Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
samedi 26 novembre 2022
Antananarivo | 22h54
 

Société

Recrudescence des attaques à main armée

Un mort et une dizaine de blessés à Ambanja

mercredi 24 octobre 2007 | Alphonse M.

Les actes de banditisme ont connu une recrudescence sans précédent ces derniers temps dans plusieurs régions de l’ile. A citer, entre autres, le cas du district d’Amboasary-Sud et celui d’Ambanja où la population vit actuellement dans la peur. Dans le district d’Ambanja, des hommes en uniformes et armés de Kalachnikov sèment la terreur depuis quelques semaines. Dans la commune d’Ambohimena, à 7 km d’Ambanja, les bandits ont attaqué une famille en tuant son gardien et blessant le couple Jaolisy. Outre l’argent et des objets de valeur, les assaillants ont emporté une trentaine de bœufs. Quelques jours auparavant, un transporteur domicilié à Bebavo I a été pris pour cible. Au cours de cette attaque, une personne a été grièvement blessée par balle. Dans la ville d’Ambanja même, un collecteur de produits halieutiques a reçu la visite des cambrioleurs à deux reprises. Bref, la hausse du prix du cacao dans la région de Sambirano attire l’attention des malfaiteurs comme à l’époque où le prix du kilo de la vanille avait atteint les 3 millions fmg. Selon notre dernière information, 5 personnes ont été arrêtées par les forces de l’ordre suite à une investigation. Reste à savoir si les enquêteurs vont faire la lumière sur cette affaire. S’agit-il d’une association des malfaiteurs ? Des élements de forces de l’ordre sont-elles impliquées dans cette affaire ? D’où viennent les armes et les uniformes ? Des questions qui méritent d’être élucidées pour que la population retrouve sa sérénité.
Dans le nord d’Amboasary-Sud, malgré la présence des militaires, les dahalo attaquent presque au quotidien dans les communes de Mahaly, Tsivory, Marotsiraky et Ebelo en emportant avec eux plusieurs centaines de bœufs.

Les éleveurs sont désormais dans une situation délicate. Lors de notre passage à Fort-Dauphin, le commandant du groupement de la gendarmerie nous a informé que des nouvelles dispositions ont été mises en place pour faire face à cette dégradation de la sécurité. En un mot, l’insécurité gagne du terrain, mais les autorités ont brillé par leur passivité.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS