Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
lundi 3 octobre 2022
Antananarivo | 18h56
 

Economie

Les « Vendredis du CDE »

Sur l’investissement direct

mardi 15 janvier 2008 | Alphonse M.

Jaona Ravaloson sera l’invité du CDE (Club Développement et Ethique) pour animer les débats qui se tiendront cet après-midi à partir de 16 heures 30mn à la Chambre de Commerce et d’Industrie d’Antananarivo. Le 25ème édition des « Vendredis du CDE » qui se tiendra exceptionnellement un mardi, sera axé sur l’investissement direct et le système financier international. L’occasion sera mise à profit par cet analyste financier basé à Paris de décortiquer la situation qui prévaut actuellement dans le monde des affaires au niveau international, notamment au moment où Madagascar fait appel aux investisseurs étrangers.

Malgré les opérations de charme des autorités malgaches, les opérateurs tardent à venir, du moins pour l’instant. Les opérateurs préfèrent plutôt investir au Mozambique dont l’environnement des affaires répond à leurs besoins qu’à Madagascar où ils ont rencontré des problèmes d’ordre administratif et politique. L’ancien ambassadeur de France Alain Le Roy, lors de sa dernière rencontre avec la presse a cité quelques handicaps de la Grande île, dont notamment l’indépendance de la justice et le manque d’énergie... Notons qu’une loi sur les investissements a été récemment adoptée par les députés dans le but d’instaurer un cadre incitatif à la réalisation des investissements, de mettre les opérateurs locaux et étrangers sur le même pied d’égalité, de renforcer la compétitivité des entreprises et surtout de faciliter l’accès des sociétés de droit malgache aux propriétés foncières.

A rappeler que le ministre des Affaires étrangères, le général Ranjeva Marcel a annoncé la venue de 847 investisseurs à Madagascar au cours de l’année 2007. Le chef de la diplomatie malgache n’a pas évoqué le volume des investissements et le nombre d’emplois crées par ces hommes d’affaires. Néanmoins, force est de constater que ces soi-disant opérateurs ne sont que des spéculateurs et des simples commerçants. Bon nombre d’entre eux ont créé des bars ou des petits restaurants pour justifier leur présence à Madagascar. Le secrétaire Général du CDE, Serge Radert sera le modérateur des débats de cet après-midi.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS