Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
lundi 25 octobre 2021
Antananarivo | 09h48
 

Santé

Hépatite B

Situation alarmante à Madagascar

vendredi 28 septembre 2007 | Ax’s

Madagascar recense actuellement un taux alarmant d’individus porteurs du virus Hepatite B. Si dans le monde plus de 350 millions sont porteurs chroniques du virus, à Madagascar 5% de la population dans le milieu urbain en est touché, le cas est plus critique dans les milieux ruraux avec 26% des cas. Ces statistiques s’expliquent nettement par le fait que bon nombre de personnes ne connaissent même pas l’existence de la maladie, et ne savent quelles mesures ou précautions prendre. Sans distinction de classe sociale tout un chacun peut être exposé à ce virus. Provoquée par un virus VHB qui infecte le foie, cette maladie entraîne la mortalité de 2 millions de personnes par an, ce qui permet de la classer comme deuxième cause de décès après le cancer identifiée. Face à cette situation, toutes les organisations sanitaires doivent sensibiliser désormais le public à être conscient de la gravité de cette maladie, leur faire connaitre quelles mesures prendre pour mieux se prévenir, d’où l’importance de se faire vacciner.

Le laboratoire Pharmaceutique mondial sur des recherches et leader dans plusieurs domaines thérapeutiques, GlaxoSmithKline a lancé un vaccin. Existant à Madagascar depuis 2002 ce vaccin contre l’hépatite B peu connu du public est inclus dans le PEV : enfants, adolescents, adultes.

L’Hépatite B

L’Hepatite B est un virus extrêmement contagieux, il se transmet plus facilement que le VIH/ Sida. Il suffit d’un simple contact de la salive avec le sang lors des lesions cutanées pour que le virus se transmette, de même pour les échanges de coupe-ongles. Très resistant, le VHB n’est détruit ni par l’alcool, ni par l’éther, il peut rester même stable à 25°c pendant 7 jours.

60% des porteurs de virus sont qualifiés de pathologique asymptomatique et
« à priori » non invalidante, tandis que les 40% restants sont atteints de l’ hépatite aigue qui se manifeste par la jaunisse, la perte d’appétit, la nausée et la fièvre. La meilleure guérison c’est d’empêcher l’évolution vers la cirrhose et le cancer du foie.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS