Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
samedi 4 février 2023
Antananarivo | 18h04
 

Météorologie

Intempéries

Une tempête tropicale se forme à proximité des côtes de Madagascar

mardi 17 janvier | Mandimbisoa R.

Les prévisionnistes indiquent qu’au plus tard en seconde partie de semaine, les probabilités sont élevées (plus de 60%) pour qu’une tempête tropicale se forme à proximité des côtes Nord-Est de Madagascar.

Les analyses des prévisionnistes indiquent que le système le plus proche se trouve à plus de 95 km au Nord-Est de Vohémar. La dégradation du temps sera prévue pour le Nord, Nord-Est et Centre Est à partir du mercredi 18 janvier. Ainsi, les populations des régions Diana, Sava, Analanjirofo et Atsinanana sont priées d’appliquer les prescriptions d’alerte verte ou avis d’avertissement.

Le développement probable d’une tempête tropicale d’ici jeudi au Nord-Est de Madagascar va s’accompagner d’une dégradation du temps sur la moitié Nord de Madagascar à partir de mercredi à proximité du système et d’un temps plus humide voire perturbée sur le secteur Réunion-Maurice en périphérie du système.

Quoi qu’il en soit, Météo Madagascar indique ce mardi 17 janvier que « les conditions météorologiques seront toujours favorables aux activités orageuses sur les parties Nord-Ouest et Nord du pays. Un renforcement d’alizé sera prévu sur les côtes Est de Madagascar. Le temps sera couvert avec un risque de crachins ou de pluies fines sur les hautes terres.

9 commentaires

Vos commentaires

  • 17 janvier à 10:53 | Besorongola (#10635)

    CA Y EST.,ON Y EST !

    Ces derniers jours, on a observé des pluies dans la capitale. C’est le début du cauchemar dans les bas quartiers. Les eaux usées commencent à monter, et les déchets avec. Par déchets, on parle également d’excréments. Les habitants de presque tous les bas quartiers d’Antananarivo vivent parmi les excréments, leurs propres excréments.
    « Les ordures et les merdes remontent à la surface à la moindre goutte de pluies. C’est pareil chaque année », affirme Njiva, un résident d’Antohomadinika. « En début de semaine, on a déjà procédé au curage des canaux d’évacuation, mais en vain. L’eau monte et stagne des heures durant », poursuit-il.
    On reproche à chaque fois aux habitants des bas quartiers d’être à l’origine de leurs maux quand on parle d’inondation. On parle rarement de la part de responsabilité des autorités, notamment de la Commune Urbaine d’Antananarivo (CUA), du ministère de l’Aménagement du territoire et l’Autorité pour la protection contre les inondations de la plaine d’Antananarivo (APIPA). Avec la tombée de la pluie qui se poursuivra les jours à venir, on s’attend au pire dans les districts en dehors d’Antananarivo ville. Samedi 14 janvier, une digue a été rompue dans le district d’Avaradrano. Plusieurs hectares de rizières se trouvent ainsi sous les eaux.
    En effet, la cause principale des inondations d’Antananarivo, ce sont les remblais. Pour masquer leur responsabilité, les autorités se cachent derrière le qualificatif « illicite ». Mais combien de remblais, lesquels devraient pourtant être défendus, ont eu l’autorisation de la CUA et du ministère de l’Aménagement du territoire ? Corruption oblige, l’on sait qu’ils ont été nombreux à avoir eu le feu rouge de Christine Razanamahasoa, autrefois ministre de l’Aménagement du territoire. Ce n’est pas parce que le département a changé de dirigeants que les choses ont changé pour autant. Les remblais illicites et irréguliers qui ont obtenu l’autorisation des autorités, persistent.
    Aina P./ La Gazette.

    • 17 janvier à 14:54 | arsonist (#10169) répond à Besorongola

      On doit apprendre et surtout on doit comprendre le pourquoi et le comment nos ancêtres avaient choisi de s’établir à Analamanga et d’y vivre.
      Et pourquoi nos ancêtres appelaient Betsimitatatra cette vaste plaine , sise juste sur le flanc ouest cette colline ancestrale d’Analamanga .

      C’est seulement après avoir bien compris et bien analysé tout ça que l’on a des chances de trouver de bonnes solutions aux problèmes récurrents de la montée des eaux dans ce que l’on appelle "bas quartiers" de Tana .

      Mais quand on n’a que des bac-3 dans les places et espaces de décision des pouvoirs , l’espoir de trouver de bonnes solutions à ces problèmes est quasi-inexistant !

    • 17 janvier à 17:01 | plus qu’hier et moins que demain (#6149) répond à Besorongola

      Arsonist et son Bac - : Essayez de trouver autres choses car même le roi Nampoina était Bac - n’est- ce pas ? Et cela ne l’a pas empêché de faire des grandes réalisations n’est-ce pas ? Idem pour Pharaon dans l’autre thème. Pourquoi ?

    • 17 janvier à 18:01 | arsonist (#10169) répond à Besorongola

      Parce que "phmd" ignore certainement que le bac n’existait pas au temps de Andrianampoinimerina !

      Déjà ce "phmd" ignore où se trouve Sahamadio !

      Pas très intéressé par l’histo-geo , hein !

  • 17 janvier à 13:49 | Jipo (#4988)

    Bonjour .
    Il serait hélas judicieux de régler les problèmes vitaux et important ce qui hélas passe au dessus des opportunistes et arrivistes, qui sont au gouvernement, il est certain que des VRD en bon état de fonctionnement ne dérangent que lorsque’ elles ne fonctionnent plus, et aucune inauguration n’ ‘est à faire contrairement à l’ ouverture d’ un chantier, de la première pierre d’ une latrine, meme si elle se bouchera à la première pluie.
    Entre irresponsabilité, désinvolture, ou je m’ enfouisse, je n’ i pas de qualificatif adéquat pour qualifier des prétentieux usurpateurs pour ne pas dire bandits ...

  • 17 janvier à 15:44 | Ibalitakely (#9342)

    Le malheur des uns fait le bonheur des autres. Misy entina anafenana indray ny tsy faombiazana ka. Fa gisitra any amin’ny rambony foana ihany i Madagasikara, na misy na tsy misy toetr’andro ratsy..

    • 17 janvier à 17:37 | Ibalitakely (#9342) répond à Ibalitakely

      Sady amin’izay ny nosy Kaomôro mba mety hanampy antsika indray !!

  • 17 janvier à 16:18 | Albatros (#234)

    J’espère que les « boutiques » et les caves du Colisée du Rova ne seront pas inondées !.
    Ce serait dommage vu leur impact culturel et commercial !.

    🤭🤭🤭
    😜😜😜

  • 17 janvier à 17:14 | plus qu’hier et moins que demain (#6149)

    Assalaamo alaikoum
    Pour ceux qui ignorent l’histoire de notre pays, demandez aux anciens la véracité de ce que vais vous raconter comme quoi que les originaires de Tana voire les merina ne réussiraient jamais à développer ce pays qu’après une gouvernance Antemoro. Pourquoi ? Est-ce important d’ y répondre ? Non . Le Ni...Ni élargi est l’occasion pour les originaires de Tana de soutenir un Antemoro à devenir PRM pour qu’ils puissent après présider avec quiétude ce pays : C’est le plus court chemin pour lever la malédiction des anciens n’est-ce pas ?

Publicité




Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS