Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
lundi 28 novembre 2022
Antananarivo | 18h47
 

Politique

Andrianarivo Jonah

« Restaurer l’identité Merina »

mercredi 21 novembre 2007 | Alphonse M.
« Antananarivo, l’heritage des descendants
des Merina », selon Andrianaivo Jonah.

Candidat à la mairie de la capitale, Andrianaivo A. Jonah prône la restauration de l’identité de l’ethnie Merina. S’inspirant du Cercle de réflexion « Zaikabe Merina » (Congrès), M. Andrianaivo défend la « mérinisation » de la capitale sans pour autant exclure les autres ethnies. Sur le plan politique, il invite le chef de l’Etat, un Merina, de faire un geste en faveur des prisonniers politiques originaires des autres régions de Madagascar.

Le candidat à la commune urbaine d’Antananarivo, Andrianaivo Jonah déplore la dégradation de la culture et l’identité de l’ethnie merina, notamment dans la capitale. Interrogé sur les raisons de sa candidature sous l’etiquette « Antananarivo, lovan’ny Taranaka Merina », il évoqué la menace qui pèse sur cette ethnie depuis la colonisation. Pour étayer sa thèse, ce candidat a pris l’exemple des Tirailleurs sénégalais, envoyés à Madagascar pour exterminer les Malais de Madagascar (Merina).

Selon M. Andrianaivo, chaque tribu de Madagascar a son histoire, ses racines. Ainsi, il invite tous les responsables de chaque localité à ériger des statues en l’honneur de ses élites et des personnalités historiques de chaque région. La statue du nationaliste Monja jaona, a-t-il insisté, ne devrait pas être érigée à Antananarivo, mais à Toliara pour que les touristes et les natifs de cette région puissent connaître l’histoire des Tandroy. Pour lui, la construction d’une statue de Radama dans la capitale figure parmi ses priorités.

Contre le harcèlement des autres ethnies

Abordant le sujet politique, ce candidat s’oppose au harcèlement des autres ethnies, perpétré par le régime actuel. Cette pratique, selon notre interlocuteur, ternit l’image des Merina, ethnie dont le président de la République est issue. Ainsi, il lance un appel aux autorités de cesser les persécutions envers les Zakahely Boniface, Voninahitsy Jean Eugène, Roland Ratsiraka et autre Pety Rakotoniaina qui sont tous des hommes politiques, voire des élites de leur région respective. Toutefois, il n’a pas caché son soutien au chef de l’Etat pour qu’il termine son mandat.

Visiblement, ce candidat essaie de rameuter derrière lui les électeurs ayant des fibres ethniques sensibles. Toutefois, sa démarche risque de détourner de cet ingénieur spécialisé en agriculture et qui a suivi des formations à l’extérieur, les électeurs originaires des autres régions. A noter que depuis son retour en 2005, il se spécialise dans l’artisanat.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS