et leur sécurité est une priorité absolue.
Le survol de ces zones par le téléphérique pourrait constituer une menace potentielle en cas de défaillance technique, d’accident ou même d’attaques ciblées. La présence de cabines en mouvement au-dessus de ces bâtiments sensibles pourrait être perçue comme une vulnérabilité exploitable par des acteurs malveillants.
Légalité et Souveraineté
La question de la légalité du survol des ambassades par le téléphérique est complexe. En vertu de la Convention de Vienne sur les relations diplomatiques de 1961, les ambassades jouissent d’une inviolabilité totale. Cela inclut non seulement l’interdiction d’entrer dans l’enceinte de l’ambassade sans autorisation, mais aussi une protection contre toute forme de surveillance et d’intrusion, qui pourrait être interprétée comme un survol par des téléphériques.
La souveraineté des nations représentées par leurs ambassades doit être respectée, et toute incursion, même involontaire, pourrait être perçue comme une violation de cette souveraineté. Le survol par un téléphérique pourrait ainsi être considéré comme une incursion sur le territoire de ces pays, soulevant des questions diplomatiques et légales.
Implications Diplomatiques et Politiques
En survolant des ambassades et des zones stratégiques, le projet de téléphérique risque de provoquer des tensions diplomatiques. Les pays concernés pourraient percevoir ce survol comme une intrusion non autorisée et une menace pour la sécurité de leurs missions diplomatiques. Les autorités malgaches pourraient être amenées à répondre à des demandes de clarification ou à des protestations formelles de la part des ambassades survolées.
De plus, la perception de menace ou de vulnérabilité pourrait pousser ces ambassades à renforcer leurs mesures de sécurité, augmentant ainsi les coûts et les tensions.
    La Gazette de Madagascar.

Publicité




Newsletter

[ Flux RSS ]

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS