Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
lundi 25 octobre 2021
Antananarivo | 11h23
 

Société

Bibliothèque Municipale

2.283 adhérents pour 200 places

mercredi 7 mai 2008 | Felana

La capacité d’accueil de la salle de lecture de la bibliothèque municipale d’Antananarivo est de 200 pour 2283 adhérents. D’où la promiscuité des étudiants qui viennent y puiser des connaissances. La demande dépasse largement l’offre. Plus particulièrement durant cette période où les dates des examens approchent et que les étudiants viennent de partout pour étudier. Selon le responsable administratif de cette bibliothèque, « le nombre des étudiants qui s’intéressent à la lecture progresse avec le temps. Plusieurs restent à l’extérieur de la salle, surtout le matin, dans l’attente de places disponibles. Ils viennent ici pour faire leurs devoirs, apprendre leurs leçons ou tout simplement lire », ajoute le responsable.

  • Toilettes

Deux étudiants qui se tournent le dos ont du mal à bouger à cause de la promiscuité du lieu. Par ailleurs, les toilettes à l’intérieur de la salle de lecture et qui dégagent une odeur nauséabonde en fin d’après-midi, gênent les jeunes potaches. Mais curieusement, chacun fait semblant de ne rien sentir étant donné que les places sont chères et que la tranquillité est à ce prix.

Le même responsable administratif de la bibliothèque municipale souligne que « le nombre des adhérents, dont 80% sont des étudiants, de la bibliothèque a beaucoup évolué. Par rapport à l’année 2004 où ils n’ont été que 943, ils sont actuellement de 2.283. Les livres demeurent cependant très anciens et souvent ne répondent pas tout à fait à l’intérêt des collégiens et des lycéens. Et encore moins à celui des étudiants de niveau universitaire ». L’enthousiasme et la détermination de ces jeunes doivent encourager les responsables de la commune à ravaler cette bibliothèque.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS