Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
vendredi 24 mai 2024
Antananarivo | 13h56
 

Météorologie

Intempéries

5 morts, 8 portés disparus et d’importants dégâts matériels

vendredi 16 février |  1873 visites  | Mandimbisoa R.

Le bilan des intempéries du 6 février au 15 février s’alourdit avec 5 morts à Antananarivo, Benenitra et Mandoto, 8 disparus dans différentes régions et 4000 sinistrés.

Six régions ont été touchées et des sinistrés continuent à rejoindre des sites d’hébergement à Toamasina. D’importants dégâts matériels sont recensés ( 49 Ha de rizières et 1459 cas inondées, 40 salles de classe détruites).

Après la région Atsinanana, c’est au tour d’Antananarivo de subir les conséquences des intempéries, avec les eaux de pluie stagnantes un peu partout dans la capitale, transformant les rues en lits de rivière et envahissant des maisons dans bas quartiers de la ville.

Pour la capitale, les habitants des fokontany d’Andavamamba Anjezika I, Andavamamba Anjezika II et Andavamamba III G Hangar ont constaté une montée des eaux, avec des inondations dans les cours et les maisons. Par ailleurs, la circulation a été fortement perturbée, avec des tronçons de route devenus inaccessibles en raison de l’eau stagnante, obligeant certains automobilistes à faire des détours pour éviter d’endommager leur véhicules. Des piétons ont dû marcher dans l’eau sale, faisant appel aux charretiers pour les aider à traverser.

Actuellement, Madagascar se trouve sous la menace d’une tempête tropicale qui se forme au Nord-est de l’île. Le système est prévu passé au plus près de nos côtes ou traversé même l’île dans les jours à venir ou en début de semaine prochaine.

-----

9 commentaires

Vos commentaires

  • 16 février à 11:09 | MALIBUC (#9345)

    Faudrait peut-être nettoyer les canaux d’évacuations.
    Prenons l’exemple de Tamatave avec le canal des Pangalanes, les eaux devraient s’évacuer mais comme tous les égouts et autres petits cours sont pleins de choses innommables d’ailleurs, alors on se retrouve avec 1 mètre d’eau dans les rues et la CU cherche des excuses.
    A qui la faute ?

    • 16 février à 11:26 | MALIBUC (#9345) répond à MALIBUC

      La faute au Covid, à Ravalo, a la guerre en Ukraine, à Israël....et pourquoi pas aux #7070 ?

  • 16 février à 11:16 | Stomato (#3476)

    >>5 morts, 8 portés disparus et d’importants dégâts matériels<<

    Encore un titre apocalyptique !
    Titre de ceux qui sont avant tout destinés a faire pleurer dans les chaumières des pats donateurs et bailleurs de fonds !
    La chanson commence à être trop connues.
    Plus le temps passe, rien ne change et tout continue comme si les efforts du peuple, des immigrés et des amis de Madagascar étaient de plus en plus dégoutés par Madagougou et sa clique de dirigeants géniaux dans leur capacités à inventer de plus en plus de magouilles pour gruger, spolier, et avoir un comportement humain indigne.

    Tout a une fin, mais parfois les épreuves sont dures pour arriver à cette fin.
    Il semble que l’épisode décrit dans cet article ne soit que le prémices du début des ennuis.

  • 16 février à 13:13 | lé kopé (#10607)

    La BNGRC continue son oeuvre avec plus de passages dans les Médias que... sur le terrain . Quand on entend le responsable de cette entité , qu’il a géré le dernier cyclone , mieux que les pays limitrophes , il ne sait pas que tout est relatif . Car dans ces Pays , les dégâts sont proportionnels à la violence des intempéries , alors que nous n’avions subi que les dégâts collatéraux . En tout cas , avec les répétitions de la saison cyclonique , nos vaillants représentants de l’Etat devraient être entraînés à surmonter ces épreuves , et à limiter les pertes de vies humaines.

  • 16 février à 18:04 | Jipo (#4988)

    Il serait temps de remplacer les kit scolaires par des kits de survie ?
    Voir construire des piscines et offrir des cours de natation pour futur disparus en waiting list ...
    Je l’ imagine bien venir inaugurer la piscine en string (rose) et rayban, avec patek philippe qui va bien à son standing et montrer aux petits gasy comment nager en eau claire , la calife en eaux troubles étant le 2ème degré avant le doctorat, avec stage offert en Angleterre pour les premiers de promotion et exclusivement sélectionnés sur concours : cela s’ entend ...

    • 18 février à 11:35 | Yet another Rabe (#4812) répond à Yet another Rabe

      Re-,

      Il est à noter que sur le site de Tiatanindrazana.mg, vous pouvez obtenir une traduction en français de l’ article écrit en malgache, mais prenez en considération le fait que c’ est une traduction assez approximative qui peut conduire à des non sens. 😜

      Bon dimanche à tous

  • 18 février à 15:22 | Yet another Rabe (#4812)

    Re-,

    « Que d’ eau, que d’eau » : Mac-Mahon à la vue des inondations catastrophiques, Toulouse, 26 juin 1875.
    Un président qui allait sur le terrain pour constater les dégâts des eaux dans son pays.

    Mais à Madagascar, « à quelque chose, malheur est bon », si l’ on s’ en donne la peine de réfléchir un peu, et peut-être ne faudrait-il pas :

    https://midi-madagasikara.mg/jeter-le-bebe-et-leau-de-son-bain/

    Mais pour celà, il faudrait que les dirigeants fozas aient :

    - plus d’ intelligence et moins de morgue, ce qui est loin d’ être le cas, https://actutana.com/la-morgue-arrogante/

    - plus d’ humilité et d’ empathie pour aller sur le terrain, réfléchir et travailler à la gestion des affaires et des intérêts de son peuple, moins de rapacité pour se remplir les poches.

    • 18 février à 15:38 | Yet another Rabe (#4812) répond à Yet another Rabe

      Correction :

        • « les dirigeants fozas actuels et de manière générale, tous les dirigeants surtout dans l’ avenir »

      au lieu de :

      « les dirigeants fozas »

        • « moins de morgue dans le style ’Izahay izao no eo @ pouvoir’ »

      au lieu de :

      « moins de morgue »

Publicité




Newsletter

[ Flux RSS ]

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS