Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mercredi 17 août 2022
Antananarivo | 10h17
 

Economie

Amnistie fiscale

Répercussions négatives

mercredi 27 juin 2007 | Lanto

Amnistie présidentielle pour ceux qui sont pénalisés pour fraudes fiscales, non paiement d’impôts et de taxes douanières et non rapatriement de devises. Ce sont les grands traits du discours prononcé par le président Marc Ravalomanana comme à l’accoutumée, le 25 juin dernier, dans le cadre de la célébration de la fête nationale.

« Compte tenu des circonstances difficiles traversées par le pays, de nombreux individus se sont rués dans le secteur informel, et ont carrément choisi de ne pas s’acquitter des impôts et des taxes ». Ce sont en quelque sorte les raisons avancées par le Chef de l’Etat, qui l’ont poussées à accorder cette amnistie fiscale qui, selon le point de vue d’un opérateur est négative pour nos relations avec nos partenaires. « Le texte d’application n’est pas encore élaboré , donc on ne connaît pas encore le périmètre concerné. Il est vraisemblable que cette décision est avantageuse pour les personnes physiques et morales concernées. Toutefois elle aura des répercussions négatives sur les relations de Madagascar avec le Fonds Monétaire International, vu que notre recette fiscale est déjà insuffisante. Un blocage qui entraînera d’autre dans nos relations bilatérales ». Néanmoins, le président Ravalomanana a invité les contribuables à payer leurs impôts, en soulignant que le suivi et le contrôle seront renforcés. D’autant plus que le paiement des impôts est un devoir envers la nation, pour son développement, pour la réalisation des objectifs du « Madagascar Action Plan ».

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS